actualité écologie

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Ne laissez pas vos appareils en veille

Les amis des 150

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

AG Cyberacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

météo

Journal des Bonnes Nouvelles

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Abrogation du traité EURATOM

Mise en ligne du 07/03/2019 au 13/04/2021

Pour en finir avec un régime d’exception, qui freine le développement des énergies renouvelables

Bilan de la cyberaction :

3520 participants

Présentation de la cyberaction :

A Mr le Président de la République Française,
La Communauté Européenne de l’Energie Atomique, dite EURATOM, a été instituée par un traité signé en 1957 par les six pays membres de laCommunauté Européenne du Charbon et de l’Acier(CECA). Fixée à l’article 1, sa mission est très claire: promouvoir le développement de l’industrie nucléaire en Europe.

La CECA a été dissoute en 2002 et intégrée à la Communauté Européenne mais, 60 après sa création, le traité EURATOM continue d'exister en dehors de l'Union Européenne. Maintenir un tel passe-droit au profit de l’énergie nucléaire est aussi anachronique qu’anormal.

Alors qu’EURATOM est chargé de développer en Europe des industries nucléaires puissantes, c’est ce traité qui définit les normes de protection contre les dangers de la radioactivité. Le conflit d'intérêt est criant, au détriment de la protection des populations.

EURATOM constitue également un obstacle majeur au développement des énergies renouvelables: en drainant un volume considérable d’aides financières, son existence restreint les investissements nécessaires aux solutions d’avenir que les citoyens européens plébiscitent et qui préservent les générations futures.

Sur ce constat, nous vous demandons, Mr le Président de la République, d’intervenir en tant que membre de la Commission EURATOM, pour que cette instance se réunisse dès 2019 afin de préparer la résiliation du traité instituant la Communauté Européenne de l’Énergie Atomique EURATOM.
la Criirad et Réactions En Chaine Humaine
http://abrogationeuratom.wesign.it/fr  

Sortir du nucléaire. Deux invités de choix à la conférence
https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/lannion/sortir-du-nucleaire-deux-invites-de-choix-a-la-conference-07-02-2019-12203991.php  




La lettre qui a été envoyée :


Mr le Président de la République,
Euratom, obstacle majeur au développement des énergies renouvelables, ne peut à la fois développer des industries nucléaires et définir les normes de protection des populations
Je vous demande d’intervenir en tant que membre de la Commission EURATOM, pour que cette instance se réunisse dès 2019 afin de préparer la résiliation du traité instituant la Communauté Européenne de l’Énergie Atomique EURATOM.
Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

11 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


D'abord les énergies renouvelables. Le nucléaire est dangereux, on en a vu les dégâts à Tchernobyl et au Japon.

Renée NONDEDEU
Le 12/08/2020 à 15:16:32

La Commission européenne, critiquée pour son rapport sur l’énergie nucléaire
https://www.euractiv.fr/section/energie/news/eu-commission-criticised-for-its-reporting-on-nuclear-energys-sustainability/  

Alain UGUEN
Le 09/08/2020 à 11:50:00

Abrogation du traité EURATOM

MM
Le 25/04/2020 à 14:48:59

Je signe pour qu'enfin nous puissions avoir un véritable débat public et citoyen en France sur les questions et les choix à adopter au sujet de la production d'énergie pour le Pays. On en a marre qu'Edf investisse à l'étranger (*) avant d'aider financièrement et utilement des ^projets dans l'éolien et le solaire. Pour en particulier aider les particuliers et assoc. villageoises à financer des projets de production d'électricité à base d'énergie renouvelable (vent & soleil, eau & marée)
(*) "EDF a perdu des fortunes à l'étranger". EDF "a, entre 1998 et 2008, dépensé des fortunes pour acheter des sociétés à l'étranger qui ne valaient rien ou presque". Elle a ainsi "perdu au moins 15 milliards, et plus probablement autour de 30 milliards".

Jacky Bx
Le 20/03/2019 à 18:21:21

Nous allons devoir réaliser une transition
1 - le nucléaire a montré des inconvénients importants: prix pour sécuriser les installations, dépendance pour les approvisionnements, coût des démantèlements, stockage des déchets problématiques
2 - centrales thermiques polluantes(soufre, poussières), consommant des énergies non renouvelables et émettant du CO2
Il faut donc orienter les investissements sur les énergies renouvelables pour augmenter rapidement leur part mais aussi pour pouvoir faire un bilan économique et d'efficacité. En parallèle il faudra aussi travailler sur le stockage de l'énergie (chaleur, hydrogène ....). Cette filière peut être une source de progrès et d'enrichissement commun
Donc l'EURATOM aux oubliettes

Le Vérinois
Le 12/03/2019 à 21:41:33

Toute notre énergie pour trouver d'autres énergies.
C'est pas Macron qui le fera.
Le jaune est déjà la couleur des antinucléaires.

Christian Perez-Gil
Le 08/03/2019 à 23:53:58

favorisons fortement et rapidement le développement des énergies douces

Dominique POIRIER
Le 08/03/2019 à 20:16:45

Il serait temps de trouver autre chose que le nucléaire, d'ailleurs les énergies nouvelles sont dans des cartons, mais à cause des lobbies, on attend ! c'est triste d'avoir des élus bien payés pour voir qu'ils sont des esclaves qui obéissent à ceux qui sont en haut de l'échelle !

berthe
Le 08/03/2019 à 00:27:14

Tres justifiée

Robert Bettendroffer
Le 07/03/2019 à 18:20:08

Homo Habilis nous a laissé, il y a 18 000 ans, à Lascaux, la "chapelle sextine de l'art pariétal"
Homo sapiens s'apprêterait à laisser sur le site de Bure (55) et à l'attention des générations à venir la chapelle funéraire et mortifère de l'industrie nucléaire française, pour une durée de dangerosité radioactive comparable ou supérieure à 18 000 ans?

Homo Habilis nous a laissé, il y a 18 000 ans, à Lascaux, la "chapelle sextine de l'art pariétal"
Homo sapiens s'apprêterait à laisser sur le Territoire Français et à l'attention des générations à venir la chapelle funéraire et mortifère de l'industrie nucléaire française, pour une durée de dangerosité radioactive comparable ou supérieure à 18 000 ans?
Non! Ce n'est raisonnablement pas imaginable!
Laissons ces déchets sur site, en sub surface, en espérant que la solution de gestion des déchets promises par les scientifiques du CEA en 1970 soit enfin trouvée…
Mais ne soyons pas lâches! C'est trop grave pour nos enfants, petits-enfants, et les générations à venir.

Michel Vanquaethem
Le 07/03/2019 à 17:30:34

LE MONOPOLE CELA SUFFIT.

odile martin belmihoub
Le 07/03/2019 à 11:46:09

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !