image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Stop paradis fiscaux

La fraude et l’évasion fiscale coûtent à la France 3 fois le trou de la sécurité sociale.

Aux pays du Sud, elles coûtent 125 milliards d’euros, soit 5 fois le montant nécessaire pour éradiquer la faim dans le monde selon l’ONU.

Bilan de la pétition :

7811 participants

Bonjour Alain,

Je viens te donner quelques nouvelles de la pétition: nous en sommes à plus de 42000 aujourd'hui: nous avons beaucoup progressé depuis fin mai où nous en étions encore à moins de 20000. C'est en partie grâce à Cyberacteurs: votre apport a été précieux.

Concernant le suivi de la pétition Stop paradis fiscaux: l'idée d'origine était de rendre la pétition aux autorités lorsque de notre rencontre fin juin. Mais no'ayant pas atteint les 50000,nous avons écarté cette idée. Dès que nous aurons atteint ce chiffre (il y a encore des relances en cours, et nous devrions l'atteindre pendant l'été ou au pire à la rentrée), nous communiquerons dessus, et je t'en ferai part.

En attendant, la progression rapide du nombre du signataires de l'Appel, et un chiffre supérieur à 30000 à l'époque, nous a renforcé dans nos échanges avec les cabinets de Sarkozy, Lagarde et Kouchner qui se sont en l'occurrence déroulés positivement: bon dialogue et confirmation du bon timing de notre rencontre (l'agenda du G20 devrait effectivement s'élaborer cet été, et nous sommes donc intervenus au bon moment).

De plus, au delà de la pétition qui n'est qu'un mode d'action parmi une série d'outils proposés par la campagne Stop paradis fiscaux, la démarche 'région stop paradis fiscaux' s'est particulièrement développée au cours de ce mois de juin: l'IDF s'est effectivement engagé contre les paradis fiscaux le 17 juin en imposant la transparence pays par pays à ses partenaires financiers, ce qui est notre proposition phare et le meilleur moyen de lutter contre l'évasion et la fraude fiscale. Depuis, les région PACA, Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, Ardennes, Bourgogne ont rejoint le combat, alors que le département de Gironde s'y interresse ainsi que la ville de Paris. La démarche ferait même tache d'huile en europe..!

Nous invitons aujourd'hui les signataires à maintenir la pression: dès la rentrée, la lutte contre les paradis fiscaux s'amplifiera jusqu'au G20 2011 où la France devra faire passer la transparence pays par pays dans la résolution.

Pour information, cette mesure de transparence pays par pays vient d'être intégrée dans la législation boursière américaine en ce qui concerne le secteur extractif: dorénavant, 90% des sociétés du secteur extractif devront indiquer pays par pays ce qu'elles versent aux gouvernements.C'est là une avancée majeure pour les pays du sud riches en ressources naturelles, et pour leur populations. C'est aussi le résultat de longues années de mobilisation de milliers de militants, notamment de la campagne 'Publiez ce que vous payez': voir le CP du CCFD-Terre solidaire http://ccfd-terresolidaire.org/ewb_pages/d/doc_2240.php?PHPSESSID=f21b74aa389e01c8ae9214b15455c7a3
 

Le reporting pays par pays gagne du terrain , grâce aux membres de Cyberacteurs notamment. Que le combat continue.

Présentation de la pétition :

Les paradis fiscaux font des ravages. Ils ont amplifié la crise qui a jeté des millions de personnes dans le chômage et la précarité à travers le monde. Comment aujourd’hui accorder la moindre confiance aux banques si on ne connaît pas le montant de leurs capitaux dissimulés dans ces trous noirs de la finance mondiale ?

Les paradis fiscaux plombent le budget des États. Des grandes entreprises et des individus fortunés échappent aux impôts en y cachant leur argent, tandis que les autres paient à leur place. En France, la fraude fiscale coûterait 3 fois le déficit de la Sécurité sociale. Les paradis fiscaux y prennent une large part. Les pays du Sud, eux, voient s’envoler dans les paradis fiscaux près de 800 milliards d’euros par an !

Les paradis fiscaux servent également de base-arrière pour blanchir l’argent des trafiquants, des dictateurs et autres caisses noires de certaines entreprises. En protégeant les hors-la-loi et leurs secrets, ils menacent en permanence la paix et la démocratie dans le monde.

Les dirigeants du G20 ont appelé, en avril 2009, à une action mondiale contre les paradis fiscaux. C’est une bonne nouvelle. Mais ce premier pas n’est pas à la hauteur du scandale. À quoi bon dresser, par exemple, une liste des paradis fiscaux si c’est pour la vider, aussitôt, de son contenu ? Sans la présence des banques et des multinationales des pays du G20, les paradis fiscaux n’existeraient plus : 100% des entreprises et des banques françaises du CAC 40 y ont des filiales. C’est sur celles-ci que la France et la communauté internationale doivent agir !

Qui que l'on soit – citoyen, consommateur, militant syndical, élu local ou dirigeant d'entreprise, demandons davantage de transparence aux utilisateurs des paradis fiscaux. Ensemble, exigeons leur disparition !

Je signe l’appel « Stop paradis fiscaux », je consulte les dix propositions
http://www.stopparadisfiscaux.fr/content/les-10-propositions-de-la-campagne-«-stop-paradis-fiscaux-»  
et je m’engage dans la mobilisation citoyenne pour faire cesser cet état de non-droit.

Une campagne à l'initiative des organisations syndicales CFDT, CGT, Snui, Solidaires et des associations Attac, CCFD-Terre Solidaire, Oxfam France-Agir Ici et de la Plate forme paradis fiscaux et judiciaire a recueilli 21517 signataires pour un objectif de 50 000 sur le site
http://www.stopparadisfiscaux.fr/  



Pour exiger du gouvernement français une position forte à l’occasion du Conseil européen des 17 et 18 juin et des prochains G20, nous vous demandons de signer la pétition

Texte de la pétition :


Nous demandons la fin réelle des paradis fiscaux et que cesse le pillage de nos ressources : qu’il s’agisse de matières premières en Afrique ou de notre capital santé en France !

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

10 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

REPORTING PAYS PAR PAYS, UNE NOUVELLE ÉTAPE FRANCHIE
Vote d'un texte pour plus de #TransparenceFiscale mais portée limitée à cause de droite et centre
https://europeecologie.eu/Reporting-pays-par-pays-une-nouvelle-etape-franchie?var_mode=calcul  

Alain Uguen
Le 06/07/2017 à 07:58:13

En plein "Panama Papers", l'UE veut plus de transparence fiscale
http://www.challenges.fr/entreprise/20160412.AFP2835/l-ue-devoile-un-plan-pour-imposer-la-transparence-fiscale-aux-multinationales.html  

Alain UGUEN
Le 13/04/2016 à 08:40:21

La Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires à l'origine de cette pétition lance une Initiative Citoyenne Européenne contre les sociétés écrans, qui facilitent l'évasion fiscale!

L'avantage d'une ICE est qu'elle force la Commission Européenne à prendre position, mais il faut réunir 1 million de signatures en Europe, donc n'hésitez pas à diffuser (même à vos réseaux européens)!

https://ec.europa.eu/citizens-initiative/REQ-ECI-2014-000009/public/index.do?lang=fr  

bonne journée
matthieu

matthieu
Le 05/03/2015 à 12:06:05

pour Nadiajp,
Vous vous trompez de forum, il faut aller sur les blog de l'UMP.
Vous avez un président qui a exaucé toutes vos demandes, détaxer les riches et les entreprises, réduire les retraites et les salaires des autres.
Mais personne ne vous retient d'aller mettre votre magot dans un paradis fiscal.
Les requins, aux iles caïman !

socrate
Le 10/06/2010 à 14:27:46

LE CONSENSUS, un mot qui semble prendre toute sa valeur, qui semble marquer de plus en plus d'âme citoyenne, cool !

passion.indoor
Le 10/06/2010 à 10:43:01

Merci à Philomène pour la richesse et la profondeur de son commentaire.

Danielle
Le 09/06/2010 à 23:13:52

Au lieu de lutter contre les pradis fiscaux, vous feriez bien de lutter contre la fiscalité confiscative de la France (et d'autres pays).
Car pourquoi des personnes placent leur fortune dams d'autres pays ? simplement parce que si elles déclarent tout dans leur pays, il ne resteras rien avant longtemps. entre la TVA, les taxes sur l'essence, les péages d'autoroute, les impots sur le revenu et la fortune, l'inpots de succession, les taxes foncières, les taxes d'habitation, etc....
Eh bien, moi je comprends que ceux qui ont travaillé dur essayent de sauvegarder un peu d'argent pour leur famille, ou que ceux qui n'ont pas un travail localisé, comme les acteurs, sportifs, artistes, ... établissent leurs domilices dans des pays un peu moins confiscateurs.
A quand une pétition pour demander à réduire toutes ces taxes françaises ?

nadiajp
Le 09/06/2010 à 22:14:36

Waow, Philomène, quelle profondeur de réflexion!
Associée à une remarquable pédagogie, texte clair, facilement compréhensible (pour moi)...
Contenu enthousiasmant, bref, merci et bravo !
Si tous les gars et les filles du monde...
Longue vie à l'intelligence affective !
Ten Shao.

Ten Shao
Le 09/06/2010 à 21:47:41

Voilà le courrier que je viens d'envoyer à un ami qui désespérait de changer le monde :
je veux bien t'envoyer "ma" vision des choses, puisque j'ai tout fait pour que nous en arrivions là, je reste solidaire de mes contemporains mais pas des structures, ni des institutions, ni des systèmes. Je veux l'effondrement de tout ce qui a été construit pour asservir le vivant et parmi les 1ers outils je compte l'argent. Dans l'imaginaire contemporain l'argent est le nerf de la guerre. Dans mon imaginaire, l'énergie vient de l'amour sous toutes ses formes. Pendant très longtemps on a cru que la liberté faisait évoluer la société, c'est peut-être exact mais il y a deux types de liberté. Celle liée à la nécessité (qui détruit les contraintes) et celle qui construit de nouvelles formes liées à la justice. Le système capitaliste mélange tout et méprise le vivant, c'est la plus grande confusion. Disons que "freedom" est celle contre les contraintes et "liberty" celle de la justice.
Visons la Paix, au moins personne n'est contre la paix. Mais il n'y a pas de paix sans justice, pas de justice sans équité et pas d'équité sans "liberty" car pour trouver la juste distance entre deux points de vue opposés, il faut ne plus être attaché à ses préjugés, ses peurs, ses privilèges.
Je ne crois pas que les États survivront à une telle remise en question. Par contre, nous pouvons commencer à construire autre chose par consensus*.(ci-joint un document sur le consensus)
Je veux bien essayer de le traduire en espéranto puisque c'est le monde entier qui est appelé à se débarrasser du pouvoir et tout particulièrement de l'argent qui en est l'outil privilégié.
Amitiés
texte sur le consensus :
Le consensus a ses exigences : il faut du temps, de la souplesse et de la créativité pour trouver une solution qui convient à tous. Mais une fois qu’elle a été prise, cette décision a toutes les chances d’être appliquée avec succès puisqu’elle s’appuie sur l’accord du groupe, l’engagement et la compréhension de la question. Quand il est utilisé avec sérieux, le consensus a l’avantage de rassembler les individus dans une vision commune qui dépasse le problème du moment. C’est le processus de la résolution de conflit qui unit les gens, non un résultat en particulier. Alors que la règle de la majorité fonctionne en supprimant le conflit et en ignorant ou en niant la position des minorités, le consensus amène le conflit à la surface pour qu’il soit abordé ouvertement et résolu.

Le consensus s’utilise dans des groupes petits ou grands. Mais pour qu’il fonctionne bien, il importe que tous les participants connaissent les ingrédients des rapports harmonieux. Les voici :
1) Respecter les différences et les autres points de vue ;
2) Honnêteté et ouverture dans la discussion du problème ;
3) Capacité d’écouter et de ne pas rester sur la défensive ou rigide dans sa position ;
4) Courage d’exprimer le fond de sa pensée ;
5) Engagement à travailler en toute bonne foi en vue d’un but commun ;
6) Disposition à abandonner l’idée qu’on a la bonne réponse et à explorer de nouvelles avenues ;
7) Conscience et sensibilité à la conscience du groupe.

En résumé, le cercle et la prise de décision par consensus constituent de bons moyens de répartir également le pouvoir. Les groupes communautaires ne fonctionnent pas tous de cette façon, et plusieurs finissent par aliéner les personnes mêmes qu’ils avaient pour objet de servir, du seul fait de leur structure hiérarchique qui est intimidante et inaccessible. Dans un monde régi par des institutions qui exercent le pouvoir « sur » nous, notre plus grand défi consiste à trouver de nouvelles façons d’abolir les structures de domination elles-mêmes. Si nous n’y parvenons pas, ceux qui ont été opprimés par le « système » deviendront à leur tour des oppresseurs, perpétuant ainsi le cycle de la domination et de la violence. Comme l’exprime Starhawk, « Si nous voulons survivre, la question à nous poser est : Comment allons-nous renverser, non pas ceux qui détiennent le pouvoir, mais le principe même du pouvoir « sur » les autres ?

Philomène
Le 09/06/2010 à 15:48:43

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !