actualité écologie

victoire pour Gabriel Dufils

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Les 10 jours verts Transacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Journal des Bonnes Nouvelles

Ne laissez pas vos appareils en veille

La Terre vue depuis l’espace

OPÉRATION

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : refuser la banalisation des pollutions nucléaires !

Le 11 mai dernier, l’Assemblée Nationale a voté la loi Grenelle II. Le contenu du « paquet vert » est plus que décevant : régression sur tous les fronts ! Ainsi, un discret amendement déposé par le gouvernement permet, par un tour de passe-passe juridique insidieux, de supprimer la procédure d’enquête publique pour les augmentations significatives de prélèvements d’eau et de rejets radioactifs et chimiques dans l’environnement.

Bilan de la cyberaction :

6111 participants

plus de 21 000 personnes contre la banalisation des pollutions nucléaires !


La loi Grenelle 2 votée en mai 2010 supprime la procédure d’enquête publique pour les installations nucléaires qui veulent augmenter leurs rejets radioactifs et chimiques dans l’environnement. Les intérêts industriels passent une nouvelle fois avant la démocratie, le respect de l’environnement et la santé des citoyens. Mobilisées par le Réseau et les cyberacteurs, plus de 21 000 personnes ont demandé le retrait de l’article 94 quater du Grenelle 2, lors de son passage en Commission parlementaire mixte paritaire, le 15 juin 2010. Nous demandons toujours un vrai débat sur les pollutions nucléaires et sur les rejets des installations nucléaires.

Présentation de la cyberaction :

Désormais, si elle veut augmenter ses rejets, une installation nucléaire connaîtra moins de contraintes administratives qu’une porcherie industrielle, alors qu’elle constitue une source gigantesque de pollution !

Les exploitants bénéficiaient déjà d’un système scandaleux leur offrant un permis à polluer sur mesure, dans la mesure où ils fixaient eux-mêmes la limite des rejets autorisés, en fonction de leurs objectifs industriels et non des normes sanitaires. Le gouvernement avait déjà autorisé l'incorporation de matériaux radioactifs dans les biens de consommation en mai 2009. Avec un cynisme total, il fait un pas de plus dans la banalisation des pollutions nucléaires.

Au-delà des très graves atteintes à l’environnement autorisées par cet amendement, c’est la démocratie qui est mise à mal. Avec la suppression de l’enquête publique, plus besoin de s’embarrasser d’une procédure qui ralentit et nécessite d’informer et impliquer les citoyens ! Une simple « mise à disposition du public » suffira ! De plus en plus, dès qu’il s’agit de nucléaire, l’Etat révèle ses facettes totalitaires...

Pour obtenir le retrait de cet amendement, lors de son passage en Commission parlementaire Mixte Paritaire de la loi Grenelle II le 15 juin, une seule solution : faire pression sur le gouvernement, en mettant au grand jour son cynisme et l’accroissement de la pollution dont il sera responsable.

Nous vous proposons de vous associer à cette campagne du Réseau "Sortir du nucléaire" en interpellant le Président et le Premier Ministre de la République Française, ainsi que le Ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de la Mer.

Plus d'informations sur le décryptage de la loi et les actions à mener sur le site du Réseau "Sortir du nucléaire" : http://groupes.sortirdunucleaire.org/blogs/amendement-a-la-loi-grenelle-ii/  

Alain Uguen, Association Cyber @cteurs
Le Réseau "Sortir du nucléaire"

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président de la République,
Monsieur le Premier Ministre, 
Monsieur le Ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Parmi les nombreux articles de la loi "Grenelle II" votée début mai, figure un amendement gouvernemental permettant de dispenser les exploitants des installations nucléaires d'enquête publique en cas d'augmentation de leurs prélèvements d'eau et de leurs rejets radioactifs et chimiques.
Désormais, l'usine de La Hague, principale source de pollution du Nord de l'Atlantique, connaîtra moins de contraintes qu'une porcherie industrielle si elle souhaite augmenter ses rejets !

La France avait déjà acté la banalisation des pollutions radioactives il y a un an, avec le décret du 4 mai 2009 autorisant l'incorporation de substances radioactives dans les biens de consommation. Avec cette nouvelle disposition de la loi Grenelle II, nous nous engageons encore plus loin dans cette voie, au mépris de l'environnement et de la démocratie. Supprimer l'enquête publique, c'est se passer délibérément d'une procédure qui exigeait d'informer et impliquer les citoyens.

Cette dérive est extrêmement inquiétante. Je vous demande donc la suppression de l'amendement gouvernemental à l'article 94 quater de la loi "Grenelle II".

Je vous prie d’agréer, Messieurs, l'expression de ma mobilisation citoyenne.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

2 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Plutôt que de brailler "y en a marre" tentez de trouver les mots qui prendront en otage les politiciens.
De mon point de vue, c'est leur idéologie de puissance qui a fait advenir le nucléaire en France. EDF souhaitait construire des centrales nucléaire et les politiciens souhaitaient désengager la France de la course au pétrole. Dans les années 70 le slogan fut :" on n'a pas de pétrole mais on a des idées". C'était une façon de consoler les français de leur médiocrité, l'important était qu'ils ne réfléchissent surtout pas aux conséquences désastreuses sur l'avenir parce que les déchets non toujours pas de solution ! et la pensée totalitaire s'est implantée. J'appelle "totalitaire" le mépris des humains, des citoyens, des sans "professions, sans papiers, sans logement, sans adresse fixe", tout ce qui ne semble pas conforme au marché.

Philomène
Le 16/06/2010 à 18:43:58

ien a marre !!!

sam
Le 08/06/2010 à 11:38:26

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !