actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

victoire pour Gabriel Dufils

OPÉRATION

Journal des Bonnes Nouvelles

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

La Terre vue depuis l’espace

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Les 10 jours verts Transacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Pour une Europe transparente

Mise en ligne du 30/01/2019 au 31/01/2019

Le jeudi 31 janvier les euro-députés doivent se prononcer sur un amendement proposant plus de transparence sur les lobbys à Bruxelles. Mais le vote est loin d'être gagné...

Bilan de la cyberaction :

2721 participants

BRAVO ET MERCI : cela s'est joué à 4 voix près.

Les rencontres entre eurodéputés et lobbyistes sortent de l’ombre
La révision du règlement intérieur du Parlement adoptée le 31 janvier accroît les obligations de transparence des rencontres entre élus et lobbies, malgré les tentatives du PPE pour saborder l’amendement.

L’agenda des rencontres entre eurodéputés et représentants d’intérêt sera bien rendu public. En dépit du scrutin à bulletin secret imposé par la droite européenne (PPE) sur la révisons du règlement du Parlement, les élus ont adopté la mesure de transparence sur les réunions avec les lobbyistes, à une très courte majorité.

L’amendement adopté à seulement quatre voix près prévoit que les présidents de commission parlementaire, les rapporteurs et les rapporteurs fictifs publient pour chaque travail législatif en cours la liste de leurs réunions avec les représentants d’intérêts.

Cette mesure a pour objectif de mettre en évidence l’influence des lobbies, quels qu’ils soient sur un texte de loi, en listant le nombre de rencontres des décideurs avec les différentes parties prenantes d’un dossier.

« Nous venons de franchir une nouvelle étape importante dans le domaine de la transparence. Les citoyens pourront désormais mieux suivre le travail de leurs élus en ayant l’information sur les groupes d’intérêts qu’ils rencontrent. Une victoire littéralement arrachée à la droite qui non seulement était favorable au maintien de l’opacité, mais s’est déshonorée en demandant un vote secret sur la transparence des rendez-vous avec les lobbies. Une première dans l’histoire de cette mandature ! » a déclaré Pascal Durand, le vice-président du groupe Verts-Ale au Parlement européen.

La réforme adoptée sur la transparence des rencontres devrait également permettre de relancer les discussions sur la création d’un registre obligatoire des lobbies pour les trois institutions. Aujourd’hui, un registre de transparence référence à Bruxelles environ 11 000 lobbys. Les commissaires européens et les hauts-fonctionnaires de la Commission sont tenus de ne rencontrer que des lobbies inscrits au registre et de notifier publiquement les rendez-vous.

https://www.euractiv.fr/section/avenir-de-l-ue/news/les-rencontres-entre-eurodeputes-et-lobbyistes-sortent-de-lombre/  

Présentation de la cyberaction :

Les eurodéputés accepteront-ils de dévoiler leurs rencontres avec des lobbyistes ?https://www.nouvelobs.com/politique/20190128.OBS9248/les-eurodeputes-accepteront-ils-de-devoiler-leurs-rencontres-avec-des-lobbyistes.html  

Selon le Nouvelobs
C'est un vote à très haute portée symbolique qui doit se tenir ce jeudi 31 janvier au Parlement européen. Le sujet : faut-il introduire plus de transparence sur les lobbys au niveau européen ? A priori, dans un contexte de défiance grandissante vis-à-vis des représentants politiques, souvent soupçonnés de céder à des groupes de pression privés, la réponse devrait aller de soi… Et pourtant c'est loin d'être gagné : il n'est pas acquis qu'il y aura dans l'hémicycle une majorité pour voter dans ce sens.

A l'origine, un amendement au règlement de l'assemblée, déposé par les Verts en décembre : il propose que pour chaque rapport, le président de la Commission concernée, le rapporteur et les rapporteurs fictifs (le spécialiste du sujet dans chaque groupe politique) rendent publics dans leurs agendas toutes les rencontres avec des lobbyistes à l'intérieur et à l'extérieur de l'enceinte du Parlement européen.

Bruxelles, capitale mondiale du lobbying

Sachant que Bruxelles est l'une des capitales mondiales du lobbying, avec Washington. Au sein de la Commission des affaires constitutionnelles qui l'examine, le texte n'est adopté qu'in extremis, grâce à une abstention. La gauche et les socialistes ont voté pour, les libéraux et la droite contre… Un premier signal inquiétant.

Mais un autre l'est encore plus : la demande du PPE – le parti de la droite européenne, où siègent les LR français et la CDU allemande – d'un vote à bulletins secrets. Une façon pour les députés de rejeter le texte sans avoir à l'assumer nominativement ? Pour l'eurodéputé EELV Pascal Durand, c'est un comble :

"On aura utilisé une seule fois cette procédure du vote secret sur le sujet de la transparence avec les lobbyistes ! Tout ça à quatre mois des élections européennes..."
Comme ses collègues Verts à Bruxelles, il rend déjà public ses rendez-vous avec des lobbyistes.

Dans le "Journal du Dimanche" du 27 janvier, Pascal Canfin, le directeur général du WWF France, et Marc-André Feffer, le président de Transparency International France, sont montés au créneau pour défendre cet amendement :

"Nous, représentants d'ONG faisons nous-même du lobbying… En retour, nous sommes confrontés à des lobbies puissants (pesticides, énergies fossiles). S'il ne s'agit pas d'empêcher ces derniers d'échanger avec les décideurs publics, il est primordial de garantir un dialogue équitable avec l'ensemble des parties prenantes. La transparence sur les rencontres avec ceux qui font la loi est un préalable à un débat public équilibré."

Comment résister aux groupes de pression

Une telle disposition empêcherait-elle pour autant les élus de céder à des groupes de pression ? Non, reconnaît auprès de "l'Obs" Pascal Canfin : "Cela ne résoudra pas tous les problèmes, cela n'empêcherait pas un député qui serait dans la main d'une industrie de voter pour elle."

Mais il insiste sur l'importance de ce premier pas qui pourrait servir de modèle dans toute l'Europe, à commencer par la France : "Si un député voit dix fois EDF sur le nucléaire, ou dix fois le WWF, le citoyen a le droit de le savoir." Surtout, pourquoi le refuser ?

"Quand on s'oppose à la transparence, c'est que quelque part on n'est pas à l'aise avec la façon dont on gère ses rendez-vous."
En France, des députés LREM comme Matthieu Orphelin ou Aurore Bergé se sont engagés à rendre public leur agenda.

Que feront les autres eurodéputés français jeudi ? Les Républicains sont gênés. Sur France-Inter ce mardi matin, Rachida Dati a affirmé que "cela a toujours été le cas", "je pense qu'on va l'acter mais c'était déjà le cas [...] Vous allez sur le site du Parlement européen, vous trouvez nos rencontres, nos revenus, nos présences". Mais pas les rendez-vous avec les lobbys, lui a aussitôt rappelé sur Twitter Mélanie Vogel conseillère politique des Verts au Parlement européen :

"Puisque vous prétendez que les député-e-s européen-ne-s publient déjà leurs RDV avec les lobbys, pourriez-vous simplement nous dire où sont publiés les vôtres ?"

Les eurodéputés RN, si prompts à dénoncer les lobbys bruxellois, s'apprêtent eux à voter contre. Pour trois raisons, détaille Nicolas Bay : "Ces dispositions portent atteinte à la liberté du député", estime-t-il. "Ne rencontrer que des lobbys inscrits au registre de transparence est infaisable. Où commence le lobbying ? Un groupe de visiteurs qui fait part de ses griefs sur un sujet est-il considéré comme un lobby ?".

Enfin, "rendre ces rendez-vous publics serait gravement attentatoire à nos libertés. Les institutions, entreprises, syndicats ou associations qui rencontreraient seraient sans doute immédiatement attaqués et leur réputation malmenée". "Mais nous sommes bien sûr attachés à la transparence dans les institutions", ajoute-t-il. Bien sûr, mais comme toujours, il a les paroles et les actes.


TRIBUNE. "Le lobbying doit sortir de l'ombre"
https://www.lejdd.fr/Politique/tribune-le-lobbying-doit-sortir-de-lombre-3846284  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur;

Attaché à la transparence des relations des lobbies avec les députés, je requiers votre présence au Parlement Européen ce jeudi 31 janvier afin de voter publiquement l'amendement obligeant les parlementaires occupant des postes-clés à publier leurs rencontres avec des lobbyistes.
Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos votes.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

13 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

en tant que simple citoyenne, je suis assez attachée à la démocratie, et donc à la représentation loyale.

mantoan giovanna
Le 03/04/2019 à 14:38:21

ce n'est pas aux lobbys de faire la loi

JF LESOUEF
Le 01/02/2019 à 15:12:43

"Le lobbying doit sortir de l'ombre"

DUSOLLE
Le 01/02/2019 à 12:11:48

Si la transparence gène certains c'est qu'ils ont quelque chose à cacher ! honte, publier tout.

catherine
Le 01/02/2019 à 10:47:28

Les institutions européennes sont-elle vraiment démocratiques ? Si le lobbying ne marchait pas, il n'y aurait pas de lobbyistes ! Défendons nos institutions face aux intérêts économiques industriels qui cherchent à faire passer leurs avantages à notre détriment !! STOP au lobbyisme caché et à ceux qui le cautionnent.

Bertrand
Le 01/02/2019 à 09:38:12

Sans la transparence il ne peut y avoir de véritable démocratie

un anonyme
Le 30/01/2019 à 22:21:42

Il ne devrait même pas y avoir besoin d'un vote !

némesis
Le 30/01/2019 à 20:11:20

Où l'on voit bien que ce type de fonctionnement n'est destiné qu'à tromper les peuples et que les politiques agissent dans leur intérêt de partis. On ne veut pas de cette europe qui spolie les intérêts du citoyen et fait la part belle aux financiers et aux industriels peu scrupuleux de la défense du collectif.

Michel78
Le 30/01/2019 à 19:08:36

Plus de transparence, c' est mieux que rien. Mais la seule solution pour que les multinationales ne gouvernent pas le monde par lobbies interposés, c' est d' interdire formellement le lobbying et de sanxtionner les députés qui persisteraient à entendre le chant des sirènes !

popcorn
Le 30/01/2019 à 16:27:15

Les institutions européennes et la transparence, tout comme les différents traités liberticides et dictatoriaux............... vaste sujet de méditation et d'interrogations

Chantal BAYOUT
Le 30/01/2019 à 15:43:27

Ayant milité des dizaines d'années pour la santé et l'environnement à Bruxelles, je sais à quel point certains lobbies peuvent être néfastes.

Tous les lobbies ne sont pas de la même nature. Certains défendent l'intérêt général tandis que d'autres ne défendent que des intérêts particuliers. Ces derniers doivent être bien identifiés

Mesdames et Messieurs les Députés, au moment de voter pensez que votre peut rassurer les pro-européens ou au contraire renforcer les anti-européens.

Georges Cingal, ancien vice-président du Bureau Européen de l'Environnement

Georges Cingal
Le 30/01/2019 à 15:07:00

Haaaa ils veulent un vote à bulletin secret? Les même gens qui nous disent qu'avec le tout numérique nous n'avons rien à craindre pour notre vie privée? Qu'on ils donc à CACHER?

Paul Siraudeau
Le 30/01/2019 à 14:50:23

J'ai signé bien que l'Europe soit moribonde ; c'est juste un 4ème reich comme dit Jovanovic ...Mais les peuples s'éveillent enfin.
Bon courage à tous

padupe
Le 30/01/2019 à 14:03:25

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !