actualité écologie

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

OPÉRATION

Rando Plogoff dimanche 25 aout

Journal des Bonnes Nouvelles

victoire pour Gabriel Dufils

La Terre vue depuis l’espace

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Les 10 jours verts Transacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Contre l’ouverture de la chasse dès cet été en Isère

Mise en ligne du 27/07/2018 au 05/08/2018

En Isère, un arrêté préfectoral autorise l’ouverture de la chasse au sanglier et au cerf Sika dès cet été. Un arrêté qui se trouve vivement contesté par de nombreuses associations de défense animale. La décision est désormais entre les mains de la justice, qui doit statuer sur ce sujet sensible et polémique le 31 juillet.

Bilan de la cyberaction :

2136 participants

01-08-2018 Chasse au sanglier: la justice refuse de suspendre un arrêté prefectoral contesté
https://information.tv5monde.com/info/chasse-au-sanglier-la-justice-refuse-de-suspendre-un-arrete-prefectoral-conteste-252909  

La justice a rejeté mercredi la requête en référé de plusieurs associations qui réclamaient la suspension d'un arrêté préfectoral autorisant une ouverture anticipée de la chasse en Isère pour réguler le nombre de sangliers.

Dans son ordonnance, que l'AFP a pu consulter, le tribunal administratif de Grenoble a considéré que la requête de la dizaine de particuliers et d'associations de défense de la nature et des animaux - dont l'ASPAS, la FRAPNA ou Mountain Wilderness France - ne se justifiait par aucune "condition d'urgence".

Le 16 juillet, les requérants avaient déposé un recours pour réclamer la suspension de cet arrêté qui avançait au 1er juillet le coup d'envoi de la chasse, dont celle du sanglier et de plusieurs autres espèces de grands gibiers.

En Isère, comme dans d'autres départements, le sanglier - en surpopulation - a causé ces derniers mois de nombreux dégâts dans les parcelles agricoles, créant des tensions entre les agriculteurs et les chasseurs.

Mardi, à la barre, les requérants ont dénoncé par la voix de leur avocat ce qu'ils considèrent comme une mesure disproportionnée, compte tenu des maigres "effets escomptés" que l'arrêté aura sur la régulation du nombre de bêtes.

"On ne prélèvera jamais assez de sangliers par la chasse, surtout alors que le nombre de chasseurs ne cesse de baisser", et que ces derniers n'étaient pas demandeurs, a argumenté l'avocat des requérants Me Yannis Lantheaum, pointant un manque de "mesures alternatives".

Les associations estiment en outre qu'en prenant cet arrêté qui élargit à l'été la pratique de cette chasse "dangereuse", la préfecture de l'Isère a effectué "un bon arrière" en matière de sécurité dans une période très touristique.

De son côté, la préfecture de l'Isère a souligné qu'il n'y avait "aucune urgence" à "stopper" cet arrêté, ce dernier ayant déjà été appliqué aux deux tiers "sans incidence sur la sécurité en juillet".

"L'arrêté ne préjudicie pas de façon suffisamment grave à l'intérêt public et à celui des requérants car ses effets sont limités", a précisé Olivier Ladreyt, directeur départemental des territoires à la préfecture de l'Isère.

"Il s'agit d'une réponse à un problème ponctuel qui vise surtout les zones agricoles", a-t-il ajouté.

Présentation de la cyberaction :

Selon Oh my Mag pour le préfet de l’Isère, la décision est prise : les chasseurs pourront décrocher leurs fusils dès cette période estivale afin de pouvoir tuer des sangliers et des cerfs Sika et ce sera également le cas pendant l’été 2019.

Réguler ? 
Pour l’édile, le but de cette ouverture anticipée serait de faire face à une supposée surpopulation de suidés et de petits cervidés qui causeraient des dégâts dans les cultures. Heureusement, plusieurs associations de défense du monde vivant ont très vite réagi à cette décision inique, qui ont donc décidé de porter l’affaire devant les tribunaux, de sorte à obtenir son annulation.
Derrière ce dépôt de référé-suspension, on trouve le collectif « La Nature sans se faire tirer dessus », et les associations FRAPNA Isère, ASPAS et Mountain Wilderness.

De vrais dangers 
Or, ouvrir la chasse en pleine période estivale, c’est à dire l’époque des vacances, des promenades en famille et des randonnées est une idée absolument désastreuse, autant pour la nature que pour la sécurité des citoyens.
En effet, pour la chasse au grand gibier, les chasseurs utilisent des armes particulièrement puissantes, équipées de balles projetées à une vitesse oscillant entre 700 et 1400 mètres par seconde. La région ne peut donc pas prendre le risque d’autoriser des battues au sanglier et au cerf Sika alors que l’Isère sera en pleine période touristique.

Des précédents 
Au cours des dernières années, pas moins de huit accidents de chasse ont eu lieu, dont un hélas mortel. Au mois d’octobre 2015, un jeune randonneur de 20 ans avait trouvé la mort tué par balle, alors qu’il se trouvait sur un sentier de randonnée.
Cette décision du préfet serait donc proprement imprudente. Mais c’est en vérité toute la faune sauvage qui pâtit d’une ouverture estivale de la chasse. Les détonations et les battues représentent une réel dérangement pour les espèces qui ne sont pas classées comme chassables, sans compter qu’en été, beaucoup de juvéniles ne sont pas encore sevrés.
Ouvrir la chasse reviendrait donc à autoriser un véritable carnage biologique dans la région. Reste maintenant à attendre ce que donnera l’audience en référé qui aura lieu le 31 Juillet prochain, à 14H, devant le tribunal administratif de Grenoble.

https://www.ohmymag.com/best-friends/isere-des-associations-contre-l-ouverture-de-la-chasse-des-cet-ete_art119614.html  

Isère : plusieurs associations saisissent la justice contre l'ouverture anticipée de la chasse
https://www.francebleu.fr/infos/societe/isere-plusieurs-associations-saisissent-la-justice-contre-l-ouverture-anticipee-de-la-chasse-1532436752  

Ouverture et de fermeture de la chasse pour la campagne 2018/2019 - Consultation close
http://isere.gouv.fr/Publications/Mises-a-disposition-Consultations-enquetes-publiques-concertations-prealables/Consultation-du-public/Autres-consultations-du-public/Ouverture-et-de-fermeture-de-la-chasse-pour-la-campagne-2018-2019-Consultation-close  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Préfet,
Je vous informe que je soutiens le collectif et les associations qui ont donc décidé de demander l'annulation de votre arrêté d'ouverture de la chasse dès cet été.
Je vous prie de croire en ma vigilance sur vos décisions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

20 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Ras le bol des tontons flingueurs !!! Soutenus par le gouvernement et détestés par les français !!

VERTADIER
Le 11/08/2018 à 18:20:50

Avec la canicule que nous avons connu une trêve serait bienvenue, d'autant que la chasse aux sangliers perturbe les autres espèces qui se sentent également traquées sont apeurées et tout cela dans un état de faiblesse dû au manque d'eau depuis deux semaines!!

BRIDET CAROLINE
Le 09/08/2018 à 09:27:28

Une sérieuse protection est demandée en rapport avec le niveau de violence autour de ces cessions de chasse.
La responsabilité doit être prise de ne pas autoriser des écarts aux dates établies. Engagez la sécurité pour les animaux de nos fôrets en souffrance par les bouleversements du climat et les harcélements répétés des hommes qui se croient tout permis. Recadrez les irresponsables qui ont l'intention de rôder autour de nos terrains. Les conséquences vous en incombent à présent. Merci

person christel
Le 09/08/2018 à 00:39:26

Pour suspendre l'arrêté préfectoral, il faut apporter la preuve de dégâts causé par le sanglier ou le cerf sika, il faut avoir une idée sur les populations présentes, quels type de dégâts, à quelle période.
La Préfecture utilise l’article L. 425-4 du code de l’Environnement, l’équilibre agro-sylvo cynégétique qui consiste à rendre compatibles, d’une part, la présence durable d’une faune sauvage riche et variée et,d’autre part, la pérennité et la rentabilité économique des activités agricoles et sylvicoles.
Un oubli concerne les sanction des éleveurs clandestins de sangliers, qui les revendent en totale illégalité pour repeupler les territoire dans le but n'est rien d'autre que la chasse. Ne pas hésiter à porter l'arrêté devant le tribunal administratif.

fuciformis
Le 06/08/2018 à 13:50:13

la nature a plus que besoin d'une trêve estivale afin que que toutes les espèces puissent poursuivre leur cycle de reproduction
Chasser une espèce dérange forcément les autres

patricia
Le 06/08/2018 à 11:05:26

Pas de chasse en période de vacances estivales!
En dehors: à discuter.

jean-louis BANNERY
Le 04/08/2018 à 18:42:30

quand on comprendra que la chasse n'est qu'un acte vestigial qui ne correspond plus à une nécessité nous aurons évolués !

Geneviève Tual
Le 02/08/2018 à 08:41:50

Juillet - août 2018 : ouverture de la chasse aux sangliers, aux cerfs Sika et aux vacanciers, taïaut, taïaut…
Monsieur le Préfet, commencez donc par suspendre les agrainages !

Frawald
Le 01/08/2018 à 15:35:32

Il est certains que certains animaux ont par leur possibilité de reproduction, très largement augmenter en nombre. Ces animaux souvent destructeurs sont néanmoins des être vivants et une autre méthode de régulation pourrait être mise en place la chasse étant un "loisir de tueurs" réservé à quelques initiés.

Pierre LATEUX
Le 01/08/2018 à 09:52:30

et la chasse aux cons malfaisants, c'est pour quand

Marie-Pascale LEGELEUX née PAQUET
Le 01/08/2018 à 08:28:52

je suis aussi contre toutes les chasses

Catherine Chavichvily-Porthier
Le 31/07/2018 à 21:21:25

mais dans le 63 il chasse toute l'année sur des terrains privés et il ne se gêne pas pour s'en vanter n'oublions pas que la destruction des renards et des blaireaux c'est au printemps et en été
j'étais parti pour observer mes blaireaux (que j'observe quasiment tous les jours) quand j'ai entendu un coup de feu loin mais suffisamment puissant pour la nature soit dérangé
et quand nous les rencontrons ils ne savent même pas que les renards mangent 7000 rat taupiers
et j'ai même rencontré un agriculteur qui m'a sorti qu'un de ses copains agriculteurs avaient dépanné une remorque rempli de rats - surtout ne vous gênez pour rire car y'a de quoi

Bruno
Le 31/07/2018 à 19:35:01

De plus en plus de préfets, cédant aux lobbies des agriculteurs-chasseurs-électeurs, ouvrent la chasse en plein été au mépris total du reste de la population et en premier lieu des touristes qui font vivre leur région. Je propose donc qu'en réponse nous cessions de passer nos vacances dans leur département pour des raisons évidentes de sécurité publique. Boycott !

Patrick AUDOUX
Le 31/07/2018 à 19:27:43

La chasse ne se justifie que parmi les peuples de chasseurs-pêcheurs-cueilleurs pour lesquels elle est un moyen de subsistance.Comme ils le savent et sont intelligents, ils gèrent les prélèvements sur la faune et la flore sauvages afin d'éviter son épuisement ou sa disparition. Dans nos contrées qui se disent civilisées mais qui n'hésitent pas à tirailler sur des animaux d'élevage soit-disant sauvages car nés et élevés pour être abattus par des Nemrod de pacotille, la chasse n'est que du sadisme mâtinée de barbarie.

Mireille
Le 31/07/2018 à 15:22:32

1% de la population chasse et em.....les 99% autres. A quand un gouvernement qui les fera disparaitre.

Eric Krins
Le 31/07/2018 à 14:59:09




confiance en la justice!!

mondo
Le 31/07/2018 à 14:27:58

Je suis pour l'interdiction de toutes les chasses

Dominique RANNOU
Le 31/07/2018 à 13:48:23

Ca y est! Ils n'ont rien trouvé de mieux que d'avancer l'ouverture de la chasse. Bigre! Que la canicule étouffe ces faiseurs de décrets odieux. Il y a d'autres cibles pour les chauds de la gâchette: qu'ils fassent des cartons sur les touristes en caravanes, estafettes, sur les foireux qui roulent en quads et tous ceux qui randonnent avec la glacière et l'intention de balancer leurs ordures dans les sous bois.

un anonyme
Le 31/07/2018 à 11:57:30

les gens qui prennent de telles décisions ne doivent pas sortir de leur bureau. Il ne savent pas le bonheur de se promener dans la forêt

un anonyme
Le 31/07/2018 à 11:43:56

Jusqu'où iront certains préfets pour satisfaire le lobby des chasseurs au détriment de la sécurité publique! Les chasseurs ne représentent que 2% de la population mais les politiques leur déroulent le tapis rouge même s'ils mettent en danger promeneurs et riverains, et déciment la faune sauvage. Inadmissible en République à moins que la France ne soit qu'une illusion de démocratie...

mpm
Le 31/07/2018 à 10:36:14

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !