actualité écologie

AG Cyberacteurs

Les 10 jours verts Transacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

Annoncez la couleur !

Journal des Bonnes Nouvelles

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

météo

Samedi 3 octobre: marchons sur les aéroports!

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : 203 : non aux Promesses Génétiquement Manipulées.

Le Conseil Régional s'apprête à voter une subvention au programme "Semences de demain" du pôle de compétitivité Céréales Vallée d'un montant de 700 000 € réparti sur les trois prochaines années. Ce projet "Semences de demain" a pour but de développer de nouvelles variétés de céréales.

Bilan de la cyberaction :

Le 9 juillet 2007, la majorité du Conseil Régional d'Auvergne a voté l'attribution (en janvier, on en avait voté le principe) de 233 000 E, la 1ère tranche des 620 000 E qui seront versés sur 3 ans, de subvention au Pôle Céréales Vallée. Ce financement a été versé à l'INRA. Les 5 élus Verts ont été les seuls à voter contre. Le Comité de Suivi s'est réuni 4 fois, il a donné un avis partagé ; tous le monde a reconnu qu'il s'agit dans ce programme de plantes mutantes et non d'OGM, mais certains d'entre nous ont
dit que les plantes mutantes posent les mêmes problèmes et risques que les OGM. Nous n'avons malheureusement pas pu avoir à ce Comité de Suivi la participation de scientifiques spécialisés, ce qui en a singulièrement réduit la portée, alors que Limagrain a les moyens de faire venir qui il veut puisque ce sont ses salariés et ceux de l'INRA.
Nous restons mobilisés sur le sujet des OGM. On revotera l'an prochain contre l'attribution de la 2ème tranche de crédits...

Agnès MOLLON
conseillère municipale
conseillère communautaire
conseillère régionale
===============

6733 participants
ont écrit à jpbacquet@assemblee-nationale.fr.   ,cabinet@cr-auvergne.fr.  
La manifestation a réuni 200 personnes et 7 tracteurs, qui ont gêné l'accès à la salle de délibération, les conseillers régionaux n'ayant pu accéder aux
parkings réservés. Les couloirs du Conseil Régional bruissaient de commentaires sur les mails bloqués pendant le WE, mais seul le discours de session du président des Verts a parlé de la manifestation dont on entendait les échos au-dehors.

La ligne budgétaire mise en cause est arrivée à l'ordre du jour en début d'après-midi. Voici la déclaration des Verts : Considérant que le Conseil régional a adopté la Charte de Florence et la déclaration de Rennes le 25 septembre 2006, Considérant que cette adhésion implique la mise en place d’un comité de suivi indépendant pour tout programme susceptible de concerner des productions d’OGM en plein champ, et dont la composition sera fixée par la commission permanente du 29 janvier 2007, Considérant qu’il existe un doute sur la finalité de la recherche mise en œuvre dans le programme « semences de demain », Considérant que ce comité devra s’entourer des experts indépendants dont il jugera l’analyse utile et devra obtenir l’engagement du président du pôle Céréales Vallée de la non utilisation de ce programme à des fins de recherche OGM plein champ, Le Groupe Vert du Conseil régional d’Auvergne :
· Demande que comité de suivi soit saisi très rapidement du programme semence de demain proposé au financement pour analyser le programme validé par la commission permanente du 20 novembre 2006,
· Demande que le versement de la subvention sur 3 ans soit conditionné à l’avis favorable du comité de suivi.
Le président du Conseil Régional René Souchon a donné son accord. La ligne a été votée (sauf par les Verts). Dans la foulée, le 1er Vice-Président chargé de l'agriculture Jean Mallot, accompagné des Présidents des groupes Socialiste, Communiste et Vert a reçu une délégation de 12 personnes, composée de représentants des agriculteurs bio, du secrétaire régional des Verts et du comité de soutien 63 sans OGM. La représentante de celui-ci a exprimé ses inquiétudes sur le grand écart entre les promesses électorales et les engagements vis à vis de Limagrain ; Jean Mallot lui a répondu en se félicitant de la teneur des débats OGM qui ont été organisés par le Conseil Régional au printemps dernier; il a déclaré être prêt à soutenir une « autre agriculture » mais a réclamé des projets bio ; le représentant de Bio 63 lui en a aussitôt présenté une brouette, puis a souligné la différence de traitement entre les grands groupes qui ont les moyens de présenter les projets et la bio qui n’a pas d’ingénierie pour ce faire. Quelqu'un a souligné que l’INRA est inféodé au privé et n’a que peu de moyens « libres ».

Le comité de Suivi aura sa 1ère réunion le 25 janvier. Il sera composé de 21
membres : 4 pour la Région (1 par groupe) ; 1 pour l’Etat (la DRIRE sans doute); 1 pour la Chambre d’agriculture; 1 pour la FRSEA; 1 pour la Confédération Paysanne; 1 pour l’Union des Consommateurs; 1 pour la FRANE; 1 pour l’INRA; 1 pour l’ENITA; 3 pour le comité de suivi des débats OGM, qui proposeront chacun 3 experts pro et contre.

L'INRA et l'ENITA sont membres de Céréales Vallée ; la "Recherche" qu'on associe est donc juge et partie. Certes, en leur sein, quelques scientifiques se posent des questions sur les OGM, mais ce ne sera probablement pas eux qui seront désignés pour participer au comité de suivi…

Le problème est bien là : existe-t-il une recherche indépendante ?

Déjà, avoir mis un comité de suivi dans les pattes de Limagrain, c'est pas une mince victoire ! nous supposons qu'il ne pourra pas donner d'avis favorable aux demandes de subvention de Limagrain, puisque les membres du Comité Scientifique de Céréales Vallée étant tenus au secret quant aux finalités des recherches, ils ne pourront assurer la transparence de l'information. Nous suivrons donc ce dossier de l'intérieur. Le président du Conseil souhaite qu'il soit prêt à repasser en session fin mars. Les conseillers régionaux Verts remercient les personnes qui se sont mobilisées, à titre personnel ou institutionnel.

Agnès Mollon conseillère régionale

Présentation de la cyberaction :

Les membres fondateurs et partenaires de ce pôle sont : LIMAGRAIN, BIOGEMMA, ULICE, JACQUET SA, UCGAI, LIMACLUB, DOMAGRI, BARBIER, MERISTEM THERAPEUTICS, WESTHOVE SA, BASF, NUTRIXO, L'INRA, etc...........

Certains de ces partenaires sont connus pour leurs expérimentations de plantes génétiquement manipulées de plein champ, avec pour objectif le brevetage du vivant, conformément aux intérêts des multinationales de l'agrochimie semencière et de l'agro-alimentaire.

Qu'est devenu l'engagement électoral du Conseil Régional de faire de l'Auvergne la 1ère région Bio de France ?

En conséquence, nous demandons au Conseil Régional d'annuler cette subvention de 700 000€ au pôle de compétitivité Céréales Vallée. Une expertise fine et indépendante sur les finalités de ce programme doit être réalisée pour garantir aux contribuables auvergnats que l'argent public ne sera pas utilisé pour des plantes génétiquement manipulées ou leurs équivalents de plein champ.

C'est important et urgent, il ne reste que peu de temps, et nous pouvons en nous mobilisant massivement rappeler que si cette subvention est votée nous en tiendrons compte aux prochaines échéances électorales.

2 moyens d'infléchir ce vote, ils peuvent être bien sûr envisagés ensemble ou indépendamment:

- être présent à la manifestation devant le Conseil Régional d'Auvergne le 9 janvier à 08.30.

- participer à la cyber @ction

Merci pour nos amis auvergnats et pour nous tous.

Faire suivre largement sans hésitation!

VENEZ MANIFESTER LE 9 JANVIER 2007

(jour du vote du budget du Conseil Régional d'Auvergne)
à 8 h 30 devant le Conseil Régional,
entrée rue Urbain II et place Delille par la maison de l'innovation à Clermont-Ferrand

Texte de la pétition :


Monsieur le Président,
Ma vigilance citoyenne m'oblige à vous rappeler vos promesses électorales ; entre autres de faire de l'Auvergne la première région “ bio ” de France.
Or vous vous préparez à voter une subvention de 700 000 euros au "pôle de compétitivité" “
Céréales Vallée ” pour son programme “ Semences de demain ”. L'attribution de cet argent public à des firmes privées connues pour leur travail sur des manipulations génétiques, me paraît incompatible avec vos engagements politiques.
Je vous demande donc d'annuler cette décision qui va fondamentalement à l'encontre de l'opinion de 86 % de vos concitoyens.
Veuillez recevoir, Monsieur le Président, mes salutations respectueuses.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

Aucun commentaire

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !