image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Non à l'agrandissement de la porcherie industrielle AVEL VOR de Landunvez

Mise en ligne du 01/09/2016 au 03/06/2017

Le 1er avril 2016, malgré les nombreuses défaillances du dossier relevées par l'Autorité Environnementale et en dépit de l'avis défavorable du commissaire enquêteur, le Préfet du Finistère, contre toute attente, a autorisé l'extension de la porcherie AVEL VOR à LANDUNVEZ, lieu dit Kervizinic.

Bilan de la cyberaction :

3781 participants

Présentation de la cyberaction :

Landunvez est une magnifique commune littorale qui vit en grande partie du tourisme. L'élevage AVEL VOR est situé à moins de 300 m du bourg, de son école, de sa salle se sport, de quartiers résidentiels... Il touche la rivière du Foul qui se jette 1km plus loin sur la plage de Penfoul (spot de surf et plage très prisée du nord Finistère). Plage très souvent fermée l'été pour cause de pollution bactérienne.

En pleine crise porcine et alors que l'industrialisation de l'élevage a déjà détruit des milliers d'emplois en Bretagne (-25 % dans la production, et –4000 emplois dans les industries agro alimentaires entre 2000 et 2010) le Préfet du Finistère a signé le 1er avril 2016 l'extension de la porcherie industrielle de la Sarl Avel Vor à LANDUNVEZ dans le Finistère. Elle produirait chaque année 26 600 porcs !
Contre 6000 en 2013
Emplois créés: seulement 1,5  (actuellement 6.5 emplois sur le site)


Le secteur de LANDUNVEZ est déjà classé depuis de nombreuses années en ZES (zone d'excédent structurel) autrement dit, on ne sait déjà plus quoi faire du lisier de cochon.
Les associations APPCL (protection et promotion de la côte des légendes) et AEPI (Avenir et Environnement en Pays d'Iroise) ont lancé une pétition.
http://appcl.over-blog.com  

Avenir et Environnement en Pays d'Iroise et Eau & Rivières de Bretagne ont par l'intermédiaire de leur avocat Maître Sébastien LE BRIERO, déposé un recours pour faire annuler cette autorisation absurde.
http://www.eau-et-rivieres.asso.fr/index.php?47/1096  

Nous vous proposons d'interpeller directement la Ministre de l'Ecologie pour lui demander d'apporter son veto à cette extension.

Landunvez (29) : le projet d'extension à 13 000 bêtes d'un élevage porcin inquiète
http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/landunvez-29-le-projet-d-extension-13-000-betes-d-un-elevage-porcin-inquiete-995861.html  

NON à la porcherie géante de Landunvez
http://www.eau-et-rivieres.asso.fr/index.php?47/1096  

La lettre qui a été envoyée :


Madame la Ministre,

En pleine crise porcine et alors que l'industrialisation de l'élevage a déjà détruit des milliers d'emplois en Bretagne le Préfet du Finistère a signé le 1er avril 2016 l'extension de la porcherie industrielle de la Sarl Avel Vor à LANDUNVEZ.

Cédant au lobby de l'élevage industriel, le Préfet a passé outre l'avis négatif du commissaire-enquêteur et autorisé une extension incompatible avec la vocation touristique de cette commune littorale du pays Brestois et la protection de l'eau et du littoral.


Je vous demande, Madame la Ministre, de mettre votre veto sur ce projet.
Je vous prie d'agréer, Madame la Ministre, l'expression de ma mobilisation citoyenne.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

47 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Nous sommes allés à la réunion du collectif Plein Air à Landunvez,mais j'ai été surprise de constater que peu d'habitants à proximité ,s'étaient déplaçés (et pourtant ce coin du finistére est plutot peuplé)
A croire que les Finistériens se désintéressent du devenir de leur belle région
monique

un anonyme
Le 05/04/2017 à 11:56:48

Quelques images et articles de la réunion du collectif Plein Air à Landunvez qui a été un succès : accueil extraordinaire du collectif de Landunvez, temps splendide dans un cadre magnifique, présence très correcte des médias pour notre "conférence de presse" sur la plage de Penfoul et 3 h de débats passionnants en présence de Cécile Claveyrole de FNE, Jacques Caplat qui a écrit "l'agriculture biologique peut nourrir l'humanité" et Alain Bressy, ancien juge et auteur d'un excellent spectacle : "le droit se meurt".

Arnaud Clugery animateur de Eau et Rivières de Bretagne a fait une vidéo de 10 mnts, excellent résumé de notre journée : bravo et merci Arnaud
https://www.youtube.com/watch?v=mQTLKRD8c5M&feature=youtu.be  

Le samedi soir nous avions les honneurs du JT de France 3 :
http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/finistere/brest/stop-aux-fermes-usines-associations-demandent-fnsea-arreter-sa-course-folle-1221591.html  

Lundi 27 mars 2017, nous étions en bonne place au JT de 19h de Tébéo, la télévision du télégramme qui a un très fort taux d'écoute en Finistère :
http://www.tebeo.bzh/replay/23-jt/9688144  

Notre lettre à la FNSEA a aussi rencontré un écho au plan national grâce au communiqué de l'AFP que tous les grands médias ont repris :
L'obs, le point, l'express, sciences et avenir et même la France agricole avec une très jolie photo !

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20170325.AFP0078/fermes-usines-des-associations-demandent-a-la-fnsea-d-arreter-sa-course-folle.html  

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/fermes-usines-des-associations-demandent-a-la-fnsea-d-arreter-sa-course-folle_111613  

http://lexpansion.lexpress.fr/actualites/1/actualite-economique/fermes-usines-des-associations-demandent-a-la-fnsea-d-arreter-sa-course-folle_1892693.html  

http://www.lafranceagricole.fr/actualites/elevage/bien-etre-animal-la-fnsea-appelee-aproduire-moins-et-mieux-1,1,1741539585.html  

C'est un petit peu de bruit dans le vacarme que fait dès aujourd'hui la FNSEA !

Cordialement,

Jean Hascoet

Jean Hascoet
Le 30/03/2017 à 07:24:25

plus qu'assez et ecoeurée de voir ces malheureux cochons réduits a une marchandise
De plus un des coins les plus sauvages ,dans le parc de l'iroise,commune soumise à la loi du litorral...interdiction des terrains d'agréments(caravanes...etc)
Mais pas les porcheries !

monique
Le 22/03/2017 à 14:48:23

plus qu'asse et écoeurée de voir ces malheureux cochons traités comme une marchandise

un anonyme
Le 22/03/2017 à 14:19:22

Après la Bretagne, l'Alsace, la Nièvre. Plusieurs projets d'élevage industriel de volailles (à lucenay les Aix, Sur Yonne, Fleury-la-tour) et une extension d'une porcherie à Sichamps naissent...
La Nièvre est en tête de bassin versant. Ses petites rivières se jettent dans la Loire. LA loutre le castor ont reconquis la Loire mais si l'eau est polluée, resteront-ils ? Ici aussi, nous assistons de la part des représentants de l'Etat au déni des nuisances : "les déjections seront stockées en plein champ sous une bâche perforée pas de risques de pollution de la nappe phréatique des rivières... Les odeurs sont évacuées, le trafic routier négligeable", la souffrance animale ? Mais c'est moins mauvais qu'il y a quelques années : on a fait beaucoup de progrès dans ce domaine... Et puis nous contrôlons ... Avec combien d'inspecteurs ? Un contrôle annuel de fait.. et l'antibiorésistance ? On se renseigne... Et les déjections des porcs ? Nous reviendrons vers vous lorsque nous aurons plus de renseignements... Bref les rencontres avec les représentants de lEtat sont toutes les mêmes. Et pourtant ces gens font l'effort de nous rencontrer... Ils ont même l'air sincère... Alors que faire ? Le recours juridique ? Tout le monde n'en a pas les moyens. Quelques riverains s'opposent à ces projets.. Les autres ont peur des "représailles". Les arguments sont affligeants (il faut bien que ces gens-là (les agriculteurs) vivent... Les pétitions ont recueilli plus de 30 000 signatures contre l'élevage de poulets de chair à Fleury-la-tour, 21 000 contre l'extension de la porcherie de Sichamp. Nous avons créé un collectif,le Collectif PV, Porcs et Volailles et rejoignons le collectif Plein Air.

chalten
Le 21/03/2017 à 16:12:06


I N V I T A T I O N

Nous vous invitons à une conférence de presse SAMEDI 25 MARS 2017 à 14 h 30

à LANDUNVEZ sur la plage de Penfoul à l'occasion de la

1ère rencontre nationale des associations du Collectif Plein Air

pour une agriculture respectueuse des hommes, des animaux et de l'environnement

Avec le soutien de France Nature Environnement, Agir pour l'Environnement, la Ligue pour la Protection des Oiseaux, Bretagne Vivante, Eau et Rivières de Bretagne et le Collectif « Non à la méga porcherie de Landunvez ».

Le Collectif Plein Air se réunit en Bretagne, samedi 25 mars, pour interpeller les candidats aux élections présidentielle et législatives ainsi que les responsables de la FNSEA avant leur congrès national à Brest, sur les mesures à prendre face au développement des fermes usines.

Nous sommes citoyens, parents, agriculteurs, médecins, environnementalistes, artistes, enseignants, personnes issues du monde de l’entreprise, et nous avons créé en 2013 le Collectif Plein Air réunissant des associations qui relaient une demande forte de la société : élever mieux et moins d’animaux avec plus d’emplois décents.

Nous nous retrouvons à Landunvez, près d'une exploitation qui vient d'être autorisée à produire plus de 26 000 cochons par an, à quelques centaines de mètres du Parc Naturel Marin d'Iroise, en zone Natura 2000.



Le Comité de parrainage du Collectif Plein Air

Dominique AVELANGE, président d'Eau et Rivières de Bretagne ; Thierry BEDOSSA, vétérinaire, comportementaliste ; Allain BOUGRAIN-DUBOURG, président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux ; Alain BRESSY, ancien juge d'instruction, auteur du spectacle "Le Droit se meurt"; Jacques CAPLAT, agronome, anthropologue, administrateur d'Agir pour l'environnement ; Irène FRACHON, médecin pneumologue ; Alain GOUTAL, auteur de bandes dessinées, dessinateur de presse ; Pierre JOUVENTIN, directeur de recherche au CNRS, éthologie des oiseaux & mammifères; Inès LÉRAUD, journaliste ; Denez L'HOSTIS président de FNE ; Olivia MOKIEJEWSKI, journaliste ; Fabrice NICOLINO, journaliste ; Jocelyne PORCHER, directrice de recherche à l'INRA ; André POCHON, paysan breton en Haute-Cornouaille.

Les associations et fédérations adhérentes du Collectif Plein Air

Les associations : ACIPE à Chauvigny, ADENY à Sens, AEPI à Landunvez, AIVES à Heuringhem, Alerte à l’Ouest au Cap Sizun, ARE à Branges, APPCL :Association Pour la Protection et la promotion de la Côte des Légendes 29, AVEPAM à Morteaux-Couliboeuf, Causse durable à Salles-Courbatiès, Baie de Douarnenez Environnement, Bien vivre au cœur des 3 rivières à Saint-Gervais-en-Vallière, Coordination marées vertes et algues bleues, DECICAMP à Loueuse, Halte aux marées vertes à Hillion, HERON à Reichshoffen, Le Goret Libre à Ars-sur-Formans, Naturjalles à Saint-Médard-en-Jalles, Non à la porcherie industrielle de Chanac-La-Nojarède, Non à l'usine à cochons de Poiroux, Novissen à Drucat, Sauvegarde du Trégor à Plestin-les-Grèves, Sève en Morvan à Reclesne Le Bourg, Sous le vent les pieds sur terre à Trébrivan.

Les fédérations : FNE Alsace-Nature, FNE Franche-Comté, SEPANSO, Yonne Nature Environnement (FNE Bourgogne)

http://collectifpleinair.eu/  

Alain UGUEN
Le 15/03/2017 à 10:41:40

 100% d'accord pour cette extension! Du porc français, de l'emploi et de l'activité. Courage à leur propriétaire et un grand oui à ce projet!
Bernard

Bernard 72
Le 22/02/2017 à 12:48:30

La course au rendement, la destruction de l'environnement pour le profit d'une poignée d'imbéciles égocentriques, c'est malheureusement la grande tendance de notre époque. Quand comprendrez-vous que les gens en ont marre de manger de la merde et de voir leur environnement détruit ?? Cette porcherie faite les 2 !! Comme dit le proverbe, quand l'homme aura pêché le dernier poisson, coupé le dernier arbre et pollué la dernière rivière alors il se rendra compte que l'argent ne se mange pas.

Dremmwel
Le 22/02/2017 à 08:00:41

Une autorisation irresponsable de plu;à croire que l'on désire faire crever la Bretagne sous le lisier.Les porcs ne sont pas des objets insensibles et ce genre d'élevages devrait être interdit.Si l'on ne peut se passer de viande, acheter au moins de la viande d'animaux élevés dans des conditions respectueuses d'un minimum de bien-être animal.

MARTIN
Le 05/11/2016 à 07:32:38

incroyable le commentaire d" "anonyme" (naturellement) qui doit être producteur de porcS. Sachez qu'un paysan digne de ce nom ne produit pas mais élève des porcs, dans le respect de l'animal et de l'environnement. La production de viande à l'échelle industrielle en est tout le contraire et c'est ce que vous défendez : Honte à vous !
Martine MASQUEREL

Martine MASQUEREL
Le 18/10/2016 à 01:52:30

Copain comme cochon ! Pfeu
Marre de tous ces lobbys

Corinne JEAN LOUIS
Le 10/10/2016 à 23:30:26

Incroyable vos commentaires à tous, qui visiblement êtes de futurs paysans qui vont produire des porcs en plein air. Je vous souhaite bien du plaisir, et de la réussite!

un anonyme
Le 22/09/2016 à 10:58:30

Du porc bio sinon rien !

CHANTAL RINGOTTE
Le 14/09/2016 à 22:17:39

A lire & à relire:
"La Bretagne est-elle une porcherie?"
On dirait bien que oui, d'après le préfet!

Didier RION
Le 09/09/2016 à 20:57:31

Ras le bol de ces gouvernements qui affichent paroles et ministre de l'environnement tout en donnant en douce leur feu vert à tous les projets industriels de destruction massive de l'air, de l'eau, de la Terre, du climat !!!

Vraiment RAS LE BOL....

christian Roy
Le 09/09/2016 à 18:18:01

On en crève en Bretagne du Porc industriel
Et de toutes ces productions bas de gamme pour nourrir les autres...
Notre Bretagne est trop belle pour la gâcher avec n'importe quoi !!!
Faites comme moi
Ne mangez plus de porc industriel !!!
J'en mange moins et J'achète le mien chez les éleveurs bio de ma commune

Morgane
Le 08/09/2016 à 22:54:12



incontournable le consommateur
indispensable l'information, l'éducation, la réflexion du consommateur

dans quel monde souhaitons-nous vivre?

un anonyme
Le 07/09/2016 à 22:21:46




lançons auprès des ministres concernés : agriculture élevage viticulture apiculture, les débats théoriques nécessaires à la vie , décontextualisés de l'emploi dans un premier temps pour y revenir de manière saine ensuite

Mondo
Le 07/09/2016 à 22:14:23

Il serait aussi intéressant de voir plus loin que l'aspect économique: les mégalos sont les humains, les porcs sont des êtres sensibles comme nous tous, je signe pour le bien être animal et l'effet délétère de ce genre de porcherie sur celui ci, petite ou grande porcherie.

Pascale Bibard
Le 07/09/2016 à 13:25:38

Les porcs comme tous les animaux ne sont pas sur terre
pour être traités comme une marchandise produite industriellement. Il en est de même de tous les animaux
de rente. Cette pratique est née aux USA, pays de cow-boys et de chercheurs d'or, peuplés au XIXe siècle
par tous les aventuriers en panne de destin sur le continent européen.
Importé en France ce système a donné dans la seconde
partie du XXe siècle les élevage en batterie,avec gavage de pesticides et d'antibiotiques,détruisant la santé des consommateurs,des cours d'eau et couvrant les plages d'algues vertes. Merci n'en jetez plus.

Robert GERVAIS né en 1932

Robert GERVAIS
Le 07/09/2016 à 12:12:09

Je suis désormais végétarien

Claude MIRANDOLA
Le 07/09/2016 à 08:51:18

NON aux élevages industriels qui ne produisent que de la mort. Vive l'agriculture paysanne!!!!!!!!!

michelle cauty
Le 06/09/2016 à 21:28:59

vive l'agriculture paysanne respectueuse des connsommateurs et du bien être animal.

tadkohz
Le 06/09/2016 à 18:53:44

Il existe des alternatives à l'élevage industriel : diversification des productions ou cultures, conversion vers un élevage biologique qui miserait sur la qualité de vie de l'éleveur et le bien-être des cochons et sur la qualité de la viande ainsi produite.
Cela contribuerait aussi au maintien des petits élevages, à la préservation de l'environnement, de la qualité des eaux.

Thierry PLOUZENNEC
Le 06/09/2016 à 11:04:27

a qui profite le crime ?

hoedic le gars
Le 06/09/2016 à 06:29:26

Stopper la souffrance animale, stopper la pollution des littoraux, stopper la connerie humaine ........ que de travail ............

hoedic le gars
Le 06/09/2016 à 06:28:44

Pas de limite à la çonnerie de l'industrie, ni à la çonnerie du préfet Ras du képi qui laisse passer un dossier comme ça. Industrie + État = Corruption + Mégalo ! !

un anonyme
Le 05/09/2016 à 21:13:51

je suis devenue végétarienne, puis végétalienne et quasiement végane pour VOUS, MES AMIS ANIMAUX
quant aux élevages industriels : c'est une IGNOMINIE = camp de concentration
l'asso° CIWF qui militait CONTRE la castration à vif des porcs a vu sa campagne CENSURER;;; JE SOUHAITE QUE TOUS LES ELEVEURS BRETONS S'ENLISENT ; quant à Ségolène et à Le foll : 1 pas en avant 2 en arrière : rien dans le citron !!!!ce n'est pas ainsi que le prix du porc remontera

LES ANIMAUX ... LA DERNIERE DES MINORITES

sylvie BARTRE
Le 05/09/2016 à 20:52:24

Les cochons sont des animaux sensibles; ils ont droit de vivre en liberté et dans des conditions normales. Les entasser c'est inhumain ! Boycottons cet éleveur sans scrupules .

Christian Rozé
Le 05/09/2016 à 17:26:46

Stoppons la souffrance animale. À vouloir produire à grande échelle de la viande,l'animal,de sa naissance à sà mort,vit dans une souffrance extrême .Donc, la viande n'est rien d'autre qu'un concentré de stress,d'antibiotiques,de produits nourricier de trés mauvaise qualité...dû au coût....bref une nourriture malsaine de toutes les façons .Arrêtons de manger de la viande et surtout "industrielle".Cela permettra à notre conscience et à notre santé d'être satisfaits.

Scarizzi Marianne
Le 05/09/2016 à 17:24:04

A mort les élevages industriels qui ne produisent que de la merde. Vive l'agriculture paysanne.

totolitoto59
Le 05/09/2016 à 17:07:45

NON à ces nouveaux camps de concentration !

isabelle obscur
Le 05/09/2016 à 16:52:00

C'est un peu comme les boues rouges dans les calanques en somme, la pollution est avérée, les signaux sont aux rouges mais l'institution représentée par le Préfet ou l'Etat bafoue le droit

David Bertrand
Le 05/09/2016 à 16:51:17

Une fois de plus on se rend compte que les enquêtes publiques sont une vaste mascarade dès qu'il s'agit de personne "protégées".
Les agriculteurs(bretons surtout) ont tous les droits ,à commencer par celui d'empoissonner tout le pays.Deux solutions ne consommer que du porc bio.ou devenir végétarien.Nos politiques favoriseront toujours agriculteurs et industriels inutile de compter sur eux pour protéger l'environement ou la santé du public.

Marsupilami
Le 05/09/2016 à 15:50:35

Il faut arrêter ce type d'élevages industriels, revenir à la qualité porcine sur paille ou en plein air. La ministre n'a pas encore gagné sur les boues rouges, elle peut se rattraper sur le porc.

joël BELLENFANT
Le 05/09/2016 à 15:21:39

Arretons de manger de la viande quelle qu'elle soit et surtout celle produite dans ces conditions concentrationnaires où nos frères animaux ne voient jamais la lumière du soleil et où leur seul devenir se situe au bout d'un couloir qui les conduit parmi les cris et la violence vers des camions et une chaine d'abattage générateurs de toxines de stress qui se retrouvent dans nos assiettes avec les poisons phytosanitaires vendus par les pollueurs de l'agro-chimie . ça suffit de vouloir produire en grosse quantité et à bas coût de la nourriture dégènèrée!

Pierre CHEVILLOT
Le 05/09/2016 à 15:06:12

Je vote la pétition contre l’extension mais à quoi bon car il semblerais que les bretons dans leur majorité sont pour ce genre d'installation.

René MALET
Le 05/09/2016 à 13:34:01

ARRÊTONS DE MANGER DES ANIMAUX QUI NE SONT PAS ELEVES AVEC RESPECT. QUAND LES FRANÇAIS FERONT ILS PREUVE HUMANITÉ. C'EST VRAI AUSSI QU'ILS NE VONT PAS SUR CE GENRE DE SITE... ET QU'ILS VEULENT TOUT "PAS CHER" J'AI HONTE

nina
Le 05/09/2016 à 13:23:02

vers chez moi, une ferme a un tas de fumier de vaches, dont les résidus sont visibles PAR LE SATELLITE, alors qu'on emmerde les gens avec des fosses septique qui pourtant rejettent un liquide déjà dégradé,mais voila, nous ne sommes pas des fermiers, nous avons juste une petite retraite

mamie colere
Le 05/09/2016 à 13:18:03

Toujours + de pognon et aucun courage politique pour freiner cette gabegie !

JEAN-PAUL CANTINEAUX
Le 05/09/2016 à 13:05:14

L'industrialisation de l'élevage pour la production de viande et de protéines aboutit déjà à des conséquences catastrophiques aussi bien pour les animaux eux-mêmes que l'on réduit à l'état de machines inanimées que pour les humains qui sont chargés de s'en occuper et dont personne ne semble vouloir mesurer les conséquences à court et long terme sur leur psychisme et leur goût de vivre, et je ne parle pas bien sûr des conséquences sur l'environnement, taux de nitrates, algues vertes, production d'odeurs, destruction du paysage ... Ni les conséquences sociales : combien de petits éleveurs vont disparaître encore ? Accroître encore la densité des animaux ne peux rendre encore plus grande et plus pesante l'ampleur de cette catastrophe. Il faut absolument remonter cette pente qui concerne la Bretagne mais aussi toute la société.

Joseph MOUGEL
Le 05/09/2016 à 12:56:29

Oui, il faut boycotter la viande de porc ! En parler à ses amis, ses voisins, sa famille !

francis Renem
Le 05/09/2016 à 12:33:46

la race humaine est à un échelon très inférieur à la race porcine

Françoise
Le 05/09/2016 à 12:30:43

Quand vont-ils comprendre qu'on n'en veut pas de leurs cochons industriels ?
Le sort des animaux d'élevage n'est pas très réjouissant. Qu'on leur permette au moins de vivre une vie normale, à l'air libre. Ça limiterait déjà la taille des élevages.

Jacqueline BONNEFOY-CLAUDET
Le 05/09/2016 à 11:45:49

Je suis scandalisée par la condition barbare de l'élevage des porcs en France (et ailleurs).
Ce n'est pas parce qu'ils sont destinés à nous nourrir que nous ne devons pas les respecter durant leur courte vie : au contraire, même !

CATHERINE REY-TRUBERT
Le 05/09/2016 à 11:44:38

Tout ce qui peut être fait par les citoyens de ce pays pour freiner l'agro-industrie et favoriser l'émergence d'une agriculture paysanne génératrice d'emplois locaux doit être encouragé.

Bernard LEQUESNE
Le 05/09/2016 à 11:30:09

en plus de signer cette pétition, "je boycotte la viande de porc dans mon assiette parce que je boycotte les porcheries industrielles bretonnes (60% des porcheries françaises) qui polluent les rivières et les nappes phréatiques bretonnes et sont responsables des algues vertes sur les plages bretonnes.

GillesDriat

gilles driat
Le 05/09/2016 à 10:43:39

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !