actualité écologie

Samedi 3 octobre: marchons sur les aéroports!

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Journal des Bonnes Nouvelles

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

AG Cyberacteurs

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Annoncez la couleur !

Les 10 jours verts Transacteurs

météo

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : 194 : tout ce que vous n'avez jamais voulu savoir sur le sexe

Qu'arrive-t-il à nos spermatozoïdes ?

Stérilité, mais aussi cancers du sein ou de la prostate... Médecins et scientifiques constatent le développement accéléré de ces maladies. Leur origine ? Probablement les dizaines de milliers de substances chimiques utilisées dans la fabrication de produits de consommation courants, comme un magnétoscope, un parfum, des jouets, un tapis, de la peinture, des cosmétiques... L'impact sur la santé et l'environnement de 90 % de ces 100 000 molécules chimiques n'a jamais été évalué.

Bilan de la cyberaction :

2107 participants ont écrit à francoise.grossetete@europarl.europa.eu.  

Après huit ans de débats, les députés européens ont adopté la version définitive de la réglementation européenne Reach (acronyme anglais pour "enregistrement, évaluation et autorisation des substances chimiques"). Greenpeace se félicite de la naissance de ce système réglementaire, mais estime que le texte de compromis finalement voté ne tiendra pas ses promesses en matière de prévention. Pour le détail, voir l'analyse précise de la réglementation Reach.

"Reach constitue un premier pas capital: les industriels vont enfin être obligés de prouver l'innocuité de leurs produits avant de les commercialiser", commente Yannick Vicaire, de Greenpeace France. Les entreprises vont aussi être obligées de remplacer les molécules chimiques les plus dangereuses (dites "persistantes et bioaccumulables") par des produits plus sûrs. La réglementation Reach va également permettre aux consommateurs d'être informés de la présence d'un certain nombre de substances dangereuses dans les produits de consommation courante.

Cependant, le texte est loin d'être parfait. Il va autoriser le maintien, sur le marché et dans les produits de consommation, de substances chimiques soupçonnées de provoquer de graves problèmes de santé (cancers, malformations congénitales, désordres de la reproduction...). Par ailleurs, il exempte de tests pertinents les entreprises qui produisent ou importent certaines molécules (en-dessous de 10 tonnes/an). "Voilà une injustifiable concession accordée au lobby de l'industrie chimique, qui va maintenir l'ignorance sur 60 % des 30 000 substances couvertes par Reach, déplore Yannick Vicaire. La version de Reach que les députés européens vont adopter risque de n'avoir qu'une portée limitée. Elle ne s'inspire pas complètement du principe de précaution et reste en partie engluée dans un mode de pensée ancien: on attend que les dégâts soient visibles pour interdire. Loin d'être un aboutissement, Reach constitue un essai à transformer."

Présentation de la cyberaction :

>>> Il y a urgence ...

Dans la semaine du 11 décembre, au Parlement européen, les députés vont voter une réglementation baptisée «Reach» (sigle anglais signifiant «enregistrement, évaluation et autorisation des substances chimiques»). Elle vise à enregistrer et évaluer ces substances chimiques, et à interdire les plus dangereuses.

Avec Greenpeace nous appelons les députés européens à soutenir une législation forte et ambitieuse, fondée sur le principe de la substitution obligatoire. Ce principe impose le remplacement des produits chimiques les plus dangereux par des alternatives plus sûres. Il favorisera le développement d'innovations saines et écologiques et permettra d'éliminer progressivement les substances les plus toxiques : cancérigènes, reprotoxiques, persistantes, bio-accumulables ou encore les perturbateurs endocriniens. Sans ce principe, indispensable outil d'une vraie prévention, la réglementation Reach ne sera qu'une coquille vide.

Alain Uguen Association Cyber @cteurs
Wiebke Winkler Assistante Campagne Toxiques Greenpeace France
contact-france@diala.greenpeace.org.   01 44 64 02 02

*faites circuler l'info que vous venez de recevoir auprès du maximum de gens

*informez-vous sur http://www.vigitox.fr   et en lisant la brochure Mettons les toxiques hors la loi, que vous pouvez imprimer et distribuer autour de vous

Pour visionner à votre tour le film «Tout ce que vous n’avez jamais voulu savoir sur le sexe...»
http://www.greenpeace.org/france/vigitox/toxic-sperm
  />
Nous avions déjà mené une cyber @ction sur ce sujet en 2005
http://www.cyberacteurs.org/actions/archive.php?id=80
  />
Nous avions déjà mené une cyber @ction sur ce sujet en 2003
http://www.cyberacteurs.org/actions/archive.php?id=6  

Texte de la pétition :


Madame la députée européenne,

Je viens de visionner un clip réalisé par Greenpeace* et j'ai bien l'impression qu'en refusant d'inclure le principe de substitution obligatoire dans la future réglementation européenne Reach, vous risquez de nous préparer un avenir bien stérile !

J'espère que vous saurez vous rallier aux nombreux autres eurodéputés qui soutiennent déjà le principe de substitution obligatoire. Et convaincre vos collègues de l'UMP et du PPE-DE de faire de même lors de la seconde lecture de Reach, mi-décembre.

En vous remerciant de l'attention que vous saurez porter à la qualité des spermatozoïdes européens, je vous prie d'accepter, Madame la députée européenne, mes sincères salutations.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

Aucun commentaire

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !