actualité écologie

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

La Terre vue depuis l’espace

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Ne laissez pas vos appareils en veille

Rando Plogoff dimanche 25 aout

victoire pour Gabriel Dufils

Les 10 jours verts Transacteurs

OPÉRATION

Journal des Bonnes Nouvelles

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : La demande de modification de rejets et prélèvements d’EDF à Paluel est inacceptable

Mise en ligne du 02/03/2017 au 15/03/2017

Depuis le 27 février 2017 sont mis en consultation sur le site de l’Autorité de sûreté nucléaire trois projets de décisions relatifs aux rejets et prélèvements de la centrale nucléaire de Paluel. 15 jours sont offerts à la société civile et à l’opinion publique pour formuler des avis argumentés sur un sujet complexe des plus problématiques. Ce délai est dérisoire mais il ne doit pas dissuader le plus grand nombre d’aller voir la réalité d’une industrie qui veut polluer en toute impunité.

Bilan de la cyberaction :

3978 participants

Présentation de la cyberaction :

Pour quoi la demande de modification de rejets est prélèvements d’EDF à Paluel est inacceptable ?
Depuis le 27 février 2017 sont mis en consultation sur le site de l’Autorité de sûreté nucléaire trois projets de décisions relatifs aux rejets et prélèvements de la centrale nucléaire de Paluel. 15 jours sont offerts à la société civile et à l’opinion publique pour formuler des avis argumentés sur un sujet complexe des plus problématiques. Ce délai est dérisoire mais il ne doit pas dissuader le plus grand nombre d’aller voir la réalité d’une industrie qui veut polluer en toute impunité. Les quelques informations communiquées au public suffisent pour comprendre que les impacts du nucléaire sur l’environnement sont considérables et se font au détriment des autres activités du territoire.

Cependant, il y a une autre manière d’appréhender la demande d’EDF que celle présentée par l’Autorité de contrôle. Si rejets et prélèvements sont impressionnants, chacun doit s’interroger sur l’opportunité pour l’exploitant nucléaire de demander une modification de la réglementation applicable au site.

Or rien ne justifie dans l’absolu cette demande de modification des autorisations de rejets et de prélèvements. La production du site n’est plus nécessaire alors que la transition énergétique est déjà à l’œuvre. Et rien ne justifie plus la poursuite de l’exploitation nucléaire ici alors que l’agro-alimentaire offre dès aujourd’hui plus d’emplois qu’EDF aux habitants de ce territoire.

Mais rien n’y fait. Envers et contre tout l’exploitant nucléaire persévère dans une stratégie hasardeuse et ruineuse. Non seulement EDF veut imposer l’irréversibilité du choix nucléaire mais exerce une pression à peine dissimulée sur le gendarme du nucléaire.

L’enjeu pour l’opérateur énergétique de l’Etat est de disposer d’un blanc-seing pour poursuivre son activité nocive pour la santé publique et l’environnement… quels que soient les impacts effectifs de ces rejets et prélèvements.
Nous ne sommes pas dupes et nous opposons à la volonté délirante d’EDF le désir de protéger l’environnement et la santé publique.

Trois raisons en particulier justifient d’opposer un non catégorique à la demande de modification des autorisations de rejets et de prélèvements :

  1. EDF demande une modification des autorisations de rejets et de prélèvements avec la certitude que ses installations passeront sans encombre les contrôles de sûreté réalisés au bout de trente années d’exploitation (les fameuses VD3) et pourront donc fonctionner encore pendant au moins une décennie ;
  2. EDF demande une modification des autorisations de rejets et prélèvements avec la certitude que les travaux réalisés à l’occasion du « Grand Carénage » vont accroitre la robustesse mais aussi la fiabilité globale de machines réalisés dans les années 1980 à partir de plans conçus dans les années 1950 ;
  3. EDF demande une modification des autorisations de rejets et prélèvements pour mettre en œuvre une conduite des réacteurs « en suivi de charge » c’est-à-dire en modifiant la puissance des installations en fonction de la demande d’électricité ;
Ces trois revendications relèvent au mieux d’un pari risqué. Rien à ce jour ne garantit que les 4 réacteurs de la centrale de Paluel passent effectivement l’étape des troisièmes visites décennales. Rien à ce jour ne garantit que les travaux réalisés depuis 2015 soient suffisant pour amener les installations au niveau de sûreté prévu par la réglementation en vigueur. Rien ne garantit que des équipements même rafistolés puissent résister à une conduite « en suivi de charge » brutale voire destructrice.
Ces doutes se posent avec une acuité toute particulière à Paluel, centrale qui a été pendant de nombreuses années lanterne rouge du parc nucléaire français tant sur le plan de la sûreté que sur celui de la radioprotection. Ces doutes se posent avec une acuité toute particulière après les vicissitudes du « Grand carénage » de Paluel 2, la découverte d’équipements sous pression irréguliers à Paluel 1 et un très lourd passif technique, économique mais aussi humain.

Pourquoi donc aujourd’hui concéder à EDF de nouveaux droits à polluer alors qu’on ne sait pas si les 4 réacteurs pourront continuer à fonctionner l’an prochain ?

Telle est la question qui doit être posée à l’Autorité de contrôle. Si des efforts sont faits pour mieux encadrer l’activité nucléaire, chacun doit admettre qu’il n’est pas opportun aujourd’hui d’accorder de nouvelles autorisations de rejets et de prélèvements à EDF à Paluel.
Il serait plus intéressant d’envisager dès maintenant une diminution des impacts d’un site vieilli et obsolète et d’envisager un programme de mises à l’arrêt définitif de Paluel 2 brisé par la chute du générateur de vapeur en mars 2016 et des 3 autres réacteurs du site dont les signes de faiblesse sont nombreux.

Participez nombreu(se)x à la consultation du public de l’Autorité de sûreté jusqu’au 14 mars 2017 pour dire non à la modification des autorisations de rejets et prélèvements et demander un programme de mise à l’arrêt définitif des 4 réacteurs vétustes et obsolètes de Paluel

Guillaume Blavette
secrétaire du Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs, administrateur de l'association Effet de Serre toi-même !, administrateur du Réseau Sortir du nucléaire

Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs Association membre du Réseau Sortir du nucléaire Et de France Nature environnement Normandie Siégeant à La CLIN Paluel-Penly
22 bis rue Dumont d’Urville, 76 000 Rouen 06 70 90 37 88
http://stopeprpenly.org/   - https://www.facebook.com/stopepr  


2 Manières de participer
1 Mettre un commentaire sur le site de la consultation
https://www.asn.fr/Reglementer/Consultations-du-public/Consultations-du-public-en-cours/Centrale-nucleaire-de-Paluel  

2 Participer à la cyberaction ci-dessous
Nous rappelons que contrairement à la pétition dont vous ne pouvez modifier le texte, dans une cyberaction vous signer votre propre message que vous pouvez donc compléter avec les arguments de votre choix

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur,

Je dis non à la modification des autorisations de rejets et prélèvements et je demande un programme de mise à l’arrêt définitif des 4 réacteurs vétustes et obsolètes de Paluel

Sincèrement

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

58 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Le pouvoir et l'argent transforment et perturbent le jugement de certains responsables et ils deviennent irresponsables.
Ils sont dangereux pour eux, leur famille,
leur proche et la planète.

TicTac
Le 20/03/2017 à 09:59:30

Crime contre l'humanité mais la plus part des pro-nucléaires sont tellement persuadés qu' il n'y a rien qui peut remplacer cette saloperie ,eh bien qu'ils en paient les dégâts (ex Fukushima )

michouver
Le 17/03/2017 à 10:52:41

Il serait temps d'arrêter ce danger public, cette arme à destruction massive !

Ursula PEZEU
Le 16/03/2017 à 23:24:04

De petites unités Biogaz... Jean Philippe VALLA et son manuel pratique pour l'autonomie énergétique de demain.

Moins il y aura de consommateurs de cette NRJ inhumaine et en dehors de nos principes fondamentaux qu'est le nucléaire plus nous développerons d'autonomie dans les campagne...

Restons uni, la conscience évolue ***

Matt
Le 12/03/2017 à 13:27:32

7000 € ! Y pas de quoi pavoiser...

Claudine Augot
Le 10/03/2017 à 19:03:28

l'ANS,l'ETAT et EDF sont les grands responsables couteux et mortifère.Il faut poursuivre nos combats contre le nucléaire,contre les compteurs communicants

mireille et vincent Bonnefille
Le 10/03/2017 à 18:31:36

On est loin du principe de précaution et des soucis de santé publique! Avec ces sociétés comme Areva, on aimerait savoir exactement qui paie qui... La mondialisation va d'ailleurs de pair avec la corruption.

geronimo
Le 10/03/2017 à 18:01:13

Il faut que cela cesse

Nouchka
Le 10/03/2017 à 17:18:44

Il n'est plus tolérable de persister dans la voie de l'énergie nucléaire, il ne doit plus être permis de prolonger cette industrie, mais de s'engager dans une convertion massive de nos investissements en énergie dans le renouvelable.

Lafon
Le 10/03/2017 à 16:31:15

Il faut obtenir des signatures de responsabilités de ces responsables, qui finalement ne risquent rien, il faut que cela change, et ainsi nous aurons moins de "turpitudes" et le terme est faible sur tous les problèmes que cela peut produire,il faut cesser d'utiliser le nucléaire, d'autant qu'il y a ce qu'il faut pour réformer et remplacer le nucléaire!

Geneviève KILBURG
Le 10/03/2017 à 14:29:57

Le nucléaire est coûteux et présente de grands risques. la question des déchets est essentielle aussi.

Perte de confiance dans les politiques et ceux qui le gèrent. Non communication dans les médias des problèmes.

On n'en veux plus ! passons sans délai aux énergies renouvelables

nelly
Le 10/03/2017 à 14:29:15

Il est temps d'arrêter cette industrie mortifère et incontrôlable.

Marie-Claude Cros
Le 10/03/2017 à 14:09:07

Lors de chaque incident ou, pire, accident nucléaire, je demande à ce que les INDIVIDUS PRO-NUCLÉAIRES aux manettes (et non les entreprises) soient PERSONNELLEMENT responsables des conséquences induites.

Le nucléaire est un CRIME CONTRE L'HUMANITÉ !

Ives
Le 10/03/2017 à 13:18:52

Le nucléaire n'est plus rentable (coup démentellement et maintient en état) et nous conduit à notre perte (pb écologique et de santé).

De plus, on ne peut pas faire confiance à ceux qui le gèrent (document falsifié) et non communication dans les médias des problèmes causé par le nucléaire.

Problème sans fin : voir Fukushima : rejet quotidien dans l'océan pacifique et toujours rien côté média.

On n'en veux plus ! On aurait jamais du s'engager la dedans et chercher d'autres solutions avant car maintenant, c'est encore plus dur pour une transition.

clam
Le 10/03/2017 à 13:00:14

Lors de chaque incident ou, pire, accident nucléaire, je demande à ce que les INDIVIDUS PRO-NUCLÉAIRES aux manettes (et non les entreprises) soient PERSONNELLEMENT responsables des conséquences induites.

Le nucléaire est un CRIME CONTRE L'HUMANITÉ !

Ives
Le 10/03/2017 à 12:40:39

Arrêtons cette énergie mortifère, tant sur le plan civil que sur le plan militaire (qui est bizarrement souvent passé sous silence). Demandons à notre pays de signer le traité de l'ONU demandant d'arrêter les armes nucléaires au même titre que les armes chimiques ou bactériologiques. Le citoyen doit s'emparer de cette question majeure, dont les médias ne parlent pas.
http://www.acdn.net/spip/spip.php?article1036&lang=LANG  

logodennig
Le 10/03/2017 à 10:07:14

Pour le respect de la vie

Flore
Le 10/03/2017 à 08:25:49

Il serait bon que cet "incident" soit largement relayé dans les journaux , que la population soit au courant ! ) et çà nous changerait du feuilleton Fillon !

Melba
Le 09/03/2017 à 20:47:33

le nucléaire n'est pas une question politique (pour preuve dans le monde du bipartisme ils sont TOUS d'accord) il ne s'agit pas d'aménagement ou de gestion de phasage du démantèlement créateur "d'emplois" , il s'agit de la vie ou de la mort.
Il semble qu'avec 58 réacteurs nous sommes en tête

rodolphe bonnet
Le 09/03/2017 à 19:03:32

paluel je connais ....penly aussi et la Hagues et toutes les autres quand cesseront nous cette electricité si dangereuse pour la Vie

demont françàice
Le 09/03/2017 à 18:36:06

Il est temps de cesser l'adaptation des règles, normes et seuils limites divers aux difficultés techniques dues à "l'imprévoyance"(!!!!)des élites !

catcoeur
Le 09/03/2017 à 18:27:27

Fuite massive à la centrale de Fessenheim : EDF enfin condamnée !
http://www.sortirdunucleaire.org/Fuite-massive-a-la-centrale-de-Fessenheim-EDF-50723  

Alain Uguen
Le 09/03/2017 à 09:35:19

Je connais bien la culture EDF pour y être intervenu pendant des années comme formateur. La Nucléocratie est comme une secte à l'intérieur de l'entreprise, définissant très en amont les Bons et les Méchants, vivant un mythe héroïque, depuis le départ grâce au PDG ayant initié la démarche, galvanisé par les risques-mêmes de cette énergie. C'est fascinant historiquement ! Sociologiquement, il y aurait une enquête à mener comme celle des Pinchon chez les Riches...

Alain Juvenon
Le 09/03/2017 à 08:33:14

le nucléaire et le vieux monde politique, nous n'en voulons plus.

Didier HAUGUEL
Le 08/03/2017 à 22:11:36

Pour la liberté et le respect de toute forme de vie.

SALINGARDES
Le 08/03/2017 à 21:29:31

Nous ne pouvons plus supporter la dictature des pro-nucléaires. Nous ne pouvons plus accepter la dégradation de nos milieux et de la santé d'êtres vivants (à commencer par nos proches)

Georges Cingal
Le 08/03/2017 à 19:35:19

Pour rappel
Stop EPR OK
Superphénix sodium liquide du ciecuit primaire maintenu liquide à plus de 100 °C.
Toujours en traitemant pour vider les 5000 tonnes de sodium du circuit primaire.
Tout les jours quelques centaines de Kg sont transformés en soude.
Les politiques Francais se disent les moins payés d'Europe
Combien sont payés les personnes qui risque leur vie à chaque instant.
Na + H2O = Téra explosion d'hydrogène + soude potentiellement radioactive au Pu.

Edmond Dobryk
Le 08/03/2017 à 13:05:32

Lorsque l'on a une idée fixe, on est pas prêt d'avancer...
Cet addage s'appique depuis la décision
des prosélytes de « l’indépendance et de la grandeur française conquises à travers la haute technologie de l’atome issu de minerais confisqués à nos anciennes colonies -qui n’auraient pas su quoi en faire- et domestiqué dans nos centrales nationales (sous licences Westinghouse mais c’est parce que Messmer et les militaires étaient pressés)…
Bref, après la stérilisation intense des initiatives transitionelles valorisant d'autres souces d'énergies, principalement les ENR, la nucléocratie veut maintenir le cap, malgré les warning internationaux au rouge, des moyens économiques notoirement insuffisants pour démanteler les centrales ou traiter des déchets.
Que faire!
La notion du Bien Commun a-t-elle du sens pour les décideurs, je crains que non et que nos générations et les suivantes en subieront les conséquences.
Bien transitionellemen et tristement,
Michel Vanqquaethem

michel vanqquaethem
Le 08/03/2017 à 12:29:43

J'ai le regret de trouver que participer à une consultation de 3 jours en catimini est une insulte à la "démocratie".
Je vais donc signer, malgré tout, cette cyberAction, étant très attaché au site cyberActeurs, dont je suis membre, et ses engagements, parce que ... « ça ne mange pas de pain ».
Néanmoins, je trouve cette initiative désolante. Si cyberaction il devrait y avoir, c'est pour CONDAMNER cette parodie de démocratie.
J'aimerais, donc, une cyberaction construite autour du déni de démocratie que constitue cette arnaque de "consultation".
Mais, manifestement, STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs préfère participer au fonctionnement institutionnel qui consiste à participer aux "consultations" organisées par le lobby, ménager l'ASN, l'IRSN, et donc les courroies de transmissions institutionnelles du lobby nucléaire, dont la raison d'existence EST la justification de l'activité nucléaire, ici, maintenant, et toujours, avec qui le collectif « STOP-EPR, ni Penly ni ailleurs » s'est engagé à maintenir de bons rapports, considérant que ces chantres de l'atome sont honnêtes et … indépendants.
ASN et IRSN, soit près quelques milliers de scientifiques œuvrent à la promotion de l'atome. C'est leur gagne pain. Comment peut-on les considérer comme indépendants ?
8 mars 2017,
Gilbert Tallent

Gilbert Tallent
Le 08/03/2017 à 11:59:24

Si seulement l'UE s'engageait à interdire le nucléaire sur le continent...! A l'heure où la technicité en matière de panneaux solaires + le stockage de l'énergie électrique évoluent, il est plus que temps de se désengager du nucléaire civil pour s'investir dans les "énergies renouvelables,recyclables"...

stoppeur
Le 08/03/2017 à 11:49:17

les études qui montrent la nocivité à moins de 5 km des centrales sont mises sous le tapis. Il ne suffit pas de montrer qu'il y a une augmentation de l'incidence des leucémies infantiles qui de peuvent résulter que des rejets déjà existants. Augmenter ces rejets permettra enfin d'apporter une preuve irréfutable ! MAIS EST-CE BIEN NÉCESSAIRE ! L'ASN, EDF et l'ÉTAT doivent-il se rendre complices de morts supplémentaires?

Dominique Seydoux
Le 08/03/2017 à 11:44:40

Il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre...! Si seulement les prochaines élections pouvaient convaincre l'électorat d'élire ceux qui pousseront l'arrêt du nucléaire(civil et militaire) à un total désengagement dans les 10 ans à venir...
Mais il restera un mais énorme:le traitement et le stockage,la surveillance "in vitam aeternam" des déchets stockés...

stoppeur
Le 08/03/2017 à 11:40:01

Demander un peu de lucidité à ces technocrates du nucléaire pour aller dans le bon sens pour l'avenir semble être une utopie...Et pourtant il faut manifester et espérer!

sylvie gilles
Le 08/03/2017 à 10:58:26

Et les scandales continuent ...Nous sommes mal partis ! Et quand écoute les candidats de droite et de la "pseudo gauche", ce n'est pas mieux.
Somme toute, il faudrait qu'il y ait une centrale qui nous pète à la tronche !!!
Salut et Fraternité
Gégé78 énervé

Gégé 78
Le 08/03/2017 à 10:40:10

Bonjour,

Pourquoi EDF n'aide pas les particuliers, communautés de communes, collectivités etc... à produire leur énergie solaire ??????

pat34
Le 08/03/2017 à 10:39:15

Madame la chef de Division de l'Autorité de sûreté nucléaire

A l'occasion de la consultation du publique mise en œuvre par l'Autorité de sûreté relative au projet de décision relatif aux autorisations de rejets et de prélèvements du CNPE de Paluel
https://www.asn.fr/Reglementer/Consultations-du-public/Consultations-du-public-en-cours/Centrale-nucleaire-de-Paluel  
le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs et Cyberacteurs.org ont initié une cyberaction pour exprimer une opposition résolue aux demandes de l'exploitant nucléaire
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/demande-modification-rejets-prelev-1299.html  
les mails adressés à la division de Caen dans le cadre de cette cyberaction sont rejetés :
Les mails à destination caen.asn@asn.fr.   bloqués avec la  raison suivante : delivery temporarily suspended: host mail3.asn.fr[90.83.59.154] refused to talk to me: 554-mail3.asn.fr 554 Your access to this mail system has been rejected due to the sending MTA's poor  reputation. If you believe that this failure is in error, please contact the intended recipient via alternate means.

Plus globalement il semblerait que le serveur de mail de l'ASN rejette les mails de cyberacteurs.org (91.217.154.228, 91.217.154.229 ou 91.217.154.231)

Afin de trouver une issue à cette expression de l'opinion publique dans le cadre d'une consultation utile et nécessaire de l'Autorité de contrôle ne conviendrait-il pas qu'une adresse dédiée des consultations du public soit créée et soit accessible à des actions de masse dans le cadre de l'ouverture au public du débat sur la sûreté nucléaire et la radioprotection ?
cdt
Guillaume Blavette
Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs
association membre de la CLIN Paluel-Penly

copie à M le directeur adjoint de l'Autorité de sûreté nucléaire et à M Alain Uguen de Cyberacteurs.org

Guillaume BLAVETTE
Le 08/03/2017 à 09:25:00

Il faut mettre fin au plus vite à cette énergie
nucléaire intrinsèquement mortifère!
GILLES

gilles VAN HOORDE
Le 08/03/2017 à 09:14:23

bientôt nous allons avoir des élections "démocratique", sur le nombre de candidats, quels sont ceux qui sont pro-nucléaire et prou-nucléaire. Il faudra un fort soutien du peuple pour arrêter le massacre. Sur cette terre, les budgets d'armement sont combien de fois supérieur aux besoins nécessaire pour arrêter la faim dans le monde. Mais cela doit rapporter plus à ceux qui ont déjà presque tout.

jean paul
Le 08/03/2017 à 04:57:30

Mis sur ASN :
L'ASN étant chargé de "Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection" , grand merci à elle de n'autoriser aucun rejet supplémentaire, mais au contraire de moins en moins de rejets au quotidien.

Et de limiter au maximum ceux concernant le "dément - tellement" de ces chaudrons toxiques.

Toxiques pour les travailleurs du nucléaire, pour les voisins (en fonctionnement "normal", c'est à dire polluant par les rejets autorisés et non-autorisés), pour les voisins (en fonctionnement dégradé ou catastrophe nucléaire, dans ce cas les voisins sont les terriens).
Une industrie qui ne respecte pas ses propres normes, qui n'a pas de solutions scientifique et éthique pour ses déchets, qui ne maîtrise pas ses coûts de production et de dément - tellement et qui empoisonne les humains et la biosphère n'a AUCUNE raison de ne pas s'arrêter le plus vite possible. Transitionnons tout ça à grande vitesse : Arrêter un réacteur APRèS l'accident a beaucoup moins de sens. Et les images du grand-carénage de Fukushima me terrifient.

Et les économies d'énergies, la sobriété énergétique et les énergies renouvelables sont là pour reprendre leur place majeur dans l'histoire humaine. Merci à l'ASN d'aller dans le sens de l'histoire, et de la vie !

Jean-Marc CONVERS
Le 07/03/2017 à 22:47:11

Les arguments de Cactus du 07/03/17 sont hélas criants de vérités. Et encore, ils ne sont pas suffisamment développés pour démontrer l'énorme dangerosité, la vétusté de ces "cocottes-minutes" nucléaires et les "rustines" misent par un EDF hyper-endetté qui économise maintenant sur tout, y compris sur notre sécurité.
Question naïve : Pourquoi, pour ma voiture qui n'a que 43 000 kms mais 6 ans d'âge, Renault m'impose outre la révision, à changer la courroie de distribution et la pompe à eau ? Je vais obtempérer, même si c'est au-delà de mon budget. On m'a dit que c'est une question de sécurité.
Pourquoi, dans ce cas, EDF, l'ARENA, l'Etat n'optent-ils pas pour fermer définitivement ces centrales obsolètes qui craquent de partout de plutonium, d'américium 241 ?...
- " NON aux autorisations demandées (quel culot !) sur la modification de rejets et prélèvements".
- Hélène Grunert (04/03/17 à 15h18): Bravo pour vos convictions.
- Alain Uguen (02/03/17 à 14h50): Bravo et merci pour vos informations démoniaques et apocalyptiques ! BRRR!

Mireille P.
Le 07/03/2017 à 22:43:35

C'est avant l' accident qu'il faut agir,

après il n' y a plus qu' à subir...


Arrêter le nucléaire c'est possible,

avant l' accident !

R. YVON
Le 07/03/2017 à 22:10:27

A voir le magnifique documentaire sur le nucléaire dans le médoc de la réalisatrice Licia Walter sur les toiles de Lesparre Médoc et la chanson No Nuclear Prayer de son père Phil Walter le 18 mars à 18h30 à la maison d'artémis avec l'association Graine de partage qui invite aussi la famille zéro déchet à Pauillac.

Olivier RICHARD
Le 07/03/2017 à 22:04:45

Aidons plutôt les particuliers à produire leur propre électricité, cela fera baisser les risques et la pollution et nous ne serons plus les otages d'EDF pour nous chauffer et nous éclairer. Cela permettrait aux personnes en difficultés financières de faire des économies.

un anonyme
Le 07/03/2017 à 19:25:18

METTONS NOS PANNEAUX ET VENTILATEURS AU SOLEIL ET AU VENT;JETONS TOUS CES JOUETS DANGEREUX DANS ?????????

Georges Doussiet
Le 07/03/2017 à 17:03:12

Non à la modification surtout si il y a un risque de cessation d' activité das le futur

Evelyne Watel
Le 07/03/2017 à 14:20:54

Merci pour votre bon boulot !

Jean-François Musy
Le 07/03/2017 à 13:27:35

Le nucléaire dont certains sont si fiers est dans une impasse dramatique, par les risques encourus avec des centrales vétustes(fissures des cuves, défauts de l'acier trop riche en carbone), EdF endetté à un niveau colossal et cerise sur le gâteau, un acharnement à construire les EPR en Finlande: combien d'années de retard.... qui paie? Flamanville
déjà boiteux avec du béton "douteux" et une cuve de réacteur à l'acier fragile!!!! A la sortie un énorme scandale et des dettes qui seront assurées par qui?...

cactus
Le 07/03/2017 à 13:16:03

Le nucléaire centralisé n'a plus d'avenir. Il faudra bien accepter des solutions plus légère, plus locale, voir que les maisons isolées produisent leur propre courant électrique.

GuyD
Le 07/03/2017 à 11:17:43



NON à EDF et à sa politique des centrales
OUI à l'arrêt définitif des réacteurs
NON au nucléaire nocif à la santé publique à Paluel

Mondo
Le 07/03/2017 à 10:25:42

Arrêtons de jouer aux apprentis sorcier

Eugène COLOMBAN
Le 07/03/2017 à 09:38:30

EDF est financièrement dans le rouge, mais on continue la gabegie : l'argent devrait servir à la transition énergétique. Il faut fermer ces vieilles centrales ruineuses et dangereuses et aller vers le renouvelable. Nous sommes toujours à la traîne par rapport à d'autres pays qui ont fait ce choix du renouvelable justement à cause de la politique tout nucléaire d'EDF, sans compter les dangers extrêmes que nous fait courir cette technique. Stop au rafistolage.

CHANTAL RINGOTTE
Le 07/03/2017 à 07:59:17

Il serait temps que LA TRANPARENCE soit la règle pour le fonctionnement des centrales Nucléaire
que les médias soit informés de tous les incidents qui ont lieu dans les centrales et ont eu lieu depuis au moins les dix dernières années, et ne soient pas censurés pour diffuser l'information aux citoyens qui en temps que financeur d'EDF ont le droit de connaitre toute la réalité.
En particulier le sort qui est reservé aux travailleurs de la sous traitance à qui EDF reserve les taches les plus délicates quasiment sans aucune protection, et même pas celle des agents EDF
je me demande comment des responsables EDF peuvent dormir "sur leur deux oreilles" en toute conscience, connaissant toutes les conséquences de ces conditions de travail. Il ne pourront jamais assumer leur responsabilité en cas de catastrophe nucléaire TRES PROBABLE avec toutes les centrales qui ont plus de 30ans, vu leur état de vetusté et qu'il est criminel de vouloir rafistoler sans aucune garantie de sécurité

Alain Begon
Le 06/03/2017 à 18:18:38

tenir bon, sans relâche....

Albert Le Bouil
Le 06/03/2017 à 16:51:53

Ras le bol de l'industrie nucléaire. On nous mène en bateau depuis des décennies

BRUNO BOREL
Le 06/03/2017 à 16:00:56

voilà ce que j'ai publié sur le site après y avoir créé un compte :

non à l'autorisation demandée

Commentaire sur la proposition de modification

Je dis non à la modification des autorisations de rejets et prélèvements et je demande un programme de mise à l’arrêt définitif des 4 réacteurs vétustes et obsolètes de Paluel. Pourquoi ? Nos centrales, y compris Paluel, sont obsolètes. Les incidents s'y multiplient et il faut engager, comme l'Allemagne l'a fait, la sortie du tout nucléaire. L'argent qu'on investit à pertes dans les vieilles centrales pour les rafistoler serait bien plus utile investi dans les énergies renouvelables et les économies d'énergies.

Bien d'autres raisons existent, tout le monde les connait et je n'argumente pas plus.

Mais je ne me fais aucune illusion, cette consultation du public ne sera pas prise en compte, comme toutes les autres...

Mais... et si les choses changeaient un jour ? je serais fière d'y avoir contribué pour les générations futures !


Hélène Grunert
Le 04/03/2017 à 15:18:52

Le beau résultat de belles décisions si tellement démocratique! Hum !

sbirros
Le 04/03/2017 à 15:09:27

Pollution près de l'usine Areva de la Hague: il y a aussi du plutonium
http://www.romandie.com/news/Pollution-pres-de-lusine-Areva-de-la-Hague-il-y-a-aussi-du-plutonium/777458.rom  
Caen - Les terres polluées à l'américium 241 à côté de l'usine Areva de Beaumont-Hague (Manche) le sont aussi au plutonium, autre substance radioactive extrêmement toxique, a indiqué jeudi Areva.

En janvier, le groupe nucléaire français Areva avait annoncé que l'entreprise allait "ramasser" des terres contaminées à l'américium 241 près de son usine de retraitement des déchets nucléaires, confirmant une pollution dénoncée en octobre par l'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest (ACRO).

Cette fois, Areva confirme la présence dans ces terres "d'un marquage en plutonium 239 - 240, avec une valeur moyenne de l'ordre de 200 becquerels (Bq) par kilo de terre sèche".

Un peu plus tôt jeudi matin, l'association avait annoncé dans un communiqué avoir trouvé jusqu'à 492 Bq par kilo de matière sèche de ces plutonium.

L'ACRO a fait analyser les échantillons où elle avait trouvé de l'américium par un laboratoire en capacité de détecter le plutonium, l'Institut de radiophysique du centre hospitalier universitaire de Lausanne.

Il faut 24.130 ans pour que l'activité du plutonium 239 diminue de moitié. Pour le plutonium 240 c'est 6.527 ans et pour l'américium 241, il faut 432 ans.

Selon Areva, la valeur de 200 Bq par kg sec "ne présente pas de risque sanitaire pour l'homme". "Le plutonium est fixé dans un environnement de terre humide, peu propice à l'exposition par ingestion ou inhalation. Enfin, les analyses réalisées dans l'eau du ruisseau des Landes", proche de la zone contaminée, "ne révèlent pas de marquage en plutonium".

L'ACRO de son côté affirme que la quantité de plutonium trouvée est "350 fois plus élevée" que "la concentration la plus élevée répertoriée en France dans les sols et sédiments pour ces isotopes du plutonium (1,4 Bq/kg sec)".

En janvier, avant de confier ses échantillons au laboratoire suisse, l'ACRO avait indiqué que la quantité d'américium détectée laissait "supposer la présence de jusqu'à 300 Bq/kg sec de plutonium".

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) de son côté avait indiqué ne "pas (avoir) d'inquiétude particulière quant à l'impact sanitaire" de la "pollution" à l'américium qui est liée "un événement passé".

Ces terres sont extérieures au site nucléaire mais appartiennent à Areva, selon l'industriel. Selon l'ACRO, c'est une zone de pâture.

L'ACRO évoque en outre jeudi une pollution de ces terres au strontium 90 avec des valeurs 200 fois plus élevées que la valeur moyenne trouvée dans les sols français.

Le plutonium est le radioélément de base pour la fabrication des bombes.

Alain UGUEN
Le 02/03/2017 à 14:50:18

Petite revue de presse concernant Paluel

Janvier 2017 Paluel : l'unité de production n°1 arrêtée par le vent
http://www.filfax.com/actu/2017/01/13/nucleaire-lunite-de-production-n1-est-arretee/  

Des élus locaux s'inquiètent de l'état des centrales nucléaires ...
http://www.francetvinfo.fr/societe/nucleaire/des-elus-locaux-s-inquietent-de-l-etat-des-centrales-nucleaires-francaises_2044393.html  


Mars 2016 Nucléaire : comment l'impossible est arrivé à Paluel
Un générateur de vapeur de plusieurs centaines de tonnes s'est renversé, le 31 mars,
http://www.novethic.fr/lapres-petrole/energie-nucleaire/isr-rse/nucleaire-comment-l-impossible-est-arrive-a-paluel-143879.html  

Paluel (Seine-Maritime) : quatre pompiers blessés lors d'une intervention à la centrale nucléaire jeudi 14 avril
http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/paluel-seine-maritimea-quatre-pompiers-blesses-lors-d-une-intervention-la-centrale-nucleaire-jeudi-14-avril-975866.html  

Paluel (76) : questions sur ces accidents et incidents “inimaginables …
http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/pays-de-caux/paluel-76-questions-sur-ces-accidents-et-incidents-inimaginables-dans-une-centrale-nucleaire-977267.html  

Mars 2016 Paluel (76) : les moteurs diesel de secours sont-ils opérationnels ?
http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/pays-de-caux/paluel-76-les-moteurs-diesel-d-ultime-secours-sont-ils-operationnels-956617.html  

Février 2016 Paluel Seine-Maritime. Début d'incendie à la centrale nucléaire
http://www.normandie-actu.fr/seine-maritime-debut-d-incendie-a-la-centrale-nucleaire-de-paluel-pres-de-dieppe_181372/  

Juillet 2015 Seine-Maritime: un incendie touche la centrale nucléaire de Paluel
http://www.bfmtv.com/societe/incendie-a-la-centrale-nucleaire-de-paluel-sans-risque-lie-a-la-radioactivite-899169.html  


De qui se moque EDF à Paluel et ailleurs ? Pour un arrêt immédiat du Grand Carénage
https://blogs.mediapart.fr/guillaume-blavette/blog/200316/de-qui-se-moque-edf-paluel-et-ailleurs-pour-un-arret-immediat-du-grand-carenage  


Novembre 2015 Contaminé par la légionellose à la centrale nucléaire de Paluel, il …
http://www.paris-normandie.fr/actualites/faits-divers/contamine-par-la-legionellose-a-la-centrale-nucleaire-de-paluel-il-demande-des-comptes-a-edf-EI4468622  


Mai 2015 Paluel : la centrale nucléaire entame d'importants travaux

Janvier 2014 La centrale EDF de Paluel se prépare au « grand carénage »
https://www.lesechos.fr/22/01/2014/LesEchos/21610-113-ECH_la-centrale-edf-de-paluel-se-prepare-au---grand-carenage--.htm  

Alain UGUEN
Le 02/03/2017 à 08:31:44

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !