image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Défendons l'arrière port du Guilvinec-Léchiagat

Mise en ligne du 29/01/2014 au 13/02/2017

Depuis plusieurs mois, les municipalités du Guilvinec et de Treffiagat ont en projet la création d’un port de plaisance d'une capacité totale de près de 800 places.

Bilan de la cyberaction :

2025 participants

Port de plaisance du Guilvinec : le projet enterré
Tréffiagat-Léchiagat : le projet de port de plaisance ne se fera pas. En tout cas, pas dans sa forme proposée par les deux communes voisines qui y travaillaient depuis des années. Tel en a décidé le Syndicat mixte des ports de pêche et plaisance. Jean-Luc Tanneau avait alors déploré « le manque de soutien des élus en charge du territoire ».
https://www.letelegramme.fr/finistere/pont-labbe/port-de-plaisance-du-guilvinec-le-projet-enterre-16-01-2019-12184528.php  

Présentation de la cyberaction :

Il se situerait pour l’essentiel dans l’arrière-port qui, tel que nous le connaissons actuellement, serait entièrement réaménagé: dragage des sédiments, déroctage, remblaiement, pose de pontons, construction de parking, etc.
C'est pourtant une zone humide classée, d'une importance capitale dans le cycle de vie de nombreuses espèces pêchées en mer par nos marins-pêcheurs du Guilvinec, Lesconil, Loctudy, Saint Guénolé…
Ce projet, atteignant déjà 20 millions d’euros hors taxes, n'est pas viable financièrement et va à l'encontre de l'évolution de la plaisance (cale de mise à l'eau pour bateaux semi-rigide, développement du marché de la location au détriment de la propriété, etc.) Il va avoir des répercussions sur nos impôts locaux, l'immobilier, etc. C'est toute l'activité économique et sociale d'un pays qui va être profondément et durablement modifiée.

Nous refusons la destruction du pont de Guilvinec-Léchiagat!
Cet élément du patrimoine reliant nos deux communes est menacé par le projet actuel qui prévoit de le détruire pour le remplacer par une passerelle.
Deux années d'efforts du Collectif "Au Nom du Ster" ont permis de créer le doute au sein des élus et de la population locale du Guilvinec et à Treffiagat (29) à propos de la création d'un port de plaisance faussement "durable" et scandaleusement labellisé par le Ministère de l'Ecologie.

A l'heure où les demandes de la plaisance évoluent spectaculairement, ce projet est d'un autre temps. Il détruira, "durablement" (ici l'adjectif ou l'adverbe retrouvent leur sens premier) le dernier îlot de nature d'une ria à 90% artificialisée, sa dernière partie encore soumise à la marée.

L'arrière-port du Guilvinec est une zone humide littorale abritant limicoles migrateurs et hivernants, une mosaïque de groupements végétaux halophiles dont 5 formes d'habitats d'intérêt communautaire. Coquillages et poissons, alevins et juvéniles, y abondent. C'est un lieu aux usages multiples, pêche à pied, décor inspirant aquarellistes et peintres, cimetière marin de vieux malamocks, observation des oiseaux. Un lieu partagé voué à un usage unique, une plaisance de luxe qui bouleversera également les équilibres sociologiques locaux.

Notre pétition papier a, localement, déjà collecté près de 500 signatures. L'omerta entretenue par les deux équipes municipales se fissure.
Le collectif Au Nom du Ster
(Sur un Air de Terre, SLG-Sauvegarde du Littoral du Guilvinec, Bretagne Vivante, Eau et Rivières)
http://pennarsteir.canalblog.com/  

Nous vous proposons de relancer la mobilisation en interpellant directement les deux municipalités

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Maire,


Refusant la destruction du pont de Guilvinec-Léchiagat je demande

- Que le projet actuel de port de plaisance soit abandonné.
- Que le pont de Guilvinec-Léchiagat soit maintenu après travaux de consolidation.


Dans cette attente, je vous prie de croire en ma mobilisation.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

11 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Je soutien l'abandon de ce projet destructeur d'un site resté un peu "naturel"

J.L.Bannery

jean-louis BANNERY
Le 18/01/2019 à 17:19:55

arrêtons la pollution de nos ports bretons par ces milliers de coquilles de noix qui ne servent à rien sinon à satisfaire l'égo de leur propriétaire quelques jours par an.

LB
Le 17/01/2019 à 13:26:09

Port de plaisance

Sur le dossier du port de plaisance, « Treffiagat s'engagera lorsque le moment sera venu », a assuré Danielle Bourhis. Pour la maire lors de ses voeux, plusieurs obstacles restent, au préalable, à lever. Ils concernent les mesures compensatoires, l'identité du 1er partenaire (conseil départemental ou régional ?) des communes du Guilvinec et Treffiagat lorsque la compétence des ports sera établie et le montant de l'engagement financier de ce partenaire.
http://www.ouest-france.fr/bretagne/treffiagat-29730/voeux-investissements-pour-les-jeunes-travaux-et-littoral-3968187  

Alain UGUEN
Le 14/01/2016 à 09:19:28

je trouve que la lettre envoyer est un peu succinte il ny a pas darguments ni aucun detail , cela permettrai peu etre davoir plus dimpact sil y avai plus de precision

reaction
Le 31/01/2015 à 21:54:14

Plaisance. 3.036 signatures contre le projet 19 octobre 2014

Hier matin, le collectif Au nom du Ster a remis le résultat de la pétition lancée pour défendre l'arrière-port et le pont reliant Le Guilvinec et Léchiagat. Le collectif est constitué des associations SEPNB-Bretagne Vivante, Sauvegarde du littoral guilviniste (SLG), Sur un Air de Terre et, depuis septembre, d'Eau et rivières de Bretagne. Thierry Kerneis (SLG), Martine Subtil, Jean-Luc Le Cleach et Alain Thomas (SEPNB) ont ainsi remis, hier, à David Chevrier, maire, le résultat de cette pétition, qui réunit 3.036 signatures. Discussion ouverte Accueillis pendant une heure par David Chevrier et son adjointe, Danielle Bourhis, présidente du Syndicat intercommunal à vision unique (Sivu) portuaire, « l'échange a été cordial », ont commenté les quatre défenseurs. Ils devaient constater une évolution dans la perception qu'a l'édile de ce projet, actuellement entre les mains du conseil général. Membre du SEPNB, Alain Thomas a déclaré la non-opposition d'Au nom du Ster à la plaisance. « On partage la même finalité (économique) mais on n'envisage pas les mêmes moyens pour y parvenir », a-t-il précisé. Par ailleurs, le terme de « port parking » figurant dans le dossier a été remplacé par « port d'escale en ouverture et mobilité », incitant à créer plus de mouvements, de vie et d'animations sur le port. Ce changement a été bien perçu par les membres du collectif. Ils se sont également réjouis de la reconnaissance de l'existence d'une zone littorale humide sur le site, « même si elle s'est altérée au cours des dernières décennies », a précisé Alain Thomas. Le collectif s'appuie sur « l'évolution du nautisme qui affiche, à court terme, une libération de centaines de places » de par l'évolution du marché (typologie des navires, augmentation de la location et de la multipropriété, départs à la retraite des papys boomers). « C'est un projet en retard d'une guerre », a argumenté Alain Thomas. Ce dernier reste perplexe quant à la cohabitation pêche professionnelle-plaisance et est inquiet quant au devenir de la nourrisserie existante dans l'arrière-port. Il maintient la nécessité du pont reliant les deux rives après des travaux de consolidation de celui-ci. La semaine prochaine, le collectif doit rencontrer Jean-Luc Tanneau, le maire du Guilvinec ainsi que Pierre Maille, le président du conseil général, pour faire valoir le résultat de la pétition.

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/treffiagat-lechiagat/plaisance-3-036-signatures-contre-le-projet-19-10-2014-10391877.php  

Alain Uguen
Le 19/10/2014 à 08:34:45

Quelques info sur la suite de notre action contre le projet de port de plaisance dans l'arrière-port du Guilvinec-Treffiagat :
Rendez-vous en Mairie de Treffiagat avec le Maire et la Présidente du SIVU le samedi 18 octobre à 10 H, pour la remise de pétition, qui totalise ( version Web cyber-acteurs, + pétitionduweb, + version papier proposée dans les commerces, sur les marchés, etc ... ) 3036 signatures.
Proposition a été faite au Maire du Guilvinec de lui remettre les pétitions le même jour. Il a décliné ( pas disponible ) et n'avait déjà pas répondu à nos précédentes propositions de rencontre.
Pas de nouvelles non plus du Conseil Général auprès duquel nous avions également sollicité un rendez-vous.
On relance de part et d'autre et on vous tient au courant.
Cordialement,
Virginie Thery, du Collectif "Au Nom Du Steir"

Collectif "Au Nom Du Steir&quo
Le 19/10/2014 à 07:26:59

Vive les petites exploitations où les humains et les animaux peuvent vivre une vie correcte.

Marie-Claire Tonelotto-Hubert
Le 22/09/2014 à 15:58:30

Il y a déjà bien trop de ports de plaisance, destructeurs pour les fonds marins.
Trop de zones humides ont déjà été disparu alors qu'elles sont indispensables : zones tampon, elles aident à éviter les inondations en hiver et redistribuent leur eau en été.

un anonyme
Le 08/02/2014 à 17:18:33

Ca suffit de détruire des sites magnifiques juste pour le plaisir de quelques uns !
Moi j'aime ces endroits , leur pureté leur nature et la paix qui les habite Arrêtez donc un peu de massacrer notre terre , s'il vous plait !

djinpalhamo
Le 29/01/2014 à 20:41:39

J'ai longtemps passé mes vacances à St Guénolé, j'adorais le Guilvinec, Kérity,l'aspect sauvage & authentique de la pointe de Penmarch, mais si ces qualités allaient être remises en cause, je laisserai tomber les bottes & le ciré jaune & j'irai à Cannes, c'est moins loin: "l'été on allait voir les bateaux, on suçait des glaces à l'eau"...

RION
Le 29/01/2014 à 13:53:27

Ce lieu est écosystème à part entière et sert de zone tampon pour éviter les inondations en cas de fortes marrées ou de pluies trop importantes.

Il faut arrêter avec les ports de plaisance qui n'apportent que des nuisances. Il y a Bénodet à quelques kilomètres pour ça.

Le Guilvinec est un port de pêche, souvent encore artisanale. Conservons ce caractère encore sauvage à une bonne partie de la côte et arrêtons de bétonner en tous sens.

Isa. T.
Le 29/01/2014 à 11:55:58

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !