actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

La Terre vue depuis l’espace

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

victoire pour Gabriel Dufils

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

AG Cyberacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

Les 10 jours verts Transacteurs

Rando Plogoff dimanche 25 aout

OPÉRATION

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Réouverture et extension de la carrière de Sabarat

Mise en ligne du 27/08/2016 au 22/09/2016

Le projet de réouverture et d'extension de la carrière de Sabarat, dans la vallée de l'Arize, en Ariège, est sur le point d'aboutir. Les carrières Zago projettent de multiplier leur zone d'extraction par 3 pour atteindre 15 ha, et extraire 130 000 tonnes/an. Un projet démesuré par rapport aux besoin locaux.

Bilan de la cyberaction :

2606 participants

Quelques nouvelles de la carrière de Sabarat.
La Préfète a annoncé dans la presse qu'elle ne donnerait pas suite à la demande du carrier en l'état.
Carrière de Sabarat : le projet d'extension de la carrière rétorqué
http://www.ladepeche.fr/article/2016/09/19/2421890-carriere-sabarat-projet-extension-carriere-retoque.html  
Le conseil de protection de la nature a émis un avis défavorable quant à la destruction des chauves souris..
et il y a un problème d'accès au site, le carrier n'a pas payé son bail (pour une parcelle de la carrière : l'entrée) depuis des années.
Le propriétaire refuse maintenant une nouvelle location ou une vente..
Le dossier repart de zéro..
Nous restons cependant vigilants, car il peut déposer un nouveau dossier.. compliqué, mais ils sont en train d'y réfléchir..
Merci du soutien des cyberacteurs et de ta disponibilité, Alain.
La cyberaction a certainement eu du poids, et c'est grâce à vos associations qu'on parvient à faire bouger un peu les lignes..
Alors merci..

Présentation de la cyberaction :

La zone d'extension se situe en zone extrêmement sensible : NATURA 2000, zone d'intérêt faunistique et floristique fort (ZNIEFF 1 et 2) et protégée par un arrêté de protection de biotope pour une espèce endémique de chauve-souris.
Mais il a été cependant accepté par le parc naturel régional qui a en charge la gestion de cette zone.
Il s'agit aussi d'une vallée, qui dispose d'un patrimoine historique, archéologique, géologique, et naturel exceptionnel.
Et l'économie qui s'y développe s'appuie sur ce patrimoine.
C'est toute la vallée qui est en danger.. et le respect des zones protégées qui est en cause.. la carrière de Sabarat n'est malheureusement pas le seul cas...
Il est urgent de se mobiliser!

Il s'agit d'envoyer un courrier électronique à Mme Marie Lajus, Préfète de l'Ariège, et Mr André Rouch Président du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises, Patrick Bernier, Sous-Préfet.
Plus d'info :
http://cea09ecologie.org/spip.php?article212  
http://quelavenirpournotrevallee.e-monsite.com  
http://www.ladepeche.fr/article/2016/08/18/2402757-carriere-de-sabarat-l-opposition-ne-s-effrite-pas.html  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur

Le projet de réouverture et d'extension de la carrière de Sabarat est surdimensionné par rapport aux besoins locaux, et il va détruire une zone d'intérêt écologique fort.

Autoriser la réouverture et l'extension de cette carrière va complètement à l'encontre des objectifs du réseau NATURA 2000 et il va remettre en cause le développement économique de la vallée, qui est en route, et qui s'appuie complètement sur cette économie verte.
Je suis d'accord avec les arguments de l'association "Quel avenir pour notre vallée?" et vous demande de ne pas autoriser la réouverture et l'extension de la carrière de Sabarat.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à ma vigilance sur ce dossier.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

25 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

En plus de la nuisance visuelle que va provoquer cette extension,elle va également apporter une gêne sans commune mesure pour ce qui est de la circulation routière.La traversée du village va devenir un enfer pour les riverains.Donc pas question d'accorder de prolongation et d'extension aux carriers.

Levavasseur serge
Le 29/09/2016 à 16:10:31

Pas question de défigurer l'Ariege
Un pays où tout reste intact .
Tenez compte des Avis des Locaux Ariégeois

Anne
Le 28/09/2016 à 08:27:49

A chaque fois qu'un projet dégueulasse veut voir le jour on nous donne les éternels arguments économiques, mais si un jour un illuminé nous sort l'idée que tuer et manger les personnes âgées et les handicapés cela ferait des économies à la société et créeraient des richesses il y en a qui vont trouver cela très bien car cela crée de l'emploi pour leurs enfants et petits enfants? L'économie ne doit pas être le prétexte à la barbarie biocide, créons plutôt des emplois verts rémunérés avec de l'argent virtuel crée dans des banques virtuelles. On crée bien de l'argent virtuel pour les financiers = taux d’intérêts, profits, pourcentages, credit default swaps, algorithmes....c'est quoi cette logique financière qui nous tue nous et la terre????

Bridet Caroline
Le 25/09/2016 à 17:37:31



Je rejoins les avis émis sur ce dossier qui vient s'ajouter à tous les autres dossiers scandaleux liés à l'environnement et à la protection de la nature.

Comment définir un Etat qui, en connaissance de cause, laisse des populations exposées à des risques de santé majeurs au nom d'intérêts économiques ?

Devant l'abus, il faut résister et dire NON, CA SUFFIT.





ROUSSET Ghislaine
Le 23/09/2016 à 22:14:33



l'EXTRACTIVISME / Une maladie qui doit se soigner en urgence !

framboise
Le 23/09/2016 à 21:31:01

Déjà que cette carrière est une véritable plaie ouverte dans la chaîne du plantaurel,il ne faut absolument pas qu'une extension soit accordée.Il faudrait au contraire la fermer purement et simplement afin que la nature puisse reprendre ses droits.Les carriers,au lieu de détruire les sites naturels feraient mieux de recycler les gravats.quand au côté économique,il y en a marre que se soit toujours l'argent qui doit primer dans les décisions prises.

un anonyme
Le 11/09/2016 à 09:11:05

Une opération nocive à l'encontre de la rapacié de ceux qui dévastent la planète pour un profit jamais satisfait. Criminel !

SCOPS
Le 06/09/2016 à 18:24:26

Merci d'avance de nous aider, nous et nos générations futures, de continuer à respirer et apprécier notre Terre et ses trésors.

un anonyme
Le 05/09/2016 à 16:07:28

Les Avides qui font ces travaux , et les élus qui les emploient devront un jour proche comprendre que en 'Tuant la Nature elle finira par nous Tuer ..

un anonyme
Le 01/09/2016 à 09:00:05

IL FAUT PROTEGER LA NATURE ET LA BIODIVERSITE AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD

CLAUDINE CAILLET
Le 01/09/2016 à 00:03:05

Protégeons ce qui reste de nature et revoyons nos modes de vie. Ne rien lâcher, partout et toujours.

un anonyme
Le 30/08/2016 à 21:04:47

Commencer par recycler pour construire; étudier les nombreuses possibilités; ne pas mépriser les alternatives déjà efficaces ou expérimentales avec des matériaux novateurs à recycler moins coûteux économiquement et écologiquement ceux qui "pensent" ARGENT à court terme choisissent la facilité des systèmes en place, à plus ou moins grande échelle, paresseux nuisibles sans conscience ni empathie

AZ
Le 30/08/2016 à 14:51:47

Merci de vos soutiens! Chacune de vos actions compte. Elles vont, nous l'espérons, faire réagir les services de l'État... ! En attendant elles nous donnent l'énergie de continuer à lutter!

Quel avenir pour notre vallée?
Le 30/08/2016 à 14:27:18

Plutôt que d'agrandir les trous des carrières, les professionnels carriers feraient mieux de se pencher sur le recyclage des matériaux de déconstruction.

Un matériau de déconstruction, c'est quoi ?
Les matériaux de déconstruction sont des matériaux issus des activités du bâtiment et des travaux publics (BTP), tels les agrégats d'enrobés, bétons, briques, tuiles... Ces matériaux recyclés sont issus du recyclage de 10% des 350 millions de tonnes de déchets inertes produits par an.
http://www.symeed29.finistere.fr/Gestion-des-dechets/Les-materiaux-de-deconstruction  

Exemple Yprema
http://www.yprema.fr  

Alain UGUEN
Le 30/08/2016 à 09:59:35

Même punition dans le Territoire de Belfort. La carrière de Lepuix demande une prolongation d'exploitation de 30 ans et une extension en zone Natura 2000.
Cette dernière incluerait notamment un stockage des stériles en lieu et place d'une vieille forêt de type hêtraie-sapinière au sommet d'une montagne.
Elus locaux favorables au projet au nom de l'emploi et du développement économique, étude d'impact bâclée, courte consultation publique auprès d'une population rurale sous-informée qui s'est peu déplacée pour donner son avis ; autant d'obstacles à affronter pour les associations locales de défense de l'environnement.
C'était un témoignage d'un autre coin de France et de nature en danger.
En espérant que les arguments pertinents de "Quel avenir pour notre vallée" seront entendus.

Frawald
Le 30/08/2016 à 08:36:59

c'est toujours pour les cimentiers et les TP
ça suffit

serge esterle
Le 29/08/2016 à 22:53:12

Sabarat , Salau , Bedeilhac même combat !

Loubel
Le 29/08/2016 à 20:57:35

La corruption de nos dirigeants est pleinement assumée, alors que la majorité des habitants de cette planète s'indigne et se révolte de plus en plus. Il se pourrait bien qu'il y ait un retournement de situation, un jour et que les prédateurs devront rendre des comptes, pas devant la justice mais devant le peuple en colère.

Chantal Le Pennec-Salvador
Le 29/08/2016 à 19:08:18

Pourquoi vouloir transformer une carrière de dimension locale, permettant à la commune de bénéficier d'une activité pérenne sans dégradation importante de l'environnement en une vaste unité d'exploitation pour les besoins énergivores des aménageurs toujours en quête de profits exorbitants.
Pourquoi les habitants de la commune pensent-ils que cette entreprise leur apportera la richesse économique en dégradant leur patrimoine naturel.
Pourquoi associer le développement communal à celui d'une entreprise de dimension capitaliste à l'avenir fluctuant au gré des marchés financiers internationaux.
Quelles seront les conséquences d'une erreur de stratégie pour les prochains gestionnaires de la commune?
Il en existe au moins une, l'augmentation des impôts permettant de couvrir les déficits d'exploitation!

lagopède futé
Le 29/08/2016 à 17:37:30

Comment un PNR peut-il accepter ce projet aux antipodes de l'écologie, dans une vallée, tournée vers l'économie verte et le tourisme ??? C'est une aberration, un non-sens absolu.
Le précédent de la vallée de l'Aspe (?) devrait pourtant être dans toutes les mémoires et servir de fil conducteur à tous
ces "intervenants économiques", soit-disant pourvoyeurs d'emplois, mais qui ne sèmeraient là, comme ailleurs, que la désolation et la pollution dans ce magnifique site naturel pyrénéen.
Au secours, ils dont devenus fous !!!

un anonyme
Le 29/08/2016 à 17:21:40

il faut recycler le gravier comme en Belgique, Hollande et Allemagne

laurent halconruy
Le 29/08/2016 à 16:45:20

eh bien ,j'ai la même opinion que Sabine VSI , nos gouvernants successifs laissent tout détruire , la NATURE n'en pourra bientôt plus , l'argent' Roi détruit et anéanti tout , nous ne sommes "tous " que de passage sur cette 'pauvre Planète ..les générations futures se révolterons ' contre nous et n'auront que leurs yeux pour pleurer ..

PIERRE MAURIT
Le 29/08/2016 à 16:06:22

Quand est-ce qu'on va prendre en compte l'environnement que l'on va laisser à nos enfants, et les enfants de nos enfants et cesser de ne penser qu'à notre nombril ? Quand le bien commun va-t'il prendre le dessus sur les envies mercantiles ? Qui va encore gagner de l'argent dans ce dossier ?

SabineVSI
Le 29/08/2016 à 15:02:55

En a marre de tout ses destructeurs de la bio diversité

un anonyme
Le 29/08/2016 à 09:37:02

C est un tres bel endroit, 15Ha c est de la folie il y a deja des travaux ( retenue d eau), (carriere) ensuite non loin ce trouve le site classé de la Grotte du Mas D'Azile.C est bien trop démesuré non!!

TiteMamie
Le 28/08/2016 à 23:52:44

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !