image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Des actes : Pas de nutella dans nos moteurs !

Mise en ligne du 17/06/2015 au 01/09/2016

Après les herbicides contenant du glyphosate, dont le fameux Roundup de Monsanto, la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, s’en prend au Nutella. « Il faut replanter massivement des arbres, parce qu’il y a eu une déforestation massive qui entraîne aussi du réchauffement climatique. Il faut arrêter de manger du Nutella par exemple parce que c’est de l’huile de palme », a dit la ministre, invitée lundi soir du « Petit Journal » de Canal+.

Bilan de la cyberaction :

3585 participants

Les députés français renoncent encore une fois à taxer les importations d'huile de palme, en attendant un projet de loi du gouvernement qui inclura toutes les huiles alimentaires.
http://www.rfi.fr/emission/20160624-nouvel-abandon-taxe-nutella-huile-palme-france  

Présentation de la cyberaction :

La culture d’huile de palme est aussi utilisée pour fabriquer des agrocarburants, censés être une alternative écologique à l’essence et aux carburants fossiles mais qui accélérerait en réalité le changement climatique.
http://www.actualites-news-environnement.com/29981-biocarburants-huile-palme.html  

Une Grève à la raffinerie Total de La Mède attire l'attention sur le projet de Total de convertir la raffinerie dans la production de agrocarburants.

Le 16 avril, lors d'un comité central d'entreprise (CCE), Total a présenté aux syndicats un plan de restructuration de l'activité du raffinage en France qui prévoit de convertir la raffinerie dans la production d'agrocarburants.

Nous vous proposons d'inviter Ségolène Royal à refuser ce projet d'agrocarburants à l'huile de palme.



La Mède transformée en bio-raffinerie

Concernant La Mède, dans les Bouches-du-Rhône, le groupe a décidé d’y cesser le raffinage de brut d’ici la fin 2016. En lieu et place, 200 millions d’euros seront investis pour transformer le site et y créer la première grande bio-raffinerie française, qui traitera des huiles végétales au lieu du pétrole. Total entend, ainsi, répondre à la demande croissante en biodiesels et se positionner fortement sur ce marché. « Total veut non seulement être un grand major du pétrole et du gaz mais aussi, demain, être un grand des énergies renouvelables dans le solaire et dans la biomasse au travers des biocarburants », souligne Patrick Pouyanné, directeur général de Total.

Nos Précédentes actions sur le sujet

Agrocarburants industriels : pas de nourriture dans nos voitures
http://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=650  

 La faim pour un plein ? Signez contre les agrocarburants industriels
http://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=649  

Shell: violences et expulsions pour les agrocarburants au Brésil
http://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=516  

Kenya : Carburant contre paysans
http://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=319  

Quelques liens de l'action des Amis de la Terre sur ce sujet
1http://www.amisdelaterre.org/arnaque-a-l-huile-de-palme-durable.html  

2http://www.ebb-eu.org/stats.php#  

3http://www.amisdelaterre.org/Huile-de-palme-les-Amis-de-la.html  

4http://www.euro-petrole.com/plan-pour-le-raffinage-de-total-en-france-total-va-moderniser-donges-et-transformer-la-mede-n-i-11265  

5http://www.amisdelaterre.org/Liberia-le-nouveau-reservoir-d.html  

6http://www.amisdelaterre.org/Le-geant-de-l-huile-de-palme.html  

La lettre qui a été envoyée :


Madame la Ministre,

Nous nous réjouissons de vous voir appeler à arrêter la consommation d'huile de palme dans la célèbre pâte à tartiner.

Nous souhaiterions que vous refusiez que cette huile de palme comme tous les agrocarburants serve à alimenter les voitures en vous opposant au projet de Total de convertir la raffinerie de La Mède dans la production d'agrocarburants.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Madame, en ma vigilance sur vos décisions.

 

43 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Les agrocarburants sont un crime contre l'humanité !

isabelle obscur
Le 23/05/2016 à 01:45:34

les agrocarburants ne sont pas une solution viable (sauf de rares exceptions). Gardons nos terres pour nourrir les hommes et roulons un peu moins avec nos voitures.

Ariane BERLAND
Le 10/12/2015 à 20:58:55

Il y a huile de palme et huile de palme! Dans pas mal de pays, dont l'Equateur où je travaille actuellement, les palmiers remplacent essentiellement les plantations de bananiers. Il n'y a donc pas de déforestation... à quelques malheureuses exceptions près. Ce remplacement des bananiers par des palmiers est un énorme + pour l'environnement naturel et humain. En effet, les plantations de bananiers sont particulièrement nocives à cause des biocides qui imprègnent les sacs en plastiques enveloppant les régimes et que l'on changent au fur et à mesure de la croissance des fruits. Or tt cela se retrouve très souvent dans la nature, les rivières et au final en mer avec les conséquences dramatiques sur les coraux et poissons en particulier. Par contre pour les palmiers, il n'y a pratiquement qu'a les regarder pousser (j'exagère à peine!).
Si l'on veux continuer à bénéficier des transports et autres, il faut bien avoir de l'énergie. Si l'on rejette le pétrole et l'electricité nucléaire, les biocarburants issus de la canne à sucre ou du palmier à huile plantés dans des conditions agronomiques, environnementales et sociales correctes, peuvent être des parties des solutions. Quant à dire que les surfaces consacrées à ses plantations se font aux détriments de la production de la nourriture, certes, mais le pb principal de la production agricole, c'est d'abord et avant tout, les prix de misère auxquels on paye les paysans pour leurs productions... et puis, mangeons moins de viande, ca fera moins de champs de soja OGM et plus de place pour d'autres productions...
Donc, interdisons l'huile de palmier issus de déforestation et pas celle issue de plantations raisonnées sans déforestation.

Christian PRAT
Le 11/08/2015 à 00:28:32

Royale fait la vraie politique de son parti, un pied dedans un pied dehors. Chacun y trouve son petit, du moins ceux qui veut y croire.
Oui pourquoi cette huile aux accents frelatés.Qui a ouvert la porte à cet ingrédient qui aujourd'hui veux jouer les moralisateurs.
Réfléchissez.

fontainois
Le 28/06/2015 à 08:02:05

Ne peut on faire de la pate a tartiner avec autre chose que l'huile de palme ?
Du vrai chocolat par exemple ....?
N'y a t'il pas que la puissance des lobbies dans ce monde?
Où est le bon sens?

Le Bonnec
Le 27/06/2015 à 09:56:51

Il faut totalement interdire l'huile de palme qui est cause de déforestations intensives, entraînant disparitions des espèces animales et végétales, ainsi que réchauffement de la planète et désertification, sécheresse, famine, modifications climatiques, et exiger de tout produit de consommation alimentaire ou non, soit produit dans le respect de l'environnement et avec éthique vis à vis des hommes et des animaux. Merci Ségolène d'avancer sur ce terrain

un anonyme
Le 27/06/2015 à 03:20:10

Je suis d'accord avec Segolène Royal, c'est malheureux qu'on ne puisse dire la vérité quand on est en politique !
La solution serait bien sûr que les gens cessent de préferer le Nutella. Je trouve qu'ils ont mauvais goût !

corinne
Le 26/06/2015 à 21:54:04

Avec la suppression des forêts on est entrain d'étouffer notre planète. Si elle ne respire plus, elle va MOURIR.

A quoi serviront alors les milliards gagnés par les grands groupes qui régentent toute l'économie internationale ?

Sans doute les individus et les pays les moins nantis en souffriront les premiers avant de disparaître. Mais les mieux nantis disparaîtront eux aussi. Nous avons TOUS à y perdre.

Mireille Laffort
Le 26/06/2015 à 15:03:35

ASSEZ !!!!!!!!!!!!!!

vulpin
Le 26/06/2015 à 12:47:57

Marre des empoisonneurs surtout les empoisonneurs d'enfants!

Vigneron
Le 26/06/2015 à 12:05:39

quel avenir prépare t on avec le défrichement des forêts en faveur de palmiers qui ne protègent en rien l'environnement

BARBEROT JEAN PAUL
Le 26/06/2015 à 09:27:26

Le Nutella pour grossir c'est parfait.

L'entreprise est devenue une nouvelle secte particulièrement intolérante qui n'admet pas la liberté de parole ( même d'un ministre ). Avec les accords TAFTA - s'ils aboutissent - Mme Royal devra se repentir et sera condamnée par la super justice des entreprises... au service des entreprises. Elles deviendraient omnipotentes et incontrôlables... ce qu'elle sont déjà. La foire de Milan a révélé leur puissance au vu de tous. Toutes orientées par la cupidité ce n'est pas sur elles qu'il faut compter pour sauver la planète, malgré leurs campagne de pub hypocrites et mensongères.

Linotte a raison, ne parlons plus de bio-carburants mais plutôt de nécro-carburants, à la rigueur d'agro-carburants en en sous-estimant les méfaits...
La terre est faite pour nourrir les hommes pas les machines.

GuyD
Le 25/06/2015 à 19:15:31

Aucun

Jérôme Brosseron
Le 25/06/2015 à 16:45:30

Alors que la consommation d’huile de palme dans le Nutella représente environ 16 800 tonnes/an, Total a dans les cartons un projet de reconversion de sa raffinerie de La Mède en "bio-raffinerie" d’une capacité de 500 000 tonnes / an.

La conséquence d’une politique de soutien aux agrocarburants insoutenable que les Amis de la Terre dénoncent depuis plusieurs années.

Les Amis de la Terre publient donc la lettre ouverte ci-dessous et invitent à signer la cyberaction "Des actes : Pas de nutella dans nos moteurs !"

Objet : Lettre ouverte à propos de l’huile de palme et du projet de bio-raffinerie de Total

Madame,

Nous avons suivi avec beaucoup d’intérêt vos récentes déclarations à propos de l’huile de palme, et partageons votre inquiétude sur les impacts massifs qui lui sont associés en terme de déforestation.

Depuis plus de 10 ans, et en lien avec nos partenaires internationaux, nous travaillons sur ce sujet sensible. Dès sa création en 2004, nous avons adopté une approche d’interpellation constructive vis à vis de la Table Ronde pour une Huile de Palme Durable (Round Table for Sustainable Palm Oil, RSPO en anglais) en proposant différentes améliorations concernant la conversion des forêts, les droits des communautés ou encore l’utilisation de pesticides. Nous avons documenté des cas flagrants de violations des principes de cette table ronde par des entreprises membre sans que des mesures correctives ne soient mises en œuvre.

En nous appuyant sur les travaux de nombreux organismes de recherche, nous avons demandé en vain jusqu’à ce jour un moratoire sur la conversion de tout type de forêt alors que cette certification se limite uniquement aux « forêts à haute valeur de conservation ». Enfin, et alors que nous interpellons la RSPO sur ce sujet depuis sa création, nous regrettons vivement que l’utilisation du paraquat - un pesticide reconnu comme neurotoxique par l’OMS et interdit en Europe et aux USA – soit toujours possible dans les plantations certifiées.

Notre analyse est que cette certification est une réponse par l’offre alors que le problème est avant tout un problème de demande excessive : si nos propositions n’ont pas été retenues, c’est parce qu’elles entraîneraient une restriction de l’offre ce que refusent les producteurs et les industriels qui participent de façon très majoritaire à cette table-ronde. Or, tant qu’aucune mesure n’aura été prise pour limiter la demande –notamment en Europe – aucune réponse crédible ne pourra être mise en place pour produire de l’huile de palme durable sans avoir d’effets indirects.

Au début des années 2000, l’incorporation d’huile végétale dans le gazole était balbutiante, aujourd’hui cette demande pèse pour plus de 10,5 millions de tonnes/an [1]. Contrairement à ce qui est mis en avant par les promoteurs des agrocarburants, l’Europe n’a pas les moyens de répondre à ses propres besoins. La production européenne d’huile végétale n’a que peu augmenté et ce sont les importations qui sont venues combler un déficit croissant, exerçant une pression toujours plus forte sur les terres des pays du Sud. L’huile de colza et de tournesol qui était étaient utilisées pour l’alimentation ont a été en partie détournées pour être mises dans les moteurs et les industries de l’agroalimentaire ont dû importer en substitution des quantités croissantes d’huiles produites dans d’autres pays. C’est principalement avec l’huile de palme, dont les importations augmentent chaque année, que l’Europe comble ce déficit.

En 2011, nous nous sommes opposés avec succès à un projet du groupe international Sime Darby qui souhaitait ouvrir une raffinerie d’huile de palme à Port la Nouvelle (Aude). Aujourd’hui, c’est le groupe Total qui souhaite reconvertir sa raffinerie de la Mède (Bouche du Rhône) pour créer la première usine française d’huiles végétales hydrotraitées, l’une des plus grandes d’Europe, pour répondre aux prescriptions en matière d’agrocarburants, dont on voitir, certes d’huiles usagées, mais aussi d’huile de palme importée.

Si les Amis de la Terre partagent la nécessité de mettre en œuvre une reconversion industrielle du secteur des énergies fossiles, cette reconversion doit se faire dans une logique de transition écologique et de durabilité. Si le projet de Total se réalise, le risque est de voir suite à cet exemple une multiplication des usines important de l’huile de palme.

Après l’Indonésie et la Malaisie, c’est aujourd’hui vers l’Afrique que se concentrent les investissements dans le secteur de l’huile de palme. Nous avons déjà documenté des cas flagrants d’accaparement des terres liés au secteur du palmier à huile au Liberia ou en Ouganda

Nous vous interpellons donc aujourd’hui, Madame la Ministre, pour vous demander de prendre position contre le projet de reconversion industrielle de Total à La Mède tel qu’il est actuellement proposé.

Au-delà de ce projet, il nous semble indispensable que la France, et l’Europe, remettent à plat l’ensemble de leur sa politique de soutien au secteur des agrocarburants et notamment abandonnent ses objectifs d’incorporation de biodiesels qui créent un véritable appel à l’importation d’huile de palme en Europe, et par conséquence accroît la déforestation dans le monde.

A six mois de la Conférence de Paris sur le Climat, nous espérons, Madame la Ministre, que vous saurez être sensible à ces arguments et nous serions ravis de pouvoir vous rencontrer pour en discuter.

Nous vous prions, Madame la Ministre, de bien vouloir agréer l’expression de nos salutations les plus distinguées.

Le Président des Amis de la Terre, Florent Compain

Le Président des Amis de la Terre, Florent Compa
Le 25/06/2015 à 09:24:39

Elle avait raison ! Peut-être aurait-elle dû formuler autrement, "limiter la consommation de nutella"....Les italiens me déçoivent beaucoup ! Le nutella n'est pas le nom phare de la cuisine italienne, ce sont les pizzas et les pâtes et leurs diverses sauces, le TIRAMISU !!! mais le nutella, beurk, c'est écoeurant, en plus !

Melba
Le 25/06/2015 à 03:15:34

ESSAayons juste de vivre et de s'alimenter naturellement sans produits transformés

TITA
Le 23/06/2015 à 21:50:58

No Comment...

mariej
Le 23/06/2015 à 19:08:29

elle tourne sa veste encore plus vite que la Terre mets à faire un tour sur elle-même.
donc, ministre de l'écologie comme ses précédentes représentantes = rien à en attendre, juste bonne à piquer son salaire à l'état (nous)

chaize georges
Le 23/06/2015 à 18:56:09

je regrette les excuses de ségolène, qui avait raison de pointer l'huile de palme de nutella. pression de valls pour faire plaisir à renzi, qui soutient nutella. cela montre que ségolène est prête à échanger ses convictions écologiques contre son bien-être politique, hélas!!!

georges glise
Le 23/06/2015 à 14:07:01

Ah, tiens, je ne savais pas qu'elle avait présenté ses excuses à l'entreprise Ferrero Rocher.

Quelle bande de nuls ...

Très bon article du Contrarien sur cette démarche pseudo écologique de notre Ministre très certainement pilotée en haut lieu :

http://www.lecontrarien.com/lecologisme-de-comptoirnutella-et-roundup-18-06-2015-edito?utm_source=Le+Contrarien+Matin&utm_campaign=b22b844422-daily_newsletter_2015_06_18&utm_medium=email&utm_term=0_b6dd3f3e5f-b22b844422-45396249  

Lionel OUTRIGGER
Le 22/06/2015 à 18:22:49

Ségolène Royal présente "mille excuses" au Nutella
http://www.lejdd.fr/Politique/Segolene-Royal-presente-ses-mille-excuses-au-Nutella-738134  

Alain Uguen
Le 22/06/2015 à 16:21:48

pour une fois (deux fois si on pense aussi au round up), bravo ségolène, mais je regrette que vous ayez fait machine arrière au lendemain de votre condamnation du nutella: pression de valls pour faire plaisir à renzi.

georges glise
Le 20/06/2015 à 11:53:53

D'accord avec Bronto Evitons de créer de la misère. D'accord avec Mme Ségolène Royal pour résister, et pas seulement au Nutella.
L'huile de palme est déjà omni-présente dans le Grand Marché d'aliments/pâtisseries industrielles et dans celui des margarines qui sont poussées à la consommation par les publicités et autres alors qu'elles contiennent pour la plupart beaucoup trop de graisses saturées nocives pour les artères.



léon
Le 19/06/2015 à 11:35:50

Tous les agrocarburants doivent être mis à l'index . Les cultures qui servent à les produire contribuent à l'accaparement des terres et par conséquent à créer de la misère , à une pollution accrue par l'utilisation de produits toxiques et elles sont subventionnées par l'UE (donc par nous) pour le profit de groupes comme Avril-Sofiprotéol par exemple .

Bronto
Le 18/06/2015 à 23:18:42

Signé en supprimant "comme tous les agrocarburants", mention sans rapport avec le sujet de l'huile de palme, rajoutée sans aucune justification, et qui n'apporte rien au texte. Pire, elle le décrédibilise ! Car les agrocarburants de 2ème génération, produits à partir de déchets agricoles, n'ont pas les défauts que l'on reproche aux agrocarburants de 1ère génération actuels (déforestation, tensions sur le marché des céréales, etc.).

JP Queille
Le 18/06/2015 à 20:54:02

Pour une fois que la ministre "pond" une bonne chose!!!Ce Nutella et ts les produits à base d'huile de palme sont à interdire!!!

HUARD
Le 18/06/2015 à 19:15:35

Non à l'huile de palme dans tous les produits, laissons vivre les orang-outans en paix. Stop à la déforestation.

Par contre je suis pour les agrocarburants, nous produisons suffisamment de déchets agricoles pour les transformer en carburant.

Je suis pour qu'une mention soit apposée sur les produits contenant de l'huile de palme y compris le nutella mais pas seulement.

Il y a pas mal de temps que je n'achète plus de produits Ferrero, car de l'huile de palme il y en a dans les chocolats. Ce n'est certainement pas le seul industriel à le faire.

Il faut lire la composition de tout ce que nous achetons, c'est fastidieux, ça prend du temps, mais reposer dans un rayon un produit qui risque d'être mauvais pour notre santé c'est un gain inappréciable.

Lortal
Le 18/06/2015 à 18:27:51

Faire de l'agrocarburant avec des résidus végétaux, après utilisation pour l'alimentation humaine et alimentaire me paraît intelligent. Il faudrait éviter les condamnations globales et songer à introduire de la subtilité dans l'argumentation.

Hélène
Le 18/06/2015 à 16:08:50

Signée , en écartant la faute Gouvernement actuel . Toutes ces années d'immobilisme , quel gâchis . l'Huile de palme , hélas présente dans quantités de produits . Déforestation , massive , disparition d'espèces Animales , tout l'impact sur la planète . Tout n'est pas arrivé en 2012 .

janine
Le 18/06/2015 à 15:19:52

Attention, les "agrocarburants" sont en fait des nécrocarburants. Je n'en achète jamais à la pompe. A quand de vraies voitures électriques accessibles (en prix) aux classes moyennes?

Christiane Causse
Le 18/06/2015 à 11:32:33

J'étais prête à signer cette cyber action. La lecture des commentaires m'a fait réaliser la complexité de la question(et mon propre manque d'esprit critique). Je suis contre l'utilisation de l'huile de palme en général qui génère la déforestation et prive les populations des pays où elle est produite de ressources alimentaires propres. S'en prendre au Nutella est un peu dérisoire alors que l'huile de palme est présente dans toute l'industrie alimentaire à bas coût.Mais bon, c'est un commencement .. Promouvoir ou non le développement des agrocarburants est un autre sujet. Et me voilà bien perplexe. En tout cas merci à Phl38F pour son analyse qui a jeté le doute dans mon esprit. Et merci quand même à la vitalité de Cyberacteurs. Marie R

Marie R
Le 17/06/2015 à 22:24:03

C'est comme les fameux pochons plastiques biodégradables et compostables, soit disant écologiques, qui sont en fait (tous ?) fabriqués à partir d'amidon de maïs... O.G.M.
Oui ! Écologiques nous dit-on ? Si ces sacs plastiques sont à base d'O.G.M. je ne vois pas où est l'écologie là-dedans...!
Les magasins "Biocoop" notamment refusent à juste titre de les proposer et informent leurs clients.

Tiphaine
Le 17/06/2015 à 20:31:49

Attention la cyberaction est mal formulée, à tel point que certains commentaires restent fixés sur nutella et semblent ignorer la suite de la cyberaction. De plus il ne me paraît pas pertinent d'user d'un nom de marque pour s'opposer au projet d'une autre marque (nutella assimilé à total). Pour finir, la question de fond n'est pas clairement posée: un oui possible pour une raffinerie pour le colza seulement et dans ce cas il faut formuler autrement. Un non a tout bio carburant et là aussi il faut reformuler de manière concise sans semer la confusion colza/palme.

Antoine
Le 17/06/2015 à 19:29:00

Oui, bien sûr dans le Nutella. L'huile de palme même bio est une catastrophe. Ne nous leurrons pas. Vous en avez dans les crèmes à raser, dans les crèmes pour les mains, dans les produits de beauté, partout, faire gaffe non seulement à l'huile de palme mais aux dérivés de l'huile de palme. Arrêtez les savons douche, l'huile de palme est partout, je ne suis pas schizophrène mais c'est insidieux. Dans les purées en flocon, les croquettes pour animaux, toutes les glaces en grandes surfaces... mais oui je vous le dis. Allez sur le site "vivre sans huile de palme pendant un an" et vous apprendrez à reconnaître facilement quand l'huile de palme est utilisée. Le mieux est d'appeler directement les fabricants pour les croquettes par exemple, il y en a pas mal moins connues qui font sans et mes chats m'ont dit qu'elles étaient très bonnes... Le pire c'est que les fabricants n'ont plus le droit de préciser sur leurs emballages quand c'est sans huile de palme, alors demandons aux autres de préciser tout de suite quand il y en a, ce sera aussi rapide et efficace. Les pâtisseries industrielles en sont pleines...

Sylvie BRANDT
Le 17/06/2015 à 18:36:55

Je redoute que Madame Royal fonctionne aux effets d'annonce. Pour le Rondup, j'ai pu lire Interdiction de vendre dans les jardineries, puis demande de ne pas vendre, et enfin vente sur demande en caisse. Cependant, il est bien évident que les agriculteurs ne se ravitaillent pas dans les jardineries.
Va-t-elle renouveler sa prestation pour le Nutella et l'huile de palme, là est toute la question car de la théorie à la pratique, il y a un gouffre que même le bon sens ne parvient pas à combler.

Christian
Le 17/06/2015 à 18:35:40

Pourquoi acheté un produit d'une multinationale alors qu'il y a des petite PME qui font bien mieux
bio et locale , sans huile de palme !!
Le problème est que "nutella" les poursuit en justice car le nom est soit disant similaire (nuté++)et fait une concurrence déloyale !!

Achetez chez ce petit producteur plutôt que du nutella :

http://www.noiseraieproductions.fr/index.php?pg=3_0  

(publicité gratuite , je n'ai pas d'action !)

Nuté ++
Le 17/06/2015 à 17:56:07

Je suis stupéfait de voir le manque de rigueur dans la construction de certaines actions.
Le titre de celle-ci est "pas de Nutella dans nos moteurs" (le Nutella contient de l'huile de palme). Dont acte.
Cependant, le texte de la cyberaction ne vise pas à pénaliser les importations d'huile de palme, à exiger des circuits de production et de raffinage respectueux de l'environnement, ou à promouvoir la recherche sur les énergies alternatives de propulsion et les technologies des moteurs de demain: il demande juste de s'"oppos[er] au projet de Total de convertir la raffinerie de La Mède dans la production d'agrocarburants" (quelle que soit l'origine des matières agricoles en question et quoi qu'on puisse penser par ailleurs de cette piètre utilisation des terres agricoles).

Permettez-moi d'être sceptique quand à la lisibilité et à l'intelligibilité du message...
Veut-on protéger des emplois sur le site?
Veut-on protéger les producteurs de colza? (quitte à ce qu'ils utilisent leur sol pour des nécrocarburants)
Veut-on éviter la déforestation par les productions massives de terre à palmiste?
Veut-on s'opposer à toute production d'agrocarburants?

Merci de reproposer une cyber@ction plus intelligemment formulée.

PhL38F
Le 17/06/2015 à 15:17:53

Comme Oxfam France et sa campagne
"Non aux agrocarburants pour nos moteurs",
aidons les paysans des pays en voie de développement à préserver les terres nourricières qu'ils utilisent de manière ancestrale. Pas de monoculture gourmande en eau et pesticides, pas d'accaparement des terres et l'agroindustrie néfaste pour le climat.

Pic
Le 17/06/2015 à 15:09:16

remarque juste : remplacé bio par agro

Alain Uguen
Le 17/06/2015 à 15:03:18

je me permets d'ajouter un de nos derniers n° de Bouffée d'air sur les horribles tractations concernant les re-forestations..!
visible à l'adresse : http://www.cyberacteurs.org/pdf/BA-134-ete-2014.pdf  

un anonyme
Le 17/06/2015 à 14:58:29

Tout-à-fait d'accord avec Linotte. Ces carburants n'ont rien de bio !

René
Le 17/06/2015 à 14:57:31

Évitons le terme "bio carburants" qui a une connotation positive. (bio = le vivant)
Il s'agit d'agrocarburants. Voire de nécrocarburants...

Linotte 38
Le 17/06/2015 à 14:54:18

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !