actualité écologie

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

OPÉRATION

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

  #TOTALment   #Insupportable



Cyberaction : STOP au projet de forage off-shore de TOTAL dans le Récif de l'Amazone !

L’Europe et la France subissent actuellement une vague de chaleur exceptionnelle avec des températures particulièrement élevées, conséquence directe du réchauffement climatique, comme l’explique le climatologue Jean Jouzel.
L’enquête publique est ouverte du lundi 16 juillet 2018 au jeudi 23 août 2018. Nous n'avons que quelques dizaines de jours pour nous mobiliser, aidez-nous pour dire STOP au projet de forage off-shore de TOTAL dans le Récif de l'Amazone !

[ 3 254 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 26 juillet 2018

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président et membres de la commission d'enquête

Elle prendra fin le : 23 août 2018

Plus d'infos

«50 voire 55 degrés sur l’Est de la France» d’ici 2050, estime le climatologue Jean Jouzel promu chevalier de la Légion d'honneur
https://www.20minutes.fr/planete/2311555-20180723-50-voire-55-degres-france-2050-estime-climatologue-jean-jouzel  

L'enquête concerne la campagne de 5 forages d’exploration pétrolière en mer, au sein du permis de recherche « Guyane Maritime » dont est titulaire la compagnie TOTAL sur la zone de Nasua (973).

Retrouvez les pièces du dossier :
http://www.guyane.developpement-durable.gouv.fr/total-enquete-publique-ouverte-du-16-juillet-au-23-a2381.html  

Vous pouvez également participer en ligne en déposant votre avis sur le site : https://www.enquetes-publiques.com/Enquetes_WEB/FR/DEPOSER-F.awp?P1=EP18261  

L'Autorité Environnementale demande à Total de préciser l'impact d'un éventuel accident.
La faiblesse de certains volets importants pour appréhender les impacts du projet, selon le programme prévu ou en cas d'accident majeur, apparaît ainsi particulièrement préoccupante (toxicité des produits utilisés, impact sur la macrofaune marine notamment du bruit sous-marin, modélisation des conséquences d’une marée noire), l’analyse les concernant étant alors nettement incomplète.
la démarche « éviter, réduire, compenser » est très partielle, alors que les retours d’expérience pour des projets de même nature et particulièrement ceux du précédent forage d’exploration dans le secteur Est du permis (mais aussi ceux de la catastrophe Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique en 2010) permettraient de mieux les analyser, de mieux démontrer les conclusions proposées voire, dans certains cas, de ne pas rester silencieux.

L’Ae recommande également de prendre en compte l’ensemble des opérations couvertes par le projet et de concevoir un dispositif de suivi qui permette d’améliorer significativement la connaissance des milieux marins guyanais, notamment si l’exploitation du gisement devait être autorisée.
L’Ae fait par ailleurs d’autres recommandations précisées dans l’avis détaillé.
http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/180530_-_forages_total_guyane_973_-_delibere_cle548236-1.pdf  

<strong>Un groupe s'est constitué contre ce permis en proposant différents arguments:
</strong>https://collectifspog.typeform.com/to/feUCti  

TOTAL ne fournit aucune étude d’impact en cas de marée noire sur le milieu marin. L’autorité environnementale a déjà alerté sur la faiblesse du dossier concernant les conditions de dispersion de la pollution, les risques ne sont pas correctement évalués.

La rente pétrolière de TOTAL ne pourra jamais réparer le préjudice en cas de marée noire. Au contraire, comme le montre la situation au Venezuela, les fluctuations du cours du baril, peuvent ruiner des économies régionales dans leur ensemble !

Ce projet est en contradiction totale avec l’Accord de Paris sur le climat qui prévoit que 80% des réserves de combustibles fossiles doivent rester dans le sol pour limiter le réchauffement planétaire. Il met directement en danger l’avenir de l'Humanité.

En cas d’incident, Total nous explique qu’il leur faudrait plus de 30 jours pour stopper les fuites ! Avec un tel retard, plus de 1.100 km de côtes pourraient être touchées.

TOTAL a également demandé un permis de forage pétrolier au Brésil, à l’embouchure du fleuve Amazone. Jusqu’à maintenant, le Brésil refuse de donner son feu vert car les risques pour l’environnement sont trop grands ! La France doit en faire autant.

Ce projet ne représente que quelques dizaines d'emploi, pas d’infrastructures, ni d’autres retombées économiques pour les Guyanais.es. En revanche, toute marée noire aurait un impact économique désastreux pour le territoire.

La dernière catastrophe sur la plateforme Deepwater Horizon en 2010 au Etats Unis a généré un préjudice de 60 milliards selon l’exploitant BP. Il est totalement irresponsable de faire courir ce risque aux Guyanais.es qui payeront la facture !

Ces puits se situeront à une profondeur proche de 2.000 mètres, dans une zone de courants marins forts. Ces conditions océanographiques extrêmes sont un facteur aggravant les risques de marée noire.

Le récif de l’Amazone, à proximité des forages prévus par TOTAL, joue un rôle considérable dans la productivité des pêcheries locales. Un incident sur le forage TOTAL pourrait venir contaminer le poisson destiné à nos assiettes.

Ce projet est en contradiction avec la loi récemment adoptée au Parlement qui prévoit la fin de l’exploitation des hydrocarbures en France. Ce passe-droit de TOTAL est insupportable.

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à projet-total5-forages-exploration-petroliere-zone-nasua@enquetepublique.net
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : TOTALment insupportable.
  • Message : Madame, Monsieur
    Ce projet est en contradiction avec l’Accord de Paris sur le climat comme avec la loi qui prévoit la fin de l’exploitation des hydrocarbures en France. Ce passe-droit est TOTALment insupportable.
    Je demande donc l'annulation du permis de recherche "Guyane maritime zone de NASUA (973)

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

17 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Totalement anticonstitutionnel cet écocide. Le gouvernement se doit d'être énergique. Le décret d'interdiction de forage devrait être discuté en priorité en conseil des
ministres avec l'utilisation du 49.3 à l'assemblée nationale à la rentrée parlementaire. En attendant je propose à l'administrateur du site une copie au président de la république, au premier ministre et au ministre de la transition écologique en vacances.

Alain Wazner
14/08/2018 - 18:28:43

Entièrement d'accord, tout est dit dans l'appel. Lançons-nous dans les énergies renouvelables !

CREMEL
13/08/2018 - 14:02:04

Quand comprendront ils que même eux ne pourront pas se nourrir avec des billets verts ?

padupe
13/08/2018 - 09:20:10

PROTEGONS LA TERRE, il n'y en a QU'UNE. Alors arrêtons immédiatement tous ces forages (pétroliers, aurifères, et autres minéraux...) et la déforestation pour produire de l'huile de palme. Comment des gouvernants qui devraient comprendre que notre monde ne leur appartient pas mais qu'il appartient aux générations futures, peuvent-ils le le brader à quelques multinationales et se laver les mains de ce qu'ils vont laisser derrière eux. Honte à eux s'ils ne font rien.

un anonyme
02/08/2018 - 17:59:05

La cohérence n'est pas une vertu de nos dirigeaznts. Des discours "développement durable " "responsabilité sociale des entreprises"...et des actes qui démentent tout cela.
JF martel fondateur de TOP- théâtre de l'opprimé de Lille

un anonyme
02/08/2018 - 17:51:36

arrêtons le massacre de notre planète

Jacques Laurens
02/08/2018 - 13:09:00

Total ne pense qu'à faire de l'argent,du profit et se moque complétement des conséquences de la pollution et les conséquences que cela va entrainer.
Je dis non à ces forages dangereux pour l'humanité .
Au lieu de détruire ,respectons notre TERRE avant qu'il ne soit trop tard . CECEL45

cecel45
01/08/2018 - 22:23:18

Regarder comment on vit et comment nous devons le faire pour ne pas que la "civilisation" ne sombre dans le chaos qui s'annonce. Nous regardons déjà la moitié de la planète mourir sans bouger. Et tout ce que nous propose Manu c'est de devenir riche pour s'en tirer.
"Aux Armes Citoyens"

Christian Perez-Gil
01/08/2018 - 17:44:38

N'oublions pas les propos de Mr Macron : il n'y a pas de planète B et c'est pour cela que Total obtient ce qu'il veut : forages dangereux, déforestation pour l'huile de palme.....

Soizic01
01/08/2018 - 14:14:44

Marre de tous ces bons à rien qui ont les commandes du monde !!! Organisons la révolte avant qu'il ne soit trop tard !!!

un anonyme
01/08/2018 - 13:41:22

Je suis sidérée de voir la destruction dans son intégralité de notre planète : la TERRE.

Michèle Haudebourg
01/08/2018 - 11:04:17

après les désastres écologiques et humains dans l'ouest canadien, Total, en force, veut continuer ses inepties quoiqu'il en coûte à toutes les populations, animales, humaines, végétales....et veut nous faire croire qu'elle(la firme multinationale)qu'elle investit dans les énergies renouvelables

jean-louis petithory
01/08/2018 - 11:01:49

TOTAL continue "SANS LIMITES" sa coupable DESTRUCTION du MONDE VIVANT- néamoins "CREATRICE" de PROFITS financiers (selon l'économiste néolibéral SCHUMPETER !),
et boit jusqu'à la lie, son IR-RESPONSABILITE "SOCIALE et ENVIRONNEMENTALE" :

DÉFORESTATION en "Indonésie" pour IMPORTER 300 000 tonnes par an, l'HUILE de PALME dans ses grosses RAFFINERIES d'"AGRO-DIESEL" des Bouches du Rhône (à la MEDE) qui condamne à la faillite la RECONVERSION partielle, des PAYSANS en FRANCE, vers la CULTURE du TOURNESOL et le COLZA pour l'utilisation "LOCALE" d' AGROCARBURANTS.

EXPORTATION en EUROPE du NORD et en FRANCE, via le TRAITE de LIBRE-ECHANGE U.E-CANADA (CETA) mis en application AVANT, RATIFICATION du Parlement français à l'automne 2018, des GAZ et PÉTROLES de SABLES BITUMINEUX de l'ALBERTA, et de "l'ARCTIQUE" libéré des GLACES par le BOULEVERSEMENT CLIMATIQUE.

Et maintenant EXPLOITATION "OFF-SHORE" des dernières RÉSERVES de "CARBURANTS FOSSILES" qui menace la BIODIVERSITÉ MARINE,encore préservée des LITTORAUX de GUYANE "française, et la capacité RÉGULATRICE essentielle du CLIMAT, des OCÉANS comme des FORETS PRIMAIRES.
(refusée pourtant, il y a quelques années, par deux Ministres successives, de "L’ÉCOLOGIE")

Pendant que "en même temps" le GOUVERNEMENT donne l'autorisation à des INVESTISSEURS MINIERS de DÉTRUIRE une des dernières FORETS TROPICALES de la RÉGION qui constituent l’Habitat,le PATRIMOINE et le SEUL MOYEN de SURVIE des populations Amérindiennes GUYANAISES, de la "Montagne d'or".

STOP au NEO-COLONIALISME de l’ÉTAT français et des MULTINATIONALES PETROLIERES (apatrides), dans les DOM-TOM qui PILLENT les RESSOURCES NATURELLES "COMMUNES" à L’HUMANITÉ et à la PLANÈTE "TERRE",et PRIVENT les GUYANAIS de toute possibilité d’autodétermination, pour une GESTION "soutenable" de LEUR TERRITOIRE ancestral !

Danièle LORUT
31/07/2018 - 18:40:45

Encore un passe-droit pour TOTAL : c'est vraiment choquant, il est plus que temps que cela s'arrête.

Bernadette KLEINHANS
31/07/2018 - 18:19:20

Total= Criminel contre humanité

ALEXANDRA ELBAZE
31/07/2018 - 16:48:36




TOTALment inapproprié irresponsable inconcevable de la part de l'état français
Qu'en est-il du statut des habitants?
Qu'en serait-il de cette magnificence environnementale, joyau plan&taire?

mondo
31/07/2018 - 14:23:37

c'est si stupide de vouloir perpétuer notre confort au prix d'une telle aberration !...

Arverne vert
31/07/2018 - 11:37:13

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !