actualité écologie

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

Ne laissez pas vos appareils en veille

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

victoire pour Gabriel Dufils

Les 10 jours verts Transacteurs

AG Cyberacteurs

La Terre vue depuis l’espace

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

OPÉRATION

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : STOP À LA RÉPRESSION DES FEMMES EN ARABIE SAOUDITE

Le 28 mars 2019, après 10 mois de détention arbitraire, Iman al Nafjan, Aziza al Yousef et Ruqayyaa al Mhareb ont été libérée provisoirement. Mais les charges pèsent toujours sur elles.

[ 2 525 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 15 avril 2019

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Ambassadeur d'Arabie Saoudite en France
En soutien à Amnesty International Belgique


Elle prendra fin le : 15 juillet 2019

Plus d'infos

défenseures des droitsARRÊTÉES POUR AVOIR DÉFENDU LES DROITS HUMAINS

L'année 2018 a été marquée en Arabie saoudite par la fin de l'interdiction faite aux femmes de conduire. Cependant, en même temps que Ryad se félicitait de cette avancée, plusieures défenseures des droits humains de renom ont été arrêtées par le gouvernement pour les punir de leurs activités pacifiques.
En mai 2018, lors d'une première vague d'arrestations, Loujain al-Hathloul, Iman al-Nafjan et Aziza al-Yousef ont été arrêtées et détenues au secret pendant plusieurs semaines, aux côtés de plusieurs autres militantes. Elles ont subi une campagne honteuse de diffamation par le gouvernement saoudien, qui a accusé dans les médias six militants et une autre personne d'avoir formé une "cellule", représentant une menace pour la sécurité nationale en raison de leurs "contacts avec des instances étrangères dans le but de saper la stabilité du pays et la paix sociale".
En juillet 2018, ce sont les défenseures des droits humains Samar Badawi et Nassima al Sada qui ont été emprisonnées. Elles étaient déjà toutes deux régulièrement prises pour cibles et harcelées en raison de leurs activités en faveur des droits humains, et font l'objet d'une interdiction de voyager. Samar Badawi est la soeur du blogueur Raif Badawi, condamné à 1 000 coups de fouet et 10 ans de prison pour avoir créé un site Internet dédié au débat public. Nassima al Sada a été placée à l'isolement.
Le 13 mars 2018, les charges pesant sur Loujain, Aziza, Iman et 8 autres défenseures des droits humains ont enfin été révélées. Elles ont été accusées d'avoir pris contact avec des organisations internationales, des médias étrangers et d'autres militants, notamment avec Amnesty International dans le cadre de leur travail en faveur des droits humains. Certaines d'entre elles ont également été accusées de promouvoir les droits des femmes et de réclamer la fin du système de tutelle masculine. Elles risquent également d'être condamnées pour cybercriminalité pour avoir "stocké et diffusé des" informations sur le web qui seraient contraire aux valeurs religieuses et morales, ou dangereuse pour l'ordre public" et puni de 5 ans d'emprisonnement et 3 millions de riyals saoudiens (environs 800 000 euros).
Le 28 mars 2019, après 10 mois de détention arbitraire, Iman al Nafjan, Aziza al Yousef et Ruqayyaa al Mhareb ont été libérée provisoirement. Mais les charges pèsent toujours sur elles !
LA MOBILISATION NE DOIT PAS FAIBLIR
S'il s'agit d'une magnifique victoire pour les droits humains, la mobilisation ne doit pas faiblir. Les libérations ne sont que provisoires et des charges pèsent encore sur les militantes. Les autres militantes sont encore en prison et Nassima al Sada est toujours détenue à l'isolement dans une prison éloignée de sa famille. Par ailleurs, aucune enquête n'a été ouverte sur les faits de torture en détention que certaines ont dénoncés.
L'Arabie saoudite ne peut pas continuer de clamer qu'elle soutient les droits des femmes et d'autres réformes, tout en s'en prenant aux défenseurs de ces droits parce qu'ils exercent pacifiquement leur activité. Et nous ne pouvons pas continuer de détourner les yeux pendant que se poursuit en Arabie saoudite cette persécution incessante visant les défenseurs des droits humains.
Demandez l'annulation des charges pesant sur les défenseures et la libération de celles qui sont toujours emprisonnées.

Ambassadeur d'Arabie Saoudite en France
92 Rue de Courcelles 75008 Paris

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à fremb@mofa.gov.sa
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : défenseures des droits des femmes
  • Message : Votre Majesté,
    Monsieur le Ministre,
    L'Arabie saoudite ne peut pas continuer de clamer qu'elle soutient les droits des femmes et d'autres réformes, tout en s'en prenant aux militants parce qu'ils exercent pacifiquement leurs droits à la liberté d'expression, d'association et de réunion.
    Je vous demande donc de libérer immédiatement et sans condition les cinq défenseures des droits humains et dans l'attente de leur libération, révéler leur lieu de détention, de vous assurer qu'elles aient accès sans délai à leur famille et à l'avocat de leur choix et les protéger contre toute forme de torture et de mauvais traitement.
    Je vous prie de recevoir, Sire, Monsieur le Ministre, l'expression de ma haute considération.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

10 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Il faut croire que l'hydre nazie a plusieurs têtes et que nous n'avons pas fini de les couper.NON A CETTE PERSECUTION INNOMABLE! M.B.

M
17/04/2019 - 22:49:21

Quel courage ont ces femmes elles luttent pour les droits humains tout en sachant ce qui les attend, prison isolement et peut être même torture je les admire mon profond respect

béatrice
17/04/2019 - 21:50:15

En plein 21 siècle!

Christiane Huard
17/04/2019 - 19:00:34

de toute façon c'est un pays de sauvage aux croyances archaïques

Macer
17/04/2019 - 18:48:48

Tonnante de demander la libération de 5 personnes sans les nommer !

Bibi
17/04/2019 - 17:49:21

La condition féminine est particulièrement catastrophique en Arabie Saoudite!!!Et la France lui vend des armes sans barguignier!!! Et en plus le "fameux rallye de Dakar" qui s'est déjà exporté en Amérique latine, va "migrer" en Arabie!!! Honte à tout ces affairistes!

cactus
17/04/2019 - 14:59:52

De fait Macron ne cache pas que la fRance vend des armes de mort qui sont utilisées contre le Yémen puisqu'il demande ouvertement aux allemands de reprendre leurs propres livraisons interrompues par A. Merkel car sinon cela impacte les carnets de commande des marchands de mort français.

Hubert CROS
17/04/2019 - 12:58:56

Et Macron cache aux Françaises et aux Français qu'il livre des armements sophistiqués à ce pays qui s'en sert pour massacrer le peuple yéménite.

Henri Masson
17/04/2019 - 11:34:31

pourquoi ne pas envoyer aussi un courrier au président de la république? d'accord il est en train de sauver Notre Dame ... Mais je rappelle quand même que nous commerçons avec l'Arabie et que nos armes, - ce qui vient d'être confirmé - ne tuent pas que des méchants. Rappelons nous aussi que le chef d'état d'Arabie Saoudite était en tête de la manifestation pour "sauver Charlie"!

Michelle Pistone
17/04/2019 - 09:55:37

"Intoleranz, ya, aber nur gegen den Intoleranten"
(L'intolérance, oui, mais seulement contre les intolérants.) Cette phrase figurait dans un texte contre le nazisme étudié, il y a bien bien longtemps, en terminale A.

Il faut croire que l'hydre nazie a plusieurs têtes et que nous n'avons pas fini de les couper.
Alors, bien sûr que je participe à cette cyberaction, mais en modifiant la formule de politesse. Pas de "haute considération". En souvenir de Jamal KHASHOGGI.

Frawald
16/04/2019 - 11:26:21

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !