actualité écologie

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

météo

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Les amis des 150

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

  #Chasse   #cerf   #ONF



Cyberaction : STOP A LA CHASSE DU CERF AU BRAME !

Lorsque la période du brame commence chez les cervidés (de mi septembre jusqu'à mi-octobre ou plus), le mâle (le cerf) en rut a toutes ses énergies concentrées sur l'accouplement et le combat contre d'autres mâles et il fait alors entendre un cri rauque et sonore qui s'entend à des km à la ronde le rendant facile à localiser par les "chasseurs de têtes".

[ 2 437 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 05 octobre 2021

Proposée par Comité Écologique Ariégeois
En partenariat avec Soutien de l'ASPAS (Association pour la protection des animaux sauvages)

Elle sera envoyée à Barbara Pompili (Ministre de la Transition écologique ) Julien Denormandie (Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation) , M. le Directeur Général de l’Office National des Forêts (ONF)

Elle prendra fin le : 30 novembre 2021

Plus d'infos

Cerf au brameLe « chasseur », en quête de trophée (la tête du cerf découpée sur la bête abattue est emportée pour être empaillée afin d’orner un mur de salon…) a légalement le droit de tirer sur les plus beaux spécimens de cerfs bramant en s’acquittant d’une taxe de prélèvement alimentant soit les caisses de l’ONF, organisateur de cette pratique éhontée dans les forêts domaniales, soit les caisses des Associations de chasse, qui sous-traitent cette chasse au trophée à de riches étrangers, sur des terrains privés.

Sans oublier certaines organisations privées qui exploitent la filière touristique pour une clientèle en recherche de sensations.

Malgré l’engagement de plusieurs associations de protection de la nature qui contestent cette pratique, il est très difficile de faire bouger les choses localement ou nationalement.

Pourtant, d’un point de vue éthique, <strong>il est inacceptable que le chasseur puisse s’approcher du cerf très vulnérable pendant cette période du brame, affaibli du fait qu’il mange peu et épuisé par les combats avec ses adversaires, les accouplements et la surveillance de la harde.

</strong>
Surtout, cette pratique va à l’encontre d’une gestion raisonnable des cervidés. En effet celle-ci devrait porter autant que possible sur des animaux déficients. Or elle « prélève » les plus beaux spécimens et désorganise totalement les groupes sociaux. Elle sévit dans la période de reproduction, particulièrement délicate chez les cervidés : une femelle n’est en chaleur que quelques heures et la perturbation de leur rassemblement compromet gravement les chances de perpétuation de l’espèce.

Cette chasse aux trophées agit exactement à l’inverse de la sélection naturelle car elle élimine les spécimens en meilleure santé, les meilleurs reproducteurs, appauvrissant ainsi le potentiel génétique de l’espèce et mettant à mal la santé de leur population.

Enfin, la chasse durant le brame fait prendre des risques injustifiés aux autres usagers de la nature désireux d’écouter les cerfs ; elle a pour conséquence de les priver de ce plaisir et elle nuit à leur intérêt pour l’observation naturaliste.

Ainsi, grâce à votre signature, nous souhaitons :
- Dénoncer le rôle ambigu de l’ONF (décidant du quota de cerfs à tirer) à la fois « gardien » de la forêt domaniale, tout en étant initiateur de ces « tour-opérateurs » de la chasse aux trophées ; ne serait-il pas envisageable de prévoir une nouvelle réglementation sur le ramassage des mues des cerfs dont les bénéfices reviendraient à l’Office, autre moyen honorable cette fois de remplir leurs caisses ?

- Convaincre les ministres concernés et l’ONF, afin de modifier les dates d’ouverture et de fermeture de la chasse pour le cerf, décidées sous la pression constante du lobby forestier privé et de l’ONF lui-même, et ainsi de reporter la date d’ouverture de la chasse au cerf sur le domanial et sur les terrains privés gérés par les associations et fédérations de chasse, au-delà de la période du brame.

- Permettre ainsi aux agents de l’office français de la biodiversité OFB, « police de l’environnement », de verbaliser ces chasses aux trophées. Avec la réglementation actuelle, ils ne peuvent qu’intervenir et interpeller un braconnier qui utilise une source lumineuse la nuit pour éblouir les cerfs bramant.

MERCI par avance de votre soutien pour relayer notre indignation relative à ce double scandale, mettant en lumière une pratique de chasse à l’encontre d’une gestion durable ainsi que le -mauvais- rôle de l’ONF dans cette mission qui ne devrait pas être la sienne.

Le Comité Écologique Ariégeois a par ailleurs lancé auprès d'un large public, une pétition que vous trouverez dans notre article du site du CEA:
https://cea09ecologie.org/spip.php?article150  

Madame la Ministre, Monsieur le Ministre, Monsieur le Président du Conseil d'administration de l'ONF, Monsieur le Directeur Général de l'ONF.

Le Comité Écologique Ariégeois (association agréée pour la protection de l'environnement en Ariège) soutenue par l'Association de Protection des Animaux Sauvages (ASPAS) a l'honneur de vous demander le report de la chasse aux cervidés après la période biologique dite "du brame du cerf".

En effet, il est inacceptable que le chasseur puisse s’approcher du cerf très vulnérable pendant cette période du brame, affaibli du fait qu’il mange peu et épuisé par les combats avec ses adversaires, les accouplements et la surveillance de la harde.

Surtout, cette pratique va à l’encontre d’une gestion raisonnable des cervidés. En effet celle-ci devrait porter autant que possible sur des animaux déficients. Or elle « prélève » les plus beaux spécimens et désorganise totalement les groupes sociaux. Elle sévit dans la période de reproduction, particulièrement délicate chez les cervidés : une femelle n’est en chaleur que quelques heures et la perturbation de leur rassemblement compromet gravement les chances de perpétuation de l’espèce. Cette chasse aux trophées agit exactement à l’inverse de la sélection naturelle car elle élimine les spécimens en meilleure santé, les meilleurs reproducteurs, appauvrissant ainsi le potentiel génétique de l’espèce et mettant à mal la santé de leur population.

Enfin, la chasse durant le brame fait prendre des risques injustifiés aux autres usagers de la nature désireux d’écouter les cerfs ; elle a pour conséquence de les priver de ce plaisir et elle nuit à leur intérêt pour l’observation naturaliste.

Sources étayant nos propos :
ASPAS: https://www.aspas-nature.org/communiques-de-presse/lonf-monnaie-des-tueries-de-cerfs-en-plein-brame-et-chasse-le-public/  

"Les grands cerfs" de Claudie Hunzinger.
https://www.francetvinfo.fr/culture/livres/roman/les-grands-cerfs-de-claudie-hunzinger-une-ode-a-la-nature-et-a-sa-faune_3582127.html  

https://www.animal-cross.org/office-national-des-forets-onf-le-plus-grand-tour-operator-de-la-chasse-en-france/  

https://www.le-lorrain.fr/blog/2020/10/05/ce-cerf-apres-avoir-emerveille-les-photographes-a-ete-tire-par-un-chasseur-dimanche  

https://www.passion-chasse.fr/doc/PassionChasse.fr_France_Pyrenees_Cerf.pdf?  

https://www.sudchasse.fr/cerf-au-brame/?  

https://www.kiosquemag.com/titres/edito/grand-gibier  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à barbara.pompili@ecologie.gouv.fr | julien.denormandie@agriculture.gouv.fr | secretariat.dg@onf.fr |
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Mettez fin à la chasse du cerf au brame
  • Message : Madame, Monsieur

    J'ai l'honneur de vous demander le report de la chasse aux cervidés après la période biologique dite "du brame du cerf".

    Le cerf est très vulnérable pendant cette période du brame.

    Cette pratique va à l’encontre d’une gestion raisonnable des cervidés la chasse aux trophées allant exactement à l’inverse de la sélection naturelle.

    Enfin, la chasse durant le brame fait prendre des risques injustifiés aux autres usagers de la nature désireux d’écouter les cerfs ; elle a pour conséquence de les priver de ce plaisir et elle nuit à leur intérêt pour l’observation naturaliste.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

18 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Ecoeurant!

Christiane Huard
14/10/2021 - 18:04:06

Stop à toute forme de chasse animale, seule la connerie humaine doit être chassée !
Sylvie

Sylvie Lucas
13/10/2021 - 13:09:56

Le brame est une forme de joute verbale. Par la voix, les cerfs se jaugent, s'évaluent, ce qui leur permet d'éviter bien des confrontations pouvant entraîner de graves blessures. Chez les cervidés pas besoin de bombinettes pour pratiquer la dissuasion!
Chasser ces animaux en période de rut et de reproduction est indigne. Les chasser pour "se faire un trophée" est plus qu'indigne. Voilà qui mérite une distribution de baffes virtuelles.
- Une pour les chasseurs de trophées :
Pauvres accroche-poussière fièrement exposés sur les murs du salon, ces tristes trophées comblent la solitude du chasseur. Ainsi n'est-il plus l'unique cornu de la maison!
- Une pour le côté obscur de l'Office :
A l'ONF, il est encore quelques fonctionnaires bien vus de leur hiérarchie pour s'émouvoir des dégâts causés par les cervidés, mais pas du massacre perpétré par les broyeurs et abatteuses. Il est aussi des serveurs qui saturent quand ils reçoivent plus de 1500 mails la même semaine. William FAULKNER aurait écrit "Obsolescence, Obsolescence!"...
Bien à vous, Francine.

Frawald
13/10/2021 - 10:36:05

quelle HONTE ils admettent que des animaux soient exterminés Quelle HONTE

De craecker
10/10/2021 - 23:21:16

On ne peut qu’espérer, en plus de la complicité et de l’efficacité des gardes forestiers, une réjouissante chute des trophées au dessus des canapés des chasseurs de têtes.
Peu de gloire à avoir quand on s’attaque à un beau mâle qui rauque de nuit comme de jour pour couvrir une biche qui lui offre sa croupe peu de temps.
Ainsi les chasseurs outre frontière viennent tirer un coup quand le cerf fait de même? Comment nos gars de l’ONF peuvent se faire les sherpas de ces intrus?
Les chasseurs attendent que le cerf s’égosille, sème sa semence, se batte et saillisse la coquine, ainsi il est quasi fini et bon pour le coup de grâce.
Il est conseillé, et c’est une belle idée, de ramasser les andouillers après les mues trouvées dans les sentes sous la charmille. C’est plus léger pour le placo du T3 et on se sent mieux qu’après la décollation d’un grand mâle.
Vive le rut, vive les nuits d’automne et les aurores de brume,
Aïchat Nussy

colette Nusbaum Vallet
10/10/2021 - 18:45:31

Pourquoi tuer pour tuer les animaux, c'est inadmissible et cruel les chasseurs tuent pour rentabiliser leur permis de chasser sans se soucier de la vie de ces beaux animaux et comme les autres animaux. Le Président et les Ministres devraient faire travailler leurs neuronnes. C'est facile de tuer les cerfs au moment du brame. honte à eux et à ceux qui acceptent cette tuerie.

beillevaire
10/10/2021 - 17:19:10

la chasse de cet animal dans ces conditions est encore plus vulgaire, sadique, et lâche que la chasse en général. Mais le gouvernement laisse faire et encourage.. Il ne connaît ni empathie, ni scrupules, ni honte, son seul horizon est de glaner des voix pour continuer à profiter du pouvoir et des avantages qui en ruissellent.
Quand sera t-il admis par tou-tes les citoyen-nes de ce pays que nous sommes aux ordres d'une mafia ?

Andrée Battaglieri
09/10/2021 - 17:05:43

c'est particulièrement immonde de les tuer en pleine saison des amours ....et si ........ on appliquait la loi du talion ?????

maripachats
09/10/2021 - 08:44:17

La chasse en période de brame est encore plus lâche que tout les autres actes de chasse, elle est "déloyale" vis à vis de cet animal qui est perturbé par sa période de reproduction et est très vulnérable…

KLEFIZE
08/10/2021 - 22:56:34

Ne demandons pas un report mais l'interdiction de la chasse aux trophées et notamment de la chasse à courre !

Rémy GILLET-CHAULET
08/10/2021 - 18:05:00

Indre et Loire : Découvrez les secrets du brame du cerf !
https://www.francebleu.fr/emissions/plus-de-temps-a-perdre/touraine/indre-et-loire-decouvrez-les-secrets-du-brame-du-cerf  

Tout ce qu’il faut savoir pour profiter du brame du cerf en Normandie
https://www.paris-normandie.fr/id229785/article/2021-09-12/tout-ce-quil-faut-savoir-pour-profiter-du-brame-du-cerf-en-normandie  

Alain UGUEN
08/10/2021 - 18:01:01

Indre et Loire : Découvrez les secrets du brame du cerf !
https://www.francebleu.fr/emissions/plus-de-temps-a-perdre/touraine/indre-et-loire-decouvrez-les-secrets-du-brame-du-cerf  

Tout ce qu’il faut savoir pour profiter du brame du cerf en Normandie
https://www.paris-normandie.fr/id229785/article/2021-09-12/tout-ce-quil-faut-savoir-pour-profiter-du-brame-du-cerf-en-normandie  

Alain UGUEN
08/10/2021 - 17:07:48

Moselle : le brame du cerf a pris un peu de retard au parc animalier de Sainte-Croix, la faute au changement climatique
https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/moselle-le-brame-du-cerf-a-pris-un-peu-de-retard-au-parc-animalier-de-sainte-croix-la-faute-au-changement-climatique-2274538.html  

Alain UGUEN
08/10/2021 - 17:05:05

Le brame du cerf en plein jour, la longue pause du photographe en forêt de Cheverny
https://www.lanouvellerepublique.fr/loir-et-cher/commune/cheverny/le-brame-la-longue-pause-du-photographe-en-foret-de-cheverny  

Alain UGUEN
08/10/2021 - 17:02:25

A madame Coustou
Les cefs brament aussi de jour. Je suis formel sur ce point, pour aller au brame depuis 30 ans. Quand à la chasse qui ne se feraient qu'après le brame, c'est faux également, car j'ai eu loisir d'échanger (courtoisement) avec un garde qui accompagnait un chasseur étranger, tous deux étaient équipé de fusil. Cela se passait en forêt de Grésigne (Tarn) il y a une dizaine d'année. Cette année, dans les Hautes-Pyrénées, j'ai vu plusieurs soirs des chasseurs pendant le brame, ils étaient équipé de fusil. S'ils venaient juste pour repérer, pourquoi sont ils armé ? Peut-être que la règle n'est pas la même partout.

Michel
08/10/2021 - 15:34:34

Bonjour, Tout comme vous, j'aime les cerfs et souhaite qu'ils soient protégés durant les périodes du rut. Cependant, je suis au regret de vous dire que les informations données dans le cadre de cette pétition sont incomplètes. La chasse en général est bien ouverte effectivement, mais les chasseurs ne prélèvent JAMAIS le cerf avant que la période du rut ne soit achevée. Durant cette période, ils ne chassent que le sanglier et le chevreuil, car ils savent pertinemment que, dans le cas contraire, l'espèce disparaîtrait rapidement, ce que bien évidemment ils ne souhaitent pas. Pour avoir habité à la campagne pendant longtemps et fréquenté de nombreux chasseurs, je suis formelle sur ce point. D'autre part, le cerf brame la nuit, ou à la tombée de la nuit, à un moment où on ne chasse plus. Affirmer que son brame permet de le localiser est donc une absurdité. Par contre, si vous voulez parler des BRACONNIERS, il s'agit d'une autre affaire, mais l'interdiction de la chasse n'a jamais empêché le braconnage, bien au contraire. Il faut donc s'informer davantage auprès des personnes concernées avant de lancer des pétitions comme celle-là qui sont, à mon avis, sans objet. Cordialement à tous,

Anne-Marie Coustou
08/10/2021 - 14:20:47

QUELLE HONTE ...ET EN PLUS DANS CETTE PERIODE BIOLOGIQUE!!
ASSOCIATION POUR LE RETABLISSEMENT DE L'HEURE MERIDIENNE

BAUER maryvonne
08/10/2021 - 13:39:32

On ne peut qu'être d'accord avec cette demande, très mesurée (pas de demande d'interdiction globale de cette chasse) et bien argumentée.

buriti
08/10/2021 - 13:24:19

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !