actualité écologie

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Soutien permanent aux paysans de NDDL

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Journal des Bonnes Nouvelles

AG Cyberacteurs

OPÉRATION

image vide cyberacteurs
image vide

  #migrants   #dublin



Cyberaction N° 906: Soutien aux migrants

Le site "Passeurs d’hospitalités" collecte les informations sur les mobilisations en cours en soutien aux demandeurs d’asile . Enfermés dans les CRA avant d’être mis dans des avions à destination d’une Italie où rien n’est prévu pour eux, condamnés de nouveau à l’errance, ils sont traumatisés.
De tous les coins de France montent - jusqu’au Président de la République nos protestations et nos appels.
Le silence des responsables est assourdissant. Sont-ils sourds ?
Faisons résonner nos voix encore plus fort.

[ 2 415 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 08 juin 2017

Proposée par Cyberacteurs
En partenariat avec Collectif de Défense du Droit d’Asile des migrants du CAO de Mérignac et ses soutiens : [b]RESF33, Association ARTS (Accueil Réfugiés Talence Solidarité), Mouvement des
bénévoles du CAO de Mérignac, EELV Aquitaine, LDH33, AC !Gironde, Association
AREVE (Accueil des Réfugiés en Val de l’Eyre), FSU 33, ASTI, Réseau universitaire bordelais AIME(Accueil et Insertion des Migrant-e-s et Exilé-e-s), Rénovation,
Collectif pour l’égalité des droits, Tremplin (alphabétisation et soutien scolaire pour
les mineurs isolés étrangers 33), La Cimade Bordeaux…

Plus d'infos

aide à l'ascensionNous demandons à toute personne solidaire de nos démarches de se joindre à notre insistance - et c’est urgent : cinq nouvelles expulsions d’exilés enfermés au Centre de Rétention Administrative de Bordeaux sont programmées pour mercredi 7 juin.
Pour cela il faut diffuser largement et massivement notre lettre au Président, téléchargeable ci-dessous, de la part du Collectif de Défense du Droit d’Asile des migrants du CAO de Mérignac et ses soutiens :
RESF33, Association ARTS (Accueil Réfugiés Talence Solidarité), Mouvement des bénévoles du CAO de Mérignac, EELV Aquitaine, LDH33, AC !Gironde, Association AREVE (Accueil des Réfugiés en Val de l’Eyre), FSU 33, ASTI, Réseau universitaire bordelais AIME(Accueil et Insertion des Migrant-e-s et Exilé-e-s), Rénovation, Collectif pour l’égalité des droits, Tremplin (alphabétisation et soutien scolaire pour les mineurs isolés étrangers 33), La Cimade Bordeaux…

Collectif de Défense du Droit d'Asile Bordeaux vendredi 2 juin 2017 des migrants du CAO de Mérignac.

Monsieur le Président de la République Française
Nous sommes un collectif de citoyens, soutenus par de nombreuses organisations, apportant notre soutien aux migrants qui ont vécu six mois au Centre d’Accueil et d’Orientation de Mérignac. Tous sont en grande détresse psychologique depuis qu’il leur a été signifié pour la plupart d’entre eux que, n’étant passés par Calais, il leur est appliqué la Procédure « Dublin » comme le stipule « le règlement Dublin III ».
Nous sommes habitants de deux communes de la Métropole bordelaise : Talence et Mérignac. Fin 2016, le Préfet de la Gironde est venu personnellement nous demander de réserver le meilleur accueil à des migrants qui seraient incessamment hébergés dans nos communes jusqu’au printemps 2017, via deux CAO, celui de Talence géré par ADOMA et celui de Mérignac géré par le Diaconat.
Un grand nombre de bénévoles se sont organisés rapidement, ont mis à disposition leurs compétences, se sont fait un devoir et un plaisir de les accueillir, de les entourer, de les accompagner, de leur enseigner le français, en étant attentifs à tous et à chacun. A Talence il a même fallu une mobilisation citoyenne vigoureuse et massive pour contrer une offensive du Front National particulièrement haineuse. Les jeunes gens de ces deux CAO ont pu se reposer, créer des liens, faire des démarches administratives, progresser dans l’apprentissage de la langue française et s’intégrer sans le moindre heurt.
En mars 2017, Monsieur le Préfet de la Gironde Pierre DARTOUT est venu dire combien il était satisfait de la qualité de l’accueil que nous avions mis en place et a annoncé la fermeture des CAO de nos deux communes, dont celui de Mérignac le 10 mai.
Les jeunes du CAO de Talence ont été « dédublinés » et ont pu demander l’asile en France et y accomplir toutes leurs démarches. Le CAO de Mérignac accueillait lui 48 migrants qui n’étaient pas, pour la plupart, dans leur périple ô combien problématique (ce que vous n’ignorez pas), passés par Calais. Ils sont à ce jour, encore sous la Procédure « Dublin », hébergés pour quelques semaines dans un foyer, situé à Bordeaux et géré par ADOMA et Le Diaconat pour leur suivi administratif.
Depuis mars 2017, une grande majorité d’entre eux a reçu une lettre d’Information de la Préfecture, les informant de leur prochaine mise en Centre de Rétention Administrative et de leur prochain transfert en Italie. Depuis leur arrivée, tous se rendent à chacune de leur convocation à la Préfecture de Bordeaux, afin d’aller y signer leur récépissé attestant ainsi leur non-délit de fuite et leur adresse administrative. Ils doivent s’y présenter de façon régulière, néanmoins pour 11 d’entre eux, leur dernière convocation à la Préfecture leur a été fatale dans la mesure où ils ont été interpellés et placés au Centre de Rétention Administrative de Bordeaux. A ce jour, ils ont été notifiés d’’un arrêté préfectoral « Transfert Dublin » et sont menacés d’être expulsés vers l’Italie dans les tous prochains jours. Tous souhaitent déposer une demande d’asile en France.
Les accords de « Dublin » sont invoqués par les Préfets de nos départements, malgré la marge de manœuvre dont ils disposent légalement (art 17 Règlement « Dublin III »). Nous ne comprenons pas cette inégalité de traitements entre les demandeurs d’asile. Ils sont tous démunis, tous désireux de s’intégrer, tous effrayés à l’idée d’être renvoyés à l’errance et au danger dans des pays tels que l’Italie, porte d’entrée de l’UE, débordés par les demandes d’asile.
Certains Préfets, dont le notre, refusent de tirer les conséquences de l'arrêt de la Cour de Justice de l'Union Européenne du 17 mars dernier, en faisant un usage accru et injustifié de placement en rétention de demandeurs d'asile qui n'ont jamais tenté de fuir, se sont toujours rendus aux convocations et ont une adresse réelle.
L’Italie, actuellement principal pays d’entrée européen, a adopté un décret le 28 mars 2017 qui remet profondément en cause les possibilités d’obtenir l’asile. Il prévoit entre autre pour les personnes ayant transité ou venant de pays considérés comme sûrs (par exemple la Turquie) de voir leur demande simplement rejetée ou traitée en procédure accélérée, des contrôles accrus pour les personnes ayant obtenu le statut de réfugié, et des limitations dans les possibilités de défense et de recours.
Nous nous associons à l’appel de l’Inter Collectifs Migrants Alpins auquel nous souscrivons intégralement : Vous avez annoncé, lors de votre élection, qu’il est de votre « responsabilité d’entendre la colère, l’anxiété et les doutes... exprimés ». Vous semblez aussi avoir pris la mesure du drame qui se joue aujourd’hui en Méditerranée et dans les pays d’Afrique dont sont issus ces rescapés qui viennent chercher chez nous la paix. Nous vous demandons que « la France fraternelle » accueille sur nos territoires les migrants « dublinés » tel que l’Allemagne a su le faire. Cela permettrait aux migrants qui le souhaitent de déposer leur demande d’asile en France là où ils sont accompagnés dans leurs démarches administratives et là où ils ont déjà montré leur capacité à s’intégrer. Leurs témoignages racontent mieux que nos mots combien leurs vies sont en mises en danger par ces retours en arrière...
L’effort de l’Italie est déjà considérable. Il représente le double de celui de la France si nous tenons compte des PIB par habitant et du nombre de demandeurs d’asile !
Monsieur le Président, nous vous invitons à prendre une mesure forte et exemplaire dès le début de votre mandat en annulant et en faisant cesser les demandes de transferts de « dublinés » que la France a formulées auprès d’un état voisin (11657 en 2015, puis 25963 en 2016... ). Nous serons à vos côtés pour montrer que la France a la capacité d’accueillir dignement ceux qui sont venus chercher la protection et la sûreté chez nous.
Le règlement européen du 26 juin 2013, dit « Dublin III », prévoit qu’un pays peut « dédubliner » les demandeurs d’asile en les autorisant à faire leur demande dans un pays européen autre que celui de leur entrée dans l’Union Européenne. L’Allemagne vient de suspendre le renvoi vers la Hongrie des réfugiés passés sur son territoire. La France peut également suspendre le « dublinage », d’autant que notre pays est très loin d’avoir rempli les engagements pris à l’égard de l’Union Européenne, puisque nous avons relocalisé environ 3000 demandeurs d’asile, au lieu des 30000 annoncés.
L’Etat doit agir pour donner, à toute personne contrainte de fuir son pays, le droit de trouver asile dans le pays de son choix.
Monsieur le Président nous voulons croire que vous aurez à cœur de faire ce geste d’humanité que nous attendons tous, citoyens de Talence et Mérignac, mais aussi d’Embrun dans les Hautes- Alpes, de Marseille, de Paris... et de bien d’autres. Mettez votre quinquennat sous le signe de la foi en l’Humanité. Les Migrants en ont le plus grand besoin. Et nous en tant que Citoyens en avons également terriblement besoin.
Dans l’attente, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre très haute considération.
Collectif de Défense du Droit d'Asile des migrants du CAO de Mérignac
et ses soutiens
RESF33, Association ARTS (Accueil Réfugiés Talence Solidarité), Mouvement des bénévoles du CAO de Mérignac, EELV Aquitaine, LDH33, AC !Gironde, Association AREVE (Accueil des Réfugiés en Val de l’Eyre), FSU 33, ASTI, Réseau universitaire bordelais AIME(Accueil et Insertion des Migrant-e-s et Exilé-e-s), Rénovation, Collectif pour l’égalité des droits, Tremplin (alphabétisation et soutien scolaire pour les mineurs isolés étrangers 33), La Cimade Bordeaux...
Collectif de Défense du Droit d'Asile des migrants du CAO de Mérignac
Bourse du travail, 44 cours Aristide Briand Resf 33 33075 Bordeaux Cedex

<strong>Possibilité de trouver le message à mettre directement sur le site de la Présidence
</strong>http://mcinformactions.net/Lettre-ouverte-au-President-de-la-Republique-du-collectif-de-soutien-aux  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à petitions@elysee.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Soutien aux migrants
  • Message : Monsieur le Président

    L’Etat doit agir pour donner, à toute personne contrainte de fuir son pays, le droit de trouver asile dans le pays de son choix.
    Je veux croire que vous aurez à cœur de faire ce geste d’humanité que nous attendons tous. Mettez votre quinquennat sous le signe de la foi en l’Humanité. Les Migrants en ont le plus grand besoin. Et nous en tant que Citoyens en avons également terriblement besoin.

    Dans l’attente, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

145 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Au gré des hasards de l'histoire, nous pourrions très bien un jour nous retrouver migrants nous-mêmes. Et un peu de solidarité de la part des mieux lotis ne nous ferait pas de mal.

Catherine Mérillou
11/07/2018 - 08:44:49

Ce n'est pas la misère qu'on accueille! Ce sont des ressources vives!

Matchka
10/07/2018 - 23:21:03

Quand on lit tous les nombreux commentaires qui ont accompagné depuis juin 2017 les signatures apportées au site des Passeurs d'hospitalité, on se sent renforcés dans nos convictions et plus forts pour continuer à dénoncer ensemble l'insupportable répression faite jusqu'ici à la solidarité, à l'humanité tout simplement.

BOUZIDI VEGA Lise
10/07/2018 - 21:39:00

les contradictions de notre monde sont insupportables. Une honte pour notre pays...

maryse gottin
10/07/2018 - 17:30:09

C'est une honte, ceux qui font répéter le passé devront un jour en répondre comme ceux du régime de Vichy l'histoire jujera leur inhumanité, de n'avoir pas porté d'aide à la détresse humaine frappée par le désespoir dans la fuite de leur pays en guerre .

patoche
10/07/2018 - 17:00:06

Nous avons eu la chance de naître dans un pays "libre" (tout est relatif, et malgré la restriction de nos libertés), comment pouvons-nous agir de façon si peu solidaire vis à vis des migrants ? Il est vraiment facile pour les pays un peu plus au nord de l'Europe de se cacher derrière l'argument que les migrants doivent être accueillis dans le premier pays où ils posent le pied. Les responsables français, comme ceux de tous les pays d'Europe doivent prendre leur part et agir plus humainement, il est impensable de laisser les pays les plus proches des lieux d'arrivée des migrants assumer seuls ou presque. L'Europe s'est enrichie avec l'esclavage de ces populations et le pillage de leurs richesses. Après tant de siècles d'exploitation, il est plus que temps de prendre nos responsabilités et de les aider, juste retour des choses, à défaut nous perdons notre humanité. Responsables politiques, Stop aux visées électoralistes, ayez un peur de coeur !

Roselyne Brohan
10/07/2018 - 13:58:00

Comment a-t-on pu accoler deux termes aussi antinomiques : "délit" et "solidarité ??? Le code pénal réprime la "non assistance à personne en danger" (art. 223-6 et 122-7). Cette disposition fut instaurée en... 1934 par le régime de Vichy (avec les connotations que l'on imagine). Il a été remplacé, dès la Libération par l'ordonnance du 25/6/1945. Que l'on m'explique alors comment on peut réprimer un citoyen qui est venu en aide à une personne vulnérable, fût-il dans l'illégalité ???

Roland COMTE
10/07/2018 - 12:43:34

comment ce genre de fait existent-il encore à notre époque. quelle honte!!

estheryaya
10/07/2018 - 00:07:18

honte à Macron et son gouvernement

jaudard
09/07/2018 - 19:33:32

Aide aux migrants : le délit de solidarité annulé
https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/aide-aux-migrants-le-delit-de-solidarite-annule_2837937.html  

Alain Uguen
09/07/2018 - 09:00:20

Quelle honte de laisser nos frères et soeurs, je veux dire des êtres humains comme nous dans le malheur et ne pas leur venir en aide; Mais Macron a-t-il un coeur ? Aucune trace jusqu'à aujourd'hui.
Je suis profondément scandalisée. Honte à ceux qui ont voté pour lui, alors qu'il était facile de voir qui le poussait et pourquoi.

Joy
17/04/2018 - 18:16:50

je suis horrifiée de la facon dont on traite les migrants que cela soit à CLAIS ou dans notre région frontaliere. MARSEILLE , BIRANCON, Montgenevre . comme nous sommesc une prefecture à GAP, tous les migrants mineurs viennent passer l'examen obligatoire au Conseil general et à la prefecture. nous cotoyons de plus en plus des migrants mineurs dans la rue qui ne savent pas quoi faire dans la journé, les familles d'accueil sont débordées. des squats et refuges s'organisentmais vous avez du entendre parler d'histoires horribles de naissances penibles et unefemme est morte à BARDONECCHIA. Que faire quand les autorités sont aussi sourdes à la detresse et inflexibles ? pf

fonquernie
17/04/2018 - 11:46:50

Hier à Auch dans le Gers à l’appel de la Cimade et avec le soutien de RESF 32. C’est moi qui ai fait les images et le montage (dans l’urgence)

Les militants de La Cimade d’Auch et de RESF 32 se sont rendus dans les permanences du député Jean-René Cazeneuve et du sénateur Franck Montaugé pour leur remettre le Code de la honte et protester contre le projet de loi Asile et Immigration

https://vimeo.com/264976773  

Mis en ligne et twitté par La Cimade.

Merci beaucoup, bien amicalement
Philippe

Philippe
17/04/2018 - 09:33:16

Loi asile : le député LREM Matthieu Orphelin ne votera pas pour le texte -
http://www.europe1.fr/societe/loi-asile-le-depute-lrem-matthieu-orphelin-ne-votera-pas-pour-le-texte-3625985  

Alain Uguen
16/04/2018 - 09:13:42

États généraux des Migrations
Opposés au projet de loi Asile et Immigration, les acteurs des États Généraux des Migrations appellent à une politique migratoire radicalement différente.

Les collectifs citoyens et les associations, nationales et locales, impliqués dans le processus des États Généraux des Migrations appellent les députés à rejeter le projet de loi Asile et Immigration discuté à partir du 16 avril, et à réfléchir d’urgence à une politique migratoire radicalement différente.

Alors que les députés s’apprêtent à débattre dans l’Hémicycle du projet de loi « Asile et Immigration », les centaines d’acteurs de la société civile réunis dans le processus des États Généraux des Migrations alertent collectivement sur les conséquences prévisibles des dispositions de ce projet de loi qui durcit les conditions d’accès à l’asile, et qui a pour objectif principal de faciliter les expulsions des personnes déboutées ou sans titre de séjour. Ce projet de loi va porter atteinte aux droits fondamentaux de personnes vulnérables qui, dans leur immense majorité, ont mis leur vie en péril pour fuir des situations de conflits ou de violence, dans l’espoir d’une vie plus sûre et plus digne. Au-delà, cette réforme stigmatise l’ensemble des personnes étrangères venant en France, aggravant les soupçons permanents à leur encontre, les privant de droits élémentaires et de conditions d’accueil dignes.

Pour manifester publiquement leur profond désaccord avec l’esprit et le contenu de ce projet de loi et « résister à bras ouverts », les acteurs des EGM appellent à des mobilisations citoyennes dans toute la France entre le samedi 14 et le jeudi 19 avril. Une manifestation est aussi organisée à Paris le dimanche 15 avril à l’initiative du BAAM et de dizaines d’organisations d’Île-de-France, et le lundi 16 avril de 12h30 à 14h place Édouard Herriot à côté de l’Assemblée nationale.

Les membres des EGM regrettent à nouveau que le président de la République et le Gouvernement aient refusé d’ouvrir un dialogue sincère et attentif avec les acteurs de la société civile qui sont engagés au quotidien auprès des personnes migrantes et invitent vivement les autorités à écouter les recommandations qui émergeront au travers des cahiers de doléances des États généraux.

Depuis son lancement, en effet, le processus des EGM a permis l’organisation de plus de 75 assemblées locales, à l’échelle de villes, de départements, de régions (voir la carte sur le site eg-migrations.org). Au total ce sont déjà des centaines d’associations et des milliers de citoyens et citoyennes qui, sur l’ensemble du territoire, élaborent des propositions en vue d’une politique migratoire alternative.

Ces propositions feront l’objet d’une synthèse et d’une première assemblée plénière des États Généraux des Migrations qui se tiendra en région parisienne les 26 et 27 mai 2018.

États généraux des Migrations
16/04/2018 - 09:13:27

Tant que l'Afrique et l'Asie seront le siège
de conflits interminables,meurtriers,il y au
ra des peuples qui chercheront à se réfug ier sur des terres plus calmes et qui puis sent les accueillir pour vivre en paix,avec bienveillance,fraternité...

stoppeur
06/04/2018 - 18:25:40

Pour une POLITIQUE "MONDIALE" garantissant à TOUS - via l'O.N.U. -
les DROITS HUMAINS "FONDAMENTAUX",
APPLICABLES à TOUT MIGRANT, potentiel, que CHACUN de NOUS EST susceptible d’être, un JOUR, au 21ème SIÈCLE !

Confrontés à "un "ÉTAT de GUERRE permanent et MONDIALISE" qui remplace les "GUERRES MONDIALES" du siècle précèdent ; où les ÉTATS bafouent au nom de la SÉCURITÉ de leur TERRITOIRE, l'ETAT de DROIT "INTERNATIONAL" des INDIVIDUS, et des PEUPLES OPPRIMES, "en même temps", que la DÉCLARATION UNIVERSELLE des DROITS de L'HOMME de l'O.N.U. de 1948 ;

Face aux ENJEUX de SURVIE de l’espèce HUMAINE,
dans L'EFFONDREMENT des CIVILISATIONS qui vient, couplé au BOULEVERSEMENT CLIMATIQUE, à la MONTÉE du niveau des OCÉANS, à la DÉSERTIFICATION de zones de plus en plus étendues et la DESTRUCTION "ANTHROPOLOGIQUE" des ÉCOSYSTÈMES vivants et nourriciers de la TERRE, soumis par ailleurs à une EXPLOSION DÉMOGRAPHIQUE globale, non régulée par la RÉPARTITION des RICHESSES produites;

Le DROIT à la "LIBERTÉ de CIRCULER sur la TERRE", vers un TERRITOIRE plus VIABLE
doit ÊTRE GARANTI "CONSTITUTIONNELLEMENT" au NIVEAU "MONDIAL" à TOUT ÊTRE HUMAIN, et OPPOSABLE aux DROITS NATIONAUX,
qui ne POURRONT le RÉDUIRE, QUE pour un ESPACE géographique et un TEMPS, LIMITES par le DROIT INTERNATIONAL (lieux détruits ou présentant un risque pour la santé et la vie, temps de guerre géographiquement localisée) .

C'est dans ce CADRE "MONDIAL" de RESPECT des DROITS FONDAMENTAUX "DUS" à CHAQUE "HUMAIN" que des "POLITIQUES de MIGRATION" du présent et du futur, DOIVENT ÊTRE " démocratiquement" et "égalitairement" ÉLABORÉES, DÉFINIES, DIFFUSÉES,puis HARMONISÉES",
avec une RÈGLE "COMMUNE" de PROPORTIONNALITÉ des RESSOURCES du PAYS accueillant,au NIVEAU de BESOIN, du CITOYEN ayant choisi de S'EXILER ,
sur le modèle "COOPÉRATIF", "MUTUALISTE" et "CIRCULAIRE" de la VIE BIOLOGIQUE,existant sur le territoire vaste de la PLANÈTE-TERRE.

Danièle LORUT
06/04/2018 - 17:07:43

Comment ne pas accueillir ces gens qui ont affronté tous les dangers, pris tous les risques,enduré les pires souffrances physiques et morales, ont été mis dans l'obligation de quitter leur pays en abandonnant une grande partie de leur famille et ont placé leur espoir dans notre civilisation pour pouvoir reconstruire une nouvelle vie !!
Comment ne pas comprendre qu'ils représentent une richesse !! Ils nous apportent leur savoir faire, leur culture, leur énergie. Celle-ci n'est plus à démontrer ni leur courage !! Ils ne demandent qu'à travailler : aidons les.
Combien de français ont dans leurs ancêtres des gens qui ont fui leur pays pour venir vivre chez nous en participant à l'élaboration de notre culture ? Notre mémoire est-elle si courte ? Serions nous vraiment des veaux (sans vouloir offenser ces malheureux animaux) comme le pensait le Général De Gaule ? L'Humanisme a-t'il encore une signification chez nous ?

Hervé SIDROT
05/04/2018 - 19:13:56

France terre d'Asile ! des Droits de l'Etre Humain. Honte à tous les élus sourds et muets et à un gouvernement qui ne respecte plus les valeurs qui ont fait la Grandeur de notre pays dans le monde entier . Où est passé le temps où nous étions un exemple?
Fermeture de tous les centres de rétention-prison, pour que triomphe la Liberté!

FLOUTER Marie-Lise MLF
05/04/2018 - 00:54:49

Il n'y aurait pas de migrants si les gens pouvaient vivre chez eux. Ce qui demande une autre "organisation , une politique de respect et non de pillage envers les pays que, justement , les habitants fuient.

Tanguy Robert
04/04/2018 - 14:19:18

France Terre d'asile...

Yves Dréan
04/04/2018 - 12:14:34

Migrants : Réouverture perturbée du Centre de rétention d'Hendaye

Ce matin à 9H00, 80 personnes, dont José Bové, se sont présentées à l'appel du mouvement altermondialiste basque Bizi ! (="Vivre !" en langue basque) devant le Centre de rétention administrative d'Hendaye avec une revendication peu ordinaire : s'y faire enfermer en lieu et place des migrants auxquels ce centre est destiné.

Le centre de rétention d'Hendaye devait en effet ré-ouvrir ce mardi 3 avril. Ce même jour à 21H00 au Parlement, la commission des Lois doit entamer l'examen du projet de loi asile et immigration auditionner à ce titre le ministre de l'intérieur Gérard Collomb. Entre autres dispositions répressives, ce projet de loi prévoit de passer la durée de rétention dans ces Centres de 45 à 90 voire 135 jours !

Blocage des 3 rues menant au Centre de rétention :

Le Centre de rétention d'Hendaye compte 30 places pour migrants. Les 80 volontaires "Eux c'est nous" demandant à prendre la place de ces migrants ont tentés de rentrer dans le centre. Un dispositif policier particulièrement important les en a tous empêché, sauf un : José Bové. Ce dernier a en effet pu entrer dans le Centre en sa qualité d’euro-parlementaire et il a remis la liste de l'ensemble des volontaires (146 au total ) à la directrice du Centre.

Pendant ce temps et jusqu'à midi, 3 groupes de volontaires bloquaient les 3 rues menant au Centre de rétention. Aucun transfert de migrants n'a ainsi pu avoir lieu ce matin, retardant de facto l'ouverture du Centre d'Hendaye.

Florence Warembourg de Bizi a pris la parole pour expliquer le sens de cette action « Eux c'est nous. Nous avons un devoir d'accueil, d'asile et de solidarité, non seulement avec les réfugiés politiques et les populations fuyant la guerre ou la répression, mais également avec les réfugiés économiques, les déplacés climatiques, les migrants environnementaux. Nous ne pouvons pas accepter ces véritables prisons pour innocents que sont ces Centres de rétention. Nous voulons des politiques basées sur l'accueil et la solidarité, pas sur l'égoïsme et l'enfermement ».

Une autre représentante de Bizi, Malika Peyraut, a appelé à multiplier les actions pour demander le retrait du projet de loi Asile-Immigration « Nous ne relâcherons pas la pression et réaliserons en avril d'autres opérations pour dénoncer les conséquences possibles de ce projet. Nous appelons d'ores et déjà toutes les personnes attachées aux valeurs d'humanité et de solidarité à manifester le mardi 1er Mai à 10H30 dans les rues de Bayonne, derrière le mot d'ordre « Eux, c'est nous ! Solidarité avec les migrant-e-s et les réfugié-e-s ! ».

Appel à reproduire cette action partout :

L'euro-député José Bové s'est quant à lui adressé aux députés de la majorité gouvernementale en leur demandant de s'opposer au projet de loi Asile-Immigration : « Ne laissez pas faire cette loi indigne. Elle est insupportable pour les droits humains ! ».

José Bové a ensuite appelé à reproduire l'action de ce matin dans le maximum de Centres de rétention en France : « Vous êtes le point de départ d'une mobilisation de désobéissance civile pour prendre la place des migrants enfermés alors qu'ils n'ont commis aucun délit. La liberté de circulation est un droit fondamental tout comme le droit de vivre mieux. Le mouvement qui naît ici ce 3 avril à Hendaye doit se développer ! ».

Bizi
03/04/2018 - 17:31:18

J'ai grandi en croyant que la France était une Terre d'Asile et du pays des Droits de l'Homme.

Aujourd'hui je connais une autre réalité sur ce territoire, vous voyez sans doute ce que je veux dire ....

Les actes et décisions qui dénient toute dignité, toute humanité aux migrantes et migrants, et les confrontent à des situations encore plus dramatiques leur interdisant toute projection dans l'avenir, devraient être sanctionné sévèrement, et ce, à tous les niveaux.

Dany Le Merlus
03/04/2018 - 16:48:57

Notre pays se conduit de manière indigne en laissant diffuser des allégations fausses concernant le nombre des migrants admis en France .

Il faudrait valoriser ,au contraire, la venue bénéfique au fil du temps de tous ceux qui ont du fuir leur pays ravagé par la guerre ou la famine

Monique et Maurice cornet
03/04/2018 - 16:10:50

Comment ne pas accepter les migrants de bon cœur ? ils sont souriants, ils semblent vouloir rendre service, dans leurs camps sauvages, tout est propre, bien rangés, comme ils ne travaillent pas, ils s'occupent, ils tentent d'apprendre la français, en se mariant avec des françaises, et avoir un enfant au plus vite, et sont d'une exquise politesse, et d'une éducation formidable ! ah non ce ne sont pas eux, qui violent des jeunes femmes, qui vandalisent les châteaux, qui volent du matériel, qui vendent des produits interdits, même Nantes se les arrachent! 500.000 personnes roulent sans permis et sans assurance, provoquant des accidents - qui paient ? .... au TGI, il faut lire les convocations agrafées sur la porte, et le pourquoi des procédures, c'est édifiant, je vous laisse la primeur de le découvrir par vous-même !

Berthine
03/04/2018 - 14:47:42

Bonjour,
Je trouve que l'attitude de notre actuel gouvernement envers les migrants ternit l'image de la France,
et j'ai honte pour mon pays.
Il faut que la France se ressaisisse car je ne veux pas avoir honte de mon pays.
Cordialement,
Pierre Lortic

lortic
03/04/2018 - 14:02:28

L'Etat devrait être poursuivi pour non-assistance à personne en danger

Letourneur Yves
03/04/2018 - 13:39:26

NOUS SOMMES TOUS DES IMMIGRES
QUE LA FRANCE DEVIENNE TERRE D'ACCUEIL
IL Y A DE LA PLACE POUR TOUT LE MONDE

deshayes
03/04/2018 - 11:40:48

N'oublions pas nos valeurs humaine, celles de nos parents qui ont honoré la France aux heures les plus sombres pour nous et pour ces migrants qui déferlaient en quête de bienveillance, de nourriture et de logement. A l'heure d'un confort excessifs pour les uns, rétablissons celles ci comme une priorité vivifiante.

Marie-claude Paret
03/04/2018 - 11:22:28

Tous unis et solidaires !!!

coco
03/04/2018 - 10:41:50

nous sommes tous des migrants

bayle
03/04/2018 - 10:23:16

Devoir d'accueil

kane
02/04/2018 - 22:25:42

La France est le pays des droits de l'Homme et une terre d'accueil et d'hospitalité . Il est nécessaire de ne pas l'oublier, car avec les changements climatiques peut-être serons nous un jour nous aussi des migrants !

MANNE Armelle
02/04/2018 - 20:13:06

La voix de notre conscience n a pas a se taire pour mettre à l aise le pouvoir et les nantis!



Ewande
02/04/2018 - 19:06:51

liberte de circulation,
liberte d'installation
no border
pour toutes et tous,
ici et partout

marine jalaber
02/04/2018 - 16:53:32

C'est exprès qu'on nous oblige à crier ?
Ils sont sourds ou ils font semblant de ne pas entendre ?
D'un côté les français qui ont toujours accueilli les migrants chrétiens, et maintenant ceux d'autres cultes aux us et coutumes quelque peu diabolisées
Je pense qu'ils faut comprendre les français . ILs ont peut-être peur qu'en accueillant des migrants, ils ne se fassent sectionner la carotide. Car comment faire la différence entre un vrai migrant, seul ou en famille et les vrais faux migrants auteurs d'actions peu recommandables ?
D'un autre côté, un gouvernement qui nous mitonne avec un grand savoir faire, une terrible soupe indigeste sur base de religion musulmane et qui interdit qu'on aide ceux qu'il attire chez nous...!
Notre gvt est passé maître dans l'art "d'emberlificoter" les situations pour qu'on s'y perde... et qu'on ait peur...
Le diviser pour mieux régner aurait-il encore de beaux jours devant lui en France?

Merci pour leur courage à tous ceux et celles qui suivent leur coeur... pour la plus belle des qualités : la FRATERNITE entre les peuples !

Jacqueline Chevallier
02/04/2018 - 15:28:52

Les migrants, sont des hommes et des femmes comme vous et moi...........
Nous pourrions être à leur place, rappelons nous la chance que nous avons, réfléchissons et laissons de la place à tous, ne restons pas muets par rapport à ce qu'il se passe, c'est à dire de la violence et de la maltraitance. Soyons accueillants et hospitaliers. Stoppons l'horreur que nous infligeons à ces personnes, HALTE A TOUT

un anonyme
02/04/2018 - 14:44:20

nous autres etres humains n'avons aucunes mémoires :
Ma mère était à 11 ans sur les routes de l'exode en 1940 fuyant les nazis et la misère.
Elle fut bien heureuse d'etre accueillie.....sans conditions
Français ,rappelons nous.
Pacifiquement votre ,Laurent

laurent
02/04/2018 - 12:42:05

Hélas, la France n'est plus le pays des droits de l'homme (et un peu moins encore de ceux de la femme)...

Les textes de loi actuels, régissant le séjours des "étrangers", reprend, avec une sémantique moderne, les lettres des pires lois sous la 3° république de 36 ou sous l'état de VIchy.

Les centres de rétention administrative n'ont pas grand chose à envier aux camps d'internement voire même à certains camps de concentration (les chambres à gaz en moins). Allez visiter le lieu de mémoire qu'est l'ancien camp de Rivesaltes. Voyez par vous mêmes.

HONTE à NOUS, pauvres français, qui délaissons notre démocratie pour laisser la République aux mains d'intérêts privés, marchands de mort en tête (nucléaire, armes et béton, voilà les fleurons dirigistes de ce pays)

Flip
02/04/2018 - 11:15:37

Honte au gouvernement français qui lâchement rejette les migrants vers l'Italie bien seule à devoir assurer les milliers de migrants sur son sol

annie le grévellec
02/04/2018 - 09:35:10

Et si les CRA devenaient des " Centres de Reconnaissance d'Asile"... un peu de fraternité et d'honneur pour la France!

Alain
02/04/2018 - 09:33:49

Pour rappel : la France est le pays du droit d'asile et doit le rester si nous voulons nous-mêmes rester humains. La voix de la conscience existe qu'on le veuille ou non et l'effet boomerang aussi, il se manifeste tôt ou tard, d'une façon ou d'une autre.

Patricia BOULANGER
31/03/2018 - 15:57:14

L'accueil, que ce soit chez le tout petit enfant ou chez l'adulte en difficulté vitale est essentiel pour eux et pour nous. Il est inhumain de le refuser, inhumain pour eux, inhumain pour nous. En refusant cet accueil nous faisons grandir chez eux le désespoir, la révolte et chez nous un sentiment de malaise, de honte. En dehors de toute humanité, si nous semons le désespoir, la révolte nous risquons bien de récolter la tempête.

Mireille LAFFORT
30/03/2018 - 22:39:21

Les migrants sont des hommes, des femmes, des enfants, des vieillards, des gens qui ont déjà énormément souffert. Ils ont le droit de se reposer, de souffler, de commencer une nouvelle vie. Il faut leur ouvrir la porte de la France dont la devise est "liberté, égalité, fraternité". Il faut se souvenir de ce que ça veut dire et appliquer notre devise.

Marie-Lise BALLANDRAS
30/03/2018 - 20:37:13

Eux c'est nous ! Ils sont enfermés pour le simple fait d'être nés dans des parties du monde où la vie a été rendue impossible ; pour le simple fait de vouloir fuir la guerre, la misère ou des territoires rendus inhabitables par le changement climatique ; pour le simple fait de vouloir vivre dignement, de vouloir vivre, tout simplement.

MARCENDE Nicole et André
30/03/2018 - 14:38:46

Mardi 3 avril à 9H00 à Hendaye,Soyons toutes et tous des migrant-e-s !

Milesker mezu honen pasarazteaz

Apirilaren 3an asteartarekin 9:00etan Hendaian, denak izan gaitezen migratzaile!

Appel aux volontaires prêt-e-s à se faire enfermer à la place des migrant-e-s au Centre de rétention d'Hendaye.

Merci de vous inscrire en cliquant ici
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdI2bReZRyHKgVbPnMr36hkiE5zoZRr5KaLJS40p-Uj5JC6HQ/viewform  


La Charte de volontaire prêt-e à prendre la place des migrant-e-s au Centre de rétention d'Hendaye :

Je proteste contre la réouverture du Centre de rétention d'Hendaye.
Je pense que nous devons proposer à l'égard des migrant-e-s une politique d'accueil, de responsabilité et de solidarité ; plutôt que de répression et de mise en détention.
Je dénonce le projet de loi Asile -Immigration actuellement proposé par le ministre de l'intérieur Gérard Collomb et débattu par les parlementaires français, qui prévoit de porter la durée légale de rétention à 90 voire 135 jours.

Eux c'est nous ! Ils sont enfermés pour le simple fait d'être nés dans des parties du monde où la vie a été rendue impossible ; pour le simple fait de vouloir fuir la guerre, la misère ou des territoires rendus inhabitables par le changement climatique ; pour le simple fait de vouloir vivre dignement, de vouloir vivre, tout simplement.

Je me porte donc volontaire pour être enfermé-e en lieu et place des migrant-e-s, de manière à ce que la population comprenne ce que sont réellement ces Centres de rétention : des prisons pour innocent-e-s !

Bizi
30/03/2018 - 10:50:25

La mairie de Grande Synthe organise la convention nationale sur l’accueil et les migrations les jeudi 1 et vendredi 2 Mars 2018.
Elle réunira les élu.e.s, les acteurs de la société civile, les acteurs institutionnels, les chercheurs et les personnes migrantes et réfugiées autour des enjeux liés à l’accueil en France et en Europe.

Durant ces 2 jours de débats, des ateliers de réflexion et des tables rondes seront organisés pour déconstruire l’approche répressive des politiques migratoires et réfléchir collectivement à une nouvelle politique d’accueil fondée sur la solidarité, la protection et le respect des droits de l’homme afin que l’accueil devienne une priorité politique et sociétale.


Jeudi 1er mars: Journée d’ateliers « cultures et constructions communes » ouvert à l'ensemble des acteurs (sur inscription) – de 9h30 à 18h
- Politiques migratoires et enjeux aux frontières européennes
- États des lieux des dispositifs nationaux d'accueil et situation dans nos régions
- (Re)penser les hospitalités: initiatives d’élu.e.s
- Actions collectives: comment rassembler élu.e.s, citoyens et acteurs associatifs?
- Entre la légalité et la légitimité à agir : comment assumer nos responsabilités collectives ?
- Les mineurs non accompagnés et les jeunes majeurs au cœur de nos préoccupations : quels changements pour leur prise en charge ?

Vendredi 2 mars: Tables rondes réunissant élu.e.s, associations, experts et institutionnels autour des sujets suivants - de 9h30 à 17h30
- Politiques migratoires et droits de l’homme: une conciliation impossible?
- L'accueil des migrant.e.s et réfugié.e.s en France
- L'engagement des villes dans l'accueil
- L’Europe et les migrations: Quelles politiques européennes de l’accueil et des migrations?

Un manifeste sera élaboré suite aux préconisations retenues et débattues lors de cette convention et sera défendu auprès des autorités nationales, des élus et des acteurs de la société civile.

Alain Uguen
17/01/2018 - 14:43:52

Accueil des migrants : Juppé et Aubry ensemble contre Macron
http://www.valeursactuelles.com/politique/accueil-des-migrants-juppe-et-aubry-ensemble-contre-macron-91690  

Alain Uguen
18/12/2017 - 08:42:19

les migrants fuient la misère des pays qui ont été et sont encore pillés de leurs ressources et ou des "gouvernements-marionnettes " ont été mis en place par ceux qui profitent du pillage ( fonds de pensions ,sociétés extractives et actionnaires divers des pays développés)refuser de les accueillir est une honte mais il faut aussi lutter sans relâche contre contre les principes économiques qui imposent la recherche du profit comme seul but

Laugier
26/11/2017 - 18:17:53

Je me réjouis que les lignes bougent.

GILLE
25/11/2017 - 18:51:27

onjour,

En 24 h les lignes ont beaucoup bougé du côté du Conseil Départemental.

Ce jeudi soir, le directeur de l'APPAD qui était venu hier soir porteur d'une proposition d'hébergement temporaire, à l'ex MSD Pressensé, de 19 h à 8 h exclusivement, est venu soumettre à l'avis des mineurs une autre et "ultime" proposition du CD13.

- hébergement temporaire toujours au même lieu ouvert 24h/24h
- en attendant l'installation des douches le camion douche sera à la disposition des jeunes
- la Croix Rouge assurera tout ce qui relève de l'accès aux soins
- les Restos du coeur fourniront la nourriture tous les jours et tous les repas (au lieu de 3 repas par semaine)
- l'équipe éducative mettra en place les cours d'alphabétisation entre autre
- une équipe d'éducateurs sociaux seront présents
- une surveillance sera assurée la nuit
- les dossiers seront pris en charge et dès qu'il y aura possibilité d'intégration dans un foyer elle sera effective

A été posé la question de la scolarisation (à laquelle à RESF nous pourrions peut-être apporter un début de solution)

Les jeunes se sont réunis entre eux (et des adultes, dont certains on ne comprenait pas pourquoi ils intervenaient) pour discuter cette proposition. Après de longues minutes, ils ont annoncé qu'ils acceptaient
de partir à Pressensé, mais ne le feraient que le lendemain matin.

Cette victoire est due tout d'abord à la détermination des jeunes, à une convergence de tous les soutiens, à toutes les associations, syndicats qui se sont mis en soutien (CGT, SGEN CFDT, FSU, Solidaire), à tous les
citoyens qui sont venus à un moment ou à un autre, ainsi qu'à l'action des partis politiques auprès de la ville, de la préfecture et du CD ; action entreprise aussi par l'archevêché.

Néanmoins nous restons vigilant.e.s et nous n'oublions que d'autres mineurs sont encore dans la rue.

Alain Uguen
24/11/2017 - 17:08:52

> Communiqué des jeunes étrangers de l'église Saint Ferréol :
Nous sommes un collectif de mineurs étrangers isolés et nous occupons l'église st fereol sur le vieux port a Marseille pour rendre visible nos difficultés. Nous avons fait des démarches qui nous permettent légalement d'être hébergés mais nous dormons dans la rue.Nous cherchons a faire valoir nos droits et des réseaux de solidarité en attendant que la loi soit respectée. Nous voulons de vraies solutions. Nous ne voulons pas de quelques nuits a l'hôtel et ensuite dehors et ça recommence.
Nous voulons de vraies places en foyer avec des éducateurs qui nous , un acces aux soins et a la scolarité. Nous avons besoin de lutter 'est très important car chaque nuit dehors est de plus en plus dur....
Nous occupons cette église dans l 'attente d'une vraie solution...
Nous avons besoin de votre soutien. Nous vous invitons a passer dès 8h demain matin devant l'église st ferreol sur le vieux port. Nous mènerons des actions jusqu'à ce que nous soyons entendu!

Alain UGUEN
22/11/2017 - 20:22:27

Respecter les migrants. Ne les envoyer pas en Italie la procédure de Dublin est inhumaine

Jacquelin Annick
16/11/2017 - 18:10:01

Du travail; il y en a dans toutes les communes de France.

Le chômage est une invention des pays capitalistes.

Si on rémunérait toutes ces personnes qui font la manche en leur demandant une petite aide de travail pour la commune.

Peut être qu'un petit sourire se dessinerait sur leur visage !

Ecologiquementvotre
15/11/2017 - 22:13:08

L'Europe était née sur une belle idée de solidarité entre les peuples. Elle est aujourd'hui l'incarnation d'un égoïsme honteux !! Et cela se voit notamment sur la question de l'aide aux réfugiés ... à Calais ou à Menton, on abandonne littéralement ceux qui défendent les immigrants, les rares Justes que l'idée d'une humanité noble n'a pas désertée encore et bien entendu les immigrés eux-mêmes .... que tout cela est triste ...

liliane mierczuk
15/11/2017 - 19:24:15

Voyez l'article 13 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Il n'y a rien de plus à dire, il suffit de lire et de mettre en application.
Nous sommes tous de la même famille: les humains

RESSORT
15/11/2017 - 17:53:53

j'approuve ce que dit Meve"
Les flux migratoires sont normaux. La terre n'appartient à personne. Que chacun puisse circuler si nécessaire. Nous-mêmes avons le droit d'aller à peu près où nous le souhaitons... Et, il n'y a pas bien longtemps, nous avons dû fuir dans d'autres pays à cause de la guerre. Nous avons été heureux d'être accueillis. Les migrants actuels ne sont pas différents de nous."

Annie MILLOT
15/11/2017 - 16:13:36

Et si on nous proposait, nous citoyens, d'accueillir, quand on dispose d'une chambre disponible, des réfugiés, plutôt que de les entasser dans des centres surchargés ou des hôtels si coûteux... En tout cas, je me sens prête...

nathalie
14/11/2017 - 20:14:44

Il est honteux que l-Europe paye les soi disants garde -Côte Lybiens pour retenir les migrants qu'ils detiennent dans des camps de concentration ou lis sont entassés torturés , violés ;tués pour l'exemple et dont ils ne sortent le jour que pour travailler comme esclaves , ils sont rançonnés ,on leur prend leur télèphone et quand il arrive un nouveau groupe de migrants , on les oblige à monter sur les zodiacs , dont on sait qu'ils ne peuvent pas faire la traversée de la Mediterranée sans couler. Quand un bâteau de secours arrive , les Lybiens parfois viennent perturber le sauvetage et et provpoquent des noyades d'adultes ,d'enfants . C-est à ces gens là que l'Europe (pourtant alértée)donne des millions d'euro et non aux associations de sauvetage ? J'ai honte , au secours ,l'Europe fonctionne avec les valeurs de Vichy . Non on ne rêve pas!

MORENO
14/11/2017 - 15:23:09

je suis pour que cesse cette immigration sauvage.
Si le silence des responsables est assourdissant c est peut etre justement que désemparés devant l ampleur de la catastrophe ils restent sans voix .
Que les passeurs d hospitalité accueillez donc les migrants chez vous .

denico
13/11/2017 - 21:58:27

En Italie les demandeurs d'asile, nombreux, attendent la décision du juge pendant des années. La France doit prendre sa part et oeuvrer pour changer le traité de Dublin qui ne fait d'obligation d'accueil que au pays d'entrée dans l'Europe. Pas étonnant de voir les migrants tenter d'entrer en traverant les Alpes clandestinement. Les histoires individuelles qu'ils nous révèlent sont la preuve d'un monde plein d'atrocités et d'injustices. Chacun doit voir ce qu'il peut faire pour contribuer à plus d'humanité et de solidarité.

Bernard CHRISTOPHE
13/11/2017 - 21:35:10

Nous sommes responsables de ces migrants dont on a sciemment détruit le pays

Joy
13/11/2017 - 16:42:54

Les flux migratoires sont normaux. La terre n'appartient à personne. Que chacun puisse circuler si nécessaire. Nous-mêmes avons le droit d'aller à peu près où nous le souhaitons... Et, il n'y a pas bien longtemps, nous avons dû fuir dans d'autres pays à cause de la guerre. Nous avons été heureux d'être accueillis. Les migrants actuels ne sont pas différents de nous.

MEVE
13/11/2017 - 15:45:12

Il y a des années, nous sommes allés (nous les occidentaux) envahir et coloniser les autres continents et pays. Juste retour des choses que d'accueillir chez nous ceux qui fuient leur pays à cause de la guerre et au péril de leur vie.

odile
13/11/2017 - 14:35:37

Nous sommes tous des migrants sur cette planète qui nous accueille touTEs également là où nous tombons hors d'une matrice. Pas le moindre lopin de Terre, rien n'appartient à personne ici. Tous les êtres vivants ont le même droit à vivre en tous lieux, et nous nous devons mutuellement protection contre tout ce qui menace l'existence d'autrui. Sommes-nous des barbares pour refuser la crèche et le râtelier à celles et ceux qui en sont privéEs?

Lise Medini
13/11/2017 - 10:50:39

Il est scandaleux que des personnes comme Cédric Herrou soient poursuivies et condamnées par une justice au service d'un pouvoir indigne,alors qu'elles ne font que suppléer aux insuffisances des "autorités".

Favre
12/11/2017 - 19:56:07

Nous avons le devoir humain , moral , citoyen de secourir ceux qui souffrent des guerres et de la pauvreté ( armes que nous construisons et vendons ; exploitation des ressources naturelles que nous encourageons ) . Nous avons le devoir de partager . Il y a assez pour tout le monde . Nos enfants pourraient être à leur place

FURTADO
12/11/2017 - 16:53:05

Les Guerres , s'amplifient ... tant que nos mal choisis idéologistes de pouvoir en minorité mais, Capitalistes de surcroît et moyens d'exploitations ,de Domination d'un retour de soumissions s'accentue, le secours aux migrants n'est plus compris . Devrions nous, connaître à nouveau leur cas en nôtre ( nos) pays ? Pour comprendre notre Prochain!!! Toutes religions , politiques confondues.

un anonyme
12/11/2017 - 07:49:38

La terre appartient à tout le monde! Chaque humain devrait être accueilli dans n'importe quel pays comme s'il était chez lui! D'autant plus s'il fuit la guerre...

Marie-Anne
12/11/2017 - 07:15:14


Pour le respect du droit d'asile internationalement reconnu par la Convention de Genève de 1951 et inscrit dans la Constitution française

gweno76
12/11/2017 - 07:08:48

a tous les responsables politiques un seul message

Venez voir de prés ( et non installé dans vos fauteuils)la misère de tous ces gens qui payent nos égoïsmes et vos lâchetés

armagnat
12/11/2017 - 00:08:43

il n'y a pas d'étrangers sur notre Terre !

miquèu campgran
11/11/2017 - 21:42:45

LIBERTE

EGALITE

FRATERNITE AVEC LES PEUPLES DU MONDE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

maunier
11/11/2017 - 21:31:08

C 'est l' honneur de notre pays que d'accueillir des personnes qui fuient les guerres et les persécutions de toutes sortes. C'est en total accord avec notre constitution. Plutôt que de proclamer partout que la France est le pays des droits de l 'homme, Monsieur le Président, mesdames et Messieurs les ministres, les parlementaires montrez-le dans vos actes et arrêtez de discourir. Accueillons DIGNEMENT tous nos frères humains qui sont en danger de mort.

THEBAULT
11/11/2017 - 15:55:05




pour le respect du droit d'asile internationalement reconnu par la Convention de Genève de 1951 et inscrit dans la Constitution française.

mondo
11/11/2017 - 15:51:39

France terre d'asile et des droits de l'homme??? Quelle supercherie! pendant que le président roule sur l'or sans cas de conscience, des milliers de sans papiers voient leur statut de citoyen du monde bafoués, leur droit à la vie dans le respect de leur identité réprimé. Ils sont chassés, emprisonnés, affamés, renvoyer vers des terres sans avenir........Alors que l'écart entre les riches et les pauvres grandit de jour en jour, que faisons nous? réveillons nous avant de nous retrouver nous aussi réprimés, bafoués, enfermés...
l'avenir est dans la reconquête des valeurs fondamentales de la société démocratique: liberté, égalité, fraternité!

patpou
11/11/2017 - 15:40:01

info : faire partie en tant que membres à

l'asti (drome) j'espère que cette association existe dqns d'autres départements

en tant que benévole j 'aide les nouveaux arrivants pour apprendre le francais (oral)

association mandela à valence

oger
11/11/2017 - 15:35:51

Si la France -et l'ensemble de l'Europe- ne peuvent accueillir toute la misère du monde, sommes-nous sûrs qu'ils en prennent leur juste part ? Je n'en ai pas l'impression.

CELERIEN
11/11/2017 - 11:30:09

C'est affreux de traiter des êtres humains de cette façon, et c'est une terrible honte pour nous, citoyens de pays riches.
Agnès Duclos

DUCLOS
11/11/2017 - 11:14:08

Je me demande souvent pourquoi mes petits-enfants peuvent etre soignés, nourris, consolés, bref, avoir une vie d'enfants, et pas les enfants et petits-enfants des "autres"

dugue
11/11/2017 - 11:04:01

N'y-a-t-il d'autre engagement à tenir que les fameux 3% que l'on nous assène dès qu'on parle de cohésion sociale? Et l'Europe des droits humains?
Et les fameuses "racines chrétiennes de l'Europe" dont les moins solidaires se gargarisent?

Françoise
11/11/2017 - 10:58:53

Nous avons un devoir d'aide et de respect pour toutes ces personnes qui ont vécu des drames, des horreurs et sont obligées de quitter leur pays, leur famille dans de douloureuses circonstances. Sans parler du côté financier. Et certains de nous les regardent avec mépris, si ce n'est avec rejet.
Dans un pays comme la France, la réponse est humaine, simplement les aider, les accompagner et leur permettre de se relever de tout ces traumatismes.
Ils quittent un pays que certains autres pays ont tout fait pour le détruire, ne l'oublions pas. Ils ne sont que des victimes.

Corinne Laguerre
11/11/2017 - 09:43:19

Chacun de nous est concerné par cette terrible errance de ceux qui doivent tout quitter. We all are one!

Samuelle Blue
11/11/2017 - 09:26:46

Situation inacceptable. Quand l'UE réussira-t-elle a avoir une politique humanitaire commune

Françoise Malzac
11/11/2017 - 00:35:34

Je demande à nos responsables (le gouvernement français) de modifier ce système : des réfugiés arrivent, sont accueillis par des citoyens, des associations, commencent à reprendre espoir et au bout de quelques mois sont "réexpédiés" sans possibilité de recours. Ils tenteront de revenir ... Quel gâchis, quelle honte !

Ca n'est pas une question d'argent ; il y en a tant de gaspillé en France !

solsol
10/11/2017 - 23:19:40

Que sera la France sans étrangers, sans leur apport culturel, leur compétences?
Un accueil digne et chaleureux des migrants ferait honneur à la France

Ruth Mougel
10/11/2017 - 22:07:13

Les migrants sont des victimes de guerres voulues par 10% de la population mondiale et beaucoup trop de politiciens sont soit complices soit inconscients; Ces complicités et inconsciences risquent de provoquer des révolutions. Il est urgent de prendre en compte ces situations explosives ! B. A.

Bernard AUGENDRE
10/11/2017 - 21:59:05

Oui, il y a beaucoup de personnes obligées de quitter leur pays pour toutes sortes de raisons, toutes bonnes. Personne ne quitte son pays, sa famille, ses amis sans y être obligé. Et la France est un pays riche, parfaitement capable de les accueillir. C'est un devoir d'humanité ! Les traiter comme le fait aujourd'hui notre gouvernement est une honte et une indignité ! Je suis profondément horrifiée et révoltée par les mauvais traitements subis, les renvois forcés, les enfermements d'enfants et j'en passe. De plus, n'oublions pas qu'une telle politique, applaudie par l'extrême-droite, contribue à renforcer le racisme et l'intolérance dans notre pays. "Fraternité", disait-on ?

Josiane Olff-Nathan
10/11/2017 - 21:18:33

Repousser hors de notre vue les personnes qui dérangent est un leurre qui coûte aussi très chers a différents niveau. Et si l'on souhaite regarder cela très pragmatiquement, non seulement ces personnes sont aussi des opportunités pour notre pays, mais les accueillir est aussi une façon de gérer notre sécurité : qui peut vraiment valoriser et respecter un pays donneur de leçons, se servant largement dans la majorité des pays, qui ne respecte même pas les droits basiques Humains qu'elle prône haut et fort chez les autres ? Cherchons ensemble des solutions et assumant que par ailleurs, ce que ces personnes fuient sont souvent directement ou indirectement induis par nos comportement. A commencer par notre florissant commerce des armes...

Sterne
10/11/2017 - 20:58:15

Hier les Juifs
Aujourd'hui Roms et migrants
et demain
A qui le tour ?

alain vandevoorde
10/11/2017 - 20:30:27

Philippe de Villiers - et il n'est pas le seul- a brossé un tableau de la situation politique du pays, depuis 1973, l'invasion migratoire était préparée pour changer la population française et la faire disparaître. Un plan a été signé par tous les politiciens de droite et de gauche et il existe car, mis en place par l'ONU pour dissoudre totalement le peuple français et les racines judéo-chrétienne sont nous sommes les ferments de la civilisation...et voilà la réponse à toutes les questions, et donc, sans réactions aucune, nous sommes perdus !

berthine
10/11/2017 - 20:09:51

je trouve particulièrement inhumain d'aggraver le sort déjà dramatique de ces personnes réfugiées

Anna
10/11/2017 - 19:55:03

En plus c'est idiot de les rejeter, car les migrants sont une bénédiction pour un pays, avec leur dynamisme et leur besoin de construire une nouvelle vie.

BAUDOIN
10/11/2017 - 19:54:25

Comment aimer mon pays, représenté par son gouvernement, si il piétine mes valeurs républicaines liberté égalité fraternité? La condamnation de cette dernière est l'ultime revers, l'espoir réduit au néant..... urgence/action

Alice
10/11/2017 - 19:41:40

Ouvrons nos bras comme nous aimerions qu'on les ouvre pour nous, si nous étions dans ce cas. Vendre des armes n'est pas un problème mais traiter la cause de cette vente est un problème ?
Quelle honte !!!
Tous humains, tous droit à la protection de la vie.

Claire Patault
10/11/2017 - 19:34:29

Quel grand malheur dans la vie d'un Homme en souffrance que l'errance et le traumatisme de l'inhumanité. Comment peut-on faire subir à ces gens l'indifférence et l'irresponsabilité, c'est simplement odieux, d'une violence inacceptable.

FLORA CARRE
10/11/2017 - 18:20:29

Un peu d'humanité simplement

Lyraud Christine
10/11/2017 - 18:20:19

Il faut absolument aider ces gens que nos dirigeants occidentaux ont mis dans cette situation ! Il en va de notre dignité !!! reste à voir si nos dirigeants en ont !!!

pierre dufour
10/11/2017 - 18:03:04

Fraternité : a t'on oublié la signification de ce mot ? Réveillons nous !

Françoizi
10/11/2017 - 18:01:27

je souhaite une politique humaine et solidaire vis à vis des migrants

jullien
10/11/2017 - 17:24:04

J'ai honte d'être française !! comment laisser tous ces gens en désarroi sans les accueillir, les aider leur donner du bonheur eux qui espèrent et nous envie ::

LIGERON
10/11/2017 - 17:21:21

situations de plus en plus intenable...
ce jour,vendredi 10 novembre, une famille avec jeunes enfants est mise à la rue (sortie d'un CADA), car déboutée du droit d'asile. On est en novembre... pas de plan hiver encore, et s'il en est instauré un ce sera un gymnase à 80 km de notre ville. Que faire lorsque l'on rencontre cette famille, car nos associations d'hébergement sont déjà sursaturées....
Peut-être devrions-nous adresser ces familles aux permanences parlementaires de nos députés ou maires.Quant ils verront la détresses de tous ces gens, on peut espérer un peu plus de volonté politique.

claude Gueydon
10/11/2017 - 16:18:17

France terre d'asile! Nous sommes tous fils et filles de réfugiés

josiane
10/11/2017 - 16:13:54

la pire crise humanitaire depuis la 2e guerre mondiale (en Europe ?). même les hommes préhistoriques "migraient"... il faut assurer la liberté de circulation, d'installation, à toutes et tous. Et s'occuper d'arrêter, empêcher, éradiquer, la misère, les guerres, la ruine de la nature (les trois vont de pair quand on y regarde bien)... Le monde est assez riche pour que chacun.e puisse vivre dignement, posez les lois internationales qu'il faut pour cela, y compris sur les moyens financiers développement durable (ecologique, social et politique) dans tous les pays... Non aux politiques de boucs émissaires.

louise
10/11/2017 - 15:53:56

Accueillir les immigrants est un devoir moral, mais aussi une source de richesse : tous ces aventuriers et aventurières feraiennt d'excellents français, des entrepreneurs dynamiques pour peu qu'on leur donne le droit et les moyens de s'installer chez nous... Sans même parler de l'enrichissement culturel et de l'ouverture sur le monde, et du rajeunissement de la population dans notre riche, frileux et vieux pays replié sur lui même ...
Les pourchasser, renvoyer, abandonner est une faute, et une bêtise sans nom...

Hanka Hensens
10/11/2017 - 15:41:09

Combien de temps encore nous faudra-t-il rappeler la déclaration des universelle des droits de l'homme du 10 décembre 1948 ?
L'article 3 = TOUS SONT EGAUX DEVANT LA LOI
L'article 4 = TOUTE PERSONNE A LE DROIT DE CIRCULER
LIBREMENT : vous pouvez vivre où vous voulez dans votre pays. Vous pouvez quitter ce pays et y revenir quand il vous plaît. La déclaration complète l'énoncé de ces simples droits en affirmant que toute personne a droit à une nationalité et que nul ne peut être arbitrairement privé du droit d'en changer.

BONNAFOUS-LEFEVRE Monique
10/11/2017 - 15:39:22

La France est hors la loi en ce qui concerne l'accueil des réfugiés, en particulier des mineurs non accompagnés. Messieurs les décideurs, vous arrivez bien à trouver le sommeil le soir ?

val
10/11/2017 - 15:38:02

Mon Monde est sans frontières!

en avant la zizique
10/11/2017 - 15:35:16

Prenons nos responsabilités la France doit être une terre d'asile.

Marie-Noëlle LALLEMAND
10/11/2017 - 15:16:46

Pendant sa campagne presidentielle Emmanuel Macron avait manifesté de la bienveillance et de la comprehension à l'egard des migrants et de leur situation desastreuse. Il a dernierement manifesté son souhait et sa volonté de ne laisser personne à la rue. Par ailleurs il projetait de s'attaquer aux raisons de la misere qui sevit dans les pays d'origine de ces migrants économiques francophones où les grandes compagnies minieres et agroalimentaires spolient les populations de leurs terres fertiles et evitent de reverser aux états africains la part qui leur revient des benefices de leurs activités.
A la lumiere des Paradise Papers nous devons nous mobiliser pour obliger nos politiques à revoir cette legislation laxiste des affaires qui permet legalement à tous ces affairistes d'eviter d'acquitter des impots, et cela au detriment des services publics.

christiane
10/11/2017 - 15:11:30

je suis d'accord avec votre analyse

Fonquernie
10/11/2017 - 14:58:38

Quand nous aurons résolu le problème de NOS pauvres/sans-abris, il sera temps de se pencher sur la misère du monde.
En attendant, que les acharnés de l'accueil prennent les migrants chez eux !

jiempe56
10/11/2017 - 14:30:31

La politique migratoire française repose essentiellement sur le répressif sans considération réelle des droits des personnes migrantes, de leur parcours, de leur vécu. Deux exemples: 1/ Le "dernier" CESEDA confie au Ministère de l'Intérieur de décider ou non d'un droit au séjour pour les étrangers malades. Est-il constitué de médecins-experts? 2/ Les Mineurs Etrangers Isolés (MIE) avec bien souvent le refus de prendre en compte leur minorité, la non-application généralisée de mise à l'abri qui doit être offerte à tous les enfants et dernier avatar, traiter leur cas comme celui des adultes sans aucune prise en compte de leur vulnérabilité. Et ce ne sont que deux exemples parmi des dizaines. Les retours forcés vers des pays où leur vie est menacée, l'externalisation du contrôle accordée à des pays très démocratiques et soucieux des droits de l'Homme comme la Lybie, la Turquie, etc, etc. Et cerise sur le gâteau, l'Etat se repose sur les associations dont les subventions sont de plus en plus réduites pour faire son travail de réception des arrivants, d'instruction des dossiers, quitte à renvoyer au Soudan, en Afghanistan ou en RDC, les personnes en cours de procédure d'asile. Les condamnations de la CEDH pleuvent mais elles ne sont pas instantanées et la France n'en tient aucun compte.
Oui la France a besoin des migrants dont la plupart ont une formation universitaire ou professionnelle, elle a besoin de s'ouvrir au monde au lieu de contempler son nombril. Et lorsqu'on voit les actes de solidarité et de générosité d'une grande partie de la population, car les tièdes ou les opposants changent bien souvent d'opinion lorsqu'on prend le temps de leur expliquer et leur fait rencontrer les migrants à accueillir, les barrières tombent. Seul demeure la répression de l'Etat, sa xénophobie, son racisme.

Mireille
10/11/2017 - 14:28:46

Un pays riche et équilibré ne peut pas laisser une partie de sa population sans abris et sans ressources, sinon le déséquilibre se créé.
La planète terre n'appartient à personne et nous devrions tous et toutes être libres d'y circuler en sécurité sur tous les plans.
L'état prend déjà en charge une partie des populations migrantes.
Et des bénévoles, des bonnes volontés en prennent une autre en charge à leur manière.
ça donne autant de refuges possibles même si ils ne sont pas assez nombreux.
Nous pouvons mieux faire avec une vraie politique d'accueil qui prenne en compte les réels besoins des personnes et les aide à se réaliser.
Beaucoup de migrants ne souhaitent pas forcément rester en France, ce n'est qu'une étape pour eux.
Avec les accords européens et l'exemple que nous montrent certains de nos voisins, nous pouvons mieux faire.
les personnes accueillies et écoutées seront accompagnées au mieux et tout le monde sera gagnant.
Les personnels médicaux qui viennent d'autres pays devraient pouvoir bénéficier d'équivalences, de VAE pour leurs diplômes par exemple. Alors même que nous manquons de médecins partout, cette démarche est rendue très difficile par le système français.
Allez remontons nos neurones et trouvons ensemble des solutions satisfaisantes pour nous tous.

pujol
10/11/2017 - 13:48:31

Nous devrions tous être 'citoyens du monde'...

martine jouclas
10/11/2017 - 13:40:42

L'accueil des des personnes (Femmes, enfants, hommes) est une obligation morale de chacun de nous.
L'assistance à personnes en danger est écrite dans la loi; que cette assistance s'adresse à nos compatriotes ou à des "étrangers"...

cactus
10/11/2017 - 13:30:16

Comment aimer mon pays, représenté par son gouvernement, si il piétine mes valeurs républicaines liberté égalité fraternité? La condamnation de cette dernière est l'ultime revers, l'espoir réduit au néant..... urgence/action

Alice
10/11/2017 - 13:30:04

Depuis le début de cette arrivée de migrants fuyant la guerre dans leur pays, la France a reçu moins de DEUX réfugiés par commune. Inacceptable pour un pays riche.

François Vallet
10/11/2017 - 13:17:50

Ce que les gens ne comprennent pas, d ailleurs ils s en foutent, c est que cette situation dramatique, c est nous occidentaux a la botte des USA, qui l avons provoquée, par nos sales guerres assassines pour nos interets, ceux de l Arabie Saoudite wahabite, et Israel! eh oui, l arabie et israel s entendent tres bien pour detruire les etats musulmans qui pratiquent l Islam de Mohammed, et non pas celui d illuminés fanatiques comme celui que l Arabie diffuse insidieusement partout. Nos etats le savent, mais ferment les yeux. C est scandaleux. Des peuples doivent serieusement leurs "dictateurs" Voyez ou en est l Irak, la Lybie, et d autres encore!
Quand a notre devise "liberté égalité fraternité", elle est jeter aux ordures, et ne veut rien dire, au vu de ce qui se passe dans notre pays la france.
Soutien total a ces malheureux refugiés qui auraient certainement préféré rester chez eux. Nous les traitons tres mal, sans humanité sans dignité. Que ferions nous a leur place?????? Souvenez vous en 1940, les files de malheureux français sur les routes fuyant la france occupée!!! Et encore pas de mer a traverser, pas de pays hostiles, ec!!!! C est a gerber sur nos dirigeants sans ame, non pas incapables, mais sans humanité, seule leurs places dans les ors de la rIpOublique les interessants, et c est valable pour tout le reste!!!!

françoise beguin
10/11/2017 - 13:09:59

Bonjour
autre exemple des restrictions même pour le migrant totalement dans les "clous administratifs et juridiques": le modèle d'attestation d'hébergement a changé en augmentant les contraintes.
Il faut donner le type de logement, fournir un titre de propriété,un justificatif de domicile de moins de 3 mois (les avis d'imposition et récapitulatifs de factures sont annuels.
Dans tous les cas l'attitude de notre pays est bien en deçà de ce qu'il est en mesure de réaliser pour un accueil digne et humain !

Lemarcis
10/11/2017 - 13:01:56

bonjour je serai intéressée de connaitre les besoins je loue un logement dans le maine et loire ou je pourrais eventuellement ( selon les conditions, les modes de sélection, la durée, etc. ? ) accueillir des gens dans quelques mois.
bien cordialement

jacquemin
10/11/2017 - 12:48:30

La France, notamment dans le 06, ne respecte pas le droit face à l'accueil des réfugiés majeurs et mineurs. Des citoyens bénévoles se substituent à l'action de l'Etat défaillant, et se voient traînés devant les tribunaux comme aux heures les plus noires de notre pays. Il faut que l'Etat finisse enfin par remplir ses missions, et cesse son acharnement qui n'accomplissent que leur devoir d'assistance à personne en danger .

Dany Mater
10/11/2017 - 12:41:29

Depuis plusieurs mois des mineurs non accompagnés et des jeunes adultes prennent des risques incroyables pour passer nos frontières. Ils sont accueillis en urgence dans le respect et la dignité grâce aux citoyens volontaires et bénévoles , grâce à l'investissement des associations caritatives et aussi grâce à la volonté de quelques élus dans le briançonnais au nord des hautes alpes. C'est la preuve que nous pouvons faire chez nous comme partout en France et en Europe si il y a la volonté sans avoir recours aux forces policières. L'état doit faire respecter les droits de ces personnes trop souvent bafoués et donner les moyens aux communes et aux départements pour permettre aux jeunes leur intégration scolaire et d'apprentissage et aux plus âgés de ne pas être considérés comme des assistés.

Francine D
10/11/2017 - 12:33:24

Il faut que nos dirigeants aient enfin un regard d'humanité envers les migrants et mettent la main à la poche pour leur donner un avenir digne de ce nom, les accueillir avec respect, leur montrer que la France peut être encore le Pays des Droits de l'HOMME.

BALLANDRAS
10/11/2017 - 12:32:44

Magnifique initiative car les "aidants" sont souvent obligés de refaire le monde chacun de son côté, rassemblons les infos !! nous accompagnons un jeune Afghan et un jeune Malien,les paperasses les inondent, les messages de pôle emploi, ou autres sur leur portable ne sont pas compréhensibles ("vous avez RV, votre RV est annulé" ...), les foyers pour sans abri sont fermés dans la journée, il y a beaucoup à dire,
nous pensons qu'un accompagnement bienveillant, personnalisé, se rendre disponible quand c'est nécessaire,aider à monter les dossiers OFPRA,accueillir chez soi et inviter à partager les moments informels, entre amis,introduire à la bibliothèque etc... facilite la connaissance de notre mode de vie.La communauté de Taizé a été exemplaire en ce domaine (et continue de l'être) Encore merci, en souhaitant que beaucoup d'initiatives se révèlent enfin !

maison
10/11/2017 - 12:22:06

Le silence des responsables est assourdissant. Sont-ils sourds ?
Faisons résonner nos voix encore plus fort.

COMMENT CRIER PAR ECRIT ?????????????????????????????????????

auxine
10/11/2017 - 12:01:27

Si vous soutenez l'entrée incessante dans le pays de plus de migrants encore, c'est soit que vous êtes ignorants de tous les dessous de la politique mondiale, soit que vous êtes de sacrés pourris. D'autres solutions existent.
C'est pas moi qui serai idiot au point de demander encore plus de migrants dans notre pays aux abois.
Si tous les ignorants qui soutiennent l'arrivée de plus de migrants encore savaient ce qui se passe réellement, ils risqueraient de faire un infarctus ou un avc sur le champ.
C'est une sérieuse "réinformation" de nos concitoyens qui serait urgent. Ce n'est apparemment pas ce site qui le fera.
Avec toute ma compassion. Accepterez-vous de publier mon message? J'en doute. Je ne sais pas de quelles sombres officines vous êtes les serviteurs.
AS

A. Schwartz
10/11/2017 - 11:43:45

Etant fille de migrant-e, je suis très sensible à l'accueil des migrants et réfugiés. Nombre d'entre eux ont leur vie menacée s'ils restent dans leur pays. De plus ils constituent une richesse humaine : il faudrait faire un livre, même un dictionnaire mentionnant les migrants qui ont apporté leurs talents dans tous les domaines. Enfin à leur contact, nous appréhendons le
monde dans sa vaste étendue culturelle et linguistique.

anne kraft
10/11/2017 - 11:34:19

Si l’État acceptait d'aider les personnes prêtes à participer à l'accueil des migrants au lieu de chercher à les criminaliser, tout serait possible.
Défendons tous une autre politique d'accueil !

JPC
10/11/2017 - 11:31:52

Renvoyer les migrants, accueillir les antillais qui ont tout perdu...

cyrano4
10/11/2017 - 11:29:11

il faut accueillir ces gens en détresse.
Fraternité est dans notre devise alors la moindre des choses est d'accueillir de manière digne et respectueuse des personnes bouleversées par des guerres qu'elles auraient préféré ne pas subir.

un anonyme
10/11/2017 - 11:27:18

Les migrants qui fuient la guerre ou des régions devenues inhospitalières du fait des choix politiques ou des manières de vivre des pays occidentaux dits civilisés mais en fait de plus en plus barbares, sont nos frères en humanité. Notre devoir est de les accueillir et de les protéger.

Alice Guillon
10/11/2017 - 11:23:13

Nous n'avons plus les moyens de gérer cet afflux de migrants alors que certains de nos ressortissants n'ont plus de toit et nombre de gens n'arrivent pas à finir le mois.

cyril
10/11/2017 - 11:16:39

J'aide moi - même des Jeunes Mineurs Réfugiés puisque l'Etat ne tient pas son rôle de Protection des Enfants et des Populations fragiles. Je demande solennellement que soient mises en action de réels plans d' Aide pour soutenir déjà les particuliers avec leurs associations, palliant aux défections de notre République !et de plus, soutenir les lanceurs d'alerte dans ce domaine ainsi que les citoyens aidants !!! qui sont vulgairement traités comme des délinquants et dangereux terroristes devant les Tribunaux ! Ceci étant un comble !

colette
10/11/2017 - 11:10:51

Non seulement rien n'est prévu pour un accueil digne des personnes obligées à la migration, en grande souffrance après un voyage éprouvant, mais ceux-ci sont confrontés à une répression policière inique : gaz lacrimo, coups, séquestration et destruction des maigres biens qui leur restent.
En plus de tout cela ceux qui AIDENT avec courage et humanité à compenser avec leurs moyens forcément réduits à l'INCURIE de l'état sont réprimés.
FLATTER LE FRONT NATIONAL, C'EST LE SERVIR !

BOUTRON
10/11/2017 - 10:32:20

Et moi à leur place ?
Si chacun et en priorité au sommet des Etats se posait sincèrement la question …

frno
10/11/2017 - 10:26:34

Les bénévoles ne peuvent assumer seuls l accueil des réfugiés. Il faut que l État prenne enfin sa part.

pruvot
10/11/2017 - 09:45:20

Fraternité est dans notre devise alors la moindre des choses est d'accueillir de manière digne et respectueuse des personnes bouleversées par des guerres qu'elles auraient préféré ne pas subir.

Villers Anita
10/11/2017 - 09:43:23

Altruisme, solidarité où êtes-vous ?

dhivet
10/11/2017 - 09:34:24

il faut accueillir ces gens en détresse.
comment les enfants peuvent_ils se construire dans ce chaos ?

montet
10/11/2017 - 09:32:37

Consultation sur l’accueil des migrants : participez jusqu’au 15 novembre !
https://parlement-et-citoyens.fr/blog/consultation-sur-l-accueil-des-migrants-participez-jusqu-au-15-novembre  

Alain UGUEN
10/11/2017 - 08:14:40

les migrants qui fuient la guerre sont nos frères en humanité notre devoir est de les accueillir et de les protéger .

Bruno PALLUAT
26/09/2017 - 15:55:36

Il y a un grand nombre de fils de migrants qui aspirent à gouverner ou qui ont gouverné...Copé(ski), sarkozy, Valls, Hidalgo,et bien d'autres...doit on regretter de ne pas les avoir réexpédiés manu-militari avec leurs parents? Peut être n'est il pas trop tard, cela ferait de la place pour les autres...
Il n'est pas bon que ce soient toujours les mêmes qui mangent "des brioches" sans rien faire tandis que les autres crèvent de faim, car la guillotine, même si elle est rangée (provisoirement?) n'est jamais loin

Erick LECONTE
16/09/2017 - 08:30:41

Mes parents étaient des migrants, je n'oublie pas leurs souffrances et leurs espoirs, leurs difficultés aussi. Je soutiens les migrants actuels dont beaucoup ont connu des souffrances bien plus terribles.

anne kraft
16/08/2017 - 14:40:12

Journée mondiale des réfugiés : quand enfin traiterons-nous dignement les migrants ?
http://www.telerama.fr/monde/journee-mondiale-des-refugies-quand-enfin-traiterons-nous-dignement-les-migrants,159658.php  

Alain UGUEN
20/06/2017 - 08:49:31

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !