actualité écologie

AG Cyberacteurs

La Terre vue depuis l’espace

OPÉRATION

Les 10 jours verts Transacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

  #Abeilles   #apiculteurs



Cyberaction N° 1004: Soutien aux apiculteurs désespérés

Un convoi mortuaire est en route vers la Chambre régionale d'agriculture à Rennes du lundi 30 avril au vendredi 4 mai. Toutes les bonnes volontés sont appelées à accompagner à vélo si possible, un corbillard de ruches mortes, du Faouët jusqu'à la Chambre régionale d'agriculture à Rennes.

[ 4 982 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 02 mai 2018

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Ministre de la Transition Ecologique Solidaire, OMAA
En soutien à Syndicat des Apiculteurs Professionnels de Bretagne Fédération Française des Apiculteurs Professionnels Avec le soutien de l'Union Nationale de l'Apiculture Française

Plus d'infos

Abeilles, apiculteurs,Pour confirmation du parcours emprunté, consulter au fur et à mesure de l'avancement :  www.apipro-ffap.fr.  
ou https://www.facebook.com/ffap.apipro  
Mercredi 2 mai 9h rassemblement sur la place du Martray
11h départ du convoi vers St Meen Le Grand

Jeudi 3 mai 9h Rassemblement sur la place Patton
11h Départ vers Rennes

Vendredi 4 mai 9h Rassemblement devant la Chambre régionale d'agriculture
10h Point Presse
11h rencontre à organiser avec d'éventuels responsables agricoles et politiques.
Demande de rencontre avec Nicolas Hulot ou un représentant de son Ministère.
Il est bien venu personnellement à notre Dame des Landes pour une affaire concernant l'occupation de 40ha de terres,
on peut souhaiter qu'il se sente concerné par 20 000 colonies d'abeilles mortes.
13h Pique-nique sur le site


Sapb Syndicat des apiculteurs professionnels de Bretagne
Fédération française des apiculteurs professionnels
Avec le soutien de l'Unaf Union Nationale de l'apiculture française

Contacts :
José Nadan, apiculteur au Faouët (56) 06 07 09 18 51
François Le Dudal, apiculteur à Cohiniac (22) 06 72 35 90 29
Joel Catherine, apiculteur à Mellionnec (22) 06 86 79 38 41
 www.apipro-ffap.fr.   ou



Je suis désolé du délai très court, mais la situation poignante de collègues apiculteurs m'a fait décider cette action dans la précipitation. La saison apicole a démarré, mais malgré tout, j'ai choisi de consacrer une semaine pour dénoncer comment l'agro-chimie extermine impunément des milliers de colonies d'abeilles sur un territoire.
En effet, la fin de nos visites de ruches laisse nombre d'entre nous dans un total désarroi, près de la dépression.
Des ruchers entiers, très beaux à l'automne, sont aujourd'hui complètement décimés.
Les pertes sont particulièrement élevées dans le centre Bretagne, mais d'autres zones sont aussi concernées.
Personnellement quand je cumule, les ruches dépeuplées, les orphelines, les bourdonneuses ou autres non viables, j'approche les 50 % de pertes.
C'est du jamais vu depuis le début de ma carrière en 1984
Mais si je vous sollicite aujourd'hui, ce n'est pas pour mon cas personnel (je suis en fin de carrière, je n'ai aucun prêt bancaire...) :

la situation de collègues plus jeunes me désempare totalement., certains, pourtant très sérieux et très compétents ont perdu jusqu'à plus de 80 % de leur cheptel.
Leur situation financière est dramatique : quasiment pas de récolte possible cette année, et une reconstitution de leur cheptel plus qu'hypothétique.
Lors d'un bel après midi, votre passage dans un rucher complétement inactif et silencieux a de quoi vous faire déprimer...
Suite à nos déclarations de pertes hivernales, le passage de certains vétérinaires dans le cadre de l'observatoire des mortalités mis en place cette année(1)... a de quoi vous pousser au suicide : des analyses sont possibles en cas de suspicion de maladie ou parasite, mais aucune recherche, aucune analyse, aucun financement n'est prévu pour orienter vers une intoxication chimique. Même dans les cas extrêmes de pertes de 80 % des colonies... Le soutien que l'on est en droit d'attendre des pouvoirs publics est plutôt une source de désarroi supplémentaire.
De récentes études annoncent que 80 % des insectes ont disparus en moins en 30 ans, et 30 % d'oiseaux en moins, en 15 ans...
Et nos abeilles ne seraient victimes que de parasites ou de maladies...voire pire, des mauvaises pratiques des apiculteurs ?

Les apiculteurs ruinés ne peuvent prétendre à aucune indemnité, mais l'Etat trouve des finances pour payer une armée de vétos pour un observatoire complètement dénué de bon sens, dont on connait de toute façon les résultats.
Une bonne action serait elle envisageable ? Arrêter cette mascarade et donner ces crédits aux apiculteurs ruinés pour qu'ils reconstituent leur cheptel. Et prendre une bonne fois pour toute le virage du changement vers une agriculture vertueuse et non pas vers-tueuse.

(1)La région Bretagne est cette année région pilote dans le cas d'un Observatoire des Mortalités et des Affaiblissements de l'Abeille(OMAA).
Dans le cadre de ce dispositif, il suffit à l'apiculteur constatant des mortalités d'appeler le 02 44 84 68 84 pour être mis en relation avec un véto. Celui-ci après un questionnement minutieux sur les pratiques, va effectuer un comptage varroa... Mais aucune analyse de recherche de pesticides pour ces pertes d'hiver n'est prévue dans ce cadre.
Nous aurions pu espérer qu'un tel dispositif, permette enfin à l'Etat de constater et de reconnaitre que les abeilles aussi sont victimes des pesticides.

José Nadan


Abeilles : les apiculteurs traversent la Bretagne pour lancer un SOS
https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/abeilles-apiculteurs-traversent-bretagne-lancer-sos-1468349.html  

Mortalité des abeilles. Les apiculteurs en marche vers Rennes
http://www.letelegramme.fr/morbihan/pontivy/mortalite-des-abeilles-les-apiculteurs-en-marche-vers-rennes-01-05-2018-11945456.php  

Un article présentant le projet OMAA est disponible dans le numéro “spécial abeilles” du Bulletin épidémiologique “Santé animale – alimentation” n°81 de novembre 2017 (accessible en ligne ici)
http://bulletinepidemiologique.mag.anses.fr/sites/default/files/AB-10_2017-11-27_ANSES%20BE%2081-spécial%20abeilles_definitif_1.pdf  

Actions précédentes pour les abeilles

cyberaction N° 953: glyphosate ou Dicamba je n'en veux pas
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/glyphosateoudicambajenenveuxpas-1865.html  

Non au sulfoxaflor
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1614  

Oeufs au fipronil : le droit à une totale transparence
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1467  

Mobilisation générale pour sauver les abeilles.
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1235  

Non à l'autorisation de deux nouveaux insecticides tueurs d'abeilles !
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1055  

REFUSEZ de promouvoir le DANGEREUX neonicotinoide thiaclopride !
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1067  

Interdiction des néonicotinoïdes, un espoir pour les abeilles ?
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1047  

Sauvons les abeilles
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=968  

Le Sénat à l'amende sur les tueurs d'abeilles
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=916  

REFUSEZ l’autorisation du dangereux Sulfoxaflor !
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=914  

Pour une interdiction réelle de tous les pesticides néonicotinoïdes tueurs d'abeilles
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=748  

SAUVONS LES ABEILLES DES PESTICIDES
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=976  

URGENCE POUR SAUVER LA BIODIVERSITÉ Appel de Poitiers - 24 juin 2012
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=646  

243 : Après le gaucho et le régent, le cruiser menace les abeilles
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=215  

152 : Non au poncho maïs
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=78  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à nicolas.hulot@developpement-durable.gouv.fr | declaration-omaa@gtv-bretagne.org
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Agriculture vertueuse et non pas vers-tueuse.
  • Message : Monsieur le Ministre,
    30% de leurs abeilles ont d’ores et déjà disparu.
    Je tiens à exprimer mon soutien aux apiculteurs bretons qui alertent sur l’hécatombe qui touche leurs abeilles depuis le début du printemps.
    Je sollicite pour eux une réunion avec vous ce vendredi à Rennes et l'affectation des moyens de l'Observatoire des Mortalités et des Affaiblissements de l'Abeille(OMAA) à la recherche de pesticides pour ces pertes d'hiver.
    Dans cette attente, je vous prie de croire en ma vigilance sur vos décisions

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

72 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Je vous mets le lien pour la vidéo qui résume nos actions d'apiculteurs bretons en 2018 : https://youtu.be/fM6SPwVvObw  
Les apiculteurs sont en première ligne dans la lutte contre les pesticides et sont les témoins gênants de l'effondrement de la biodiversité !

Alain UGUEN
13/11/2018 - 18:35:54

IL FAUT SAUVER LA VIE,CELLE DE LA TERRE,LA N'AUTRE...

un anonyme
13/06/2018 - 18:06:56

Je suis entièrement d'accord avec tout ce qui est dit et je peux aussi confirmer qu'habitant le sud Yvelines je vois régulièrement dans mon jardin des abeilles et des bourdons à l'agonie et même dire que cette année il y en a très peu alors que cerisiers, prunus, plantes mellifères ronronnaient de ce bruit de moteur caractéristique. Aujourd'hui plus rien. Merci à tous ces exploitants agricoles FNSEA en tête de répandre tous leurs poisons mortels qui ne tarderont pas à nous faire disparaître aussi.

Michel78
12/06/2018 - 10:09:40

C'est un comble, nous avons un ministre écolo et nous n'avons jamais du faire face à une telle régression des acquis et des avancées pour la nature. Ce gouvernement est un gouvernement de vendus à tous les lobbys et financiers de la planète qui n'ont qu'une idée en tête faire du fric. Mr Hulot ne sert que de faire valoir et est probablement pris en otage. Il faut qu'il démissionne, il n'a rien à faire dans ce gouvernement.

Michel LAVAREC
12/06/2018 - 09:59:42

Que de crimes commis contre la planète , sa faune et sa flore et les hommes...au nom de l'argent !

Josette ROSEMBERCK
10/06/2018 - 15:18:40

Ce ne sera peut-être pas publié, mais cela m'est égal... Bayer a racheté Monsanto et fait disparaître ce nom criminel de sa feuille de route... Tant mieux ! Mais Bayer est identique à Monsanto, c'est la même entreprise criminelle. Plus d'insectes pollinisateurs en ce printemps 2018. J'ai un jardin plein de plantes et fleurs mellifères et je vois des abeilles mourir dans mon jardin. Cela fait 50 ans que le terrain n'a pas été traité, mais un agriculteur ripoux a déversé la mort, la semaine dernière, sur les champs qui entourent ce village des Yvelines et, bien que ce dernier soit désormais Eco-phyto, les insectes meurent malgré tout. Le ciel est vide !!!!
Ce n'est plus seulement scandaleux, c'est le crime organisé pour faire disparaître la population mondiale. Rien de moins ! Je ne voterai plus que pour des gens qui s'engageront VRAIMENT dans la lutte contre les lobbys chimiques en tout genre et qui se préoccuperont réellement du bien-être de leurs concitoyens.

DUNKSAY
09/06/2018 - 19:15:41

mais quand va t-on stopper cette hécatombe mortelle qui tue les abeilles et va tuer les être humains,
je hais les agriculteurs et leurs pesticides qui tuent empoisonnent et déciment animaux et humains

pierrette level
09/06/2018 - 09:04:11

Boycot européen des produits Bayer, en commançant par la France. Dénoncer les investisseurs qui soutiennent cette firme désormais criminelle. Agir dans les instances européennes

lorient
06/06/2018 - 21:03:30

folie des hommes !!! serrons nous les coudes et encore .....

bodin lucienne
06/06/2018 - 11:06:10

le lien entre mortalité des essaims et usage intensif des pesticides agricoles est maintenant tellement évident et les dégâts tellement sévères que la simple indifférence d'un décideur qu'il soit politique ou "expert" en commission devient criminelle.

tllsemis
05/06/2018 - 20:03:22

Bonjour,
L'apiculteur de ma commune à perdu 80 % des ses ruches cette année.
Qui va polliniser ? Le problème est connu depuis longtemps !
Les abeilles meurent. Nous sommes les prochains sur la liste !
Monsanto .. enfin Bayer et ses poisons se reconvertirons peut-être dans le business du funéraire !

Gaëlle Bonneau
05/06/2018 - 14:27:34

Je les soutiens; j'ai déjà participé à la manif de Mai et je pensais qu'ils allaient être entendus et aidés

MOUCHAMIEL
05/06/2018 - 12:35:57

CAMPEMENT DES APICULTEURS à partir du lundi 4 juin à Rennes

FACE À L’HÉCATOMBE, EN CE PRINTEMPS SI SILENCIEUX…
....... appel citoyen : Venez soutenir à partir du 04 juin, dès 11h00, le campement d'Apiculteurs devant la préfecture de région, rue Martenot, à Rennes.

Apiculteurs ou amoureux de la nature, avec votre pique-nique ou votre sac de couchage...

Venez très nombreux nous rejoindre !!

Le 4 mai dernier, un convoi funéraire de ruches mortes arrivait à Rennes.

Plus de 20 000 ruches décimées sur 60 000 recensées en Bretagne et depuis un mois aucune mesure n’a été prise.

Nous voulons dénoncer le mépris total dont sont victimes les apiculteurs ruinés et nous demandons à l’état :

➢ De prendre acte de cette mortalité exceptionnelle de nos ruchers et d’expertiser de façon indépendante les pertes, les causes et les conséquences financières et environnementales de ce sinistre.

➢ De prendre des mesures urgentes d’interdiction de tout insecticide à l’origine de ces mortalités si nous souhaitons que nos enfants et petits enfants puissent connaître les abeilles et aussi poursuivre notre beau métier.

➢ Et enfin de mettre en œuvre des mesures d’aides d’urgence et de soutien aux apiculteurs.

En plus de notre campement à Rennes, une grande journée d'action nationale, regroupant tous les syndicats apicoles et des associations environnementales est prévue pour le 7 juin. Toute la population y est conviée, car en plus des sinistres économiques pour de nombreux
apiculteurs, nous avons tous à faire face à une véritable catastrophe écologique !

Alain UGUEN
04/06/2018 - 14:39:46

"700 ruches mortes en Dordogne fin mars… 3 000 aujourd’hui. Une catastrophe naturelle annoncée." https://www.anti-k.org/2018/05/08/700-ruches-mortes-en-dordogne-fin-mars-3-000-aujourdhui-une-catastrophe-naturelle-annoncee/  

"Apiculture en contexte de guérilla bocagère" http://zad.nadir.org/spip.php?article5792  

Douchinka
15/05/2018 - 14:35:51

Poème envoyé à la Commission Européenne

J U S T I C E  !!??!!

Le Président :
En témoin de l'accusation,
j'appelle à la barre …. l'abeille …
Nous vous écoutons.

Qui suis-je, petit insecte vrombissant
dont les rôles sont pourtant très importants

Néonicotinoïdes … quelle idée !!
De quels éminents cerveaux est-elle née ?
Ne serait-ce pas plutôt pour amasser
emmagasiner toujours plus de blé
afin que lobbies en soient arrosés ?
Apprentis sorciers, vous êtes aveuglés
par ce terme nommé rentabilité

Il est temps que vous retrouviez la vue
et constatiez enfin vos grosses bévues !!

Le Ministère Public :
Mais tu te moques, toi, si petite
et de plus de ton dard, tu piques

Ô toi, homme, si plein de « bon sens »
veux-tu que je t'enseigne notre science ?
Dont certains d'entre vous se servent
ceci en dépit de ta verve !!

Pourquoi nous construis-tu de nombreuses ruches
si ce n'est pour récolter notre miel
et moult de nos savoir-faire encore plus
gelée royale, cire, pollen, sont-ce du fiel ?

Il en est pourtant qui savent apprécier
car à l'environnement étant liées
de notre travail, ils sont protecteurs
jugeant nos produits à leur vraie valeur
Savez-vous seulement comment on les nomme
ces braves gens qui savent ce qu'est le bien fait
souvenez-vous avant qu'on ne les gomme :
apiculteurs itinérants …... respect !!

Aussi,

Je vous accuse de ne penser qu'à vous
sans vous poser un instant la question :
Est-ce vraiment pour la Terre la solution ?
Une planète qui n'appartient pas qu'à vous
mais à nous tous, qui en sommes habitants
aujourd'hui, demain, pour nos enfants

Alors, pour conclure
dites-vous bien que

Quelque soit votre irrespect envers elle,
la Planète sera gagnante, grâce au Ciel !!
à notre grand détriment cependant
car, en tous lieux, la Terre se révoltant.

L'auteure : Vyane
pour Pollinis
NB – Je ne suis d'aucun parti ; je suis ce que je suis, c'est tout.

Vyane
08/05/2018 - 12:12:34

Incroyable. Alors que les gouvernants qui censés n'être que nos représentants s'arrogent le droit de décider en lieu et place de la majorité. C'est comme cela que le système fonctionne sans parler des représentations iniques qui font que parfois un parti gagnant se voit offrir la majorité des sièges et que celui qui arrive à obtenir presque autant de voix se trouve avec un nombre d'élus jusque 10 fois moindre. Comment dans ces conditions alors que notre représentativité est bafouée tous les jours ne pas voir un mépris des élus pour le peuple qui ne s'occupent de celui-ci que pour leur réélection. Les abeilles ils n'en ont que faire, du reste aussi d'ailleurs sauf leurs intérêts personnels. Seul le Référendum pourra nous sortir de ces conditions non démocratiques.

Michel78
07/05/2018 - 14:16:35

Entièrement d'accord avec cette pétition. Je fais d'ailleurs partie du Collectif anti-OGM qui s'oppose radicalement à tous les pesticides et mène des actions dans ce sens. J'ai même été condamnée à 2 mois de prison avec sursis pour un fauchage.
Par contre, je ne comprends pas pourquoi M. Hulot présente cette pétition : il y aurait certainement d'autres personnes plus crédibles pour la communiquer.

Nicole CREMEL
07/05/2018 - 14:10:22




soutien inconditionnel aux apiculteurs, aux agriculteurs , aux éleveurs qui travaillent dans le respect de la terre et des animaux!!

terrienne
07/05/2018 - 11:16:59

scandaleux ! effrayant ! révoltant ! je vous soutiens à 300°/° !

un anonyme
06/05/2018 - 10:33:12

Il faut exiger que les analyses pour pollution chimiques soient remboursées par l'ETat ! je signale aussi aux apiculteurs que nourrir leurs abeilles au sucre blanc est suicidaire. En effet, le sucre provoque une chute immunitaire chez l'humain et les animaux, par voie de conséquence, il en est de meme pour l'abeille. Je vous demande instamment d'utiliser du sucre complet (en vrac en mag bio 3 euros du kg, a negocier importateur) car seché au soleil et non pas cuit (cristal= poison), ce sucre n'est pas immunodéprimant ni acidifiant. Merci pour nos abeilles

Nathalie WAIBEL
06/05/2018 - 01:32:48

Nous sommes gouvernés par des psychopathes qui s'estiment la crème de l'humanité. Pour s'assurer de leur suprématie, ils ont programmé la réduction de la population mondiale à 500 millions d'habitants et l'ont affiché clairement sur des pierres gravées appelées les "pierres guides" au milieu d'un pré en Georgie aux USA. La pollution chimique par les phytosanitaires fait partie de leur plan. Ils sont vraiment très cons et disparaîtront avec l'humanité même en tant que crème !

roland guétat
04/05/2018 - 10:50:24

La politique, ce sont des rapports de force. Les manifs ça sert à ça, les pétitions aussi.

Hulot a besoin d’un rapport de force favorable à son combat.
Un ministre que je ne nommerais pas, nous l’avais dit, il y a longtemps de ça, par rapport à la chasse. Si seul les chasseurs font rapport de force, c’est eux qui vont gagner.
Donc, soyons la force qui va permettre de faire pencher la balance en faveur de la vie, notamment des insectes.

Nouvelleau
04/05/2018 - 01:00:56

l'action doit être nationale et des dédommagements prévus comme pour d'autres calamités touchant les agriculteurs

mimaï
03/05/2018 - 15:14:17

Cela parait tellement important non seulement pour la pollinisation dont les abeilles sont le symbole autant que le principal acteur, pour la biodiversité et même pour la simple survie de l'humanité, que les abeilles soient prioritaires à sauvegarder et à laisser vivre plutôt que de permettre à l'industrie chimique d'écouler ses produits toxiques et mortels !

ROUYER Michel
03/05/2018 - 13:47:13

Nous avons également perdu 5 ruches sur 6 en haute garonne. Les abeilles sont mortezs dans la ruche sans explication...Elles avaient encore du miel ; étaient traitées contre le varoa....La 6ème n'était pas en prairie mais en pleine forêt.

un anonyme
03/05/2018 - 13:44:16




chacun est responsable de sa planète
chacun, à sa mesure, peut planter dans son jardin,
sur son balcon, tiges ou graines récupérées, plantes mellifères ,et contribuer à la vie des abeilles....important!

terrienne
03/05/2018 - 12:49:57

La branche sur laquelle nous sommes assis:
je ne vous fais pas le dessin du nombre de bucherons qui s'acharnent dessus :-((

philippe LEBLANC
03/05/2018 - 11:45:51

plus d'abeilles = moins, voire plus du tout de fruits et autres, progression des prix et agitation civile assurée .........réprimée de la plus violente façon .............on connait les manières de faire et de ne pas faire = en l'occurrence pour les abeilles, il est urgent de se réunir et bavasser plutôt que de prendre des décisions

maripachats
03/05/2018 - 08:50:35

c'est terrible , je n'ai plus d'abeilles dans mon jardin ...

pascale le gall
03/05/2018 - 00:49:47

Ne serait-il pas préférable de réfléchir correctement et de pouvoir penser un instant que notre vie dépend de la nature, qui est détruite par nos politiques et autres responsables qui sont atteints du syndrome du pouvoir et qui s'imaginent être des Dieux ?
Notre sort dépend des abeilles, réagissons !

berthe
03/05/2018 - 00:20:35

Les abeilles sont indispensables à notre planète et donc à notre vie. Quel singe couperait la branche sur laquelle il est assis , LE SI INTELLIGENT HOMO SAPIENS !

Marie CLAUX
02/05/2018 - 23:42:16

Je ne suis pas apicultrice mais photographe des nature, passionnée par les insectes. Depuis 7 ans environ, je ne trouve plus rien à photographier dans mon propre jardin, sans chimie depuis 23 ans mais situé dans un village de la plaine de France - grande culture - à 45 km de Paris.

Cette année, comme les apiculteurs, je suis dit, « Ça a l'air d’aller un peu mieux. Le résultat de l'abandon des traitement dans le village, probablement. Vive Eco-phyto ! » J’avais revu une toute petite sauterelle et même des moustiques ! Je rêvais déjà d’hirondelles.

Et puis, il y a un mois, mon voisin, comme les 2 autres exploitants du village, est allé traiter en plaine, au dessus du village, comme chaque année. Avec quoi ? Nul ne le sait. Mais pour la première fois en 23 ans, deux semaines plus tard, les insectes avaient tout disparus, Plus rien, alors qu’il faisait encore doux.
Aujourd’hui, j’ai travaillé toute la journée dans mon jardin mal peigné, le sol largement couvert de fleurs, un grand tapis d’aspérules odorante ici, des géranium sauvages là et de la véronique partout.
J’ai vu trois bourdons,un papillon de nuit en train de mourir, une Petite nymphe au corps-de-feu très affaiblie par le froid, un citron qui passait au loin et une syrphe. J’ai trouvé une chenille et une chrysalide en bêchant.

Les petits oiseaux nicheurs, que j’avais nourris plus tardivement cette année et qui semblaient un peu plus nombreux, ont eux aussi soudainement disparu, au même moment. Pas un seul des habitués ne se baigne plus dans la mare.

C’est vrai, il y a eu un retour du froid. Mais il faisait 14 à l'ombre cet après-midi. Or, pas une seule abeille sur les fleurs qui abondent et qui les attiraient… « autrefois. »
Quand va-t-on enfin arrêter le massacre ?

Ladylo
02/05/2018 - 23:10:54

Alors M Hulot!? A part la ré-introduction du loup...?

Dominique CHAZELLE
02/05/2018 - 23:03:31

ICI région Lorraine très peu d'abeilles domestiques et très peu de sauvages;auparavant le jardin regorgeait de pollinisateurs de toutes sortes dès le printemps.
Maintenant je ne vois rien sur le lierre terrestre sur les véroniques... Et ceci depuis quelques années,mais cette année c'est vraiment rien !!!
Rien ou presque dans les poiriers en fleurs,dans les pommiers alors qu'il y a dix ans cela bruissait de partout . Je suis vraiment inquiète.

un anonyme
02/05/2018 - 22:46:11

moi aussi j'ai perdu 90% de mon cheptel. Et les 10% restant ont subi une deuxième couche avec un traitement réalisé à 15h00, avec un vent de force 6. J'ai fui pour ne pas ramasser le produit pulvérisé à moins de 10 mètres de mes ruches déjà moribondes. Résultat, et de neuf de plus au tapis.
Y'en a marre. On peut tuer en toute impunité des milliers d'abeilles, ça ne se voit pas beaucoup. Imaginez si un éleveur bovin perdait 90% de son cheptel, ça se verrait plus. L'agriculture est censé nourrir la planète et on nous explique que les pesticides aide à celà. En faisant crever les abeilles qui sont responsables de 80% de ce que nous consommons??? on nous prendrait pas pour des idiots par hasard!!!

maya38
02/05/2018 - 22:39:43

Tout le monde parle des pesticides et herbicides nuisibles aux abeilles.
Mais personne ne dénonce la pollution, mortelles pour les abeilles des ondes magnétiques qui les empêchent de se repérer et de retrouver leur ruche.Car cette mortalité, cette "dépopulation" des ruches date d'environ une vingtaine d'année, alors que pesticides et herbicides - certes toxiques -sont largement répandus depuis l'après guerre....
Luttons contre cette nouvelle pollution invisible en repensant nos comportements addicts aux portables, wifi, objets connectés et nouveaux compteurs linky !!!

un anonyme
02/05/2018 - 22:35:43

Soutenez "La Marche des Cobayes" qui est partie de FOS ce matin.
Souhaitons un avenir meilleur pour les abeilles et autres butineurs et butineuses.

un anonyme
02/05/2018 - 22:28:49

C'est bien triste de penser un monde sans abeilles.

Anne DELMOTTE
02/05/2018 - 22:05:40

halte à toutes les tueries ( abeilles oiseaux insectes climat et humains)

beatrice
02/05/2018 - 21:21:37

Plan bien concerté du libéralisme avec l'aval de tous les gouvernements jusqu'ici, qui n'ont jamais eu le courage de remettre en cause la politique agricole aberrante concoctée dans les années 70. Les multinationales de l'agro-chimie et de l'agro-alimentaire ont pour but de s'accaparer toute la chaîne alimentaire humaine, la massacre de la biodiversité a l'aide de pesticides neonicotinoïdes ou autres roundup est leur arme ultime et avec la complicité du gouvernement ils commettent un holocauste sur tout ce qui n'est pas issu de leurs "brevets".
Quelques neonicotinoïdes ont été interdis, mais d'autres ont été autorisés, ce qui ne sert à rien, comme Nicolas Hulot.
j’espère qu'un jour pas trop lointain ces gens auront à répondre de leur incompétence si ce n'est de leur malhonnêteté.

Christian Perez-Gil
02/05/2018 - 20:45:28

Que dire ,que je signe et j'attends la suite !
!

Pierre MAURIT
02/05/2018 - 19:57:10

la semaine dernière après un épandage (et oui c'est en ce moment que les pollueurs cultivateurs épandent leurs merdes de produits chimiques sur les cultures) un ami a vu mourir toutes ses perruches de son élevage et deux jours après, c'était ses chèvres qui mouraient. les cultivateurs sont devenus nos assassins ?

la mouche
02/05/2018 - 19:56:14

En tant qu'apiculteurs amateurs, ma femme et moi sommes outrés par l'irresponsabilité mercantile des grands groupes chimiques, des abeilles en moins, des oiseaux en moins, des cancers pour les enfants et leurs aînés. Tout va bien.
la terre est encore sympa

philippe porté
02/05/2018 - 19:46:02

Après le varroa puis le frelon asiatique ensuite les néonicotinoïdes il faut compter, parmi les prédateurs des abeilles, l'Homme, tout du moins certains individus peu scrupuleux voleurs de ruches.
D'autre part, agissons auprès des politiciens pour interdire tous les produits nocifs pour l'environnement et en final pour l'espèce humaine.
Un api amateur victime d'un vol mais qui continue néanmoins ...

Saigneur de La Flem
02/05/2018 - 19:09:24

Il ne s'agit plus seulement de l'apiculture fran
çaise dont il est question;mais bel et bien de l'
apiculture européenne,voire de la biodiversité en
Europe...Le Parlement européen a-enfin-pris consc
ience de l'urgence et de l'ampleur de la tâche...
Peut-être est-ce dû au "rapprochement" Bayer-Mon
santo,aux problèmes de monopole,d'éthique qu'il soulève...?

stoppeur
02/05/2018 - 18:21:00

Sans abeille, c'est sans la vie ......... c'est portant simple à comprendre !!!!!

Michel BRUNETON
02/05/2018 - 18:03:15

Ce n est pas étonnant que les cancers se multiplie ce n est pas que les abeilles qui meurt à cause de ceux qui ne pense qu' a leurs profits. Je sais que les agriculteurs se plaignent mais nous comme moi on se retrouve avec des cancers ils ne peuvent pas ignorer que c est leurs fautes alors que fait le gouvrrnem pour stopper et interdit tout cela.

mimi
02/05/2018 - 17:35:05

Comment faire comprendre à nos financiers industriels que leur vie est liée à la vie de tout ce qui nous entoure? Comment leur faire entendre que leur "puissance" est éphémère et s'éteindra avant leur 80 ans en même temps que leurs amas de tunes!!!

Conscience
02/05/2018 - 17:31:07

Monsieur Hulot sera-t-il à la hauteur de nos attentes maintenant qu'il est passé du "coté obscur de la force" ? J'émets de grands doutes, ils est désormais avec ceux qui cherchent le profit au prix de la vie des autres !

Pierre LATEUX
02/05/2018 - 17:28:06

Les visites que font les vétérinaires mandatés par les DDPP, dans le cadre des déclarations de mortalités subites ou massives, sont faites pour éliminer une cause infectieuse ou parasitaire ou zootechnique (famine par exemple) de façon à permettre une enquête appropriée du service des végétaux. Cette enquête est le plus souvent très sérieuse et plusieurs dizaines de biocides (insecticides, herbicides, fongicides) sont recherchés; pour cela, il faut que la mortalité soit récente et constatable (cadavres d'abeilles devant les ruches; présence d'abeilles aux comportements anormaux, existence de réserves dans les ruches, etc); complémentairement, une enquête dans un rayon d'1 à 3 Km autour du sinistre est diligentée chez les agriculteurs-producteurs. Dans le cadre de mortalités hivernales, les mortalités ne sont généralement pas récentes, les abeilles mortes le plus souvent absentes ou trop anciennes, donc dégradées. Les recherches toxicologiques se font sur des paquets d'environ 300 abeilles. Les faire sur la cire ou sur des abeilles survivantes n'apporte généralement pas des éléments de preuve de responsabilité d'un pesticide. En cas de suspicion d'intoxication, l'apiculteur doit prélever le plus tôt possible les abeilles mortes ou mourantes ou présentant des signes anormaux et les conserver au congélateur pour une éventuelle analyse.
Beaucoup de mortalités d'hiver sont la conjonction de nombreux facteurs: parasitisme élevé par varroa; disette en rapport avec un hiver rude et/ou long, ou une période de redoux en début d'année favorisant une floraison mellifère précoce et suivie d'une période froid, ventée, souvent humide qui met à mal les colonies en croissance soudain privées de provisions; microclimat local défavorable; maladies (loques et nosémose pour l'essentiel) se développant sur un terrain fragilisé. L'étude EPILOBEE a montré cette multiplicité des facteurs. La prévention est donc prioritairement une gestion du parasitisme par varroa (comptage des varroa en vérification de l'efficacité des traitements d'automne, comptages avant l'hiver pour s'assurer de la capacité de la ruche à survivre à l'hiver, traitement raisonnés), une bonne gestion de réserves à disposition des ruches, c'est à dire des bonnes pratiques de l'élevage apicole. Ce qui ne veut pas dire que les pesticides ne peuvent pas être mis en cause. Le néonicotinoïdes viennent d'être interdits d'usage agricole, ce qui apportera surement une amélioration de la situation des abeilles et autres pollinisateurs. Je sui moi-même vétérinaire mandaté dans le Vaucluse, avec 13 ans d'expérience apicole, en collaboration avec le GDSA 84: les missions concernant les mortalités massives sont menées avec sérieux autant par les vétérinaires que par le service des végétaux dans notre département. Mais on ne peut demander à l'administration de réaliser des recherches de toxique de façon aussi aveugle que coûteuse; montrer que les bonnes pratiques d'élevage sont bien appliquées est donc le préalable à toute discussion sérieuse, de façon à être entendu par les pouvoirs publics. Ce n'est pas toujours aisé; mais je pense que c'est payant à terme. Soyez assurés de mon soutien car la situation décrite est effectivement dramatique.
Michel RICODEAU

Michel Ricodeau
02/05/2018 - 17:27:36

Arrêtons de nous plaindre.
Les poltiques se foutent de nous.
On ne pèse rien électoralement.
Bruxelles est vendu aux multis.
La FNSEA aux vendue aux grandes cultures
la seule solution est dans l'action.

Philippe du Roy de Blicquy
02/05/2018 - 17:24:33

que peut-on attendre d'un tel ministre qui ne pense qu'à garder sa place?
désespérant de voir la sottise de nos gouvernants

guionnet
02/05/2018 - 17:15:44

Le plus scandaleux, c'est qu'on sait depuis 24 ans que les néonicotinoïdes sont dangereux pour la faune (particulièrement les abeilles.

http://theconversation.com/interdiction-des-insecticides-neonicotino-des-pourquoi-a-t-il-fallu-attendre-plus-de-20-ans-95759?utm_source=twitter&utm_medium=twitterbutton  

Martine
02/05/2018 - 17:08:00

Les Chinois ont trouvé la parade: polliniser des vergers entiers à la main!!! Il est vrai que compte tenu de sa population, la Chine ne manque pas vraiment de main d'oeuvre. Mais c'est aberrant. Les insectes pollinisateurs -tous- participent depuis que les fleurs et eux-mêmes existent à la reproduction des végétaux. Et les espèces animales -toutes y compris la nôtre- bénéficient depuis leur origine de cette main d'oeuvre gratuite qui leur offre des aliments, des médicaments, des matériaux pour construire ou autre et, en sus, de la beauté. Et pour le seul profit des actionnaires de quelque multinationale avide de bénéfices à court terme, les politiques acceptent l'extinction des pollinisateurs? On marche sur la tête. J'ai des parents apiculteurs et j'apporte mon soutien à tous les apiculteurs.

Mireille
02/05/2018 - 17:04:50

J'ai vu il y a quelques mois que des abeilles-robots ont été mises au point par des "chercheurs", mini-robots qui seraient appelés à remplacer les vraies. Est-ce qu'on peut dire qu'on extermine volontairement nos abeilles biologiques pour les remplacer par de la robotique et faire tourner l'industrie ?

Je pense la meme chose... c'est plus qu'inquiétant...

Sophie Petit
02/05/2018 - 16:18:33

des amis possédant quelques ruches, nous somme bien d'accord avec vous...

alexander voivoditch
02/05/2018 - 15:59:34

Bon, ils n'ont toujours pas compris. Les députés européens qui somnolent comme bercés par le vroum vroum des abeilles, les gars de la FNSEA les vieux comme les jeunes( encore moins déniaisé), les consommateurs qui achètent de la mélasse à la sueur de serfs chinois. Tous les docus lanceurs d'alerte, tous les apiculteurs désespérés, tous les robots pollinisateurs qui découvrent le drame et clignent leurs yeux rouges pour signaler leur détresse ne suffisent pas pour arrêter l'abeillocide.
BZZ BZZ tenez bon!

c nusbaum
02/05/2018 - 15:38:59


En Dordogne, complètement désespérant. On tourne autour des 80% de pertes. Là je parle d'abeilles domestiques mais ce n'est que la partie quantifiable des pertes d'insectes et notamment les auxiliaires. Les vergers sont restés silencieux, les glycines muettes.
Quelques bourdons,quelques xylocopes,très peu osmies... Chez nous il ne reste que des guêpes.

Groseille
02/05/2018 - 15:30:05

De tout coeur avec vous dans votre combat. L’hypocrisie et le double langage de nos gouvernants sont affligeants et plus qu'inquiétants... Reagissons en nous mobilisant dans des collectifs actifs. Le changement de cap ne viendra pas d’eux.

Catherine FEDY
02/05/2018 - 15:18:36

Et la pollution électromagnétique ? Sujet tabou ?

Rémy
02/05/2018 - 15:10:12

J'habite en sud 17, près de vignes qui s'étendent de plus en plus. Je vois très peu d'abeilles.Juste quelques bourdons... Mes 3 pruniers semblent pourtant avoir été pollinisés normalement car le coeur des fleurs commence à grossir pour donner des fruits

J'ai vu seulement 2 abeilles en quelques jours dans mes glycines en fleurs. J'en ai sauvée une petite noire qui était entrée chez moi et une autre "normale" au moment où elle était en train bizarrement de se blottir dans le trou d'aération en haut de ma fenêtre, au milieu d'un petit cocon de mite !
Comme si elle avait froid ou voulait se protéger de quelque chose
Quelqu'un a déjà vu cela ?

J'ai vu il y a quelques mois que des abeilles-robots ont été mises au point par des "chercheurs", mini-robots qui seraient appelés à remplacer les vraies. Est-ce qu'on peut dire qu'on extermine volontairement nos abeilles biologiques pour les remplacer par de la robotique et faire tourner l'industrie ?

Jacqueline Chevallier
02/05/2018 - 14:54:30

J'ai lu, récemment,qu'au niveau du parlement européen que l'interdiction d'utilisation de 3 insecticides néonicotinoïdes avait été voté.

mic91
02/05/2018 - 14:52:05

C'est très bien d'étaler à la connaissance publique et ne plus se cacher en pensant que cela n'est que le résultat des incompétences des apiculteurs : ils ont très loin d'être incompétents mais ils sont TOUS VICTIMES d'un système faussé d'avance au regard de la fameuse note de service qui ne fait pas rechercher ce qui permettrait d'accuser sans aucune possibilité de déni l'impact de tous les ''CIDES'' tant à l'échelon individuel qu'à l'échelon des cocktails et leurs interagissements. C'est le PRÉFET qu'il faut bloquer dans son bureau derrière les monceaux de ruches mortes non pas de l'hiver, mais de toutes ces molécules qui ajoutent leurs actions mortifères les unes au bout des autres et il faut le bloquer jusqu'à avancement sans possibilités de retours voires dérogations ou autres subterfuges permettant de ''gagner du temps'' pour les industriels du chimique LES TUEURS EN COL ET BLOUSE BLANCHE

Maurice DOUTEAU
02/05/2018 - 14:33:39

total soutien aux apiculteurs. L'abeille c'est la vie !
vive la vie !
et honte aux entreprises qui polluent et tuent la vie. Stop à la pollution
une consom 'actrice du bassin minier pas de calais

Michèle Goossens
02/05/2018 - 14:25:12

Ne pas agir de façon "autoritaire" est une démission de nos dirigeants, on sait aujourd'hui les dégâts occasionnés par les pesticides agricoles, mais pas que..... Le modèle agricole est périmé, les alertes ne datent pas d'aujourd'hui (1950, un chercheur soulevait déjà le sujet et l'impasse dans laquelle on s'engageait).

Il n'y a plus à tergiverser, au diable les Monsanto, Bayer, Sygenta et autres... et que la FNSEA fasse enfin son examen de conscience....

Merle désenchanté
02/05/2018 - 14:24:56




incroyable que des vétos ne fassent que des constats mortifères dans ce contexte!
qu'en pensent les autres?
les apiculteurs jeunes et moins jeunes nécessitent
intérêt et collaboration de tous.....de l'état responsable en partie de l'agriculture et des autres, de tous les autres!

mondo
02/05/2018 - 14:20:18

2 ruches vides pour moi soit 100% de pertes ...
Snif...

JEAN LE DELLIOU
02/05/2018 - 14:09:46

plus d'abeille, plus de pollinisation ...
c'est un suicide pour remplir les poches de monsanto-bayer ... "aux armes citoyens" !

Jean Brunel
02/05/2018 - 13:11:24

Que "Môssieur Hulot" reconnaisse enfin la réalité des chemtrails, Haarp et autres manipulations assassines de tout le vivant ! = Les abeilles !
Mais la gamelle politique est généreuse, il ne va pas cracher dedans.
Nous sommes un bon troupeau de moutons, enragés ou pas,noirs ou pas,au pire, les vaccins et les puces RFID auront raison de nous.
Bon courage à tous pour l'avenir qui nous est programmé, et bon courage aussi au CNTF samedi 05 Mai 2018 à 11h00 place de la Concorde à Paris.

RASLEBOL
02/05/2018 - 12:52:00

Nord Franche-Comté, début mai 2018 : magnifiques pommiers en fleurs, plus beaux encore que l'année dernière, MAIS pas d'abeilles au verger...
Bon sang, réveillez-vous, Messieurs les décideurs, il est l'heure de la destruction moins cinq minutes !!!
Sinon, poussez-vous de là et laissez-nous agir.
Tout mon soutien aux apiculteurs et à José Nadan.

Frawald
02/05/2018 - 12:04:09

possédant quelques ruches, je suis de tout coeur avec vous...

michele montet
02/05/2018 - 11:51:25

les abeilles c'est la vie sur terre , plus d'abeilles c'est ma mort car plus de fruits etc... pollinisé par les abeilles

Pierre BELLERT
02/05/2018 - 11:33:40

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !