actualité écologie

AG Cyberacteurs

27 mai : Les cobayes lancent l'alerte

Electricité 100% renouvelable ?

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Soutien permanent aux paysans de NDDL

OPÉRATION

Ne laissez pas vos appareils en veille

Journal des Bonnes Nouvelles

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction N° 955: soutenons les indiens contre une route en Bolivie

Les habitants du parc national de TIPNIS en Bolivie se mobilisent car le gouvernement vient de ressortir des cartons un projet de route traversant la forêt du parc national. En 2009 et 2014, soutenus par les protestations nationales et internationales, dont cyberacteurs, ils avaient empêché le projet de se concrétiser.

[ 5 067 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 22 novembre 2017

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Ambassadeur de Bolivie
En soutien à les habitants du parc national de TIPNIS en Bolivie

Plus d'infos

Bolivie, TipnisNous avions déjà, avec succès, soutenu la marche des indiens contre une route en Bolivie en 2010
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=428  

“Nous devons tous protéger le TIPNIS. Cette tâche n’incombe pas seulement aux citoyens boliviens, mais à tous les habitants de la planète”, explique Ademar Mole, président de l’Association des Mojeños, un des peuples indigènes vivant dans le Territoire indigène et parc national Isiboro Secure, mieux connu sous l’acronyme TIPNIS.

Le TIPNIS est une zone protégée de plus de 12 000 km² (environ l’Ile de France) qui s’étend de la forêt tropicale dans les basses terres d’Amazonie à des montagnes pouvant atteindre 3 000 mètres d’altitude en passant par des flancs de montagne raides et boisés. Il n’est pas seulement la terre d’origine reconnue de 3 peuples indigènes, il abrite aussi une multitude d’animaux et de plantes, dont le puma, le jaguar et le tatou géant.

Il y a 7 ans, les habitants du TIPNIS s’étaient déjà soulevés contre la construction de cette route. Ils avaient été soutenus par des protecteurs de l’environnement et des populations indigènes dont ICRA.
Le succès avait été total : en 2014, le gouvernement bolivien avait fait preuve de compréhension en promulguant une loi faisant du TIPNIS un espace intangible.

Mais le gouvernement a abrogé cette loi en août 2017, ressortant des tiroirs les plans de construction de la route. Comme le prouvent des études scientifiques, la jonction routière serait la porte ouverte aux bûcherons, aux chercheurs d’or, aux spéculateurs et aux braconniers, qui détruiraient la nature et les moyens de subsistance des populations autochtones. “Nous allons entreprendre toutes les démarches juridiques qui s’imposent dont une plainte pour violation de la Constitution” explique Mole. “Et si cela est nécessaire, nous défendrons notre terre avec des arcs et des flèches et organiserons une marche à La Paz”.

Le parc national Isiboro Secure a été créé en 1965. La Bolivie compte 22 parcs nationaux. En 1990, les autorités ont reconnu les droits fonciers des populations autochtones, d’où le nom “Territoire indigène et parc national Isiboro Secure”. Les habitants ont reçu un titre foncier collectif formel (Territorio Comunitario de Origen – TCO) en 2009, après une longue bataille. Ils ont régulièrement protesté entre 1990 et 2012 pour la protection de la zone et la reconnaissance de leurs droits en organisant de nombreuses marches jusqu’à la capitale La Paz.

Le projet de construction d’une route nationale traversant le TIPNIS a vu le jour en 2011. Cette route doit relier les villes de Villa Tunari (département de Cochabamba) et San Ignacio de Moxos (département de Beni). Les populations indigènes ont rejeté le projet avec véhémence, déclarant vouloir conserver leur territoire dans son intégralité.

Qui profiterait réellement de la route nationale ?

Préservée “sur le papier”, la nature du TIPNIS est pourtant soumise à une menace croissante. Ainsi, des concessions ont déjà été accordées à des groupes pétroliers à l’intérieur de la zone protégée. Des bûcherons abattent de plus en plus souvent des arbres de la forêt tropicale dans l’enceinte du parc.
Le projet de route traversant le parc national doit faciliter l’exportation de soja provenant des zones agricoles à l’est de la Bolivie et des États frontaliers du Brésil. L’artère routière relie le Brésil aux ports d’embarquement situés sur la côte pacifique chilienne en passant par la Bolivie. Jusqu’à présent, cette liaison était interrompue par les 60 km de route nationale encore manquants dans la zone du TIPNIS.

La liaison ne contribue donc pas au développement des communes indigènes contrairement à ce qui est affirmé officiellement. Celle-ci sert surtout les intérêts commerciaux des industries agricole, forestière, minière et pétrolière.
Les habitants ne s’opposent pas au développement, mais redoutent d’être anéantis par la route. Les organisations indigènes qui représentent les communes concernées demandent à ce que l’on cherche un tracé subsidiaire contournant le TIPNIS. La route doit relier le département du Beni situé dans les basses terres d’Amazonie à celui de Cochabamba situé dans les Andes.

<strong>Nous vous proposons d'interpeller une nouvelle fois l'ambassadeur de Bolivie
</strong>Embajada del Estado Plurinacional de Bolivia en Francia 12 avenue du Président Kennedy - 75016 Paris 01 42 24 93 44
01 45 25 86 23



Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à contact@emboliviafrancia.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Pas d'autoroute dans le TIPNIS
  • Message : Monsieur l'ambassadeur,

    Je soutiens les populations indigènes du « Territoire indigène et Parc national Isiboro Secure » (TIPNIS), qui constitue leur habitat et demande un tracé alternatif pour ce projet d'autoroute évitant de traverser ce territoire.
    Veuillez croire en ma mobilisation citoyenne.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

12 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

donde està ele respecto de la pachamama ??? Desilusionado por Evo !

OLIVIER CASSARD
07/05/2018 - 13:11:43

Que fait Evo Morales ? Je croyais qu'il défendant les indiens contre les intérêts des capitalistes ?

Françoise GERARD
11/12/2017 - 18:42:25

Après les avoir spoliés d'une grande partie de leurs terres, privés de leur culture, parqués dans des réserves, abêtis à l'occidentale, les Indiens ont encore à défendre l'intégrité d'un territoire qui leur permet de survivre. Que les autorités cessent de leur imposer des aménagements qui ne tiennent compte que des profits des multinationales !

Geo
27/11/2017 - 15:41:01

Solidarité

isabelle obscur
25/11/2017 - 09:14:53

raz le bol de tous ces aménagements de notre terre pour le profit de quelques financiers , toujours et du pétrole soutient aux indiens du tipnis

jean
23/11/2017 - 17:38:17

je n'ai pas changé d'avis depuis l'origine du projet et maintient que toutes ces atteintes à la nature sont dangereuses pour l'équilibre de la planète.

un anonyme
23/11/2017 - 16:07:41

Basta

Frederic Bonfils
23/11/2017 - 04:17:24

Si seulement on pouvait faire confiance aux gouvernements pour faire respecter les engagements et que cette route soit un réel progrès. Malheureusement elle ne permettra à terme que la penetration des multinationales (pétrolières, agricoles et cartels de la drogue) pour exploiter les richesses de cette region, exproprier les indiens qui y vivent et détruire la forêt. C'est l'ambition du capitalisme ou libéralisme ambiant, peut importe le nom qu'on lui donne. Alors qu'il faut de toute urgence une politique mondiale orientée écologie, pour ralentir la déchéance qui guette l'humanité dans un avenir proche.

Christian Perez-Gil
22/11/2017 - 22:23:33

Laissons quelques poumons à la planète, de grâce!

un anonyme
22/11/2017 - 21:34:22

Luttons pour défendre les droits des plus faibles

Jean Claude Klaine
22/11/2017 - 19:10:57

Ma mémoire fait resurgir devant moi un pays très pauvre, très beau avec des personnes courageuses mais désabusées, prés de quarante ans déjà.

Georges Doussiet
22/11/2017 - 17:58:05

Hay muchas carreteras y un solo TIPNIS.

Soutien aux peuples du TIPNIS. Respect pour leurs terres préservées.

Frawald
22/11/2017 - 17:48:42

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !