actualité écologie

Annoncez la couleur !

Journal des Bonnes Nouvelles

AG Cyberacteurs

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Ne laissez pas vos appareils en veille

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

météo

Samedi 3 octobre: marchons sur les aéroports!

Les 10 jours verts Transacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide

  #Loup   #renard



Cyberaction N° 1180: Renards, Loups Non aux tirs aveugles

« La France est l’un des seuls pays d’Europe à autoriser la chasse d’espèces menacées »
Deux projets d'arrêtés concernant la destruction des renards et des loups sont soumis à consultation.

[ 3 267 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 20 décembre 2019

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Directrice de la communication au Ministère de la Transition écologique et solidaire

Plus d'infos

renard,Renards

Arrêté modifiant l’arrêté du 3 juillet 2019 pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts
fin de la consultation : 27/12/2019
La destruction des renards doit se faire à égalité de traitement avec ceux chassés en vénerie sous terre.
http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/arrete-modifiant-l-arrete-du-3-juillet-2019-pris-a2112.html  

Pour l'argumentaire nous vous renvoyons à la cyberaction Non à l'arrêté anti renard du Val d'Oise
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=2481  

Loups
Projet d’arrêté portant expérimentation de diverses dispositions en matière de dérogations aux interdictions de destruction pouvant être accordées par les préfets concernant le loup (Canis lupus)
Fin de la consultation 25/12/19
http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-d-arrete-portant-experimentation-de-a2110.html  

Pour l'argumentaire vous pouvez vous inspirer d'un des commentaires déjà déposé par FNE Aura (France Nature Environnement Auvergne Rhône Alpes) ,
Près de 100 loups ont été tués cette année au titre du plan loup 
-  L’impact de ces tirs quant à l’évolution des dommages causés a-t-elle été conduite avant que la même mesure ne soit reconduite ? La réponse est NON 
-  En France un loup tue en moyenne 20/25 ovins par an. Dans les autres pays d’Europe où le loup est présent, ce chiffre descend à 4/5, soit 5 fois moins. Une analyse poussée des causes de ce différentiel est-elle proposée ? La réponse est NON
Se concentrer sur la politique du chiffre c’est céder aux pressions des lobbies. Ce n’est pas et ne sera pas une réponse adaptée aux véritables enjeux.
Seules la mise en place de vraies mesures de protection des troupeaux, de leur contrôle, de l’assistance technique pour une mise en œuvre efficace et à leurs adaptations permettrons une réelle réduction des dégâts et une meilleure cohabitation entre pastoralisme et vie sauvage

En plus nous vous proposons d'écrire à la Directrice de la communication au Ministère de la Transition écologique et solidaire

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à florence.fayolle-fremont@consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Renards, Loups Non aux tirs aveugles
  • Message : Madame,
    60% des populations d'animaux sauvages ont disparu sur terre en moins de 50 ans.
    Le Code civil prévoit désormais, depuis le 16 février 2015, que l'animal est un être vivant doué de sensibilité.
    Je tiens à vous redire mon opposition à la destruction aveugle de la faune sauvage en France comme ailleurs.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

78 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Merci Mr Bauterne et merci à cyberacteur ne de pas censurer nos propos contrairement à d'autres sites qui pour avoir droit à laisser une opinion ...(c'est le titre usurpé de leur site... ! On doit signer la pétition ...qui n'est pas dans notre idée de pensée ou avis ...!
Alors je le redis si on ne veut pas des élevages industriels qui ont commencé à se mettre en place
Si on ne veut pas voir des fermes de 1000 ha ou plus avec toutes les conséquences induite sur l'environnement et la bouffe...!
Ne mettons pas des contraintes insupportables aux paysans qui de moins en moins nombreux essaient de s'en sortir dans un système mondialisé ou toutes marchandises rentrent de tout afin seulement de faire baisser le prix des productions
Le premier scandale a mettre en pétition serait de lutter et trouver des solutions pour tous les collègues déprimés et dont 400 se suicident par
Cyberacteur n'aurait il pas une solution pour sauver notre espèce en voie de disparition
Pour rester un peu positif la bio permet à quelques uns d'entre nous de survivre au prix de grands efforts ...mais jusqu'à quand ? Il y a de telle distorsions de coûts de main d'oeuvre...!
Alors merci à ceux qui font cet effort d'acheter bio parce que le problème de la diffusion de molécules de synthèse est autrement plus probl?matique sur l'environnement et la santé en général que quelques loups renards blaireux à déplacer dans des réserves naturelles ultra-cloturées
...
L'équilibre écologique peut se rétablir par la présence d'herissons de faucons crécerelles de couleuvres etc avec ces animaux auxiliaires de déplaçant moins....:
moins de propagations de tiques avec son cortège de maladie comme la maladie de Lyme de plus en plus préoccupante pour les ruraux et vous même les promeneurs...

PR
15/03/2020 - 11:34:09

a PR

Enfin des paroles justes et des arguments solides .
BRAVO des deux mains .Ne nous trompons pas de cible.Laissons les ruraux s'occuper de leurs campagnes et les gens des villes régler le problème des villes et les vaches seront bien gardées .

Bauterne
13/03/2020 - 11:52:37

Le loup depuis l'ancien régime et même bien après et ce jusque dans les années 1950 a toujours été considéré comme nuisible et sa destruction d'intérêt publique , aussi bien pour des raisons sanitaires , que conflictuelles avec les animaux domestiques mais aussi les attaques nombreuses sur l'homme .Aujourd'hui on a réhabilité le loup en changeant son statut de nuisible en animal sympathique .Hors dès lors de son retour il y a 25 années alors que l'on avait tous oublié ce qu'il était, les problèmes ont commencés à reparaître chez les éleveurs comme si le passé refaisait surface .
Ce n'est pas difficile de modifier une loi mais elle ne change pas le fond du problème qui reste entier , combien d'éleveurs de haute montagne vont encore jeter l'éponge cette année ???
A méditer

Bauterne
13/03/2020 - 11:22:40

Des arguments ultra développés.............
Faut il croire à la réincarnation de notre ame dans la vie d'un animal.....?
cela voudrait signifier suivant mes calculs
En abattant un loup ou un renard j'augmente la probabilité de sauver la vie d'une une douzaine de poules ou agneaux
suivant le carnage fait par le prédateur chaque fois autant d'âmes sauvées et ceci de façon répetée chaque fois que sa faim se fait ressentir....

PR
12/03/2020 - 21:36:30

Homme sans conscience,homme sans âme...

Elie sanfilippo
02/03/2020 - 11:11:41

Dans mon argumentation par rapport aux animaux sauvages j'ai oublié de dire que ceux ci et plus particulièrement les chevreuils ...sont des bons réservoirs à tiques et favorisent la transmissions des borrélias...
Nb
Quand je parlais des suicides des paysans c'est bien 400 par an et non pas un nombre sur dix ans

PR
20/02/2020 - 21:20:27

Je ne vous connaissais pas , tant mieux on fera sans doute un bout de route ensemble.

Une pisseuse de Collias.

meremich
24/01/2020 - 18:18:47

Non le renard ne se contente pas d'une seule poule s'il y en a une dizaine et s'il n'est pas dérangé c'est un carnage...quant à Romulus c'est bien d'avoir une pensée pour eux ...moi j'ai une pensée pour les 400 paysans dans les difficultés qui se sont suicidés parce qu'ils avaient du mal à joindre les deux bouts.. et pour les milliers de paysans qui vont encore se suicider

PR
23/01/2020 - 20:31:33

J'ai toujours été fasciné par les loups et l'organisation de leurs meutes et puis c'est grâce à une louve que Romulus et Remus ont survécu et donc que nous sommes là!
Quant aux renards ils croquent une poule de temps en temps pour se nourrir et non par plaisir comme beaucoup trop de porteurs de pétoire!

pigef
20/01/2020 - 10:33:14

A Farwald:
Je te remercie d'avoir participé à ce débat ouvert et je remercie cyberacteur de ne pas avoir censuré le débat (contrairement à d'autres sites ...et forums)
Alors mettons des chiffres sur du vécu:
Pigeons qui dévastent un ha de plantules de tournesol( soit l'équivalent d'un sac de semence de ~5kg)
Récolte 6 pieds restants de tournesol > parcelle détruite pour ne pas avoir une prolifération d'herbes indésirables...même pas de grains pour nourrir les campagnols...!
En temps normal je protège par des tirs les pigeons plus pour les effrayer que pour les tuer...récolte 2,5 tonnes de grains qui va donner 700 litres d'huile à 5 euros le litre pertes dues aux mulots 20 kg je n'ai jamais vu bcp de pertes seulement les têtes tombées au sol
Sachant que plusieurs couples de faucons crécerelles nichent dans les trous de murs de notre vieille grange ils font le travail de régulation, eux ne mangent pas les poules...sans parler des couleuvres et des hérissons...
Pour le raisin de table le cépage précoce qui est demandé par nos clients (étant le premier cépage qui est valorisé à 4 euros du kg ...il nous est déjà arrivé de faire passer un expert qui a compté les grappes atteintes ...80 % de pertes donc certaines grappes à moitié "exclaffées" par le blaireau et les autres achevées par le chevreuil
Dégâts dues aux mulots qui grimpent dans la souche quand les autres ne se goinfrent pas deux grappes sur la parcelle et encore...
dégâts dans une parcelle de blé 20 kg en tout et pour tout sur les bords du champ proche de la haie...non il ne faut pas exagérer les chiffres pour justifier l'utilité de certains prédateurs loups renards Blaireaux,fouines ...etc
Que vous dénonciez certaines pratiques de chasse plaisir OK mais la régulation est nécessaire parce que suivant vos théories il va arriver que l'on ne pourra plus écraser un frelon asiatique...une mouche Suzuki i et même les mulots car certains en ont comme animaux de compagnie...qui peut faire perdre des récoltes entières de fruits...etc. Etc...eh oui c'est aussi la vie de la nature
Quand aux grands animaux (ex du cerf....) ils ne sont pas encore arrivés dans nos parcelles cultivées (je touche du bois...) Car je vous dis pas les dégâts dans nos fruitiers et dans nos parcelles...ils n'ont pas leur place on a toujours fait sans...pourquoi ne pas les réguler une population peut vite devenir envahissante si elle n'est régulée et ainsi créer des catastrophes environnementales
Lors de mon cursus scolaire j'avais la meilleure note en écologie (coef 4 en 1974 pour le brevet de technicien agricole.. )
Les moyens de protection...parlons en ils ne sont jamais efficaces à 100% ou ont un coût démesuré) les filets bleus dont vous parliez les chevreuils les soulèvent la clôture les citadins la laisse ouverte...les répulsifs pas toujours efficaces et très chers...
Quand il y a dégâts plus personne pour une aide morale ou financière...
Alors ce sera ma conclusion aussi de ma participation
Par des actions de sensibilisation croyant bien faire ...des mesures législatives peuvent accélérer ce qu'elles étaient sensées combattre
Je le redis le berger et le petit paysan a besoin d'être protégé au même titre que son environnement
En l'empêchant de se défendre des prédateurs et par le choix d'une société qui l'a acculé à produire moins cher vous avez favorisé son éviction de sa campagne et ainsi permis la mise en place de structures agricoles
géantes qui avec les complicités des pouvoirs publics (autorisations diverses :agrandissements SAFERS AMM (autorisations de molécules "toxiques"sur le marché, INRA> recherches orientées
Type de scrutin professionnel biaisés...)
Accords d'échange multilatéraux opaques .. et non démocratiques ...complaisances diverses au niveau politique :sur les droits à produire
Bâtons dans les roues pour ceux qui ne sont pas dans le rang...on a vécu cela vis a vis de la SAFERS et l'INAO dans le classement de parcelles qui auraient été destinés à faire de l'AOC
Lourdeurs administratives quand il y a préjudice ,perte de récoltes etc etc
Maintenant je viens de prendre la retraite agricole après avoir nourri elle me fait honte par rapport au service que nous avons rendus à la société , après avoir été fonctionnaire pendant 20 ans j'ai vu et analysé les deux faces du tableau
Je dis bon courage à tous ceux qui se lancent dans une agriculture à échelle humaine tout en fournissant des produits propres n'ayant pas altérés l'environnement chimiquement ... après maintes luttes(ogm...etc) par ex avec José...pour changer le monde ce sera par l'information du consommateur (on est ce qu ont mange...)qui lui détient trois pouvoirs
Le premier c'est le bulletin de vote
Le second c'est son acte d'achat
Le troisième politique la mobilisation en exerçant la pression médiatique et ça vous l'avez bien compris.. mais attention je le redis ne vous trompez pas de cible
cela peut être contre productif.
Nb une idée au lieu de tuer peut être une voie la stérilisation d'espèces invasives pigeons étourneaux ....

PR
12/01/2020 - 15:01:03

Nous pourrions discuter sans fin sur le sujet et ceci sera ma dernière intervention pour ne pas trop monopoliser Cyberacteurs.
Je me demande seulement comment vous allez gérer les dégâts des Campagnols terrestres et des mulots lorsqu'il n'y aura plus de renards pour les réguler ?
Avec de la bromadiolone ?
Tout est lié dans la nature. La diminution drastique ou la disparition d'une espèce favorise un surdéveloppement des proies qu'elle consommait. Ensuite, nous nous retrouvons dans la situation où il faut à nouveau réguler. Où cela s'arrêtera-t-il ?

Bien sûr que vous n'avez pas le choix face à un ours polaire menaçant ou même lorsqu'il se trouve des pieds de Datura stramonium dans vos champs, plantes qui peuvent rendre votre récolte invendable.
Mais ces cas sont des exemples extrêmes. Les extrêmes ne faisant pas la règle. Concernant le renard, vous avez toujours le choix de bien enfermer vos poules !

Je ne souhaite pas la mort des paysans ("paysans" par opposition aux "entrepreneurs agricoles"), bien au contraire. Mais je ne souhaite pas non plus un monde sans animaux.

En vous lisant, je me suis fait la réflexion que les prédations éventuelles seraient mieux acceptées par les agriculteurs si elles ne venaient pas s'ajouter à d'autres pressions, économiques et humaines celles-là. Concurrences déloyales des produits importés, politique interne et communautaire favorisant le conventionnel ainsi qu'un certain "biopportunisme" de la conversion au détriment de l'agriculteur bio déjà installé et sincère dans ses convictions, rapacité des centrales d'achat, voire des coopératives agricoles, perte de solidarité dans le milieu etc, etc...
De quoi transformer un beau métier en enfer ! Nous sommes complètement d'accord à ce sujet.
Cependant, à mon sens, vos véritables ennemis se trouvent dans ce système libéral et ultra capitaliste. Plus que dans la nature. Bref, les loups les plus dangereux pour vous, ce sont les centrales d'achat.
Donc, je vous retourne l'un de vos arguments : ne vous trompez pas de cibles !
Mais peut-être que, comme dans Germinal, il est plus facile de s'attaquer à l'épicier qu'au patron de la mine...

De la confrontation de nos points de vue, je retire également que si l'écologie veut progresser, elle devra intégrer davantage le volet social et le volet démocratique à son programme.
Voilà, merci pour ces échanges PR et merci à Cyberacteurs qui les a permis. Je vous souhaite une bonne année 2020 et de bonnes récoltes. Nos points de vue divergent au sujet des animaux dits "nuisibles", cela ne fait pas de nous des ennemis (je continuerai à acheter bio ;-)) et j'aimerais bien voir les gens de la conf' nous rejoindre dans la rue lorsqu'il s'agit de lutter pour une plus grande justice sociale !

Frawald
11/01/2020 - 18:55:11

A Frawald
Une histoire d'échelle
si vous perdez un panier de cerise ou même tout votre cerisier et même toutes les poules vous ne vivez pas que de ça ...
alors qu'un paysan s'il perd sa récolte ou ses animaux ce n'est pas pariel
il lui faut aussi affronter la baisse récurrente du prix payé ,le risque météo grêle inondation gel etc parfois cumuler plusieurs cata. dans la même année etc etc
Quand vous chiffrez le rapport coût/ bénéfice, pour nous le coût c'est aussi tous les moyens et la main d'oeuvre à mettre en place pour se protéger des pertes
Hypothèse : les décennies que nous avons eu par le passé , sans loups permettait à l'agriculteur et au berger de vivre En présence du loup tout est différent et je ne pense pas que le bénéfice (de le voir filmé à la télé ) du loup et du renard et des autres nuisibles soit aussi important que vous le mentionnez
surtout qu'avec ces animaux ,même les étourneaux les pigeons qui prolifèrent le régulateur était l'homme qui les attrapaient dans les pigeonniers pour les manger....! donc la nature ne se régule pas si facilement que cela sinon ce serait la jungle , la loi de l'animal le plus fort ...et à ce jeu là même certains animaux même protégés doivent être abattus parce qu'ils présentent un risque pour la population ou les enfants ...je pense par ex à l'ours polaire quand il pénètre dans les petits villages ...ils ne lui font pas de cadeau comme lui n'en ferait pas en présence d'un enfant ...
alors par rapport à la biodiversité qui est nécessaire avec des auxiliaires oui
avec ces prédateurs non contrôlables et invasifs comme les mauvaises herbes non
Pour les personnes qui prennent position en faveur de ces animaux ,qu'ils prennent contact avec ceux qui sont sur le terrain et partent vivre ce genre d'expérience de voir des récoltes perdus (je me rappelle de la tête qu'avait fait la
stagiaire à la vue de la disparition des cerises que nous devions récolter) ou animaux éventrés etc
Ceux sont des émotions qui nous marquent au fer rouge pour une histoire de survie économique tout court... Nous comptons jamais sur le remboursement des pertes engendrées ...quel serait les remarques de ces personnes pro sauvagine si au lieu de vendre sur le marché nous mettions une boite pour terminer l'année ...!on aurait une dizaine d'euros tout au plus mais pas des milliers d'euros afin de faire face aux charges actuelles .
Elles auront un autre regard
j'espère
Surtout qu'elles ne participent pas par manque de discernement à la disparition des ruraux parce que cette disparition amplifiera l'agrandissement des fermes (de 1000 ha ou 4000 vaches )avec pour conséquences moins de haies moins de talus des parcelles plus grandes moins de bosquet plus de risques d'inondations en aval, plus de gros tracteurs sur les routes (avec les risques qui vont avec )plus de chimie pour contrôler les cultures et les animaux plus de nappes et de produits alimentaires contaminés par des résidus de pesticides de synthèse
moins de services dans les campagnes ...plus de chômage etc etc
signez plutôt une pétition pour qu'il n'y ait pas un paysan qui se suicide par jour

PR
10/01/2020 - 19:42:06

Dudu quand tu dis que les plantes ont des sentiments je suis de ton avis et j'ajouterai que nos sentiments peuvent être ressentis par celles ci ce qui explique la situation d'harmonie positive qu'il peut en résulter entre le paysan et ses animaux et ses cultures ....si on est passionné par sa culture,celle ci nous le rend bien en terme de production mais aussi haute valeur par rapport à la santé de tout l'environnement immédiat
Mais doit on pour autant avoir un sentiment de culpabilité quand on arraché un pied par ex de datura ultra toxique????ou quand on tué une bestiole sauvage qui elle veut tuer tout le troupeau ...ou manger les rangées de chasselas rangée après rangée jour après jour au fur et à mesure de l'avancée de maturité des cépages ...ou pour les tourterelles se goinfrer des plantules de tournesol en suivant la rangée méthodiquement ( à cause de citadins qui étaient génés par le bruit du canon effrayer il n'avait pas été possible de maintenir celui ci en place sabotages récurrents) aucune récolte sur la parcelle de tournesol ...pertes 4000 euros de manque à la fin de l'année...sur notre salaire pour vivre... L'alors le fait d'imposer par des lois qui brident les initiatives de défense envers les nuisibles vous obtenez l'inverse sur le long terme
Disparition du berger disparition des petits paysans qui favorisent l'agrandissement des usines agricoles qui elles utilisent toute la chimie dont elles peuvent disposer avec les conséquences autrement préjudiciables sur la santé de l'environnement au-travers de la problématique de l'eau
Mais aussi de l'homme qui est de plus en plus affecté par des maladies rares ,inconnues jusqu'alors
Les paysans se sont toujours battus pour que l'équilibre des campagnes soit harmonieux laissons lui gérer lui même ces équilibres et surtout ne favoriser pas sa disparition ...
ne vous trompez pas de cible

PR
08/01/2020 - 18:44:34

Pour info, communiqué de la LPO reçu aujourd'hui :
La Commission Nationale du Débat Public met en cause les consultations publiques du Ministère de l'Ecologie.

https://www.lpo.fr/actualites/les-consultations-publiques-du-ministere-en-charge-de-l-ecologie-mises-en-cause-par-la-cndp-dp1  

Malgré le manque de sérieux (et d'honnêteté ?) du Ministère dans son traitement de l'opinion publique, continuons à faire entendre notre voix. Quelle que soit notre opinion, il est intolérable de voir son expression filtrée selon les désidérata et intérêts du pouvoir en place !

Frawald
08/01/2020 - 13:02:21

C'est inadmissible de faire venir des loups dans la nature et que ensuite les chasseurs les tuent.Il en est de même pour ces beaux renards... ZUT alors...

Carmen
08/01/2020 - 11:28:48

Dudu quand tu dis que les plantes ont des sentiments je suis de ton avis et j'ajouterai que nos sentiments peuvent être ressentis par celles ci ce qui explique la situation d'harmonie positive qu'il peut en résulter entre le paysan et ses animaux et ses cultures ....si on est passionné par sa culture,celle ci nous le rend bien en terme de production mais aussi haute valeur par rapport à la santé de tout l'environnement immédiat
Mais doit on pour autant avoir un sentiment de culpabilité quand on arraché un pied par ex de datura ultra toxique????ou quand on tué une bestiole sauvage qui elle veut tuer tout le troupeau ...ou manger les rangées de chasselas rangée après rangée jour après jour au fur et à mesure de l'avancée de maturité des cépages ...ou pour les tourterelles se goinfrer des plantules de tournesol en suivant la rangée méthodiquement ( à cause de citadins qui étaient génés par le bruit du canon effrayer il n'avait pas été possible de maintenir celui ci en place sabotages récurrents) aucune récolte sur la parcelle de tournesol ...pertes 4000 euros de manque à la fin de l'année...sur notre salaire pour vivre... L'alors le fait d'imposer par des lois qui brident les initiatives de défense envers les nuisibles vous obtenez l'inverse sur le long terme
Disparition du berger disparition des petits paysans qui favorisent l'agrandissement des usines agricoles qui elles utilisent toute la chimie dont elles peuvent disposer avec les conséquences autrement préjudiciables sur la santé de l'environnement au-travers de la problématique de l'eau
Mais aussi de l'homme qui est de plus en plus affecté par des maladies rares ,inconnues jusqu'alors
Les paysans se sont toujours battus pour que l'équilibre des campagnes soit harmonieux laissons lui gérer lui même ces équilibres et surtout ne favoriser pas sa disparition ...
ne vous trompez pas de cible

PR
08/01/2020 - 07:19:12

A PR,
Très intéressant votre dernier commentaire, en particulier sur la formation reçue en école d'agriculture !
A la fin de votre post, vous chiffrez les dégâts occasionnés par les animaux dans votre verger. A propos de chiffrage, permettez-moi une petite précision sur le Renard roux :
Lors d'un colloque en 2017, le zoologue et éthologue Denis Richard Blackbourn a déclaré qu'un renard roux fait économiser, grâce à sa consommation de rongeurs, 2400 euros par an à un agriculteur.
Vous trouverez plus d'infos à cette adresse :
https://www.sudouest.fr/2019/11/08/le-renard-nuisible-ou-utile-6800775-10275.php  
Il est dommage qu'une estimation des services rendus ne soit pas réalisée pour chaque espèce déclarée "nuisible". Cela rétablirait l'équilibre.
J'aimerais beaucoup être en mesure de réaliser une telle estimation, mais cela dépasse mes compétences de petite bénévole occupée à recenser les espèces sur le terrain. Accessoirement, j'étais membre des Amis de la Conf'. Malheureusement, l'attitude radicale de certains représentants syndicaux du secteur, plus intéressés à parcourir la France pour militer contre le loup qu'à surveiller leurs troupeaux, m'a découragée.
Enfin, ayant prés, jardin et verger au beau milieu d'une réserve de chasse, nous payons le "prix de la nature" tous les ans, avec les nombreux animaux -- cerfs élaphes, chevreuils, lièvres, renard, blaireau, chat sauvage, fouine -- qui fréquentent le secteur. Mais nous faisons avec et essayons de trouver des solutions pour ne pas avoir trop de dégâts (ex : les troncs d'arbres entourés de grillage comme dans les plantations en forêt ; utilisation de répulsif, clôtures, rondes du chien qui répand moultes crottes et urines autour du terrain, etc...)
Nous avons aussi laissé des zones sauvages où les animaux peuvent trouver refuge et nourriture.
Merci pour cet échange, PR

Frawald
07/01/2020 - 22:52:21

Non a TOUS les tirs,... aveugles ou pas.

Odile HERRENSCHMIDT
07/01/2020 - 21:29:55

Dudu a Remy Rougnon-glasson
je ne saurais vous dire ou elle se situe,mais je sais qu'un acacia a qui on cueille des fleurs(pour faire des beignets par exemple) secrète un poison pour se protéger et émet une hormone,portée par le vent qui préviens ses congénères de faire la même chose. Ensuite j'avais lû dans un science et vie l'expérience d'un chercheur qui avait développé un appareil qu'il branchait sur un magnolia,me semble-t-il,plante particulièrement réceptive.quand il arrivait a son portail,il avait une tendre pensée pour son magnolia:cette pensée déclenchait une réaction (vibration) de la plante,et l'appareil détectant cette vibration,déclenchait l'ouverture du portail.preuve ,s'il en faut que les plantes sont
1 télépathes
2 vibrent
3 ressentent
j'aimerais vous en dire plus sur ce science et vie mais avec des recherches et internet ...
et puis il y a ce film d'un an ou deux :les arbres voisins communiquent entre eux via les rhizomes des champignons et se soutiennent

dudu
07/01/2020 - 15:54:17

A Ferwald
Étant adhérent de la conf depuis quasiment sa création la comparaison avec la fédé est osée...ce que j'essaie de donner c'est l'explication de ce qui se joue en ce moment au niveau de l'évolution de nos campagnes
Un ex la France sous administration cogestionnaire a toujours préférée l'aide à la conversion au détriment de l'aide au maintien (qui a été supprimée) comme en Italie conséquence en Italie moins d'exode et conséquences indirectes maintien de la main d'oeuvre qui fait que les fermes ont moins besoins de s'agrandir moins d'engins à 6 m de large et 300 CV....!
Si on remonte à l'origine du problème c'est le scrutin majoritaire et mi proportionnel qui fait le jeu de l'émergence de représentants à l'APCA (association des chambres d'agriculture) qui assure la cogestion avec le Ministère
l'APCA par ex propose les orientations a l'aide de référentiels ceux ci sont traduits en objectifs par les inspecteurs pédagogiques ,des désignés enseignants doivent traduire ceux ci en programmes et actions à faire faire aux élèves
Un ex référentiel les jeunes doivent être compétents pour prendre et faire un traitement sur les cultures en fonction des maladies et y pourvoir avec la pharmacie légale
L'objectif de traduit en étapes connaissances des plantes des maladies et des produits
L'itinéraire technique sera vu dans le programme avec réglages du pulvé choix du produit dans l'index phyto maladie page grises molécules pages rouges et produits commerciaux pages jaunes
Mais aucun travail sur les alternatives...
Et quand elles existent parfois six fois plus chères en matériel que la solution chimique avec les interceps à 30000 euros ..
Je vous donne le détail si vous voulez
Le système concurrentiel est entretenu pour que les produits agricoles soit au plus bas (il faut aussi que nous puissions vendre au moins cher...)
Voilà le malaise qui peut être amplifié par la prédation manque de main d'oeuvre ...prix plus élevés...circuits non adaptés engendrant des coûts de transport élevés...quand on peut...!c'est un véritable casse tête pour ne pas passer par des centrales...
Alors de tous temps les paysans ont été en lutte contre tout ce qui affecte leur culture ou leur animaux
Sans le loup on a bien passé des décennies pour ne pas dire plus sans que cela pose problème au niveau national
Quand aux dégâts causés seriez vous d'accord pour que votre paye soit amputée du jour au lendemain de 3000 euros de pertes de cerises sans aucun recours idem pour nos melons attaqués par les vols de corneilles et des rangées entières d'une variété précoce qui se fait manger par les chevreuils et les blaireaux et quand on met une clôture des promeneurs qui ne referment pas derrière eux...!
La vie est tellement belle sur un écran de telé qu'il n'en faut pas oublié la réalité de la nature

PR
07/01/2020 - 12:30:34

@ PR
« renards/poules, cerises/étourneaux, melons/corneilles, raisins/blaireaux , raisins/chevreuils etc etc »
Vous n’avez présenté qu’un aspect du régime alimentaire de ces animaux. Vous avez omis :

- Renards/rongeurs, charognes ;
- corneilles et freux/vers blancs, larves, insectes, charognes, petits rongeurs ;
- étourneaux/larves, chenilles, vers, fourmis volantes ;
- loups/ongulés, rongeurs ;
- blaireaux/insectes, chenilles, vers, cadavres, campagnols, taupes.

Autant j’arrive à comprendre l’appel au secours de Dudu, autant je ne vous comprends pas, PR. Vous êtes en bio (le préfixe « bio » signifie « vie ») et pourtant, à propos des animaux, vous tenez pratiquement le même discours que les Dalton de la FDSEA qui "exploitent" autour de chez nous.
Le leur est moins nuancé et intelligent, il est vrai : quand ils parlent des animaux sauvages, des buissons, des haies, des zones humides, ils disent : « Tout ça, c’est de la saloperie ».
Une campagne passée au casse-cailloux et à l’épareuse, désertée par les animaux sauvages, voilà leur rêve. Un désert vert, en somme. On y va, on y va tout droit !

Pour revenir au sujet qui nous intéresse, de quoi vous plaignez-vous, PR ? Vous avez les préfets, les sénateurs, ce gouvernement de…, les gendarmes, les chasseurs de votre côté !!!
PS : Ne vous étonnez pas si nous pouvons échanger aussi librement : ici nous sommes en territoire de démocratie.

Frawald
06/01/2020 - 09:27:50

Je voudrais rectifier des erreurs de mots dues à mon portable qui affiche des mots non désirés à la place de ce que j'ai écris
Il fallait lire des chevreuils qui pèlent les troncs d'arbres et les sangliers qui détèrent
J'en profite pour argumenter l'histoire du masting censé régler le problème...non et non cette régulation automatique suivant l'abondance de la nourriture ne peut fonctionner dans des cultures ou élevages avec les prédateurs comme le loup le renard les corbeaux ,les étourneaux etc..etc tout simplement parce qu'ils s'attaquent à nos élevages et culture qui ont été mises en place en quantité et surface importante pour vous nourrir ...s'il faut attendre qu'il n'y ait plus que quelques brebis pour voir la population de loups diminuer on n'a pas finit de voir de la souffrance au sein de nos troupeaux ...Idem renards/poules,cerises étourneaux,melons/corneilles,raisins/blaireaux ,raisins/chevreuils etc etc
Réponse à Pegrinus effectivement on a quitté. Le moyen âge on ne trouve plus de volontaire pour travailler à pertes sans compter les heures le RSA rapporte plus...ce qui explique que les campagnes se meurent ...les fous qui choisissent de travailler sans compter sont de moins en moins nombreux ce qui explique la remarque de Suzanne qui relate un ex d'un vieux berger....!
Je dis à tous faites comme j'ai fait : abandonnez votre métier (j'étais prof certifié...) et lancez vous dans l'agriculture
VOUS VERREZ l'équilibre : prédateurs /cultures ou élevages différemment

Après avoir reçus tous les prélèvements et charges courantes en 2020 pas au moyen âge...
Pour une retraite honteuse par rapport au bénéfice apporté à la société entière qui ne s'en est jamais soucié...le monde paysan a subit un exode et une des plus grande hémorragie depuis des lustres...

PR
04/01/2020 - 19:17:12

A. Frawald:
Tu as raison de dire que la ruralité ne se résume pas aux seuls agriculteurs... effectivement un agriculteur fait vivre plusieurs habitants du village et des ouvriers hors de la ville (par rapport aux matériels et services administratifs...)en plus ce sont les paysans qui payent indirectement la technologie qui est vendue à l'étranger le ménage France s'il veut vendre des Airbus et TGV entr'autre est obligé d'accepter les produits agricoles (produit avec une main d'oeuvre à 2 euros ) produits qui envahissent nos étals et mettent en difficulté nos campagnes agricoles
Quant aux aides elles sont minimes pour ceux qui ne veulent pas travailler industriellement...je prends mon ex, elles représentent 3 % du chiffre d'affaires autrement dit presque rien par rapport aux dégâts climatologiques et aux dégâts des prédateurs et maladies
Quelle est la reconnaissance de notre métier après des montants élevés de MSA la retraite pour une carrière complète n'arrive même pas à 800 euros c'est la reconnaissance de notre travail à 75 heures semaine..! pour vous assurer votre nourriture....
Si le métier vous apparaît si avantageux pourquoi ne l'avez vous pas choisi il y a de la place pour les volontaires ....nous n'arrivons même pas à trouver une personne compétente pour tailler nos 6 ha de vignes en ce moment...
Si en plus de tailler 10 h par jour il nous faut surveiller les chevreuils qui mêlent tous les fruitiers les sangliers qui détergent nos plantations les citadins qui ouvrent les passages clôturés mis.en place pour se protéger de ces animaux...ramasser toutes les canettes verres pour ne pas éclater un pneu à 1000 euros ou les canettes alu pour ne pas casser la coupe de la moissonneuse..
Désherber manuellement
Recevoir en retour des produits importés qui nous ont amenés la Suzuki i le frelon asiatique et toutes les pestes qui arrivent sans cesse alors ce manque de MO explique beaucoup de choses dans l'évolution de l'agriculture et ce ne sont pas des additions de réglementations qui sont là solution
A Rémi qui parle de masting je voudrai lui dire que cela s'applique plus à des milieux complétement sauvages qu'à nos campagnes où tout le monde doit vivre en harmonie les grands fauves et animaux sauvages n'ont qu'une limite celle de la sauvegarde de leur espèce et celle pour certains d'entr'eux la domination du territoire d'où parfois des tueries sans commune mesure avec la grandeur de estomac...
Je reprends l'idée d'espaces sauvages et importants mais clôturés...seule solution
par rapport a la sauvegarde des espèces
Mais j'en reviens à.la pollution chimique qui est de loin le plus grand désastre pour la nature qui impacte les microorganismes,les insectes les oiseaux les poissons les animaux et puis l'homme et son avenir........
J'ajouterai aussi la consommation démesurée des énergies fossiles.....avec le risque de l'emballement des températures qui ajoutera des difficultés supplémentaires aux paysans de produire votre nourriture...





PR
03/01/2020 - 14:30:58

@ Rémi ROUGNON-GLASSON
Bonjour,
Suite à votre question adressée à Dudu, je me permets de vous recommander la lecture de :
- "L'intelligence des plantes" auteure Fleur Daugey
- "Les émotions cachées des plantes" par Didier Van Cauwelaert
+ tous les écrits du forestier allemand Wohlleben
C'est passionnant et, à mon sens, une véritable révolution dans notre perception du vivant.
Bien plus avant-gardiste et bouleversant que les actuelles recherches d'exoplanètes dans le but lointain de métastaser nos conneries sur d'autres mondes !
Petit à petit, nous (re)découvrons ce que les cultures amérindiennes et nomades d'Asie avaient pressenti : la conscience est une faculté bien plus étendue et répandue que nous ne le croyions. C'est pourquoi -- et là je m'adresse plus particulièrement à PR et Dudu -- il devient moralement difficile d'accepter la notion de régulation et prélèvements, l'idée de jouer les apprentis-sorciers dans les équilibres du vivant par le pire biais qui soit : la mort, sans avoir au préalable tenté toutes les autres solutions possibles.
Revaloriser et promouvoir le métier de berger auprès des jeunes, (si nous donnions moins de subventions aux grands céréaliers conventionnels, nous trouverions des fonds à cet effet), pourrait être une des pistes facilitant, à l'avenir, la cohabitation avec le loup.
La solution la plus radicale est d'autant moins défendable que les pullulations et déséquilibres sont très, très souvent le résultat de nos propres agissements humains. Le coupable se faisant juge et bourreau…
Je terminerai par un exemple :
La forêt stabilise les populations d'animaux qui vivent en son sein grâce au "Masting". Le masting est ce rythme naturel présentant des pics de fructification suivis d'années de moindre production de glands, ou de faînes, se réalisant sur de grandes régions. Ainsi une année, les sangliers, pour ne citer qu'eux, trouvent suffisamment de pitance pour se nourrir et assurer leur descendance. Une autre année, leur population baisse à cause du manque de nourriture.
Les nombreux postes de nourrissage avec du maïs, parfois des pommes de terre, du pain et pommes que l'on peut trouver en forêt contrecarrent les effets régulateurs du masting et alimentent une population croissante de sangliers qui ensuite va causer des dégâts dans les champs et prairies des paysans et des particuliers.
L'histoire se terminant, bien sûr, par une "régulation" à coups de fusil présentée comme une mesure nécessaire et urgente.

Salutations cordiales et remerciements à toutes les personnes qui auront eu la patience de lire ce long commentaire !





Frawald
03/01/2020 - 11:08:16

Après avoir relu plusieurs posts il me vient plusieurs réflexions à faire ;;;pour essayer de faire avancer les choses dans le bon sens
je voudrais dire à Aline et d'autres qu'ils se trompent de cible s'ils veulent sauver la biodiversité dans nos campagnes
la plus grande catastrophe n'est pas du aux prélèvements et aux régulations d'animaux prédateurs ...elle est beaucoup plus silencieuse et sournoise ;
LA POLLUTION CHIMIQUE qui impacte toutes les diverses chaines écologiques au travers de l'eau et de l'air
cela va effectivement des produits chimiques utilisés par les agriculteurs n'ayant bien souvent que cette solution de gestion pour essayer de s'en sortir ,par carence de formation et d'information
mais aussi toutes sortes de produits chimiques d'entretien ,d"hygiene et de médication pilule incluse ....etc
par chaines écologique j'entends tous les animaux vivants du plus petit au plus grand avec l'homme bien souvent en bout de chaîne qui se plaint de maladies connues ou inconnues de plus en plus nombreuses et dont les spécialistes ont du mal à leur trouver un nom...
les cancers par exemple n'existaient que pour les personnes âgées qui vivaient dans des masures enfumées(chauffage) tout l'hiver ils fumaient et buvaient alors certains avec de la nourriture déséquilibrée pleine de mycotoxines ...à l’âge de 60 ou même 90 ans développaient un cancer
MAIS PAS DES ENFANTS ...
je suis par contre avec ceux qui dénoncent les sauvageries de la corrida et l'acte joint à un plaisir de tuer sans nécessité vivrière ou de rétablissement d'un équilibre sain nécessaire à un écosystème bénéfique pour la planète ,les animaux et donc en bout de chaine pour lui même
Il faudrait aussi que les personnes et les chercheurs non inféodées aux labos de chimie et aux médias qui ont des solutions alternatives pour rétablir la santé ne soient pas mise à l'index de la société ....
pour terminer j'aimerai
que cette année 2020 soit l'année de la solidarité envers ceux qui travaillent durement et proprement prennent des risques culturaux sans produits chimiques
que cette solidarité ne soit pas seulement littéraire mais pécuniaire envers ceux qui ont perdu leur récolte (qu'elle soit végétale ou animale) à cause de prédateurs insectes ou animaux
ou dues à des conséquences climatiques ;
inondations grêles dévastatrices incendies etc

PR
02/01/2020 - 08:31:00

En lisant certains commentaires, on retrouve la même vieille chanson sur le monde agricole. Il en devient sciant, cet air-là. Celui-ci est plus guilleret :
"J'entends le loup le renard et la belette, j'entends le loup et le renard chanter".

Bref, ce n'est pas parce qu'il existe une cellule DEMETER que je vais me taire en 2020.

Primo, l'opposition ville/campagne, c'est du bla-bla à la sauce rance.
De nombreuses personnes qui dénoncent les pratiques agricoles destructrices pour l'environnement et la biodiversité vivent à la campagne. Elles sont d'autant plus sensibles à ces problèmes qu'elles en sont directement témoins et qu'elles en subissent les conséquences ou dégâts collatéraux. Sans être indemnisées ni même victimisées, elles...
Il est utile parfois de rappeler que la ruralité ne se limite pas au monde agricole ! Même si cela gêne ceux qui voudraient s'accaparer tous les terrains. Prime à l'hectare oblige.

Deuzio, c'est vrai que les agriculteurs nous nourrissent et que leur travail est plus que difficile. Pour cela, nous leur devons respect.
Mais n'oublions pas que nous payons DEUX FOIS les produits de l'agriculture française et européenne :
- une fois par le biais de nos impôts qui alimentent la PAC ainsi que toutes les aides régionales et nationales perçues par les agriculteurs. Aides auxquelles s'ajoutent des exonérations et dérogations en tous genres, y compris un assouplissement des règles d'urbanisme. Des "coups de pouce" non négligeables que les tenants d'une certaine agriculture se gardent bien de mentionner quand ils évoquent leurs revenus.
- une autre fois quand nous achetons ces produits.
Alors, SVP, Mesdames et Messieurs les agriculteurs, un peu de respect pour ceux et celles qui vous font vivre, en particulier pour nous, les écolos, que vous vouez aux gémonies alors que nous sommes sans doute vos premiers clients.

Frawald
01/01/2020 - 23:31:51

@DUDU - Bonjour, j'aimerais "me coucher moins con". Pourriez-vous me préciser où se trouve le centre des "sentiments et des émotions" des plantes ? J'avoue que je sèche un peu... Vous en remerciant par avance. Cordialement.

Rémi ROUGNON-GLASSON
01/01/2020 - 09:40:48

DUDU Je te dis que tu as raison sur toute la ligne car tu vis les difficultés le jour comme la nuit et bravo pour ton amour de tes bêtes et de la nature puisque c'est toi qui en sorte maintien ces espaces ouverts si enviés des citadins qui vont se promener à la montagne...sans ta présence et sauvegarde de ton espèce en voie de disparition ce serait ronces et broussailles envahissantes et non nos belles montagnes chantées par Jean FERRAT et bien d'autres
Comment faire pour assurer tout ces équilibres :la solution créer des vastes espaces cloturés un vallon une vallée etc où le loup et les ours pourraient à l'état sauvage faire régner leur loi car ce n'est pas à 100 % l'animal gentil...il n'y a qu'à voir la meute de 5 loups qui attaque et dévore deux chiens de garde d'une maison ...vous trouverez le lien avec internet...
Le loup gentil c'est au cinéma pour les personnes des villes en mal de nature
Idem pour les les corbeaux les étourneaux et tous ce qui nous empêche de faire notre travail vous nourrir chère Madame

PR
31/12/2019 - 10:41:37

reponse de DUDU a Marie Luce Bonfanti
ma pauvre Marie Luce,tu n' est pas aux faits. quand tu aura vu,vécu une attaque de loup, quand tu aura vu ces dizaines et parfois des centaines (250 exactement) de brebis égorgées agonisante réfugiées dans des barres,traumatisées,avortant a cause du stress,certaines vivantes mais la peau de la cuisse retroussée,ou les tripes a l'air,avec les vautours (150) qui s'invitent au festin...je peut encore te fournir d'autres détails encore plus sordides, mais pour l'heure je t'invite a passer une semaine avec moi cet été au dessus d'Ancelle (05)
ou les attaques sont légion et ou le loup se reproduit plus vite qu'il se fait tuer.pour ce qui est de les bichonner,oui je les bichonne,je les soigne avec amour,celles qui toussent je leur donne du miel,celle qui boite je l'attrape tous les jours s'il le faut,j'ai toujours une poignée de quelque chose qu'elles aiment(gland gratte cul,genièvre...)dans la poche...oui je les bichonne, et a la fin de l'estive je rend un troupeau bien plus souvent plus "propre" et plus sain que celui que j'ai pris. j'aime mon métier et celui qui aime son métier ,n'aime pas qu'on lui sabote son travail,son usine....son gagne pain. et ceux qui ne comprennent pas qu'on puisse élever un animal pour le manger ,il crache sur la tombe de ses aïeux. il ne faut plus qu'il mange tout court car même une plante a des sentiments et des émotions.et pour conclure ,une petite info a ceux qui confondent agneau et moutons ,c'est pas pareil:qu'ils creusent un peu,ils risque ainsi de se coucher moins cons. DUDU lou pastre et fier de l'être

dudu
29/12/2019 - 17:06:51

Tout d'abord merci aux modérateurs du site pour ne pas avoir supprimé mon post qui allait à l'encontre de la pétition et appuyait les propos de Dudu la régulation est nécessaire dans la mesure où il s'agit bien souvent de sauvegarder notre alimentation c'est trop facile de regarder les étals bien remplis de nourriture importé ou de nourriture industrielle pas chère qui participe indirectement à la disparition des paysans et obligent ceux qui restent à simplifier leur méthode de culture,la surveillance de leurs animaux et diminuer les coûts de production sans compter les catastrophes climatiques qui mettent à mal tout ces investissements matériels
Il est loin le temps où les agriculteurs bénéficiaient de journaliers qui venaient travailler pour seulement le prix d'un repas maintenant c'est pour certains agriculteurs plus de 40% de prélèvement de charges sociales MSA du résultat brut avant prélèvement de sa paye qui sera imputée par l'impôt sur le revenu si impôt il y a dans la famille (cas où la conjointe travaille aussi)
Voilà toutes les raisons
Contraintes administratives
Prédation rarement prise en charge
Concurrence déloyale
Manque de main d'oeuvre (beaucoup préfère n'y avoir les avantages sociaux )
Manque de formation


Avec pour conséquences une campagne qui se vide

PR
29/12/2019 - 15:39:24

LES ANIMAUX SAUVAGES IL Y EN A DE MOINS EN MOINS !! IL FAUT LES LAISSER TRANQUILLE !!! SI L ON VEUT PROTEGER LES MOUTONS IL FAUT DES CHIENS PATTOUS QUI FONT TRES BIEN LEUR TRAVAIL !!! LES RENARDS EGALEMENT SONT UTILES CAR ILS CHASSENT LES RONGEURS !!! IL FAUT ARRETER DE MASSACRER TOUT AUTOUR DE NOUS CAR IL NE RESTERA PLUS QUE DES NUISIBLES BIPEDES (NOTRE ESPECE MALHEUREUSEMENT) !!!

Aline
29/12/2019 - 11:19:05

J'ai connu un vieux berger qui faisait les transhumances, il montait dans les alpages depuis le sud de la France, à pied avec d'autres bergers, chacun avait son troupeau et ses chiens "patou". Il ne m'a jamais parlé d'attaque de loup... C'est curieux quand-même ?! Par contre, il m'a dit qu'il ne se serait jamais avisé de s'approcher du chien d'un autre berger. Ces grands chiens blancs qui dorment au milieu des troupeaux sont tout à fait capables de tenir éloigné les loups et même les hommes s'il le faut...
L'éleveur du Haut Var chez qui j'achète ma viande de mouton a des milliers de bêtes qui vivent dans la montagne. Eux aussi font les transhumances. Jamais je n'ai entendu parler d'attaque de loup. Par contre, ils ont plusieurs "patous", des hommes pour surveiller les troupeaux et des bergeries pour mettre les animaux à l'abri, la nuit...

Suzanne
28/12/2019 - 10:56:05

Meilleurs vœux à tous
Étant producteur bio je tiens à souligner que bons nombre de propos sont déconnectés de la réalité de ce que vivent les paysans :
Ceux ci chasseurs ou pas éprouvent de plus en plus de difficultés à survivre il n'y a qu'à voir le nombre de suicides (1 par jour...)toutes les responsabilités ne leur incombent pas
Il y a les cadres juridiques qui font qu'ils n'aient pas toutes liberté pour se défendre des prédateurs
Le. Cadre économique qui les lient aux remboursements des dettes et les obligent sans cesse à produire à un coùt à raz des pâquerettes
(En leur imposant des concurrences étrangères où.le salaire minimum est parfois 3 fois inférieur au notre en France...vous n'avez sûrement pas vécu de stress de pertes d'animaux ou de récoltes qui entame votre propre survie sociale vivrière et économique...bien assis dans votre fauteuil au chaud dans un appart bien cocooning...à regarder des prédateurs en ultra HD 4k alors que le paysan a de tout temps fait en sorte pour qu'il puisse manger et vous nourrir essayer en détruisant les rats les fouines les blaireaux qui mangent des rangées entières de chasselas ou de melons les corbeaux qui les piquent et les rendent invendables les chevreuils qui soulèvent les filets de protection et mêlent les arbres les cerfs qui piètinent les cultures et prélèvent ce qui vous est destiné pour votre alimentation...les sangliers qui ne pensent qu'à bouffer et détruire tout sur leur passage..les vols d'étourneaux qui raffolent en moins de 30 mn demi ha de cerises bio...alors un peu de réalisme si vous ne voulez pas crever de faim
Je dis toujours que la bio c'est la gestion des équilibres ...mais il peut y avoir déséquilibre si on laisse faire la nature sinon il vous faut abandonner votre confort et venir surveiller toutes nos cultures jour et nuit en se relayant et si dégâts il y a ...participer financièrement pour compenser ceux afin de protéger une espèce en voie d'extinction :LES PAYSANS car pour moi le premier responsable aux déviations de l'agriculture sont ou ont été les consommateurs qui par leurs choix ont souvent par le passé choisi d'acheter au moins cher....

PR
27/12/2019 - 18:51:06

Il faut évoluer, nous avons quitté le moyen âge depuis des siècles.

pregrinus
27/12/2019 - 13:37:59

Les 117 communes du Doubs où le Renard roux a été retiré de la liste des nuisibles en novembre dernier sont-elles ravagées par les goupils ? Bien sûr que non !
Quand nous plaidons encore et encore pour sauvegarder un peu de biodiversité, pour ne pas ajouter d'autres déséquilibres à ceux qui sévissent déjà ; nous sommes si peu entendu(e)s, si peu écouté(e)s.
Je m'interroge : Nous faudra-t-il un jour racheter chaque vie, comme dans la Liste de Schindler ? Combien pour ce renard ? Combien pour cette louve avec ses petits ?
Combien pour ce bouleau ? Combien pour cette nivéole ?...

Frawald
27/12/2019 - 08:07:25

Nous en avons assez des atteintes insupportables à la biodiversité !

Roland COMTE
26/12/2019 - 18:54:24

Les humains n'ont pas droit de vie et de mort sur le monde entier... ils l'exercent cependant. Mais c'est quand même bien une spécialité nationale, cette monomanie de trucider tout ce qui dérange. Ce serait bien que ça change, tant au niveau de la nature que dans les rapports entre humains. Il y a mieux à faire que de tuer. Tuer est une option politique et c'est la pire.

Odile Bouchet
26/12/2019 - 18:05:53

ah ah ! mais c'est "l'exception française" ne pas laisser passer l'occasion de faire une connerie en faisant bande à part et cocorico sur nos (enfin leurs, moi je ne chasse pas) ergots ! stupide, lamentable et attristant, on ne pouvait attendre moins du plus haut personnage de l'état qui rétabli le piegeage à la glu pour les oiseaux = c'est une infâme cruauté .....donc la suite n'est pas étonnante

maripachats
26/12/2019 - 17:50:57

Laissons vivre la nature. Mais pas de retour en arrière, réintroduction artificielle qui nuisent à l'élevage, non ? Pour les loups qui viennent d'ailleurs : contrôle avec humanité (qualité humaine qui fonde le respect de la vie naturelle).

Alain Jégo
26/12/2019 - 10:59:54

Si torturer sous terre et tuer des êtres vivants pour se distraire est un signe de liberté dans une société contrainte alors pourquoi s'arrêter là vive la liberté de tuer, de torturer impunément. En vérité les chasseurs sont des psychopathes à soigner.

Jacqueline Bridet
24/12/2019 - 12:35:21

Mais quoi, il faut bien laisser ces gamins jouer aux soldats.
Des enfants qui ont besoin de s'affirmer, de prouver leur surpuissance, d'exister à leurs yeux.

Nos écoles fabriquent des soumis, des dociles, la société fabrique des dociles des soumis.

Il faut que cette contrainte se libère de temps en temps, la chasse le permet.

Les autres utilisent le virtuel ...
Chacun s'évade de ce monde fou, incohérent invivable (dirigé par des ultrariches).

jean
22/12/2019 - 15:12:15

Quand est-ce que nous allons arrête de tuer les animaux. Les renards ne sont pas des nuisibles, il faut rappeler les services qu'ils nous rendent quand même. Les loups ont aussi leur utilité. Un jour ce sera peut-être qui nous aiderons à trouver un vaccin contre tel ou tel maladie.

Pascal LE ROUX
21/12/2019 - 17:04:53

les chasseurs avec leurs fusils sont plus dangereux aujourd'hui pour la population civile que les animaux sauvages

michel armagnat
21/12/2019 - 16:28:53

Tout comme d'autres usages, la chasse telle qu'elle est pratiquée aujourd'hui, est l'incarnation de la lâcheté humaine! Elle est un loisir récréatif entretenu par des pleutres sans honneur qui profitent de la complicité d'un État inique! Je vous le dis, ils auront des comptes à rendre et justice sera rendue!

Frédéric J
21/12/2019 - 14:12:20

le seul animal nuisible sur Terre c'est nous les humains, qui a provoqué la prochaine extinction de millions d'espèces ? l'homme
qui a pollué, le sol, l'eau et l'air ? c'est l'homme
qui a pollué même l'espace ? c'est l'homme
qui ne supporte pas qu'un autre animal soit supérieur, en force ou en intelligence ? c'est l'homme
et il faudrait que l'on détruise le renard et le loup

Bruno
20/12/2019 - 22:36:39

La seule façon de modifier cet arrêté est en interdisant toute les sortes de chasses sur l'ensemble des espèces aériennes, terrestres ou aquatiques. PAS DE FUSILS DANS LA NATURE comme le démontre PIERRE RIGAUX dans son livre du 08 / 2019 aux éditions HUMEN SCIENCES.
Les seules interventions des chasseurs dans la nature, et quelle que soit la forme qu'elles prennent, ne visent qu'à poursuivre leur activité néfaste pour la biodiversité.
LISEZ CE LIVRE QUI ABORDE TOUTES LES SITUATIONS LIEES A LA CHASSE POUR COMPRENDRE L'AMPLEUR DU DESASTRE.

JACQUELINE AUBERGER
20/12/2019 - 21:12:06

Je serais encore plus catégorique que vous. Je suis contre tous tirs de régulation. L’écosystème n’a pas besoin de régulation il se régule tout seul. Par contre, l’homme doit arrêter de s’accaparer toute la nature pour son unique profit. Ras-le-bol de ces pseudos agriculteurs, ils ne sont agriculteurs que sur le papier et encore. Quant on a des bêtes on s’en occupe et on les protège sinon c’est que l’on est pas compétent. Dans ce cas, qu’ils se réorientent vers d’autres activités qu’ils seront capables d’effectuer !

Florence Connan
20/12/2019 - 20:00:39

Dudu,je suis scandalisée par vos propos,surveillez vos troupeaux et tt le monde sera heureux et vivra en harmonie (bêtes et hommes)!

Christiane Huard
20/12/2019 - 19:07:37

Tuer, éradiquer , massacrer , éliminer avec jouissance et perversion pour qu'une poignée d'abrutis s'amusent ! A gerber !

Dumont Dayot
20/12/2019 - 19:07:33

Qd est ce que l'homme comprendra qu'il est, comme les animaux ,locataire de cette terre et qu'il arrête donc de de se donner le doit de vie ou de mort!

Christiane Huard
20/12/2019 - 19:05:25

Je n'ai jamais accepté les battues au renard sur les terres de notre petite ferme même si les goupils nous ont volé une centaine de volailles en près de 40 ans car il m'apparaît que j'aurais pu presque chaque fois éviter ces larcins en enfermant les volatiles. J'ajoute surtout que les renards nous rendent un énorme service en détruisant les campagnols qui ravagent notre potager. Il n'y a pas encore de loups en Vendée mais je considère quoi qu'il arrive, que notre espèce doit faire de la place aux animaux sauvages.

Daniel DANIEL
20/12/2019 - 18:42:44

NON à tout ce qui amplifie la gravissime 6ème extinction de masse!
OUI à la richesse de la biodiversité, à la reconnaissance que nous sommes tous habitants de la Terre, les animaux autant que les humains!
STOP AUX MASSACRES INDIGNES de la FAUNE SAUVAGE

sophie l
20/12/2019 - 18:12:55

Tout n'est pas blanc ou noir.
https://www.youtube.com/watch?v=3QhLiNw1p14  

Et cliquer sur les liens sous la viédo pour en apprendre davantage

Pascal De Clercq
20/12/2019 - 18:11:48

voici ce que j'ai écrit à cette directrice: "Mais pourquoi s'arrêter aux renards et aux loups ? les pigeons aussi qui salissent les voitures et les canards qui barbotent dans la boue et puis aussi les cochons parce que c'est sale.
Vraiment vous manquez d'audace , il faut aller jusqu'au bout de décisions si mûrement réfléchies et pourquoi pas autoriser le tir sur tout ce qui bouge.
Je vous souhaite beaucoup de coeur à l'ouvrage dans cette croisade contre tout ce qui est "nuisible"."

Si j'écris ainsi c'est que ces gens là ne sont pas sensibles à des arguments sérieux puisqu'ils sont persuadés d'avoir raison, et les ridiculiser sans les insulter mais en les mettant face à leur...(... mauvaise foi, choix motivé par le carriérisme, phobie des animaux à fourrure!, ou tout simplement mental peu développé) peut provoquer chez eux un trouble et c'est aussi leur montrer leur incurie mentale (manière polie de leur signifier qu'ils se négligent!).


frederic tarche
20/12/2019 - 17:58:43

Le problème ce sont surtout de pseudo berger qui veulent être éleveurs avec des horaires de fonctionnaires et aucune contrainte.Les mesures de dissuasions ne sont pas appliquées loin de là.
On constate d'ailleurs que les gros des dégâts est concentré sur quelques troupeaux mal ou pas protégés.
Mais il plus facile de hurler au loup et de réclamer des indemnités que de faire son travail correctement. A la rigueur que les bergers puissent défendre leurs troupeaux y compris fusil en main ne me choque pas. Mais qu'on massacre aveuglement n'importe quel loup n'importe où comme c'est demandé est stupide et en plus contreproductif puisqu'on élimine des animaux qui ne se seraient sans doute jamais approché d'un troupeau et qui seront remplacé par d'autres éventuellement moins bien disposés.
Pour ce qui est du renard il suffit d'avoir un poulailler correctement clôturé et de rentrer les volailles la nuit pour qu'il ni ait aucun problème.

Marsupilami
20/12/2019 - 17:08:29

Le gros prédateur dévastateur, c'est qui ?

Abel
20/12/2019 - 17:08:01


Les populations de renards régulent d'elles même leurs effectifs, et les éliminations par l'homme sont donc compensés par une plus grande reproduction. Or la mère d'une portée agit au plus facile pour nourrir plus simplement ses petits. Tuer des renards s'avère donc contre productif par rapport aux effets recherchés (protection d'élevages de volaille etc.).

Quand au tir d'effarouchement ou de réduction des populations de loups, ils ont pour effet de casser des meutes, isolant des individus. Or la meute est très adaptée à la chasse au gibier sauvage tandis que le loup solitaire survit et donc a plus souvent une prédation qui cherche une plus grande facilité (d'où l'attaque plus fréquente de bêtes d'élevage, notamment en alpage...)

Flip
20/12/2019 - 16:35:41

Macron est le représentant ultime d'un vieux monde en train de crever .
Le plus jeune président de tous les temps est le plus
attaché à défendre l'ancien temps des barbaries aveugles
de la chasse.

C'est notre Trump à nous.
D'ailleurs quand je lis des commentaires à juste titre
dégoutés par l'action du président des USA je me dis que notre petit Macron est du même tabac !

jms
20/12/2019 - 15:24:36

Pendant que les gens s'amusent dans les gares et que les cheminots nettoient leurs locos, quelques tristes sires veulent tirer ou crocheter de beaux mammifères de contes pour enfants. Assez de ces envies d'éviscérer les bestiaux qui prélèvent quelque mangeaille. Moins de troupeaux, plus de bergers sans oreillettes. Vivement que les gens mangent moins de viandes. Bonnes fêtes, mangez de la soupe.
Aïchat Nussy

nusbaum
20/12/2019 - 15:10:25

Ce qui est grave c'est que l'Etat tend de plus en plus à concéder des droits aux chasseurs, les considérant comme des "gestionnaires de la Nature" ! Je ricane... Quand on sait comment ils ont contribué à la prolifération des sangliers, en alimentant les réserves de chasse l'hiver !

Chacun doit savoir qu'en ce qui concerne le loup, l'Arrêté en projet prévoit d'offrir aux chasseurs des caméras à infra-rouge pour la chasse de nuit ! Un véritable massacre en perspective sur les meutes ! ALERTE : tous à vos claviers pour la Consultation Publique avant le 25 décembre ! Merci pour les loups et toute la faune sauvage !

Claudette ROSE
20/12/2019 - 14:30:44

Serait-il concevable que d'autres réponses que "la chasse" émerge un jour des cerveaux de nos éminents préfets et autres gestionnaires de la chose publique, ici la soit disant gestion de la faune? Je suis atterré par cet esprit destructeur et obscurantiste qui prévaut encore alors que les connaissances et moyens de gestion ont progressés et démontrés l'inefficacité des tueries acclamées par une minorité ignare et réactionnaire.

MICHEL TIECHE
20/12/2019 - 14:18:41

Il y a d'abord l'envie de tuer avant toute chose et c'est une triste réalité qui vaut pour tous les pays de la planète sauf le Bhoutan. J'ai des poules, elles sont bien parquées et je n'ai pas de problèmes.

Charles S
20/12/2019 - 14:07:45

les tirs aveugles peyvent désorganiser certaines meutes qui ne posent pas de problèmes à l'activité humaine.

Delaporte
20/12/2019 - 14:01:23

Les renards sont des auxiliaires précieux dans la mesure où ils chassent les rongeurs qui détruisent les récoltes et contribuent à l'équilibre entre les espèces. Les dégâts infligés aux poulaillers peuvent être prévenus en prenant des mesures de précaution bien connues. Les loups ont aussi un rôle à jouer dans le maintien de l'équilibre entre les espèces : ils sont de prédateurs naturels des sangliers et des cervidés qui se multiplient de façon inconsidérée et provoquent des dégâts dans les cultures et les forêts. Les chasseurs ont contribué au déséquilibre des espèces en décimant les prédateurs et en tuant de façon aléatoire (ce qui passe à portée de fusil) les autres espèces. La protection des troupeaux suppose la formation professionnelles des éleveurs et la diffusion des pratiques de protection adaptées. Il y a un prix à payer pour préserver des prédateurs mais il est considérablement moins élevé que celui qui consiste à s'enfoncer dans les erreurs préconisées par les chasseurs et surtout le service qu'ils rendent est bien au-delà des nuisances.

Françoise Clerc
20/12/2019 - 13:45:17

Si les chasseurs cessaient de tuer tout ce qui bouge, tous les petits et moyens animaux, les loups auraient de quoi manger et ne s'attaqueraient pas aux troupeaux, car ils ne s'y attaquent pas impudemment, ils ont juste faim!!!

Katie SIMONETTI
20/12/2019 - 13:22:22

Depuis la COP21, de décembre 2015, nous savons que nous sommes RESPONSABLES du réchauffement climatique.
Depuis l'alerte lancée par 15364 scientifiques publiée en octobre 2017, nous savons que nous sommes déjà COUPABLES de ce début de 6ème extinction, dont les causes sont :
- l'excès de colonisation de la planète,
- l'excès de consommation des ressources,
- le gaspillage,
- les pollutions,
- et le réchauffement..
Nous constatons que les mesures prises ne sont pas à la hauteur de la gravité de la situation écologique.
L' inertie des processus thermodynamiques planétaire donnent une impression de sécurité.
Mais face à notre inertie anthropique, philosophique, culturelle, technique, socioéconomique, nous sommes dans la situation du Titanic, avec un gouvernement qui donne l'ordre d'accélérer l' allure.
Non seulement, il faut qualifier cette situation d' urgence écologique, mais en plus il faut faire " machine arrière toutes ", donc oser faire la REVOLUTION ECOLOGIQUE non pas seulement pour le vivant à l'instant présent, mais pour la VIE sur TERRE, pour espérer que l' ANTHROPOCENE ne pèse pas trop sur nos CONSCIENCES, car il n'y a pas d'autre planète, et s'il y en avait une, nous aurions été si indignes de la Vie donnée, qu'elle ne voudrait pas de NOUS, car nous serions capable de la dévaster.

Pour que la biodiversité puisse retrouver son équilibre naturel, rendons lui l'espace nécessaire, en sortant de l' alimentation carnée, très climaticide par le méthane dont le choix par le GIEC d'un PRG de 28 à 100 ans, cache une évolution du PRG de 120 à t0, 104 à 10 ans, 84 à 20 ans, et un impact sur la température à 100 ans, 67 fois celui du CO2. Nous n'allons pas dans le mur climatique en Dodoche romantique, nous le faisons venir à Nous en Dragster.
Alors sortons de l' alimentation carnée, écocidaire et climaticide, cela nous affranchira des rendements biologiques des espèces consommées, cela réduira l'espace nécessaire à la nourrir l' humanité, libèrera de l' espace à la biodiversité, aux forêts, aux puits de carbone, à la Vie...
Que les viandards se mettent aux légumineux, ils ne s'en porteront que mieux, et nous pourrons espérer vivre, et si possible en Paix, en harmonie avec la Nature enfin respectée.
Le renard est utile à la biodiversité. Dès lors il devrait être protégé et admiré.

Daniel LAMBEAUX
20/12/2019 - 13:21:59

LAMENTABLE d'être français!Le pays est resté au moyen âge avec ses pratiques de tueries et de chasses à cour!

Katie SIMONETTI
20/12/2019 - 13:10:35

Le gouvernement devrait aider un peu les éleveurs, les éleveurs devraient arrêter de vouloir tout tuer au nom de leur bêtes(donc de leur porte monnaie, et PEUT-ETRE......que les hommes s'entendront pour préserver la nature et leur planète!!!!!!

Katie SIMONETTI
20/12/2019 - 13:08:43

Réponse à Dudu.
Ne pas tenir compte des espèces en voie de disparition, c'est se préparer à voir disparaître aussi, un jour, ces espèces que vous "bichonnez" pour pouvoir les offrir aux repas de l'espèce humaine. Qui sera, elle aussi, vouée à la disparition par son non-respect de la Nature, entièrement inféodée aux lobbies des chasseurs sans conscience et/ou des laboratoires avides de toujours plus de profits.
Vous "bichonnez" des poulets et des agneaux ? Pas très longtemps, vu que ce sont des petits, voire des bébés, que vous menez à l'abattoir. Pour eux, mourir sous la dent du loup ou du renard, ce n'est pas pire que sous le couteau de l'égorgeur.
Protégez-les mieux, si vous les "bichonnez", inspirez-vous des pays voisins responsables de leur faune et de leur flore.

Marie-Luce Bonfanti
20/12/2019 - 12:54:42

Un vrai scandale

Leblond Jean-Michel
20/12/2019 - 12:27:04

Non aux tirs tout court, même.
On n'a plus de question de survie de froid ou de faim, que la chasse résoudrait ; on n'est plus à la préhistoire ...

Stef
20/12/2019 - 12:20:40

La bêtise humaine en France ! En particulier dans la classe politique !!!

La biodiversité : ils connaissent le nom ( pour tenter d'en parler et de se faire réélire ) mais ils ne savent pas ce que c'est ......

Il faut les virer !!!!!!!

Melba
20/12/2019 - 12:01:08

J'ai des amis éleveurs dont un jeune, dans le Gard, qui a eu son troupeau décimé, j'avoue que je suis pas toujours à l'aise vu que je signe toujours les pétitions en faveur du loup.

VIDA SALVADOR
20/12/2019 - 11:17:16

Le problème n'est pas le loup. C'est le prix ridicule qui est concédé aux éleveurs pour leurs efforts, efforts pour la qualité de leur production et pour leur entretien des paysages.

Metapodocarpoxylon
20/12/2019 - 10:32:38

EN pùus il y a des lois qui protègent la faune sauvage que la France se doit de respecter.
Ces animaux font partie d'une chaîne où tous dépendent les uns des autres et nous aussi les humains.
S'il y avai plus de petits mammifères les loups n'attaqueraient pas les brebis.
Des protections - financées par l'Etat- existent: clôtures hautes, chiens patous et leur nourriture, bergers et leurs salaires.

LANASPEZE Marie-Christine
20/12/2019 - 10:31:49

les chasseurs sont des criminels qui ne protègent pas la nature et ne pensent qu'à ramener du gibier...En Provence il y avait les bories qui permettaient aux bergers d'y vivre tout en gardant leur bétail. Maintenant, on laisse ce dernier seul avec pour gardien un ou deux chiens...

Audoire
20/12/2019 - 10:29:06

Ras le bol des faveurs, dérogations, passe-droit, accordés aux chasseurs ! Le renard est un animal utile (il vaudrait mieux tenir compte de l'avis des scientifiques plutôt que de celui des chasseurs !) et le loup est protégé. Peut-être faut-il rappeler la définition de ce mot ??? Les espèces animales sont en train de disparaître à toute vitesse, mais on continue avec le même acharnement ...

Sylviane Lesaffre
20/12/2019 - 10:18:58

pour juger si une bête est nuisible ou pas il faut être concerné.en termes biologique,il n'y a pas de "nuisible".mais lorsqu'ils sont trop nombreux et qu'ils causent des dommages aux activités humaines et des déséquilibres a la faune sauvage ils deviennent nuisibles.il faut bien des élevages de poulet ou de brebis pour se faire plaisir avec un poulet rôti ou une côtelette d'agneau:ça a toujours été et j'espère que ça durera encore longtemps. alors quand un loup attaque un troupeau ou un renard les poules,qu'ils font un carnage,c'est normal qu'on ai le droit de se défendre et de défendre notre outil de travail et les vies dont on a la responsabilité ,qu'on bichonne et qu'on soigne.
je ne signerais donc pas cette pétition et j'appelle les gens ,au nom du bon sens,a ne pas le faire.

dudu
20/12/2019 - 10:13:31

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !