actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Les amis des 150

Ne laissez pas vos appareils en veille

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

AG Cyberacteurs

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

météo

Journal des Bonnes Nouvelles

image vide cyberacteurs
image vide

  #Agent   #ORANGE



Pétition : Soutien à Tran To Nga et aux victimes de l'agent Orange

l y a plus de 40 ans, la guerre du Vietnam s’achevait. Pourtant des familles entières souffrent encore des effets de la guerre chimique américaine menée entre 1961 et 1971.
Aujourd’hui, plus de 3 millions de personnes souffrent de maladies graves, de cancers et de handicaps suite aux épandages de défoliants et d’herbicides, en particulier l’Agent Orange contenant de la dioxine. Plusieurs centaines de milliers d’enfants forment une 3e et une 4e génération de victimes atteintes de malformations et de dysfonctionnements graves du système immunitaire et nerveux.

[ 2 169 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Pétition mise en ligne le 12 novembre 2020

Proposée par Cyberacteurs
En soutien à Collectif Vietnam-Dioxine

Plus d'infos

LE CONTEXTE DE LA MOBILISATION

Tran To Nga est une victime franco-vietnamienne de l’agent orange. Ce défoliant toxique fut déversé au Vietnam, au Laos et au Cambodge par l’armée américaine lors de la guerre du Vietnam. L’herbicide continue encore aujourd'hui à faire des victimes : 3 millions de victimes sur 4 générations, souffrant de fausses couches, malformations, cancers… En plus de ce drame humain, il s'agit du plus grand écocide de l'Histoire : des centaines de milliers d'hectares de forêts au Vietnam, au Laos et au Cambodge ont été détruits. L'injustice raciste de ce drame est sans équivoque : tandis que les vétérans américains victimes de l'agent orange ont été indemnisés à hauteur de 180 millions de dollars dès 1984, les victimes vietnamiennes ne sont aujourd’hui toujours pas reconnues par la justice.

Depuis 2014, Tran To Nga intente un procès en France contre 26 firmes chimiques qui ont produit ou commercialisé l’agent orange. Ce procès est historique. Pour la première fois ces industries chimiques comparaissent devant la justice pour avoir produit ou commercialisé l'agent orange et pourraient être condamnées. Il s'agirait du début d'une véritable justice pour les victimes de l'agent orange.

Nous avons appris le report du procès, qui devait avoir lieu le lundi 12 octobre 2020 au tribunal judiciaire d’Evry, à cause de la Covid et d’une indisponibilité des salles. L’audience des plaidoiries aura donc lieu le lundi 25 janvier 2021. Nous espérons que cette date, malgré le Covid sera maintenue car ce procès est d’une importance capitale pour Tran To Nga âgée, malade à cause de la dioxine. Procès hautement symbolique car au-delà de sa personne, ce sont les victimes de l'agent orange qui seraient reconnues.

Les industriels connaissaient le danger de l’Agent Orange sur la santé humaine en le fabriquant et en ont augmenté la toxicité pour pouvoir le produire en masse.

Depuis 40 ans, ni le gouvernement américain, ni les fabricants de l’Agent Orange n’ont accepté de reconnaître pleinement leur responsabilité vis-à-vis des victimes.
En février 2009, la cour suprême des Etats-Unis déboutait les victimes vietnamiennes de leurs plaintes contre les 37 entreprises ayant fabriqué le défoliant (principalement Monsanto et Dow Chemical) alors qu‘en 1984, les anciens combattants américains souffrant des mêmes maux avaient été indemnisés pour retirer leur plainte.
L’utilisation de l’Agent Orange au Vietnam qui est pourtant le plus grand écocide et la plus grande guerre chimique de l’histoire reste encore trop méconnue.

Face à cette tragédie, des citoyens et associations du monde entier se mobilisent au travers d’une campagne internationale pour :
• soutenir les actions en justice contre les fabricants de l’Agent Orange notamment celle en cours de Tran To Nga, victime vietnamienne de nationalité française au Tribunal d’Evry
• exiger qu’une aide sociale et médicale soit apportée d’urgence aux populations les plus touchées
• témoigner pour que ce drame ne soit pas oublié et serve pour les générations futures.

Collectif Vietnam-Dioxine
Pour plus d'information :  www.vietnamdioxine.org.  
Les associations faisant partie du collectif : Ad@ly, AAFV (Association d'Amitié Franco-Vietnamienne), ARAC (Association Républicaine des Anciens Combattants), le Comité français pour le village de l'Amitie Van Canh, Droit et Solidarité, FaAOD (Fonds d'alerte contre l'Agent Orange/Dioxine), le Mouvement de la Paix, MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples), Sông Viêt (Section francophone de l'Union Générale des Vietnamiens de France), Union des Etudiants Vietnamiens en France, Union des Jeunes Vietnamiens de France, Vietnam, les Enfants de la Dioxine.

Le documentaire "Agent orange, la dernière bataille" est disponible sur le site d'Arte jusqu’au 27 novembre 2020 : une enquête bouleversante sur ce désastre humain et écologique, auprès de Tran To Nga en France et de l’activiste Carol Van Strum aux Etats Unis.

Texte de la pétition

Les soussignés s'associent à cette campagne internationale pour :
• soutenir les actions en justice contre les fabricants de l’Agent Orange notamment celle en cours de Tran To Nga, victime vietnamienne de nationalité française au Tribunal d’Evry
• exiger qu’une aide sociale et médicale soit apportée d’urgence aux populations les plus touchées
• témoigner pour que ce drame ne soit pas oublié et serve pour les générations futures.

 

Signer !

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.


 

24 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Ce crime d'écocide devrait être jugé à la cour pénale internationale

Didier HAUGUEL
15/05/2021 - 15:45:48

"Agent orange": une Franco-Vietnamienne "déterminée" à poursuivre la bataille judiciaire
https://information.tv5monde.com/info/agent-orange-une-franco-vietnamienne-determinee-poursuivre-la-bataille-judiciaire-408229  

Alain UGUEN
12/05/2021 - 08:59:17

« Agent orange » : les demandes d’une Franco-Vietnamienne contre 14 multinationales jugées irrecevables
https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/05/10/agent-orange-les-demandes-d-une-franco-vietnamienne-contre-14-multinationales-jugees-irrecevables_6079749_3224.html  

Alain UGUEN
11/05/2021 - 10:39:15

Triste et choquée

Patricia Gaudry
01/04/2021 - 12:13:53

Pour une plainte pour crime contre l'humanité des épandeurs de Défoliants et Les USA

antoine rigal
06/03/2021 - 09:57:27

Quel scandale que cette guerre chimique, pourtant interdite par les textes internationaux...
Les labos nous mijotent actuellement les futures mixtures chimiques et bactériologiques ...
Et nous bons cons de français on construit des prote avions nucléaires, bombes nucléaire, tout un arsenal inutile contre ces nouvelles menaces... La ligne Maginot de Macron en quelque sorte... Ha Ha Ha

Bernard Pothier
11/02/2021 - 18:27:10

Merci mondanto

nicolas rossay
01/02/2021 - 23:31:01

Abominables guerres, combien de larmes , c'est affolant

Agnès BRABO
01/02/2021 - 16:55:16

Près de 6 décennies plus tard l'impunité demeure... de même que l'oubli de cette guerre infâme qui a condamné des générations à subir les conséquences d'une terre contaminée. Merci de nous tenir informés des démarches judiciaires en cours pour les faire connaître et les soutenir.
Lise de Terre et Liberté pour Arauco Wallmapu

Lise Bouzidi Vega
01/02/2021 - 16:24:21

J'ai été au Vietnam il ya quelques année et j'ai vu les effets sur la poppulation jeune et belle avec malformations. J'ai admiré le travail d'associations vietnamiennes aidant ces jeunes. J'ai constaté le silence dans certaines campagnes et bois où les oiseaux encore n'y sont pas à cause des effets de ce poison. Seuils les rapaces qui nichent en hauteur se sont mieux sauvegardés. Non à l'impunité.

Amanda
01/02/2021 - 12:19:46

Au Vietnam, l’« agent orange » tue encore
https://www.monde-diplomatique.fr/2006/01/GENDREAU/13085  

Alain UGUEN
01/02/2021 - 10:40:41

Au procès de « l’agent orange », des multinationales à la barre

Tran To Nga, une septuagénaire franco-vietnamienne, poursuivait au civil 14 firmes, réclamant des dizaines de milliers d’euros de dommages et intérêts.
https://www.lepoint.fr/justice/au-proces-de-l-agent-orange-des-multinationales-a-la-barre-25-01-2021-2411129_2386.php  

Agent orange : bataille autour de de "l’immunité" des entreprises en temps de guerre
https://www.bienpublic.com/faits-divers-justice/2021/01/25/agent-orange-bataille-autour-de-de-l-immunite-des-entreprises-en-temps-de-guerre  

Alain UGUEN
26/01/2021 - 14:28:41

Vous avez tout mon soutien et courage

AnhHoa
26/01/2021 - 10:39:10

SAMEDI 30 JANVIER 2021 – RASSEMBLEMENT POUR LES VICTIMES DE L’AGENT ORANGE

Suite aux plaidoiries du procès de Tran To Nga du 25 janvier contre les fabricants de l’Agent Orange, le rassemblement de soutien aura finalement lieu le samedi 30 janvier à 14h30, sur la Place du Trocadéro à Paris.

Contact et email : contact@vietnamdioxine.org.   -

Alain UGUEN
25/01/2021 - 16:34:40

Tribune collective à l’initiative du Collectif Vietnam Dioxine, signée par la LDH et publiée sur LIBÉRATION.FR

Le 25 janvier se tiendra à Evry le procès intenté par l’ancienne journaliste et militante franco-vietnamienne contre dix-neuf firmes chimiques ayant produit ou commercialisé l’Agent Orange.

Tribune. 59 ans. Plus de 59 ans déjà depuis le premier épandage de l’Agent Orange-dioxine, un puissant défoliant déversé sur la jungle vietnamienne et laotienne le 10 août 1961 par l’armée américaine. Aujourd’hui encore, les effets de l’Agent Orange-dioxine se répercutent sur la population vietnamienne et l’environnement dans l’iniquité la plus totale. Avec près de 80 millions de litres d’herbicides déversés et plus de 2 500 000 hectares contaminés, ces épandages ont détruit 20% des forêts du sud du Vietnam et pollué 400 000 hectares de terres agricoles. S’y ajoutent LA DESTRUCTION DE PLUS D’UN MILLION D’HECTARES DE FORÊT TROPICALE ET LA DISPARITION D’UNE FAUNE ABONDANTE.

L’Agent Orange-dioxine, en plus d’avoir détruit une partie de la jungle vietnamienne, s’est avéré très toxique pour l’être humain. Son dérivé de fabrication, la dioxine, est tératogène et lipophile : elle s’accumule dans les graisses et engendre de graves malformations chez les nouveau-nés. Jusqu’à 4,8 millions de personnes ont été directement exposées au défoliant et plus de 3 millions en subissent encore les conséquences selon l’Association vietnamienne des victimes de l’Agent Orange-dioxine (Vava). Des centaines de milliers d’enfants, des 3e et 4e générations d’après-guerre, vivent avec ces malformations (absence de membre, cécité, surdité, tumeur externe), sans parler des fausses couches, des mort-nés et des naissances prématurées qui s’accentuent dans les régions les plus touchées

UN PROCÈS INTENTÉ PAR TRAN TO NGA QUI DURE DEPUIS 2014
L’histoire a occulté cette guerre chimique, pourtant la plus importante de l’histoire de l’humanité, en présentant l’Agent Orange-dioxine comme une arme parmi d’autres. Les effets de l’Agent Orange-dioxine, un « PHÉNOMÈNE INSIDIEUX, SILENCIEUX, INVISIBLE, QUI SE DÉROULERAIT SUR PLUSIEURS DÉCENNIES », s’étalent dans le temps et les générations tandis qu’il s’efface de la mémoire collective. Porter ce sujet à la connaissance du plus grand nombre est LE LONG CHEMIN QU’A ENTREPRIS TRAN TO NGA, pour que ce crime ne reste pas impuni.

Depuis 2014, année où Tran To Nga a déposé une plainte au Tribunal judiciaire d’Evry (Essonne), la procédure avance lentement mais sûrement. Elle a été rendue possible par une loi autorisant une ressortissant·e français·e à poursuivre une personne physique ou morale étrangère pour des faits commis en dehors de l’Hexagone. Par sa double nationalité, son statut de victime de l’Agent Orange-dioxine, Tran To Nga réunit les conditions nécessaires pour porter plainte contre les sociétés américaines qui ont produit ou livré ces produits phytosanitaires.

Le 25 janvier, au rang des prévenus seront présentes 19 des 26 firmes assignées ayant fabriqué ou livré l’Agent Orange, notamment Dow Chemical et Bayer-Monsanto. Tran To Nga est défendue par William Bourdon, célèbre pour avoir plaidé la cause de victimes chiliennes de la dictature du général Pinochet ou durant le génocide rwandais, et ses confrères Bertrand Repolt et Amélie Lefebvre. Face à eux, une trentaine d’avocats défendent les entreprises responsables d’avoir produit ou livré l’Agent Orange-dioxine à l’armée américaine. Six ans. C’est le temps qu’il a fallu pour enfin arriver aux plaidoiries qui pourraient permettre d’obtenir la condamnation de ces sociétés.

UNE RESPONSABILITÉ QUI TARDE À ÊTRE RECONNUE
Depuis quarante-cinq ans, ni le gouvernement américain, ni les fabricants de l’Agent Orange-dioxine n’ont reconnu leur responsabilité vis-à-vis des victimes vietnamiennes. Alors que les vétérans américains ont été indemnisés à hauteur de 180 millions de dollars dès 1984, aucune reconnaissance d’ordre juridique n’a abouti pour les victimes vietnamiennes qui ont été déboutées en 2009 par la Cour suprême des Etats Unis.

Les voix des victimes vietnamiennes, muselées par l’absence de moyens juridiques, ne sont toujours pas entendues. La guerre reste asymétrique jusque dans le traitement des victimes, où Tran To Nga, franco-vietnamienne, journaliste en contact direct avec le défoliant pendant la guerre du Vietnam, est devenu un symbole de résistance.

UN COMBAT POUR LA JUSTICE ENVIRONNEMENTALE
L’écocide, compris comme «la destruction permanente et irrémédiable d’un écosystème», notion née à la suite de la guerre du Vietnam et de l’usage de l’Agent Orange-dioxine, ne détruit pas seulement la terre, mais aussi les personnes habitant celle-ci. De ces guerres contre les corps et les sols, on pourrait citer l’utilisation massive du chlordécone (pesticide toxique) dans les bananeraies en Guadeloupe et en Martinique des années 70 à 90, les essais nucléaires des années 60 qui ont fait au moins 30 000 victimes algériennes, ceux en Polynésie française de 1966 à 1996…

L’écocide relie les peuples dans leurs revendications pour une justice environnementale. Cette justice environnementale doit être sociale, raciale et solidaire pour mener à la réparation, la réaffirmation d’une souveraineté des peuples sur leurs terres et la réappropriation des écosystèmes.

LES ENJEUX D’UN PROCÈS HISTORIQUE
Comme pour les procès américains contre le Roundup (produit phare de Monsanto), plusieurs des entreprises incriminées auraient proposé à Tran To Nga une compensation financière, pour éviter de véritables poursuites judiciaires. Cette fois-ci, l’argent n’achètera pas la paix. Tran To Nga veut obtenir condamnation des firmes afin qu’elle fasse jurisprudence pour toutes les victimes de l’Agent Orange-dioxine.

L’écocide commis lors de la guerre du Vietnam nous rappelle le lien intrinsèque entre écocide et génocide, redéfinit les termes de «scandale sanitaire», «arme de guerre» comme «crime». La réussite du procès de Nga ne se limitera jamais à sa propre réparation. Elle s’étend à la reconnaissance juridique d’une responsabilité des firmes pour les victimes de l’Agent Orange mais aussi à l’invention d’une nouvelle jurisprudence saisissable pour toutes les victimes d’armes chimiques et pesticides.

Nous appelons ainsi à soutenir massivement Tran To Nga dans ce procès en relayant cette tribune et en participant à la mobilisation. Le lundi 25 janvier 2021 n’est qu’une étape. Le combat de Tran To Nga sera encore long et douloureux : elle aura besoin de nous à ses côtés jusqu’à ce que justice soit rendue.

Justice pour toutes les victimes de l’Agent Orange-dioxine !

Premiers signataires : Association Vivre ; Collectif Stop Monsanto-Bayer ; Collectif Zéro ; hlordécone Zéro Poison ; Combat Monsanto ; Les Amis de la terre France ; Ligue des droits de l’Homme (LDH) ; Notre affaire à tous ; Nous voulons des coquelicots ; SOS Racisme ; Unef ; Union syndicale Solidaires ; Youth For Climate Paris

Saphia Aït Ouarabi, Vice-présidente de SOS Racisme
Julien Bayou, Secrétaire national EELV
Valérie Cabanes, Juriste internationaliste, autrice de Un nouveau Droit pour la terre, pour en finir avec l’écocide
Eric Coquerel, Député de Seine-Saint-Denis (LFI)
Daniel Cueff, Maire de Langouët
Camille Etienne, Militante à On est prêt
Malcom Ferdinand, Chercheur au CNRS
Grace Ly, Autrice, réalisatrice, cocréatrice du podcast Kiffe ta race
Akim Omiri, Humoriste
Fatima Ouassak, Militante antiraciste
Jessica Oublié, Autrice de bande dessinée
Eric Piolle, Maire de Grenoble
Dilnur Reyhan, Présidente de l’Institut ouïghour d’Europe
Maxime de Rostolan, Entrepreneur écologiste et militant
François Ruffin, Député de la Somme (LFI)
Marie Toussaint, Co-fondatrice Notre affaire à tous, Députée européenne EELV
Mathilde Panot, Vice-Présidente du groupe parlementaire La France insoumise

Alain UGUEN
25/01/2021 - 12:18:50

merci à Madame Tran To Nga de me contactre. Notre fille Lucie Mai a été victime de l'agent orange
0637888942

jean claude deslandes
25/01/2021 - 11:08:33

Le 25 janvier se tiendra à Evry le procès intenté par l'ancienne journaliste et militante franco-vietnamienne contre dix-neuf firmes chimiques ayant produit ou commercialisé l'Agent Orange.

https://www.liberation.fr/debats/2021/01/18/justice-pour-tran-to-nga-et-toutes-les-victimes-de-l-agent-orange-dioxine_1817871  

Alain UGUEN
21/01/2021 - 08:58:59

la vieille mafia nazi d'entre les deux guerres IG farben , Monsanto and co qui se sont refait une virginité de nom, BASF, les autres étant les vainqueurs, blancs comme neige et tout heureux de récupérer les brevets des vaincus et l-histoire continue........ (à suivre comme on dit dans les bandes dessinées !!! )

ALAIN MAURICE DROUVILLE
14/01/2021 - 10:59:12

Plus jamais ces abominations..Où est l humanité?

Annie Vigreux
26/11/2020 - 11:49:29

Lors de la "Guerre d'Indochine"...la France a aus
si utilisé le "produit Orange"...Il est quasiment
impossible de décontaminer les zones qui ont été
traitées...Les USA ont mis au point la bombe A...
en partie grâce à l'industriel qui a "trouvé" le
"produit Orange"...

stoppeur
20/11/2020 - 16:31:46

c'est surtout les usa qu'il faut poursuivre, pas le fabricant de l agent orange

DOMINIQUE BOUTS
16/11/2020 - 16:24:27

Les USA devaient décontaminer la base de DANANG et verser des indemnités au Vietnam pour crimes de guerre. Les Vietnamiens attendent toujours !

Rémy GILLET-CHAULET
16/11/2020 - 16:12:39

Ce procès est très important, c'est la 1ère fois que le procès va permettre des pladoiries contre les firmes chimiques étatsuniennes qui ont épandues 80 millions de litres de défoliants (dont l'agent orange) sur le Vietnam. Le procès devait commencer le 12 octobre 2020 et il est reporté en janvier. Courage à Tran To Nga, agée et malade qui a perdu une fille et ses 2 filles et petits enfants sont aussi victimes de ce poison.

Annie et Joel Frison
16/11/2020 - 12:04:40

L'agent orange, produit par Monsanto, les mêmes qui ont inventé le Roundup et tous les néonicotinoïdes tueurs d'abeilles.

Roland COMTE
12/11/2020 - 12:36:54

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette pétition en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !