actualité écologie

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Annoncez la couleur !

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

AG Cyberacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Les 10 jours verts Transacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

image vide cyberacteurs
image vide

  #marché



Cyberaction : Pour la réouverture des marchés de plein vent

Nous, producteurs et citoyens de l'aveyron, exigeons l'égalité de traitement entre les marchés de vente directe et les grandes surfaces

[ 2 718 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 20 avril 2020

Proposée par collectifmarchésvillefranchederouergue

Elle sera envoyée à Préfète de l'Aveyron

Plus d'infos

marché clairseméPhoto DDM

Madame la Préfète,

Nous, producteurs et citoyens de l'Aveyron, réclamons la réouverture immédiate et sans autre condition que les mesures sanitaires visant à enrayer la propagation du virus COVID-19 (annexe 1) de tous les marchés de plein-vent de notre département. En effet, nos productions sont indispensables pour bon nombre de citoyens tant d'un point de vue alimentaire qu'économique, car nos produits sont traçables, sains, fabriqués artisanalement, issus d'une agriculture respectueuse de la qualité de l'environnement et d'un faible coût économique puisqu'ils sont en vente directe,

Nous voudrions pointer une réalité territoriale aveyronnaise: les marchés dont vous interdisez la tenue en ce moment ne sont pas des marchés «à touristes» où les gens viennent se promener, flâner, se rencontrer et discuter. Exceptés juillet-août, il s'agit essentiellement de stands alimentaires et de clients locaux, habitants de la ville et des villages alentours.

Nous avons pleinement conscience qu'en cette période de pandémie, il convient de rester chacun chez soi, de limiter les contacts sociaux, d'appliquer les gestes barrières mais, néanmoins, il est nécessaire, vital même, de sortir pour s'alimenter.En maintenant la fermeture pure et dure des marchés alimentaires, en refusant notre demande de dérogation pour la tenue d'un marché alimentaire qui de plus ne serait ouvert qu'aux producteurs et artisans alimentaires locaux, le message que vous envoyez est celui ci: « vous, producteurs, paysans, artisans alimentaires, vous n'apportez aucune valeur nutritionnelle au territoire. Vos produits sont remplaçables, et/ou les personnes peuvent s'en passer. Vous, producteurs, paysans, artisans alimentaires locaux, vous ne contribuez pas à nourrir la population. »

Sachez pourtant que les marchés dont vous avez refusé la demande de dérogation proposaient ce type de produits: légumes, fruits, viande, poisson, œufs, lait, fromage, yaourt, pain, farine, miel, savons. Nous ne comprenons pas vos décisions, car ces produits sont, vous en conviendrez, de première nécessité!

Nous tenons à vous signaler que les marchés qui se sont tenus en Aveyron depuis l'instauration du confinement (jeudi 19 mars 2020 à Villefranche-de-Rouergue, mardi 24 mars à Rignac) ont été, en ce qui concerne le respect des mesures de sécurité dictées par l'épidémie actuelle, aussi bien de la part des clients que des producteurs-exposants, remarquables, comme ont pu le constater les élus et personnels municipaux présents sur les marchés. Les mairies et Communautés de communes sont prêtes et seront mobilisées pour veiller au respect des mesures sanitaires sur les marchés.

Nous attirons également votre attention sur le fait qu'il est de votre responsabilité de permettre aux citoyens de notre département de se procurer des produits frais et locaux, comme le préconise Mr Didier GUILLAUME, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation (communiqué de presse du 23/03/2020, conférence de presse du 12/04/2020). De plus, maintenir les marchés de plein-vent, où les risques de contamination sont moindres que dans des espaces fermés, est important pour les populations isolées ou à faible pouvoir d'achat, pour les producteurs également et donc pour l'économie locale. C'est aussi multiplier les points de vente de denrées alimentaires, ce qui limite la concentration des citoyens et donc le risque de contamination.

Nous attirons également votre attention sur la pratique de centres commerciaux qui ne respectent pas les mesures élémentaires (annexe 2) et vous invitons à prendre les mesures qui s'imposent.
Nous vous demandons, Madame la Préfète, de nous accorder une entrevue pour préparer la réouverture des marchés de plein-vent , et vous prions de croire à l'expression de nos salutations distinguées.

Annexe 1:
-respect des gestes-barrières
-mise à dispositions des consommateurs de gel hydro-alcoolique et de savons et de points d'eau
-interdiction à la clientèle de manipuler les marchandises
-masques et gants pour les producteurs
-limitation du nombre de clients à l'intérieur de l'espace dédié au marché

Annexe 2:
-désinfection systématique des caddies entre chaque client,
-mise à disposition à l'entrée du magasin et aux caisses de gel hydro- alcoolique
-suppressions du libre-service pour les rayons fruits et légumes
-fourniture de masques et de gants à l'ensemble des salariés
-limitation du nombre de clients à l'intérieur du magasin

Collectif de producteurs du marché de Villefranche-de-Rouergue
collectifmarchesvillefranchederouergue@lavache,com

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à prefecture@aveyron.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Marchés de plein-vent
  • Message : Madame la Préfète,

    Nous, producteurs et citoyens, réclamons la réouverture immédiate et sans autre condition que les mesures sanitaires visant à enrayer la propagation du virus COVID-19 de tous les marchés de plein-vent de votre département.
    Dans cette attente, veuillez agréer nos salutations citoyennes.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

24 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

De nombreuses communes ont maintenu ces marchés. Certes l'organisation est lourde pour les municipalités, mais ça fonctionne très bien.

DENISE BARTHELEMY
19/05/2020 - 09:44:09

c'est impératif car on ne trouve pas tous les légumes et fruits disponibles uniquement chez lesmaraichers

Huguette MARIA
30/04/2020 - 18:06:11

Favoriser les circuits courts est une orientation à maintenir, quelle que soit l'issue de la pandémie actuelle et quels que soient les gémissements des lobbies.

pierre Chalopin
29/04/2020 - 12:26:39

il faudrait et suffirait d'espacer les stands de 20 m environ (voire plus si affluence habituellement) le long d'une rocade piétonnière en sens unique dans un espace fermé par les barrières métalliques amovibles habituelles, avec une seule entrée/sortie contrôlée par la police municipale, de matérialiser les files d'attente à chaque stand et de limiter l'encours de clients avec des jetons distribués et rendus à l'entrée/sortie en nombre variable pour réguler cet en-cours si les files d'attente aux stands sont saturées, avec interdiction de s'arrêter dans ce dernier cas (tourner sur la rocade).

DOMINIQUE BOUTS
29/04/2020 - 12:19:55

Les discours discordants pour créer la peur, sont inadmissibles, et c'est pour nous mettre à la botte, j'espère que les français se réveillerons !

christine convert
25/04/2020 - 14:00:02

Mourir de bêtise et de faim est probablement meilleur que le risque de mourir par un virus. De toute manière un jour une nuit il faut mourir

Monique Deslandres
24/04/2020 - 22:27:30

Les marchés en PLEIN AIR ou les producteurs eux mêmes donnent les fruits et légumes à leurs clients sans qu'ils aient à les manipuler ce qui est le cas dans les grandes surfaces IIs sont bien plus scrupuleux que les "dirigeants" des grandes surface à faire respecter la distanciation sociale Dirigeants qui continuent à importer des produits agricoles même hors Europe
Même avec une simple notion de BON SENS c'est avec les grandes surfaces qu'il faudrait être bien plus strict pour faire respecter la distanciation sociale et interdire la manipulation des produits par les clients De même leur interdire l'importation des produits hors Europe et INTERDIRE la vente des produits hors alimentation, d'hygiène et d'entretien

Alain Begon
23/04/2020 - 12:25:21

port du masque obligatoire et il n'y aura pas plus de risques que dans une surface de la GD
ET MARCHE OUVERTS AUX PRODUCTEURS LOCAUX
il est grand temps de changer nos habitudes et de penser au monde d'après sinon tout ce merdier n'aura servi à rien
soyons solidaires et disciplinés

jean gaumond
22/04/2020 - 18:08:51

Il ne faut pas que cet état d'urgence soit un prétexte pour couler les petits producteurs et petits commerçants, surtout dans les régions où il y a peu de circulation et très peu de contamination . En favorisant les multinationales grandes surfaces qui vendent de tout , c'est une concurrence déloyale par rapport aux magasins dédiés qui ne peuvent pas ouvrir; on voit bien que ce gouvernement est le gouvernement des multinationales

Yves Mollet
22/04/2020 - 18:01:22

Inadmissible de ne pas réouvrir les marchés, veut-on que la crise devienne aussi alimentaire ?? Les producteurs devraient avoir la priorité pour TOUTES leurs offres, d'ailleurs ce sont eux qui devraient pouvoir choisir la meilleure façon de proposer leurs produits à la clientèle. C'est comme pour les soignants, tout est décrété à leur place. Les travailleurs sur le terrain savent tous mieux que leur hiérarchie ce qui est "bon" pour leur travail. Beaucoup de marchés se passent très bien, avec le respect des mesures alors pourquoi ne pazs généraliser, pourquoi toutes ces différences selon les régions ? Le gouvernement rajoute de la crise à la crise...pour faire peur ? pour affamer les populations fragiles ? On se pose vraiment des questions ::

claire taillard
22/04/2020 - 12:03:12

Le cynisme qui accompagne chaque décision prise autour de la pandémie COVID-19 est la signature d'un plan écrit de destruction de toute résilience citoyenne pour aboutir à l'asservissement mondialisé des peuples.

Hubert CROS
22/04/2020 - 10:00:00

Le cynisme qui accompagne chaque décision prise autour de la pandémie COVID-19 est la signature d'un plan écrit de destruction de toute résilience citoyenne pour aboutir à l'asservissement mondialisé des peuples.

Hubert CROS
22/04/2020 - 09:59:14

Ici dans le Gard, notre groupement d'achat AGAPES, achats groupés, achat de proximité pour une économie solidaires, avons obtenu l'autorisation écrite de la préfecture ainsi que celle du maire de la commune qui nous accueille. En contre partie nous nous sommes engagés à respecter les règles préconisées, distances entre les producteurs et les agapiens, horaire prévu d'avance et indiqué à chacun, rester dans son véhicule si attente, paiement avec l'appoint dont sans échange de monnaie . avons préconisé le port du masque. Nous en sommes à la 3 e semaine, et cela se passe tranquillement; Le lendemain le CA fait une réunion par vidéo-conférence pour faire le point.

VIDA SALVADOR
21/04/2020 - 18:51:42

Oui, dans le métro on est bien tassées, bien serrés, et ça ne gêne pas la macronie du tout. Alors les marchés doivent revenir et nous devons faire le maximum pour ne pas aller acheter dans les grdes surfaces !!

Andrée Battaglieri
21/04/2020 - 17:18:34

pas de raison de favoriser les grandes surfaces qui de plus ne vendent pas souvent de produits locaux.

Ariane BERLAND
21/04/2020 - 12:50:26

Cette pétition est une bonne initiative. Que quelques revendeurs se glissent parmi les producteurs est probable mais dépend de la "taille" du marché et de sa situation géographique, grande ville ou bourg en milieu rural. Alors que les grandes surfaces (elles présenteraient moins de risques?) vantent leurs produits français tans donner beaucoup d'explications sur le mode de production et rafle une marge confortable, interdire la vente directe est une absurdité. Une de plus. Vivant en grande ville, j'achète mes légumes à une AMAP et tente de privilégier d'autres produits locaux en épicerie associative. Mais ce n'est pas devant ma porte. La fermeture du marché le plus près est pour nous, consommateurs qui privilégions le bio et local, mais encore plus pour les petits producteurs est une véritable catastrophe.

Mireille
21/04/2020 - 12:30:45

Le bourg voisin a arrêté les 2 marchés hebdomadaires amis diffuse la liste ( mise à jour) des producteurs ( + quelques revendeurs) qui viennent habituellement à ces marchés , avec les coordonnées complètes et le mode de vente ( livraison, à la ferme, point relai, etc...)
En attendant la réouverture c' est une solution très supportable.

Sophie lavorel
21/04/2020 - 12:02:21

je souhaite répondre à Jean pierre, plus bas : venez donc visiter et vous fournir auprès du marché de Foix (09) le vendredi : vous n'y trouverez "presque" que des petits producteurs locaux, bio, alimentation végane (pain, œufs, légumes, fruits, boissons, miel, fromage, etc...)
si TOUS les marchés de plein vent de France, et ils sont nombreux en Ariège, pouvaient ressembler à ceux là;;;; je me régale

sylvie
21/04/2020 - 11:25:48

100 fois bravo pour cette initiative avec une énorme réserve: les producteurs et eux seul peuvent vendre sur ces marchés et seulement leur production

michel armagnat
21/04/2020 - 10:25:12

Non, il n'y a pas que les raisons sanitaires du marché, il y a aussi l'interdiction des commerces non alimentaires afin d'aérer les marché (respect des distances de sécurité, pas d'achats qui ne soient de première nécessité donc moins de transports non de première nécessité). Mon marché a ré-ouvert dans de telles conditions.

Bibi
21/04/2020 - 10:19:06

Croire qu'on achète à un producteur parce qu'on achète sur un marché est d'une grande naïveté. La plupart des vendeurs à l'étal sont des commerçants, et non des producteurs. Ils ont acheté ce qu'ils revendent, et n'en connaissent en général rien des caractéristiques...

jean-pierre vaissaire
21/04/2020 - 09:56:13

Covid = grosse mascarade !!

confinement général pour un taux de létalité de 0,002% soit 20 morts sur 1000000 de personnes.

Comorbidité : 80%

Age médian des victimes 85 ans...

Tout ça pour un vaccin et un puçage de masse...

Vous savez quel est son N.O.M...

david barrillon
20/04/2020 - 21:55:42

Oui, moi aussi je veux retourner au marché...

Quand je vois par exemple la communication de LIDL basée sur des injonctions à soutenir "l'agriculture française"... Mais QUELLE agriculture ? Ce n'est pas parce qu'elle est "française" que ce n'est pas du poison !

Par ailleurs, je ferais remarquer une chose. Tous les ans à la mauvaise saison vous pouvez lire dans des articles généralistes concernant la santé et les moyens de se prémunir contre les infections hivernales (indépendamment du nouveau coronavirus donc), qu'il faut notamment éviter de fréquenter les galeries marchandes, supermarchés et autres grandes surfaces, qui sont de véritables foyers de contagions à cause de la climatisation et des puissants ventilateurs qui brassent virus et microbes et favorisent ainsi leur dispersion dans l'air. Là - comme c'est curieux - on a une pandémie avec un coronavirus qui se propage plus facilement que la grippe, et il n'en est tout à coup plus question, on n'en parle plus du tout.

Et on n'autorise plus que la grande distribution pour ravitailler la population... Toujours tout dans le même sens (le mauvais), toujours les mêmes intérêts inlassablement protégés : tout se tient ! Notre gouvernement est égal à lui-même, parfaitement cohérent dans sa ligne de conduite, dans ce qu'il cherche à mettre en place et imposer, l’uniformisation pour mieux asseoir le contrôle généralisé. Le corona est son allié, son alibi, le bon prétexte pour tout faire passer.

Tiphaine
20/04/2020 - 20:06:07

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !