actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

22 V'là les acteurs des transitions

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Les amis des 150

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

SPAM etc...

Ne laissez pas vos appareils en veille

météo

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Eteindre dans les rues pour ne pas couper chez les particuliers

Électricité : des coupures pouvant aller jusqu'à deux heures dans les foyers en cas de besoin cet hiver ?

[ 1 912 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 31 août 2022

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président de l'AMF

Elle prendra fin le : 01 décembre 2022

Plus d'infos

32 réacteurs nucléaires sur 56 sont à l'arrêt. Face au risque de pénurie d’électricité pour cet hiver, pas de black-out prévu. Toute une série de moyens sont programmés avant d’éventuelles coupures.
Les approvisionnements d’électricité pour la fin d’année 2022 pourraient manquer. L’Hexagone en produit nettement moins, avec plus de la moitié (trente-deux réacteurs sur cinquante-six) de son parc nucléaire à l’arrêt. Jusqu’alors premier exportateur net européen, la France importe désormais plus d’électricité qu’elle n’en livre à ses voisins.

Symptôme des tensions du marché :le prix d’un mégawattheure d’électricité pour livraison en France, en novembre 2022, dépasse désormais les 2 000 €. Plus de vingt fois plus cher qu’il y a un an. Face au risque de pénurie en cas d’hiver froid, la France ne se retrouvera pas dans le noir, assure le gestionnaire du réseau de transport d’électricité RTE. Plusieurs moyens sont prévus pour faire tenir le réseau avant d’éventuelles coupures.

Les entreprises, premières ciblées

Les entreprises, fortes consommatrices d’électricité, sont les premières visées lorsqu’il s’agit de réaliser des économies d’énergie. Conformément à des contrats d’interruptibilité, RTE peut interrompre un ou plusieurs gros consommateurs industriels, en échange d’une indemnisation, en moins de cinq secondes. "Au total, 1 131 MW sont ainsi économisés sur l’année 2022",affirme RTE, à peu près la consommation de la ville de Marseille.

L’État demande à certaines entreprises de réduire leur consommation d’énergieviades contrats d’effacement chaque année.Le gouvernement veut développer ce type d’offreschez tous les énergéticiens, afin que cela s’adresse autant aux entreprises qu’aux particuliers. En échange de tarifs réduits toute l’année, les ménages et les entreprises s’engagent à réduire leur consommation, notamment aux heures de pointe. En cas de besoin, le fournisseur notifie ses clients par message. Il existe aujourd’hui déjà une offre nommée Tempo, proposée par EDF. L’appel d’offres se termine au début de l’automne, date à laquelle les offres des énergéticiens devraient être connues.

Baisse de consommation chez les ménages

Avant d’en arriver à des coupures d’électricité, RTE prévoit, en cas de besoin, une baisse de tension de 5 % sur l’ensemble du réseau électrique français. L’impact sera quasiment imperceptible pour les particuliers. Les plaques chaufferaient un peu moins, l’ampoule éclairerait légèrement moins, mais cela permettrait d’économiser l’équivalent de la production de plusieurs réacteurs.

Ensuite, les citoyens seraient appelés aux écogestes. RTE demanderait aux Français de réduire leurs consommations pendant les heures de pointe, dans la matinée et en soirée. Il s’agirait notamment de décaler le moment de consommation : brancher sa voiture électrique ou lancer sa machine à laver à un autre moment par exemple. Dans ce cadre,RTE a lancé l’applicationEcowatt.«Lorsque la consommation des Français est trop élevée, une alerte sms « vigilance coupure » est envoyée pour inciter chaque citoyen à réduire ou décaler sa consommation»,explique RTE.

Des coupures de courant localisées

Mais en cas de vague de froid, des coupures sont à prévoir. Selon RTE, lorsque l’on perd un degré de température, la consommation augmente de 2 400 MW. C’est l’équivalent de la consommation de la ville de Paris. Pas deblack-outtotal en vue, mais des «coupures localisées, temporaires et réparties sur le territoire»,appelées «délestages». Il s’agit du «levier en dernier recours que peut activer RTE pour faire baisser la consommation et éviter une coupure de grande ampleur en France ».
L’électricité serait alors coupée pendant une période pouvant aller jusqu’à deux heures chez une partie des foyers. La coupure a lieu sur une même portion du territoire, à l’échelle d’une ville ou d’un quartier selon les besoins, regroupant environ l’équivalent de 200 MW de consommation. C’est ensuite la ville ou le quartier d’à côté qui serait coupé. Les Français ne sont pas prévenus, mais peuvent auquel cas se tenir informés d’un tel risquevial’application Ecowatt.

Des exceptions à prévoir

Certains sites prioritaires sont exclus des risques de coupure. C’est le cas des hôpitaux, des cliniques, de la Défense nationale, de l’industrie à risque ou des installations d’éclairage de la voie publique indispensables à la sécurité. Les préfets établissent des listes complémentaires en fonction des spécificités de chaque collectivité. Les personnes hospitalisées à domicile ne font pas exception, mais reçoivent une notification avec un délai de prévenance.

Il est à noter que le plan de délestage serait organisé à l’échelle nationale avec un effort réparti sur l’ensemble du territoire, si bien qu’une région de France n’aurait pas plus de chance qu’une autre de se voir couper le courant, en cas d’hiver froid.

Pour éviter les coupures systématiques chez les particuliers, nous proposons de suggérer de mettre ENFIN en vigueur l'extinction des éclairages publics, une partie de la nuit, sur l'ensemble du territoire national

Comme le rappelle un intéressant communiqué du PNR des Mille Vaches*, en éteignant 5 à 7h par nuit, on peut réaliser jusqu'à 50% d'économie sur la facture d'électricité d'une commune et en paramétrant l'extinction nocturne, on obtient un potentiel de 40 à 75% d'économies d'énergie.

Pourquoi éteindre l’éclairage une partie de la nuit?
6 bonnes raisons pour l’extinction de l’éclairage public une partie de la nuit:
https://www.pnr-millevaches.fr/Extinction-nocturne-de-l-eclairage  

1. Réaliser des économies budgétaires

• 20%[1]: c’est la part de l’éclairage public dans les dépenses énergétiques d’une commune;
• 50%[2]: c’est la part de l’éclairage public dans la consommation d’électricité de la commune;
• 11.74€/an/habitant[3]: c’est le coût moyen de l’éclairage public par habitant sur le PNR de Millevaches (consommation énergétique uniquement, hors matériel, contrat de maintenance, etc…): c’est près du double des moyennes nationales! Dans le contexte financier actuel contraint, la question de l’extinction nocturne de l’éclairage public devient fondamentale. Celle-ci représente un fort gisement d’économies financières simple à mettre en place. En éteignant 5 à 7 h par nuit on peut réaliser jusqu’à 50% d’économie sur la facture d’électricité.

2. Limiter la consommation d’énergie

• Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et les déchets toxiques,
• Pour préserver les ressources naturelles et diminuer la dépendance aux sources d’énergie importées (pétrole, uranium, gaz, etc...),
Un potentiel de 40 à 75% d’économies d’énergie est dès aujourd’hui possible en modernisant les installations et en paramétrant une extinction nocturne.

3. Protéger la biodiversité

Un environnement nocturne est essentiel pour toutes les espèces, notamment parce qu’il contribue à leur bon fonctionnement physiologique et à leur rythme biologique. Éclairer la nuit a donc un effet néfaste sur la faune et la flore. Le développement des éclairages publics participe à la destruction et à la perturbation du cycle de reproduction de certaines espèces nocturnes tout en les rendant plus vulnérables face à leurs prédateurs.

4. Garantir une meilleure qualité de nuit et protéger la santé humaine

L’alternance jour-nuit est essentielle aussi pour l’homme. L’être humain est un animal diurne, qui a un rythme biologique bien défini: actif le jour et se reposant la nuit. Pour être en bonne santé, ce rythme doit être respecté. Il faut donc prévenir les lumières intrusives la nuit.

5. Préserver le ciel nocturne

Les halos lumineux qui entourent les communes trop éclairées limitent l’observation du ciel.
Aujourd’hui, 11 communes du PNR sont labellisées «Village étoilé». Organisé par l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturne, le concours «Villes et Villages Étoilés», ouvert à toutes les communes, quelle que soit leur taille, valorise celles qui agissent pour la qualité de la nuit.

6. Pour respecter la loi

La pollution lumineuse est prise en compte aux yeux de la loi. Des dispositions législatives et réglementaires ont été promulguées pour limiter les nuisances lumineuses et leurs effets[4]. «Les émissions de lumière artificielle de nature à présenter des dangers ou causer un trouble excessif aux personnes, à la faune, à la flore ou aux écosystèmes, entraînant un gaspillage énergétique ou empêchant l’observation du ciel nocturne feront l’objet des mesures de prévention, de suppression ou de limitation»[5].

Bon à savoir:
L’éclairage public n’a aucune incidence sur la baisse de la criminalité et de la violence. 80% des vols et agressions ont lieu en plein jour[6].
86% des Français se disent prêts à accepter d’éteindre l’éclairage public inutile en milieu de nuit[7]

Et maintenant? Quelques conseils pour passer à l’action:
•Impliquer le public dans la démarche:L’extinction nocturne périodique de l’éclairage public peut être un sujet sensible au sein de la commune. En amont de toute décision, il est essentiel d’informer et de consulter la population. Puis de valider la cohérence du projet en accord avec les attentes des riverains.
De plus, toute modification des horaires de fonctionnement de l’éclairage public doit faire l’objet d’un arrêté municipal et d’une information de la population.
•S’inscrire dans une démarche globale à long terme:il existe d’autres solutions techniques (cumulables ou non) à l’extinction intermittente: extinction partielle, réducteur de puissance, détection de présence… Mais avant tout il faut considérer les réels besoins et s’inscrire dans une démarche globale pour éclairer «juste».
•S’orienter vers une étude objective et indépendante de fournisseurs/entreprises de maintenance:cette étude doit permettre de dresser un état des lieux du parc de l’éclairage public avec un inventaire technique et financier puis un plan d’actions.
•Pour les communes:se rapprocher du service de conseil en énergie partagé du PNR et des syndicats d’énergies.
•Pour les particuliers:prendre conscience des enjeux et s’impliquer dans la démarche.
Télécharger l’arrêté du 27 décembre 2018 relatif à la prévention, à la réduction et à la limitation des nuisances lumineuses.
https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000037864346/  

Pour aller plus loin:
Le site du Jour de la Nuit vous propose une information de qualité ainsi que des documents types pour encourager et faciliter l’extinction de l’éclairage public.
http://www.jourdelanuit.fr/  


[1]D’après étude de l’ADEME.
[2]D’après étude de l’ADEME.
[3]D’après les bilans énergétiques réalisés par le PNR auprès de 13 communes.
[4]Parmi les principales, la loi n°2009-967 du 3 août 2009 dite Grenelle 1, la loi n°2010-788 de juillet 2010, l’article L 538-1 du code de l’environnement ou encore le décret n°2011-831 du 12 juillet 2011.
[5]D’après l’article 41 de la loi n°2009-967 du 3 aout 2009 dite Grenelle 1
[6]D’après l’Observatoire National de la Délinquance et des Ripostes Pénales (ONDRP)
[7]D’après une enquête Harris Interactive de la Fondation européenne pour le climat, CESE, 12/06/2013.

Cette action s'adresse au Président de l'Association des Maires de France : pour mettre en copie son maire, il faut avoir un compte et avoir choisi sa commune
https://www.cyberacteurs.org/compte/index.php  

Dossier préparé par Francine : grand merci à elle

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à David.lisnard@amf.asso.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Eteindre dans les rues
  • Message : Madame, Monsieur,
    Comme le rappelle le PNR des Mille Vaches*, en éteignant 5 à 7h par nuit, on peut réaliser jusqu'à 50% d'économie sur la facture d'électricité d'une commune et en paramétrant l'extinction nocturne, on obtient un potentiel de 40 à 75% d'économies d'énergie.
    En outre, il est notoire que l'extinction des éclairages publics permet de : protéger la biodiversité, préserver le ciel nocturne, améliorer la santé humaine.
    Dans cette attente, je vous prie de croire en ma vigilance sur vos actions

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

33 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Quand économie d'énergie rime avec démocratie.
La municipalité de Chaffois dans le Doubs a organisé un référendum sur l'extinction de l'éclairage public dans la commune. 96% des votants ont dit "oui" à la nuit. D'après le maire de Chaffois, la facture d'électricité du village devrait baisser de 40%. Les lampes de rue sont éteintes de 23h00 à 5h00.
https://www.estrepublicain.fr/economie/2022/11/03/sobriete-energetique-le-village-de-chaffois-organise-un-referendum-sur-l-extinction-de-l-eclairage-public  
PS : Mention spéciale au petit village de Riervescemont (90) qui a fait le choix, il y a longtemps déjà, de ne pas installer d'éclairage public, à part un lampadaire près de la mairie.

Frawald
05/11/2022 - 08:53:08

Des nuits sans lumière : ces villes qui coupent l’éclairage public
https://reporterre.net/Des-nuits-sans-lumiere-ces-villes-qui-coupent-l-eclairage-public  

Alain UGUEN
17/10/2022 - 09:55:54


Certes, éteindre ou une baisse de tension sont des solutions pour tout ce qui est inutile.
Une autre solution, est de fabriquer de l’électricité avec des moulins à eau. Dans ma ville à Nemours, nous avons un ancien moulin qui fonctionnait à l’eau : https://actu.fr/ile-de-france/nemours_77333/seine-marne-une-association-veut-rehabiliter-site-moulins-nemours_27683986.html  
Et il y a en plus des petits moulins à eau : https://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/nemours-77140/nemours-c-est-l-heure-de-la-vidange-pour-la-riviere-des-petits-fosses-17-09-2017-7266852.php   & https://www.pinterest.fr/pin/426856870912648329/?mt=login  
Lors d’une conférence organisée par EDIF (Energie Durable en Ile de France) un professionnel nous avait expliqué qu’il fabriquait de l’électricité avec l’eau des écluses, des biefs, etc…
Il me semble que dans le nord de l’Europe sont utilisés des éoliennes de toit.

Nouvelleau
12/10/2022 - 03:02:41

La 14ème édition du Jour de la Nuit aura lieu ce samedi, 15 octobre 2022 :
https://www.agirpourlenvironnement.org/campagne/le-jour-de-la-nuit-rallumons-les-etoiles-le-samedi-15-octobre-2022/  

Frawald
11/10/2022 - 10:04:37

Ils éteignent les écrans publicitaires
https://www.goodplanet.info/vdj/ils-eteignent-les-ecrans-publicitaires/  

Alain UGUEN
06/10/2022 - 11:25:24

Il y a encore des terrasses chauffées!

Hélène FLAMENT
01/10/2022 - 16:40:00

La technologie permet de couper l'électricité lorsque personne n'utilise une rue (cellules photo-électriques) ou de baisser automatiquement la consommation. Un parking de supermarché ou une zone industrielle ne doivent pas rester éclairés la nuit. Idem pour les enseignes lumineuses et les vitrines de magasins... Les économies à faire sont gigantesques.

Roland COMTE
21/09/2022 - 16:30:49

sans commentaire...

soazig GUENNOC
10/09/2022 - 19:58:26

Découvrez Écowatt, une « météo de l'électricité » pour savoir quand réduire sa consommation et éviter les coupure
https://www.novethic.fr/actualite/energie/transition-energetique/isr-rse/le-dispositif-ecowatt-propose-une-meteo-de-l-electricite-pour-savoir-quand-reduire-sa-consommation-afin-d-eviter-les-coupures-151012.html  

Alain UGUEN
08/09/2022 - 09:08:04

Il va de soi que l'illumination à outrance participe du dysfonctionnement du vivant.
Certains sites prioritaires sont exclus des risques de coupure, j'y ajouterai une nécessité des sites universitaires en général, souvent excentrés.
Je ne peux me joindre à la totalité de la proposition et donc je ne la signerai pas.J'habite sur un site universitaire qui a fait l'objet de faits graves consécutifs à une politique de coupure .
Je vous demanderais de réfléchir à la systématisation d'une pétition......

denyse Robine
07/09/2022 - 11:08:35

J'apprends ce jour même que les villes les plus en pointe (!)
les plus branchées ( c'est le cas de le dire ! ) ont installé ou vont installer des systèmes automatiques pour permettre d'allumer à distance un lampadaire...
AVEC SON PORTABLE !
Alors là , je dis BRAVO la connerie .
Chacun sait qu'un portable ne consomme aucune énergie ?

anne jordan
06/09/2022 - 17:06:38

J'ai signé, de nombreuses communes ont déjà mis en place cette mesure, qui leur permet d'économiser sur ce poste budgétaire, notamment en milieu rural (on peut donc mieux observer les étoiles..).

Cependant, je voudrais signaler ici une bizarrerie,à toutes fins utiles (sans savoir si l'AMF est concernée directement). En effet, les communes rurales qui ont choisi l'arrêt de l'éclairage public en nocturne n'ont pas la possibilité d'introduire dans le système un autre mode (horaires d'été, pour éteindre, par exemple, entre Minuit ou 0 h 30 et 5 ou 6 heures) et seul un horaire est imposé par l'opérateur sur toute l'année (entre 23 h et 6 heures du matin). Or, au village notamment, l'été est propice aux rencontres entre résident-e-s et non résident-e-s, aux promenades nocturnes au frais... Si la commune souhaite intégrer un 2ème horaire, elle doit payer quelques milliers d'euros. C'est tout de même étrange à l'heure du tout numérique... Bien sûr, cette information est à vérifier dans les détails.

Dans les grandes villes, les commerces, bâtiments publics sont éclairés pourtant, sans qu'on n'y prête attention. les pollueurs ne semblent pas être les principaux payeurs là aussi !

Christiane
06/09/2022 - 14:53:20

L'installation de capteurs de présence sur les réverbères pourrait être une bonne idée... si le trafic dans les rues diminue véritablement. Car si des véhicules ou des passants circulent constamment, l'éclairage sera quasi permanent et ces capteurs ne susciteront aucune économie d'énergie. Mais lorsqu'on connait l'état lamentable des chaussées et celui des trottoirs jonchés de déchets et d'encombrants de Marseille, même à pied, il faudra posséder des phares ou une lampe-torche puissante sur le vélo ou à la main pour circuler la nuit que ce soit en voiture, à vélo ou à pied.
Eteindre les vitrines et les enseignes commerciales, c'est déjà plus ou moins le cas.
Quant au risque de délinquance comme les vols à l'arraché, déjà fort nombreux à toute heure, même en plein midi au soleil, s'ils augmentent c'est à la marge. Il faudrait que le nombre de délinquants augmente également.
Par contre, on peut diminuer la luminosité en programmant une lampe sur 2, en baissant l'intensité, etc...tout en permettant aux vélos, trottinettes, deux roues en général et piétons de ne pas tomber sur un obstacle invisible.

Mireille
06/09/2022 - 14:09:08

Même si je ne suis pas convaincu que c'est là qu'on fait la plus grosse économie, je suis pour.
Nous pouvons utiliser de petites lampes de poche comme autrefois, mais à LED, sûrement plus économiques !

Christian Rozé
06/09/2022 - 11:41:48

L'extinction de l'éclairage nocturne a aussi un effet bénéfique sur les accident de la route: les gens roulent moins vite donc les accidents sont moins grave. En plus les automobilistes consomment moins...

VALENTIN
05/09/2022 - 17:29:48

De qui se moque-t-on ?

On SAIT depuis des années que le nucléaire est une industrie hyper fragile, hyper dangereuse,
Mais nos dominants capitalistes n'ont pas CESSÉS de pousser à la consommation électrique et sa production nucléaire. LA solution !
Absurdie sociale, logique de rentiers qui se gavent. Ceci a un nom capitalisme.

Maintenant l’énergie électrique manque !
Alors que nos dominants capitalistes SAVENT que cette énergie est INDISPENSABLE.
Une heure d’arrêt coûte des milliards … TOUT s’arrête !!!! (même certains poêles à bois)
mais NON, PAS DE POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE depuis des années.

Aujourd’hui, nos dominants SONT dans une situation lamentable voire ridicule :
UN : leur absence de politique planifiée (pire : refus de planification !! c’est communiste – les cxxs)
DEUX : leur mesures ABSURDES (boycotte d’un pays, interdit par une ministre autrefois … pour un pays ‘ami’, si si c’est arrivé) qui entraînent une catastrophe nationale (et internationale, risques de coupures dans une bonne partie des GRANDS pays européens)


D’évidence LE MARCHÉ, le capitalisme EST INCAPABLE
de gérer une population : on avance jusqu’à la crise … c’est pas de chance hein !
Mais c’est pourtant la LOI de nos dominants : le profit.

Le marché capitaliste qui a besoin de lois de plus en plus répressives, de surveillances totalitaires, de l’État d’urgence ….

et qui malgré tout, est incapable d’assurer LE MINIMUM.

De qui se moque-t-on ?

jean
05/09/2022 - 12:36:59

C’est marrant ces commentaires sur la prétendue augmentation de la délinquance par absence d’éclairage : ce n’est pas attesté par les études. À croire que l’Allemagne qui éclaire moins ses rues serait un vrai coupe-gorge !
Quant à l’éclairage pour compenser les nids de poule : je crois que l’entretien de la voirie serait profitable 24/24 contrairement à l’éclairage qui ne bénéficierait que quelques heures. Quant à la sécurité des cyclistes elle est bien plus assurée par un gilet jaune réfléchissant, qui est d’ailleurs obligatoire hors agglomération.

Bibi
03/09/2022 - 13:03:25

La ville ( Soyaux) juste en face de chez moi ' Angouème ) éteint l'éclairage de minuit à 5h30 ce qui est très bien pour mon jardin et je peux enfin dormir fenêtre ouverte par cette canicule .Pour cela j'ai du changer de pièce parce Angoulème n'éteint la nuit J'en ai donc demandé le pourquoi à la mairie :- Il ne possède pas le système pour éteindre !!!

Anne Chambaud-Benit
02/09/2022 - 20:54:05

contre le dereglement climatique l éclairage puplique doit subir des modifications d amplitude horaire

joelle dulong
02/09/2022 - 15:42:11

« Ce délestage ne dure pas plus de deux heures, sur des plages horaires spécifiques (8 heures à 13 heures et 17h30 à 20h30) et concernerait les foyers à tour de rôle. » d'après https://www.nouvelobs.com/economie/20220831.OBS62590/quelle-forme-pourraient-prendre-les-eventuelles-coupures-de-courant-cet-hiver.html  
Effectivement, Stéphane Terreaux a complètement raison sur les horaires de coupure, si coupures il y a. Et les moyens de stockage de l’électricité, donc de lissage de la « fourniture » ne sont pas encore assez performants et développés. Merci Stéphane d'avoir remis les pendules à l'heure ! :-)
Cependant, n’y a-t-il pas un risque de déplacement du problème de consommation "tendue" par un glissement de certains usages vers la plage nocturne ?
Quant aux baisses de tension, bien que le fournisseur ait été très taiseux à ce sujet, elles ont déjà eu lieu l’hiver dernier. La nuit, surtout (!). C’est du moins ce que nous avons constaté : un éclairage moins intense, des appareils fonctionnant en heures creuses qui n’ont pas chargé pleinement, résultat : moins d’eau chaude pendant la journée et des accus nocturnes froids dès 17h00. Malgré tout, les illuminations de Noël ont duré de début novembre à fin janvier. On a le sens des priorités, dans ce pays !

Frawald
02/09/2022 - 10:03:42

Vous êtes vous déjà déplacer à vélo la nuit dans une rue sans éclairage public ? moi j'en ai fait l'expérience et je peux vous dire que l'éclairage standard, à dynamo, de mon vélo ne suffisait pas à voir les hélas trop nombreux nids de poules et raccords incertains de la chaussée et qu'il y avait donc de gros risques de chutes... Espérons que dans ce cas la voiture qui vous suit elle dispose d'un éclairage suffisant pour vous apercevoir !
La solution la plus adaptée me semblerait être celle de capteurs de présences pour allumer les réverbères en cas de besoin. Ce système existe sur certaine voie verte lors de la traversée d'un tunnel. Pourquoi ne pas e généraliser ? L'économie d'énergie à elle seule compenserait assez vite, je pense les dépenses engagées pour installer ces capteurs.
Jm

Jean-Michel B
02/09/2022 - 09:57:43

Éteignez les éclairages publics des villes (EP) et pourquoi pas aussi l'éclairage intensif routier (EIR) sans oublier bien entendu les enseignes des grands magasins et commerces et laissez vivre les particuliers car ce sont toujours eux qui trinquent !!!

david barrillon
02/09/2022 - 09:55:37

Fausse bonne idée si appliquée telle quelle: la criminalité diurne qui profite de l'animation se déplacera et augmentera pour profiter de la tranquillité de l'obscurité. En revanche, on peut parfaitement réduire les endroits sur-éclairés, les pubs, les vitrines qui ne risquent pas le vol (ex: l'agence immobilière citée par un commentateur), etc...
Mention spéciale pour le commentaire de Frawald, pertinent et rigolo!

Hélène OPPLIGER
02/09/2022 - 03:03:11

En cas de délestage fréquent, les français risquent de s'équiper massivement de groupes électrogènes comme dans certains pays. L'avantage c'est que ça réduira la part du nucléaire, mais ça augmentera la demande pétrolière.

Bruno Serra
01/09/2022 - 22:28:02

Une mesure de bon sens avec un vrai intérêt, profitable à tous.
Et notre tout nucléaire ??? ...dans un triste état.
En plus : on nous fait "avaler" les voitures électriques qui, pour être rechargées, consomment un max d'électricité, sans parler de leur fabrication !

Daniel CARLES
01/09/2022 - 15:27:23

Jean

C'est dommage car ce message du président de l'AMF c'est le signe qu'il a bien reçu le tien et qu'il veut vérifier qu'effectivement ce n'est pas un robot qui génère des messages automatiques : ce qui était le procès que nous a fait le responsable de l'ONF. Nous avons gagné parce que j'ai pu témoigner que les messages émanaient de milliers de citoyennes et de citoyens qui ont parfaitement le droit d'interpeller leurs décideurs économiques ou politiques.

Nous ne nous en sortirons pas face aux lobbies si au moindre obstacle, les citoyennes et les citoyens convaincus renoncent à défendre leur point de vue.

Bien à toi

Alain

Alain UGUEN
01/09/2022 - 14:34:42

je viens de signer ; or, je reçois immédiatement un mail du président de l'AMF , pour '' vérifier que je ne suis pas un robot ''. J'ai supprimé ce mail.
Je ne sais pas si ma signature sera prise en compte et ne puis , en toute bonne foi, transférer cette action à mon réseau.
Anne Jordan

jean jordan
01/09/2022 - 14:19:33

BONNE NUIT LES PETITS : TOUR D'HORIZON DES VILLES QUI ONT DIT NON À L’ÉCLAIRAGE NOCTURNE
https://leseclaireurs.canalplus.com/articles/decouvrir/bonne-nuit-les-petits-tour-d-horizon-des-villes-qui-ont-dit-non-a-l-eclairage-nocturne?tl=fr?tl=fr  

Et la nuit réapparut : ces villes qui confinent l’éclairage public
https://reporterre.net/Et-la-nuit-reapparut-ces-villes-qui-confinent-l-eclairage-public  

EXTINCTIONS DE L'ÉCLAIRAGE PUBLIC EN COEUR DE NUIT
https://www.nuitfrance.fr/?page=extinctions  

Alain UGUEN
01/09/2022 - 13:45:40

Je pense que plutôt qu éteindre totalement, réduire l intensité,un lampadaire sur deux.. et les horaires serait préférable.Il faut penser aux travailleurs de nuit,ne pas pénaliser cette partie de la population..

Annie Vigreux
01/09/2022 - 13:22:04

Je suis favorable à l'extinction des éclairages publics ou commerciaux la nuit. Il me semble cependant qu'argumenter en sa faveur en s'appuyant sur les risques de coupure cet hiver n'est pas pertinent : si coupure il y a(*), ce sera aux heures de pointe et donc certainement pas entre 1h et 5h du matin. Or la régulation production électrique / consommation est instantanée, sans décalage temporel.
Les autres arguments suffisent, privilégions la crédibilité.
(*) on prépare si bien les esprits que c'est presque joué d'avance, quelle que soit l'évolution du contexte !

Stéphane Terreaux
01/09/2022 - 11:29:35

Je signe mais je ne vois pas les grandes villes sans lumière du tout dans les rues la nuit! ne serait-ce pas une aubaine pour tous les malfrats? Qu'on commence donc soit à réduire les éclairages extérieurs d'intensité ou alors éteindre la moitié des lumières.

DENISE MOUTIN
01/09/2022 - 10:29:34

Avant de couper le courant aux particuliers , peut-être pourrait-on commencer par obliger les commerces à éteindre leur vitrines la nuit , il y en a encore trop ,brillamment éclairées tard le soir, (j'ai l'exemple d'une agence immobilière dans la petite ville où j'habite ) . Il y a aussi tous les panneaux publicitaires lumineux qui se multiplient aux abords des villes dans les centres commerciaux etc...etc...

Michele Tarit
01/09/2022 - 10:08:53

« Les personnes hospitalisées à domicile ne font pas exception, mais reçoivent une notification avec un délai de prévenance. » Après ses plantes en pot non arrosées cet été, ce sera la mamie elle-même qui s’étiolera cet hiver parce qu’on aura coupé le jus de son appareil à oxygène. Décidément, on en veut aux mamies dans ce pays ! (No country for old women) :-)
Au fait, si on ne peut pas faire d’exceptions pour les ménages avec un nouveau-né à la maison, les malades et les personnes hospitalisées à domicile, à quoi sert le Linky jaune pipi ?!
Et si, avant de couper chez les particuliers, on pensait tout simplement à éteindre les éclairages publics hors points de sécurité, une partie de la nuit ?
Les communes intelligentes qui ont déjà appliqué la mesure n’ont pas connu d’augmentation des agressions et cambriolages. Alors où est le problème ?
Les chats ne vont pas tous devenir gris parce qu’il fera vraiment nuit ; les loups ne vont pas entrer dans Paris, attirés par le black-out ; les corbeaux ne vont pas cesser de crier « croa, croa » et les Français ne vont pas se transformer en Amish ; les goules et vampires ne vont pas venir faire des rodéos dans les rues des cités ; les sorcières ne vont pas se rassembler devant l’Elysée en chantant : « Elle est des nôôôtres, elle a son balai comme les auuutres ».
Oui, où est le problème ?
SVP, prouvez-nous que vous êtes des lumières et éteignez dans les rues pour ne pas couper chez les particuliers. Merci et… bonne nuit !

Frawald
01/09/2022 - 04:04:12

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !