actualité écologie

AG Cyberacteurs

OPÉRATION

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Soutien permanent aux paysans de NDDL

image vide cyberacteurs
image vide

  #manuelsscolaires   #enseignement   #lycée   #fcpe



Pétition : Pour la gratuité réelle des livres au lycée

Parmi toutes les valeurs portées par la FCPE des Côtes d'Armor, la gratuité arrive en première place, aux côtés de la laïcité.
Nous demandons que l'argent public aille à l'enseignement public et que les parents bretons n'aient pas à payer les livres lorsque nos enfants arrivent au lycée.

[ 3 210 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Pétition mise en ligne le 11 avril 2016

Proposée par FCPE 22

Plus d'infos

livres scolaires gratuitsRappel de la situation depuis 2004 en Bretagne : la région donne 60€ de chèques-livres à chaque lycéen, charge à sa famille de trouver les livres et de les acheter. Généralement, en passant par la FCPE, les parents louent ou achètent les manuels pour un an, et la FCPE les reprend au meilleur prix. Toute la charge de travail, achat, manutention, répartition, comptabilitée est assurée par la FCPE : cela représente presque un an de travail tellement la charge est gigantesque, et cela, sans aucune rémunération !

Ces chèques-livres de 60€ sont notoirement insuffisants; nous demandons donc depuis longtemps que les lycées soient dotés en livres par la région, comme cela se fait dans les 2/3 tiers des régions de France depuis longtemps.

Aujourd'hui la Région bouge enfin, mais pas dans le sens que nous avions prévu: lors du vote du dernier budget, les chèques-livres ont été purement et simplement supprimés ! Cela se fait à quelques semaines de la préparation de la rentrée, sans aucune concertation avec la FCPE.
La FCPE des Côtes d'Armor s'insurge contre cet oukase qui annonce une rentrée sans manuels; nous demandons à ce que la Région dote les lycées en manuels et les distribue dès cette rentrée. Elle doit de plus recruter les personnels nécessaires à cette opération d'envergure.

Faire de la politique, c'est prévoir; acheter des livres et les distribuer, c'est appliquer une politique en faveur des jeunes Bretons, c'est passer des promesses aux actes, c'est attribuer l'argent public à l'enseignement public.
Ne pas prendre en compte l'avenir de notre jeunesse, ne pas doter les lycées en manuels, ne pas distribuer de livres dès la rentrée de septembre 2016, c'est sacrifier les jeunes Bretons à une politique libérale de mauvais gestionnaire.

Nous, parents FCPE des Côtes d'Armor, pensons que la région Bretagne saura entendre les parents bretons et affectera l'argent public à l'école publique.

En signant cette pétition, nous souhaitons la gratuité de l'enseignement car cette valeur, dans l'esprit du conseil national de la résistance et des grandes avancées laïques du 20e siècle, est garante des valeurs de la république du 21e siècle.

Texte de la pétition

Nous demandons à la Région Bretagne que les lycéens reçoivent leurs livres comme au collège, sans tracas pour les parents et les élèves.

 

Signer !

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.


 

42 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

petites rectifications pour tous:
les manuels scolaires sont gratuits dans les collèges depuis que la scolarité est obligatoire jusqu'à 16 ans, càd depuis longtemps.
le budget des lycées est financés par les régions qui peuvent apporter une aide partielle ou totale au financement des manuels, c'est pourquoi, il y a des régimes différents selon les choix des élus régionaux. en région centre, les manuels scolaires sont gratuits depuis 1999 (élection d'une majorité de gauche en 1998)
mais cette situation ne relevant pas de la loi, elle peut toujours être remise en cause par une nouvelle équipe.
à vous de juger
Denise

defer
14/01/2017 - 15:27:58

Et je rajoute que je ne réclame pas de taxer les "riches" pour payer les livres des "pauvres".
Je parle de consentir TOUS un effort NORMAL pour garantir à TOUS les enfants un enseignement de qualité.

Yves
14/01/2017 - 12:46:44

Cette pétition devrait être nationale.
Les livres à l'école (tous niveaux), évidemment, devraient être distribués automatiquement aux élèves. Les livres scolaires, par leur nom même, font partie de l'école, il serait juste qu'ils soient acquis par les établissements et mis à disposition des élèves pendant les cours. Et les élèves n'auraient pas à les transporter dans leurs cartables...
Et au-delà des livres, il y a tout ce qui touche à l'école, soit-disant gratuite et obligatoire, qui devrait être fourni par la collectivité : cahiers, crayons, cantine, transport, voire même vêtements (uniforme, blouse).
Collectivisé ça coûtera toujours moins cher qu'individuellement !

Yves
14/01/2017 - 12:43:02

En Poitou-Charentes mes enfants ont toujours benéficiés de chèques livres au Lycée sans condition de ressources
cette initiative est certainement transposable dans le Loiret mais c'est vrai que ces dernières années ce département a fait preuve d'un positionnement élitiste et discriminatoire à l'encontre de beaucoup de ces citoyens ce n'est que la continuité
Laurence

Laurence Desandre
14/01/2017 - 08:18:28

C'était le cas quand j'étais jeune et on avait aussi es cahiers!

mireille bastard
13/01/2017 - 18:32:15

J'habite le Loiret mais je souscris à cette demande,étant concerné par ce qui se passe en Bretagne en tant que résidant secondaire.

ROQUES
13/01/2017 - 16:33:45

Si une certaine gratuité des livres peut s'envisager pour les familles en dessous d'une revenu de base, je suis opposée à ce qu'elle soit étendue de manière systématique. Il me semble important de garder à l'esprit que 1) l'état n'a pas à payer tous nos frais et n'est pas là pour attribuer subventions sur subventions ; 2) il est aussi utile que les enfants et adolescents ne s'habituent pas à la gratuité pour tout, et qu'ils se sentent responsables de LEURS affaires, ainsi ils en prendront soin, ceci fait partie d'un processus de socialisation à mettre en place tôt ; 3) la gratuité est une manière de se déresponsabiliser et de faire payer aux autres "les riches" les coût inférés. Encore un moyen subtil d'amener une fracture de plus dans notre société, avec les "EUX" riches et les "NOUS" pauvres en opposition. 4) La production des livres scolaires est un long et couteux processus de l'Education Nationale qui a besoin d'être stabilisé sur plusieurs années de suite afin de permettre une passation des ouvrages dans la fratrie sans devoir en acheter de nouveaux chaque année (augmentation de la contrainte financière imposée aux familles, totalement absurde !)

Jonquille
13/01/2017 - 12:26:50

J'avais mis le 31 décembre 2016 comme date limite à notre action, car je pensais que nous aurions obtenu des avancées beaucoup plus tôt de la part de la Région Bretagne.
Il se trouve que, même sur un sujet aussi simple que la gratuité des manuels scolaires pour les lycéens, nous avons eu toutes les peines du monde à nous faire entendre malgré nos nombreuses tentatives. Nous avons toutefois obtenu un RDV qui a semblé plus constructif que les autres avec les services concernés en décembre dernier, et nous devons les revoir ce 20 janvier.
Puisque nous sommes actuellement en phase de négociations, nous ne souhaitons pas relancer un appel dans l'immédiat.
Par contre, si vous pouvez garder la pétition active, cela nous arrange car nous n'avons aucune certitude sur ce qui va sortir de la rencontre du 20 janvier, et nous en avons encore moins sur ce qui sera effectivement voté par la Région.
D'autant plus que ce sera trop tard pour le budget qui va être voté en février, et qu'il faudra passer par une décision modificative en juin.
Nous vous informerons de la tournure des événements, mais les délais avec la Région peuvent encore être longs...

Gwenael ARZUR
Secrétaire générale FCPE 22

Gwenael ARZUR
13/01/2017 - 10:53:42

la Région Bretagne, malgré sa communication sur l'accès à la gratuité pour tous, n'a pas respecté ses promesses :
- elle a fortement diminué les subventions (100€ pour les 3 années de lycée - seuls les nouveaux élèves ont le droit à la subvention - au lieu de 60 X 3 = 180€ auparavant),
- les a soumises à condition (si l’association de parents d'élèves n'a que 50€ de dépenses par nouvel élève cette année, elle ne donnera que 50€, mais si l’association a 150€ de dépenses l'année prochaine, elle ne donnera que 100€. L'association aura donc eu 200€ de dépenses sur 2 ans, mais la Région n'aura versé que 150€.) Au mieux, l'association équilibre le budget, au pire elle est en déficit. Elle devra donc vivre sur ses réserves, et quand il n'y aura plus rien, que fera-elle ?
- mais le pire est que, si l'association signe cette convention, elle s'engage à pratiquer la gratuité sur 4 ans, alors que la Région, elle, ne s'engage que sur l'année 2016-2017... Le comble étant que si l'association ne parvient pas à maintenir la gratuité sur les 3 années suivante, il est stipulé dans la convention que la Région est fondée à lui redemander les fonds versés !!! Intenable.

Pour toutes ces raisons, il n'y a donc pas eu d'accord possible entre la FCPE 22 et la Région.

Gwen22
11/09/2016 - 12:03:35

L’argent de nos impôts devrait encore profiter à nos enfants, et tout particulièrement lorsque cela a un impact direct sur leur avenir.
De nombreux enfants de familles à revenu modeste se retrouveront sans livres pour cette prochaine rentrée scolaire. C’est scandaleux !
Déduisons donc ces 60euro de nos impôts. (Frais scolaire).
Nos élus décident sans nous consulter alors rappelons leurs ,que nous sommes leurs voix !

un anonyme
06/07/2016 - 10:09:08

La gratuité s'impose, mais, selon un plafond de revenu, l'on devraient, faire payer les livres par les plus argenté, cela n"est pas une double peine, puisque c'est cette part payante ne serait pas ajouté aux impôts, et, ceux qui ne peuvent pas en payer; on bien des problèmes pour la scolarité de leurs enfants, et, cela participe à la solidarité.

Marie-Madeleine LAURENT
05/06/2016 - 09:12:12

Surtout que dans un mois il n'y aura plus d'argent liquide. Une erreur technique et pouf dans le noir! Impossible de retirer de l'argent ne serait-ce que pour acheter une ardoise. Il y a intérêt à avoir le moins de choses à payer possible et donc d'améliorer le système en gardant l'éducation et les livres gratuits.

"Le crédit coopératif adapte son réseau d'agences. Ainsi à compter du 1er juillet 2016, le fonctionnement de service du guichet de votre agence va être modifié et il ne vous sera plus possible d'effectuer des opérations de dépôts ou de retraits d'espèces."
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1285564958143748&set=rpd.100000707680433&type=3&theater  

un anonyme
04/06/2016 - 18:54:12

Livres scolaires. La Région revoit sa copie

Le nouveau dispositif d'aide à l'achat des livres scolaires de la Région sera mis en place progressivement, à partir de la prochaine rentrée scolaire. La Région a indiqué, hier soir, qu'elle remettait à plat son dispositif d'aide aux familles pour l'acquisition des manuels scolaires. L'achat collectif des livres par les lycées, les associations ou les coopératives scolaires sera dorénavant privilégié. Dans un communiqué de presse, la Région Bretagne présente, sous le titre « Vers une réelle gratuité des manuels scolaires », le détail des nouvelles modalités qui viennent d'être adressées aux établissements et associations de parents d'élèves. Très critiquée par l'opposition régionale depuis l'annonce de l'abandon du « chèque livres » de 60 € instauré en 2004, qui représentait un budget de 8,23 M€ en 2015, la Région indique que son nouveau dispositif, qui se mettra progressivement en place à partir de la rentrée prochaine, a « pour objectif la gratuité grâce à une gestion locale et collective des collections ». 100 € maximum par lycéen En clair, il s'agit de privilégier l'achat collectif des livres par les lycées, associations ou coopératives scolaires, l'aide maximale par élève de seconde étant de 100 €. Trois cas de figure possibles ont été recensés. Premier cas, il existe déjà dans l'établissement une association structurée qui organise des bourses aux livres. C'est elle qui percevra la subvention. Second cas de figure, le lycée, dépourvu d'association, achète directement les collections de livres scolaires. C'est l'établissement qui percevra l'aide financière pour le renouvellement des collections, à charge pour lui de s'appuyer sur une association de parents pour organiser la distribution puis la revente des manuels. Dernier cas, le lycée n'achète pas les collections et aucune association scolaire n'existe. La Région versera alors à l'établissement une dotation équivalente à 100 € pour tous ses élèves boursiers. La Région parle d'un nouveau dispositif « modulable » et « encourage le développement de bourses aux livres dans tous les lycées pour qu'au final, partout en Bretagne, les élèves disposent d'un même service ». 50 € pour les lycées pros Enfin, la Région assure porter « une attention particulière » aux lycées professionnels « dans lesquels, compte tenu de l'éloignement géographique plus important des familles, la structuration d'associations locales est complexe ». Elle les encourage « à généraliser l'expérimentation menée (...) ces dernières années, dans 14 lycées professionnels publics » qui « consiste en l'achat, par l'établissement, de la 1r e " caisse à outils " de tous les élèves rentrant en CAP ou Bac pro » afin de garantir à tous « un même niveau d'équipement ». Le dispositif comprend un volet manuels scolaires, dont le coût s'élève, en moyenne, à 50 € par élève.

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/bretagne/livres-scolaires-la-region-revoit-sa-copie-21-05-2016-11075714.php  

Alain Uguen
24/05/2016 - 09:31:52

L'argent de nos impôts doivent profitez à nos enfants et tout particulièrement lorsque cela concerne leur avenir .
Cette décision va une fois de plus pénaliser les familles les plus fragiles financièrement , c'est scandaleux !

un anonyme
01/05/2016 - 08:48:51

Essentiel pour maintenir une forme d'égalité des chances à l'école. Le budget livre peut poser difficulté chez certaines familles.

ddusseux
29/04/2016 - 16:38:58

Scandaleux. Les hommes naissent libres et égaux en droits... Mais ça ne dure pas longtemps... Selon l'épaisseur du porte monnaie de leurs parents les chances de réussir ne sont pas les mêmes. Encore une fois ce sont les plus démunis qui vont en pâtir.

Christine
28/04/2016 - 20:36:09

EGALITE des chances pour nos enfants voilà ce que nous sommes en droit de réclamer. Une école libre laïque ouverte à tous sans discrimination. Mr Jules Ferry ...mais jusqu'où nos élus iront-ils pour sabrer et saccager notre jeunesse, avenir de notre Pays?

Roland
28/04/2016 - 09:53:41

C'est lamentable. Il me semblait pourtant que le secteur de l'éducation était prioritaire. J'ai dû rêver...

un anonyme
28/04/2016 - 09:48:33

Je souhaite la réintroduction du chèque livre de 60€

un anonyme
28/04/2016 - 01:27:22

C'est d'autant plus injuste que dans certaines régions les livres sont fournis gratuitement aux lycéens et dans d'autres non.
Où est l'équité de tous les lycéens sur l'ensemble du territoire ?

Kim England, fcpe 06
27/04/2016 - 18:34:04

La Région, après avoir encaissé et prélevé l'argent des contribuables, a trouvé un moyen de relancer la vente de livres, donc l'enrichissement de l'État, avec la TVA.
Ce qui devient désolant, c'est que ce sont toujours les mêmes qui mettent la main à la poche.

un anonyme
26/04/2016 - 19:40:37

Et surtout que certains éditeurs cessent d'essayer de refiler le man uel de 2nde 1ere etterminale, car il est trois fois plus gros et lourd , plus cher et que un élève d'une classe n'a pas besoin d'acheter les deux autres années. C'est de la vente forcée !!!

philippe lyonnet
17/04/2016 - 22:12:17

Nous sommes clairement engages dans un processus de regression sociale. Je suis abasourdi en tant qu'electeur socialiste de constater la propension de mes elus de s'inscrire dans une logique totalement liberale. Que de zele!!
A part rendre ma carte d'electeur je ne vois pas ce que je vais pouvoir en faire.
Affligeant.
Jean-Yves LE Berre

un anonyme
15/04/2016 - 11:46:04

Lussiphaire, les livres ne sont à payer qu'à partir du lycée. Vous pouvez donc signer la pétition sans crainte de discrimination.

chlau
15/04/2016 - 08:17:25

la gratuité des livres pour tous les lycéens( y compris les filières professionnelles) ne devraient même pas être discutée ! Autre point de disparité, l'acceptation ou non des chèques vacances pour payer les différents voyages ! Quand on a plusieurs enfants,il est parfois difficile de permettre à chacun l'accès à cette ouverture sur le monde, la culture ( spectacle, voyage ... ) Tous les établissements devraient les accepter. Alors, si on rajoute les livres payants, j'envisage déjà des grosses galères en plus .

anne
14/04/2016 - 20:59:40

Depuis le vote du nouveau budget la région retire toutes les aides à nos enfants chose lamentable. La gratuite des livres est importante pour de nombreuses familles. Elle a aussi retire les subventions d aide au BAFA sans prévenir les familles qui ont engage des dépenses pour leur enfant au cours de l'année 2015. La politique actuelle est de creuser l'écart entre les classes sociales. Tu as de l'argent super !!!! tu n 'en as pas tu peux crever. Merci à la région de traiter nos enfants comme des moins que rien et de ne pas leur donner une chance.

anonyme
14/04/2016 - 18:54:07

Tout ce qui nourrit l'humain à bonne escient devrait être gratuit, l'eau, la nourriture....
Le savoir en fait parti....

poppies
14/04/2016 - 16:56:52

Oui que l'argent public aille aux services publics d'éducation , gratuité totale de l'enseignement

un anonyme
14/04/2016 - 16:18:14

Notre pays à la richesse suffisante afin de fournir le savoir à nos enfants. Surtout à ceux dont les parents ont peu de moyens

un anonyme
14/04/2016 - 09:10:49

Pourquoi seulement les lycées !
Sont ils seuls concernés par la cherté des manuels ou seuls les lycéens sont ils dignes de votre sollicitude ?
Je ne signe pas ce genre de pétition sectaire et discriminante !

Lussiphaire 49
14/04/2016 - 08:21:00

faudrait surtout supprimer les livres de classe ...

dominique bouts
13/04/2016 - 20:33:54

Même remarque que d'autres ont déjà fait avant moi : le matériel scolaire nécessaire à l'éducation des élèves devrait être fourni par les établissements scolaires et financé sur le budget de l'Education Nationale. Sans cela, on ne peut parler d'école gratuite.

Léonard Mégevand
13/04/2016 - 19:52:03

C'est une honte pour notre région Bretagne : supprimer l'aide pour les livres au lycee est encore une attaque a l'égalité des chances pour tous !

un anonyme
13/04/2016 - 16:02:56

Bcp de famille ONT du mal à acheter CES livres .
Oui l Ecole , livres devrait être gratuite partout .
Et les livres d Ecole qui ne servent plus , les renvoyer
Dans les pays défavorisés' ......

Andrée & Daniel paisant
13/04/2016 - 11:49:20

Si les régions et fédérations de parents ne remettent pas en cause le bien-fondé de la réforme, elles proposent tout de même d'échelonner sur plusieurs années le remplacement des livres pour éviter de mettre des familles en difficulté. "De l'aveu même de certains inspecteurs d'académie, ce sont surtout la biologie, la physique et les sciences sociales qui bougent. Quand on supprime simplement un morceau du programme, pourquoi demander un livre neuf . Mis en cause alors : des cafouillages ministériels, dus à la précipitation dans l'application de la réforme.

mandelkorn
13/04/2016 - 11:03:50

Il serait souhaitable que les "autres" parents non plus - je veux dire ceux qui ne sont pas "bretons" puisqu'il semble que cette pétition soit réservée à ces derniers ;-) - n'aient pas à décaisser pour les livres scolaires de leurs enfants, n'est-ce pas…
La meilleure solution est le système de prêt annuel (sur caution, le cas échéant, pour éviter les dégradations), cela résout beaucoup de problèmes, y compris celui de l'impossible revente car les livres scolaires se périment très vite et on reste avec ça sur les bras, ce qui est douloureux pour le budget des familles pas toujours aisées.

Anne
13/04/2016 - 00:23:36

les livres pour les lycéens sont gratuits en région Provence Alpes Côte d'Azur
un bon exemple à suivre !

yag
12/04/2016 - 20:17:47

Pour toutes les régions de France et pas seulement la Bretagne!
La gratuité des livres c'est normal. C'est attribuer l'argent public à l'enseignement public!

un anonyme
12/04/2016 - 18:28:44

Une France désargentée! Pour qui..?

yves day
12/04/2016 - 17:50:34

J'aimerai bien que tous les lycéens de France soient aides car ici en Lorraine l'aide de la région ne couvre pas non plus les dépenses des livres scolaires

un anonyme
12/04/2016 - 17:40:04

Excusez-moi, mais... pourquoi seulement "les bretons" ?

Il me semble que cette demande n'a rien de spécifique à la Bretagne, et que l'exigence que les fonds publics aillent à l'enseignement PUBLIC peut s'appliquer partout. De même, les livres scolaires pourraient être financés publiquement dans toute la France...

Sylvain Frandaz
12/04/2016 - 13:44:33

Pour l'abandon du partenariat Microsoft-Education nationele
j'ai déjà signé http://www.april.org/microsoft-educ-nat-partenariat-indigne/  

Wazner
12/04/2016 - 13:02:20

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette pétition en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !