actualité écologie

Les amis des 150

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

AG Cyberacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

météo

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Journal des Bonnes Nouvelles

image vide cyberacteurs
image vide



Pétition : Pour en finir avec des plans algues vertes inefficaces

Deux rapports (Cour des Compte et Sénat) donnent raison aux deux associations Sauvegarde du Trégor Goëlo Penthièvre et Halte Aux Marées Vertes qui ont dénoncé l’inefficacité prévisible de ces plans dès le début de leur mise en œuvre, sur la base des avis du Comité scientifique de l’Environnement en Bretagne.

[ 3 081 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Pétition mise en ligne le 31 mai 2021

Proposée par Cyberacteurs
En partenariat avec Halte Aux Marées Vertes, Sauvegarde du Trégor

Plus d'infos


Bilan de la cyberaction : Bretagne au purin Numéro X
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=2642  

PDF à télécharger pour plus d'infos

Texte de la pétition

Monsieur le Préfet de Région

Monsieur le Préfet,
ce mercredi 26 mai 2021, la commission des finances du sénat a publié son rapport sur les algues vertes en Bretagne. Rapport officiel rédigé par une assemblée parlementaire de la République. Il ne s’agit plus d’informations de seconde main comme celles diffusées dans les médias sur le rapport à venir de la Cour des Comptes. L’un comme l’autre accablent, même en des termes mesurés, plus de 10 ans de dispendieuses politiques publiques qui ont échoué à en finir avec la prolifération des algues vertes et les risques sanitaires qu’elles font peser.

Ces deux rapports donnent raison aux deux associations Sauvegarde du Trégor Goëlo Penthièvre et Halte Aux Marées Vertes qui ont dénoncé l’inefficacité prévisible de ces plans dès le début de leur mise en œuvre, sur la base des avis du Comité scientifique de l’Environnement en Bretagne. Bien qu’elles n’aient été auditionnées par aucun rapporteur, ces deux rapports leur accordent une expertise incontestable que nous vous saurions gré de leur reconnaître en les associant pleinement à vos travaux.

Monsieur le Préfet, sans attendre la publication officielle du rapport de la Cour des Comptes, ce rapport sénatorial vous commande d'en finir sans attendre avec les actuels plans algues vertes et leur cortège de dépenses inutiles.

C’est pourquoi, nous soussigné(e)s, dès l’élection de la nouvelle assemblée régionale nous vous demandons d’élaborer, fort des enseignements de ces deux rapports, de nouveaux Plans Algues Vertes avec des objectifs et des moyens radicalement différents reposant sur quatre piliers :

1°) retour à l’objectif de moins de 10 mg/l dans les rivières à baie algues vertes pour l’éradication totale en 2027 de la masse algale et abandon de l’objectif de 15 mg/l de nitrates pour sa réduction de moitié à la même date.

2°) rupture avec les pratiques agricoles conventionnelles telles qu’elles ont été établies depuis 50 ans, ce qui suppose sur ces bassins versants la fin de cultures polluantes comme le maïs et une réduction drastique du cheptel. Mise en place d’un partenariat entre les acteurs agricoles, les pouvoirs publics et la société civile afin de construire un nouveau modèle économique sur ces bassins versants qui ne constituent que 7,5 % de la surface agricole utile de Bretagne.

3°) une législation spécifique à ces bassins versants avec des mesures adaptées aux exigences fortes du milieu : fin du volontariat et des aides de droit commun et cibler les mesures efficaces grâce à des aides innovantes. Evaluation chaque année de l’efficacité des mesures par une analyse systématique des reliquats d’azote dans les terres.

4°) une volonté politique forte de tous les élu(e)s pour porter ces nouveaux Plans Algues Vertes, qui commence d’abord par la pleine et entière acceptation des causes des marées vertes liées à plus de 95 % aux excédents d’azote agricole sans qu’il soit besoin d’y impliquer outre mesure le rôle des stations d’épuration.

Monsieur le préfet, pour que cesse un demi-siècle de marées vertes en Bretagne, ce que nous disent ces deux rapports, c’est qu’il n’est pas d’autres chemins. Nous soussigné(e)s conscientes et conscients de la responsabilité qui est la nôtre aux yeux de l’histoire nous vous demandons de lancer dès aujourd’hui une large consultation autour de ces quatre piliers pour que la société toute entière relève ce formidable défi de rendre aux générations futures des plages vivantes au sable fin qu’aucune marée verte ne venait jadis souiller.

 

Signer !

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.


 

12 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

certains correspondant n'y vont pas de main morte, on peut les comprendre face à une telle complaisance des "puissants au profit des puissants!!!
A tel point qu'une journaliste d'une radio bretonne qui dénonce cette situation, est menacée, intimidée et subit des actions criminelles comme le desserrage des écrous de roues de sa voiture.

Et ce n'est pas du complotisme.

Eugène-François Ravenet
06/08/2021 - 19:06:13

Sans une remise en cause du modèle agricole que vit la Bretagne, les plans "algues vertes" seront inopérants!!!

Le pouvoir politique est trop mous, face à la FNSEA et à l'agro industrie!

C'est pourtant une nécessité sanitaire de première importance, à tous égards........

cactus
06/08/2021 - 15:14:07

Algues vertes. "Si un enfant marche sur cette plage, il y a un risque de décès très rapide", alerte un urgentiste
https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/cotes-d-armor/saint-brieuc/algues-vertes-si-un-enfant-marche-sur-cette-plage-il-y-a-un-risque-de-deces-tres-rapide-alerte-un-urgentiste-2204554.html  

Alain UGUEN
06/08/2021 - 09:10:29

Algues vertes : le maire d'Hillion a écrit au président de la République
https://actu.fr/bretagne/hillion_22081/algues-vertes-le-maire-d-hillion-a-ecrit-au-president-de-la-republique_43800269.html  

Alain UGUEN
01/08/2021 - 08:35:12

Plus de 40 ans et toujours pas de solution ?

Roland CHARLOU
26/07/2021 - 15:37:59

plus d'algues vertes

SYLVIA VALETTA
26/07/2021 - 13:01:40

Algues vertes : la région Bretagne sous pression
https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/07/21/algues-vertes-la-region-bretagne-sous-pression_6089052_3244.html  

Alain UGUEN
22/07/2021 - 09:09:47

La FNSEA tient le stylo des gouvernements successifs et empêche tout changement.
C'est une mafia terroriste, tant que l 'on ne la fait pas taire, pas de terre ! ni de mer propre.
comment ne voit on pas cela ?

La France Insoumise propose d 'annuler la dette des paysans soumis à des engagements qui leurs lient les mains, en échange d'une reconversion bio . Il n'y a pas d'autre solution.
Les atermoiements des petits arrangements politiciens n'arriveront à rien.

Valentine Quintin
28/06/2021 - 17:10:09

Venez en Bretagne les déconfinés, vous allez respirer les odeurs de porcs, vifs ou en putréfaction. Dans ces usines, on sent l’ammoniaque et la mort. Il y a plus d'usines à charcuterie que de goélands au dessus de la rade de Brest. Les nitrates coulent à flot, l'océan s'en repait jusqu'à vomir les algues vertes qui assassinent chiens, chevaux, sangliers et humains. Bécassine ne serrerait pas la main des mauvais éleveurs qui traitent leurs cochons pis que les gars chez Amazon, ni les paluches des agro-industriels qui mettent sous plastique toutes les créatures à queue tire-bouchonnée.
La Bretagne vous attend, on y meurt, on y harcèle les journalistes lanceurs d’alerte et parfois on y sabote leur auto pour leur clouer le bec et assècher leur cartouche d'encre.
Aïchat Nussy

colette Nusbaum Vallet
14/06/2021 - 15:42:26

Il y a des années que ce problème aurait du être réglé, mais les soi-disant "responsables" garants de nos soucis, ont été dans l'incapacité où la paresse de s'occuper ce de problème important ! et ils sont toujours en place, grassement payés, et semblant n'avoir aucun intérêt à trouver des solutions, sauf si des Associations ne les boostaient de force ! C'est lamentable de constater où il faut en arriver pour obtenir des résultats positifs ! On commence à être fatigués de constater l'état de notre pays, gouvernés par des incapables !

Geneviève KILBURG
14/06/2021 - 05:38:06

UNE BELLE VICTOIRE JUDICIAIRE qui fera date mais le combat continue car le 1er décembre 2009 déjà, la Cour d'Appel de Nantes nous avaient donné raison et le problème est toujours là !

Après les coup de semonce de la Cour des comptes et d'une commission sénatoriale, suite à un recours formé en 2018 par Eau et Rivières de Bretagne le Tribunal administratif de Rennes vient ce vendredi de rendre son jugement par lequel il demande au Préfet de région de prendre, dans un délai de 4 mois, des mesures pour renforcer la lutte contre les algues vertes (le 6ème programme d’action régional nitrates), « par toute mesure de maîtrise de la fertilisation azotée et de gestion adaptée des terres agricoles dans les bassins versants situés en amont des sites littoraux concernés par les échouages d’algues vertes ». Il demande également la « définition précise d’un mécanisme de mise en œuvre de mesures réglementaires contraignantes » en cas d’échec des mesures encouragées par le plan de lutte contre les algues vertes.

https://www.eau-et-rivieres.org/decision-TA-040621  

L'AFP, Le Monde, Ouest-France, ... mais aussi le 2ème sujet au JT de ce soir sur France 2, etc

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/06/04/algues-vertes-en-bretagne-la-justice-ordonne-a-l-etat-d-agir_6082921_3244.html  

https://saint-brieuc.maville.com/actu/actudet_--bretagne.-la-justice-ordonne-a-l-etat-le-renforcement-de-la-lutte-contre-les-marees-vertes-_region-4663928_actu.Htm  

https://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/jt-de-20h-du-samedi-5-juin-2021_4629311.html  

____________________________________________________________

A LORIENT ce samedi, 300 à 400 manifestants contre les marées vertes, à l'appel d'Eau et Rivières de Bretagne, pour dénoncer des responsables qui pratiquent la politique de l'autruche, en mettant la tête dans le sable.

OF, Le Télégramme ... ...

https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/lorient-contre-les-algues-vertes-et-la-politique-de-l-autruche-608e4f94-c5ed-11eb-940f-56738b984eb9  

https://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/algues-vertes-environ-350-manifestants-a-lorient-05-06-2021-12762827.php#slide-7  

____________________________________________________________
REPORTAGE du journal "20 mn" par un journaliste venu à HILLION cette semaine "La Bretagne doit-elle apprendre à « vivre avec » les algues vertes ? " https://www.20minutes.fr/planete/3053795-20210605-bretagne-doit-apprendre-vivre-algues-vertes  

Petite erreur du journaliste : la rade de Brest reçoit 10 fois plus de nitrates que la baie de Douarnenez et pourtant c'est la baie de Douarnenez qui est envahie d'algues vertes et pas la rade de Brest ou très peu (important brassage horizontal dû au goulet de la rade). La rade de Brest a un arrière-pays agricole comparable à celui de la baie de Saint-Brieuc : ce qui fait la différence ce sont la morphologie du littoral et les courants.

____________________________________________________________
CARTE. Où s’échouent les algues vertes en Bretagne, quels sont les sites les plus touchés ?

https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-brieuc-22000/carte-ou-s-echouent-les-algues-vertes-en-bretagne-quels-sont-les-sites-les-plus-touches-564323ae-c528-11eb-aec1-d3b57750ff4c  
____________________________________________________________
Le combat continue, prenez date : RDV le 1er juillet prochain à 15 h devant le Tribunal judiciaire de SAINT BRIEUC pour un nouveau jugement relatif à l'affaire Thierry MORFOISSE (décédé en juillet 2009 d'intoxication, au cours d'un transport d'algues vertes).

Alain UGUEN
12/06/2021 - 08:51:44

Ce qui se passe avec les algues vertes, le déni de leur dangerosité,de leur nuisance, c'est un avant goût de ce qui nous attend avec la transition dite écologique et avec les pandémies.Du déni des catastrophes à venir, de la communication à outrance et aucune mesure réellement préventive: surtout ne toucher à rien, ne pas énerver la FNSEA (voir la nouvelle PAC où rien n'a changé)avant les élections!
Steph

Stéphane WAROT
31/05/2021 - 10:08:53

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette pétition en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !