actualité écologie

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Journal des Bonnes Nouvelles

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

La Terre vue depuis l’espace

OPÉRATION

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

AG Cyberacteurs

victoire pour Gabriel Dufils

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Les 10 jours verts Transacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Pour éclairer la convention citoyenne pour le climat

Soucieux de vous permettre de contribuer à la réflexion des tirés au sort censés nous représenter au sein de la convention citoyenne pour le climat nous vous proposons de réclamer la possibilité pour chaque citoyen de commenter et soutenir les propositions qui leur seront soumises pouré éclairer leurs décisions.

[ 1 787 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 08 octobre 2019

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à contact convention citoyenne pour le climat

Elle prendra fin le : 08 janvier 2020

Plus d'infos

enfumageBonjour,
Association citoyenne créée depuis 20 ans pour interpeller décideurs économiques et politiques sur des sujets qui ont trait à la transition écologique solidaire (environnement, droits de l'être humain, rapport Nord-Sud, Paix dans le monde) nous souhaiterions que nos adhérents et abonnés puissent être associés aux travaux de la convention citoyenne.

Nous nous proposons de relayer auprès de nos abonnés les propositions qui seront faites dans l'espace votre contribution que vous annoncez à venir
https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/les-travaux-de-la-convention-2/  

Pour cela nous souhaiterions que cet espace puisse permettre à tout citoyen, en plus de déposer ses idées comme vous semblez le prévoir, de soutenir ou commenter les idées proposées pour alimenter la réflexion des 150 citoyens tirés au sort et sensés nous représenter et que, comme nous le faisons pour nos actions, cet espace puisse permettre de comptabiliser les soutiens pour que le niveau de participation soit transparent.

Vous remerciant par avance de votre attention et de votre réponse, nous vous prions de croire en notre attention bienveillante à l'égard de votre démarche.

Alain Uguen Trésorier
   ,__o     Alain UGUEN  Association Cyber @cteurs
_-_<, Fédérateur d'énergies
(*)/'(*)   https://www.cyberacteurs.org  


Climat. Une Douarneniste secoue la Convention citoyenne
https://www.letelegramme.fr/finistere/douarnenez/climat-une-douarneniste-secoue-la-convention-citoyenne-08-10-2019-12403704.php  

Convention citoyenne pour le climat : "Je fais le pari que la société est en avance sur le politique"
https://www.europe1.fr/societe/convention-citoyenne-pour-le-climat-il-faut-dire-que-les-citoyens-donnent-le-courage-aux-gouvernants-daller-plus-loin-3923442  

Cyril Dion : "La Convention citoyenne pour le climat représente une occasion démocratique historique"
https://www.geo.fr/environnement/cyril-dion-la-convention-citoyenne-pour-le-climat-represente-une-occasion-democratique-historique-197888  

La Convention citoyenne pour le climat pointe la "culture de consommation" et le "manque de courage de...
https://www.lci.fr/planete/la-convention-citoyenne-pour-le-climat-pointe-la-culture-de-consommation-et-le-manque-de-courage-de-l-etat-2134400.html  

Le coup de gueule d'Allain Bougrain-Dubourg : "La Convention citoyenne pour le climat, c'est une démagogie démocratique surréaliste"
https://www.europe1.fr/societe/allain-bougrain-dubourg-la-convention-citoyenne-pour-le-climat-une-democratie-demagogique-surrealiste-3923374  


Première réunion de la Convention citoyenne pour le climat : La Réunion Engagée !
https://www.zinfos974.com/Premiere-reunion-de-la-Convention-citoyenne-pour-le-climat%C2%A0-La-Reunion-Engagee%C2%A0_a145051.html  

Climat: la convention citoyenne met le cap sur les mesures
http://www.journaldelenvironnement.net/article/climat-la-convention-citoyenne-met-le-cap-sur-les-mesures,99971  

La Croix suit la convention citoyenne pour le climat de l&#8217;intérieur
https://www.la-croix.com/France/Politique/Croix-suit-convention-citoyenne-climat-linterieur-2019-10-07-1201052590  

Trois Isérois à la Convention citoyenne pour le climat
https://www.francebleu.fr/infos/environnement/trois-iserois-a-la-convention-citoyenne-pour-le-climat-1570292394  

Convention citoyenne pour le climat: les participants confient leurs attentes
http://www.rfi.fr/france/20191005-france-premiere-consultation-convention-citoyenne-climat  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à contact@conventioncitoyennepourleclimat.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Pour éclairer la convention citoyenne
  • Message : Madame, Monsieur,
    En tant que citoyen, citoyenne souhaitant la survie de notre planète, je souhaite participer à l'espace contribution destiné à éclairer les membres de la convention citoyenne.
    Pour cela je souhaite que cet espace puisse permettre à tout citoyen, en plus de déposer ses idées comme vous semblez le prévoir, de soutenir ou commenter les idées proposées pour alimenter la réflexion des 150 citoyens tirés au sort et censés nous représenter et que, comme nous le faisons pour nos actions, cet espace puisse permettre de comptabiliser les soutiens pour que le niveau de participation soit transparent.
    Veuillez croire en ma vigilance sur la nécessaire transparence des débats.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

18 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Nicolas Hulot, à demander au gouvernement de faire le nécessaire afin que la banque centrale européenne puisse prêter au Nations européennes, afin que nous puissions invertir (pour la transitions sociales et écologiques) sans que cela ne pénalise le contribuable ! Le gouvernement ne l'entant pas et c'est bien le peuple de la rue qui doit rappeler le bon sens de gestion de notre nation !

Bien des banques privées ont eu le privilège d'avoir des prêts gratuits auprès de la banque centrale européenne ; afin de leur sauver la mise.... Il est aussi simple de créer de l'argent pour sauver notre planète ! Gaël Giraud l'explique très simplement : https://www.youtube.com/watch?v=2oFARgqG0NA   Merci de regarder cette vidéo !

"Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire. Car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin. " Henry FORD


Aujourd'hui, le peuple est conscient que le système bancaire influence le politique et il refuse de souffrir pour voir notre monde être détruit par l'avidité de quelques hommes au détriment de tous les autres. Nous n'avons pas de planète de rechange, alors, avant que nos petit enfants n'aient plus de monde à transformer, merci, Messieurs les dirigeants, d'agir rapidement vers le bien commun en libérant notre France du joues des banques privées, en changeant ces lois qui nous asservissent.


Petite réflexion : La constitution à le devoir de garantir le bien commun et elle le fait que partiellement. Le gouvernement actuel ne respecte même pas l'alinéa 9 ou article 5 ! Collectivement, une action en justice (symbolique mais communicative) est-elle envisageable ?
A ce qui ont peur que le bas peuple soit plus corrompu que les énarque, je répond que pour le peuple d'en bas défendre leur intérêt et ceux de leurs proches et déjà en soit plus démocratique !
Je propose 2 chambres d'élus : une par élections proportionnelles, l'autre par tirage au sort et l'on pourra voir qui des 2 chambre est le plus efficace pour gérer notre chère Nation !

Jean Louis REMY
18/10/2019 - 14:46:39

Il y a des conflits d’intérêt un peu trop flagrants et notre gouvernement Macron est très utilisateur de ce genre de porosité entre les entreprises et le politique.

Denys Crolotte
15/10/2019 - 11:12:43

Quel dommage pour un texte de pétition publique de voir confondus (par des gens que l'on croit sensés) les mots censés et sensés! Ou alors c'est une erreur de relecture?... Ou bien il n'y a pas de relecteurs? ':<

Philippe LEBOURG
14/10/2019 - 16:15:13

Saint-Herblain. La députée lance sa convention citoyenne pour le climat

Alors que la convention citoyenne pour le climat, avec 150 citoyens tirés au sort, vient d’être installée, Anne-France Brunet, députée de Saint-Herblain, en fait autant, à l’échelle de la circonscription.
Elle réunira quinze citoyens tirés au sort. « L’objectif, détaille-t-elle, c’est de dégager au niveau local des pistes pour lutter contre le réchauffement climatique. »
Sont invitées à participer, les personnes qui vivent dans la troisième circonscription (Saint-Herblain, Nantes Ouest, Saint-Etienne-de-Montluc, Vigneux-de-Bretagne). Elles doivent envoyer un mail (anne-france.brunet@assemblee-nationale.fr.   . ) ou s’inscrire en appelant au 02 28 06 89 01.
Les rencontres sont programmées les samedis 9 et 23 novembre ainsi que le samedi 14 décembre.
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-herblain-44800/saint-herblain-la-deputee-lance-sa-convention-citoyenne-pour-le-climat-6558014  

Alain UGUEN
14/10/2019 - 09:04:25

Retrouvez l’intégralité de la première journée de la Convention Citoyenne pour le climat
https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/2019/10/04/au-programme-du-premier-week-end-de-travail/  

Retrouvez l’intégralité de la seconde journée de la Convention Citoyenne pour le climat
https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/2019/10/05/retrouvez-lintegralite-de-la-seconde-journee-de-la-convention-citoyenne-pour-le-climat/  

Retrouvez l’intégralité de la troisième journée de la Convention Citoyenne pour le climat
https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/2019/10/06/retrouvez-lintegralite-de-la-troisieme-journee-de-la-convention-citoyenne-pour-le-climat/  

Alain UGUEN
14/10/2019 - 09:03:26

Convention citoyenne sur le climat
2019-10-10

Felix qui potuit rerum cognoscere causas
 Heureux qui a pu pénétrer la raison des choses
Les Géorgiques, L. II, Virgile



« Comment réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % d’ici à 2030, dans un esprit de justice sociale ? »

Ce texte est une modeste proposition d’un type de mesure que pourrait prendre la Convention citoyenne pour le climat.


D’abord comprendre les causes pour éviter de continuer sans rien faire, en voici quelques-unes :

C1 – Durant tous le 20ème siècle, tous les pétroliers ont jeté le CH4 (méthane) des puits de pétrole dans l’atmosphère avant, tardivement de le récupérer ou encore le brûler. Donc sans vergogne, ils ont mis, volontairement en bonne partie, d’immenses quantités de CH4 dans l’atmosphère. Plus les erreurs et incidents et accidents…
Q1 - A-t-on pris les moyens d’évaluation, de contrôle, incitatifs et punitifs pour l’éviter ?

C2 – Élevages et agriculture intensifs. C’est une industrialisation de l’exploitation des produits animaux et végétaux sans tenir compte des effets des pratiques comme production et consommation massive de CH4.
Q2 - A-t-on pris les moyens d’évaluation, de contrôle, incitatifs et punitifs pour l’éviter ?

C3 – Autres causes de modification du climat : le CO2 en brûlant les hydrocarbures (de bcp la plus importante évitable) : transports, chauffage-climatisation, besoins agricoles, ..
Q3 -A-t-on pris les moyens d’évaluation, de contrôle, incitatifs et punitifs pour l’éviter ?

autres GES ..

Ensuite il est dit d’ « au moins 40 % pour 2030 ».
Pas simple dans une société aussi complexe, interdépendante que la notre ! En donner la mesure en termes de volumes, d’activités, de coût, de budgets, de domaines d’activité, …

Ensuite il est dit « dans un esprit de justice sociale ».
Au moins en donner une définition opératoire au sens de mesure afin d’en évaluer les effets réels. Il faut définir une grandeur à mesurer. Cela implique de se donner a priori une fonction de variation de la grandeur ‘justice sociale’ dépendante des paramètres qui la déterminent dans le temps (activités, taxes, PIB, niveau de vie, inflation, cours des ressources, redistribution de la richesse, éducation, …). Sauf à parler pour ne rien dire, mettre : « dans un esprit de justice sociale » implique donc modélisation, prévision, mesures, bilans. J’ose douter que l’initiateur avait ceci en tête, c’est pourtant de première importance. Encore faudrait-il interpréter cette proposition comme la volonté de maintenir sinon améliorer la ‘justice sociale’, ce qui est loin d’être clair après plus de 2 ans de casse sociale avérée – sans parler de ce qui se trame… Mais c’est l’auditeur qui choisit son interprétation lorsque le propos est ambigu et ici l’auditeur est le souverain, les citoyens.

Ce sujet est plus que délicat. La justice sociale n’est pas une grandeur ordinaire, pas un concept, et ici, une expression politicienne, un tic d’élément de langage. Il vient qu’il faut la prendre en compte pour ce qu’elle ne dit pas. Sans préjuger de cette tâche indispensable, on peut avancer quelques propositions. Je pense par exemple à la distribution statistique des revenus et de ses variations temporelles. Cette distribution présente des variations ‘surprenantes’, en particulier la vitesse comparée de l’enrichissement des plus riches versus le reste. On peut constater une captation de la quasi totalité de l’enrichissement national par quelques centaines de personnes et donc en déduire une actuelle absence criante de ‘justice sociale’ dans un contexte démocratique1. La flagrante absence de justice sociale – disons en marche - avant même toute proposition, met les citoyens de cette assemblée dans une contradiction insoluble. La requête qui détermine cette Convention citoyenne est donc impossible à tenir sauf à contredire hic et nunc deux ans de politique. On imagine avec une délectation non dissimulée dans une numéro de cirque, les acrobaties discursives que devrait nous produire le gouvernement pour extirper un semblant de cohérence à la fois de son passé et son futur s’il était pris au mot par cette Convention. Car enfin, restons pragmatique comme nous l’entendons dans une convention citoyenne ‘utile’, parler de « dans un esprit de justice sociale » mérite de s’y attarder au risque de maintenir, voire aggraver une situation catastrophique.
Sans vouloir être lourd, je me permets une remarque de bon sens. Si on en est là et que l’on ne change rien depuis des années, on ne voit pas comment une action gouvernementale pourrait éviter des effets tout aussi catastrophiques. Autrement-dit, sans changer les causes on peut tout proposer, les effets seront les mêmes, c’est à dire catastrophiques. Et corriger un effet, ici le changement climatique, ne saurait nous protéger d’autres effets tout aussi préoccupants. Réduire au seul climat un problème trivialement systémique dans un « esprit de justice sociale » est une aporie, il y a contradiction dans les termes !
Il est passionnant de se faire la réflexion suivante : depuis, disons le rapport Meadows du Club de Rome en 1972, on cherchera en vain la moindre tentative ‘réelle’ d’en tenir compte. Et qu’on ne me dise pas que l’Humanité en est responsable. Aucun de nous n’a jamais décidé de dévaster les forêts équatoriales, ni poussé à la consommation d’hydrocarbures, .... Par contre des multinationales ont pris ces décisions, en accord plus ou moins clairs avec des gouvernements. Idem pour mille dévastations, les déchets, GES, mines dévastatrices (social et environnemental), explosions des cancers et autres maladies, climat, ...
Pléthore de rapports économiques les plus pointus racontant les croissances exponentielles de nombre d’indicateurs ont alertés nos dirigeants. Donc cessons de parler de l’hubris des humains et revenons à la réalité du capitalisme, de la mondialisation, des régimes capitalistes. La culture de la concurrence associée à la destruction des corps sociaux a détruit les contre-pouvoirs au capitalisme avide2. La recherche effrénée de l’optimisation de la rente en promouvant tous les opportunismes a réduit la population à se mettre en guerre contre elle-même, laissant le champ libre à nos dirigeants politico-économiques3. L’avidité hubrique d’une élite est la cause sinon unique du moins première de la situation. Et malgré les alertes de 1972, malgré les grands moulinets du Sommet de la Terre en 2002 puis de la COP en 2015 et suivantes, il ne se passe RIEN pour le climat. Advinrent des contestations planétaires, des agitations, des mouvements sociaux comme les GJ devant cette inaction incompréhensible4. Nos dirigeants parlent d’autant plus qu’ils en font moins5 malgré tous les signes d’aggravations environnementaux, sociaux, économiques, financiers. Stop ! Sauf un seul : les milliardaires s’enrichissent de plus en plus vite quand bien même les profits diminuent ! Tout va de plus en plus mal sauf pour les milliardaires. Il est facile d’en tirer des conclusions : ce sont eux qui décident et mènent le monde ‘selon leurs bons profits’. Tout va bien pour eux donc ils ne feront rien pour changer une situation qui leur est favorable6. Quand bien-même nos sociétés, voire la civilisation s’effondreraient, ils sont – ou se croient - suffisamment riches pour se protéger des cataclysmes. Un fait indéniable7.

Les gouvernements, coincés entre ces dictateurs de fait et les populations, ont quelques difficultés à satisfaire les uns et les autres simultanément. Plaignons-les, les malheureux8.
La macronie est à ce sujet un régal de contradictions entre le dire et le faire. Cette Convention citoyenne en est un effet direct : puisque ni les riches ni la macronie ne font rien malgré beaucoup de propagande pour nous faire penser le contraire (c’en est indécent), le gouvernement se retrouve contraint de se tourner vers la population qui enrage et de lui proposer de trouver elle-même ce que le pouvoir ne peut ou ne veut pas faire.

Il y a donc une contradiction ahurissante et/ou une tromperie formidable9. D’un coté un pouvoir quasi totalitaire qui ne fait rien tout en disant le contraire et de l’autre une convention de gens qui diraient quoi faire sans en avoir le pouvoir (après avoir subi les blessures de la violence armée d’un pouvoir, de fait, illégitime).

Cette convention est donc une escroquerie (intellectuelle) de plus du pouvoir vis-à-vis des grands principes démocratiques : il demande aux citoyens de dire ce que lui se refuse à faire. Les représentants institutionnels de la population ne représentant plus la population, demandent à la population de faire ce qu’il ne veut pas faire ! Imaginez une seconde, un patron demande aux grouillots de décider quoi faire ! Un PdG va voir les ouvriers sur la chaîne de montage et leur demande de sortir l’entreprise de la panade ! Un patron pourrait se le permettre étant nommé par ailleurs mais ici c’est le grouillot qui vote pour le patron, l’électeur qui vote pour l’élu ; il y a renversement des rôles : la logique démocratique serait que l’on vire le patron incapable d’être patron ! Rêve-je ?

Dans ces conditions ahurissantes, on comprend les citoyens conventionnés qui disent que « Si rien n’en sort, ça va faire mal ». Devant l’absurdité, la violence s’installe ; la bête traquée n’a plus rien à perdre. L’inconscient se rebiffe du renversement des rôles.
Mais ce cri n’est qu’une invocation, une crainte réaliste – rien ne sort - doublée d’une réaction affective – faire mal. Devant l’absurdité, la violence s’installe ; la bête traquée n’a plus rien à perdre.

Si l’on observe toutes les conventions citoyennes précédentes, grands débats et autres consultations populaires etc … jamais les conclusions n’ont été appliquées. JAMAIS10 !
Car toujours elles remettent en cause le profit et le pouvoir de l’élite au détriment de la population. Je pense inutile de détailler ceci, une recherche documentaire le prouvera aisément. Tout est disponible à condition de lire plus que les synthèses du pouvoir.

Il y a donc une double escroquerie dans ce processus consultatif.
Le pouvoir sait quoi faire et ne le fait pas tout en disant le contraire, et jamais un pouvoir n’a tenu compte de ces consultations.

Institutionnellement nos dirigeants passés ou présents n’ont JAMAIS été dérangé dans la poursuite infinie de la dévastation sinon aux marges et temporairement. Les faits sont têtus et disponibles à notre entendement. Quand je dis dévastations, j’inclus la Nature11 et le Social12, effets holistiques.

Devant ces faits avérés, hubris élitiste versus populations trompées et/ou asservies que peut-on faire, comment s’en sortir hic et nunc ?

Le cadre de la Convention citoyenne sur le climat pourrait faire le travail demandé en répétant ce qui a été dit durant et autour des COP et autres déclarations depuis 1972. Mais à quoi bon rabâcher qu’il faut ceci ou cela si cela ne sert à rien ? C’est pourquoi je me permets modestement d’exprimer une idée.

Si le gouvernement13 sait et ne fait rien, si les grands patrons savent et ne font rien, c’est bien qu‘ils n’ont pas de contrainte suffisamment puissante pour agir. D’ailleurs on voit bien que c’est sous la contrainte que furent les mobilisations populaires comme les GJ et grandes manifs pour le climat que cette Convention a été mise en place – un ‘grand débat’ bis ; un reste de rapport de forces ou un calmant ? Mais je le répète, c’est ‘pour rien’ car ILS SONT AU COURANT et ont repris et proposé des mesures .. inappliquées. La Convention citoyenne devrait donc proposer d’agir autrement et surtout ne pas tomber dans le piège des mesures connues et jamais réalisées. Je propose donc de s’appuyer sur la force, sur la contrainte, puisque rien d’autre ne fonctionne. La Convention devrait prendre des mesures de pure violence au sens coercitives. Seule une nouvelle force change un champ de forces établi. Cette force serait le pouvoir populaire issu de cette Convention citoyenne pour le climat par défaut du pouvoir légal et mépris du pouvoir institutionnel de la population. Pour obtenir l’adhésion de la population, la Convention ne devrait donc n’édicter rien que du très simple, très compréhensible, irréfutable dans la démarche car en accord avec le bon sens et les institutions telles que tous nous les connaissons : « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple14 ».
Je propose que la Convention citoyenne pour le climat n’ordonne que des sanctions-incitations envers les acteurs de l’économie, les ultra-riches au pouvoir.

Une remarque supplémentaire avant de poursuivre : il serait ahurissant sinon aberrant de demander à des ignorants que nous sommes, de dire comment faire techniquement. La technique est à laisser aux techniciens, des scientifiques, des ingénieurs, des juristes, ... Ce n’est pas à nous, citoyens lambda, quelques-soient nos capacités par ailleurs, d’élaborer des manières de faire. C’est donc d’abord dans l’exigence de résultats15 que nous pouvons agir : les changements du climat sont causés au moins essentiellement par les GES industriels, il faut en prendre la mesure pour les faire disparaître. Ici et ailleurs : dans les activités territoriales mais aussi ailleurs. Cet ailleurs couvrant les activités directement nous intéressant comme via les produits importés (agricoles, manufacturés, énergie, ..) mais cela doit inclure les activités mondiales car l’action dans ce domaine se doit d’être planétaire. Il faudrait donc inciter ici et ailleurs. Inciter ne suffisant pas, on l’a vu, il faudrait pénaliser le laissé-faire et favoriser le « bien » faire.
Je propose donc une mesure directe incontestable qui ne dirait pas comment faire mais qui sanctionnerait le résultat – de nouveau, le comment faire est à l’initiative des spécialistes et à l’appréciation des citoyens.

Pour cela, il faudrait d’abord se donner les moyens de le mesurer, puis de dire les résultats exigés en se projetant dans le temps comment atteindre l’objectif (à mon avis laxiste et probablement trop limitatif) des 40 % de moins de GES dans 10 ans, donner les valeurs obligatoires intermédiaires réalistes relativement aux objectifs puis se donner des pénalisations-incitations coercitives en fonction des écarts mesurés.

On appelle cela une régulation : agir en fonction de l’écart à la consigne. C’est ce que ‘font’ TOUS les systèmes naturels ou non dans la durée sinon ils disparaissent très rapidement. Sauf le capitalisme qui pousse l’humanité (États, entreprises, individus) à l’hubris de par sa nature opportuniste d’accumuler de l’argent-pouvoir-confort sans limite. Cette folie entraîne le dépassement de toutes les limites du monde réel dans une fuite en avant : une non-régulation qui atteint ses limites.
Il faut bien comprendre que toutes les tentatives de régulation ont été sciemment détruites. Le Plan (Sarkozy en a achevé la destruction), les lois de séparation de l’économie réelle et de la finance virtuelle (Hollande les a explicitement refusées en toute connaissance de cause – une proposition française !!), les indicateurs aussi ont été détruits. Sans parler des personnes dénonçant cette escroquerie planétaire. Il y a donc une évidente et incontestable volonté (de fait criminelle et a-démocratique) à éviter tous les contrôles et moyens de régulation. Il suffit de voir comment les contrôleurs ont été détruits – pour les entreprises, pas les contrôleurs et contrôles des citoyens16 ...

C’est pourquoi je pense que la SEULE possibilité d’agir dans l’urgence est de remettre en place une forme de régulation du capitalisme. Cela passe aujourd’hui par la catastrophe climatique, une des catastrophes en cours de ce Système, cette mondialisation totalitaire17.

Une telle régulation se fera par la mesure des diminutions des causes en fonction des effets tout en respectant les contraintes citoyennes : les ‘bonnes manières’.
C’est à la Convention citoyenne sur le climat d’élaborer règles, calendrier, punitions et incitations en tenant compte des ratés et succès que l’histoire nous enseigne.

Comme piste de travail je fais une proposition.

On a bien compris que seules la contrainte et la récompense sont efficaces pour obtenir un résultat18, il faut donc tenir compte de qui on a à faire. L’élite au pouvoir ne cherche qu’une chose, s’enrichir. Il lui faut donc en premier se maintenir au pouvoir dans un contexte vaguement démocratique grâce à une propagande ahurissante au moment des élections. Ahurissante parce que cela fonctionne, on vote pour des gens qui nous dépouillent ! Donc l’idée de la contrainte la plus forte est de les priver des ressources. Non pas à coups de milliards mais à coups de bâtons. Pour un multimilliardaire perdre un milliard quand on en a 2 ou plus n’est pas grand-chose. Avec un milliard on est encore ultrariche19 ! Il s’agit de prendre TOUT. Prendre tout. Cela veut exactement dire les priver de tous revenus20, préempter les entités qui les rémunèrent afin de les remettre à la population. Les entreprises, les biens, … non seulement qu’ils possèdent mais qu’ils dirigent. Cela dans un cadre parfaitement légal à établir : la cause pour un ‘bon’ climat est une condition nécessaire de survie humanitaire donc pas de dérogation possible ni de ménagements. Ainsi, l’incitation à ‘bien faire’ serait forte. L’élite dirigeante se retrouverait contrainte d’agir comme exigé, pour ne pas tout perdre. Pour eux l’alternative est simple : marche ou crève. Et chose extraordinaire, c’est notre situation comme population ! Soit on agit, soit on crève. On mettait les ultra-riches dans la même situation que le reste du monde ! Voilà, c’est une piste de travail, sans autre prétention que de donner à réfléchir.

En conclusion, je dirais que je n’y crois pas une seconde. Le pouvoir des populations ne se prend que dans les Révolutions et encore. Il ne se passera RIEN ; je veux dire que jamais nos dirigeants élus et leurs patrons n’accepteront de mettre toutes leurs richesses, tous leurs revenus dans une obligation de résultat sans une vraie contrainte de survie qui ne viendra jamais de nos gouvernants actuels. Cette contrainte est pourtant notre lot quotidien à tous, sous peine de chômage … Quand telle entreprise perd de l’argent, les actionnaires touchent leurs dividendes21, quand tu deviens gênant, tu perds ton emploi. Ainsi va le monde, à sa perte

Merci de votre attention.

jacques
12/10/2019 - 13:20:55

Contrairement à Bernardo, Macron parle beaucoup mais n'entend rien.
Surtout quand il s'agit d'écologie.
Je signe en espérant que les propositions de la Convention citoyenne seront davantage considérées et suivies que ne le sont les avis des participants aux consultations publiques. Dernier exemple tiré du magazine de la LPO, "l'Oiseau Mag" :
- Consultation loup. 10.000 avis recueillis dont plus de 80% défavorables à des abattages supplémentaires. Décision gouvernementale suite à cette consultation : une hausse des "prélèvements" qui passent de 10% à 17% de la population de loups estimée.
Il va falloir fournir des sonotones à ceux et celles qui sont supposé(e)s nous représenter… ou alors crier fort, très très fort.

Frawald
12/10/2019 - 11:15:27

Bonjour,
merci pour vos actions, alarmons régulièrement comme vous le faites, permettra en conjuguant nos efforts, de se faire entendre.
Palimbo
Vu mon Grand âge les diners de Giscard étaitrnt une forme d'avancer, il a décoincé la "parole".
uite à la réaction de Danièle Lorut
dans certains écrits , il y a un ressenti d'agressivité sous jacente.
Merci à votre mouvement
Merci à ces documents textes de los etc....

Palimbo
11/10/2019 - 09:57:02

Vraiment très bonne analyse de Danièle LORUT.

Muré
10/10/2019 - 19:31:19

Saint-Herblain. La députée lance sa convention citoyenne pour le climat

Alors que la convention citoyenne pour le climat, avec 150 citoyens tirés au sort, vient d’être installée, Anne-France Brunet, députée de Saint-Herblain, en fait autant, à l’échelle de la circonscription.
Elle réunira quinze citoyens tirés au sort. « L’objectif, détaille-t-elle, c’est de dégager au niveau local des pistes pour lutter contre le réchauffement climatique. »
Sont invitées à participer, les personnes qui vivent dans la troisième circonscription (Saint-Herblain, Nantes Ouest, Saint-Etienne-de-Montluc, Vigneux-de-Bretagne). Elles doivent envoyer un mail (anne-france.brunet@assemblee-nationale.fr.   ) ou s’inscrire en appelant au 02 28 06 89 01.
Les rencontres sont programmées les samedis 9 et 23 novembre ainsi que le samedi 14 décembre.
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-herblain-44800/saint-herblain-la-deputee-lance-sa-convention-citoyenne-pour-le-climat-6558014  

Alain UGUEN
10/10/2019 - 16:40:25

Il n'y aura PAS de LÉGITIMITÉ des CITOYENS "tirés au sort" et de leurs AVIS ÉMIS dans ce "Grand Débat" sur les Retraites,

SI la DÉMARCHE n'est pas volontairement "DIALECTIQUE" (thèse, anti-thèse, dépassement des contradictions )et pas uniquement FOCALISES sur des propositions GOUVERNEMENTALES, qui n'abordent que le point de vue "COMPTABLE (ordolibéral) de la gestion ÉTATIQUE de Branche "Vieillesse" de la SÉCURITÉ SOCIALE, pour PROPOSER des MESURES ;

Et se réalise SANS "INFORMATION" et"FORMATION" à la mission confiée à ces CITOYENS, par des "AUDITEURS LIBRES" ayant déjà TRAVAILLE sur le SUJET choisi, SANS AUDITION préalable de "TOUS" les POINTS de VUE "INFORMES" peu MÉDIATISES (Usagers, Syndicalistes, Associations, Mouvements sociaux, Branches professionnelles, Chercheurs spécialisés, Sociologues, Personnes ressources, Conseil Économique et Social...) avec ACCUEIL et analyse des COMMENTAIRES "CITOYENS" sur leurs RAPPORTS rendus "PUBLICS".

Les CONVENTIONS CITOYENNES et leurs DÉBATS, promues par Jacques TESTARD et l'association "SCIENCES CITOYENNES" sur des sujets impliquant une réflexion ÉTHIQUE en POLITIQUE n'ont pourtant RIEN de NOUVEAU !
Elles sont EXPÉRIMENTES en FRANCE,au NIVEAU "MUNICIPAL" depuis les ANNÉES 1990
(via le Comité National du Débat Public - CNDP -) et au NIVEAU "INTERNATIONAL"( via les "FORUMS SOCIAUX Mondiaux", "Européens", "Nationaux", "Locaux") sur différents SUJETS "de SOCIÉTÉ" concernant la VIE QUOTIDIENNE et CITOYENNE des Français ;
Elles RÉPONDENT "imparfaitement" à une ATTENTE ANCIENNE et réitérée, précédant CELLE du "R.I.C." - Référendum d'Initiative Citoyenne - demandé dés 2004 au niveau de L' U.E. pour le "T.C.E." - Traité "CONSTITUTIONNEL" Européen, et redécouverte par "les G.J. en 2019" dans un domaine duquel le CITOYEN est systématiquement EXCLU :
"la JUSTE RÉPARTITION de L’IMPÔT et des TAXES ÉTATIQUES" entre les différentes "CLASSES SOCIALES" selon qu'elles sont ACTIVES, salariées, indépendantes, intermittentes, précaires ou retraitées OU
prospèrent sur "la RENTE INVESTIE dans L'ENTREPRENARIAT CAPITALISTE" leur versant leur REVENUS sous forme de DIVIDENDES, d'un niveau sans commune mesure avec les plus enviable des SALAIRES. (les 5% des FRANÇAIS "premiers" de cordée !)

Cette DEMANDE n'a JAMAIS ÉTÉ SATISFAITE au niveau "NATIONAL" depuis 1958, dans la MONARCHIE "PRÉSIDENTIELLE" de la Vème RÉPUBLIQUE, car elle impliquerait une PARTICIPATION "DIRECTE" des CITOYENS, à l'élaboration des DÉCISIONS POLITIQUES et des LOIS, qui ENGAGENT leur AVENIR ;
Elle nécessite de remettre en cause "le SYSTÈME" POLITIQUE FRANÇAIS, associant une DÉMOCRATIE LIBÉRALE représentative" de type anglo-saxon (Parlementarisme)à un CENTRALISME AUTORITARISTE D’ÉTAT (Bonapartisme) - une exception en Europe -
et qui CONFIE à L' INITIATIVE d'un SEUL HOMME, de plus MAL ÉLU au fil des siècles (24% des potentiels électeurs reçus par E.M. en 2017) la RESPONSABILITÉ "EXCLUSIVE" de l’ Orientation POLITIQUE du PAYS et des DÉCISIONS concernant "les COMMUNS" patrimoniaux du PEUPLE, pour les DEUX DÉCENNIES à venir.

Ce soi-disant "GRAND DÉBAT" aussi suranné et condescendant que les DINERS de "GISCARD" qui s'invitait chez des français "moyens" tirés au sort pour S''INFORMER directement de l'avis du petit "Peuple" sur sa POLITIQUE, il y a 50 ANS de cela,
n'a RIEN à VOIR avec un PROJET d'instituer une DÉMOCRATIE plus "DIRECTE" pour "REMPLACER" progressivement les 2 CHAMBRES (A.N. et Sénat) pas toujours dociles, pour LÉGIFÉRER;
Mais bien une NOUVELLE OPÉRATION de "COMM" pour DÉTOURNER l'attention des ÉLUS "locaux" et ÉLECTEURS "opposants", AVANT les MUNICIPALES de mars 2019 et remplacer dans la "SOCIÉTÉ narcissique du SPECTACLE", sur la scène POLITIQUE INTERNATIONALE et EUROPÉENNE,
"L'ACTION" nécessaire pour améliorer le "VIVRE ENSEMBLE" et la SURVIE de L'HOMME sur la TERRE détruite,par sa "REPRÉSENTATION", à travers la mise en scène de MOTS et ÉVÉNEMENTS (ex: G7 de Biarritz 2019) à fort impact "symbolique",
mais qui a la vertu caché de MAINTENIR en état L'ORDRE MARCHAND imposé au MONDE "GLOBALISE".
(Relire Guy DEBORD)

"TOUT changer dans la FORME, pour que RIEN ne change dans le FOND".

QUI d'entre nous est encore "bluffé" par ce triste SPECTACLE, de DÉMOCRATIE assistée par "algorithmes", QUI DÉCIDERA pourtant du SORT des "VIVANTS" du 21ème SIÈCLE (la Jeunesse d'aujourd'hui)?

Danièle LORUT
10/10/2019 - 15:53:00

Tout à fait d'accord avec Nicole.

Alain RIVIERE
10/10/2019 - 15:22:33

Merci pour le dessin,
et cette Lobbyiste n'est pas la seule dans ce cas.
Comme pour tous les Tirages au sort organisés par l'Etat, le "hasard" fait un peu trop bien les choses, et "la Main de Dieu" n'est pas innocente. Sourions.

Roux Gilles
10/10/2019 - 12:18:10

La survie de notre planète? Elle survivra!! C'est nous qui ne survivrons pas, et nous n'aurons que ce que nous avons mérité!

Maurice Bérard
10/10/2019 - 12:15:44

Le site de la "conventioncitoyenne…" etc. est introuvable… Une convention-fantôme ? ;-)

Ani Boquillon
10/10/2019 - 11:28:27

Soyez des Heros sauvez le monde, devenez Vegetaliens et faites la PAIX!

alexandre figour
10/10/2019 - 11:16:49

Pourquoi demander en effet à ces citoyens tirés au sort de devenir tout d'un coup des spécialistes de la lutte contre le climat alors que toutes les associations engagées dans cette lutte ne maquent ni d'idées ni de suggestions. N'est ce pas uniquement démagogie ou coup de com' ?

Nicole ERNEST
09/10/2019 - 21:48:15

quand IPSOS fait un sondage pour répondre à une seule question, un échantillon représentatif de 1000 personnes est nécessaire. Dans le cas de nombreuses questions je doute que 150 personnes soient représentatives

DOMINIQUE BOUTS
09/10/2019 - 21:03:19

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !