actualité écologie

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

La Terre vue depuis l’espace

Les 10 jours verts Transacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

OPÉRATION

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

AG Cyberacteurs

victoire pour Gabriel Dufils

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

image vide cyberacteurs
image vide

  #déchets   #nucléaires



Cyberaction N° 1102: Plan National de Gestion des Déchets et Matières Radioactives : un débat public à revoir

Sur le fond les choix de politique énergétique sont verrouillés et sur la forme le CNDP ne prévoit qu'une atomisation de positions individuelles au détriment d'expressions collectives bases d'une démocratie vivante.

[ 2 729 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 23 avril 2019

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Commission nationale du débat public (CNDP)

Elle prendra fin le : 25 septembre 2019

Plus d'infos

Sur le fond : Communiqué commun BureStop55, CEDRA 52, EODRA, MIRABEL-Lorraine Nature Environnement, Meuse Nature Environnement, Réseau "Sortir du nucléaire" - 16 avril 2019
Tant que les choix de politique énergétique seront verrouillés, nous ne participerons pas aux débats publics sur les déchets radioactifs

Le débat public sur le Plan National de Gestion des Déchets et Matières Radioactives s'ouvre demain. Estimant que les conditions ne sont pas réunies pour cela, nous annonçons notre volonté de ne pas y participer.
En vertu d'une obligation légale récente [1], le Plan National de Gestion des Matières et Déchets Radioactifs (PNGMDR) doit être soumis au débat public. Mais pour nous, débattre n'a pas de sens si les choix sur ce sujet sont déjà verrouillés.
À quoi bon débattre des options de gestion de ces substances ingérables, si la seule solution réellement existante, à savoir l'arrêt de leur production, est exclue par les pouvoirs publics ? Contre l'avis des citoyens, la Programmation Pluriannuelle de l'Énergie a déjà acté la prolongation de quasiment tous les réacteurs au-delà de 50 ans et le déploiement d'une nouvelle génération de centrales. Un tel choix nous impose des décennies d'accumulation de nouveaux déchets et matières radioactifs. Il est indécent de nous demander de participer à leur cogestion.
Par ailleurs, quels que soient les efforts de la Commission Particulière du Débat Public pour mettre en discussion l'ensemble des sujets et solliciter une expertise pluraliste, il n'existe aucun mécanisme contraignant qui garantisse la prise en compte des conclusions. Et tant sur la production de déchets que sur les modes de gestion actuels et futurs, la feuille de route est tracée depuis des décennies, tant pour l'Andra que pour les décideurs. Dès lors, il ne s'agit pas d'un rendez-vous démocratique ; comment ce débat pourrait-il être autre chose qu'une opération de sensibilisation à la problématique des déchets, voire de communication ?
Réaffirmant son soutien à Cigéo, la secrétaire d'État Emmanuelle Wargon a ainsi déclaré « A la question sur la bonne manière de gérer les déchets les plus radioactifs, on va retomber sur la solution qui est développée ici » [2] ? Quant à la poursuite du « retraitement » du combustible usé, elle est déjà inscrite dans la PPE, ainsi que la généralisation de l'utilisation de combustible MOX !
L'expérience a malheureusement montré qu'en matière de nucléaire, les débats publics n'ont jamais permis de remettre en question des projets déjà décidés ailleurs, qu'il s'agisse des débats sur les déchets de 2005 et 2013 ou de celui sur l'EPR de Flamanville en 2007. Ce constat avait même mené trois membres de la CPDP à se désolidariser des conclusions en 2013.
Pour nous, il n'est pas envisageable de jouer le jeu d'une pantomime démocratique où les associations et les citoyens ne sont consultés que pour la pure forme et où les décideurs s'assoient sur leurs avis. Au vu de la position du gouvernement lors du « grand débat », ne tentera-t-il pas d'utiliser cette séquence pour essayer de donner un vernis démocratique et participatif à la mise en oeuvre de projets imposés ? Nous refusons de servir de caution à cela.
Enfin, il nous semblerait surréaliste de débattre sagement alors que le mouvement d'opposition à Cigéo subit une répression violente et une surveillance permanente. Nous rappelons que le fonctionnement de nos associations et collectifs est entravé au quotidien par le contrôle judiciaire absurde qui frappe plusieurs d'entre nous.
Pour toutes ces raisons, malgré les sollicitations de la CPDP, nous ne participerons pas à cette procédure *. Pour autant, nous aurons maintes occasions de nous exprimer sur le scandale des déchets radioactifs, et ne manquerons pas de le faire.

Contacts presse :
- Pour le CEDRA 52 : Jacques Leray
- Pour le Réseau "Sortir du nucléaire" : Philippe Guiter
- Pour l'association des Élus Opposés à l'enfouissement des Déchets Radioactifs (EODRA) : Jean-Marc Fleury

Notes :
* Si en tant qu'organisation nationale, le Réseau "Sortir du nucléaire" a fait le choix de ne pas participer à cette procédure, il revient à chacun de ses groupes locaux et sympathisants de déterminer eux-mêmes, à leur niveau, comment ils souhaitent se positionner et agir pour dénoncer le scandale de la production des déchets radioactifs.
[1] En vertu d'une ordonnance du 3 août 2016, tous les plans d'envergure nationale doivent maintenant faire l'objet d'un débat public.
[2] Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État à la transition écologique interrogée par Europe 1 le 26 janvier 2019.
Gestion des matières et déchets radioactifs : le débat public est lancé
https://www.connaissancedesenergies.org/gestion-des-matieres-et-dechets-radioactifs-le-debat-public-est-lance-190417  

Sur la forme : pour des expressions collectives sur les débats menés par la CNDP

Commission nationale du débat public (CNDP).

A l'heure où le CESE est sur la sellette*, Il serait peut-être intéressant de plaider auprès du CNDP pour qu'il adjoigne à son site la possibilité pour les réseaux associatifs de faire appel à des soutiens citoyens pour les positions qu'ils défendent dans les débats publics.

* « Le CESE vit sur l'héritage de la République des copains », se désole Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue pour la protection des oiseaux, qui termine son deuxième mandat.
Le CESE, institution méconnue à l'avenir incertain (Le Monde)
https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/04/13/le-cese-institution-meconnue-a-l-avenir-incertain_5449756_823448.html  

Sur son site la Commission nationale du débat public (CNDP) permet à tout un chacun de participer à des rencontres, de débattre et d'échanger sur les projets, plans et programmes qui font l'objet d'un débat public.
https://participons.debatpublic.fr/pages/faq  

Si nous nous réjouissons de l'existence de la CNDP son fonctionnement actuel permet difficilement des interventions collectives défendant un point de vue qui puisse être proposé au soutien des citoyennes et citoyens.

Pour palier à cet inconvénient nous souhaiterions qu'en plus des outils mis en place (rencontres, avis&cahier d'acteurs, forum...) vous puissiez créer pour chaque débat une adresse électronique spécifique utilisables par les associations qui souhaitent intervenir sur le sujet en débat pour proposer à leurs adhérents et abonnés de défendre leur point de vue en signant le message élaboré par leurs soins.

La création d'un dossier spécifique par débat et éventuellement par point de vue défendu permettrait grâce à une gestion électronique automatisée (tous les messages avec le même objet étant stocké dans un dossier spécifique) au CNDP de connaître en temps réel le poids représenté par le ou les différents points de vue défendus.

Nous vous proposons donc de nous saisir du lancement du débat sur le 5è plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs (PNGMDR) pour nous exprimer sur le fond comme sur la forme.

Vous pouvez aussi à titre personnel vous exprimer sur le site du débat public
https://pngmdr.debatpublic.fr  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à contact@debatpublic.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : PNG : MDR ?
  • Message : Madame, Monsieur,
    Sur le fond : À quoi bon débattre des options de gestion des déchets nucléaires ingérables, si la seule solution réellement existante, à savoir l'arrêt de leur production, est exclue par les pouvoirs publics ?
    Sur la forme : comment ce débat pourrait-il être autre chose qu'une opération de sensibilisation voire de communication alors qu'aucun moyen n'est mis en place pour permettre aux citoyens de s'associer à une prise de position collective ?
    Je refuse de jouer le jeu d'une pantomime démocratique où les associations et les citoyens ne sont consultés que pour la pure forme et où les décideurs s'assoient sur leurs avis.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

8 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Le débat public sur le Plan National de Gestion des Matières et Déchets Radioactifs (PNGMDR) a débuté le 17 avril dernier et doit se clore le 25 septembre.
La CRIIRAD a décidé de boycotter ce énième débat public. Vous trouverez toutes les explications dans le communiqué de presse . Sa décision se base sur le retour d’expérience des précédentes consultations officielles . Elle dénonce également les informations tronquées et tendancieuses qui constituent le cadre et la base du débat..

Contrairement à ce qu’affirme le dossier, à fin 2017, le stock de déchets radioactifs n’est pas de 1,6 millions de mètres cube (m3) de déchets radioactifs mais de l’ordre de 200 millions de m3 ! Et ce volume ne correspond pas à 4 mois de production de déchets dangereux conventionnels mais à plus de 40 ans

Si la CRIIRAD ne souhaite pas cautionner le dispositif officiel, elle interviendra par contre, au mieux de ses moyens, pour informer ses adhérents et le public, expliquer les enjeux, décrypter les documents officiels, dénoncer les affirmations mensongères et interpeller les responsables.

[1] Site CRIIRAD : http://www.criirad.org   (y compris nos pétitions)
[2] Site des balises : balises.criirad.org

Alain Uguen
02/05/2019 - 12:12:33

le plus jeune débutant en géologie sait comprendre et/ou expliquer que le remaniement des couches de notre planète enterre ou fait ressurgir, réapparaître n'importe quelle couche géologique.
La pendule de notre Terre n'est pas la nôtre!

Françoise CANTE
29/04/2019 - 22:05:11

Du même avis que Padupe

Christian Perez-Gil
29/04/2019 - 12:15:34

Faux débats et présidence d'un usurpateur!

Muriel Wolff
25/04/2019 - 07:38:50


Bravo Padupe ! Exactement ce que je pense aussi.

Arrêtez de prendre les citoyens pour des imbéciles dociles, ça ne passera plus pour très longtemps !

Jonquille
24/04/2019 - 15:24:35




la notion de choix implique les concepts de CONNAISSANCE et de LIBERTE afin d'être en capacité d'émettre un choix éclairé

mondo
24/04/2019 - 13:10:04

Mensonges et imposture sont les deux mamelles de la dictature

padupe
24/04/2019 - 12:45:59

A l'image du grand "débat" national ! Des mots, que des mots, du vent, de l'esbroufe !

roland guétat
23/04/2019 - 23:06:52

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !