actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Les amis des 150

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

AG Cyberacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

météo

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Journal des Bonnes Nouvelles

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Non à l'exploitation de gaz de couche en Lorraine ou ailleurs

En pleine COP26, la France est sur le point d'autoriser l'extraction de gaz non conventionnel en Lorraine

[ 2 771 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 23 novembre 2021

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Premier Ministre | à votre député
En soutien à Elus et Associations mobilisées


Elle prendra fin le : 23 février 2022

Plus d'infos

gaz de couchePeut-on multiplier les déclarations de bonnes intentions contre le réchauffement climatique à la COP26 et autoriser l'exploitation d'une nouvelle énergie fossile en France ? C'est la question posée, mercredi 10 novembre, au gouvernement par 66 élus, députés, sénateurs, eurodéputés ou maires. Cette énergie fossile, c'est le gaz de couche, du méthane aujourd'hui emprisonné dans des couches de charbon non exploitées qu'une société, la Française de l'énergie, veut extraire.

Nous, élus locaux de Moselle ; nous, parlementaires, demandons au gouvernement de ne pas autoriser la concession d'exploitation de mines d'hydrocarbures dite "Concessions Bleue Lorraine" sollicitée par la société Française de l'Energie. Nous, élus de tous horizons, nous opposons à l'exploitation de nouvelles sources d'énergies fossiles.

Cette concession concernerait 40 communes, sur un territoire de 191 kilomètres carrés, et permettrait à cette entreprise cotée en bourse d'exploiter du gaz de couche, contenu dans des veines de charbon, d'ici à 2040. Nous n'avons à ce jour aucune garantie réelle sur les conditions de cette exploitation nécessitant une technique non conventionnelle, sur le développement économique qui en résulterait, et sur les capacités techniques et financières de cette société.

Quel serait l'impact sur les ressources en eau, déjà affectées par les activités chimiques industrielles et par un phénomène de remontée de la nappe phréatique lié à la fin de l'exploitation minière ?

Quel serait l'impact sur notre cadre de vie et sur nos sols, déjà durement éprouvés par l'histoire minière et qui souffrent par endroits de désordres géologiques majeurs ?
Pourquoi autoriser ce projet gazier alors que les retours d'expérience de forages de gaz de couche à travers le monde témoignent de répercussions dramatiques ?
Et comment comprendre, enfin, que l'on autorise, en 2021, l'exploitation d'une nouvelle source d'hydrocarbures alors que notre pays doit s'engager dans la sortie de sa dépendance aux énergies fossiles ?

Pour cette concession, une enquête publique d'un mois a été menée : elle a été faite à une période où les municipalités et les citoyens avaient bien d'autres urgences à traiter. La plupart des collectivités ne possèdent pas l'expertise interne nécessaire pour formuler un avis éclairé. Dès lors, il aurait fallu que la consultation soit plus longue pour leur permettre de mener les études nécessaires. Ainsi, seules 14 communes sur les 40 concernées ont pu délibérer dans les délais impartis.

Nous refusons le développement d'un projet gazier qui ne peut être que nuisible pour l'environnement et la santé de nos concitoyens.

Nous travaillons, ensemble, pour ce territoire, pour son développement, dans le sens d'une transition écologique juste et durable, attendue par tous. Elle assurerait aux générations futures un avenir pérenne, sans risquer de nuire aux équilibres naturels.

Voir la liste des signataires
https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/cop26/tribune-cop26-66-elus-demandent-au-gouvernement-l-abandon-du-projet-d-exploitation-du-gaz-de-couche-en-moselle_4837545.html#xtor=CS2-765-%5Bautres%5D-  

Environnement : en Moselle, un projet d'exploitation de gaz de couche suscite l'inquiétude
https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/cop26/environnement-en-moselle-un-projet-d-exploitation-de-gaz-de-couche-suscite-l-inquietude_4838381.html  

Gaz de couche en Moselle : le front des opposants s'élargit
https://www.francebleu.fr/infos/environnement/gaz-de-couche-en-moselle-le-front-des-opposants-s-elargit-1636626647  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à premier-ministre@cab.pm.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Non à l'exploitation du gaz de couche
  • Message : Monsieur le Premier Ministre

    Peut-on multiplier les déclarations de bonnes intentions contre le réchauffement climatique à la COP26 et autoriser l'exploitation d'une nouvelle énergie fossile en France ?

    Je me joins aux élus de tous horizons pour vous demander de ne pas autoriser la concession d'exploitation de mines d'hydrocarbures dite "Concessions Bleue Lorraine" sollicitée par la société Française de l'Energie.

    Veuillez croire en ma vigilance sur la cohérence de vos décisions.

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre député.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

34 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Monsieur Macron a t'il encore en mémoire l'opposition farouche contre l'extraction du gaz de schiste ou prend_il vraiment la population pour de francs imbéciles en pleine COP 26 ?

Françoise Carthieux
02/12/2021 - 11:51:23

extraire du charbon alors que notre planète est en train de mourir petit à petit
non stop aux forages, aux extractions qui ruinent un peu plus notre pauvre planète terre

pierrette level
02/12/2021 - 08:39:33

L'ancien bassin houiller lorrain bientôt fixé sur l'extraction de gaz de charbon
https://www.usinenouvelle.com/article/l-ancien-bassin-houiller-lorrain-bientot-fixe-sur-l-extraction-de-gaz-de-charbon.N1162532  

Alain UGUEN
01/12/2021 - 11:10:15

Le gaz de schiste ? savez-vous le tonnage d'eau qu'il faut pour extraire un peu de schiste ? c'est carrément de la démence !
Il faut supprimer cela et demander à nos ingénieurs, enfin, ceux qui sont restés, de trouver autre chose, et c'et possible, seulement, il faut mettre les moyens, et on sait que le gouvernement, ne donne plus d'argent pour les recherches, il faut que ce soit le peuple qui le fasse ! c'est le monde à l'envers, alors d'ici peu, votez bien, pour qu'on progresse !

Geneviève KILBURG
30/11/2021 - 12:20:24

danger en vu en ce qui concerne cette exploitation avec les centrales nucléaires à proximité ....

liliane belliard
30/11/2021 - 09:58:03

Le gaz de schiste ne doit absolument pas être exploité dans les zones peuplées.
Les dangers pour la pollution des nappes phréatiques est trop grande.

Michel Decollogne
29/11/2021 - 18:34:43

Il semble que la phrase toute simple;
"Nous n'avons qu'une seule Terre et pas de plan B"
n'ait pas atteint le cerveau atrophié de nos gouvernants et les gros .ons du 4/40

PS: pardon pour le gros mot, minimisé par rapport à celui que j'emprunte pour les désigner d'habitude.

Yamina frecaut-martin
29/11/2021 - 17:11:47

Temps que nous aurons des écologistes du genre Macron nous ne sommes pas sorti de la pollution .Quelle mise tous ces gens qui ne pensent qu’à se gaver de pognon.

Triadon
29/11/2021 - 13:19:32

Bien sûr ON (pronom imbécile disait mes enseignants mais, là, c'est bien ceux qui sont désignés) profite des lieux peu peuplés où donc personne ou presque ne va s'insurger et réagir pour faire les sales coups !!!

Marie CLAUX
29/11/2021 - 12:20:38

Trop d'exemples démontrent la dangerosité de ce type d'exploitation. Passons à autre chose en incluant surtout une décroissance raisonnée en de nombreux domaines futiles.

Yann Bonnin
29/11/2021 - 11:57:51

Halte à l'hypocrisie mortifère scandaleuse du gouvernement Macron qui prétend donner des leçons de morale au monde entier en matière d'écologie et en réalité contribue sciemment à saboter tout espoir de changement positif dans la lutte contre le changement climatique !

CLAIRE FERRANDON
29/11/2021 - 11:50:30

Encore une aberration et un crime contre la planète. Nos gouvernants n'entendent toujours pas le cri de toute une humanité en souffrance.

Nicole Fillon
29/11/2021 - 11:31:26

stop ! stop !stop!

SYLVIA VALETTA
29/11/2021 - 11:15:46

Le gaz de schiste est une aberration et carrément criminel, car il utilise l'eau des nappes souterraines dont les paysans vont manquer. Il injecte du poison dans le sol qui rend les terrains non fertiles et empoisonnés, ainsi que l'eau d'ailleurs.
Le gaz de schiste est une aberration pour la lutte climatique, car il pollue gravement l'environnement.
On continue à saccager la terre, alors que tout le monde crie à l'alerte. C'est très grave. Il ne faut pas que ce gaz puisse être extrait des sols, que ce soit en France ou ailleurs. Non, non et non au gaz de schiste !

Jeanne Studer
29/11/2021 - 10:47:27

l'exploitation du gaz de chiste est un vrai désastre pour la planète, regardez aux Etats Unis les régions exploitées sont devenues inhabitabkes l'eau potable ne l'est plus elle a la couleur du coca ! ! ! STOP

pierrette level
29/11/2021 - 10:41:48

Je souscris à ce que dit Martin Bouchez. Ce qu'on interdit chez nous ne doit pas être autorisé ailleurs. L'info sur l'énergie reste misérable auprès du grand public. Cessons le gaspillage, mettons nous au petit solaire et au petit éolien pour chacun, décroissons nous, responsabilisons nous chacun.

marie andré
29/11/2021 - 09:08:52

Et si finalement, le gaz de schiste était exploité en Ardèche ?
Dans son roman d’anticipation “2035”, Paul Reynard, militant anti-gaz de schiste de la première heure, imagine que l’exploitation du gaz de schiste reprend dans un monde où le dérèglement climatique s’emballe. Pour lui, c’est aussi une manière de rester vigilant.
https://www.ledauphine.com/environnement/2021/11/28/et-si-finalement-le-gaz-de-schiste-etait-exploite-en-ardeche  

Alain UGUEN
29/11/2021 - 08:22:23

Bonjour,
je ne signerai pas cette cyberaction.
J'aurai signé une cyberaction qu aurai demandé autant d'économie d'énergie que ce qu'on laisse dans le sol.
Il me parait trop facile de dire 'c'est dangereux chez nous en utilisant le gaz qui est tout aussi dangereux ailleurs.
voir les explosions de gazoduc et autre oleoduc dans les pays du 'tiers monde ' ...
Cordialement

martin bouchez
28/11/2021 - 16:02:04

Bonne nouvelle pour les Mosellans, la Française de l'énergie va permettre à des chômeurs ou des salariés en mal de manne, d'élus à plat ventre devant les instigateurs de ce projet, de respirer du gaz, d'inhaler des poussières, de se coincer les doigts comme le lapin dans les portes du métro. C'est Germinal de Zola en tête de gondole chez Culture! Pourquoi imiter les mal ventilés de la tête ailleurs et pourquoi exploiter un gaz de couche qui va chauffer les fesses des nuages?
Aucun mineur de fond en danger et pas de méthane pour concurrencer les vaches. Saint Avold ne se rendra pas.

colette Nusbaum Vallet
27/11/2021 - 11:57:38

STOP !!!!!

Marcel Caucheteux
26/11/2021 - 12:08:11

Pour le don je ferai cette démarche en janvier Bonnes fêtes d'ici là
Gisèle

gisele MARTINE
26/11/2021 - 11:49:54

NON.. Pitié pour la vie .

beatrice assouad
25/11/2021 - 22:00:15

Ca devient de pire en pire,de telles décisions au détriment de la Planète,le gaz de Schiste est une aberration qd on sait tt ce que cela apporte de néfaste!

Christiane Huard
25/11/2021 - 19:10:51

Bla, bla, bla à la COP où on arrive tels des pétroliers texans, à trois privilégiés par jet, pour ensuite accoucher d'un projet de ce type. En parlant de couche, ils en tiennent une bonne nos décideurs !

Frawald
25/11/2021 - 12:52:34

on a pas besoin de petrole de schiste.... faut tourner cette page définitivement.

Lili Badin
25/11/2021 - 08:39:28

Ne plus utiliser les énergies fossiles ne serait il qu'un prétexte pour développer les centrales à gaz et aussi nucléaires en généralisant l'utilisation de l'électricité comme énergie principale.

Claude Fustier
24/11/2021 - 21:34:49

la réalité économique avant la réalité écologique, preuve d'un green-washing généralisé

claude wanecque
24/11/2021 - 14:03:06

la réalité économique avant la réalité écologique, preuve d'un green-washing généralisé

moijdik
24/11/2021 - 14:02:23

Scandale!
La communauté de communes concernée en a accepté le principe !
Honte à eux!

Hubert KESSELER
24/11/2021 - 13:34:30

Finalement il n'y a que le fric qui compte.Je souhaite que les futurs électeurs de 2022 s'en souviennent.

Jean-Michel Sampay
24/11/2021 - 13:24:09

Stop réchauffement climatique !!

Christian CHAVALARIAS
24/11/2021 - 12:52:13

non non non à cette exploitation de gaz

marylou perrin
24/11/2021 - 11:55:06

décidément ils se moquent de nous

michel armagnat
24/11/2021 - 10:08:06

L’art de nous prendre pour des ânes : après la guerre contre le gaz de schiste, voilà le gaz de couche ou le gaz non conventionnel . Pas la même chose, voyons ! le grand art du blabla dans le plus pur style Cop26.

Nino-Anne DUPIEUX
24/11/2021 - 09:41:29

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !