actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

AG Cyberacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

SPAM etc...

22 V'là les acteurs des transitions

Journal des Bonnes Nouvelles

météo

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Ne laissez pas vos appareils en veille

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

2023 l'année des droits

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Les amis des 150

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Mettons la voie ferrée Cahors – Capdenac – Figeac sous protection citoyenne !

Lundi 12 décembre, la mobilisation a obligé le Président du Conseil Départemental à recevoir une délégation. Il s’est engagé à soumettre au vote du conseil exécutif du Syndicat Mixte «voie verte» le moratoire de non déferrement qu’a porté la délégation et à communiquer par écrit le résultat du vote.

[ 2 012 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 18 décembre 2022

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président du CD du Lot

Elle prendra fin le : 18 mars 2023

Plus d'infos

Mardi 13 décembre à 15h devait avoir lieu publiquement en gare de Cabessut, la signature entre le Syndicat Mixte «voie verte» et le réseau SNCF Occitanie pour la cession de la ligne ferroviaire. Cette signature engage pleinement la responsabilité du Conseil Départemental sur le devenir de la ligne.
Craignant notre mobilisation, cette signature s’est, en fait, réalisée en catimini dans les locaux du Conseil Départemental, la presse ayant été prévenue juste une demi-heure avant.
Cela démontre une nouvelle fois le mépris des élus pour esquiver le débat public que nous réclamons depuis plus de 10 ans.
Il n’y a pas d’opposition entre vélo et rail, les solutions existent pour des complémentarités, mais on ne doit pas supprimer un moyen de transport collectif quotidien à des seules fins touristiques.
Comment peut-on lancer un projet de déferrement qui hypothèque l’avenir économique, social, environnemental et patrimonial de notre département sans avoir permis à chaque citoyen de comprendre les tenants et aboutissants de chaque projet ?
Notre étude a été élaborée par un cabinet d’experts indépendants, que nous avons fourni au Conseil Départemental il y a plus de huit ans, révèle tous les enjeux économiques, écologiques et de mobilité pour les lotois au sein d’un maillage régional et national. Le projet du département et des intercommunalités n’a, à ce jour, jamais été dévoilé ni budgétisé. Tous les frais engagés, le seront aux dépens des lotois : un véritable chèque en blanc.
Malgré toutes les initiatives que nous avons déployé pour obtenir un moratoire qui permettrait d’empêcher le déferrement et de poser le débat démocratique sur l’avenir de cette ligne, il ne reste plus que l’action citoyenne pour mettre en sécurité notre bien commun : la voie ferrée Cahors – Capdenac – Figeac.
Nous proposons de créer un collectif citoyen de protection de cette voie avec pour objectif la surveillance contre toute tentative de déferrement et de diffuser et promouvoir le projet de réouverture de ce service public auprès de chaque élus et usagers et plus largement de tous et toutes les citoyen(e)s du Lot.
Une Assemblée constituante sera proposée dès le début 2023, pour créer ce Collectif Citoyen de protection de la voie ferrée Cahors – Capdenac – Figeac.

P/L’Association de Défense de la Gare d’Assier et de Promotion du Rail : Christophe SCHIMMEL, Serge DESPEYROUX, Jacques MONTAL
P/L’Union Départementale CGT du Lot : Jérôme DELMAS
P/ La CGT Cheminots du Lot : Phillipe JORREY, Gilles TILLET

Ligne Cahors Capdenac : un moratoire sur la Voie Verte pour ne pas compromettre notre futur !

Habitants de la vallée du Lot, des villes et villages à proximité de la ligne ferrée Cahors Capdenac, nous demandons un moratoire sur le projet de déferrement de la voie ferrée et une étude actualisée du potentiel de cette ligne.
Depuis que la projet de Voie Verte a été monté, le contexte mondial s’est considérablement transformé : Covid, accélération du dérèglement climatique, guerre en Ukraine, explosion des prix du carburant, inflation…
Notre pouvoir d’achat se rabougrit de jour en jour et notre dépendance à la voiture devient un fardeau. Le car, sur nos routes sinueuses, n’est une solution ni sûre, ni confortable, ni efficace en temps de trajet.
Le vélo ? Nous sommes pour ! Il existe des tracés alternatifs de voies cyclables le long du Lot et nous proposons que le projet de Voie Verte soit plutôt réorienté vers la ligne déjà déferrée en aval de Cahors (Cahors-Fumel).
Entre Cahors et Capdenac, le vélo ne peut répondre à nos besoins quotidiens et l’économie de nos départements ne peut pas reposer exclusivement sur le tourisme.
Lycéens, étudiants, salariés, personnes en recherche d’emplois.. : toutes et tous, nous avons besoin du train. Nous ne voulons plus appartenir à des territoires enclavés.
Nous voulons nous aussi bénéficier du TER à 1€ chaque premier week-end du mois sur cette ligne.
-Parce qu’elle nous permet d’accéder à des services que nous ne trouvons que dans ces villes : études, administratif, médical, et bien sûr nos emplois.
-Parce qu’elle nous permet de poursuivre nos voyages grâce à aux deux gares terminus reliées à des lignes nationales et régionales.
C’est pourquoi nous demandons :
1/un moratoire sur le projet de voie verte
2/une étude détaillée du potentiel voyageurs et fret de la ligne.
3/un débat public transparent prenant en compte la dimension de projets de territoires viables sur le long terme

Le département est sur la mauvaise voie ! Il faut empêcher le déferrement de la ligne de train Cahors/Capdenac/Figeac et imposer un moratoire
https://www.ruraletv.fr/2020/08/15/le-departement-sur-la-mauvaise-il-faut-empecher-le-deferrement-de-la-ligne-de-train-cahors-capdenac-et-imposer-un-moratoire/  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à communication@lot.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Voeux 2023
  • Message : Madame, Monsieur,
    Mon opposition au déferrement de la ligne de train Cahors/Capdenac/Figeac me conduit à demander un moratoire sur le projet de voie verte, une étude détaillée du potentiel voyageurs et fret de la ligne et un débat public transparent prenant en compte la dimension de projets de territoires viables sur le long terme.
    Dans cette attente, recevez mes meilleurs voeux pour 2023.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

21 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Une nécrose affecte la démocratie au plus haut niveau de l’Etat et cette dégénérescence tissulaire s’est visiblement étendue aux « territoires ». Les péripéties anti-démocratiques décrites dans la cyberaction sont bien symptomatiques. Gare à la gangrène et au pourrissement dans ce département !
Après ce détour sur une voie annexe, revenons sur nos rails. En attendant d'étudier sérieusement la viabilité de la ligne pour le transport ferroviaire et de consulter la population à ce sujet, le Conseil départemental peut développer une activité touristique sans déferrer : le vélo rail.

Frawald
22/12/2022 - 07:24:12

halte à la destruction de nos petites lignes!
vive le train !

JEAN CLAUDE SCHMITT
20/12/2022 - 12:27:37

Arrêter ce détricotage des lignes de train qui permettent de circuler librement

Hélène Noyer
19/12/2022 - 23:58:54

Une nouvelle opération faite essentiellement pour le tourisme!!!!!!!!!
La tyranie du tourisme, des touristes!!!
A St Antoine l'Abbaye en Isère où j'ai habité 26 ans, qui est devenu "un des plus beau village de France" n'a toujours pas, en 2022, le tout à l'égout pour tous les habitants.
Parce que tout l'argent va aux restaurations de monuments, etc...pour attirer les touristes.
L'attention aux touristes prévaut celle aux habitants.
J'ai quitté ce village beaucoup pour cette raison.
Et je retrouve le même phénomène en Alsace!!!
Où j'habite dorénavant.
J'en reterai là car ce serait trop long.

Mariane DUPORT
19/12/2022 - 19:23:46

Ma mère et mon père ont géré une gare de cette ligne, très belle et absolument nécessaire à l'heure actuelle, pendant plus de 10 ans et j'y suis très attaché.

Serge
19/12/2022 - 19:10:28

Il est très important pour l'avenir de garder TOUTES les petites lignes ferrées ! Il faudrait même en créer de nouvelles et augmenter la fréquence des trains ! Par contre ne plus créer de lignes à grande vitesse !

Christian Rozé
19/12/2022 - 17:09:23

Pourquoi les élus choisissent-ils souvent la mauvaise approche pour imposer leur projet qui est automatiquement le meilleur. Pourtant dans la plus part des cas l'économie tue le meilleur des projets .

Fustier claude
19/12/2022 - 17:07:31

Je soutiens cette action en pensant à un collègue cheminot qui nous parlait toujours de sa gare de Capdenac, lui qui était monté à Paris St Lazare et hélas est mort juste après la retraite !

Françoise SALEM
19/12/2022 - 17:01:38

J' ai soutenu la réalisation de la voie verte LA CEVENOLE de Florac à Ste Cécile, première tranche réalisée.
Je m' aperçois que l'humain et ses loisirs , son confort, ... restent au cœur des préoccupations, au détriment du respect de la nature et de la faune sauvage.
Je suis échaudée et déçue.
Je comprends les réticences pour ce projet-ci.

sophie l
19/12/2022 - 15:34:55

Il faut absolument conserver, entretenir et même recréer un maillage dense de voies ferrées dans notre pays.
Tout ces travaux sont prioritaires sur de nouvelles routes !

jms
19/12/2022 - 15:24:23

On a tout simplement besoin de nos trains, plus que jamais !!

Monic
19/12/2022 - 14:44:33

Je suis du Lot. Cette ligne est à la fois utile aux usagers réguliers, mais est aussi touristique. Je ne vois pas l'intérêt de la supprimer.

Quiquo
19/12/2022 - 14:27:15

Il faut retrouver le maillage des petites lignes indispensables pour les déplacements éco-responsables. Pensons aussi à la ligne Morlaix/Roscoff, dans le Finistère, qui est fermée depuis 2018 suite à un glissement de terrain et pour la remise en service de laquelle une association et des élus se battent. Pourquoi-pas une pétition de Cyberacteurs ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_de_Morlaix_à_Roscoff  

soazig GUENNOC
19/12/2022 - 14:17:20

vive le train!!!

marie-juliette hamon
19/12/2022 - 13:49:56

Sortez du Lot, arrêtez de dérailler ! ;-)

Bibi
19/12/2022 - 12:31:17

Encore une fois, les élus n'en font qu'à leur tête, foulant du pied la démocratie qui les a élues.
Ils doivent respecter leurs électeurs et envisager le futur plutôt que de rester sur des initiatives passéistes !

Lionel Bécus
19/12/2022 - 11:30:27

Vive tous le train pour le plus grand nombre !

Daniel DANIEL
19/12/2022 - 10:37:48

Soutien "aux gens du coin qui aiment entendre les roues sur les boulons bien vissés des aiguillages." * *merci C.

Louis
19/12/2022 - 10:29:12

Halte à la destruction du rail en France. Ces "petites lignes" ont de l'avenir!

STEPHANE DEWEZ
19/12/2022 - 09:51:01

Et ça continue encore et encore....

Claudio Marani
19/12/2022 - 09:46:52

Bon, si on comprend bien il s'agit d'enlever les rails d'une ligne pour faire place à une voie verte sur laquelle rouleront des vélos de tout type, VTT, vélos électriques lourdaux, patinettes, rollers bref tous les véhicules qui empêchent les poussettes de rouler à droite à gauche au milieu. L'enrobé fondra sous les 45° de la période estivale, l'itinéraire sera lassant, toujours tout droit, les limaces, les escargots et les orvets seront écrasés alors qu'ils ont leur chance sous les trains.
Un beau susucre (de betteraves néonicotinoïdées) c'est ce que que le Conseil départemental recherche pour passer pour verdâtre.
Alors que le train doit rouler, pas besoin de covoiturer, ça ne marche pas, finie la bagnole, on n'est pas en train de faire des génuflexions devant la Chine et Musk, le vélo sur la voie verte, c'est pour frimer sur du plat (rires).
Bon courage aux cheminots, aux cégétistes pas encore rincés par l'adversité, aux gens du coin qui aiment entendre les roues sur les boulons bien vissés des aiguillages.
Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
18/12/2022 - 19:38:44

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !