actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

AG Cyberacteurs

La Terre vue depuis l’espace

Journal des Bonnes Nouvelles

Les 10 jours verts Transacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

victoire pour Gabriel Dufils

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Ne laissez pas vos appareils en veille

OPÉRATION

image vide cyberacteurs
image vide

  #ligne   #Grenoble-Gap



Cyberaction : Ligne Grenoble-Gap mobilisation générale

C’est en 2018 que les financements de la ligne Grenoble-Gap devaient commencer à être débloqués pour réparer l’urgent avant qu’il ne soit trop tard. Et c’est à nous, voyageurs, voyageuses, cheminotes, cheminots, élus de tous mandats et de toutes collectivités, associations, amis des trains et simples habitants des villes et des vallées alpines qui en avons marre de respirer de la particule fine à pleins poumons, de faire en sorte de les obtenir ! Alors, on la ferme ?

[ 2 465 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 31 octobre 2019

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président de Région, Secrétaire d'Etat aux transports
En soutien à Collectif Etoile Ferroviaire de Veynes


Elle prendra fin le : 31 janvier 2020

Plus d'infos

9 novembre<strong>Déclaration de l'assemblée générale de la ligne Grenoble-Gap
</strong>
Fréquentation et suroccupation régulière des trains.Considérant que la ligne Grenoble-Veynes-Gap connaît une fréquentation moyenne journalière avoisinant le millier de voyageurs, avec des pics réguliers lors des fins de semaines et des départs en vacances scolaires, la moitié des circulations comportant une correspondance en dehors de la ligne, et une autre moitié concernant des trajets pendulaires ; avec des trains fréquemment suroccupés entre Grenoble et Vif et pendant les périodes touristiques

Potentiel de fréquentation.
Considérant que le réseau ferré est porteur d'avenir, que le potentiel de fréquentation serait multiplié si la desserte et les services étaient améliorés (suppression des ralentissements, réouverture de certains arrêts et points de croisement, rabattement vers les gares, meilleure pertinence des horaires et des correspondances, places à bord en nombre suffisant, communication sur les avantages offerts par ce mode de transport)

Service public.
Considérant en effet que cette ligne, maillon essentiel de l'étoile de Veynes, constitue le seul lien ferroviaire direct entre les Alpes du Nord et les Alpes du Sud ; qu'elle assure la liaison entre les espaces métropolitains, périurbains et ruraux de l'Isère, de la Drôme, des Hautes-Alpes et des Alpes-de-haute-Provence ; que les liens entre Gap et Grenoble sont historiquement très forts, en ce qui concerne les pôles d'études universitaires, l'accès aux soins, les activités économiques et les opportunités du bassin d'emploi grenoblois ; qu'à l'heure où nombre d'urbains n'ont plus de voitures, elle assure une fonction touristique de premier plan, de par les territoires desservis (comprenant de nombreux parcs naturels et stations de skis) et de par son propre patrimoine qui fait de cette ligne l'une des plus spectaculaires de la région ;

Mobilisation.
Considérant que la mobilisation citoyenne pour le maintien de la ligne persiste de longue date et s'amplifie ; ainsi que celle des élus et des collectivités locales (pas moins d'une trentaine de motions et délibérations de soutien recensées à ce jour, des communes traversées au Parc naturel régional du Vercors en passant par la grande majorité des communautés de communes et d'agglomération concernées, plus la mobilisation des parlementaires des territoires, de droite à gauche en passant par ceux de la majorité)

Autocar inefficace.
Considérant que le report modal sur le réseau routier ne peut constituer une solution de repli satisfaisante : il ne permettrait pas d'absorber le trafic aux périodes de pointe, ni de pallier le handicap de montagne constitué par un réseau de routes tortueuses imposant des franchissements de cols difficiles l'hiver, ni le transport des personnes à mobilité réduite, ni les personnes circulant en vélo ; qu'il entraînerait un rallongement inévitable des temps de parcours en particulier à cause de l'entrée dans l'agglomération grenobloise, et au total (d'après plusieurs études nationales récentes et concordantes) au report d'un tiers au moins des passagers vers leurs voitures individuelles, augmentant encore les problèmes de congestion et de pollution dans les agglomérations, et singulièrement dans la métropole grenobloise qui reçoit déjà plus de 70 000 véhicules par jour en provenance du Sud-Isère

Déshabillage progressif.
Considérant que l'exaspération ne cesse de grandir à la suite de l'absence d'engagement financier de l'État et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour réaliser les travaux d'infrastructure nécessaires, et de la véritable politique de déshabillage progressif opérée par SNCF Réseau à travers la multiplication des ralentissements pour cause de voie non réparée, la suppression récente de deux circulations entre Clelles et Gap au profit de cars, et le projet de fermeture partielle du croisement en gare de Lus-la-Croix-Haute, qui entraînera une multiplication et une aggravation des retards ;

Investissement modeste et inévitable.
Considérant que le montant des travaux nécessaires estimé par SNCF Réseau sur la partie Rhône-Alpes de la ligne s'élève à 43 millions d'euros d'ici 2020 et 52 millions d'euros au total d'ici 2025 ; que le coût de réouverture d'une ligne désaffectée est beaucoup plus élevé que le coût de son entretien ; que le coût de démantèlement de la ligne en cas de fermeture serait lui aussi élevé, et entraînerait des investissements conséquents pour l'entretien de sécurisation des nombreux ouvrages d'arts, incombant aux collectivités propriétaires des sites ; que ces travaux sont prévus en toutes lettres dans le Contrat de plan État-Région (CPER) 2015-2020

Engagements financiers suspendus.
Considérant enfin que la Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur a déjà inscrit les financements nécessaires aux travaux de voie sur la partie Sud de la ligne, mais qu'elle a conditionné la mise en &#189;uvre de ces travaux à un engagement similaire du côté Auvergne-Rhône-Alpes, que la Metropole grenobloise a elle aussi inscrit un engagement financier, ainsi que plusieurs communes des territoires traversés ;

L'assemblée générale de la ligne Grenoble-Gap, réunie le 13 janvier 2018, et poursuivant la dynamique du Manifeste pour le renouveau de l'étoile ferroviaire de Veynes :
REFUSE les dernières dégradations du service sur la ligne et l'entêtement de SNCF Réseau visant à aggraver les conditions de circulation avec la fermeture partielle du croisement à Lus-la-Croix-Haute pour des raisons d'économie qu'elle n'a toujours pas démontrées ; ni aucune dégradation de la desserte ou des services sur la ligne dans l'avenir ; ni le sous-dimensionnement des capacités lors des périodes de pointe

ATTEND de SNCF Réseau, de l'État, des Régions et en particulier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui ne s'est pas engagée, qu'ils réalisent les investissements nécessaires pour assurer le maintien de la ligne et ainsi, atteindre une régularité de circulation et une capacité de transport en adéquation avec les attentes des usagers et les besoins liés à la transition énergétique ;
METTRA EN OEUVRE toutes les actions qu'elle jugera pertinentes pour obtenir gain de cause

INVITE les collectivités, les élu(e)s, les partis, les acteurs économiques, les voyageur(euse)s, les cheminot(e)s, les associations et structures concernées par la protection de l'environnement, la mobilité douce, l'égalité d'accès aux transports (personnes handicapées, âgées), le développement rural et le tourisme en montagne, et toutes les personnes simplement attachées au train à la rejoindre en signant cette déclaration et en participant à ses actions.

Samedi 9 novembre, tous sur les ronds-points de Grenoble à Gap
http://etoileferroviairedeveynes.info/2019/10/30/9-novembre-appel-a-mobilisation-generale/  

L'état mettra sa part dans la régénération de la ligne Gap-Grenoble.
https://www.ledauphine.com/isere-sud/2019/09/18/jean-baptiste-djebbari-l-etat-prendra-sa-part-sur-la-ligne-grenoble-gap  





Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à laurent.wauquiez@auvergnerhonealpes.fr | stephane.daguin@ecologique-solidaire.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Ligne Grenoble-Gap
  • Message : Monsieur le Président, Monsieur le Secrétaire d'Etat
    J'attends de SNCF Réseau, de l'État, des Régions et en particulier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui ne s'est pas engagée, qu'ils réalisent les investissements nécessaires pour assurer le maintien de la ligne et ainsi, atteindre une régularité de circulation et une capacité de transport en adéquation avec les attentes des usagers et les besoins liés à la transition énergétique.
    Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance citoyenne.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

51 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 


un peu d'inteelligence madame la ministre !!!

bernard
14/11/2019 - 10:19:24

un peu moins d'énormités nucléaires un peu plus de maintenance d'équipements à vraie valeur de service public telle la ligne Gap Grenoble

bernadette lang
14/11/2019 - 00:17:59

Très belle ligne
gardons les lignes qui sont encore en activité pour desservir cette partie d'agglomération et le sud de la région
Développons les transports en commun doux AVENIR pour nos enfants et petits enfants.
C'est aujourd'hui qu'il faut AGIR pour sauvegarder notre planète et ce qu'il nous reste d'HUMAIN

Martine BODINIER
13/11/2019 - 11:34:17

D'un côté on nous dit de lutter contre la pollution et de l'autre on n'arrête pas de mettre des car sur la route. Mais de qui se moque t on?

micoud
12/11/2019 - 21:30:54

il ne faut pas supprimer des lignes mais en remettre en service.

martine
12/11/2019 - 20:55:55

Evidemment il faut conserver autant qu'on le peu les lignes de chemin de fer existences

Thérèse Grimaud
12/11/2019 - 18:24:51

Super belle ligne

Pansu
12/11/2019 - 12:24:01

J'emprunte la ligne pour aller aux vacances d'hiver à Gap et Briançon, souvent en train de nuit. Il y a beaucoup de monde ce qui témoigne que le besoin est réel. Laissons les gens dans les trains et ne les poussons pas à prendre la route, ce qui irait à rebours de la lutte contre le changement climatique.

Ollagnon
12/11/2019 - 09:19:32

J'ai pris cette si belle ligne de chemin de faire pour joindre Veynes de Chambéry sans cette correspondance à Grenoble je n'aurai pas pu rejoindre mes enfants venant de Gap.Laissez nous ces lignes. Nous n'allons pas forcément d'une grande ville à une autre Tous nous devons pouvoir nous retrouver.

Deslandres Veilhan
11/11/2019 - 22:00:10

ligne indispensable pour eviter le ,trafic auto

dedidier
11/11/2019 - 17:09:37

On nous parle de décentralisation, quel abime entre le discours politique et la réalité. fermer cette ligne ligne, c'est enclaver la vallée
De même pour le discours écologique, a t on calculé le CO2 qui sera dégagé par les camions de marchandises, voitures des habitants et touristes.... habitués de la ligne

Biatrice
11/11/2019 - 12:16:34

Que ce soit les lignes SNCF ( ce qu'il en reste ... ) ou les lignes des autocars, ( et aussi tous les canaux navigables qui sont maintenant fréquentés par des touristes en majorité ) nos politique s'en moquent complétement. c'est une politique à double sens : on veut nous faire croire qu'il faut développer les transports en commun , mais en réalité ils pensent tout le contraire , et FONT tout le contraire !

tontonlacellule
11/11/2019 - 10:04:17

Qu'on respecte l'histoire des populations, passé-présent-avenir, et la vie des vallées Qu'on arrête d'empêcher les gens d'aller à leur rythme,se rendre visite, travailler, vivre !

perpetue
10/11/2019 - 18:04:52

Il faut faire les travaux les plus urgents sur cette ligne avant 2021, date des travaux sur la ligne vers Valence. Comme ça les usagers de gap-grenoble continueront à avoir la liaison, mais aussi le train de nuit Briançon-Paris pourra passer sur cette ligne, en itinéraire bis, quand les travaux sur la ligne de Valence, qu'il emprunte habituellement.
Quelle est cette politique qui conduit à désertifier encore les territoires de montagne et à bloquer leur principale ressource économique, le tourisme ?

DUFOURT
10/11/2019 - 15:37:50

garder la ligne est bien nécessaire

Pegon
10/11/2019 - 14:47:55

Vive le service privé, ou mieux, l'absence de service !

Non, je plaisante, bien sûr.

Jean-Jacques

Jean-Jacques MILAN
10/11/2019 - 14:26:24

on est avec vous

pelsy-mozimann helene
10/11/2019 - 12:39:49

Vive le train !

Michel BOUY
10/11/2019 - 06:08:52

Cette ligne doit être sauvée;
La France ne doit pas rétrécir

Gernart
09/11/2019 - 22:25:13

Pour Grenoble gap que j'ai prise encore le weekend dernier

Heloise
09/11/2019 - 22:23:45

Assez de camions, vivement le fret ferroviaire !

Galand
09/11/2019 - 20:55:39

Cette ligne de train est essentielle
pour nous les parisiens et pour tous ceux qui habitent ou passent par Grenoble

Et RECIPROQUEMENT pour nos familles à Gap BrianCon

MERCI

brochier
09/11/2019 - 20:51:51

que de situation aberrante sur cette ligne que je prends régulièrement
je prendrais bien le train du matin qui est direct entre Gap et Grenoble mais celui que je prends pour rentrer le soir et qui part vers 16h02 s'arrête à Veynes alors qu'il pourrait aller à Gap et que le correspondance est une heure plus tard
donc je prends ma voiture pour aller prendre mon train à Veynes. Dernièrement 8 personnes rentraient de Paris et allaient donc attendre 1 heure j'ai proposé de les prendre gratuitement, 3 sont venues avec moi
de quoi dégoutter de prendre le train ; étonnez vous qu'il n'y ai pas assez de monde, même si personnellement je trouve qu'il y en a plus qu'il y a quelques années
alors messieux les technocrates faites un effort dans le bon sens, merci

Patrice RABOT
09/11/2019 - 19:31:55

Alors que la préoccupation majeure est de diminuer le trafic routier, on ne trouve rien de mieux que de fermer un ligne essentielle pour un population importante. on croit rêver. On supprime des lignes alors qu'il faudrait en rouvrir.

Pierre Lombard
09/11/2019 - 19:10:25

il faut maintenir cette ligne pour relier les gens .

lyliane
09/11/2019 - 17:53:03

Bonjour
Je suis un défenseur de la ligne,mais je ne reçois pas les infos sur les manifs. Merci de bien vouloir me tenir informé des actions. La ou il y à une volonté il y à un chemin.... de fer bien sur.

Didot
09/11/2019 - 17:48:35

juste vitale cette ligne

Roselyne
09/11/2019 - 16:34:35

Nous devons garder en état les lignes ferroviaires si on veut vraiment limiter les trajets sur route !!!

Maryse VEYSSIERE
09/11/2019 - 16:03:26

Entretons et développons nos liaisons ferroviaires.

MOUTON
09/11/2019 - 15:09:26

On ne dénombre plus les aberrations du plan de transports en commun dans les HA avec des multiples bus qui doublent le trajet SNCF et l’absence de lignes secondaires pour desservir les vallées à partir des gares… Y aurait-il un but inavoué ?

CARTIER
09/11/2019 - 14:54:00

Ligne importante

roule
09/11/2019 - 14:19:00

On pourrai peut être la remplacer par une ligne omnibus d'hélicoptère...
On va dans l'mur et on accélère

Hefdé
09/11/2019 - 12:17:54



On garde les trains !

Sourget
08/11/2019 - 18:44:20

Vous avez dit réchauffement climatique !Tien tien comme c'est bizarre, nos élus ne doivent pas habiter la même planète.

Barbier Jean-Yves
08/11/2019 - 18:22:43

Et il en va de même pour la ligne Paris - Briançon via Valence et Die. En 2050, plus de moteurs thermiques et pas assez d'électricité pour les bagnoles. Nous prendrons le train, à condition que les lignes soient encore en état.

Philippe GASPARINI
08/11/2019 - 17:38:49

Plus de 80 maires, conseillers et parlementaires de l'Isère, de la Drôme et des Hautes-Alpes, la CGT, CFDT, Solidaires et Sud-Rail, les associations de défense de l'environnement et de la mobilité appellent la population à se rassembler sur les ronds-points de Grenoble à Gap demain, contre la fermeture de la ligne Grenoble-Gap en 2020 et contre le report sur cars du train de nuit Paris-Briançon en 2021. Usagers, syndicats, partis et élus en colère exigent du Gouvernement et de la SNCF "l'arrêt des mensonges et fausses promesses et l'engagement immédiat des travaux". Leur message est limpide : "Sauvons les trains !" 12 points de rassemblement sont prévus de Grenoble à Briançon. Dans la région le premier maillon de cette chaîne sera posé à Aspres-sur-Buëch, au carrefour RD1075 et RD994, rond point du Maréchal-Ferrant à 11h. Un point de convergence est également prévu à Veynes, rond-point Gambetta (11h). Trois autres rendez-vous sont organisés à Gap, rond-point du Cèdre (11h) ; Guillestre, rond-point RN94/D902A (11h) et Briançon, rond-point de Chamandrin (11h).
https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5752619/la-mobilisation-pour-sauver-la-ligne-gap-grenoble-prend-de-lampleur.html  

Ligne Grenoble-Gap : "Nous faisons tout ce que nous pouvons pour garder les trains"
https://www.francebleu.fr/infos/societe/ligne-grenoble-gap-nous-faisons-tout-ce-que-nous-pouvons-pour-garder-les-trains-1573201788  

Alain UGUEN
08/11/2019 - 15:45:12

Vous avez dit : "Respect de la Cop combien, déjà ?" ....
Oui au train, bien sûr !
A quand, d'ailleurs, des vélo-voies sur tous les tracés abandonnés depuis des lustres par les trains, mais qui ont conservé leurs rails, entre des petites communes, qui permettraient une nouvelle forme de tourisme vert et "lent" ?

JJ
03/11/2019 - 22:43:55

C'est ce qui est prévu par "Thatcher Macron", plus de service public, chacun pour soi et les impôts pour ses copains.

Christian Perez-Gil
03/11/2019 - 12:49:30

en tant qu'ancien cheminot je suis scandalisé par l'ignorance de cet état de fait par la région auvergnerhonealpes et par la sncf on parle de pollution et on dissuade les gens de prendre le train quelle aberration!dans mon département une section de ligne entre selestat et barr dans le basrhin était sur la sellette memes problèmes ralentissements etc et un beau jour le bon sens l'a emporté investissement travaux et aujourd'hui les trains peuvent circuler à 80km/h cette ligne allant de selestat à strasbourg par la vallée les gens sont contents la fréquentation a augmentée et le bon sens l'a emporté qu'en pense Monsieur WAUQUIEZ?BON COURAGE A TOUTES ET A TOUS!

fraternel
01/11/2019 - 16:03:56

On nous promet la liaison Gap Grenoble par la A51 à chaque élection présidentielle depuis presque 50 ans et le projet est sans cesse rejeté... Maintenant on veut en plus, nous supprimer la liaison par voie ferrée entre ces deux grands axes économiques. Le service public est vraiment agonisant dans notre pays malgré une imposition toujours plus belliqueuse !

jacques pasquini
01/11/2019 - 08:16:20

On ne peut pas nous faire aimer le rail en supprimant des lignes !

Georges CINGAL
01/11/2019 - 07:58:39

comme toujours,c'est à ceux qui turbinent de se mobiliser!!!

wwrom
01/11/2019 - 00:27:49

Concernant la ligne Grenoble Veynes Gap, c'est un vrai scandale que depuis l'Alpazur qui a circulé environ une décennie entre (Genève) Grenoble Digne (Nice via les CP) plus aucun promotion de l'activité touristique n'ait été faite sur cette ligne exceptionnelle de par les paysages traversés. La paresse de la SNCF sur ce thème discrédite la Compagnie nationale sur ce sujet.
D'autre part, entre les deux pôles universitaires de Grenoble et Aix, c'est le trajet le plus court, et depuis la réorganisation des liaisons TER et la disparition des liaisons directes Marseille Grenoble, c'est potentiellement le plus rapide (env 4 h , avec un changement voir 0 si liaison
directe, comme dans les années 80), contre 5 heures minimum via Marseille et Valence avec deux changements.
Là encore quelle dégradation du service, quelle paresse intellectuelle et quel déni du réel!
Les gens ont la mémoire courte, mais force est de constater que l'on ne sait plus faire ce qui fonctionnait très bien voici 50-40 ans.
Je soutiens évidemment toutes les actions qui assureront le maintien de cette indispensable étoile de Veynes pour nos pauvres Alpes du Sud. Et je suggère aux deux régions concernées de soumettre le marché de ces deux lignes Valence Briançon et (Marseille) Aix Grenoble à la concurrence. Des opérateurs capables de jeter un regard neuf sur les enjeux de mobilité, de développement touristique et économique respectueux d'un environnement rude et fragile, et de faire preuve d'une gestion intelligente en rendant au noeud ferroviaire de Veynes son rôle de gare de correspondance , pourraient peut-être revitaliser une offre et un trafic affaiblis dans des décennies d'incurie gestionnaire.

Yves MOURRE
31/10/2019 - 21:35:58

L' abandon , même progressif ( par négligence de maintenance de l' infrastructure ) , de ce segment ferroviaire serait la négation même , en acte , de la crédibilité des beaux discours sur la lutte contre le réchauffement climatique !

jacques Bonnet
31/10/2019 - 19:25:14

On voudrait faire "capoter" la SNCF, on ne s'y prendrait pas autrement!!! Le service public, ce n'est pas la tasse de thé de nos dirigeants présents et même depuis 50 ans!

Voir la privatisation de L'ADParis!!!...

cactus
31/10/2019 - 17:59:50

La ligne oui, mais avec un chauffeur... ;-)

Fabrice Oppenlander
31/10/2019 - 16:52:47

oui, soutenons les Cheminots, ici à Grenoble, là à Gap, partout et ailleurs où (tout)est possible.
Pour garder Notre Service Public...

jean-louis petithory
31/10/2019 - 16:01:06

Le train pollue beaucoup moins que les transport routiers (facteur de 30 à 50 fois moins)

chtal
31/10/2019 - 15:46:39

dommage que cette ligne soit fermée, c'est un axe important du Nord au Sud

mani
31/10/2019 - 15:16:01

Avec le démantèlement du réseau ferroviaire français au profit du 'tout route", on se situe à des années lumières de la "toile d'araignée" qui couvrait la carte de France appendue dans toutes les classes des écoles primaires dans mon enfance. Nous étions fiers, au lendemain de la guerre, de ces voies ferrées qui reliaient tous ou presque tout les territoires grands et petits de notre pays. Alors que le pays en général, et certaines régions touristiques plus que d'autres, étouffent avec la pollution automobile, depuis environ 35 ans, les Gouvernements successifs ont choisi de favoriser l'automobile et le transport routier comme en témoigne la décision concernant l'acheminement des produits agricoles de Perpignan àRungis. Au mépris de la santé publique, de l'aménagement des territoires; des sites et paysages, de l'économie paysanne et même de celle de nombreuses régions. C'est la loi du grand capital qui détruit tout ce qu'il touche sur la planète.

Mireille
31/10/2019 - 14:46:36

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !