actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

OPÉRATION

STOP EPR Manifestation à Saint Lô Samedi 30 septembre 2017 - 14h 30 Place de la Mairie

Semaine des Semences Paysannes

Soutien permanent aux paysans de NDDL

Semaine intergalactique – 16 au 24 août - zad nddl

AG Cyberacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

  #pollution   #Jaudy



Cyberaction N° 087L: Les leçons de la pollution du Jaudy

Dans un communiqué, les associations de pêcheurs du Trieux et de Pontrieux-La Roche-Derrien dénoncent le silence du préfet après la pollution au lisier déplorée à Pédernec. Le 9 avril dernier, à la suite de l'écroulement du mur d'une porcherie, 400 m3 de lisier s'étaient déversés dans le Jaudy et l'un de ses affluents. 

[ 3 321 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 13 mai 2017

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Préfet des Côtes d'Armor
En soutien à Eau et Rivières de Bretagne et les associations de pêche de Guingamp et La Roche-Derrien - Pontrieux,

Plus d'infos

poissons morts dans le jaudyEau et Rivières de Bretagne, ainsi que les associations de pêche de Guingamp et La Roche-Derrien - Pontrieux, ont alors procédé à un inventaire de la faune piscicole. Leur bilan, réalisé depuis le point de déversement du lisier, au lieu-dit Rubabiou, jusqu'à Pont-Lohou, à hauteur de Pommerit-Jaudy et Quemperven s'était révélé désastreux : la pollution a entièrement détruit le ruisseau du Run an Spern et le Jaudy jusqu'au Moulin de Saint-Vincent. Sur 13 km de cours d'eau, soit le tiers du linéaire du Jaudy, aucun poisson n'a survécu. Sept espèces ont été décimées, dont certaines protégée


Les deux associations de pêche concernées et Eau & Rivières de Bretagne avaient alors interpellé le préfet des Côtes-d'Armor, Yves Le Breton, par courrier du 12 avril. 
Demandes d'informations renouvelées 
Elles demandaient : "d'interdire la pêche sur l'ensemble du bassin-versant du Jaudy, affluents et cours supérieur compris, afin de protéger le cheptel piscicole indemne et de faciliter la recolonisation des secteurs de cours d'eau détruits. De préciser si des contrôles avaient été opérés par ses services sur le bâtiment d'élevage à l'origine du déversement de lisier. De mettre en oeuvre, avec les organisations professionnelles concernées, un audit des élevages construit situés dans des zones à risques pour nos rivières. De préciser les leçons que l'Etat tirait de cette pollution notamment en matière de distance d'implantation des élevages industriels vis à vis des cours d'eau". 
Face à ce "silence préfectoral" les associations "renouvellent donc publiquement leurs demandes d'informations, et espèrent obtenir une réponse dans les jours prochains".

d'après le Télégramme
Pédernec. Pollution au lisier : les associations exigent des réponses
http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/pedernec/pedernec-pecheurs-et-eau-et-rivieres-denoncent-le-silence-du-prefet-apres-la-pollution-au-lisier-12-05-2017-11510528.php  

Pollution du Jaudy (22) : un désastre pour les associations écolos
http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/cotes-d-armor/pollution-du-jaudy-22-desastre-ecologique-1233799.html  

Le Jaudy mort sur 13 kms après un déversement de lisier (avril 2017) from Eau & Rivières de Bretagne on Vimeo.

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à ddtm@cotes-darmor.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Les leçons du Jaudy
  • Message : Monsieur le Préfet,

    Le 9 avril dernier, à la suite de l'écroulement du mur d'une porcherie, 400 m3 de lisier s'étaient déversés dans le Jaudy et l'un de ses affluents.
    Plus d'un mois plus tard les demandes des associations sont toujours sans réponse de votre part.

    Je me joins à leur demande en particulier celle de préciser les leçons que l'Etat tirait de cette pollution notamment en matière de distance d'implantation des élevages industriels vis à vis des cours d'eau".

    Croyez en ma vigilance sur vos réponses.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

36 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

On retrouve toujours le même problème: la malhonnêteté de la plupart des politiques. Barrage de Sivens, aéroport de NDL, compteurs linky et autres, perturbateurs endocriniens, pesticides, désherbants...c'est toujours la raison du plus fort. Le citoyen n'est là que pour accepter et financer!
En tout cas, voila un préfet de plus qui ne brille ni par son action, ni par son honnêteté, grassement payé par nos impôts!

marc lepesant
19/07/2017 - 18:45:13

L'état attaque les associations en justice pour vider leur caisse et les faire mourir pour les faire taire, parce que l'état est à la solde des groupes de pression industriels iniques et mortifères, le nouveau président Micron en est le plus bel exemple.
Voir aussi le cas de l'association Paysage de France qui fait des procès à l'état au tribunal administratif pour carence des préfets à faire appliquer la loi sur les pub illégales, PDF gagne tous les procès, mais dernièrement le ministère de l'environnement a fait appel, en appel il est obligatoire d'avoir un avocat (pas en 1ere instance), donc frais de justice et vidange de caisse jusqu'à ce que mort s'en suive.

P. LOEB
26/06/2017 - 13:24:00

Merci pour ce travail et pour beaucoup des autres... La résistance continue à ne pas s'annoncer "simple" !!!

Françoise De Bock
25/06/2017 - 20:37:16

On croit rêver! Les petites affaires se règlent entre amis dans les diners mondains de province. On a changé de république, on est passé à la république bananière. "Monsieur le Préfet faites-moi taire ce manant qui nous empêche de polluer en rond..."

Christian Perez-Gil
25/06/2017 - 11:36:08

Eh ben, on va rajouter des signatures pour leur apprendre à répondre aux questions, plutôt que d'en poser !

Evelyne
24/06/2017 - 17:29:39



oui, comme le propose Jean-Pierre Reillon
(23/06/2017 - 18:18:04)
sautons allègrement la case préfet pour celle du ministère;
il vient de prendre position sur le gaz de schiste,
demandons-lui de gérer les lisiers qu'ils soient bretons, du Doubs ou d'occitanie.........au travail!!

un anonyme
24/06/2017 - 15:40:11

Il y a un vrai mépris de la nature en France et une problématique certaine quant à l'application des diverses directives de préservation de l'environnement pour ne pas dire une vraie et dramatique immaturité écologique http://www.fne.asso.fr/dossiers/lapplication-de-la-directive-%C2%AB-habitats-faune-flore-%C2%BB-en-france.   Tant qu'il n'y aura pas des sanctions exemplaires pour stimuler ardemment la responsabilité des entreprises de toute taille et l'obligation de réparation (mais tout ne se répare pas), il n'y aura pas d'avancées. Et si l'"omerta" court depuis bien longtemps, le principe vaut toujours qu'il est facile de faire pression sur cent personnes mais pas sur des milliers.

https://lemurdesinsoumis.fr/category/actu-du-site/  

Merci pour vos actions !

Christine BERODIER
24/06/2017 - 14:33:36


La plainte de la préfecture (voir l'article du Télégramme dans le message d'Alain Uguen), ça veut dire que les français n'ont pas le droit de donner leur avis, ni même de contacter les représentants de l'État?

Non mais allo quoi, dans quelle pays vit-on?

Cyril

Cyril SAINTIGNY
23/06/2017 - 23:16:43

Courage Alain.

Cyril SAINTIGNY
23/06/2017 - 23:11:20

Heureusement que certains se dévouent pour dire ce que pense la majorité silencieuse.Nous sommes derrière vous.
MS

un anonyme
23/06/2017 - 18:45:51

ne passez plus par les préfets, ils datent de l'ancien gouvernement et sont dépassés.
maintenant on a la possibilité de contacter directement le ministère concerné, alors pourquoi s'en priver, on verra bien si ce gouvernement tient ses promesses.

Jean-Pierre Reillon
23/06/2017 - 18:18:04

Si seulement les "éleveurs-pollueurs" bretons avai
ent la même conscience écologique que les paysans souabes...!Et si l'Europe avait une vraie conscien
ce de ce que les élevages industriels maltraitent
sans vergogne la nature et polluent infiniment le
bien commun à la vie de tous...La nature se parta
ge;elle ne s'approprie pas...

stoppeur
23/06/2017 - 17:07:09

Une fois de plus les victimes deviennent les coupables. Le premier qui dit la vérité il doit être exécuté....
L'eau pure en Bretagne est encore loin.
Henri LE CADRE

un anonyme
23/06/2017 - 16:54:06

L'écologie ne serait-elle qu'un mot pour ce gouvernement ou la lenteur un principe essentiel?

Rouzé Bernard
23/06/2017 - 16:49:23

Merci le capitalisme sauvage !!!!!

un anonyme
23/06/2017 - 15:28:51

Je ne comprends pas pourquoi Cyberacteurs fait l'objet d'une plainte ?!
Il n'y a rien de désobligeant ni d'insultant dans le texte de la cyberaction. Serions-nous entrés dans un régime "Poutinien" ? Allons, Mesdames, Messieurs de la DDTM, retrouvez le sens de la mesure, SVP.
Quant à la pollution au lisier du Jaudy, elle rappelle douloureusement, à mon cœur de comtoise, les dégradations subies par la Loue, le Dessoubre, le Cusancin, ces ex-magnifiques rivières du Doubs. Il n'y a que la nature du lisier qui change : lisier de porc pour la Bretagne, lisier de vache pour le Doubs.

Frawald
23/06/2017 - 13:37:20



désastre pour les associations écologiques, pour le vivant en général et la norme en particulier........
quelle société voulons-nous??

un anonyme
23/06/2017 - 12:59:50

bon courage contre la répression policière. L'état d'urgence est valable depuis quasiment 2 ans maintenant, donnant tous les droits aux policiers et gendarmes, y compris celui d'harceler les militants gauchistes, écolo ou qui que ce soit d'ailleurs. La france c'était 50% de collabo en 1940 et ceux là ils survivront sans problème à toutes les guerres. Leurs idées aussi, la preuve!

gwendal toullec
23/06/2017 - 12:24:22

Félicitations pour votre action mais, je vais essayer d'aller un peu plus loin.
vous mettez en cause l'inaction du Préfet donc, de L'ÉTAT dont il est le représentant local.
De fait , ce que vous mettez en cause c'est l'IRRESPONSABILITÉ DES ACTEURS PUBLICS.

Effectivement, les acteurs publics, en France ( très certainement ailleurs, dans de nombreux pays) sont irresponsables. Je ne parle pas ici de nos représentants au parlement, encore que.

La loi 2000-647, "ajoutée" au statut de la fonction publique organise l'irresponsabilité de TOUS les acteurs publics, sauf ( faute détachable du service pour les fonctionnaires ( à deux exceptions près) ( ou faute directe et intentionnelle pour tous les autres acteurs publics, ce qui est strictement impossible à démontrer).
1ère observation , Parmi les ACTEURS PUBLICS, il y a lieu de distinguer les EXPERTS désignés par l'ÉTAT. En effet, toutes ou quasiment toutes les décisions prises, par l'administration ou nos représentants au parlement sont précédés par des rapports d'"EXPERTS .
Or, ces experts, dans le cadre de leur mission jouissent du statut de fonctionnaires, en ce qui concerne leur responsabilité!!Ils.
Ils sont donc de fait irresponsables. qui plus est , ils ne peuvent répondre qu'aux questions qui leur sont posées, à l'exception de toute autre, ce qui limite forcément, automatiquement, les conclusions de leurs expertises et permet de fait, toutes les manipulations que nous dénonçons et dont NOUS SOMMES LES VICTIMES ( puisque ce sont les citoyens qui payent les dégats

2eme observation : il y a lieu d'effectuer une distinction entre les fonctionnaires d'exécution ( leur irresponsabilité ne pose à priori pas de problème ) et les fonctionnaires d'autorités qui prennent des décisions parfois dommageables, en en respectant pas les principes constitutionnels ( normalement pris en compte par les rédacteurs et les parlementeurs qui votent les lois) dans le cadre de détournement ou d'abus de pouvoir.

Je n'irai pas plus loin, mais il y a matière à creuser ce sujet.
il y a de même matière à creuser la question de la mise oeuvre du principe du pollueur-payeur remplacer de fait par par la mise en oeuvre du principe non constitutionnel du POLLUEUR-SUBVENTIONNÉ. ( les deux débats peuvent être facilement reliés).

Si ces question retiennent votre attention, il serait possible poursuivre les échanges . Vous avez mon adresse courriel . Mon nom : Gérard LACROIX.

Bonne fin de journée.

gerlac
23/06/2017 - 12:06:28

Bravo pour votre engagement ! Les tentatives d'intimidation policière, les plaintes infondées (utilisation de robots pour l'envoi de mails)ne nous empêcheront pas d'utiliser notre droit d'interpellation d'un représentant de l'état qui semble oublier qu'il est à notre service et non l'inverse ! Alors si nous l'emmerdons, tant mieux, il est grassement payé pour ça.

Thierry TS
23/06/2017 - 11:34:56

courage ! dénoncer les abus et c...........diverses est très mal vu des autorités "compétentes" !
Guy Béart avait bien raison en chantant "gare à celui qui dit la vérité, il doit être éxécuté ce que je ne suppose évidemment pas, nous n'en sommes pas là ! mais quand même, dire la vérité dérange alors que se serait bien de se remettre en question,

maripachats
23/06/2017 - 11:27:10

Notre empreinte sur l’environnement est telle que ses impacts se font déjà ressentir : hausse de la température du globe, « sixième extinction » des espèces, acidification des océans… Nous entrerions ainsi dans l’Anthropocène, « le nouvel âge des humains ». Loin d’être inéluctables, ces impacts sont déterminés par des choix politiques, économiques et idéologiques pris par une petite partie de l’espèce humaine. Comment l’Humanité peut-elle reprendre collectivement la main sur son destin ? Le "bien commun" doit être défendu par tous, même si la "petite partie" des humain, les décideurs, ne voient pas celà d'un bon oeuil.
Bien humainement et transitionellement vôtre
Michel

michel vanquaethem
23/06/2017 - 11:14:04

Les responsables sont aussi ceux qui consomment trop de viande et de chaires animal en général, sans avoir conscience des conséquences désastreuse que l'industrie agro-alimentaire produit pour que la majorité puisse avoir un bout de viande dans son assiette tous les jours, la publicité ayant banalisé ce genre de mode de consommation en ne montrant que la fin de la chaîne et pas tout ses maillons iniques et mortifères. Pourquoi dans une grande majorité des restaurants « traditionnels » y a-t-il de la viande à toutes les lignes du menu ?

P. LOEB
23/06/2017 - 11:05:01

Cet événement n'est pas anodin et les autorités doivent en tirer toutes les conséquences

Le Vérinois
23/06/2017 - 10:41:56

Pollution dans le Jaudy. Une cyberaction déclenche une plainte de la préfecture
http://www.letelegramme.fr/cotesarmor/pollution-dans-le-jaudy-une-cyberaction-declenche-une-plainte-de-la-prefecture-23-06-2017-11568353.php  

Alain UGUEN
23/06/2017 - 09:50:43

plus fort pour sevir que pour agir
je crains que les elections ne changent rien

alain et catherine BUSA
22/06/2017 - 22:18:43

Un peu plus de la planète de pollué , surement un financier va en toucher les dividendes , il y a jamais rien de gratuit !

Pierre BELLERT
22/06/2017 - 18:43:00

Je ne comprend pas , ce n' est pas une affaire d' agression sexuelle , alors pourquoi est ce le défenseur du bien commun qui devient le coupable ?
L'humour serait la politesse du désespoir , alors allons un peu plus loin , il semblerait que la démocratie soit bien en marche ...arrière ?

padupe
22/06/2017 - 18:22:35

Que représentent ces petits poissons face à l'élevage industriel et malsain de notre système agricole ? Ah ! si "on" pouvait éviter d'ébruiter ce genre d'incident, ce serait quand même plus simple !!!

Guy Roignant
21/06/2017 - 08:35:23

Santé, Prévention, Analyses, Technicité, Progrès...
Biocide & Collectivité_ Implicite "Notoriété" ! :(


Exple (Parmi d'autres) >>
(..) « On nous a dit que des personnes n‘étaient pas raccordées au réseau et rejetaient leurs effluents directement dans la rivière », dénonce le maire.

http://www.lunion.fr/32512/article/2017-05-25/marne-milliers-de-poissons-morts-saint-martin-aux-champs-l-origine-de-l  

Tetette.Com
06/06/2017 - 18:38:30

Quand les ruisseaux avec des poissons seront-ils considérés comme sacrés?
Et non pris pour des poubelles?

Mariane DUPORT
17/05/2017 - 13:10:50

IL FAUT QUE LES POLLUEURS PRENNENT CONSCIENCE DU MAL QU' ILS COMMETTENT EN ATTENDANT IL FAUT FRAPPER AU PORTE FEUILLE

Marie-Françoise MOINARD
17/05/2017 - 10:06:34

Mon ajout à la pétition:

D'autre part quel usage a été fait des fonds européens (FEDER) destinés à équiper de telles exploitations de stations d'épuration (lesquels se sont vus augmentés indument de fonds destinés à la culture)? Quelles sont les mesures prises par la préfecture dans le domaine des mesures et controles des pollutions d'origine agricole?

Jean-Philippe Sap
17/05/2017 - 09:38:07

Les responsables sont bien ceux qui produisent ces produits de merde. Ce sont bien eux les pollueurs. Mort à l'agriculture industrielle pour que vive une agriculture paysanne à taille humaine

totolitoto59
16/05/2017 - 18:05:48

Le Préfet n'y est pour rien dans cette "affaire", les responsables sont ceux qui consomment ces "produits"...............

sitonia83
16/05/2017 - 15:47:33

le prefet est là pour la bonne marche de l economie,il est le maitre chien du pouvoir et des lobies !

louis faure
16/05/2017 - 11:51:24

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !