actualité écologie

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

OPÉRATION

Journal des Bonnes Nouvelles

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Les 10 jours verts Transacteurs

La Terre vue depuis l’espace

image vide cyberacteurs
image vide

  #sable   #bitumineux



Cyberaction N° 1056: Le Crédit Agricole ne doit pas se rendre complice des violations des droits des peuples

Montreuil, le 16 septembre 2018 — Crédit Agricole est appelé à renouveler dans les prochains mois sa participation à des financements pour 3,6 milliards de dollars, dirigés aux entreprises canadiennes Enbridge et TransCanada, derrière le développement des très controversés projets d’oléoducs de sables bitumineux Line 3 et Keystone XL.

[ 3 262 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 23 octobre 2018

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Relation clients du Crédit agricole
En soutien à Honor the Earth, Rainforest Action Network, Sierra Club, 350 Seattle, les Amis de la Terre France et 53 autres organisations de la société civile


Elle prendra fin le : 23 janvier 2019

Plus d'infos

sables bitumineuxAu regard des violations des droits des peuples autochtones perpétrées par ces deux entreprises, une coalition d’ONG dont les Amis de la Terre demande à la banque de ne pas renouveler ces soutiens et de rompre instamment ses relations avec les deux entreprises.

Honor the Earth, Rainforest Action Network, Sierra Club, 350 Seattle, les Amis de la Terre France et 53 autres organisations de la société civile lancent un appel aux banques Crédit Agricole, JP Morgan Chase et Wells Fargo à mettre fin à leurs financements à Enbridge et TransCanada, entreprises canadiennes derrière les projets de pipelines de sables bitumineux Line 3 et Keystone XL en Amérique du Nord [1].
Crédit Agricole est ciblée par cette mobilisation internationale car la banque française devrait aujourd’hui renouveler sa participation dans une ligne de crédit de 1,48 milliard de dollars accordée à l’entreprise Enbridge. Les 14 et 31 décembre prochain, ce seront trois autres facilités de crédit, pour 1,5 milliard de dollars à TransCanada et pour 625 millions de dollars à Enbridge qui expireront et que Crédit Agricole sera également appelé à renouveler.
Comme le Dakota Access Pipeline (DAPL) — projet hautement controversé construit en l’absence du consentement libre, informé et préalable (CLIP) de la tribu des Sioux de Standing Rock —, les oléoducs Line 3 et Keystone XL constituent une grave menace pour les droits autochtones. Ni Enbridge ni TransCanada n’ont obtenu l’aval de toutes les communautés amérindiennes vivant sur le tracé de leurs projets. Les populations Mille Lacs, White Earth et Red Lake du Minnesota, dont les terres seraient traversées par le Line 3, se battent contre le projet devant les tribunaux, en même temps que la résistance grandit sur le terrain.
En persistant à financer Enbridge et TransCanada, non seulement Crédit Agricole alimente en capitaux leurs ambitions de construire ces nouveaux pipelines développés au dépend de toute considération climatique [2], mais soutient des clients qui se rendent responsables de violations des droits humains. Elle s’expose dès lors aux mêmes risques de réputation qu’avec le DAPL en 2016.
Hasard du calendrier, c’est aussi aujourd’hui que se réunissent à Washington les banques des Principes de l’Equateur. Au cours de cette réunion, le CLIP est un sujet prioritaire inscrit à l’ordre du jour, répondant à une demande formulée en mai 2017 par Crédit Agricole et neuf autres banques européennes [3]. Après le scandale du DAPL et les nombreuses violations des droits humains documentées lors de la construction de ce pipeline de sables bitumineux, Crédit Agricole déclarait en effet publiquement que "afin de réduire les risques d’être confronté à des situations de même nature dans le futur, Crédit Agricole a formulé deux demandes à l’Association des Principes de l’Equateur concernant l’obligation d’obtenir, dans tous les pays, le consentement libre préalable et informé des communautés autochtones impactées” [4].
Deux choix se présentent donc à elle : refuser de renouveler ces 3,6 milliards de dollars de facilités de crédit et rendre enfin ses actions conformes à ses discours et sa demande formulée à l’Association des Principes de l’Equateur. Elle peut aussi renouveler ses soutiens financiers à Enbridge et TransCanada et apparaître sur la scène internationale comme une banque qui bafoue les droits des peuples autochtones et contribue à vider de son objet la plateforme des Principes de l’Équateur. La coalition exhorte Crédit Agricole à tirer les leçons du DAPL de l’entreprise Energy Transfer Partners et du Trans Mountain Pipeline de Kinder Morgan, et à choisir cette première option.

Lorette Philippot Les Amis de la Terre France
http://www.amisdelaterre.org/Sables-bitumineux-Credit-Agricole-ne-doit-pas-se-rendre-complice-des-violations.html  

partenaires des Etats-Unis mène déjà une action similaire en anglais : https://act.ran.org/credit_renewals  

En savoir +
[1] Voir la lettre adressée à Crédit Agricole :  www.ran.org/endfinanceline3.  
[2] Lire le briefing du Sightline Institute “How Enbridge’s Bankers Fund A Tar Sands Pipeline” :  www.sightline.org/2018/09/18/how-enbridges-bankers-fund-a-tar-sands-pipeline.  
[3]  www.banktrack.org/news/ten_equator_banks_demand_decisive_action_on_indigenous_peoples_following_dapl_debacle.  
[4]  www.credit-agricole.com/responsable-et-engage/une-strategie-rse-creatrice-de-valeur-pour-le-groupe-credit-agricole-et-de-bien-commun-pour-nos-parties-prenantes/nos-positions/precisions-sur-le-projet-dakota-access-pipeline-dapl-aux-etats-unis.  

Pour écrire au Crédit Agricole par la poste
Philippe Brassac CEO Crédit Agricole 12 place des Etats Unis 92120 Montrouge

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à relation.client@credit-agricole-sa.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Droits des peuples autochtones
  • Message : Monsieur le Directeur Général
    Au regard des violations des droits des peuples autochtones perpétrées par les deux entreprises canadiennes Enbridge et TransCanada, Je soutiens la coalition d’ONG qui vous demande de ne pas renouveler ces soutiens et de rompre instamment ses relations avec les deux entreprises.
    Refuser de renouveler votre participation à ces 3,6 milliards de dollars de facilités de crédit c'est rendre enfin vos actions conformes à vos discours et votre demande formulée à l’Association des Principes de l’Equateur.
    Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

24 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

il y a lgtps que j'ai quitté cette banque : le crédit labricole, et je ne regrette rien. maintenant, il y a peu de banque honnête et respectueuse de ses clients. il ne faut jamais laisser plus que vous n'avez besoin en banque (comptes courants) et surtout, fuir les placements quels qu'ils soient : c'est ce fric qui sert à financer les conneries comme celle-la, et de plus, ça ne vous rapporte rien. il vaut bien mieux mettre ds le bas de laine, et pouvoir discuter un achat , paiement en espèces, ça vous rapportera bsp plus en "fin d'année"

chaize
22/11/2018 - 10:24:56

Après 25 ans au CA, ils m'ont joué un sale tour, et je les ai quitté sans regret, c'est une banque sans reconnaissance pour les clients! le Crédit Agricole n'est porté que pour le fric qu'ils peuvent nous soutirer … à bannir !

Berthe
20/11/2018 - 13:18:54

Je viens de me mettre dans cette banque.
Merci de l'info, je vais me dégager de ce compte.

leonor hunebelle
20/11/2018 - 12:05:22


Et encore de la forêt qui sera détruite !

marie lasserre
20/11/2018 - 10:15:17

credit agricole le bon sens loin de chez vous

agogue
20/11/2018 - 10:12:56

continuer à être client du CA pose un problème. Il serait temps que cette banque prenne des dispositions pour être verte et non destructrice de notre planète.

DOMINIQUE LEPRETRE
19/11/2018 - 18:10:35

Pétrole : la justice américaine suspend l’oléoduc Keystone XL, revers pour Trump

Un juge fédéral du Montana a suspendu jeudi la construction de l’oléoduc géant Keystone XL, un sérieux revers pour Donald Trump qui avait relancé ce projet très décrié dès sa prise de fonctions malgré les risques qu’il fait peser sur l’environnement et les cultures autochtones.

Cette décision intervient deux jours après des élections de mi-mandat mitigées pour le parti présidentiel.

https://www.romandie.com/news/969870.rom  

Alain UGUEN
19/11/2018 - 11:15:57

AUCUNE BANQUE N'EST VERTUEUSE.
LES BANQUES NOUS COÛTENT UN POGNON DE DINGUES.
TOUTES SONT DES SUCCURSALES DU SYSTÈME.

C'est tout le système qui est pourri.
C'est un gros mensonge, une gigantesque corruption-manipulation.
Il observe les manies des populations pour les utiliser contre elles, les asservir.
L' Intelligence Artificielle nous analyse 24h/24h.

NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS ET VOTRE ARGENT A CHANGER DE BANQUE, C'EST ENCORE UN PIÈGE !
CAR DANS LES 2 SENS CELA A UN COÛT.
CE SONT ENCORE EUX QUI GAGNENT !

CESSEZ DE PERDRE VOTRE TEMPS, DE CONSOMMER TOUT CE QUI N'EST PAS INDISPENSABLE.
*"NE LIVREZ PAS DE GASOIL AU GOUROU PÈRE NOËL."

un anonyme
17/11/2018 - 12:31:54

Les financement doivent porter sur des projets durables et vertueux.

Eric JAOUEN
08/11/2018 - 22:04:23

Credit Agricole, la banque verte? LOL!

grégory kotoy
01/11/2018 - 19:34:09

Client du CA.. mais plus pour longtemps!

Julien Lefèvre
01/11/2018 - 15:13:35

Et en avant pour le grand nettoyage de Société Générale le 14 déc :-)  www.amisdelaterre.org/Faisons-un-nettoyage-geant-de-Societe-Generale.html.  

Jean-Marc CONVERS
31/10/2018 - 21:23:34

Par solidarité avec les peuples amériendiens qui nous honorent de leur présence chaque année depuis 5 ans au Pow Wow d'Ornans dans le Doubs.
En septembre 2017, deux femmes de la tribu Lakota ont effectué une Marche pour l'eau, un rite purificateur destiné à sauver la Loue (rivière de Franche-Comté, affluent du Doubs) de la pollution.
Et pendant ce temps, le Crédit Agricole fait de nous des complices de la politique mortifère du premier des populistes et des pollueurs, Donald Trump…
Existe-t-il un rituel pour purifier le cœur des banquiers ?

Frawald
27/10/2018 - 18:22:56

Des voyous comme la BNP et la Société Générale prêtsà se vendre en permanence à plus voyous qu'eux changez de banque, le Crédit coopératif est plus propre et bientôt la Nef qui publie la liste de ses prêts en faveur du développement durable, de l'agriculture biologique......etc il faut boycotter tous ces gangsters

erispoe
26/10/2018 - 14:23:17

en tant que sociétaire du CA 974 je vais suivre ce dossier de près et n'hésiterais pas à changer de crèmerie..
brigitte

un anonyme
26/10/2018 - 11:46:41

Ces banques mutualistes et l'humanisme, il y a comme un grand écart!!!!!

cactus
26/10/2018 - 09:48:45

Sociétaire dans l'ancienne bonne ligne....le bon sens prés de chez vous, je suisoutré par cette nouvelle politique de notre bonne vieille caisse mutuelle de crédit agricole...Le sociétaire que je suis n'a jamais eteconsulté sur cette nouvelle orientation jusqu'à nier le droit des peuples autochtones.. ..je me sentirais obligé malheureusement de mettre mes obligations de solidarité en avant,espérant que vous reviserez vos positions quant au droit d'objection des sociètaires.Dans l'attente de votre réponse...Pierre Cornec

Pierrot
24/10/2018 - 22:14:37

Ils se rendent déjà coupables de soutien au nucléaire, civil comme militaire et à l'armement en général.
Boycott complet, général, et définitif !!

Stefig
24/10/2018 - 21:10:31

En plus d'être embourbés dans un casse d'une ampleur jamais encore atteinte : 55 milliards d'euros pillés dans les finances des pays de la communauté européenne les dirigeants du C-A se conduisent ici avec une constance déconcertante sans vouloir comprendre que le règne de l'argent à tous pris a généré la situation actuelle sur le plan du climat . Les prévenir qu'ils font fausse route c'est bien mais ne faudrait-il pas envisager des actions plus fortes qui les touchent là où ça leur fait mal .... le POGNON... comme dit l'un de leurs employés

némesis
24/10/2018 - 20:28:15

soyons moins beaucoup moins dépendant du pétrole

béatrice
24/10/2018 - 17:15:30

Banque pourrie = comportement pourri
je ne suis pas étonné de la part de cette banque immonde dans leur comportement avec leurs clients et avec l'extérieur

Bruno
24/10/2018 - 17:14:50

Stop à ce projet écocide et mortifère!

Pascal Tourbillon
24/10/2018 - 16:40:00

Je signe car le Crédit Agricole est une banque de merde, et j'en sais quelque chose

PARISOT CHANTAL
24/10/2018 - 16:19:16

Toutes les études du GIEC, NEGAWATT, MANICORE-JANCOVICCI, convergent sur cette conclusion largement connue de tous : Participer au projet oléoducs,c'est signer en parfaite connaissance des conséquences, la fin de l'humanité avant la fin de ce siècle !...

Le Conseil d'administration des banques est le décideur suprême de toutes les orientations spéculatives aveugles, donc des organisations à moyen et long terme de vies sur Terre.

Le Crédit Agricole auquel mon père à contribué à son instauration en banque MUTUELLE, trahit notre confiance, pour le dernier CRIME CONTRE L'HUMANITE

un anonyme
24/10/2018 - 11:38:30

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !