actualité écologie

La Terre vue depuis l’espace

OPÉRATION

AG Cyberacteurs

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les 10 jours verts Transacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

victoire pour Gabriel Dufils

Ne laissez pas vos appareils en veille

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : LA RÉSERVE DE SCANDULA, UN JOYAU EN PERDITION !

Après des décennies d’inaction, la Réserve naturelle de Scandola est dans une situation critique du fait de la surfréquentation. Neuf associations ont écrit à M. le Ministre de la transition écologique et solidaire et ont communiqué à la presse.

[ 2 636 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 22 mars 2019

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Ministre de la Transition Ecologique Solidaire
En soutien à ABCDE, ADN Passpartou, Aria Linda, A Sentinella, La Ligue contre le cancer, Le Garde, Global Earth Keeper, U Levante, Zeru Frazu


Elle prendra fin le : 22 juin 2019

Plus d'infos

réserve SandolaLE CONSTAT EST SANS APPEL : LA BIODIVERSITÉ S’EFFONDRE DANS LA RÉSERVE.
Toutes les études scientifiques attestent du lien direct avec les dérangements créés par les 500 mouvements de bateaux quotidiens constatés en saison.
Le taux de reproduction des balbuzards pêcheurs est catastrophique ces dernières années. L’état du milieu marin est lui aussi très alarmant avec un déclin particulièrement rapide des poissons et autres organismes marins, conséquence directe des nuisances sonores des bateaux et des gaz d’échappements dissous dans l’eau.
Les grottes marines sont polluées par les hydrocarbures, les trottoirs uniques de lithophyllum sont en voie de disparition et les herbiers de posidonies sont affectés par les ancrages sauvages.
Les bateaux ne respectent pas la vitesse limitée à 5 nœuds, les débarquements sur la plage d’Elbo sont quotidiens malgré l’interdiction, les nuisances sonores du fait des haut-parleurs et de la musique sont permanentes.
Qui se souvient des phoques-moines qui occupaient Scandola ?
Aujourd’hui, La disparition des espèces est une réalité !
Nous ne méconnaissons pas l’impact du réchauffement de l’eau de mer, mais nous avons au moins une possibilité d’action sur l’effet de la présence humaine.
En 1988, on comptabilisait environ 30 000 visiteurs par an contre plus de 150 000 aujourd’hui, sans qu’aucune mesure effective de régulation n’ait été prise !
Malgré tous les niveaux de protection régionaux, nationaux, européens et mondiaux, la Réserve de Scandola est le pire endroit de la côte Corse pour la vie sauvage.
Devant l’urgence de la situation, 9 associations de défense de l’environnement de Corse ont saisi le Ministre de la Transition écologique pour la mise en œuvre de mesures d’urgence dès l’été 2019 avec l’instauration d’une zone d’interdiction totale de toute présence humaine dans la réserve intégrale à moins de 350 m des falaises.
La copie de cette lettre a été adressée à Madame la Préfète de Corse et au Président de l’Office de l’Environnement de la Corse.
Ce véritable désastre écologique est notoire de longue date sans qu’aucune mesure de sauvegarde n’ait été prise, c’est un géant du patrimoine environnemental de Corse qui disparaît sous nos yeux dans un silence assourdissant au nom d’une économie éphémère parce que prédatrice des milieux, et une fois encore ce sont les associations de protection de l’environnement qui doivent se faire les avocats d’une Nature en voie de disparition en Corse !
Scandola 18 mars 2019
ABCDE, ADN Passpartou, Aria Linda, A Sentinella, La Ligue contre le cancer, Le Garde, Global Earth Keeper, U Levante, Zeru Frazu

Les oiseaux de la réserve de Scandola en Corse menacés par le tourisme de masse
https://www.geo.fr/environnement/les-oiseaux-de-la-reserve-de-scandola-en-corse-menaces-par-le-tourisme-de-masse-193956  



Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à nicole.klein@ecologique-solidaire.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Sauver la Réserve de Scandula
  • Message : Monsieur le Ministre
    La Réserve de Scandola est le pire endroit de la côte Corse pour la vie sauvage.
    Devant l’urgence de la situation, je me joins aux associations pour réclamer la mise en œuvre de mesures d’urgence dès l’été 2019 avec l’instauration d’une zone d’interdiction totale de toute présence humaine dans la réserve intégrale à moins de 350 m des falaises.
    Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

33 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

merci pour cette action! pourquoi nous ne comprenons pas qu'il faut arrêter ces hordes de touristes ? Il est stupide de payer, cher ! pour partir sur un ENORME bâteau voir par ex les glaces qui fondent en Antartique alors que c'est nous qui les faisons fondre et ect....

GUILHERMET
05/06/2019 - 09:14:45

Il est plus facile de contenir une surfréquentation que de refaire un sol et un paysage saccagé par des personnes qui viennent admirer ce qu'il détruisent

Monique Deslandres
04/06/2019 - 21:25:18

je soutien

daroussin
04/06/2019 - 13:57:58

150 personnes à Galeria pour soutenir les agents du Parc Naturel Régional de la Corse
https://www.corsenetinfos.corsica/150-personnes-a-Galeria-pour-soutenir-les-agents-du-Parc-Naturel-Regional-de-la-Corse_a40662.html  

Fréquentation touristique : Femu a Corsica veut protéger les "joyaux" de l'île
https://www.corsematin.com/article/article/frequentation-touristique-femu-veut-proteger-les-joyaux-de-lile  

Alain Uguen
14/05/2019 - 11:28:43

On parle et reparle de biodiversité.... de la réintroduction du gypaète barbu ... très médiatisée... et c'est très bien !Mais si on protégeait le Balbuzard ? ça l'empêcherait de disparaître et on ne serait pas obligé de le réintroduire ... pareil pour tout cet écosystème magnifique de Scandola.

stagliano
07/05/2019 - 10:43:05

Le tourisme est devenu une plaie qu'il faut absolument réguler
d'autres cas d'espaces naturels remarquables et même de villes (Barcelone)...à coupler avec la pollution due à l'aviation low cost.

Auclair
04/05/2019 - 14:10:42

Ce qui pourrait sauver la Planète...c'est de suppri
mer les vacances...Chacun chez soi,Dieu pour tous
...

stoppeur
04/05/2019 - 11:25:45

un bijou, unique et précieux.

BERARD
03/05/2019 - 23:14:36


Il faudrait avoir le courage de limiter drastiquement la fréquentation de ce lieu, mais bien sûr, toujours pareil, ceux qui en vivent (les bateliers dans ce cas) s'y opposent, ont une vue à court terme, et ne se rendent pas compte que finalement ils seront tous perdants lorsque le site de Scatola ne sera plus qu'une vitrine, belle mais vide, sans oiseaux ni poissons.

Framboise
03/05/2019 - 18:58:55

En Corse, la réserve de Scandola menacée par le tourisme au 20 h de France2
https://www.francetvinfo.fr/france/corse/corse/corse-la-reserve-de-scandola-menacee-par-le-tourisme_3425551.html  

Tensions et menaces autour de la gestion de la réserve de Scandola
https://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/haute-corse/balagne/tensions-menaces-atour-gestion-reserve-scandola-1658210.html  

Alain Uguen
03/05/2019 - 14:18:19

Indispensable de préserver ce si bel endroit !

miquette
25/04/2019 - 23:01:01

Un si bel endroit qui risque de disparaître à cause du tourisme de masse. Pourquoi ne pas réguler l'afflux des touristes sur des zones protégées?

Marie Laurence SCHULER
14/04/2019 - 10:33:21

evidemment qu'il faut préserver ce joyau car on en aura pas un de rechange .....

helene taglioni
11/04/2019 - 22:20:41

La protection du vivant et de la biodiversité n'est, d'évidence pas compatible avec un tourisme de masse....
Un centre de gravité est à trouver entre ouvrir un milieu à sa découverte et sa protection

BOULET
11/04/2019 - 11:43:29

Pas grave, les Balbuzards quand ils auront disparus, il n'y aura qu'à compenser. Ils en font de très ressemblant en plastique.De Rugir Youpi! L'écologie ça commence à bien faire, le tourisme c'est plus porteur ... :(

pplm
10/04/2019 - 23:26:07

CO2 mon amour : Ferracci et surfréquentation à Scandula
https://www.franceinter.fr/emissions/co2-mon-amour?fbclid=IwAR3jBtcMBsjKfnyxiSXO7VWT7CG0efCWdhfMc_Z510TcVf35BXzusfqFcEs  

Alain UGUEN
10/04/2019 - 09:46:10

une perle, un joyau à préserver...

Natacha BERARD
26/03/2019 - 22:12:08

Bon, c'est le 3ème essai. Je dis STOP à l'invasion des touristes sue ce site. Ils vont hâter l'effritement des falaises, effrayer les oiseaux et tétaniser les phoques. Pas de faux amateurs de biodiversité, qu'ils aillent ketchupiser leurs frites et leurs grillades ailleurs. Sanctuarisez Scandola et vite.


AIchat-Nussy

colette Nusbaum Vallet
26/03/2019 - 19:56:00

Bonjour à tous,
êtes-vous comme moi ? Une sensation de signer des pétitions inlassablement, pour le climat, pour la protection de la flore, de la faune…

Depuis au moins 5 ans je signe parce que je suis écoeurée de la violence des actions de l'Homme. Qq soit la raison, je signerais contre le mal tant que je serais capable intellectuellement de faire la différence.


J'aimerai tant que notre Gaïa soit encore belle, avec tous les animaux, les végétaux qui la peuplent, sans pollution (…) pour nos enfants.

Alors je continuerai inlassablement de signer des pétitions.


Et si je pouvais secouer (dans le meilleur des cas sinon ce serait plus violent) TOUTES les personnes qui par ignorance, refusent de voir, de savoir, de connaître et surtout de se battre pour un meilleur environnement.

Yamina frecaut-martin
26/03/2019 - 15:21:11

Il faut préserver la biodiversité pour les générations à venir, il est temps d'agir comme à SCANDOLA Patrimoine mondial, où c'est vrai les balbuzards ne nichent quasiment plus, où les mérous sont malades, et les grandes nacres sont décimées par un protozoaire..., Protéger aujourd'hui c'est mettre un espace en jachères pour sauver cette biodiversité qui s'effondre tout en préservant l'image de marque du produit. Merci,

muriel
26/03/2019 - 13:05:53

Lieu splendide, à préserver...

Daumain Liliane
25/03/2019 - 22:10:53

Cette pétition rejoint d'une certaine façon celle de "Greta".

La surconsommation de tout ruine l'environnement et nous avec, qui en sommes une partie, mais déterminante pour la survie du monde vivant...; que cela se passe en Corse ou ailleurs, c'est le même problème.

cactus
25/03/2019 - 18:54:57

Combien d'animaux marins ,oiseaux,meurent par notre faute,plastique,pêche à outrance,pollution!Je suis bouleversée ,y aura-t-il un jour une prise de conscience de notre part afin d'enrayer ce cataclysme?

Christiane Huard
25/03/2019 - 18:47:30

J' ai signé mais j' ai hésité: je connais la Corse "grand pays ami de la France" et les Corses qui pensent toujours à la France pour demander plus de moyens mais qui passent ensuite leur temps à dénigrer la France et les Français en même temps qu'ils s'octroient toutes les qualités.
C' est insupportable de mauvaise foi !

sophie
25/03/2019 - 14:40:25

Merci à Hélène Bureau pour le lien vers la webcam !

Frawald
25/03/2019 - 12:33:46

En 1988, le Rocher de Bass (Bass Rock) en Ecosse était interdit de tourisme depuis des décennies, ce qui permettait aux colonies d'oiseaux de s'y reproduire tranquillement. J'espère que c'est toujours le cas.
Les Ecossais vous font faire le tour de l'île dans une barque où vous avez le plaisir de tester les vigoureuses vagues locales, ça fait rire, on peut prendre d'innombrables photos, et on est content d'avoir vu quelque chose d'exceptionnel. Et aussi de ne pas avoir cassé ce lieu génial. Et les pêcheurs qui vous font faire cette petite excursion y trouvent un petit bénéfice, tant moral que financier.
Pourquoi ne peut-on avoir partout cette intelligence de vie en bonne entente avec une nature qui n'a pas besoin de nous, mais dont nous avons besoin?

Anne
25/03/2019 - 11:56:11

Je suis avec passion les balbuzards pêcheurs de l'aire du Mardié en bord de Loire.
Nous nous devons de protéger ces oiseaux qui avaient disparus de nos latitudes.
Leur compagnie est un régal !

http://www.balbucam.fr/fr/en-direct-nie/  

Hélène Bureau
25/03/2019 - 10:20:41

"La Réserve de Scandola est le pire endroit de la côte Corse pour la vie sauvage."
Le ridicule ne tue pas, c'est heureux pour les auteurs de ce texte.

Bibi
25/03/2019 - 10:19:50



la transition écologique ne peut passer que par le respect du vivant animal, minéral et environnemental , une gestion naturelle fluide et modérée des espaces, loin de l'utilisation et la consommation personnelle et économique des patrimoines communs
nous attendons une modification législative et une éducation systématique auprès des citoyens petits et GRANDS

un anonyme
25/03/2019 - 09:45:12

Eh bien, disons Scandola en français et Scandula en corse ?

Gérard Discour
25/03/2019 - 09:14:23

La surfréquentation touristique est une plaie. Nous avons encore en mémoire le piétinement de la Pointe du Raz... Une sanctuarisation, accompagnée d'explications pédagogiques et de moyens d'observations à distance, semble indispensable.

Georges Cingal
25/03/2019 - 09:12:48

Scandula ou Scandola ??!

Laurence Wuillemin
23/03/2019 - 20:48:07

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !