actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

victoire pour Gabriel Dufils

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Journal des Bonnes Nouvelles

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

La Terre vue depuis l’espace

Les 10 jours verts Transacteurs

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

AG Cyberacteurs

OPÉRATION

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : L'Anses doit faire interdire les SDHI

Une étude prouvant la toxicité pour l’homme de ces pesticides massivement utilisés sur les cultures a été publiée jeudi. Pour Pierre Rustin, l’un des auteurs, l’agence de sécurité sanitaire aurait déjà dû les interdire.

[ 3 127 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 14 décembre 2019

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à roger Genet
En soutien à Mouvement des coquelicots


Elle prendra fin le : 14 mars 2020

Plus d'infos

Fongicides SDHI : «On ne peut se permettre, comme l’Anses, d’attendre la catastrophe»
https://www.liberation.fr/france/2019/11/07/fongicides-sdhi-on-ne-peut-se-permettre-comme-l-anses-d-attendre-la-catastrophe_1762228  

C’est désormais gravé dans le marbre d’une prestigieuse revue scientifique : les fongicides inhibiteurs de la succinate déshydrogénase (SDHI) sont bel et bien toxiques pour les cellules humaines. Cela n’a rien d’anecdotique, car cette classe de pesticides destinée à lutter contre les champignons et moisissures, autorisée en Europe depuis la fin des années 2000, est massivement utilisée sur les cultures (blé, avoine, orge, seigle, tournesol, colza, pommiers, amandiers, cerisiers, vigne, asperges, carottes, pommes de terre, fraisiers, laitue…) et donc omniprésente dans les assiettes et boissons. Dans une étude publiée jeudi dans PLOS One, les médecins et chercheurs qui avaient lancé l’alerte en avril 2018 dans Libération sur les risques potentiels pour l’homme et l’environnement persistent et signent. Oui, les SDHI, qui bloquent la respiration des cellules des champignons (en inhibant l’activité de l’enzyme SDH, la succinate déshydrogénase), bloquent aussi celle des cellules du ver de terre, de l’abeille ou de l’être humain. Or chez ce dernier, un dysfonctionnement de la SDH est associé à de graves pathologies. Entretien avec l’un des auteurs, Pierre Rustin, directeur de recherche au CNRS.

Qu’apporte l’étude ?
Elle démontre clairement la toxicité des SDHI pour les cellules humaines. Or, cette toxicité cellulaire est le critère permettant d’établir si une molécule doit être considérée comme toxique ou non. Et si c’est le cas, les autorités sanitaires doivent en théorie prendre des mesures pour l’interdire. Nous montrons aussi que les cellules de patients atteints d’Alzheimer ou de maladies mitochondriales [liées à un trouble de la chaîne respiratoire des mitochondries, des structures intracellulaires responsables de la production énergétique des cellules, ndlr] sont hyper sensibles aux SDHI, donc que cette catégorie de la population est encore plus à risques. Enfin, les SDHI de dernière génération, qui viennent d’arriver sur le marché, ne bloquent pas que l’enzyme SDH mais aussi d’autres éléments dans les mitochondries, ce qui les rend d’autant plus dangereux et toxiques. Au fil de nos découvertes, depuis un an, nous avons transmis ces données en temps réel à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Qui aurait déjà dû réagir.

Qui fabrique ces fongicides et pour quel usage ?
Bayer, BASF, Syngenta, etc : toutes les grandes firmes agrochimiques en produisent et se sont positionnées sur ce marché, qui a l’air d’être intéressant financièrement. Onze molécules sont autorisées en France, à partir desquelles sont fabriqués 152 produits qui contiennent des SDHI. Ils sont utilisés sur toutes les cultures ou presque. On n’a pas besoin d’en mettre d’énormes quantités, car elles sont très résistantes et très toxiques. Les huit SDHI utilisés en France que nous avons testés inhibent tous la SDH, et cela chez les quatre espèces étudiées, bien qu’avec une efficacité variable. L’effet des SDHI n’est pas spécifique à la cible prétendue, il va au-delà, il est général. D’ailleurs, les fabricants le savent, puisqu’ils vendent une partie de ces fongicides pour tuer les nématodes, ces vers blancs qui infestent les terrains de football ou de golf. Cette absence de spécificité est théoriquement une raison de retirer une autorisation de mise sur le marché. L’Anses aurait dû le prendre en compte immédiatement.
Vous montrez aussi que les conditions des tests réglementaires actuels de toxicité sont inadaptées…
Oui. Le glucose présent dans les milieux de culture cellulaire masque totalement un effet délétère très important des SDHI : ils induisent un stress oxydatif dans les cellules humaines, menant à leur mort… Avec ce type de fongicides, on provoque probablement une catastrophe écologique et sanitaire, car ils tuent tout, pas seulement les champignons.

Quelles pathologies causent un dysfonctionnement de la SDH chez l’homme ?
L’altération des mitochondries entraîne une kyrielle de maladies : cardiomyopathies, myopathies, encéphalopathies (maladies du cerveau), maladies oculaires, maladies chez les enfants, Parkinson, Alzheimer… Elles peuvent apparaître à tout âge, affecter tous les organes, s’exprimer différemment d’un individu à l’autre et leur évolution est très imprévisible. Leur délai d’expression peut être de dix, vingt ou trente ans. On ne va donc pas mourir tout de suite si on absorbe des SDHI, mais on risque de développer la maladie de Parkinson cinq, dix ou quinze ans après. Affirmer qu’il n’y a pas de danger est insupportable. On prend un risque monstrueux, le principe de précaution doit s’appliquer. On ne peut se permettre d’attendre la catastrophe comme l’Anses semble le faire !

Vous en voulez beaucoup à l’Anses, qui a ignoré vos premières alertes fin 2017 et se veut rassurante.
Elle ment par omission. Par exemple, je ne peux pas croire que l’Anses n’ait pas su que dès 1976 des scientifiques ont décrit les SDHI comme étant hyper toxiques pour les mammifères. Quand on met une molécule toxique en circulation, on vérifie ce qui se passe chez l’homme, c’est la base. Une autre chose absolument scandaleuse : ces pesticides sont utilisés de façon préventive. On traite des champs entiers à haute dose, sans savoir si c’est utile ou pas. Personne n’aurait l’idée de traiter son enfant tous les jours avec des antibiotiques ! L’Anses couvre complètement ce type d’usages, c’est incroyable.

Sommes-nous en présence d’un nouveau scandale, type glyphosate ?
Absolument. Mais ici, la situation est beaucoup plus claire et évidente. S’il y a une discussion autour du mécanisme d’action du glyphosate, ce n’est pas le cas pour les SDHI, pour lesquels il n’y a aucune ambiguïté. Si j’étais responsable d’une agence sanitaire et qu’on me livrait les informations que nous publions, j’interdirais les SDHI dans la journée. Chaque jour compte.
Coralie Schaub

*Evolutionarily conserved susceptibility of the mitochondrial respiratory chain to SDHI pesticides and its consequence on the impact of SDHIs on human cultured cells
https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0224132  

Fongicides SDHI
Les coquelicots réclament la fin des pesticides et des Fongicides SDHI
https://www.letelegramme.fr/finistere/ploeven/les-coquelicots-reclament-la-fin-des-pesticides-et-du-fongicide-sdhi-11-12-2019-12455893.php  

Une étude relance l’inquiétude autour des fongicides SDHI
Des pesticides censés lutter contre les champignons s’attaqueraient aux abeilles et aux cellules humaines selon les derniers résultats d’une étude sur les fongicides SDHI, utilisés en agriculture.
https://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/une-etude-relance-linquietude-autour-des-fongicides-sdhi_3733069.html  

Fongicides SDHI : les scientifiques tirent la sonnette d’alarme
https://www.consoglobe.com/sdhi-fongicides-alerte-cg  

L’ANSES DOIT FAIRE INTERDIRE LES SDHI
https://nousvoulonsdescoquelicots.org/lanses-doit-faire-interdire-les-sdhi/  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à roger.genet@anses.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : interdire les SDHI
  • Message : Monsieur Genet,
    Quand allez-vous enfin écouter la science et interdire les SDHI?
    Chaque jour compte.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

31 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

y en a plus que marre de ces lobbies de merde qui nous empoisonnent, révolte !!!

pierre
26/12/2019 - 17:46:32

A quand la fin de l'impunité des délinquantes!

Chelo
26/12/2019 - 08:42:32

Anses tes turpitudes!

patrice
21/12/2019 - 19:34:17

STOP à tous ces poisons!

Philippe GIRAUD
20/12/2019 - 21:18:54

il faudra finir par les pendre tous ces voyous,révoltons nous,

simonin
20/12/2019 - 12:00:11

il faudra encore se battre contre tous ces produits qui détruisent la terre et bien l'homme etc.….

jacky
19/12/2019 - 21:23:59

L'ANSES joue (une fois de plus) les autruches pour protéger des lobbies. Irresponsable !

Sylvie Costes
19/12/2019 - 16:35:00

L'espèce humaine est aussi en danger par toutes les pollutions notamment les pollutions électromagnétiques qui amplifient les dégâts causés par toutes les autres pollutions.

Odile LE FLOCH
19/12/2019 - 16:00:44

Sans quoi les responsables de l'ANSES deviennent complices de crime contre l'humanité et d'écocyde planétaire !!

Thierry
19/12/2019 - 15:42:14

Les défenseurs des abeilles sont catastrophés. Nombre de députés européens sont des ennemis de l'Ecologie, de la biodiversité et du bien commun : cf. : les abeilles et la pêche traditionnelle au profit de la pêche industrielle... Les lobbies sont trop puissants mais le problème réside surtout, il me semble, dans l'intégrité des élus...

Claudette ROSE
19/12/2019 - 14:41:08

Il faut arrêter de toute urgence tous ces pesticides mortels pour la biodiversité et pour les humains.

yvesdaniela
19/12/2019 - 13:31:24

N'attendons rien de l'Anses, elle est noyauté de l'intérieure par les lobbies. Comme toujours en France se sera aux citoyens de reprendre la main et de potentiellement traîner devant les tribunaux l'État et l'Europe.

gilles bas
19/12/2019 - 09:14:37

L’ANSES S’ENFONCE DANS LE DÉNI SUR LES SDHI
https://nousvoulonsdescoquelicots.org/2019/12/10/lanses-senfonce-dans-le-deni-sur-les-sdhi/  

Alain UGUEN
18/12/2019 - 08:22:11

Nous vous remercions pour cette prise de contact et pour ces éléments qui viendront compléter les connaissances de M. le député Matthieu Orphelin sur ce thème.
M. Orphelin prend régulièrement position publiquement sur le sujet des pesticides de synthèse. Vous pouvez trouver plusieurs exemples de ses interventions ci-dessous :
Une interview sur RTL sur la sortie des pesticides :
http://matthieuorphelin.org/glyphosate-la-sortie-de-tous-les-pesticides-reste-prioritaire-pour-matthieu-orphelin/  
Une interview sur BFM TV sur la réduction de l’usage des pesticides :
http://matthieuorphelin.org/glyphosate-aujourdhui-la-science-montre-que-lon-peut-reduire-lusage-de-pesticide-en-maintenant-le-rendement-economique-affirme-matthieu-orphelin/  
Un article du Monde sur la création d’un fond d’indemnisation des victimes des pesticides
https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/02/01/la-creation-du-fonds-d-indemnisation-des-victimes-des-pesticides-encore-reportee_5418110_3224.html  
Une tribune intitulée “Arrêtés anti-pesticides : Sortons de l’affrontement pour avancer ensemble ! “
http://matthieuorphelin.org/arretes-anti-pesticides-sortons-de-laffrontement-pour-avancer-ensemble/  
Soyez-assuré que M. Orphelin continuera à défendre ses convictions sur ces sujets, liés aux pesticides de synthèse. Bien à vous,

Cédric Dindault
Collaborateur parlementaire de Matthieu Orphelin
Député de Maine-et-Loire - première circonscription

Alain UGUEN
17/12/2019 - 17:40:18

comme tous les pesticides, les SDHI sont des poisons qu'il faut éliminer rapidement et définitivement
supprimer l'Anses qui se sert à rien

Bruno
17/12/2019 - 11:54:20

les décideurs qui autorisent les SDHI sont des criminels

Béatrice
16/12/2019 - 21:30:47

Les mycologues de France et d'ailleurs constatent depuis quelques années la disparition progressive des espèces de champignons qu'on trouvait couramment autrefois. Je viens de lire un article scientifique sur les pathologies fongiques, qui cite le rond de fées comme une maladie ! Les pulvérisations ne spécifiques, ni pour les espèces de "pathogens" ni pour les espaces traités, le traitement pouvant déborder loin selon le vent. On peut rajouter les champignons à la liste des espèces menacées d'extinction, avec les insectes, les oiseaux, les amphibiens…

Rose Després
16/12/2019 - 17:39:42

Les gens de l'ANSES , ceux qui "savent" , considèrent ils le bon sens comme un non sens ? En tous cas , notre opinion ne les intéresse que si la force et la destruction deviennent le pendant de leurs "vues scientifiques" d'un autre monde Irresponsable (encore un mot très bizarre pour beaucoup d'entre eux !!!)

bibillo
16/12/2019 - 17:38:24

Anses : L'Anses se consacre à assurer la sécurité sanitaire des aliments pour les humains et les animaux en France : actualités, avis et dossiers.
Comment peut-on penser qu'un organisme financé par le gouvernement soit indépendant, surtout quand il répond aux lobbies de l'agroalimentaire !
La résistance doit être ailleurs...

Dominique Thuiller
16/12/2019 - 17:33:53

J'en pleure de voir comment les autorisations de mise sur le marché de ces produits toxiques sont accordés par l'Anses.

Geneviève BOISSON
16/12/2019 - 15:55:09

je veux une ANSES au service de l'intérêt public

jp tami
16/12/2019 - 15:21:07

L'ANSES ?
il faut lui tordre le bras pour obtenir qqchose !
C'est évidement un organe de pouvoir, au service du grand capital.
Mais chut, faut pas le dire, chut, faut pa-as, faut pas.

jean
16/12/2019 - 14:26:38

Notre gouvernement actuel et les décideurs de Bruxelles n'ont qu'un amour le Dieu Argent et ses représentants les lobbys des grandes industries en tout genre. Il déteste le peuple appelé les riens et lui enlève le peu de riens qu'il a. Il déteste encore plus les êtres animaux qui pour eux sont des moins que rien et se gave avec délice de leur souffrance. Notre gouvernement président, ministres, députés, sénateurs, préfets, certains maires devenus démoniaques se courbent avec ferveur devant les démoniaques lobbys et, le bien être Animal, Humain, Nature, Climat, la Terre, Océans, Famine, Guerre et tant d'autres atrocités les laissent froids. En ce moment une bataille fait rage entre les riens ONGS en minorité et les démoniaques lobbys qui sont en force pour squeezer l'interdiction de leurs mortels pesticides. Si il reste un tant soit peu de raison et d'objectivité à la commission européenne, elle doit brandir face à ces démoniaques la grave réalité de leurs produits mensongers et le courage de tous les supprimer. Notre Terre se meurt, les Etres Animaux se meurent, les Etres Humains se meurent empoisonnés. Et ce n'est certainement pas le démoniaque Dieu Argent qui sauvera ses représentants démoniaques lors de l'écroulement de notre Planète et de la disparition des Etres Humains. STOP PESTICIDES TUEURS !

annick
16/12/2019 - 13:44:06

l'Anses a mis beaucoup d'argent dans cette recherche de shdi elle ne se dédira pas! d'autres recherches mériteraient d'être subventionnées

Bitschene
16/12/2019 - 12:40:34

Plusieurs associations oeuvre pour interdire ce fongicide et le débat a été porté au niveau Européen. A nous d'aider a notre niveau nos représentants pour faire masse contre les lobbys agrochimiques. Ils on l'argent nous avons le nombre.

Jacques BAUZON
16/12/2019 - 10:00:14

en breton : d'origine…
Nann n'eus ket amzer da goll. Gwall boent eo ober un dra bennak evit an hin, hep dale

en français ….
non, on a pas de temps à perdre.Il est temps de faire quelque chose pour le climat, sans tarder.

Le breton ne peut qu'exister.


Marcel Mayeux
15/12/2019 - 20:48:42

On traite aussi les golfs et les terrains de foot aux SDHI ? Ah, ça explique bien des choses… :-))
Trêve d'ironie. Que pouvions-nous attendre de ces Docteurs Folamour, dignes héritiers des cauchemars de deux guerres mondiales ? Qu'ils oeuvrent dans le respect de la vie humaine ? de la Vie tout court ?
Il est urgent de dire stop à cette fichue mentalité d'après-guerre, à cette normalisation de la destruction, et de réapprendre la valeur de la vie. NON aux SDHI !

Frawald
15/12/2019 - 07:01:19

je propose un grand verre de chacune de ces cochonneries au matin à jeun à chacun de nos brillants signataires de cette proposition

michel armagnat
14/12/2019 - 20:06:29

ils sont tout simplement complices et savent parfaitement la dangerosité des produits

pierrot
14/12/2019 - 09:53:37

Il faut manifestement réviser le processus qui conduit aux autorisations de mise sur le marché.

Georges CINGAL
14/12/2019 - 09:19:37

Enfin

Georges
14/12/2019 - 09:06:15

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !