actualité écologie

AG Cyberacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

La Terre vue depuis l’espace

victoire pour Gabriel Dufils

OPÉRATION

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Les 10 jours verts Transacteurs

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction N° 1178: Halte aux coupes rases dans le Morvan

Adret Morvan : pour la forêt du Morvan : Rendez-vous mercredi 18 à 14h devant l’auditorium du Parc avec banderoles et casseroles.

[ 2 666 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 17 décembre 2019

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Préfet de la Nièvre
En soutien à Adret Morvan


Elle prendra fin le : 17 mars 2020

Plus d'infos

coupe raseLETTRE SPÉCIALE : URGENCE COUPES RASES
Le préfet convoque les élus pour leur vendre la sylviculture industrielle
Alors qu’il vient de refuser le moindre effort pour encadrer les coupes rases, nous venons d’apprendre que le préfet convoque les élus du Morvan en « réquisitionnant d’autorité » l’amphi du parc… la fête est finie ?

Accompagné des représentants de la filière, dont la CFBL (qui gère la parcelle où nous avons fait la manif) et la Caisse des dépôts…(qui enrésine à tour de bras le Morvan depuis de nombreuses années) le préfet convoque les Maires membres du syndicat du Parc, sans inviter bien sûr aucune association !

Le préfet va probablement nous vendre des pseudo mesures pour calmer l’indignation des élus et des citoyens face à l’industrialisation grandissante de la gestion forestière du Morvan.

Mais comment ce préfet peut-il être crédible après la séquence que nous venons de vivre ?

En effet, ce même préfet s’est dépensé sans compter depuis des mois pour refuser la moindre avancée aux élus et aux citoyens du parc sur la question des coupes rases dans la nouvelle charte, en vue de mieux préserver les intérêts financiers des « enrésineurs » du Morvan.

Le préfet prend les élus pour des cruches et les citoyens pour partie négligeable, il invite « les sachants » de la filière (c’est comme ça qu’ils s’appellent eux-mêmes !) pour expliquer aux élus ce qu’il ne comprennent pas…

L’État et les industriels de la forêt nous baladent depuis trop longtemps dans le Morvan. Les séances d’enfumage avec les enrésineurs, les financiers et les fossoyeurs de la biodiversité et des paysages ne peuvent plus être, ni comprises, ni admises par la population et par les élus. Nous sommes maintenant dans l’urgence. L’urgence écologique, l’urgence sociale et l’urgence climatique, il serait temps de le comprendre. Sans un minimum de mesures contre les coupes rases, la discussion ne peut pas avoir lieu !

À nous de lui faire comprendre que ça suffit ! Venez nombreux et apportez de quoi faire un petit concert préfectoral de casseroles… ce qui rappellera quelques souvenirs à certains !

Rendez-vous devant l’amphi du parc
à St BRISSON
Mercredi 18 décembre à 14h

Pétition STOP AUX COUPES RASES DANS LE MORVAN
https://www.canopee-asso.org/stop-aux-coupes-rases-dans-le-morvan/  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à courrier@nievre.pref.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Halte aux coupes rases
  • Message : Monsieur le Préfet

    Les séances d’enfumage avec les enrésineurs, les financiers et les fossoyeurs de la biodiversité et des paysages ne peuvent plus être, ni comprises, ni admises par la population et par les élus. Nous sommes maintenant dans l’urgence. Sans un minimum de mesures contre les coupes rases, la discussion ne peut pas avoir lieu !
    Dans cette attente, croyez en ma vigilance sur vos décisions.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

22 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

@Nouvelleau,
Bonjour et Bonnes Fêtes,
Voici la réponse d'un ami de l'ONF :

[Avant 1993, c'était un logo de forme rectangulaire avec un fond vert foncé symbolisant la forêt et en blanc un(e) chevreuil/chevrette stylisé(e) qui "sortait" de la forêt.]

Il y a également un insigne avec un cor de chasse et des rameaux de chêne.

Frawald
27/12/2019 - 06:52:32

> NON je n'ai pas DEJA signé!Mon mari et moi sommes
> 2 personnes à part entière!Je tiens donc à signer
> AUSSI!

> marie petit-signe
Créez un deuxième compte ou mettez votre propre identité, Cyber@cteurs dit simplement que votre mari ne peu signer deux fois. Il en va de la crédibilité de Cyber@cteurs.

Bibi
20/12/2019 - 21:18:54

@Nouvelleau,
Bonjour,
J'ai transmis votre question sur les logos à l'un de mes contacts au sein de l'Office.
Si j'obtiens une réponse, je vous la transmettrai.
Cordialement,
FP

Frawald
20/12/2019 - 14:55:34

Quand j’ai commencé à travailler dans l’environnement en 1977, on parlait encore des eaux et forêts. Le logo représentait une forêt avec un cours d’eau qui serpentait parmi les arbres. Ensuite, quand ça a été scindé en deux, l’eau d’un côté et les arbres de l’autre, j’ai le souvenir d’un logo de l’ONF qui représentait des planches (ce qui m’apparaissait comme assez révélateur. Comme je ne retrouve rien sur Internet qui ressemble à ce dont je me souviens, en ce qui concerne les deux logos, je me demande si je n’ai pas rêvée. Quelqu’un saurait-il me renseigner ?

Nouvelleau
20/12/2019 - 04:49:23

NON je n'ai pas DEJA signé!Mon mari et moi sommes 2 personnes à part entière!Je tiens donc à signer AUSSI!

marie petit-signe
19/12/2019 - 19:29:18

Monoculture forestière, monoculture céréalière,plantation de palmiers à huile ou d'hévéas, même effet destructeur pour la biodiversité!!!!!!

cactus
19/12/2019 - 18:10:43

Gardons nos feuillus pour une forêt vivante et des paysages sauvegardés

rodolphe
19/12/2019 - 11:19:11

Communiqué SOS Forêts

Succès pour la manifestation visant à protester contre l’organisation d’une réunion de propagande auprès des élus du parc naturel régional du Morvan, finalement désertée par les élus et par le préfet lui-même !

En effet, plus de 100 personnes ont répondus, en moins de 48 heures, à l’appel des associations du Morvan et ont organisées un concert de casseroles à la maison du Parc.

Le préfet de région, qui s’est dépensé sans compter depuis des mois pour refuser la moindre avancée aux
élus et aux citoyens du parc sur la question des coupes rases dans la nouvelle charte, était à l’initiative de cette réunion « d’information » de la filière industrielle ce mercredi 18 décembre.

Avertis par ses services de la présence probable de nombreux citoyens du Morvan, il a finalement courageusement délégué la mission à la Préfète de la Nièvre ! Et posé un lapin aux élus…

Des élus qui n’ont pas été dupes du stratagème, et n’ont pas répondu au coup de com du préfet en se déplaçant à peine plus d’une dizaine pour écouter la filière industrielle s’exprimer.

L’État et les Préfets se moquent des élus et des citoyens du Morvan en répondant par de la communication
à un problème vital pour notre territoire, au bénéfice exclusif des gros propriétaires et de la filière industrielle.

Les industriels de la
forêt nous baladent depuis trop longtemps dans le Morvan. Face à l’urgence écologique, l’urgence sociale et l’urgence climatique les associations du Morvan appellent les élus à entrer en résistance en limitant les tonnages sur toutes les routes communales qui accèdent aux forêts jusqu’à obtention d’une négociation sérieuse avec l’état sur la régulation des coupes rases.

Alain UGUEN
19/12/2019 - 08:12:42

@ Pedro,
Je crois que chacun ici fait du mieux qu'il peut selon ses moyens.
En outre, il n'y a pas que les groupements forestiers à gestion douce qui participent à la préservation de la forêt. D'autres biais sont tout aussi valables : parcelles privées laissées en îlots de vieillissement, refuges LPO, etc... A quoi bon se déchirer entre gens de bonne volonté ? Pendant que nous nous engueulons, les abatteuses avancent.

Frawald
18/12/2019 - 21:33:33

Mono culture de resineux= grande vulnérabilité face aux maladies et surtout face aux feux de forêts. Demandez aux canadiens ! Catastrophe écologique là-bas. Mais y en a qui ont fait du fric !

Questiaux
18/12/2019 - 20:30:57

Propriétaires de huit hectares au Port des Lamberts, il va de soi que nous protestons contre l'enrésinnement et les coupes rases. Et aussi contre la politique de la SAFER. Nous tenons à ce que le chemin de promenade le long de l'Yonne, de ses cascades et de ses ruisseaux adjacents, que nous avons aménagé chez nous et ouvert au public (départ en bas du parking du Conseil départemental pour les sources de l'Yonne), ne soit pas gâché par les barbares incultes (dans tous les sens des mots)...

Nicole et Bernard Defrance
18/12/2019 - 14:01:37

Le préfet doit toujours être à la botte de son chef !!! sinon il rend son tablier.

Jean-Paul LE TURDU
18/12/2019 - 13:42:14

Beaucoup de critiques ici, mais combien de gens investisse dans la forêt pour la gérer comme il le voudrait ? Des qu'il faut mettre la main à la poche les hurleurs crient un peu moins fort.

Pedro
18/12/2019 - 13:02:50

Dommage que le gouvernement n'ait pas validé le "crime d'écocide".

Carol
18/12/2019 - 12:35:03

que voulez vous, les imbéciles, quelle que soit leur fonction, resteront les même.
un jour il condamne le trop de CO2 et le lendemain ils coupent les arbres qui le consomment.
bientôt il nous forceront à faire du feu en été pour lutter contre le réchauffement climatique.
il devient urgent de virer tous ces incompétents.

Jean-Pierre Reillon
18/12/2019 - 10:45:13

Mais tout le monde sait que les coupes rases dévastent.

Quels effets pour moi le salaud ?
RIEN
Alors pourquoi je me gênerais ?

C'est bien l'injonction capitaliste permise par la sacralité de la propriété privée qu'il faut détruire.
Changer de régime, abattre ce Système dévastateur.

jacques
18/12/2019 - 10:24:43

Les coupes rases sont des aberrations écologiques, émettrices de CO2 et destructrices de la biodiversité !La coupe à blanc n’est pas une gestion « durable » de l’écosystème forestier. C’est avant tout sa destruction … et la destruction d’une couverture continue avec ce que l’on sait sur la biodiversité !

ANDRE
18/12/2019 - 09:53:48

Je connais bien, je suis sur place et constate les dégâts tous les jours. J'adore les conifères et le Morvan sans conifères l'hiver serait (encore plus) austère... Mais il est inadmissible de raser pour planter des conifères sur des parcelles carrées ou rectangulaires(c'est hideux vu de loin!) afin de couper rapidement et faire du fric au détriment de la faune et de la flore! Rien ne pousse sous les conifères. SOUTENEZ NOUS ET SIGNEZ!

marie-danielle PETIT
18/12/2019 - 08:27:33

Pas possible de nous y rendre demain. Mais nous serons de tout cœur avec vous !

L'enrésinement du Morvan est d'autant moins compréhensible que le problème des scolytes des résineux, qui prolifèrent depuis la fréquence plus élevée des épisodes de sécheresse, devient dramatique. Le préfet de la Nièvre et les tenants de la sylviculture industrielle monotype devraient venir faire du "bench-marking" en Haute-Saône. Notamment dans les Vosges saônoises. Ils verraient ainsi ce qu'il est advenu des plantations d'épicéas : ces malheureux arbres crèvent les uns après les autres, bouffés par les scolytes. A ce propos, Alain m'a permis de mettre un petit texte et quelques photos sur le blog. Vous les trouverez à cette adresse : https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=5636  

Nous avons des parcelles entièrement dévastées. Les communes forestières appellent l'Etat au secours, car elles sont en train de perdre leur principale source de revenus. Mais l'Etat semble faire la sourde oreille… Voilà la catastrophe qui attend le Morvan si la sylviculture que l'on y pratique continue à s'écarter de la voie de la raison.
Quand il n'y aura plus d'épicéas, les pullulations de xylophages toucheront les douglas et les mélèzes. Les pins sylvestres et les sapins pectinés commencent à être atteints eux aussi. La seule solution est de garder une forêt comprenant des feuillus et des résineux, avec plusieurs générations d'arbres, bref une diversité et une richesse forestières plus à même de résister aux attaques des insectes et des maladies, ainsi qu'aux sécheresses récurrentes. Bon sang, il faut être bouché à l'émeri pour ne pas comprendre cette évidence !

Frawald
17/12/2019 - 21:11:31

Arrêtez la folie ! ! !

jean-pierre vaissaire
17/12/2019 - 18:23:27

citoyen de France levez vous pour protéger les arbres svp
honte à ces préfets fossoyeurs de la biodiversité

beatrice coudry
17/12/2019 - 18:07:33

Monsieur le Préfet et le maires qu'on aime quand ils protègent leurs citoyens des pesticides, épargnez la forêt. N'avez-vous pas compris qu'il fallait prendre soin des arbres qui résistaient à la chaleur, aux vermines et autres satrapes politicards? Il faut arrêter de nuire à l'état de nature.
Assez de ces monstres de bulldozers qui ravagent les forêts, assez de cette propension à enrésiner partout alors que les épicéas eux mêmes se suicident. Confiez la gestion des bois aux experts et non aux élus de tout poil qui n'y connaissent rien et qui s'intéressent aux thunes.
Je génuflexe pour vous convaincre, mais sur un prie elfe sylvestre,
AIchat Nussy

colette Nusbaum Vallet
17/12/2019 - 16:18:52

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !