actualité écologie

Ne laissez pas vos appareils en veille

La Terre vue depuis l’espace

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

victoire pour Gabriel Dufils

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Les 10 jours verts Transacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

OPÉRATION

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

image vide cyberacteurs
image vide

  #changements   #climatiques



Cyberaction : Formons tous les étudiants aux enjeux climatiques

Plus de 80 dirigeants d’établissements et 1.000 enseignants et chercheurs, en tête d’une liste de quelque 7.500 signataires, lancent un appel à l’Etat pour qu’il "initie une stratégie de transition de l’enseignement supérieur positionnant le climat comme l’urgence première".

[ 2 004 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 17 septembre 2019

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président de l'Assemblée Nationale | à votre député

Elle prendra fin le : 17 décembre 2019

Plus d'infos

C'est une initiative inédite.

Plus de 80 dirigeants d'établissements et 1.000 enseignants et chercheurs, en tête d'une liste de quelque 7.500 signataires, lancent un appel à l'Etat pour qu'il "initie une stratégie de transition de l'enseignement supérieur positionnant le climat comme l'urgence première". Parmi les premiers soutiens de cet appel figurent les directions des grandes écoles et universités les plus réputées : HEC, Mines, Université Paris Saclay, Essec...

Selon les signataires, la récente mobilisation des étudiants sur les enjeux liés au changement climatique "appelle une réponse académique profonde". Or, si la communauté pédagogique du supérieur s'estime prête à engager une mutation radicale dans ce sens, elle demande que les pouvoirs publics lui offrent "un cadre favorable" et une "impulsion", au lieu de laisser perdurer "des freins administratifs et disciplinaires" à la prise en compte de l'urgence climatique.

"Les enjeux soulevés par le changement climatique et l'épuisement des ressources et de la biodiversité n'ont jamais été aussi prégnants, et le rôle tenu par la civilisation humaine ne fait plus débat. La dépendance de notre économie aux énergies fossiles et à un ensemble de ressources épuisables nous met à la merci de pénuries graves. Une évolution profonde et rapide des modes de vie, de consommation et de production de nos sociétés est indispensable.

Les jeunes sont aujourd'hui volontaires pour jouer leur rôle dans la transition énergétique et écologique, mais ils en seront incapables si leurs formations ne leur confèrent pas le savoir et les compétences nécessaires. Futurs décideurs politiques, futurs chefs d'entreprises, futurs élus, futurs électeurs, futurs parents, futurs fonctionnaires, futurs professeurs… tous doivent être sensibilisés, informés et formés. Dans un contexte où les « fake news » sont fréquentes et où la rigueur scientifique des informations circulant sur les réseaux sociaux est souvent discutable, nous avons la responsabilité de conférer à nos étudiants le socle de connaissances nécessaire au développement d'un esprit critique.

La récente mobilisation des étudiants, massive et sans précédent, appelle une réponse académique profonde. Leur inquiétude est immense, et elle est légitime. Atteindre les engagements climatiques de la France et faire face à l'épuisement galopant des ressources nécessite de former toute la prochaine génération : relever ce défi requiert de nouvelles compétences, tous secteurs, champs de connaissance et tous métiers confondus. L'énergie est partout et nous n'avons qu'une planète, aussi la sortie des énergies fossiles à tous les étages de notre société concerne et doit impliquer chacun pour construire une économie bas carbone, sobre, circulaire et résiliente.

Plus que tout autre enjeu, le changement climatique s'affirme comme l'urgence planétaire, et pourtant la place accordée à l'enseignement des enjeux climatiques et énergétiques dans les formations du supérieur en France est encore très insuffisante – moins d'un quart des formations abordent le sujet, selon une étude du Shift Project portant sur 34 établissements du supérieur. Seule une fraction aborde le sujet de manière systématique.
Cette situation doit changer radicalement, aucun étudiant, quel que soit son âge, ne doit pouvoir valider une formation dans l'enseignement supérieur sans avoir compris les causes, les conséquences du changement climatique et travaillé, à son niveau, à l'identification de solutions possibles. Le respect de l'autonomie des établissements ne dispense pas l'État d'assumer également sa responsabilité, et d'accompagner cet effort en offrant un cadre favorable. Pour les universités et écoles, il y a urgence à prendre acte des conclusions du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

Nous, enseignants et dirigeants d'établissements, nous engageons à agir à notre échelle pour relever le défi du climat et de l'épuisement des ressources, dans nos amphis, dans nos établissements. C'est à nous qu'il appartient de fournir les connaissances et les clés de compréhension indispensables aux étudiants dont nous avons la responsabilité pour faire face à ces enjeux. Les enseignants et directions préoccupés par ces enjeux sont aujourd'hui nombreux à être moteurs, mais se trouvent confrontés à des freins administratifs et disciplinaires. Sans impulsion de la part de l''''Etat, la portée de la mobilisation du supérieur restera limitée, et dépendante de la bonne volonté d'acteurs isolés et souvent démunis.

Nous nous engageons à agir, et demandons à l'Etat, et en particulier au ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, de faire de même : initier une stratégie de transition de l'enseignement supérieur positionnant le climat comme l'urgence première, et allouer les moyens nécessaires. Il est impératif de transformer rapidement le frémissement actuel en mobilisation générale de tout le supérieur.

Mettre la formation au service de ce projet de société, c'est aussi donner à la jeunesse une capacité à se projeter dans l'avenir."
https://www.lejdd.fr/Societe/exclusif-formons-tous-les-etudiants-aux-enjeux-climatiques-lappel-de-80-dirigeants-detablissements-3919612  

En appui à cette initiative nous vous proposons d'interpeller le Président de l'AN et votre député pour lui demander de voter la proposition de loi qui sera déposée sous peu.

Climat: bientôt une loi pour généraliser l'enseignement des enjeux climatiques
https://rmc.bfmtv.com/emission/climat-bientot-une-loi-pour-generaliser-l-enseignement-des-enjeux-climatiques-1768457.html  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à richard.ferrand@assemblee-nationale.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Formons aux enjeux climatiques
  • Message : Madame, Monsieur,
    Il est impératif de transformer rapidement le frémissement actuel en mobilisation générale de tout le supérieur.
    Je vous invite à voter la proposition de loi pour "généraliser l'enseignement des enjeux liés aux changements climatiques" dans l'enseignement supérieur.
    Dans cette attente, je vous prie de croire en ma vigilance sur vos votes.

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre député.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

15 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Bonjour,
Non seulement les étudiants mais aussi les élèves du primaire doivent recevoir une éducation d'éveil à la nature, au climat, au respect de la biodiversité, des plantes et des animaux - dans toute leur diversité originelle.

Jean-Claude BIDAUX
21/09/2019 - 12:46:28

Oui certainement toute action pour informer, former et diffuser les bonnes pratiques est à tenter.
Toutefois ces jeunes sont déjà dans le moule et la grande majorité des adultes qui les encadrent le sont aussi. Cette éducation doit se faire dés le plus jeune âge avec des actions réelles. Pour se faire ces écoles et universités doivent ouvrir leurs portes à des intervenants experts, engagés, recrutés dans les ONG, associations, entrepreneurs responsables, scientifiques. Cela peut démarrer très vite en mode "agilité".

Doriane Robert
21/09/2019 - 05:24:43

On ne peut pas autoriser des prédateurs qui se considèrent comme des seigneurs à qui tout serait permis, surtout pas d'empoisonner les autres sous aucun prétexte.

Quand on veut se passer des pesticides on le peut.

Nos agriculteur en font laa sémonsretation tous les jours.

PANSERNATURE
19/09/2019 - 18:53:29

Pas que pour le supérieur, s'il vous plait...

Jean-Marc VERPILLON
18/09/2019 - 22:06:11

Et le retour à l'enseignement de la vie de la terre (je ne me souviens plus du terme approprié).

Colime
18/09/2019 - 21:34:44

Une initiative qui a le mérite d’exister (je n'ai pas d'action chez eux) : https://campus-transition.org/  

Alain Mirande
18/09/2019 - 18:18:40

Si vous habitez la région Occitanie vous pouvez soutenir cette proposition sur le site mis en place par le Conseil Régional
https://jeparticipe.laregioncitoyenne.fr/projects/votation-dinitiative-citoyenne-1/collect/je-depose-mon-idee/proposals/formons-tous-les-etudiants-aux-enjeux-climatiques  

Alain Uguen
18/09/2019 - 16:51:53

il y en a marre de toutes ces décisions à sens unique , à mort les politiques et les lobbies!

Mammouth
18/09/2019 - 13:46:13

On ne peut qu'approuver la démarche, changer les paradigmes des enseignements supérieurs ne peut être que bénéfique (mais dans quel délai?....).
Les grandes écoles, de commerce notamment, forment à la compétition, au progrès qui se résume au "toujours plus", à la croissance sans limites,ETC....

Chiche: bouleversons les enseignements, les pratiques... mais "vite", la nature n'attend pas......

Nous l'avons "agressée", elle cherche un nouvel équilibre qui ne sera pas forcément le nôtre!!!

cactus
18/09/2019 - 13:34:21

OCCITANIE Vous avez des idées pour le climat ? La Région vous donne la parole !
http://www.objectifgard.com/2019/09/18/occitanie-vous-avez-des-idees-pour-le-climat-la-region-vous-donne-la-parole/  

Alain Uguen
18/09/2019 - 10:50:25

Climat : les sombres scénarios des experts français
https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/climat-les-sombres-scenarios-des-experts-francais_2098098.html  

Grande consultation publique sur le climat: les 60.000 répondants demandent du COURAGE au monde politique
https://www.rtl.be/info/belgique/societe/grande-consultation-publique-sur-le-climat-les-60-000-repondants-demandent-du-courage-au-monde-politique-1157973.aspx  

Alain Uguen
18/09/2019 - 10:47:35

Enfin une proposition qui pourrait faire changer "les mentalités" !

mamiFFFF
17/09/2019 - 21:20:03

Gérant d'entreprise en Design bioclimatique (Trihab), je me suis engagé dans la formation pour toucher et des étudiants et des maitres d'ouvrages de projets d'habitats.

Bruno BAZIRE
17/09/2019 - 18:53:18

retraitée de Paris Sorbonne, j'aimerai voir cette université dans cette innovation plutôt que dans la course au classement de Shanghai,
cordialement

Catherine Esnault
17/09/2019 - 10:36:40

L'ignorance, la répugnance, même, et l'indifférence des étudiants en études littéraires pour tout langage descriptif à l'allure un tant soit peu scientifique sont sidérantes.
Ce sont pourtant eux qui formeront la majorité des dirigeants.

Odile Carrier
17/09/2019 - 10:02:52

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !