actualité écologie

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les amis des 150

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Journal des Bonnes Nouvelles

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

AG Cyberacteurs

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Ne laissez pas vos appareils en veille

météo

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Feu vert pour une pollu-taxe tournée vers une Transition Ecologique Solidaire

Le Sénat a donné son feu vert à la mise en place par la Collectivité européenne d'Alsace d'une écotaxe lui permettant de taxer les poids lourds en transit. La chambre haute a également étendu son champ d'application, contre l'avis du gouvernement.

[ 1 884 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 19 novembre 2021

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président de l'Assemblée Nationale | à votre député

Elle prendra fin le : 19 février 2022

Plus d'infos

pollutaxe Le Sénat a adopté mardi soir en première lecture, après l’avoir modifié, un projet de loi ratifiant trois ordonnances relatives aux compétences de la Collectivité européenne d’Alsace, qui doivent lui permettre d’instaurer une « écotaxe ».

Le texte va maintenant aller à l’Assemblée nationale, qui pourra supprimer les modifications apportées par les sénateurs contre l’avis du gouvernement.

Créée en 2019, la Collectivité européenne d’Alsace est formée des conseils départementaux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin. Elle dispose de nouvelles compétences qui tiennent compte de la spécificité frontalière de l’Alsace.

Le projet de loi est « nécessaire pour rendre la Collectivité européenne d’Alsace pleinement effective », a souligné le secrétaire d’État chargé de la Ruralité, Joël Giraud.

Les ordonnances organisent le transfert à la Collectivité européenne d’Alsace et à l’Eurométropole de Strasbourg de la propriété des routes et autoroutes non concédées de leur territoire.
« La première donne à la Collectivité européenne d’Alsace la possibilité de mettre en place une taxe poids lourds, pour entrer dans une logique d’utilisateur-payeur, réduire l’impact environnemental du transport de marchandises et rééquilibrer les flux de camions en transit », a indiqué le rapporteur Jean-Claude Anglars (LR, Aveyron).

« Une réelle avancée »
« Il était temps ! », a lancé l’écologiste Jacques Fernique (Bas-Rhin).
« À l’heure de la Cop26, c’est une réelle avancée, qui répond aux attentes de nos concitoyens », a salué le centriste Claude Kern (Bas-Rhin).
« Ce texte sensible s’inscrit dans une histoire mouvementée », a souligné le rapporteur, rappelant le « feuilleton de l’écotaxe ». « À ce jour, aucune réponse concrète n’a donc pu être apportée au problème des poids lourds que connaît l’Alsace depuis l’adoption en 2005 d’une taxe outre-Rhin », a-t-il développé.

Parmi les modifications apportées au texte, les sénateurs ont prévu d’anticiper la révision de la directive Eurovignette pour permettre la prise en compte des émissions de CO2 dans le taux kilométrique de l’écotaxe à horizon 2023. Ils ont donné à la Collectivité européenne d’Alsace la possibilité de mettre en place des dispositifs de contrôle automatique.

Contre l’avis du gouvernement, le Sénat a encore adopté un amendement PS visant à étendre l’écotaxe aux grands véhicules utilitaires légers (à partir de 2,5 tonnes, et non plus 3,5 tonnes comme prévu par le texte initial).
Le texte a été adopté par 240 voix pour et 24 contre, dont le groupe CRCE à majorité communiste.

Des sénateurs du Grand Est ont aussi voté contre « un abandon de la Lorraine en rase campagne », selon Jean-Marc Todeschini (PS, Moselle). Si le projet de loi « règle le problème pour l’Alsace, il le complique pour la Lorraine », qui est aussi frontalière, a renchéri Jean-Marie Mizzon (centriste, Moselle). Les deux territoires étant voisins, les élus lorrains craignent un report de la circulation des poids lourds vers les axes routiers lorrains, afin d’éviter l’écotaxe alsacienne.

Nous vous proposons d'interpeller votre député pour lui demander d'entériner les décisions du Sénat sur les amendements votés et sur le nom de cette taxe c'est la pollution qu'il faut taxer pas l'écologie.

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à richard.ferrand@assemblee-nationale.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Oui à une pollu-taxe étendue
  • Message : Madame, Monsieur,
    Le Sénat a entériné la possibilité d'instauration par la région Alsace de taxe sur la pollution y compris pour les véhicules utilitaires à partir de 2,5 tonnes.
    Je vous demande de voter cette possibilité
    en en changeant le nom : pollutaxe et non écotaxe car c'est la pollution qu'il faut taxer pour inciter à la réduire,
    en l'étendant à toutes les régions frontalières pour éviter les transferts de circulation,
    en la liant à l'obligation de créer des formations d'Accompagnateurs Citoyens en Transition Ecologique Solidaire ouvertes à tous les jeunes y compris les étudiants pour inciter à adopter les bonnes réponses en terme d'alimentation, de déchets, de consommation d'énergie, d'eau et de transports avec à la clé des réductions de l'empreinte écologique et de dépenses à la fois individuelles et collectives.

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre député.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

8 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 


Pollutaxe, écotaxe ou écopollaxe, ce qui importe c'est l'impôt. Que l'Alsace et la Lorraine soient arrosées par les amendes afin que cela fasse mal aux patrons de fret qui essorent leurs conducteurs de camions. Il faut dédommager et dissuader. Réparer les roues, apaiser la conduite (chauffeurs poids lourds débridés) denrées et animaux en transit plus ou moins cabossés, revoir les conditions de travail des routiers.
Comme quelqu'un le rappelle, le mieux c'est de rouler sur les rails ainsi plus d'accidents, plus de denrées pourries et d'animal précocement cuits, plus de travail à gogo, plus de fumerolles au cul des camions. Taxons les entreprises qui abreuvent les camions de gazoline.

colette Nusbaum Vallet
27/11/2021 - 13:09:18

Vous avez raison de demander une extension de la mesure aux départements limitrophes, sinon le trafic des camions entre l'Allemagne et l'Espagne va se reporter sur des axes routiers comme la RN66. Une pollution désastreuse pour les étroites vallées vosgiennes !

Frawald
25/11/2021 - 08:19:54

Marre de ces camionnettes blanches immatriculées Lt ou Pl qui vous dépassent sur des routes à vitesse limitée

Lurette
20/11/2021 - 14:40:18

Il semble que l’application de cette écotaxe soit prévue fin 2024 voire 2025; autant dire que, d'ici-là, on peut légitimement penser qu'elle ne sera jamais appliquée ou alors, avec tellement de dérogations qu'elle sera totalement vidée de sens...J’aimerais tellement me tromper… Hélas, on en est là pour toutes les lois destinées à protéger l'environnement, les femmes, les enfants, car les lobbies (officiels ou non) s'interposent pour empêcher ces progrès, c'est désolant.

Françoise Soubiran
20/11/2021 - 11:58:15

Et vive la validation de l'Europe des régions! Merci l'UE! Merci le Sénat! Et on continuera à détricoter notre constitution... Rappel: article 1, la France est une République UNE et INDIVISIBLE.

Philippe LEBOURG
20/11/2021 - 01:21:19

Les allemands taxent et nous nous resterions les gentils ?
Et puis il s'agit bien d'un motif d'usage mais aussi d'un motif de pollution.
Coup double !

jean COMBE
19/11/2021 - 23:41:49

Cette taxe devrait s'appliquer sur tout le territoire, ainsi ça encouragerait la relance du fret ferroviaire .

Lionel Bécus
19/11/2021 - 18:26:36

çà sert à rien, ils vont augmenter leurs prix et c'est le consommateur qui payera. il faut INTERDIRE c'est la seule solution

DOMINIQUE BOUTS
19/11/2021 - 14:05:40

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !