actualité écologie

AG Cyberacteurs

Les amis des 150

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

météo

Ne laissez pas vos appareils en veille

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

22 V'là les acteurs des transitions

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

SPAM etc...

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Eteignez les écrans publicitaires

Au cœur de l’été, le gouvernement a annoncé un grand plan de sobriété en réponse à la grave crise énergétique que traverse l’Europe. Les mesures adoptées doivent renforcer notre indépendance énergétique et faire baisser nos consommations de 10% d’ici 2024. Défendons une mesure d’urgence, juste socialement et écologiquement : éteindre définitivement les écrans numériques publicitaires.

[ 2 598 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 10 novembre 2022

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Présidente de l'AN | à votre député
En soutien à RÉSISTANCE À L'AGRESSION PUBLICITAIRE, PLEIN LA VUE, GREENPEACE, ALTERNATIBA, ANV-COP21
| à votre maire

Elle prendra fin le : 10 février 2023

Plus d'infos

stop pubPourquoi faut-il agir maintenant ?
"Nous vivons la fin de ce qui pouvait apparaître comme une abondance”, déclarait le président Emmanuel Macron dans un discours le 19 août dernier. Les écrans publicitaires en sont le symbole : ils contribuent au gaspillage d’énergie et de ressources, sont néfastes pour la santé et la biodiversité, prolifèrent¹ dans les centres commerciaux, les gares, les transports en commun, les espaces publics et les vitrines des magasins, soumettent les citoyens à toujours plus de pression publicitaire. Ils incitent à la surconsommation, contribuent à la pollution lumineuse et servent essentiellement aux grandes entreprises, au détriment du commerce de proximité. Dans un rapport² publié en 2020, l’ADEME estimait la consommation d’un écran de 2m² à 2 000 kWh/an, soit quasiment l’équivalent de la consommation annuelle d'un ménage (hors chauffage et eau chaude). Les écrans publicitaires apparaissent ainsi comme une véritable incohérence dans une société toujours plus marquée par l'urgence écologique et sociale, dans un contexte de crise énergétique et d’incitation à la sobriété.

Depuis plusieurs années, des voix se sont élevées pour réclamer leur interdiction

- En février 2020, une tribune³ signée dans le JDD par 160 personnalités, parlementaires et scientifiques, demandait au gouvernement d’interrompre leur prolifération. 
https://www.lejdd.fr/Societe/tribune-lappel-de-160-personnalites-a-dire-stop-aux-ecrans-video-publicitaires-3952433   
- En juin 2020, la convention citoyenne pour le climat faisait figurer leur interdiction parmi ses 149 propositions - qui n’a pas été retenue dans la loi climat et résilience. 
https://www.lecese.fr/sites/default/files/pdf/Convention/ccc-rapport-final.pdf  
- En juin 2022, le rapport “Futurs énergétiques 2050” ? de RTE - gestionnaire du réseau d’électricité - appelait à “la disparition progressive des écrans publicitaires” pour économiser l’énergie et limiter les incitations à la consommation. 
https://www.vie-publique.fr/rapport/282232-futurs-energetiques-2050-rapport-du-rte  

L’extinction nocturne des enseignes et publicités lumineuses, décidée par le gouvernement?, est une réponse nécessaire mais dérisoire, qui ne permet pas de libérer définitivement nos espaces publics, gares et transports en communs des écrans publicitaires.

Nous attendons d’un plan de sobriété énergétique qu’il prenne des mesures structurelles, qu’il cible les usages définis collectivement comme accessoires ou néfastes. Nous attendons d’un plan de sobriété qu’il soit guidé par un impératif de justice sociale et de transition écologique.
http://www.sans-transition-magazine.info/debat/pollution-lumineuse-une-petition-contre-lagression-publicitaire  

Le décret à paraître doit “[généraliser] l'interdiction des publicités lumineuses quelle que soit la taille de la ville, entre 1 heure et 6 heures du matin, sauf rares exceptions comme les gares et les aéroports qui ne ferment pas la nuit”. Or, le décret paru suite à la loi Grenelle prévoit déjà ces horaires d’extinction dans la plupart des villes, et n’est pas aujourd'hui pleinement appliqué. En outre, l'extinction nocturne ne répond pas au problème des pics de consommation le midi et en soirée.

Il est temps d’agir vraiment, Monsieur le Président : éteignez les écrans.
https://agir.greenvoice.fr/petitions/monsieur-le-president-eteignez-les-ecrans  

Contre le matraquage publicitaire, Mordelles passe à l'acte et fait démonter ses panneaux
https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/rennes/contre-le-matraquage-publicitaire-mordelles-passe-a-l-acte-et-fait-demonter-ses-panneaux-2650596.html  

Nous vous proposons d'interpeller votre parlementaire et votre maire

Autres actions
Bilan de la cyberaction : Réclamons l'interdiction de la publicité lumineuse.
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=4608  

cyberaction : Eteindre dans les rues pour ne pas couper chez les particuliers
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/eteindredanslesruespournepascouperc-5577.html  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à yael.braun-pivet@assemblee-nationale.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Comme Mordelles éteignez les écrans !
  • Message : Madame, Monsieur,
    L’extinction nocturne des enseignes et publicités lumineuses, décidée par le gouvernement, est une réponse nécessaire mais dérisoire, qui ne permet pas de libérer définitivement nos espaces publics, gares et transports en communs des écrans publicitaires.
    J'attends d’un plan de sobriété énergétique qu’il prenne des mesures structurelles, qu’il cible les usages définis collectivement comme accessoires ou néfastes et qu’il soit guidé par un impératif de justice sociale et de transition écologique.
    Il est temps d’agir vraiment : Comme la commune de Mordelles (35) éteignez les écrans.

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre député.
  • Votre maire.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

22 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Totalement d'accord avec Delphine Le-Huu, l'interdiction quasi-totale de la publicité (éventuellement avec une possibilité d'information neutre sur le prix et la disponibilité d'un produit, avec une obligation d'afficher le bilan carbone de l'ensemble du processus de fabrication et de transport de celui-ci ...) est une nécessité absolue, qui ne coûterait que quelques emplois inutiles et permettrait un changement culturel profond et une réduction de nos émissions de GES.

Léonard Mégevand
21/11/2022 - 18:48:01

@ Nouvelleau: Pas d'accord avec Pierre Besson, qui écrit que "« L'électricité non consommée n'en est pas moins produite, pour s'en aller disperser sur des résistances . … »".
Il faudrait de sacrées résistances géantes (on appelle ça des bancs de charge, mais ce n'est pas fait pour cet usage) pour dissiper l'excédent de production des centrales nucléaires, qui n'est plus qu'un souvenir depuis qu'on a découvert les corrosions des soudures des réseaux de refroidissement primaire et ça va durer car il reste 7 réacteurs encore en fonctionnement à inspecter, qui seront peut-être arrêtés quand les autres seront réparés (hélas à l'identique car on n'a pas le temps de chercher et trouver un autre inox qui tienne mieux dans le temps).
La modulation se fait d'abord en alimentant des réseaux déficitaires, en coupant ce qui est le plus facile à éteindre ou moduler, dans l'ordre: centrale à gaz, puis à Diesel puis à charbon puis réacteur nucléaire. Les réacteurs nucléaires ont des systèmes de freinage en exploitation qui peuvent servir à l'arrêt d'urgence (on plonge des barres modératrices entre les crayons de combustible) mais c'est plus compliqué donc on ne le fait pas pour un pic d'une heure).
Si on avait vraiment trop de courant, on le vendrait à perte aux Suisses qui s'en servent pour remonter de l'eau dans leurs barrages d'altitude. Ils turbinent cette eau au bon moment, notamment pour nous revendre de l'électricité hydaulique "verte" à prix d'or (40 fois celui de nos excédents) tous les soirs pour qu'on puisse continuer à faire briller nos panneaux publicitaires, une demande importante qui participe à faire monter le prix de l'électricité.

Jean-Marie LORANT
19/11/2022 - 20:40:07

Bof, Denis Pugnere, le slogan n'était qu'une parodie de celui du gouvernement : "Je baisse, j'éteins, je décale".
Ironiser, parodier, c'est rire pour ne pas pleurer face à toutes ces con..ries qui nous mènent droit dans le mur.
Donc, je n'ai malheureusement pas de solution miracle, ni de kit d'électricien . Mais si ça vous tente et si vous avez envie d'économiser des kilowatts en passant quelques heures au chaud dans un commissariat, vous pouvez toujours les éteindre avec une masse, "façon Prigojine"...

Frawald
18/11/2022 - 11:08:09

Pierre Besson écrit que « L'électricité non consommée n'en est pas moins produite, pour s'en aller disperser sur des résistances . … ». J’avais moi-même compris qu’à une époque, les centrales nucléaires produisaient l’électricité de manière constante que l’on consomme l’électricité ou pas. Plus récemment, j’ai entendu un haut responsable d’EDF dire que la production d’électricité était modulée en fonction des besoins. Qu’en est-il ?

Nouvelleau
16/11/2022 - 23:06:13

Interdire les publicités !

Delphine Le-Huu
16/11/2022 - 13:35:00

Pour ma part , je dispose de deux moyens de chauffage : électrique et une cheminée comportant un foyer fermé .
Mes radiatereur électrique n'ont pas étés mis en charge électrique . J'utilise la cheminée .....Mois le bois aussi a sévèrement augmenté ......

Robert AUSSEUR
16/11/2022 - 11:42:37

C'est plus que nécessaire!!!! Mais pas suffisant...
Depuis la suppression de la taxe audio décidée par Macron, il me semble que la PUB monte en puissance sur les écrans de télé!!!
Est-ce une impression, que d'autres partageraient?..

Eugène-François Ravenet
16/11/2022 - 11:09:13

Oui, le conseil d'Etat confirme l'interdiction de 1h à 6h du matin,MAIS...sauf celles installées sur le mobilier urbain... C'est là qu'il nous faudrait les lumières de Frawald pour savoir comment les débrancher, pour le moins...
Donc: kit d'intervention pour agir...!

DENIS PUGNERE
16/11/2022 - 10:03:15

Publicités lumineuses?: l’extinction nocturne confirmée par le Conseil d’Etat
https://www.liberation.fr/environnement/climat/publicites-lumineuses-lextinction-nocturne-confirmee-par-le-conseil-detat-20221027_X5DSPDXC6JHMTA2U4YTRY27MB4/  

Alain UGUEN
14/11/2022 - 08:29:56

L'électricité non consommée n'en est pas moins produite, pour s'en aller disperser sur des résistances . Quand parler enfin de plans innovants de conservation de l'énergie qui ne soit pas que lithium , donc dépendant de la sacro-sainte industrie ?

Pierre Besson
13/11/2022 - 11:17:15

Ces panneaux, ce sont seulement des panneaux avec des affiches rétro éclairées, ou ce sont des écrans numériques ? Si ce sont des écrans numériques, il y a en plus, je suppose, une pollution de matières.

Nouvelleau
13/11/2022 - 00:13:45

Voilà bien des années, nous (plusieurs personnes) allions éteindre les enseignes des magasins avec des grandes perches.......dans les rues de grandes villes.
Parfois, il fallait courir vite pour ne pas de faire attraper.
Il est temps de rendre à la nuit sa vraie nature

Stéphoto
12/11/2022 - 18:54:31

On devrait même les diriger tout droit vers le recyclage. Des panneaux qui enlaidissent encore un paysage urbain déjà peu amène! Tout cela pour consommer des objets qui n'existeront plus, faute de matière première. Soyons logiques, pour une fois. C'est un petit geste. Bien sûr, il y a des gens et même des municipalités (?) qui perdront quelques milliers d'euros, mais la cohérence serait de mise au pays qui se réclame de Descartes, qui l'a même choisi comme symbole de la cohérence.

geronimo
12/11/2022 - 14:11:34

Avec Alternatiba, Greenpeace et XR, nous avons commencé à éteindre nous-mêmes les panneaux de l'agglomération lyonnaise ...

Hélène CHARRIER
12/11/2022 - 13:17:42

Éteindre les pubs lumineuses en premier lieu afin d'économiser l'énergie.
Puis interdire les pubs car le consumérisme bousille la planète.

janmi beuzit
12/11/2022 - 09:42:18

BRAVO à FRAWALD ! Je n'ai rien à ajouter!

marida
12/11/2022 - 09:12:59

Ah...oui, éteignez, éteignons ces écrans !!!
énergivores et capteurs de notre attention à chacun.e et de nos consciences.

Marie Claude T.

Marie Claude Thibaud
11/11/2022 - 22:32:55

Pour ces écrans publicitaires énergivores, un seul slogan : "Je débranche, je démonte, je remballe."
Autre avantage de l'écran noir à signaler dans la cyberaction : débrancher la pub permet de rebrancher les neurones. Mais je doute que la Macronie soit très sensible à ce dernier argument...
Encore une petite chose : La soupe allant à la soupe, c'est sur ces tristes miroirs de notre société gavée qu'il fallait en jeter, pas sur les Tournesols de Van Gogh.

Frawald
11/11/2022 - 10:32:44

Je suis pour à cent pour cent: non seulement ces écrans sont énergivores mais en plus ils défigurent le paysage et détournent l'attention des automobilistes.

Brigitte Vercez
11/11/2022 - 09:42:14

On peut vraiment s'en passer...on devrait tous en être conscients.

Françoise MALTERRE-BAJARD
10/11/2022 - 18:05:37

REACH est un règlement européen (règlement n°1907/2006) entré en vigueur en 2007 pour sécuriser la fabrication et l’utilisation des substances chimiques dans l’industrie européenne.
https://www.ecologie.gouv.fr/reglementation-reach  

Le 25 avril 2022, la Commission européenne présentait sa « feuille de route » pour éliminer les substances chimiques les plus dangereuses pour la santé et l'environnement des produits de grande consommation à l'horizon 2030. A l'époque, les ONG de défense de l'environnement saluaient cette initiative tant attendue et la stratégie chimique proposée.

A l'échelle de l'Union européenne (UE 27), environ 270 millions de tonnes de substances chimiques sont produites chaque année par l'industrie. Or, les 3/4 sont considérées comme « dangereuse pour la santé ou l'environnement » par l'Agence européenne pour l'environnement
https://ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php?title=Archive:Chemicals_production_statistics/fr&oldid=315220  

L'exposition aux toxines environnementales pourrait être à l'origine de troubles neurologiques
https://www.slate.fr/story/235282/exposition-toxines-environnementales-troubles-neurologiques-pollution  

La révision de "Reach" repoussée: "Les profits de l'industrie chimique sont plus importants que la santé des Européens"
https://www.lalibre.be/archives-journal/2022/10/20/la-revision-de-reach-repoussee-les-profits-de-lindustrie-chimique-sont-plus-importants-que-la-sante-des-europeens-RFAQEQZWWVDFXGVUT6XFTACBNY/  

Substances toxiques : l’Europe capitule face aux lobbies
https://reporterre.net/Substances-toxiques-l-Europe-capitule-face-aux-lobbies  

La révision de la réglementation européenne sur les produits chimiques dangereux est repoussée
https://www.rfi.fr/fr/europe/20221019-la-commission-européenne-repousse-la-révision-d-une-directive-sur-les-substances-chimiques  

Les personnes les plus pauvres sont plus exposées aux inégalités environnementales, selon un rapport
https://www.ouest-france.fr/economie/social/quand-inegalites-sociales-et-environnementales-se-cumulent-41f62ee0-3503-11ed-919d-c96701fa2e2f  

Nous vous proposons d'interpeller la Présidente de la commission européenne (médecin de formation) et le Directeur de Cabinet de la Première Ministre (ancien directeur de l'ARS Ile de france)

Michel CROQUET
10/11/2022 - 16:34:32

Crise énergétique : Paris appuie sur l’interrupteur pour les écrans publicitaires
https://www.20minutes.fr/paris/4005019-20221012-crise-energetique-paris-appuie-interrupteur-ecrans-publicitaires  

Alain UGUEN
10/11/2022 - 10:07:45

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !