actualité écologie

OPÉRATION

AG Cyberacteurs

Soutien permanent aux paysans de NDDL

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

  ##chat   ##animaux   #@CollectifLe   #



Cyberaction N° 933: ENSEMBLE sauvons le PEUPLE CHATS, il est en grand DANGER !

La France compte aujourd'hui plus de 12 millions de chats errants. Ce chiffre est le résultat de l'inertie de la société française. Cette situation ingérable engendre des actes de cruauté, des abandons, des refuges débordés... Agissons ensemble !

[ 2 874 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 23 septembre 2017

Proposée par "Le collectif CHATS 100% stérilisation obligatoire"

Elle sera envoyée à Le président de l'Assemblée Nationale | à votre député

Elle prendra fin le : 31 décembre 2017

Plus d'infos

La stérilisation, plus qu'un devoir, une obligatioLa France compte aujourd’hui plus de 12 millions de chats errants. Ce chiffre n’est que le résultat de l’inertie de l’ensemble de la société française face au problème de la prolifération féline, hors de tout contrôle, des animaux errants.
A ce jour, aucune mesure efficace n’a été prise par les pouvoirs publics pour endiguer durablement ce phénomène dans des conditions respectueuses de la vie animale.

Le constat est clair.

La gestion de ces animaux, généralement issus de chats domestiques abandonnés par leur propriétaire, pèse essentiellement sur les associations de protection animale.
Mais, aujourd’hui, celles-ci ne sont plus en capacité de recueillir l’ensemble de ces chats dont le nombre ne cesse de croître.

Les refuges sont complets et les familles d’accueil bénévoles trop peu nombreuses pour prendre en charge tous les chats abandonnés et/ou errants en France.
La situation est si critique au niveau national que Monsieur Jean-Luc Laurent, Député du Val de Marne avait déposé un amendement (n° I-735 le 14 octobre 2016) afin de créer un crédit d'impôt pour inciter les Français à stériliser leurs animaux de compagnie.
Malheureusement cet amendement n'a pas été retenu.

Face à cette impuissance des associations de protection animale, qui malgré tout leur dévouement, ne peuvent contrôler seules la croissance des populations de chats errants, les pouvoirs publics optent pour une solution extrême et totalement inefficace : l’euthanasie d’animaux en parfaite santé. Aujourd’hui, en moyenne, 70% des chats placés en fourrière sont tués (Source SACPA).
Non seulement une telle pratique montre le peu de respect de ces même pouvoirs publics pour la vie animale, mais elle est en outre totalement vaine puisqu’elle ne permet aucunement de résorber la surpopulation des chats en France.
En effet, le cycle de reproduction de ces animaux conduit inévitablement à l’accroissement exponentiel de leur nombre. En quatre ans un couple de chats peut théoriquement avoir 20 000 descendants. Et, l’attitude irresponsable des propriétaires de chats domestiques aggrave encore ce phénomène (abondons de chats non stérilisés).
L’adoption ou l’achat d’un animal, sans réfléchir aux coûts et au temps nécessaires pour s’en occuper, aboutit très fréquemment à son abandon. Les grandes associations estiment qu’en France 100.000 animaux sont abandonnés par an avec un pic l'été de 60.000. Début d’été 2017, nous avons observé une augmentation de 25% par rapport à l’année dernière.

En somme, tous les efforts et le dévouement des associations de protection animale demeureront vains tant que les pouvoirs publics ainsi que les propriétaires d’animaux de compagnie n’agiront pas de concert pour mettre fin durablement à la surpopulation des chats errants en France.

C’est ainsi, face à cette urgence absolue de mettre un terme à la prolifération anarchique de chats dans toute la France et de mobiliser à cette fin les pouvoirs publics comme les propriétaires d’animaux domestiques, que le « collectif chats 100% stérilisation obligatoire » est né en 2011. Car oui, des solutions efficaces et respectueuses de la vie animale existent. Elles sont d’ailleurs connues de tous. La Belgique et d’autres pays voisins ont déjà voté cette loi. 
A cet égard, en créant le statut du chat libre, le législateur a d’ores et déjà montré qu’il percevait l’utilité de la stérilisation des chats errants en lieu et place de leur euthanasie.
En effet, l’article L211-27 du code rural et de la pêche maritime permet au maire de faire procéder à la capture de chats errants non identifiés afin de les faire stériliser et identifier, avant de les relâcher à l’endroit où ils ont été capturés.


Ce statut du chat libre rend possible la cohabitation harmonieuse des animaux errants avec les habitants des communes concernées. Les chats, stérilisés et pris en charge par la municipalité ou par une association de protection animale, peuvent ainsi vivre en liberté, sans causer de nuisances au voisinage.
Toutefois, les maires ne se sont aucunement emparés de cette opportunité pour mettre fin à la multiplication des chats errants sur le territoire de leur commune. Dans la plupart des cas, il leur parait plus simple d’euthanasier ces animaux trop encombrants, sans envisager une solution durable et plus respectueuse de la vie animale.
Ainsi, en l’absence de stérilisation des animaux errants par les municipalités, l’accroissement de leur population se poursuit inexorablement.

Parce qu’il existe une réelle demande de la part des français de reconsidérer la place de l’animal dans notre société, nous avons besoin impérativement d’une loi rendant obligatoire la stérilisation de tous les chats errants et domestiques. Elle seule, pourra endiguer cette effroyable prolifération.
Le « COLLECTIF CHATS 100% STERILISATION OBLIGATOIRE », toute la Protection Animale et l'ensemble de la population française revendiquent l'obligation légale de stériliser ou de castrer des chats (errants et domestiques) afin de réduire drastiquement le nombre de chats tués, abandonnés ou euthanasiés.

Une telle urgence doit mobiliser toutes vos forces.

CONCRETEMENT Pour écrire à votre député il faut

1 se créer un compte
https://www.cyberacteurs.org/compte/insc.php  

2 Une fois inscrits, dans l'espace Mon compte à gauche dans le menu de chaque page du site, vous pouvez gérer votre compte.
Modifier votre profil
Changer votre mot de passe
Voir les pétitions et les cyber actions auxquelles vous avez participé depuis votre inscription (cela ne prend pas en compte les signatures effectuées avant)
Modifier ou ajouter vos élus  là il suffit de cocher la case des élus que vous souhaitez interpeller et cliquer en bas de pages sur envoyer (les sénateurs du département et les eurodéputés correspondant à l'euro-région où figure votre département sont  pré-cochés mais vous pouvez en décocher si vous le souhaitez)

2016-12-16 - GAIA TV - Merci d'avoir rendu la stérilisation obligatoire - 1080p from GAIA TV on Vimeo.

PDF à télécharger pour plus d'infos

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à francois.derugy@assemblee-nationale.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Proposition de Loi Stérilisation chats
  • Message : Monsieur le député, Madame la Député,

    La Convention européenne pour la protection des animaux de compagnie (1), ratifiée par la France le 3 octobre 2003, invite les parties en son article 14 b III à décourager la procréation non planifiée des animaux de compagnie et en son article 12 b II à envisager de réduire la reproduction non planifiée des chiens et des chats en encourageant leur stérilisation.

    En soutien avec le Collectif CHATS 100% stérilisation obligatoire, je vous invite à reprendre sa proposition de Loi que vous trouverez à l' adresse ci-dessous
    https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/pdf/ppl-du-samedi23sep_66.pdf

    Comptant sur votre soutien, je vous prie de croire en ma vigilance sur vos décisions.

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre député.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

96 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Non je ne signerai pas cet appel à stériliser les chats et les chattes (je suppose) errant-es.. ça commence avec les chats..et après qui devrons nous stériliser ? C'est l'errance que l'on veut stériliser principalement car elle fait peur ! Les chasseurs en tuent beaucoup déjà, des jeunes meurent en proie au renard, certains sont accueillis, ou juste nourris par des particuliers qui laissent une gamelle à leur intention, ou par des assos qui vont jusque parfois sur des parking de grands surfaces où ces chats errent près des conteneurs. Mais les stériliser systématiquement tous me semble un peu excessif.
J'ai fait stériliser ma chatte après deux portées. Faire davantage de campagnes de responsabilisation des personnes vis à vis de leurs animaux me semble une bonne idée.

Andrée Battaglieri
09/11/2017 - 14:06:58

Pour à 100 % la stérilisation, seul moyen de sauver des milliers de "futurs chats" d'abandons, maltraitance, errance, euthanasie... puisque non nés ! Ils ne finiront pas non plus leur vie dans un refuge, rejetés par les adoptants, sous prétexte que trop âgés, trop grands, pas la bonne couleur, pas assez joueurs, pas assez câlins, pas assez beaux, handicapés...

MOUNIE
28/10/2017 - 19:03:40

Pour info, voici les premières conclusions de l'enquête lancée en 2015 par le Muséum national d'Histoire naturelle et la Société française pour l'Etude et la Protection des Mammifères, en collaboration avec la LPO.
Cette enquête participative étalée sur trois ans et toujours en cours, est destinée à affiner nos connaissances sur les habitudes de prédation des chats.
D'après Roman Pavisse, coordinateur de l'enquête :
- Le chat "prédate" 175 espèces différentes : des amphibiens, reptiles, petits mammifères et oiseaux. Le chat a fait l'objet d'une sélection pour un usage bien spécifique : la lutte contre les rongeurs qui dévorent les réserves de grains. Mais de fait, la part des rongeurs indésirables représente moins de 50% de ses proies. Il s'attaque aux autres petits mammifères de moins de 300g, comme la belette, l'écureuil ou la chauve-souris. Les oiseaux représentent 23% des proies. Les mésanges, merles noirs, rougequeues noirs, accenteurs mouchets qui se nourrissent au sol, arrivent en tête du classement des victimes. 56% de proies ne sont pas consommées.
Paru dans "4 saisons du jardin bio" n°227, novembre/décembre 2017
(Ajout perso : 56% des proies ne sont pas consommées chez le chat qui a un foyer et est nourri par ses maîtres.)

Frawald
28/10/2017 - 09:02:20

JOURNEE PORTES FERMEES LE 23 NOVEMBRE
communiqué de presse à envoyer a vos journaux locaux et tv
*
COMMUNIQUE DE PRESSE

Cette année encore, face à une situation de plus en plus tragique et non moins désespérée, la protection animale, par le biais de ses principaux refuges et associations de proximité, fera part de sa douleur et de son inquiétude dans un ultime cri d’alarme silencieux.
Cette année encore, et pour la troisième année consécutive, le 23 novembre 2017 ces structures se verront contraintes de symboliquement « fermer leurs portes».
Cette année encore, nous interpellons les élus et nos concitoyens quant au drame de la prolifération exponentielle des chats de nos communes, et qui a pour conséquence :
- La misère féline la plus absolue et la multiplication des sévices graves et actes de cruauté sur les chats sans abris, comme autant de moyen de s’entraîner à la violence avant passage à l’acte sur l’homme.
- Une saturation des refuges et la fin des capacités de prise en charge des associations, avec un épuisement physique et émotionnel de leurs bénévoles.
Cette année encore, nous attirons l’attention sur le fait que si une loi imposant la stérilisation obligatoire des chats de compagnie et celle des chats sans maîtres n’est pas adoptée, nous risquons de perdre ces acteurs de proximité qui permettent aux maires de France d’exercer leur mission de service public en soutenant fortement le maintien de la salubrité publique.
En effet, chaque mois, plusieurs structures ferment leurs portes. Chaque année des bénévoles se suicident ruinés et incapables de supporter la fin contrainte de leur mission.
La Belgique a connu les mêmes affres et dressé le même constat amer sur les causes de la saturation des refuges. Elle a su prendre LA décision inéluctable en votant une loi de stérilisation obligatoire des chats domestiques comme errants. Cette solution, La seule, ne connaît pas de frontière.
La France devra suivre la même voie. Toute autre solution et notamment la voie de l’incitation fiscale ne seront qu’agitation vaine, incapables d’endiguer le flot de chatons qui inonde nos structures deux vagues par ans et la lente agonie de ceux qui survivront à leurs premiers mois. La France ne peut pas se permettre de faire la même erreur que celle de ces Etats qui n’ont pas su gérer la croissance de leurs populations et qui ont fini par décider de l’extermination de masse de leurs félins. Parmi eux, tristement célèbres sont l’Australie, la Tunisie et le Maroc.
Un prémisse de ce qui attend la métropole et l’outre-mer en cas d’inertie est déjà observable sur l’Île de la Réunion.
L’ensemble de la protection animale féline écrit actuellement à ses députés pour les informer des enjeux actuels et à venir. Elle leur demande de porter le projet de proposition de loi qui a été rédigé par Maître Magali Richaud, avocat du collectif chat 100% stérilisation obligatoire. Des milliers de citoyens et d’associations ont déjà écrits à leurs députés. Puissent leurs demandes être entendues.
Cette année encore, le 23 novembre 2017, la protection animale féline quant à elle restera silencieuse.
« COLLECTIF CHATS 100% STERILISATION

jacqou alfa
26/10/2017 - 18:06:11

En somme, tous les efforts et le dévouement des associations de protection animale demeureront vains tant que les pouvoirs publics ainsi que les propriétaires d’animaux de compagnie n’agiront pas de concert pour mettre fin durablement à la surpopulation des chats errants en France.

Jacqueline RAYNAUD
26/10/2017 - 18:01:34

Parce qu’il existe une réelle demande de la part des français de reconsidérer la place de l’animal dans notre société, nous avons besoin impérativement d’une loi rendant obligatoire la stérilisation de tous les chats errants et domestiques. Elle seule, pourra endiguer cette effroyable prolifération.
Le « COLLECTIF CHATS 100% STERILISATION OBLIGATOIRE », toute la Protection Animale et l'ensemble de la population française revendiquent l'obligation légale de stériliser ou de castrer des chats (errants et domestiques) afin de réduire drastiquement le nombre de chats tués, abandonnés ou euthanasiés.

Une telle urgence doit mobiliser toutes vos forces.

Jacqueline RAYNAUD
26/10/2017 - 18:00:19

LA SITUATION empire de jour en jour,
nous avons reçu des appels désespérés d 'associations de LA MARTINIQUE
qui voient eux aussi une surprolifération de chatons comme ils n 'ont encore jamais vus
je demande à chacun , de diffuser cette cyberaction et de demander à chacun de vos amis et parents d 'envoyer un courier à son député avec le PROJET DE LOI*
merci à vous tous

JACQUOU ALFA
26/10/2017 - 16:04:56

UNE SUPER BONNE NOUVELLE

la fondation ONE VOICE apporte un SOUTIEN TOTAL au COLLECTIF CHATS 100% STERILISATION OBLIGATOIRE
CONTINUEZ de cliquer et d 'interpeller vos députés.

LA VICTOIRE EST AU BOUT..

jacqou alfa
23/10/2017 - 16:10:36

Face à la prédation dramatique exercée par les chats domestiques sur la faune sauvage, le gouvernement australien a levé 30 millions de dollars australiens pour gérer le problème, en prévoyant notamment l'abattage de 2 millions de chats errants.
Vu sur franceinfo rubrique brut nature.
http://www.francetvinfo.fr/animaux/le-chat-domestique-responsable-de-lextinction-de-33-especes_2412455.html  

En France, choisissons la stérilisation afin de ne jamais être contraints de prendre de telles mesures.

Frawald
23/10/2017 - 16:00:17

COMMUNIQUE DE PRESSE

Cette année encore, face à une situation de plus en plus tragique et non moins désespérée, la protection animale, par le biais de ses principaux refuges et associations de proximité, fera part de sa douleur et de son inquiétude dans un ultime cri d’alarme silencieux.
Cette année encore, et pour la troisième année consécutive, le 23 novembre 2017 ces structures se verront contraintes de symboliquement « fermer leurs portes».
Cette année encore, nous interpellons les élus et nos concitoyens quant au drame de la prolifération exponentielle des chats de nos communes, et qui a pour conséquence :
- La misère féline la plus absolue et la multiplication des sévices graves et actes de cruauté sur les chats sans abris, comme autant de moyen de s’entraîner à la violence avant passage à l’acte sur l’homme.
- Une saturation des refuges et la fin des capacités de prise en charge des associations, avec un épuisement physique et émotionnel de leurs bénévoles.
Cette année encore, nous attirons l’attention sur le fait que si une loi imposant la stérilisation obligatoire des chats de compagnie et celle des chats sans maîtres n’est pas adoptée, nous risquons de perdre ces acteurs de proximité qui permettent aux maires de France d’exercer leur mission de service public en soutenant fortement le maintien de la salubrité publique.
En effet, chaque mois, plusieurs structures ferment leurs portes. Chaque année des bénévoles se suicident ruinés et incapables de supporter la fin contrainte de leur mission.
La Belgique a connu les mêmes affres et dressé le même constat amer sur les causes de la saturation des refuges. Elle a su prendre LA décision inéluctable en votant une loi de stérilisation obligatoire des chats domestiques comme errants. Cette solution, La seule, ne connaît pas de frontière.
La France devra suivre la même voie. Toute autre solution et notamment la voie de l’incitation fiscale ne seront qu’agitation vaine, incapables d’endiguer le flot de chatons qui inonde nos structures deux vagues par ans et la lente agonie de ceux qui survivront à leurs premiers mois. La France ne peut pas se permettre de faire la même erreur que celle de ces Etats qui n’ont pas su gérer la croissance de leurs populations et qui ont fini par décider de l’extermination de masse de leurs félins. Parmi eux, tristement célèbres sont l’Australie, la Tunisie et le Maroc.
Un prémisse de ce qui attend la métropole et l’outre-mer en cas d’inertie est déjà observable sur l’Île de la Réunion.
L’ensemble de la protection animale féline écrit actuellement à ses députés pour les informer des enjeux actuels et à venir. Elle leur demande de porter le projet de proposition de loi qui a été rédigé par Maître Magali Richaud, avocat du collectif chat 100% stérilisation obligatoire. Des milliers de citoyens et d’associations ont déjà écrits à leurs députés. Puissent leurs demandes être entendues.
Cette année encore, le 23 novembre 2017, la protection animale féline quant à elle restera silencieuse.

« COLLECTIF CHATS 100% STERILISATION OBLIGATOIRE »
23/10/2017 - 07:35:17

En France,c'est la débandade complète quant à la lutte contre la prolifération tant des animaux dom estiques que sauvages,que ce soit dans les campag nes ou à l'abord de certaines communautés urbaines...Mais c'est aussi le cas de certaines
villes européennes(comme Berlin,par exemple)où
l'on peut voirrenards,rongeurs de toutes sortes,
sangliers venir chercher leur pitance dans les banlieues ou les parcs...Il est plus que temps que nos élus comprennent que la lutte contre le
chômage passe-tout prioritairement-par le repeu
plement des campagnes,avant même l'accueil et l'organisation des JO 2024...!!D'ailleurs,il est inconcevable qu'un pays qui détient l'arme nuclé aire puisse aussi organiser les JO...!!

nent que la désertification des campagnes doit êt
re vigoureusement combattue

stoppeur
20/10/2017 - 18:51:06

Devant le laxisme des maires des communes et de certains particuliers des miliers de chztons foivrnt rtre euthznasies a cause de chat es nin sterilises . Demandons sterilisation obligatpire

un anonyme
17/10/2017 - 11:24:06

trop de chats trainent dans le quartier ils n ont pas de foyer pas de niches. POURQUOI ?? parceque l association des chats libres les stérilisent et les remets dans leur environnement. C est pas supportable. Ces animaus errent et sont porteurs de maladies car pas de soins. L appel des personnes de la nature. IL N Y A PLUS DE MESANGES PLUS DE ROUGES GORGES. STOPPONS LES BEBES CHATS AUTREMENT. OU PROPOSONS UN CHAT PAR FOYER AU DELA TAXONS LES FAMILLES

MIKETTE
11/10/2017 - 14:52:06

L'autre problème est que les chats (en surpopulation) sont pour une grande part responsables de la disparition des oiseaux en Europe et aux usa.

paco
11/10/2017 - 13:21:02

nous y sommes confrontés dans notre quartier

Lendom Gilles
11/10/2017 - 08:43:00

En refuge
En ce qui concerne le prix les stérilisations, GAIA s'étonne de l'argument de certains vétérinaires qui critiquent le coût qu'engendre la mesure pour les particuliers. En effet, ce sont ces vétérinaires qui sont libres d'appliquer le tarif de leur choix. Alors qu'attendent-ils pour baisser leurs prix ? Certains d'entre eux s'opposeraient-ils au Plan Chats parce qu'ils pratiquent, sans agrément, l'élevage de chats pour arrondir leurs fins de mois ? Enfin, il est évident que les refuges correctement gérés stérilisent volontiers les chats qu'ils mettent à l'adoption. C'est d'autant plus logique que pour chaque animal adopté sans être stérilisé, c'est le risque de voir revenir plusieurs portées de chatons dont personne ne veut, qu'il faudra euthanasier faute de place devant l'afflux massif de chats.

jacqou alfa
10/10/2017 - 09:56:43

Réponses à 7 questions fréquentes

Stériliser les chats, c'est vraiment nécessaire ? Ce n'est pas contre nature ?

En 2013 (date des dernières statistiques fédérales), 32.315 chats ont été recueillis dans les 119 refuges belges qui ont répondu au sondage des autorités. Parmi ces animaux, plus de 10.575 ont dû être euthanasiés, tout simplement parce qu'il n'y avait pas assez d'adoptants pour eux. A ces statistiques s'ajoute le nombre, impossible à quantifier, de chatons issus de portées « non désirées » et dont on préfère « se débarrasser » à domicile (noyade...), mais aussi ceux que l'on fait euthanasier chez le vétérinaire ou que l'on jette à la rue.

Quand ils ne sont pas tués à la naissance ou abandonnés en refuge, les chats errants mènent une vie de misère. Ils souffrent souvent de la faim, du froid, des maladies et de l'hostilité des humains. Exposée aux risques d'empoisonnement et d'accidents, la vie du chat errant est relativement brève. En bref, nous faisons face à une situation de grave surpopulation des chats, dont les premières victimes sont les animaux eux-mêmes.

« Laisser faire la nature », c'est, pour un seul couple, donner la vie à 36 chats en l'espace de 16 mois... et revient souvent à leur donner la mort.

A contrario, la stérilisation offre de sérieux avantages pour la vie de son animal. Un mâle castré demeure énergique, et devient plus sociable et plus affectueux. Il vagabonde moins et cesse de délimiter son territoire avec son urine. Il aura moins tendance à se battre avec ses congénères, un comportement vecteur de maladies. Une femelle stérilisée est plus calme, n’a plus de chaleurs, et risque moins de développer des tumeurs mammaires.
Stériliser son chat, ce n'est pas déjà obligatoire ?

Malheureusement pas. En 2010, la ministre fédérale chargée du Bien-être animal proposait, sur la base d'un avis du Conseil du Bien-être animal, un plan pluriannuel (le « Plan Chats ») en plusieurs étapes : la stérilisation obligatoire des chats adoptés en refuges, puis celle des chats vendus par un éleveur, et finalement celle de tous les chats en foyer. Mais lors de l'adoption de ce texte en loi, cette dernière étape est passée à la trappe. Actuellement, les chats ne doivent donc être obligatoirement stérilisés que s'ils sont vendus ou donnés. La suppression de cette dernière étape présente des effets pervers évidents : la seule manière de se séparer de ses chat(on)s sans les faire stériliser, c'est désormais de les abandonner dans les refuges. Ces derniers sont donc encore plus en difficulté !

La dernière étape est en outre la mesure la plus importante, la seule qui permet de résoudre le problème à sa source : à l'origine de la surpopulation des chats errants se trouvent les chats domestiques non stérilisés. Dans l'intérêt de tous, il est donc nécessaire d'appliquer la dernière étape prévue par le Plan Chats : la stérilisation obligatoire des chats en foyer.
Le coût d'une stérilisation ne constitue-t-il pas un investissement trop élevé ?

Devant la situation actuelle, faire stériliser son chat est un gage de bonne citoyenneté. Il s'agit par ailleurs d'un coût unique : environ 70 € pour un mâle, 120 € pour une femelle. Par rapport aux autres frais vétérinaires et de nourriture qui seront dépensés pendant toute la vie de l'animal, le coût de la stérilisation est finalement minime. Enfin, la surpopulation féline engendre également des coûts pour la société : rien qu'en Wallonie et à Bruxelles, le budget pour la stérilisation des chats errants (issus des chats domestiques non stérilisés) s'élève à 200.000 euros par an ; investi avec les finances publiques.
Le chat domestique n’est-il pas amené à disparaître une fois la loi sur la stérilisation obligatoire votée ?

Notre objectif est de rendre obligatoire la stérilisation jusqu’à ce que la situation de la surpopulation féline se soit améliorée. Nous sommes actuellement dans une situation tragique de déséquilibre : 10.000 chats euthanasiés par an, faute de place. Il est donc illusoire de penser que la race du chat européen va s'éteindre suite à cette mesure. Le Plan Chats tel que GAIA le soutient prévoit en outre une évaluation régulière de la situation, permettant d'assouplir la législation si l'on observe à terme un équilibre entre les abandons et les adoptions en refuge.
Pourquoi devrais-je stériliser mon chat si je n'en ai pas envie ? Pourquoi obliger chaque propriétaire à le faire ? J'ai un chat mâle, suis-je vraiment concerné ?

Du fait de leur surpopulation, les chats sont les premières victimes de la domestication. Tous les refuges et acteurs de terrain déplorent la situation tragique dans laquelle des milliers de chats (errants) doivent vivre. Depuis ses débuts, GAIA et d'autres associations mènent des campagnes de sensibilisation afin d'inciter les propriétaires à stériliser leur animal. Des efforts qui, au regard des statistiques officielles, sont insuffisants pour réellement résorber le problème.

Pour épargner à des dizaines de milliers d'animaux une vie de misère et une mort prématurée, une solution s'impose donc : l'adoption d'une loi rendant obligatoire la stérilisation des chats en foyer. Il est nécessaire de percevoir cette mesure comme un devoir citoyen et éthique auquel doivent répondre les propriétaires de chats, au même titre que les autres soins vétérinaires. Ce devoir s'applique également aux propriétaires de chats mâles : ce n'est pas parce qu'ils ne doivent pas assumer l'arrivée d'une portée non désirée... qu'ils n'ont pas une part de responsabilité dans cette problématique.

Parce qu'elle est la seule qui permettra d'aboutir un équilibre viable dans la population féline, la mesure prévaut sur des considérations non vitales, et, dans son esprit, elle s'intègre déjà dans la loi cadre de 1986 sur la protection et le bien-être des animaux. Elle peut être comparée à la loi qui impose déjà d'identifier tous les chiens en Belgique.
Pourquoi adopterait-on une loi dont on ne peut contrôler l'application ?

Il est évident que l'on ne pourra vérifier dans chaque foyer si les chats ont été stérilisés conformément à la loi. Mais cela n'enlève pas l'impact que la mesure aura. Nul ne s'attend à un résultat de 100 % de chats stérilisés, a fortiori dans les premiers temps après l'adoption de la loi. Au même titre que la loi imposant l'identification des chiens – et toutes les autres mesures contraignantes mais difficiles à contrôler – elle rentrera progressivement dans les mœurs pour devenir finalement la norme, aidée par l'effet du contrôle social. Aussi, les visites chez le vétérinaire contribueront inévitablement au bon respect de la stérilisation obligatoire des chats domestiques.
Ne dit-on pas qu'une femelle doit avoir une portée dans sa vie ?

Cette idée reçue ne se base simplement sur aucun argument scientifique, et contribue au problème de la surpopulation féline.

jacqou alfa
09/10/2017 - 21:52:54

Désolée, Flore de Clercq mais vous avez survolé cette cyberaction : il s'agit de REGULER la population chats en attendant un retour à l'équilibre qui croit tellement vite qu'elle devient de plus en plus un problème et conduit justement aux abandons et à l'euthanasie forcément. personnellement je n'ai jamais vu de chat "réclamer pour leur intégrité sexuelle" vu que de toutes façons ils n'ont pas la possibilité de choisir et d'aller sonner chez un véto pour demander un préservatif ou la pilule pour leur petite amie... C'est bien beau d'être contre l'euthanasie mais vous avez les moyens d'entretenir correctement les chats ensuite ?

Elisabeth DE BERRANGER
09/10/2017 - 19:11:44

Absolument contre la stérilisation. Contre l'abandon et contre l'euthanasie mais contre la stérilisation obligatoire.
je suis communicante animalière et nombre de chat réclament pour la sauvegarde de leur intégrité sexuelle. Stériliser un animal porte atteinte à son intégrité et son individualité.
Où va l'homme pour décider qui a le droit de donner naissance ?
Que fait cette pétition sur le site de Cyber-acteur ? site normalement qui recueille des pétitions en faveur de la nature et non des pétitions pour le confort des humains.
Avec cette obligation, il n'y aura plus que des chats lofés, vendus des fortunes : plus que des chats de commerce. c'est horrible !!
Que l'euthanasie soit inacceptable, d'accord. mais en ce cas que l'initiatrice de cette pétition lance une pétition contre l'euthanasie des rescapés et non pour la stérilisation obligatoire. Elle se trompe de combat.

Flore De Clercq
09/10/2017 - 18:27:29

Lettre d'un employé de fourrière.
aujourd hui PARTICIPEZ AU COMBAT pour la STERILISATION DE TOUS LES CHATS , à la JOURNEE PORTE FERMEE. ALERTEZ LES JOURNAUX de votre region DIFFUSEZ AUTOUR DE VOUS. ENSEMBLE nous pouvons faire STOPPER cette horreur
Si vous aussi vous aimez les animaux, venez rejoindre la page Facebook et cliquez sur "j'aime" ➔ https://www.facebook.com/Le-Collectif-C  
HATS-100-Sterilisat…/

PAGE https://www.facebook.com/events/678943845547966/  

Je crois que notre société a besoin qu'on attire son attention là-dessus. En tant que responsable d'une fourrière, je vais partager quelque chose avec vous... un regard de l'intérieur, si vous me le permettez.

Tout d'abord, tous les vendeurs/éleveurs d'animaux devraient travailler au moins UN JOUR dans une fourrière.
Peut-être qu'en voyant ces regards tristes, perdus... les yeux troublés, vous changeriez d'avis sur l'élevage et la vente à des personnes que vous ne connaissez même pas.
Ce chiot que vous venez de vendre finira probablement dans ma fourrière quand il ne sera plus une jolie boule de poils.
Alors... comment vous sentiriez-vous si vous saviez qu'il y a 90% de chances que ce chien ne sorte jamais de la fourrière s'il y arrive seulement ? Qu'il soit de race ou non. 50% des chiens qui entrent dans mon centre, abandonnés ou venant de la rue, sont de race pure...


Les excuses les plus fréquentes que j'entend sont :
-“Nous déménageons et nous ne pouvons pas emmener notre chat/chien”.
Vraiment ? Où déménagez vous pour ne pas pouvoir prendre d'animal et pourquoi avoir choisi cet endroit et pas un autre où vous pourriez le garder ?
-“Le chien est devenu plus grand qu'on pensait”. Et quelle taille croyiez-vous qu'un Berger allemand avait ?!
-“Je n'ai pas de temps pour m'en occuper” - C'est vrai ? Je travaille 10 ou 12 heures par jour et j'arrive quand même à trouver du temps pour mes 6 chiens.
-“Il nous abîme toute la cour” - Pourquoi ne le prenez vous pas à l'intérieur avec vous ?
On me dit toujours “Pas la peine d'insister pour lui trouver un foyer, nous savons qu'il sera adopté, c'est un bon chien”
Ce qui est triste c'est que votre animal ne sera PAS adopté.... et savez-vous combien une fourrière est stressante ?

Laissez-moi vous raconter :
L'animal a 72 heures pour trouver une nouvelle famille à partir du moment où vous la laissez. Parfois un peu plus si la fourrière n'est pas pleine et arrive à se débrouiller pour le garder en parfaite santé.
S'il prend froid, il meurt.
Il sera confiné dans une petite cage, entourré des aboiements et des pleurs de 25 autres.
Il devra se débrouiller seul pour manger et dormir.
Il sera déprimé et pleurera constamment sur la famille qui l'a abandonné.
S'il a de la chance, et si j'ai assez de bénévoles, il pourra être sorti de temps en temps.
Sinon, il ne recevra aucune attention, sauf une assiette de nourriture glissée sous la porte de la cage et quelques giclées d'eau.
Si le chien est grand, noir ou d'une race "bull" (pitbull, mastin…), vous l'avez conduit à la mort du moment qu'il a passé la porte. Ces chiens ne sont généralement pas adoptés. Peu importe qu'il soit "doux" ou "dressé"...
Si le chien n'est pas adopté dans les 72 heures suivant son entrée et que le refuge est plein, il sera sacrifié.
Si le refuge n'est pas plein et que le chien est suffisamment gentil et d'une race attractive, il est possible que son exécution soit repoussée, mais pas pour longtemps.
La plupart des chiens sont mis en cages de protection et sont sacrifiés s'ils montrent la moindre agressivité.
Même le chien le plus calme est capable de changer dans un tel environnement.
Si votre chien est contaminé par la toux du chenil (traquéobronchite infectieuse canine) ou toute autre infection respiratoire, il sera sacrifié immédiatement, simplement parce que les fourrières n'ont pas les moyens de payer des traitements à 150 euros.

Et voici quelque chose sur l'euthanasie pour ceux qui n'ont jamais été témoins de comment un animal parfaitement sain sera sacrifié :
En premier lieu, il sera sorti de sa cage en laisse.
Les chiens pensent toujours qu'ils vont se promener, ils sortent heureux, remuant la queue... jusqu'à ce qu'ils arrivent à la "chambre", là ils freinent tous des 4 pattes.
Ils doivent sentir ou capter la mort ou sentir les âmes tristes qui ont été laissées là. C'est bizarre mais ça arrive avec tous sans exception. Le chien ou chat sera tenu par 1 ou 2 techniciens vétérinaires, en fonction de sa taille et de sa nervosité. Ensuite, un spécialiste de l'euthanasie ou un vétérinaire entamera le processus de trouver une veine dans sa patte avant et il lui injectera la dose de “substance rose”. Espérons que l'animal ne prenne pas peur en se sentant immobilisé. J'en ai vu se griffer eux-mêmes et finir couverts de leur propre sang, rendus sourds par les aboiements et les cris. Tous ne “dorment” pas immédiatement. Parfois ils sont pris de spasmes pendant un instant et se souillent. Une fois terminé, le cadavre de votre animal sera empilé comme un bout de bois, dans un grand congélateur, avec tous les autres animaux en attendant qu'on vienne les chercher comme des déchets. Qu'arrive-t-il ensuite ? Il sera incinéré ? Ils le conduisent à la décharge ? Ils le transforment en nourriture pour animaux? Vous ne le saurez jamais et vous ne vous poserez probablement jamais la question.

Ce n'était qu'un animal et vous pouvez toujours en acheter un autre, non ?

J'espère que si vous avez lu jusqu'ici, vous avez eu les yeux troublés et que vous ne pouvez pas vous sortir de la tête les images qui occupent mon esprit tous les jours quand je rentre chez moi après le travail. Je déteste mon travail, je déteste qu'il existe et je déteste savoir qu'il existera toujours à moins que vous changiez et vous rendiez compte des vies que vous gâchez, bien plus nombreuses que juste celle que vous laissez à la fourrière. Entre 9 et 11 millions d'animaux meurent quotidiennement dans les fourrières et vous êtes les seuls à pouvoir arrêter cela. Je fais tout mon possible pour sauver les vies que je peux mais les refuges (fourrières) sont toujours pleins et chaque jour il y a plus d'animaux qui
entrent que ceux qui sortent.

Je veux juste insister sur ce point : NE FAITES PAS D'ELEVAGE OU N'ACHETEZ PAS D'ANIMAUX TANT QU'IL Y EN A QUI MEURENT DANS LES FOURRIERES.
Détestez-moi si vous voulez. La vérité est douloureuse et la réalité est ce qu'elle est. J'espère juste qu'avec ce texte au moins une personne aura changé d'avis sur l'élevage et l'abandon de son animal dans une fourrière ou sur l'achat d'un chien. Espérons qu'un jour quelqu'un vienne à mon travail et me dise "j'ai lu cela et je veux adopter". Ca vaudrait la peine. Si vous voulez que la situation change, renvoyez ce texte à tous vos contacts.et surtout MOBILISEZ VOUS AUTOUR du COLLECTIF CHATS STERILISATION OBLIGATOIRE POUR EN FINIR AVEC CES CARNAGES
LIEN FB

Jacqueline RAYNAUD
05/10/2017 - 17:16:54

En réponse au commentaire de Jean.
Reprocher aux défenseurs des animaux de ne pas se consacrer tout autant au sort des enfants qui ont faim est un argument éculé avec une barbe comme celle de Chabal.
Certains s'occupent des humains, d'autres des animaux : il en faut pour toutes les misères.
"I have got tears enough for both of them" (J'ai assez de larmes pour les deux). Je ne sais plus de quel film est tirée cette réplique, mais je n'ai aucun doute sur son sens : elle nous rappelle que la compassion est universelle.
La plupart des déséquilibres et des situations dramatiques de ce monde résultant de nos agissements en tant qu'espèce, tous ceux qui essaient de réparer (avec plus ou moins de succès vu l'ampleur des dégâts) le mal que nous causons aux plantes, aux animaux, à nos semblables, méritent notre respect.
J'inclus ces personnes dans le beau et le positif qui font que j'ai encore envie de me lever le matin.
C'est pourquoi je souhaite dire merci à celles et ceux qui donnent du temps, de l'énergie, de l'argent pour sauver les chats abandonnés ou perdus et réguler leur nombre. Ces belles et bonnes âmes rendent service non seulement au "Peuple chat" mais aussi à la communauté humaine.

Frawald
04/10/2017 - 07:16:47

coucou
y a quand meme quelque chose qui me gene, ne serait ce pas remettre l exclusivité des portées à but commercial aux professionnels qui sont en grande partie responsables egalement ( on jette les bb trop grands invendables à la rue ....) ??

freya val
04/10/2017 - 02:30:54

Toxoplasma Gandi le petit protozoaire dont le support est le chat infecte la souris et l'humain.
Lorsque la souris est infectée, elle adore l'odeur d'urine de chat.te et se fait manger.
Pour l'humain on ne sais pas, sauf pour la femme enceinte.
Conclusion : moins de chat, plus de souris.
ET pour ma part, j'adore les souris.

Edmond Dobryk
03/10/2017 - 18:42:42

Chaque propriétaire de chat ou de chien est responsable de la progéniture de son animal. S'il l'aime, il doit le stériliser, sinon c'est accepter par négligence que ces animaux meurent après avoir souffert et mis au monde des centaines d'animaux dits de compagnie sans maître pour prendre soin d'eux.

Nicole CREMEL
03/10/2017 - 16:38:43

Le chat domestique n’est-il pas amené à disparaître une fois la loi sur la stérilisation obligatoire votée ?

Notre objectif est de rendre obligatoire la stérilisation jusqu’à ce que la situation de la surpopulation féline se soit améliorée. Nous sommes actuellement dans une situation tragique de déséquilibre : 10.000 chats euthanasiés par an, faute de place. Il est donc illusoire de penser que la race du chat européen va s'éteindre suite à cette mesure. Le Plan Chats tel que GAIA le soutient prévoit en outre une évaluation régulière de la situation, permettant d'assouplir la législation si l'on observe à terme un équilibre entre les abandons et les adoptions en refuge.
Pourquoi devrais-je stériliser mon chat si je n'en ai pas envie ? Pourquoi obliger chaque propriétaire à le faire ? J'ai un chat mâle, suis-je vraiment concerné ?

Du fait de leur surpopulation, les chats sont les premières victimes de la domestication. Tous les refuges et acteurs de terrain déplorent la situation tragique dans laquelle des milliers de chats (errants) doivent vivre. Depuis ses débuts, GAIA et d'autres associations mènent des campagnes de sensibilisation afin d'inciter les propriétaires à stériliser leur animal. Des efforts qui, au regard des statistiques officielles, sont insuffisants pour réellement résorber le problème.

Pour épargner à des dizaines de milliers d'animaux une vie de misère et une mort prématurée, une solution s'impose donc : l'adoption d'une loi rendant obligatoire la stérilisation des chats en foyer. Il est nécessaire de percevoir cette mesure comme un devoir citoyen et éthique auquel doivent répondre les propriétaires de chats, au même titre que les autres soins vétérinaires. Ce devoir s'applique également aux propriétaires de chats mâles : ce n'est pas parce qu'ils ne doivent pas assumer l'arrivée d'une portée non désirée... qu'ils n'ont pas une part de responsabilité dans cette problématique.

Parce qu'elle est la seule qui permettra d'aboutir un équilibre viable dans la population féline, la mesure prévaut sur des considérations non vitales, et, dans son esprit, elle s'intègre déjà dans la loi cadre de 1986 sur la protection et le bien-être des animaux. Elle peut être comparée à la loi qui impose déjà d'identifier tous les chiens en Belgique.

jacqou alfa
02/10/2017 - 21:51:39

Rejoignez l'événement ci-après :
https://www.facebook.com/events/119850762015067/?active_tab=about  
Journée portes fermées : Tous les refuges et les associations de protection animales sont débordés et vont fermer les uns après les autres faute de moyens, de places, de volontés etc...
Les abandons et la prolifération sont un véritable fléau dans notre pays. Il est temps d'agir ! C'est une URGENCE ! En Belgique une loi de stérilisation obligatoire vient d'être votée, ils ont compris ! Suivons-les : LA MISERE FELINE EXPLOSE !

félin malin
02/10/2017 - 19:16:10

bonsoir les amis,
le COLLECTIF CHATS lance pour la 3e année consécutive son action
JOURNEE PORTES FERMEES..
de tous les refuges et associations

Si vous aussi vous aimez les animaux, venez rejoindre la page Facebook et cliquez sur "j'aime" ➔ https://www.facebook.com/Le-Collectif-CHATS-100-Sterilisat…/  

jacqou alfa
01/10/2017 - 21:25:41

je ne signe pas, un chat sauvage castrer a moins de chances de survie qu'un male entier, il faut leurs laisser tous leurs instincts pour survivre. par contre une fois domestiqué un chat castrer est plus heureux qun entier. dautre part la ou jhabite il y des panneaux comme quoi il est "interdit" de donner a manger aux chats qui ont faim...la connerie humaine, et a paris vous risquer une forte amende si vous nourrissez les pigeons! voulez vous rester le seul habitant de la terre? par contre aucun habitant ce plaint des nuissances des usines a proximité (odeurs monstrueuses chimiques, fumées noires, bruits)les habitants disent "a bon? je vois rien jentends rien". Pour les chats encore une loi pour obliger, interdire, ne me semble pas une solution pérenne, il serai plus judicieux d'investir dans linformation (comme les pub massives sur tout supports) et leducation des jeunes. arretons de prendre les gens pour des cons en prenant des mesures drastiques qui les conforte dans leur ignorance par cette forme dassistana ; il vaut mieux tabler sur le pouvoir de lintelligence de chacun (car la plupart des gens veulent bien faire, et pensent bien faire meme losqu'ils font mal)en informant mais aussi en valorisant la responsabilité, en encourageant financierement des operations sauvetage par ex. Aujourd'hui lorsque vous voulez sauver un chat blesser le veterinaire refuse de le soigner car il na pas de proprietaire pour payer, et pleins de gens de peur de sattirer une facture faramineuse prefere nt ne pas se meler dun chat blesser qui demande de laide. La non assistance pour etre vivant en danger ne sapplique pas pour les veterinaire peu scrupuleux. Voila, le probleme est bien plus large que seulement axé sur la sterilisation

chat
30/09/2017 - 17:02:23

Mais alors, si cette proposition était adoptée, il n'y aurait plus un seul chat en France au bout de vingt ans ?

Evelyne Kavos
29/09/2017 - 19:04:57

coucou
y a quand meme quelque chose qui me gene, ne serait ce pas remettre l exclusivité des portées à but commercial aux professionnels qui sont en grande partie responsables egalement ( on jette les bb trop grands invendables à la rue ....) ??

freya val
29/09/2017 - 18:27:03


'' le PEUPLE CHATS ""est en GRAND DANGER ""
d'abord et avant tout en raison de l'indifférence de l'Etat vis à vis de ces animaux. C'est contre cette indifférence que le Collectif Chats 100 % stérilisation obligatoire a été créé, dans le but de protester le 28 octobre 2015 en demandant aux associations de protection animale de fermer leurs portes pour cette journée de refus de l'indifférence et de la violence qu'elle produit.
L'action sera renouvelée le 28 Octobre 2016

Pourquoi ?

La loi française (celle présente dans le Code Rural) compte sur les associations, le bénévolat et l'argent privé pour sauver les animaux des fourrières. De cette manière, l'Etat fuit ses responsabilités !

Les associations mènent des campagnes de sensibilisation pour éduquer les propriétaires à ne pas laisser proliférer leurs animaux de compagnie...De cette manière, l'Etat se désengage de son rôle de soutien à ses mêmes associations pour fuir encore ses responsabilités !

Les maires, eux aussi, ignorent leurs responsabilités et laissent faire le travail aux associations qui sont dépassées part autant de tâches, de missions...De cette manière, l'Etat ne reconnait en rien le rôle de celles-ci et les maires fuient à leur tour toute responsabilité...au mépris des chats !

Les lois existent, mais ne sont presque jamais respectées en ce qui concernent la prévention et la lutte contre la maltraitance, les abandons et la nécessaire identification des chats...L'Etat ne prend donc pas au sérieux le droit animal, même embryonnaire...!

Les chats meurent dans les fourrières, dans les campagnes et dans nos rues...sans que jamais l'Etat n'agisse pour faire respecter ces lois...!

Le collectif "Chats 100 % stérilisation obligatoire" laisse donc un appel aux associations pour faire que la journée du 28 octobre soit donc une journée PORTE FERMEE, comme geste symbolique et politique pour montrer l'exaspération vécue par les bénévoles de ces associations qui se sentent abandonnés par l'Etat.

Le peuple chat est en danger sérieux et l'Etat doit prendre ses responsabilités en vue d'une proposition de loi de stérilisation obligatoire de tous les chats de France.

Jaquis
DANS MEDIAPART
Nouvel évènement

jacquis MEDIAPART
29/09/2017 - 17:22:51

Faut que toute cette misère féline CESSE ! Je passe ma vie à vouloir limiter les dégâts, en attrapant les portées et en essayant de stériliser au maxi les adultes, c'est sans fin, un puits sans fond car au fur et à mesure qu'on attrape et qu'on stérilise, y en a toujours un qui va mis dehors pas stérilisé et le cercle infernal recommence !!
Tous ces pauvres chats survivent partout, sans compter la maltraitance des gentils qui se retrouvent dehors et qui ne se méfient pas de ce pourri d'humain qui fait rien pour eux !!!
OUI un loi qui oblige à stériliser tous les chats et un loi contre l'élevage et les animaleries qui entretiennent toute cette misère et l'interdiction des sites comme le bon coin de diffuser des annonces d'animaux !!!!!

ripley
29/09/2017 - 11:11:38

Je suis protectrice de chats libres et sur le terrain depuis 44 ans !! au départ je prenais en charge des chats Harets et le stérilisation des femelles n'était pas encore pratiquée !! il a fallu convaincre des vétérinaires qui ne castraient que les matous !! A l'époque il n'y avait pas tant de chats abandonnés mais une prolifération due à la négligence ou parce qu'on ne s'occupait pas des chats comme maintenant, ils n'étaient pas souvent accueillis dans les maisons et n'étaient pas tant convoités !!!
Convoités ils le sont devenus mais pour le plaisir et ensuite au moindre souci ou par refus d'investir dans la stérilisation , ils ont été de plus en plus abandonnés ou leur descendance jetée comme des déchets !!! tués ou noyés ou laissée à l'agonie dans les fossés ou poubelles etc !! malgré la loi qui indique bien que le propriétaire est responsable de son animal et de sa descendance .
Et puis il y'a ceux qui sont fous de chatons ou qui refusent de stériliser parce que contre nature !!! ceux qui sont persuadés qu'ils vont donner leur portées soit disant à de bonnes familles ; chatons donnés non identifiés et largués dés les premières difficultés ou vacances !! les maires ne rappelant pas la loi sur l'identification à leur citoyens , les bailleurs ne contrôlant pas lors des départs de locataires " qui oublient leurs chats " !!! voilà pourquoi nous nous usons sur le terrain à essayer d'endiguer cette prolifération et SURTOUT cette misère féline . Nos rues sont pleines de chats qui étaient sociables et se sont retrouvés dehors du jour au lendemain , ou se sont perdus non identifiés . C'est désespérant !!!!!
Peu de Maires acceptent d'appliquer l'évolution du code rural qui privilégie des campagnes de stérilisation relâché sur place , et ceci malgré l'aide de la Fondation Trente Millions d'amis . Les euthanasies en masse continuent , voire certains maires préfèrent fermer les yeux en attendant la mort de ces pauvres chats , en interdisant de les nourrir . Ce qui d'ailleurs n'est plus en adéquation avec la nouvelle législation qui reconnaît depuis AVRIL 2014 le chat errant comme chat domestique ( et pour cause , il sort de chez vos électeurs !!) .
D'autres maires font massacrer les chats par les chasseurs voire employés communaux EH OUI !!! et surtout très peu de MAIRES n'engagent des poursuites lorsqu'il y'a maltraitance , empoisonnement etc
Alors que la solution existe STERILISATION OBLIGATOIRE avec pourquoi pas une obligation de recenser ses animaux en mairie avec leur identification Célia Hoerter

Célia Hoerter
28/09/2017 - 20:28:25

Isabelle Paris Vu la catastrophe cette année au niveau des abandons de chats il faut que cette loi passe. Et il faut également que celles déjà votées soient respectées car jamais d'amende pour la non identification, ou l'abandon ou la maltraitance. Juste des petites "tapes" sur les doigts , des rappels à la loi ! Il faut que tout ça change et le commencement c'est la STÉRILISATION OBLIGATOIRE, marre des abrutis qui font faire une portée à leur chatte "parce qu'il faut qu'elle connaisse la maternité" Mesdames rangez vos fantasme maternels au placard et ne reportez pas sur votre chatte vos désirs de marmots.
" Ha non on ne va pas castrer le chat le pauvre" et vous Messieurs ces pas le vôtres que l'on va couper, et là aussi si vous sautez sur tout ce qui bouge c'est votre délire foutez la paix au chat parce que si vous vous voulez revenir avec le Sida c'est votre problème vous êtes assez grand pour savoir ce que vous faites lui non. Et ensuite, qui sont les pauvres cloches qui prennent en charge le fruit des amours de minette et minet que vous n'avez pas réussi à refourguer sur le bon coin, ou à la famille ? Hé bien ce sont les petites assos , ben oui parce que les grosses hé bien elles disent vite " on est complet, passez vôtre chemin" alors que nous on pousse les murs, on se bat avec l'énergie du désespoir quand tout va mal, on essaye de trouver des solutions ........et on en prend plein la gueule à cause de vous, de vos raisonnements à deux balles, de votre bêtise crasse et de vôtre manque de compassion et de responsabilité

ecole du chat caillerot
28/09/2017 - 15:30:53

Sans oublier l'impact de cette prolifération sur la biodiversité. Les chats sont des prédateurs efficaces qui s'attaquent aux insectes, oiseaux, micromammifères, poissons...
Donc oui à la stérilisation des animaux errants.

Frawald
27/09/2017 - 20:42:25

La stérilisation est très importante afin d éviter la surpopulation des chats et par conséquent leur éviter de souffrir voire de la maltraitance

Chrysmimie
27/09/2017 - 16:57:56

vous avez certainement constaté que ce gouvernement ne décide d'aucune action aide quelconque à la souffrance animale que ce soit les bourreaux d'animaux les élevages à la sauvette et les usines à viande un véritable scandale une honte à l'entendement

pierrot
26/09/2017 - 16:49:21

Merci à vous tous d 'avoir compris l 'importance de cette demande de STERILISATION.
Ce projet est le fruit d 'années d 'enquetes sur le terrain, de recherches, d'échanges avec les pays qui ont déjà voté cette loi, de discussions avec les refuges, aves les associations?.
Celles ci sont au cœur du problème, elles sont désespérées comme vous pouvez le constater dans les différents témoignages
Nous devons OBENTIR cette LOI et ce sera grace à vous
Vous pouvez également envoyer un courrier postal avec le texte de la Proposition de LOI, MERCI encore à vous tous.

jacqou

jacqou ALFA
26/09/2017 - 12:45:14

 www.acc-d.org.  

vetholistic
26/09/2017 - 09:32:19

Je fais stériliser les chats libres de mon village grâce à l'association que j'ai crée.

un anonyme
26/09/2017 - 09:14:50

La stérilisation est la solution la plus efficace contre la surpopulation des chats. Pourquoi l'état n'a pas retenu l'idée du crédit d'impôt?

un anonyme
26/09/2017 - 08:55:32

Comme à chaque fois que l'homme perturbe son environnement, nous voici dans la situation ou la nécessité de réduire la population des chats s'impose.
Éduquer les adorateurs de minets (ou autres espèces d'ailleurs)saurait déjà un grand pas vers le respect de nos compagnons. Le chat n'est pas un jouet, hélas si ; pour certains.

mic91
26/09/2017 - 08:27:08

Il faudrait en premier lieu que tous les chats et chiens vendus soient tatoués d'une immatriculation pour l'acheteur, ce serait déjà ça ! Cela ferait des millions de chats et chiens errants ou abandonnés en moins, facile de retrouver le mauvais maître.

BERNARD
26/09/2017 - 05:13:06

J'en ai assez de vivre dans un pays dit civilisé qui fait aussi peu de cas des animaux. C'est une honte !Il ne faut pas oublier que les amis des animaux paient des impôts et sont EUX AUSSI des électeurs !

BRIDGET 75
25/09/2017 - 23:02:31

OUI OUI OUI ET VITE

un anonyme
25/09/2017 - 21:36:30

Pour avoir travaillé en soins à domicile pdt 12 ans, je connais très bien le problème de surpopulation des chats en milieu rural. Des chats largués qui se réfugient où ils peuvent. Les naissances à foison, dans des caves, des greniers, des buissons, sous un tas de tuiles. Le sort réservé à ces petites misères est terrible : écrasées à la pelle, noyées ou enterrées. Chaque citoyen responsable devrait faire identifier et stériliser son animal. Il faut qu'il y ait une loi en faveur de ces animaux domestiques et la stérilisation est LA SOLUTION.

gracia
25/09/2017 - 21:24:50

Mon et ma chatte sont castrés depuis belles coucouiellettes.

Georges Doussiet
25/09/2017 - 20:33:04

C est interressant de voir les avis partagés sur le sujet
La perfection n existe pas ! Mais l amélioration est possible !
Pour avoir eu une bonne dizaine de chats errants dans mon jardin , j ai pu observé que beaucoup meurent assez vite :
leur duree de vie est courte , et ces quelques années me paraissent être des années de galère !
J ai demandé de l aide au vétérinaire proche , en mairie mais pas de réponse !
Alors oui! je pense que c est mieux pour eux de les stériliser
Et avant qu il n y ait plus de chat gratuits , la planète aura eu le temps de faire quelque tours

Karine Clerbout
25/09/2017 - 20:23:01

réponse à Manuelle: il n' y aura jamais TOUS les chats stérilisés pour la bonne et simple raison que nos concitoyens sont très indisciplinés; voyez l' identification des chats : elle est obligatoire et pourtant moins de 9 chats sur 10 sont identifiés !

un anonyme
25/09/2017 - 20:19:38

Je ne peux que confirmer le drame des chats sans toit, en ville comme en campagne.
Nous sommes tous débordés car les militants et associations ne peuvent endiguer le flot incessant de chatons et adultes abandonnés. Que de misères en découlent: ils meurent très souvent à petit feu de soif, de faim, de froid, de bagarres, de maladies...

sdn
25/09/2017 - 20:17:03

Présidente de l'association les chats maux sur Essey lès Nancy ! laxisme de la part des pouvoirs publics, nous souhaitons que chaque chat emmené chez le vétérinaire soit identifié et stérilisé.

mandra
25/09/2017 - 20:02:25

reponse à
Pourquoi devrais-je stériliser mon chat si je n'en ai pas envie ? Pourquoi obliger chaque propriétaire à le faire ?
J'ai un chat mâle, suis-je vraiment concerné ?

Du fait de leur surpopulation, les chats sont les premières victimes de la domestication. Tous les refuges et acteurs de terrain déplorent la situation tragique dans laquelle des milliers de chats (errants) doivent vivre. Depuis ses débuts, GAIA et d'autres associations mènent des campagnes de sensibilisation afin d'inciter les propriétaires à stériliser leur animal. Des efforts qui, au regard des statistiques officielles, sont insuffisants pour réellement résorber le problème.

Pour épargner à des dizaines de milliers d'animaux une vie de misère et une mort prématurée, une solution s'impose donc : l'adoption d'une loi rendant obligatoire la stérilisation des chats en foyer. Il est nécessaire de percevoir cette mesure comme un devoir citoyen et éthique auquel doivent répondre les propriétaires de chats, au même titre que les autres soins vétérinaires. Ce devoir s'applique également aux propriétaires de chats mâles : ce n'est pas parce qu'ils ne doivent pas assumer l'arrivée d'une portée non désirée... qu'ils n'ont pas une part de responsabilité dans cette problématique.

Parce qu'elle est la seule qui permettra d'aboutir un équilibre viable dans la population féline, la mesure prévaut sur des considérations non vitales, et, dans son esprit, elle s'intègre déjà dans la loi cadre de 1986 sur la protection et le bien-être des animaux. Elle peut être comparée à la loi qui impose déjà d'identifier tous les chiens en Belgique.

Jacqueline RAYNAUD
25/09/2017 - 19:43:00

je m'occupe de chats errants, la maison est bonne, ils viennent se faire nourrir et soigner, trop de "maîtres de chats refusent de les faire stériliser, ce qui est parfaitement inconséquent; il y a trop de chats et surtout trop, beaucoup trop de chats errants et malheureux

maripachats
25/09/2017 - 19:21:12

Nous sommes tous une partie de ce monde, chat, chien, baleine, humain, plante, fourmi, minéraux…
Quand comprendrons nous que nous sommes tous une partie de la Terre ? Oeuvrons ensemble, créons de petits îlots, donnons l'exemple.
Merci à toi cyber@cteur
Agissons.

Clotilde
25/09/2017 - 19:15:10

Nous sommes un collectif monté en association sur Lacanau.
Nous devons bientôt être reçu(e)s en mairie par un adjoint délégué alors que nous avons pourtant demandé un entretien avec M. le Maire qui est par ailleurs président de la communauté de communes.
La proposition que nous nous apprêtons à lui faire nous semble pourtant digne d'intérêt:
Réguler la population de chats errants, en limiter la prolifération - ce que l'ARA fait déjà depuis plus de 24 ans -
mais surtout créer en partenariat avec la municipalité et/ou l'inter-communalité UN REFUGE POUR ANIMAUX errants ou malades.
J'ai insisté ce matin-même auprès de ce délégué à la culture et à la vie associative afin que le maire en personne accepte de nous rencontrer.
Il se montrera d'autant plus coopératif si notre nouveau député l'enjoint de nous aider. Car c'est la totalité des communes limitrophes ainsi que leurs citoyens, administrés et électeurs potentiels qui en bénéficiera.
LLM

L'ARA (Asso Respect des Animaux à Lacanau)
25/09/2017 - 18:35:40

Je pense avoir signé un peu vite:comme l'ont déjà souligné certains, la stérilisation ne doit pas être systématique mais réservée aux chats errants.
Sinon, on pourrait aboutir à un eugénisme félin, à la raréfaction de notre valeureux chat européen , rustique et souvent aussi beau que toutes ces coûteuses races de luxe et d'apparat, qu'on ne pourrait acheter qu'à prix d'or dans les élevages.
Par contrer,afin de lutter efficacement contre les abandons, le puçage devrait être obligatoire.

ALAIN
25/09/2017 - 18:25:59

Nous tous unis nous pouvons changer beaucoup de choses. Signez s'il vous plait.

marie-claude lecomte
25/09/2017 - 18:23:44


En réponse à Jean : évitons d'opposer les souffrances , c'est totalement contreproductif et hors sujet . Dans votre commentaire , vous oubliez les vieillards ,les malades , les handicapés , les SDF , les réfugiés ,les victimes des tsunamis , des cyclones , des épidémies ........!

sylvie matras
25/09/2017 - 18:11:57

Petit détail, suite de mon message. Mon dernier chat était d'une portée de chats "libres" que j'avais hébergée, chatte et chatons en 1997. Je n'ai pas pu faire steriliser la mère qui a disparu dès les petits sevrés. Pour eux, j’avais trouvé des adoptants. Lui, personne n’en voulait. Je suis allée à Paris le faire stériliser gracieusement par la SPA. Il portait un tatouage fait par leurs soins. Il était vraiment libre, je n'étais que sa gardienne. Il me manque, mais il était un tueur tout aussi efficace que ceux de mes voisins aujourd'hui. Pour un rat et quelques souris et musaraignes, j'ai retrouvé les restes de dizaines d'oiseaux.. et la queue de 4 écureuils. Les écureuils et les oiseaux aussi ont le droit de vivre !

Ladydidi
25/09/2017 - 17:43:24

La stérilisation obligatoire des chats ne me parait pas une bonne action:

1) cette castration forcée enlève une partie de la "nature physiologique profonde du chat"
2) les abandons de chats, ne sont pas du au nombre important de chat mais, à de nombreux propriétaires qui, ( lobotomisés par une surconsommation de tout tous de suite, pense qu'acheter un animal ça se jette comme un kleenex dès la moindre petite difficulté ).

3) la castration chimique ou chirurgical sur l'être humain ( mêmes effets donc à proscrire, au moins pour cette raison )

Ps: revoir le film ( version de 1977 à 87 ) de la Planète des singes avec Charleton HESTON et le traitement qui était imposé de force aux humains puis dans le second ou troisième volet, sur les singes; pour se rappeler comment notre société se "comportait" socialement après l'audition devant le Commission du congrès US, en intégrant et habillant les singes Zira et Cornélius, avec des vêtements d'Humains, conférences, etc......pour finir par les tuer à la fin du 3ème volet, parce qu'ils étaient différents et, pourraient-être dangereux..... dans un futur lointain. A méditer sur ce que nous faisons supporter aux animaux (chiens, chats, animaux d'élevages, animaux sauvages... dans des ZOO )

JE NE SIGNERAIS PAS CETTE PÉTITION POUR CES DEUX RAISONS.
JE N'EN FERAIS AUCUN PARTAGE NI PUBLICITÉ.

IL SERAIT TEMPS D’ ÊTRE RESPONSABLE MAIS PAS EN COMMETTANT DES ACTES CRUELS.

Eric MERELLE

MERELLE
25/09/2017 - 17:42:40

Je signe la pétition car il y a trop de chats abandonnés, qui se reproduisent sans avoir de moyens de survie.
Mais je ne l'approuve qu'à moitié. On devrait déjà ne pas en vendre dans les animaleries, il y en a assez comme ça qui cherchent un toit.
Je ne suis pas pour le puçage non plus. Les animaux ont droit aussi à leur liberté. Quand tous les animaux seront pucés, les humains le seront aussi (c'est commencé).
Le ramassage des matous par les fourrières est aussi une horreur, j'invite les personnes bien accrochées à aller voir sur place !!!

Delon
25/09/2017 - 17:36:16

mes chats sont des animaux recueillis, stérilisés identifiés qui ne sortent pas parce que trop fragiles. c'est un gros effort financier mais dans certaines villes je sais qau'il existent des vétos et des associations qui peuvent aider les propriétaires avec des tarifs plus bas.

Ghislaine Laurent
25/09/2017 - 17:28:04

Les chats en général et les chats harets (dits libres) en particulier, sont une vraie plaie pour les oiseaux. La France est confrontée à une regression très forte de sa biodiversité, particulièrement celle des petits oiseaux. La présence de ces chasseurs infatigables est un facteur non négligeable de leur disparition (c’est prouvé) en particulier de ceux qui se nourrissent au sol.
Dans mon village les bouvreuils ont disparu depuis bien des années, l'un des derniers ayant été victime de mon propre chat, adorable, adoré, convenablement nourri, aujourd'hui décédé… et qui ne sera jamais remplacé, c’est promis, juré !
J’aime les chats, j’en ai eu plusieurs en appartement et quand j’ai déménagé , je n’ai pas perçu les conséquences. Aujourd’hui, je dois bien reconnaître que se contenter de stériliser les chats libres, c'est reporter la solution du problème écologique qu'ils posent à quand il n'y aura plus d’autres oiseaux que les pigeons, les pies et les corneilles.

Deux amis différents ont été confrontés à des portées de chats à répétition dans leurs grange et, après toute une stratégie d’apprivoisement, ont dû trouver des âmes charitables pour les petits et casser leur tirelire pour faire opérer les mères. Il faut agir, c’est évident. J'ai donc signé cette pétition sans réfléchir et parce qu'une solution boiteuse c'est mieux que pas de solution du tout.
Mais je crains néanmoins que cette solution douce, plus confortable pour ma conscience, ne soit pas adapté à l’urgence de la situation écologique.

Ladydidi
25/09/2017 - 17:16:10

Abandonner un chat c'est mal, lache, cruel. Mais s'il nest pas sterilisé, c'est en abandonner 20.000!

jo
25/09/2017 - 16:53:32

Merci de tout coeur pour ce que vous faites.Peut-on vous aider financièrement?

nicole zurich
25/09/2017 - 16:19:01

dans mon village les chats sont très nombreux, les propriétaires les laissent divaguer afin de ne pas s'en encombrer et ces animaux créent des nuisances non seulement dans le village mais également dans les jardins, j'en suis un peu excédée, j'ai dû investir dans des appareils à ultra sons pour les dissuader et cela a un coût à l'achat et en piles.

un anonyme
25/09/2017 - 16:16:23

Je rejoins la demande du collectif CHATS 100% stérilisation obligatoire pour les raisons suivantes :
- Empathiques et morales : Limiter et si possible contrôler leur prolifération, qui provoque des abandons en surnombre.
- Biodynamiques : Nos 13 millions déciment les oiseaux, à raison de 5 à 7 oiseaux par chat par an. Cette prédation accroit la prolifération de moustiques, première cause de mortalité humaine, d'autant que l'on dispose des systèmes d'arrosage au goutte à goutte, que les plans d'eau sont dégradés par les engrais et les pesticides qui permettent le développement d'espèces résistantes...
- Climatiques : La réduction de nos émissions de gaz à effet de serre passera par un effort de sobriété généralisée à tous les secteurs, auquel le démographique n'échappera pas, soit par prise de Conscience, soit en subissant les effets du réchauffement climatique.
Je me permets de vous rappeler que depuis le 6/4/2011, nous avons obligation d'identifier nos chiens et chats.
http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/2871-une-senatrice-rend-lidentification-des-chats-obligatoire/  

A ce titre je réclame aussi une modification de l' Article L212-10, qui ne doit pas se limiter à légiférer sur la méthode d'identification, mais sur le principe même de l'obligation :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000022197698&idArticle=LEGIARTI000033035507  

Les chiens et chats, préalablement à leur cession, à titre gratuit ou onéreux, DOIVENT ETRE identifiés.
LEPROCEDE D'IDENTIFICATION DOIT ETRE agréé par le ministre chargé de l'agriculture mis en œuvre par les personnes qu'il habilite à cet effet. Il en est de même, en dehors de toute cession, pour les chiens nés après le 6 janvier 1999 âgés de plus de quatre mois et pour les chats de plus de sept mois nés après le 1er janvier 2012. L'identification est à la charge du cédant.*

D'autre part, j'invite les autres ministère à se montrer solidaire de cette mesure cf
Article L412-1 ; Modifié par LOI n°2016-1087 du 8 août 2016 - art. 153 (V)
*Sont soumis, à déclaration ou à autorisation de l'autorité administrative* délivrée dans les conditions et selon les modalités fixées par un décret en Conseil d'Etat, suivant la gravité de leurs effets sur l'état de conservation des espèces concernées et des risques qu'ils présentent pour la santé, la sécurité et la salubrité publiques :
- La production, le ramassage, la récolte,
- *La capture*, la détention, la cession à titre gratuit ou onéreux, à travers tout support, y compris numérique, *de tout ou partie *d'animaux d'espèces non domestiques* et de leurs produits, *dont la liste est fixée par arrêtés conjoints du ministre chargé de l'environnement et, en tant que de besoin, du ou des ministres compétents, s'ils en font la demande*.

Daniel LAMBEAUX
25/09/2017 - 16:00:35

Cette proposition de pétition est des plus confuses :
1- Il faut en effet lutter énergiquement contre les mauvais traitements aux chats (et aux autres animaux aussi ...renards, blaireaux, mustélidés classés abusivement "nuisibles")
2- Il faut dénoncer l'euthanasie des chats "errants", pratiquée apparemment par municipalités et refuges. D'une part, on ne le sait pas et ne le dit pas assez. D'autre part, les chats "errants" , contrairement aux chiens et plus gros animaux (chevaux, par ex, souvent maltraités par des propriétaires dépassés) sont parfaitement capables de survivre seuls, en se nourrissant sur le terrain. Bien sûr, avec une espérance de vie certainement écourtée, et bien sûr, avec des dégâts réels sur la faune avicole (ornithologue amatrice, je suis particulièrement sensible au problème ...mais les chats régulent aussi les populations de rongeurs, c'est même pour cela qu'ils ont été acclimatés sous nos latitudes ); je veux juste faire remarquer que les chats adultes n'ont pas demandé à être recueillis par les SPA (surtout pour y être euthanasiés ... ) et que leur dangerosité pour l'homme est limitée !
3- Il est absurde de prôner la stérilisation de tous les chats, ce qui fera fleurir le commerce des chats dits "de race", qui en réalité sont souvent des mutations dégénérées et donc plus fragiles, de surcroît sottement standardisées. Je veux pouvoir continuer à croiser (à tous les sens du terme ...)des chats de gouttière. Tous les chats (à une exception, décevante !)que j'ai eus étaient des chats "de hasard", qui m'ont adoptée (et que je n'ai jamais laissés se multiplier) .

4- Ce qui est à mon sens souhaitable :
° encourager par tous les moyens (crédit d'impôt, pourquoi pas ? il y en a de moins justifiés ...) les "propriétaires " de chats à les faire stériliser
° obliger les municipalités à passer des conventions avec les vétérinaires pour des campagnes régulières de stérilisation des chats "errants" de leurs communes, tout en dissuadant les "bonnes âmes" citadines de "recueillir" des chats adultes si c'est juste pour les porter aux SPA qui n'en ont que faire et ont le cas échéant des logiques de gestion douteuses (la SPA locale m'a par ex. demandé de prendre en pension une chatte affaiblie saisie dans un élevage, à qui on avait laissé des chatons qu'elle n'était manifestement pas en état de nourrir...Tout ça parce que la chatte était de race et que ladite SPA espérait mieux placer- ou vendre ?- les chatons, dont un seul a survécu, je crois.)

Ccl. Reformulez clairement cette pétition, et je verrai à la signer !

Doduski
25/09/2017 - 15:59:31

Tout à fait d'accord pour la stérilisation des chats errants!
Seul moyen d'éviter la prolifération et son lot de misère.
Depuis + de 20 ans nous essayons de faire comprendre cela aux Elus aveec bien peu de retour!

Plagnol Anne
25/09/2017 - 15:54:36

VOUS AVEZ DES QUESTIONS sur la STERILISATION OBLIGAOIRE, voila des réponses

http://www.gaia.be/fr/actualite/pour-sterilisation-obligatoire-des-chats  

Jacqueline RAYNAUD
25/09/2017 - 15:52:40

une solution raisonnable me semble de négocier un prix plus abordable pour la stérilisation des chat par leur propriétaire. je ne signerais pas la pétition qu me semble excessive et, je suis herseuse de savoir qu'il y ait une mobilisation pou chercher les solutions ... pour le meilleur es chats et des habitants qui subissent, eux aussi, les désagréments d'une prolifération. J'ai des chants, j’aime les chats et je n'en peux plus payer les prix trop importants pur la stérilisation.
merci pour votre travail
rada

rada
25/09/2017 - 15:50:16

LA BELGIQUE vient de voter cette loi grace au Ministre du BIEN ETRE ANIMAL. je reprends donc les arguments de GAIA

''A terme, est-ce que le plan stérilisation obligatoire ne signifie pas la disparition du chat européen?


Bien sûr que non. Le but est simplement d’obtenir un équilibre entre les naissances et les personnes capables de détenir des chats dans de bonnes conditions. L’égoïsme et l’avarice de nombreux propriétaires ont généré un trop-plein qu’il va maintenant falloir résorber. De ce constat est né le plan quinquennal.



La reproduction d’un chat demeurera autorisée pour les propriétaires qui en feront la demande, et il y aura donc des chats aussi longtemps qu’il y aura des volontaires pour en adopter.
La différence sera une nouvelle symétrie entre les deux catégories. Elle résoudra à la source les problèmes d’abandon, d’errance, mais aussi de maltraitance, puisque le chat surabondant et non identifié est une proie facile dont la disparition passe souvent inaperçue. Moins fréquent, le chat sera plus aimé et mieux défendu.



Refuser la stérilisation du chat, c’est se faire complice du génocide en cours et rejeter une révolution qui pourrait changer le monde afin de le rendre meilleur pour tous. La quantité s’oppose à la qualité ici comme ailleurs: la surpopulation signifie une existence médiocre et une vulnérabilité accrue pour la plupart de nos chats. Leur reproduction n’est pas un bienfait en soi: elle ne se justifie qu’à travers des critères minimum de bien-être, non seulement au niveau de l’individu, mais également au niveau de l’espèce dans son entièreté.




Jacqueline RAYNAUD
25/09/2017 - 15:41:07

Nous sommes une petite association, nous nous dévouons pour tous ces chats abandonnés, affamés, méprisés. Nous avons à déplorer tant d'animaux martyrisés, sauvagement tués.
Il n'est qu'une seule voie pour mener à la solution que nous espérons tant, c'est celle de la stérilisation à grande échelle.
Nous offrons, notre temps, nos petites ressources financières, que les pouvoirs publics, les élus, votent à présent la Loi qui nous redonnera un peu d'espoir.

Isabelle Blanchemain
25/09/2017 - 14:44:25

tout à fait d'accord sur le fait de stériliser les chats "errants", leur vie est faite en majorité de misères, maladies, et cibles de la cruauté humaine. Et que les propriétaires de chats non stérilisés s'engagent à s'occuper des chatons, trop facile de s'indigner sur "il faut laisser faire la nature" et laisser les autres s'occuper des chatons laissés à l'abandon et bien souvent malades (sans compter les adultes quand ils ont besoin de soin). Je suis bien placé pour le savoir, m'occupant de chats libres depuis plus de 40 ans!

Leblond Jean-Michel
25/09/2017 - 14:15:58

Je rejoins tout à fait Jacqueline sur ce point de vue. Je m'occupe moi-même de chats errants et autres dans ma région.

Jamais les refuges et associations de notre coin n'ont connu une telle misère sur les chats. On pourrait croire que l'humanité s'améliore et considère mieux les animaux, mais il en est tout autre sur le terrain...

L'urgence du contôle des naissances est impératif. D'ailleurs même si cette loi était votée, il faudra de nombreuses années avant que les propriétaires obtempérent. L'identification est obligatoire depuis 2015 et l'écrasante majorité des chats abandonnés ne sont pas identifiés. Qui vérifie l'application des lois ? Qui amendent les propriétaires maltraitants ?

Il faut frapper fort pour endiguer cette situation. En Belgique la Wallonie a compris que c'était la seule solution.

Très cordialement,

Christine

Christine
25/09/2017 - 13:57:23

Lorsque je lis que tuer un chat devrait être considéré comme un meurtre où "la misère effroyable du monde des chats"
Quels termes devraient-on utiliser pour parler des vingt milles enfants qui meurent de faim chaque jour, soit plus de 7millions par ans dans l'indifférence générale. Vingt mille morts et combien d'enfants qui ne mourront pas mais dont cerveau sera définitivement atrophié par la privation de nourriture?
Y a t-il un signataire de cette pétition qui donne l'équivalent de ce qu'il dépense pour ses chats aux associations humanitaires qui luttent contre la faim et la misère des humains?
Jean

jean
25/09/2017 - 13:52:16


Votre réflexion est celle de 5% d 'individus qui ignorent la misère effroyable du monde des chats, et en conséquence celle des refuges qui sauvent, soignent , capturent, stérilisent et essaient de continuer.

Vous imaginez bien qu 'il est IMPOSSIBLE de capturer TOUS LES CHATS de FRANCE, ceux des particuliers qui ne voudront pas, ceux des campagnes, ceux des montagnes , ces chats là qui représentent des millions continueront à se reproduire à profusion.
Nous misons sur une stérilisation en France de 50% de la population féline et nous serons heureux de ce chiffre, ce sera autant de chats non noyés, non torturés et qui ne connaitront pas une vie effroyable et autant de chats qui ne seront pas tués dans les refuges, le chiffre que nous avons donné correspond à celui du plus grand tueur d animaux, la SAKPA
IL convient de le multiplier à l infini.

nous ne sommes pas extrémistes, cette demande est la SEULE solution pour réduire la misère et bien sur cette opération sera faite pour un temps donné, 4 à 5 ans environ, le temps de réguler la population de chats.

Soyez sans crainte, il y aura toujours des chatons à foison, à donner, à jeter, à noyer..ils seront simplement moins nombreux

jacqueline

collectif CHATS 100% stérilisation obligatoire
25/09/2017 - 13:25:37

C'est tout à fait possible! Je fais des stérilisations depuis 20 ans dans mon village et ailleurs; cela profite à tout le monde, les minous vivent mieux et les habitants sont contents! Bien sûr, il y a toujours des récalcitrants, des gens qui ne veulent rien entendre, qui critiquent tout...des gens qui pensent que si on s'occupe des animaux, on ne s'occupe pas des humains...etc...
Certes, les chats ne se reproduiront pas; il y en aura donc moins, mais il y en a toujours qui arrivent d'on ne sait où, pour manger les souris de Marie-Pierre!

marie-danielle petit
25/09/2017 - 13:22:41

Ma question est la suivante:si tous les chats sont stérilisés (100%) qu'advient-il de l'espèce? qui décide de la possibilité pour une chatte domestique d'avoir ou non une portée? Il me semble qu'il manque quelque chose dans cette action. Quelqu'un responsable de cette cyber-action peut-il me répondre?

Manuelle
25/09/2017 - 12:59:44


C'est tellement plus simple pour des élus,d'éradiquer la population féline,en catimini .Beaucoup de véto sont prêts,à faire un gros effort financier pour aider les communes à stériliser les chats errants,apparemment,pas de réactions positives des élus...Individuellement,je "trappe" les chats errants avec le concours de la S.P . de Tourcoing,ils sont stérilisés et identifiés en tant que "chat libre",donc en principe "protégés" des "rafles" de la L.PA.(celle de Lille n'étant pas la pire,je tiens à le préciser!).---Je fais appel également à l' Ecole du chat qui fait un boulot extraordinaire pour mettre à l'adoption des chats abandonnés (d'ailleurs, au passage,je tiens à remercier Guislaine pour sa diligence à répondre en ce sens derniérement,grâce à elle,une petite chatte tricolore a pu être adoptée ce week-end )--- Les chats ont un statut particulier,ne l'oublions pas,en effet,ils peuvent déambuler à leur guise et là où ils souhaitent se déplacer,n'en déplaise à leurs ennemis!!!!

speedycharline
25/09/2017 - 12:05:43

J'ai signé pour demander une loi encadrant la reproduction anarchique des chats pas pour demander l'éradication des chats, prédateurs indispensables des rongeurs !
Après une invasion de rats et de souris dans la maison j'ai nourri, stérilisé et accueilli une douzaine de chats errants. Avec une aide de la Fondation Brigitte Bardot et des bénévoles, le maire de la commune a pris la décision d'inciter à la stérilisation. C'est possible ! Il faut le faire

salicorne
25/09/2017 - 11:32:45

Bonjour, j'ai un probleme avec cette Cyberaction N° 933: ENSEMBLE sauvons le PEUPLE CHATS, il est en grand DANGER !
nous habitons a la campagne et les chats sont errants mais indispensables. quand nous sommes arrivés il y a avait une 20taine de chats mais pas de souris et une voisine bien intentionnée a appelé la SPA sans rien nous dire. bilan notre ferme et celle de nos voisins n'avaient plus de chat mais ete envahies de souris (comment aller dans les granges pour les tuer? la mort aux rats? beurk) et les champs aussi envahis avec des vraies consequences pour l'agriculteur....
ensuite si les chats sont sterilisés, pour en avoir on devra les payer!!! encore de la marchandisation du vivant. Et si certains vont s'enrichir, les gens vont s'appauvrir.
je ne signerais par et je trouve que ce n'est pas une solution responsable.
cordialement

Marie Pierre
25/09/2017 - 11:31:36

La classe politique a maintes fois demontrée qu'elle avait quasiment autant de mepris pour les citoyens, qu'elle en a vis a vis de l'espèce animale
Pour gérer correctement un pays , une société, il n'est absolument pas nécessaire d'appartenir à un parti politique, il faut continuer dans la voie de l'éradication des partis politique de tout bord
La STERILISATION de tous les chats errants doit être pris en charge par la société pour limiter la souffrance animale^
Le moyen ou une solution pour cela pourra être obtenu
et compensé,en supprimant toute subvention de l'etat aux partis politique

Alain Begon
25/09/2017 - 11:28:29

La seule solution que je vois pour concilier stérilisation obligatoire (indispensable!) et conservation des races de chats ordinaires est de confier la reproduction de ceux-ci aux associations de protection animale, qui réguleront le nombre en fonction des demandes d'adoption. Ce serait d'ailleurs un bon moyen d'éviter les coups de cœur irresponsables suivis d'abandons.

Hélène
25/09/2017 - 11:14:47

Vous demandez "une loi rendant obligatoire la stérilisation de tous les chats errants et domestiques", vous vous rendez compte ?

Vous appelez à un génocide !

Jamais je ne signerais pareille ignominie.

Armand
25/09/2017 - 11:04:29

L'euthanasie systématique et à grande échelle sur des animauX sains est inacceptable. Les associations, les refuges sont saturés, submergés et souvent au bord de la faillite. Les mairies les subventionnent de moins en moins ou pas du tout ce qui démontre l'inconscience et l'insensibilité des élus alors que la France est le pays qui compte le plus d'animaux de comagnie, chats en tête. Nourrissant et soignant des chats SDF -à mes frais- depuis nombre d'années, je suis convaincue de la nécessité de la stérilisation qui évite prolifération, bagarres mais aussi transmission de maladie telle le FIV. Toutefois, il ne faut pas que cette mesure qui semble de bon sens amène la disparition -l'éradication- du chat européen au profit d'espèces plus "commerciales" ou "à la mode". On dit à juste titre que "l'enfer est pavé de bonnes intentions". Donc "de la mesure avant toute chose" et des lois réprimant et condamnant sévèrement les maîtres qui ne soignent pas ou ne stérilisent pas leur-s chat-s et des condamnations pénales exemplaires pour les tortionnaires de animaux dont le meurtre doit être assimilé à un homicide. Ne s'agit-il pas d'un être doué de sensibilité? Alors pourquoi refuser le suicide assisté à ceux qui le réclament et tuer sans état d'âme des milliers d'animaux?

Mireille
25/09/2017 - 11:01:26

supprimer ces chats libère un territoire
d'où au fil du temps il se rtemplira à nouveau par d'autres chats,puisque absents pour leur interdire ce territoire ! les mairies peuvent passer un accord avec des vétérinaires d'accord pour prix préférentiels sur une période à définir

deanna martin
25/09/2017 - 10:58:31

Sauvegarder ces animaux si attachants me paraît un devoir, les actes barbares envers eux doivent être sévèrement réprimés en outre.

Bernadette MORA
25/09/2017 - 10:45:34

Je comprends bien l’intérêt d'une stérilisation massive des chats errants et d'une incitation fiscale pour les particuliers. Je viens moi même d'adopter un chaton que je compte bien faire stériliser à 6 mois.
Cependant si ce texte de loi était voté et appliqué intégralement, alors seuls les chats LOOF pourraient continuer à se reproduire, ce qui ne me parait pas du tout souhaitable ! Il ne deviendrait plus possible d'avoir un chat non LOOF, puisqu'il n'en naitrait plus.
Je ne peux pas signer pour une proposition aussi extrémiste et qui semble compromettre à terme la survie des chats ordinaires.

Véronique Jourde
25/09/2017 - 10:24:46

En supposant qu'on arrive au résultat escompté, cela signifierait l'extinction des chats communs, au profit des chats "de race",ce qui ne serait pas acceptable non plus.
Et lorsqu'on voudrait adopter un ou des chats, après le décès du/des sien(s), il faudrait obligatoirement aller dans un élevage ?!
Votre solution pose également le problème des contrôles d'une part, et d'autre part celui des "assassinats sauvages" par des propriétaires (assez nombreux, je le crains) refusant de payer une stérilisation, même à prix réduit.
Problème complexe...

masoudan
25/09/2017 - 10:21:03

Personnellement je préconise l'obligation d'un puçage obligatoire pour tous les animaux de compagnie avec nom et adresse du possédant . Cette mesure permettra de réduire l'abandon volontaire , la restitution d'un animal retrouvé à son possédant , y compris des amendes aux récidivistes de l'abandon . Seule la responsabilité financière est en mesure de sensibiliser efficacement à la prise en charge d'un animal .

serge Schwindenhammer
25/09/2017 - 10:20:11

Cette loi devrait être faite depuis des décennies. Les refuges et bénévoles continueront à ratisser de l'eau tant qu'on n'aura pas des mesures logiques
Amitiés

samson
25/09/2017 - 10:10:38

D'autant que les chats sont extrêmement préjudiciables à la biodiversité des jardins (passereaux, petits mammifères).

Une étude avait été lancée en 2015 par le Museum National d'Histoire Naturel (http://www.mnhn.fr/fr/participez/actualites/chat-domestique-biodiversite-lancement-grande-enquete-participative)   mais pas de nouvelle depuis sur les résultats...

François
25/09/2017 - 09:46:31

Non, non, et non !!!

moi
25/09/2017 - 09:45:39

Est ce que ça veut dire que seuls les animaux avec pedigree peuvent se reproduire ?

Céline Hégron
23/09/2017 - 19:21:21

Le code rural et de la pêche maritime est ainsi modifié :
Après Le III de l'Art. L. 214-6-2 il est inséré le IV suivant:
« L'activité d'élevage ne peut concerner les chats non-inscrits au livre généalogique reconnu par le ministre chargé de l'agriculture qui doivent être stérilisés par les propriétaires professionnels comme particuliers, sauf dérogation tenant à l'état de santé particulier de l'animal établie par certificat vétérinaire.
Un décret précise les conditions d'éligibilité à l'aide à la stérilisation pour les foyers aux ressources modestes, son financement et la tarification plafonnée de ces opérations chez les vétérinaires. »
Article 2
Le code pénal est ainsi modifié :
Après le 3ème alinéa de l'article R654-1, il est inséré un nouvel alinéa ainsi rédigé :
« Est assimilé à un mauvais traitement le fait de ne pas stériliser un animal domestique de type chat âgé de plus de 6 mois et non inscrit au livre généalogique reconnu par le ministre chargé de l'agriculture, lorsque son propriétaire ne dispose pas d'un certificat vétérinaire dérogatoire. »

Céline Hégron
23/09/2017 - 19:20:00

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !