actualité écologie

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Les 10 jours verts Transacteurs

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

La Terre vue depuis l’espace

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

OPÉRATION

victoire pour Gabriel Dufils

Journal des Bonnes Nouvelles

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide

  #Forêt   #biodiversité



Cyberaction N° 1047: En Marche pour la Forêt

Bien qu’elles jouent un rôle essentiel et avéré dans la protection de la qualité de l’eau, du sol, du climat, de la biodiversité, nos forêts publiques françaises, qui couvrent 4,6 millions d’hectares, sont de plus en plus soumises à la loi du marché et considérées comme de simples usines à bois.
Une Marche pour la Forêt, dont le but est d’alerter les citoyens sur les dangers d’une gestion productiviste de notre patrimoine forestier, a lieu en ce moment en France métropolitaine.

[ 4 199 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 05 octobre 2018

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Ministre de l’Agriculture, Ministre de la Transition écologique solidaire | à votre député
En soutien à Marche pour la forêt

Plus d'infos

forêt marcheDes forestiers de l’Office National des Forêts, des associatifs, de simples citoyens, marchent et marcheront ensemble suivant quatre parcours, ce mois d’octobre, pour converger vers la forêt de Tronçais à Cérilly dans l’Allier où se tiendra un grand rassemblement le 25/10 prochain.
Les quatre parcours empruntés :
Mulhouse-Tronçais Perpignan-Tronçais
Strasbourg-Tronçais Valence-Tronçais

Une manifestation pacifique à l’initiative de salariés ONF qui souhaitent défendre une gestion raisonnée (ou raisonnable…) de notre patrimoine forestier, plus respectueuse des écosystèmes, et qui s’opposent à la « marchandisation » des forêts menant à une surexploitation de la ressource.
Ainsi pour l’ensemble de la forêt française, la récolte annuelle prévue d’ici à 2020 est de 80 millions de mètres cubes alors que l’accroissement de la « matière bois » produit par la croissance des arbres sur une période donnée, est plus proche des 90 millions de m3 (période de référence : 2006-2014) que des 103 millions avancés lors de la COP 21.
(Données IGN https://inventaire-forestier.ign.fr/IMG/pdf/170118_production.pdf   )
(Pourquoi cette marche : https://marche-pour-la-foret.webnode.fr/_files/200000051-c60f1c70a4/Pourquoi%20cette%20marche.pdf   )

Les « marcheurs » ONF dénoncent également la dégradation de leurs conditions de travail, les coupes claires dans les effectifs (passés de 15000 à 9000 employés) ces trente dernières années, de même que la privatisation croissante au sein de cet établissement public.
Performance et rentabilité immédiate sont devenues les maîtres mots dans des activités professionnelles qui affectent un milieu vivant et requièrent une vision à long terme. Cherchez l’erreur !

Pour plus de renseignements sur la Marche, vous pouvez consulter :
https://www.bastamag.net/Les-salaries-de-l-ONF-veulent-lancer-un-mouvement-contre-la-marchandisation-des  
https://marche-pour-la-foret.webnode.fr/_files/200000669-57ff958fa9/9-85494948515752575748575748481075270.pdf  

Des infos sur les itinéraires et un formulaire d’inscription (si vous souhaitez prendre part à la marche ou héberger des marcheurs) sont disponibles à cette adresse :
https://marche-pour-la-foret.webnode.fr/  

Enfin, pour celles et ceux qui ne peuvent pas participer à la marche mais qui souhaitent manifester leur soutien, un cinquième itinéraire est possible : la voie de la Cyberaction !
Cyberaction préparée par Francine P après avoir accompagné les marcheurs : un grand merci à elle de votre part à toutes et tous.

Exemple la Forêt au Col du Mont Jean (90)
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=4317  

Pour les propositions d'hébergement, en fonction des parcours :
https://marche-pour-la-foret.webnode.fr/parcours-proposes/  
il faut s'inscrire sur le site à la rubrique "je veux participer":
https://marche-pour-la-foret.webnode.fr/formulaire-hebergeurs/  

Les articles de presse et médias sont sur notre site à la rubrique "du côté des médias":
https://marche-pour-la-foret.webnode.fr/la-presse-en-parle/  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à cab-presse.agriculture@agriculture.gouv.fr | michele.Pappalardo@ecologique-solidaire.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : En Marche pour la Forêt
  • Message : Monsieur le Ministre,
    La forêt publique, notre bien commun, est menacée.
    Malgré son rôle protecteur essentiel pour la qualité de l’eau, des sols, la régulation du climat, la préservation de la biodiversité, elle est de plus en plus considérée comme une unité de production de bois soumise aux appétits de l’industrie et des lobbies financiers.
    C’est pourquoi, je me joins aux participants de la Marche pour la Forêt pour dénoncer cette dérive et réclamer une gestion durable des forêts respectueuse des hommes et des écosystèmes.
    Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes salutations citoyennes.

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre député.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

98 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Jusqu'au 5 janvier 2020, au théâtre de la Reine Blanche,à Paris :
"L'Entrée en Résistance", un spectacle qui parle de la souffrance au travail des forestiers de l'ONF.
Pour plus d'infos, voir à
http://theatredublog.unblog.fr/2019/12/01/lentree-en-resistance-de-et-par-jean-pierre-bodin-alexandrine-brisson-et-christophe-dejours/  
A ce sujet également, une critique de Jean-Luc Porquet dans le Canard enchaîné du 4 décembre 2019 dont je ne peux me priver de vous transmettre un extrait :
"Devant ces écrans, Jean-Pierre Bodin, comédien. Il incarne un forestier. Lequel dit son métier, ses bonheurs, sa fierté : ces arbres, cette forêt publique, son "triage", ce territoire sur lequel il doit veiller sont le produit d'une longue histoire. Son rôle est de le transmettre à ses enfants et petits-enfants : aux générations futures. Pourquoi tant de souffrance, alors, dans cette profession qui devrait n'apporter que joies profondes, conviction d'être utile à l'homme et au vivant ? A cause de ceux qui décrètent qu'il faut rentabiliser les forêts. Obéir à la loi du chiffre. "Il faut doubler le cubage !" Jean-Luc Porquet, dans "Le Théâtre" en page 7.

Toute une réalité exprimée en quelques lignes. Encore une fois : Chapeau bas pour MONSIEUR Porquet et … MERCI !

Frawald
11/12/2019 - 06:37:03

L'auto-gestion d'une vraie forêt ou comment et pourquoi favoriser la biodiversité dans les parcelles forestières.
Une vidéo du CNPF, Centre National de la Propriété Forestière, établissement public en charge du développement durable des forêts privées.

https://youtu.be/Zi1Qg9euWbI  

Entre autres sujets, y sont évoqués les rôles bénéfiques du lierre, de la ronce, du bois mort, du mélange des essences, des milieux naturels associés à la forêt.
A voir absolument !
PS : Avis aux forestiers vosgiens et jurassiens : Un Pic noir peut se "becqueter" 2000 scolytes par jour… Stop au traitement à l'insecticide des grumes en pleine forêt. Favorisez plutôt l'installation des pics dans vos parcelles en laissant de vieux arbres sur pied.

Frawald
29/11/2019 - 05:50:48

pour une sylviculture éclairée, qui lutte contre les conséquences catastrophiques à court et long terme.

vermot Simone
27/11/2019 - 10:23:59

Report du FORUM "Forêt et Sylviculture" annulé au mois de novembre pour intempéries

Dimanche 1er décembre de 11h à 12h30 à Préchac, salle Saint-Pierre
Dans le cadre du Joyeux Marché

Forum sur la forêt et la sylviculture
Pesticides en forêt, industrialisation des pratiques forestières, .... une autre sylviculture est-elle possible ?

Denise Cassou, présidente de Landes Environnement Attitude: des pesticides dans la forêt ?
Eric Castex, gestionnaire forestier, membre de prosilva Sud-Ouest: Sylviculture naturelle et continue Pro Silva
Pascal Seguin : présentation du Groupement Forestier Uzestois (GFU), outil de préservation de parcelles dont la gestion favorise la biodiversité.
Questions / Réponses avec le public.

Stands: associations et scieries mobiles



Dans le Morvan,, des citoyens, des élus, des forestiers, des associations se mobilisent contre l'industrialisation à marche forcée de la forêt:

https://www.canopee-asso.org/une-action-geante-pour-denoncer-les-coupes-rases-dans-le-morvan/  
17 novembre 2019
Une action géante pour dénoncer les coupes rases dans le Morvan

Aujourd’hui, 550 personnes se sont réunies sur une parcelle de forêt privée à Dun-les-Places, récemment défrichée, pour dénoncer les coupes rases dans le Morvan. Vu du ciel, ils ont formé un STOP géant.
(C’est la coopérative forestière Unisylva, adhérente au label PEFC, qui a réalisée cette coupe rase: l’ensemble des bois sont donc « certifiés » être issus d’une gestion durable des forêts.
Les arbres ont tous été débités en rondins de 2m à destination de la trituration.)

Depuis une dizaine d’années, les coupes rases se multiplient et entrainent une disparition des forêts naturelles de feuillus (chênes, hêtres…) au profit de monocultures de douglas. Ces pratiques entrainent une transformation des paysages, une dégradation des sols, une érosion de la biodiversité et affaiblissent la capacité de stockage de carbone des écosystèmes forestiers.

Pour Sylvain Angerand, coordinateur de Canopée : « Ce qui se passe aujourd’hui dans le Morvan est une alerte pour l’avenir des forêts. Partout en France, de plus en plus de citoyens, d’associations et surtout de forestiers refusent cette industrialisation de la forêt. Cette action marque le lancement d’une campagne nationale pour mettre fin aux coupes rases ».

Face à ce phénomène, la contestation citoyenne est de plus en plus forte. Dans le cadre de la révision de la charte du Parc naturel régional du Morvan, les élus locaux se sont engagés dans un bras de fer avec l’État pour tenter de réguler ces pratiques.

Aujourd’hui, 550 personnes se sont réunies sur une parcelle de forêt privée à Dun-les-Places, récemment défrichée, pour dénoncer les coupes rases dans le Morvan. Vu du ciel, ils ont formé un STOP géant.

Depuis une dizaine d’années, les coupes rases se multiplient et entrainent une disparition des forêts naturelles de feuillus (chênes, hêtres…) au profit de monocultures de douglas. Ces pratiques entrainent une transformation des paysages, une dégradation des sols, une érosion de la biodiversité et affaiblissent la capacité de stockage de carbone des écosystèmes forestiers.

Pour Sylvain Angerand, coordinateur de Canopée : « Ce qui se passe aujourd’hui dans le Morvan est une alerte pour l’avenir des forêts. Partout en France, de plus en plus de citoyens, d’associations et surtout de forestiers refusent cette industrialisation de la forêt. Cette action marque le lancement d’une campagne nationale pour mettre fin aux coupes rases ».

Face à ce phénomène, la contestation citoyenne est de plus en plus forte. Dans le cadre de la révision de la charte du Parc naturel régional du Morvan, les élus locaux se sont engagés dans un bras de fer avec l’État pour tenter de réguler ces pratiques.

Au nom d’une commission d’enquête parlementaire et citoyenne sur les forêts, la députée Mathilde Panot a participé à cette action ainsi qu’à une visite de terrain et à une audition des acteurs locaux sur les forêts au café associatif « Le Carrouège » à Vauclaix le samedi 16 novembre 2019.

Plus de 18 000 personnes, soutenues par 28 associations nationales et locales, ont interpellé par une pétition Mme Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique pour lui demander de mettre en ½uvre des actions rapides, et de faire évoluer le droit forestier pour mieux prendre en compte les attentes des citoyens.

Des demandes qui sont, pour l’instant, sans réponse.
Revue de médias
Reportage de France 3 Bourgogne

Reportage de Libération: « Dans le Morvan, une manifestation pour «poser la question du futur» des forêts ».

Reportage de France Bleu: « Plus de 500 personnes dénoncent les coupes rases dans le Morvan ».

Article du Parisien: « Une pétition contre «le massacre à la tronçonneuse» dans les forêts françaises« .

Article de Reporterre: « 500 manifestants dans le Morvan contre les coupes rases en forêt ».

Article et reportage photo de l’Yonne Républicaine: « Non aux coupes rases » : environ 500 personnes mobilisées ce dimanche dans le Morvan ».

Article du Journal du Centre: « Coupes rases d’arbres : la présidente de la commission d’enquête parlementaire et citoyenne en mission dans le Morvan ».
C’est la coopérative forestière Unisylva, adhérente au label PEFC, qui a réalisée cette coupe rase: l’ensemble des bois sont donc « certifiés » être issus d’une gestion durable des forêts.
Les arbres ont tous été débités en rondins de 2m à destination de la trituration.

Alain UGUEN
26/11/2019 - 10:53:20

Dans le Morvan, une manifestation pour «poser la question du futur» des forêts
https://www.liberation.fr/france/2019/11/17/dans-le-morvan-une-manifestation-pour-poser-la-question-du-futur-des-forets_1763923?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR3Hre0yYT7sqV6PN6KyUkD2J_jtRntINPFBWE4T8RErTfNHaKeWXls9PfI#Echobox=1574015064  

Le combat se déplace donc sur le terrain politique. Les participants ont d’ailleurs pu compter sur le soutien de la députée de La France insoumise (LFI) Mathilde Panot, présente à l’action. L’élue a pris la tête début novembre d’une commission d’enquête parlementaire et citoyenne sur le sujet et ne cache pas ses ambitions : «On peut inscrire dans la loi l’interdiction des coupes rases et décider démocratiquement de ce qu’on veut faire de nos forêts.» Et le gouvernement semble prendre lui aussi la question au sérieux. L'exécutif a chargé la députée LREM Anne-Laure Cattelot d’établir une feuille de route et des propositions sur la politique de la forêt à l’échelle nationale. l’élue du Nord n’a pas été choisie au hasard : en fin d’année dernière, elle dénonçait elle aussi la surexploitation de la forêt de Mormal, dans l'Avesnois, et appelait à interdire les coupes rases

Alain UGUEN
18/11/2019 - 11:45:35

"Alerte forêt publique", un message vidéo pour mobiliser les citoyens :
https://youtu.be/rVylTKBwVJY  

Frawald
15/11/2019 - 21:46:58

Chez nous, les gardes forestiers se suicident. En Roumanie, on les assassine.

Il s'appelait Liviu Pop, il avait trente ans et était père de trois enfants.
Garde forestier, militant contre l'exploitation illégale des forêts primaires en Roumanie,
il a été tué avec sa propre arme le 16 octobre dernier à proximité d'une exploitation forestière illégale.
Les principaux suspects ont été libérés sans être inculpés. Parmi eux, le neveu du procureur en chef d'une ville voisine.
Depuis 2014, la Régie nationale des forêts (Romsilva) déplore 185 agressions contre son personnel, dont six mortelles.
Depuis une décennie, les forêts primaires de Roumanie ont diminué de moitié, menacées par l'exploitation illégale du bois, notamment pour la confection de pellets à destination d'autres pays d'Europe.
Le 3 novembre prochain, une Marche pour les forêts aura lieu à Bucarest en soutien aux gardes forestiers assassinés par la mafia du bois roumaine.
Les marcheurs/marcheuses pour la Forêt française expriment toute leur solidarité et leurs condoléances à leurs ami(e)s de Roumanie !

Pour info :
https://www.ouest-france.fr/europe/roumanie/roumanie-deux-gardes-forestiers-tues-pour-avoir-voulu-sauver-la-foret-6580859  
https://reporterre.net/Un-garde-forestier-assasine-en-Roumanie  

Frawald
01/11/2019 - 08:53:06

nE
SCIONS PAS LA BRANCHE SUR LAQUELLE EST ASIS NOTRE
SECULAIRE BIODIVERSITé .

BERBAIN
21/10/2019 - 22:36:58



un immense soutien à "collectif SOS Forêt France",
ne pouvant participer sur place,
merci à tous!

monde
21/10/2019 - 14:24:17

Le collectif SOS Forêt France vous invite à une soirée-débat à Paris (Bourse du travail, rue du Château d'eau, 75010) dans la soirée du 25 octobre, et une marche citoyenne pour la forêt à Fontainebleau le 26 octobre.

Tous les détails et explications ici :
http://sosforetfrance.org/index.php/assises-infos-pratiques/  

Alain UGUEN
18/10/2019 - 15:03:34

Planter 900 millions d'hectares d'arbres, la solution contre le réchauffement climatique ?

https://fr.euronews.com/2019/07/05/planter-900-millions-d-hectares-d-arbres-la-solution-contre-le-rechauffement-climatique  

Frawald
17/07/2019 - 08:16:26

J'ai assisté il y a environ 15 ans à la réduction drastique des gardes forestiers et à la vente des maisons forestières. J'ai vu l'année passée des hectares entiers de forêts domaniales rasées, ce que je n'avais vu que lors de tempêtes ou de tornades. Ce qui se passe pour les forêts en France est un processus de même nature que celui du pillage des forêts en Amazonie, en Afrique, en Asie, au Canada où les compétences des forestiers, des bucherons, sont laminées par une gestion uniquement financière. Le même processus atteint nos hôpitaux, notre système de santé, nos écoles, nos entreprises. C'est dans la logique d'un système économique financier capitaliste mondial "fascisant" qui agonise et montre les dents.Mais heureusement il y des êtres humains qui ont décidés de résister et de lutter pour notre survie commune. Un livre qui m'a remué les "trippes" : La vie secrète des arbres de Peter WOHLEBEN . Sa lecture nous éclaire sur la nécessaire obligation des forêts et l'abandon de la sylviculture. Il y a va de notre survie à tous. Merci pour toutes celles et ceux qui luttent.

jpb
05/07/2019 - 00:34:16

Le Canard Enchaîné n'ayant pas de diffusion sur le net, je ne peux que recommander la lecture de l'article de Jean-Luc PORQUET : " L'arbre qui gâche la forêt" en page 5 du Canard du 17 avril 2019.
http://snupfen.org/IMG/pdf/le_canard_enchaine_17_04_19.pdf  

PS : Jean-Luc PORQUET, merci, merci du fond du coeur !

Frawald
18/04/2019 - 17:31:21

 Les forêts naturelles stockent 40 fois plus de carbone que les plantations 
https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/foret-biodiversite-forets-naturelles-atout-rechauffement-climatique-67940/  

Alain UGUEN
12/04/2019 - 15:07:05

Bonjour à toutes et tous,

Quelques liens supplémentaires pour vous permettre d'en savoir plus.

1.La forêt sacrifiée au nom de la rentabilité :
https://reporterre.net/Foret-au-nom-de-l-economie-on-detruit-un-capital-naturel  

2.Les Chinois sont-ils en train de piller la forêt française ?
Deux avis divergents :
https://youtu.be/_3IXHDJo8uU  

https://reporterre.net/Non-la-Chine-ne-pille-pas-la-foret-francaise  

3.Des précisions sur les difficultés financières de l'ONF :
https://www.capital.fr/economie-politique/pourquoi-loffice-national-des-forets-est-au-bord-de-la-faillite-1324279  

Dans cet article de Capital,un paragraphe m'a particulièrement alarmée :
"L’Etat réfléchit de son côté au statut des forêts domaniales. «Il est question de les privatiser», affirme Gilles Van Peteghem. Une des solutions pourrait être de les vendre à la Caisse des dépôts, dont l’une des filiales gère déjà des forêts privées. Si ce projet voyait le jour, c’en serait fini non seulement de l’ONF, mais aussi de la politique forestière telle qu’elle a été imaginée par Louis XIV et Colbert."

Et pourquoi pas vendre les réserves naturelles pendant qu'on y est ?! (ça, c'est moi qui l'ajoute).
Il devient de plus en plus évident que la défense de la nature et la défense d'un service public de qualité sont deux volets d'une même cause : celle des hommes et des femmes qui font passer la vie avant le profit !

Frawald
08/04/2019 - 16:36:17

Amoureux des forêts de la vallée de Chevreuse (78) ouvertes au public et gérées par l'ONF le plus souvent, j'ai bien noté que les exploitations récentes proscrivent les coupes à blanc et maintiennent une certaine diversité des âges du peuplement. Cependant les chantiers laissés par les bucherons missionnés sont de véritables champs de bataille labourés des tranchées laissées par les engins lourds utilisés et ouverts de larges saignées de débardage laissées par ces mêmes engins qui écrasent tout sur leur passage. Les sous bois demeurent ensuite des années obstrués de ces tranchées, de ces saignées et des branchages laissés au sol en tout sens....
Ne pourrait on pas utiliser des moyens mécaniques moins brutaux pour ce genre d'exploitation ?

MJ
09/02/2019 - 09:50:29

Derriere ma maison il y a la forêt dans laquelle je me balade.
Depuis deux mois d'enormes chênes ont été coupés. Ils ont été traînés sur le bord du chemin dans l'attente d'être expédies où ? sans compter la destruction des petites plantations qui les entourent lors des manoeuvres.
A l'heure où il faut sauver la planète pourquoi couper tant d'arbres alors que l'on sait qu'ils sont utiles ?
Cette forêt appartient à la caisse de dépôts et consignations.

eliane bizot
30/01/2019 - 08:34:48

La foret n'est pas qu'une culture d'arbre, elle est aussi un réservoir permettant à l'eau de pénétrer le sol pour être disponible en saison sèche. Les coupes "rentables" à blanc et les monocultures de pins à croissance rapide empêchent de jouer ce rôle essentiel.
Les allemands l'ont compris en protégeant leurs forets autour le Munich par exemple. Sommes-nous plus bêtes qu'eux ?

georges
18/01/2019 - 15:42:35

Rebelote dans le Canard Enchaîné du 14/11/18 : un beau texte de Jean-Luc Porquet à la rubrique Plouf en page 5.
Titre : "Hêtre ou ne pas être"
Y est souligné le grand écart -- façon danseuses de cancan -- entre un discours qui clame que "les forêts sont les amies du climat" et les décisions politiques visant à "transformer l'ONF, qui gère un quart des forêts françaises, en une entreprise qui sacrifie tout à la rentabilité"...
Chapeau bas pour MONSIEUR Porquet, comme d'habitude !

Frawald
16/11/2018 - 08:43:40

@Dienne
Bonjour,
Alain a publié les articles de presse et médias sur le site de Cyberacteurs à la rubrique "du côté des médias":
https://marche-pour-la-foret.webnode.fr/la-presse-en-parle/  
Vous y trouverez les articles et reportages du 25/10/18.
En outre, un article intitulé "Qui gâche la forêt ?" est paru dans le Canard Enchaîné du 07/11/18 (voir à la page 4).

Frawald
10/11/2018 - 13:51:51

nous étions à St Bonnet, de tout cœur avec vous, nous aimerions savoir quand sera diffusée l'émis.Bravo pour votre orgasion

Dienne
07/11/2018 - 15:47:30

Les forêts domaniales de l'Allier sont soumises de plus en plus à une surexploitation dans des conditions lamentables de saccage, de non respect des essences non exploitées et du sol. C'est une honte! A ce rythme, d'ici une vingtaine d'année je pense qu'on ne pourra plus parler de forêt...

un anonyme
03/11/2018 - 21:33:59

Le lien vers le Manifeste de Tronçais ne fonctionne plus (?)
Voici une autre adresse :
https://marche-pour-la-foret.webnode.fr/manifeste-de-troncais/  

Frawald
01/11/2018 - 17:17:34

Bon courage aux marcheurs et merci a eux de lancer l ' alerte car cela est peu connu de la population..j ' ai vu le documentaire " Le temps des forèts " qui parle de l ' exploitation des forèts et de la souffrance des personnels de l O N F (taux de suicides inquiétant et méconnu )

santiago helene
30/10/2018 - 21:18:06

Il est aujourd'hui évident que ce que nous nommons le progrès n'est qu'une longue suite d'erreurs aboutissant à la dégénérescence de nos esprits et à l'agonie de notre planète. Nous avons préféré l'Avoir à l'Être, et des centaines de milliers d'espèces animales et végétales disparaissent, les trois quart de l'humanité sont sous alimenté et le quart restant empoisonné...Tout a une certes une fin mais l'horreur n'a pas de fond...

GS
30/10/2018 - 17:12:21

tout ceci est evident , la societe marche sur la tete .

paillard xavier
28/10/2018 - 09:15:10

A lire et découvrir "La vie secrète des arbres"
par Peter Wolhbeben (allemand).

Poirrier
28/10/2018 - 08:23:08

Quant est-il des achats chinois dans le domaine forestier?
Des terres agricoles sont déjà achetées en France.

poirrier
28/10/2018 - 08:19:10

je suis contente d'avoir participé à une étape (Auxerre/Escamps)de la marche pour la forêt qui est massacrée par les coupes rases de feuillus remplacés par des résineux pour le profit et la production intensive même dans les forêts domaniales.quel désastre pour tous.(le tourisme,la chasse,les sportifs)

Martine
27/10/2018 - 22:34:00

J'y étais

Petauton
27/10/2018 - 10:17:49

En complément "du côté des médias" :

https://actu.orange.fr/france/ce-n-est-pas-une-usine-a-bois-des-forestiers-manifestent-dans-l-allier-contre-l-industrialisation-de-la-foret-francetv-CNT0000017M79Q.html  

L'article contient une photo émouvante qui en dit plus que les mots !

Frawald
27/10/2018 - 09:28:13

Voici le Manifeste de Tronçais présenté à l'issue du Rassemblement du 25/10/18 :

https://marche-pour-la-foret.webnode.fr/_files/200002878-e0df4e1d7c/Manifeste%20de%20Tronçais.pdf  

Il est signé par Raul Monténégro, prix Nobel alternatif 2004, par les grandes associations et ONG telles Greenpeace, FNE, LPO, Agir pour l'Environnement, les Amis de la Terre, Action Nature, le Réseau Alternatives Forestière,... (voir au bas du manifeste pour une liste complète) et par l'intersyndicale ONF.
Ce serait bien que nous, simples citoyens, puissions le signer également. Sans doute des dispositions seront-elles prises dans ce sens par la suite.

Frawald
26/10/2018 - 20:50:35

Si on peut exploiter raisonnablement la forêt il faut la régénérer et lui permettre de se développer. Les arbres sont le poumon de la terre et des régulateurs du climat, il faut arrêter de couper à tout va et sans discernement. Les grandes forêts sont à protéger pour le maintien de la biodiversité.

MENQUET Robert
26/10/2018 - 19:14:05

Trop de massacres dans les forêts d'Ile de France dont la fonction essentielle est l'accueil du public! L'ONF aurait tant à faire pour l'éveil des bénéficiaires de ces poumons à oxygène!

Michel Gauvry
26/10/2018 - 17:49:43

Le profit ne va pas de pair avec la conservation d'une forêt jardinee de façon reflechie

Papamich89
25/10/2018 - 21:57:15

L'Avenir ^pour nos enfants : une bonne gestion de la forêt est nécessaire.

un anonyme
25/10/2018 - 15:10:34

La marche pour la forêt des agents ONF est arrivée à Cérilly dans l'Allier, ce mercredi
https://www.lamontagne.fr/cerilly/economie/social/2018/10/24/la-marche-pour-la-foret-des-agents-onf-est-arrivee-a-cerilly-dans-l-allier-ce-mercredi_13029451.html  

Alain Uguen
25/10/2018 - 09:43:45

un grand MERCI aux marcheurs et à ceux qui se rassemblent en ce moment à Cerilly pour défendre nos intérêts à tous.

Anne
25/10/2018 - 09:00:48

Du fait du réchauffement climatique et des phénomènes météorologiques extrêmes qui se font de plus en plus fréquents il est urgent d’arrêter l'exploitation commerciale de la forêt et de la sanctuariser pour les générations futures.

Pierre
24/10/2018 - 18:31:55

On a déjà anéanti la forêt linéaire de nos bocages (haies)
Il y a déjà longtemps que nos dirigeants veulent attribuer notre bien commun bien, domaine privé de l'état,à quelques financiers qui ne savent pas ce qu'est l'arbre.
A nos petits enfants il restera des parcs et du beton et bitum pour s'oxygéner.
Sans arbre pas de vie mais il faut de la rentabilité!

dom
23/10/2018 - 09:46:44

En raison que la forêt est toujours convoitée servilement par le genre humain, que le "pas de temps" dans ce "domaine" est bien souvent à plus long terme que celui d'intérêt particulier privé......, je soutiens notablement cette action ponctuelle en faveur du respect de la forêt qui me tient à cœur, et pour laquelle j'ai consacré plus de quarante ans de ma vie.... professionnelle...., à œuvrer en y croyant..., comme d'autres motivés.

Jean LOYER
20/10/2018 - 20:27:40

Voici la réponse à la question de Camille dans son commentaire du 17/10 à 12h27.
Cette réponse m'a été transmise par l'une des intervenantes de l'intersyndicale ONF :

"Les parcours ont été établis d'après les résultats d'une enquête nationale auprès de l'ensemble des adhérents de l'intersyndicale à l'initiative de La Marche. Les itinéraires sont tracés selon les endroits où les gens étaient prêts à se mobiliser. Pour répondre à la question, les territoires non traversés par La Marche pour la Forêt restent concernés par les mêmes problématiques d'industrialisation et de privatisation de leur gestion."

Un ajout personnel :
Je préfère que ma Commune forestière consacre davantage de moyens à des frais de garderie plutôt qu'à un énième rond-point inutile ou à une salle des fêtes surdimensionnée ou encore à la mise en dur des petits chemins ruraux.
Le versement compensateur de l'Etat à l'ONF est de l'argent public bien employé contrairement à tous les fonds perdus dans de Grands Projets Inutiles ou aux cadeaux fiscaux accordés à ceux qui n'en ont pas besoin.
Certains secteurs : éducation et culture, santé et environnement (dont la forêt), aussi la défense dans ses missions de sauvetage et sécurisation des personnes, sont au delà de la notion stricte de rentabilité tant les services rendus sont incalculables, dans tous les sens du terme, et tant leur rôle est essentiel à la communauté.

Enfin, je voudrais dire un grand MERCI à toutes celles et ceux qui ont participé, par leurs commentaires et/ou leur signature à cette cyberaction. Les débats de Cyberacteurs sont un îlot de démocratie dans notre pays où cette valeur est en phase descendante. Un remerciement du fond du cœur à Alain pour son implication et son super travail ! Sans oublier une pensée pour Jean ;-)
Si le bus de Montbéliard est maintenu, je serai à Tronçais le 25 prochain.
Peut-être à bientôt,
Francine

Frawald
20/10/2018 - 08:00:41

Bientôt, plus personne ne se souviendra de ce qu'était une forêt et son écosystème ;
déjà les rangées de pylônes -heu pardon douglas- sont considérées par les imbéciles comme de la forêt !
En forêt comme ailleurs, l'industrialisation tue la vie et la liberté.
Thierry

La Bertellerie
19/10/2018 - 20:52:39

J'adhère d'autant plus qu'avec la sécheresse qui sévit depuis cet été, la forêt souffre énormément donc nous nous devons de la protéger et d'en prendre soin encore plus.

MARIET
19/10/2018 - 20:09:49

La foret est un bien trop précieux pour le gaspiller a des projets inutiles et les agents de l'ONF sont bien les seuls compétents pour nous garantir de sont role protecteur

lucette
19/10/2018 - 20:02:20

En tant que Morvandelle , je suis très attachée au massif forestier originel du Morvan (et à toutes les forêts d'ailleurs!), et je refuse de le voir défigurer encore plus par cette gestion capitalistique qui nous emmène au chaos.

Violette
19/10/2018 - 13:33:10

j'ai accompagné la marche ce lundi et ai été agréablement surprise par l'implication et la gentillesse des agents . merci de vous soucier de l'avenir de nos forêts et de ce que nous allons transmettre à nos enfants .Bravo pour votre pédagogie.

Marie noelle
19/10/2018 - 11:54:03

Le Collectif de la Forêt au Duc (Quarré le Tombes 89) et totalement solidaire des organisateurs de la Marche pour la Forêt pour leur combat pour sauver la forêt et la biodiversité.

Patrick TRUCHOT
18/10/2018 - 23:09:59

-une remarque :Je suis impressionné par la qualité d'information de réflexion et d'implication de ces "commentaires" la vraie démocratie existe bien ! si elle pouvait être enfin reconnue et écoutée ..!
- une question : comment se fait il ,
d'apres les lieux de départ des itinéraires de cette grande marche, (chapeau aux organisateurs !), qu'il ne s'exprime aucune mobilisation dans un grand quart nord ouest de la France .Ces territoires riches en forets très anciennes échapperaient ils par miracle au pillage généralisé ? !!
-un souhait : A quand un collectif de protection des Forets de l'Ouest ? réunissant forestiers et société civile .
En attendant ,nous nous trouverons peut-être en covoiturant pour converger dans la foret de Tronçais avant le 25 oct
la prochaine fois, nous marcherons ensemble avec les courageux marcheurs partis dés septembre partis de 3 coins de France
Chapeau pour leur motivation qui nous concerne tous !..
La foret est notre bien commun le plus précieux peut-être
actuellement dans son rçle protecteur naturel de la vie ..

camille
17/10/2018 - 12:27:21

Originaire de Cérilly, d'une famille d'agriculteurs et d'agents de l'ONF, cousin d'un spécialiste de cette forêt, je ne peux qu'adhérer à cette marche :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Virlogeux  

http://www.entreplaineetvolcans.infini.fr/index.php?title=Maurice_Juncker  

Claude Virlogeux-Juncker
16/10/2018 - 19:08:24

On nous parle à tout propos des tonnes de gaz carbonique en jeu pour le climat. Un peu moins des spéculations financières et fraudes sur sa monétarisation. Et encore moins des ravages sur la déforestation. Locale comme mondiale. Et pourtant, outre l'aspect paisible, sain et bénéfique à tout point de vue pour la personne humaine comme pour la flore et la faune, la forêt capte le CO2,augmentant le % oxygène, valorise le paysage, offre des espaces de détente, participe positivement au cycle de l'eau, fixe les terres, etc. Où est lka logique de déforestation en fonction de prétendus besoins et des "marchés"? Arrêtons avant qu'il ne soit trop tard.

Un témoin
14/10/2018 - 22:11:27

A Pebre nere (commentaire du 8-10)

Vous n'avez rien compris, si nous marchons, c'est que justement nous ne voulons pas que l'Etat et l'ONF continuent à détruire nos forêts pour produire toujours plus, donc il faut signer la pétition !

Je rassure le public, à l'ONF il y a de nombreuses zones de résistance aux directives productivistes et ce n'est pas encore comme dans certaines forêts privées (voir le très beau film le temps des forêts).

C'est pour cela que Macron et ses fossoyeurs viennent de décider de détruire l'ONF en supprimant 226 postes l'an prochain et 1500 postes ensuite (300 postes par an sur 5 ans) sur 8500 et en recentrant les activités sur la production et le profit.

Le rôle social et environnemental de la forêt, ils s'en foutent!

Au programme aussi, arrêt du recrutement de fonctionnaires,embauche uniquement de CDD et CDI aux ordres, pas d'accord pour marquer plus de bois et raser la forêt, tu dégages!

Avec un fonctionnaire c'est plus difficile, on peut licencier, mais la procédure est longue, les moyens de défense nombreux.

Autre mesure, le management par la terreur pour les cadres, s'ils ne sont pas d'accord sur les directives, ils devront quitter l'ONF.

Citoyens réveillez vous, à l'heure du réchauffement climatique, nous avons besoin de plus de forêt pour protéger nos sols, notre eau, notre air, pas des champs de Douglas comme dans le Morvan qui poussent à coup d'engrais et de pesticides!

Fred Technicien Forestier ONF dans le Jura, un département ou la futaie irrégulière est présente et où la gestion ONF est correcte.

Fred39
14/10/2018 - 01:33:41

Sauvons la forêt et ses écosystèmes

Jean
13/10/2018 - 21:24:52

J'aurais dû être sur le parcours Le Puy en Velay - Issoire mais 1 AVC m'en a empêché, de tout cœur avec les marcheurs.

schmitt
13/10/2018 - 08:54:44

C'est une honte que l'ONF ai à sa tête des décideurs qui travaillent à la destruction de cet établissement.
Pour qui? Pour quoi?
Est-ce que la société dans son ensemble va y gagner?

balayou64
12/10/2018 - 20:58:59

Nous avons fait les mêmes erreurs au XVIIIème siécle avec les forges qu'il fallait alimenter en bois. Les forêts ont été détruites et remplacées par la suite par du sapin... Là, protégées et gérées, celles-ci ont été reconstituées. Je constate maintenant des prélèvements en coupes rases, détruisant les sentiers, les sources, les éléments non rentables et en discutant avec certains forestiers ultra-mécanisés, ils répondent qu'il faut bien payer les engins... Les autres "à l'ancienne" ne peuvent que se plaindre car les prix d'extraction sont bradés aux communes qui n'ont plus d'autres ressources. On tourne en rond...

Forest
12/10/2018 - 10:14:16

Une autre intervention pour deux infos :
- Vous trouverez le programme du rassemblement qui aura lieu le 25/10/18 en forêt de Tronçais à cette adresse :

https://marche-pour-la-foret.webnode.fr/rassemblement-programme/  

Outre les animations : débardage à cheval, danse, théâtre, visites en forêt, expositions ; se tiendra un forum associatif avec notamment des tables rondes sur « La forêt, un bien commun menacé d’industrialisation » et « Quels moyens d’action pour les citoyens ».

- Le Canard enchaîné de la semaine dernière (mercredi 3 octobre) évoquait, dans sa rubrique "Vite dit" le coup de rabot budgétaire donné en toute discrétion à l'ONF : 226 postes supprimés dès 2019. Possiblement 1500 autres (d'après le syndicat des cadres), d'ici la fin du quinquennat. 1500 sur les 8500 existants !

Cette annonce génère bien des interrogations et des inquiétudes :
Si ces "coupes claires" sont actées,
à qui seront confiées nos forêts ?!
Dans quelles conditions les salariés qui resteront vont-ils travailler ?

Que pouvons-nous faire en tant que citoyens, en plus de la pression du bulletin de vote ?

Frawald
12/10/2018 - 08:03:54

@Monsieur Jergaud, forestier.
L'ONF est encore (espérons qu'il le restera) un établissement public alimenté par nos impôts. Un établissement public pour une forêt du public. C'est ce que défendent vos collègues marcheurs. Pensez-vous qu'ils soient des "y a qu'a faut qu'on" qui ne connaissent rien à la forêt ?
Je n'en ai pas eu l'impression lorsque j'ai marché avec eux.

Et vous, quelles sont vos solutions ?
Davantage de parcelles d'épicéas à retour "rapide" sur investissement mais qui acidifient le sol et sont de plus en plus la proie des scolytes ? Des mélèzes qui végètent à moins de 500 mètres d'altitude ? Nos plus beaux chênes vendus aux Chinois ? Une exploitation hyper mécanisée avec des abatteuses canadiennes qui tassent le sol et le rendent stérile jusqu'à 2 mètres de profondeur ?
Où est la perspective d'avenir dans tout cela ? Pourra-t-on encore parler d'équilibre budgétaire quand les forêts seront fichues ?

Frawald
11/10/2018 - 22:24:03

Les méthodes de gestion intensive (en particulier les monocultures)vont produire des plantations vulnérables.
Certains forestiers sont en train de répéter les erreurs qui ont été commises en agriculture.
L'intérêt général veut que nous défendions des forêts naturelles

En Aquitaine, hélas, nous avons déjà l'expérience des problèmes induits par l'intensification (pour éviter d'utiliser ce terme, nous avons droit à la novlangue : "la tonification")

Georges Cingal
11/10/2018 - 14:53:04

Scier la branche sur laquelle nous sommes assis, quelle ironie pour des Forestiers !!!! je parle des décideurs, pas de ce qui usent leurs semelles pour notre protection commune (même la votre, messieurs les cerveaux)
Quand on est de mauvaise foi, les meilleure lunettes n'y peuvent rien

un anonyme
11/10/2018 - 11:23:51

Pour avoir participé à une des étapes, je peux témoigner qu'un tiers des marcheurs ce jour-là étaient comme moi non des ONF ou forestiers mais de simples citoyens aimant la nature et la forêt et voulant les préserver.
Quand on voit que les professionnels eux-mêmes (qui en vivent) dénoncent une exploitation toujours plus importante et irresponsable, il est d'autant plus primordial de les soutenir.

Christian
10/10/2018 - 22:21:04

Tellement de personnes révoltées et si peu de propositions de solutions...
Combien de citoyens sont prêts à mettre la main à la poche pour ces forêts??
On peut espérer une société où chacun vit d'amour et d'eau fraîche mais en attendant l'onf est un établissement industriel et commercial qui cherche non pas être beneciaire mais simplement à atteindre l'équilibre budgétaire.
Une pétition, c'est bien ça n'engage à rien. Pourquoi ne pas proposer un impôt pour les forêts publiques??
Et je vous invite à vous renseigner sur ce que sont la forêt et les forestiers, vous comprendrez peut être mieux la bêtise de ces commentaires.

Un forestier qui en a marre des ya qu'à faut con...

jergaud
10/10/2018 - 21:06:18

D'après Peter Wohlleben, le forestier allemand qui a écrit "La Vie Secrète des Arbres",
de nombreuses essences, dont le hêtre, font preuve de solidarité entre individus.
Ainsi quand un arbre est abattu, ses voisins continuent à l 'alimenter grâce aux
connexions souterraines. Ce qui aide la souche à developper de nouvelles pousses : les cépées.
Un bel exemple de solidarité qui renvoie tous les séides du libéralisme, du chacun pour soi, du fric avant la vie, à leur monstruosité contre-nature !

Frawald
10/10/2018 - 09:00:57

Bonjour,
Je voudrais réagir à un commentaire anonyme.
Dans le texte à envoyer, j'ai écrit "respectueuses des hommes et des écosystèmes". Bien sûr, il ne s'agit pas d'exclure la moitié féminine de la population, la meilleure moitié dont je fais partie :-)) ! "Hommes" dans ce texte a une valeur neutre.
Quand il s'agit de préserver nos forêts et de soutenir celles et ceux qui les défendent (encore plus au moment où sort le rapport du GIEC), qu'importe le sexe des anges... Et ras le bol de la novlangue inclusive, lourde et inesthétique !





Frawald
10/10/2018 - 08:04:30

Tout cela avait été dit et prévu lorsque Sarkozy à voulu diminuer les effectifs de l'ONF et Rentabiliser les affaires.

jean-paul
10/10/2018 - 07:53:58

Vous avez dit productiviste?
Merci qui?
"Aux Armes Citoyens"

Christian Perez-Gil
10/10/2018 - 01:22:25

Excellente idée.je n"ai qu'un regret, âgé de 93ans, et perclus de douleurs, je ne pourrai pas participer.
Bonnes, belles, et utiles promenades dans les belles
forêts de France menacées par des intérêts privés, mortels pour la nature (et l'Humanité qui en fait partie).




Georges-Henri Clopeau
09/10/2018 - 14:30:51

Quand on sera 80 millions de Français et 12 milliards d'individus, ça ira mieux...

Schlapp von Lixingen
09/10/2018 - 09:07:40

Les belles forêts de feuillus du Morvan,(comme les autres d'ailleurs) sont en train de passer entre les mains de gros exploitants forestiers étrangers qui n'ont absolument que faire de leur avenir. Coupes à blanc de milliers d’hectares, sans aucun scrupule, ne laissant aucun espoire de repousse aux jeunes arbres qui ont eux même été rasés, dans des zones souvent peu fréquentées par les visiteurs promeneurs (qui ne s'en indigneront donc pas), ou, bien cachées derrière un rideau de petits bois, masquant l’hécatombe. Une vue aérienne révèle les dégâts. Ces zones ne sont et ne seront jamais replantées. Les petits exploitants locaux pleurent la disparition de leur forêt vendue peu cher, mais rapportant un maximum à ces entreprises qui utilisent une main d’œuvre bien souvent illégale et sous payée. Les quelques parcelles replantées , le sont par du vulgaire résineux à la pousse bien plus rapide qu'un chêne ou autre grand et noble feuillu. Ou est l'exploitation durable et raisonnée ? Des mots creux qui ne servent qu'à nous endormir. On peut nous responsabiliser et bientôt nous faire payer le réchauffement climatique, mais les premiers responsables sont bien les grosses entreprises et multinationales qui ne recherchent que les profits. L'humanité va en crever de toutes ces exactions qui peuvent être considérées comme des crimes. Malheureusement, notre chute entraîne celle d'autres espèces qui n'ont absolument rien demandé et n'y ont aucune responsabilité. Nous avons, dans notre irresponsabilité, oublié que nous ne sommes pas la seule espèce sur terre. Nous n'avons même plus le respect de la vie sous quelque forme qu'elle puisse se présenter.
Homo sapiens, sapiens... il parait ? Pas plus qu'un plat de nouilles!

un anonyme
08/10/2018 - 22:49:49

Un exemple de cette optique bornée et destructrice : l'arboretum de Franchard en forêt de Fontainebleau, "découverte du bois", une collection de chênes est négligée, et les commentaires des plaquettes concernent toujours l'utilisation du bois!
Les arbres sont bien autre chose et méritent d'être respectés jusque dans leur utilisation humaine.
J'applaudis les marcheurs pour la forêt.

F. Le Berre
08/10/2018 - 21:46:53

On connait la vertu de la mer, des plantes et des forêts pour la production d'oxygène et la limitation du gaz carbonique.
Il convient donc de garder ces sources et pour la forêt la gérer de façon durable avec des règles de renouvellement dans les forêts domaniales ou privées. Entretenir les zones montagneuses doit être un objectif en compensant les zones déboisées pour les pistes de ski. Les sites industriels pollués doivent être décontaminés avant d'être reboisés si on veut par la suite exploiter le bois. En ville la tendance serait de retrouver des zones de nature. Cela serait incompréhensible qu'en dehors des agglomérations la nature ne soit pas mieux considérée.

Le Vérinois
08/10/2018 - 21:22:13

Je n’arrive pas à retrouver les différents logos qui ont été le symbole d’abord des « eaux et forêts », puis de l’ONF. J’ai fait une recherche sur internet, et je n’ai trouvé que le logo actuel de l’ONF : (je ne peux afficher ici le logo, ça ne fonctionne pas)
Logo de l'Office national des forêts . On le trouve ici : http://www.onf.fr/  
Que représente ce logo ? Un mélange de planches et d’arbre ?

Je dis ça, car j’avais vu dans les années 80, si mes souvenirs sont exacts, la différence entre le logo des « Eaux et forêts » qui représentait un cours d’eau au milieu d’une forêt. Et sa transformation en un logo qui représentait une série de planche. Je ne sais comment je pourrais retrouver ça. Peut-être dans mes archives, mais là, je ne peux y accéder.
D’après ma recherche sur internet, la création de l’ONF est très antérieure à mon souvenir. L’ONF aurait été créé en 1964 : http://questionsforet.com/histoire-de-la-gestion-des-forets/  

Voici un extrait de texte intéressant trouvé sur Wikipédia qui dit qu’actuellement se passe ce que j’avais perçu dans les années 80 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Office_national_des_for%C3%AAts   - 2017-2018 : crise sociale ouverte - Les fonctionnaires critiquent notamment la réduction des forêts à des « usines à bois », l'établissement dépendant des ventes de bois pour assurer sa rentabilité ; les services environnementaux rendus par les forêts et leur biodiversité (notamment face au réchauffement climatique) seraient négligés, pointe le président du Snupfen (syndicat majoritaire)38,39.

Nouvelleau
08/10/2018 - 21:12:51

J'observe que depuis 1989 avec la mise en place du contrôle de gestion à l'ONF par le cabinet Arthur Andersen (heureusement disparu des écrans) les ventes de bois montent en puissance tandis que les effectifs des forestiers diminuent dans les mêmes proportions. La contractualisation des emplois accélère encore le processus puisque les contractuels sont rémunérés en fonction de leurs objectifs productivistes...

un anonyme
08/10/2018 - 20:49:54

J'espère que cette action si elle ne fait pas plier les politiques aura au moins convaincu le public que les forestiers de la base n'épousent pas forcément les thèses de leur administration. Qu'étant au plus près des problématiques du terrain, ils sont et ont toujours été les défenseurs de la forêt, les lanceurs d'alerte. Il y a quarante ans ils soulevaient le problème des pluies acides envers et contre tous. Bravo à eux tous, syndicalistes ou autres passionnés.

claude
08/10/2018 - 20:48:03

Bonjour, ne vous y trompez pas, les forestiers ouvriers, agents, techniciens, ingénieurs, ONF ont été et depuis longtemps, les premiers à dénoncer les objectifs de production qu'on leur imposait. En tant que technicien, je ne peux que louer les générations de sylviculteurs -privés et publics- qui nous ont légué une forêt en bon état. Nous avons toujours alimenté la filière bois en respectant les stations, à la biocénose dans laquelle vivaient les peuplements forestiers, en respectant à ... 90 % la biodiversité,en étant très attachés au patrimoine que nous devons transmettre à nos enfants. Nous avons souvent été très déçus de ne pas être écoutés .... peut être sommes nous trop discrets. Nous travaillons au rythme du végétal alors que nos politique et nous citoyens, changeons de mentalités tous les 10 ans. L'heure est grave, très grave.

Picbois25
08/10/2018 - 20:05:42

Les forêts ont besoin de diversité et de sous-bois, leur "productivité" signifie souvent une seule essence ou presque ce qui les dénature et diminue leurs bienfaits. Il faut cesser de considérer les forêts comme une entreprise à gérer, mais comme un bien offert par la nature et qu'il faut soigner en permanence.

MARIE-EDITH DEGROOTE
08/10/2018 - 20:01:11

Habitante des Cévennes, je vois bien la différence dans la gestion de l'ONF des domaines forestiers de l'Etat depuis la mise en route de la centrale électrique de Gardanne, qui fonctionne au bois. C'est une hérésie; cette centrale est complètement surdimensionnée (construite avec beaucoup d'argent de l'Europe et de l'Etat pour "projet vert" - une honte !). On voit des coupes à blancs de châtaigniers (une pratique qui expose les sols à une érosion violente, surtout en Cévennes), et des dizaines de camions chargés de grumes - y compris de belles grumes qui auraient pu servir aux artisans travaillant le bois dans la région. Ce bois souvent de qualité correcte est tout simplement brûlé pour faire de l'électricité. Replanteront-ils ? Ce bois est exporté et brûlé bien plus vite que se régénérera la forêt, surtout si l'on prend en compte le changement climatique. Je sais que les châtaigniers sont malades ici, mais ce n'est pas une raison pour gaspiller ainsi une ressource qui a encore une valeur comme bois d'oeuvre.

Anya Cockle-Bétian
08/10/2018 - 17:13:36

Merci pour le témoignage accablant d'Isa du Calvados!

elena
08/10/2018 - 16:51:10

On défend déjà, depuis plusieurs années, la forêt des Chambarans à Roybon. Elle est convoitée par Pierre et Vacances, qui n’aimant pas les lieux libres et gratuits, veut y implanter un Center Parc ! Le projet, qui a été repoussé par plusieurs décisions de justice, est maintenant devant le conseil d’état après le pourvoi de Gérard Brémont, président de la multinationale.

Des « zadistes » qui étaient venus arrêter les engins de destruction, l’hiver 2014, sont toujours sur les lieux dans trois sites différents, dont « La Marquise » ancienne maison forestière.


Michelle Pistone
08/10/2018 - 14:58:40

une administration responsable plutôt qu'une gestion durable.
Gérer, c'est déjà avoir un rapport économique. Et durable, avec le développement du même nom ne signifie plus grand chose aux oreilles des politiques

jiB)-
08/10/2018 - 13:37:36

Voyons en ces arbres notre propre essence, le sens de notre propre vie avec ses racines.

Des forêts d'arbres pour des forêts d'humains.
Nous devons garder à tous prix l'équilibre, nous ne pouvons vivre sans les arbres.

Actuellement le plateau de la balance penche dangereusement, si les arbres perdent, nous aussi.
Condoléances.

RASLEBOL
08/10/2018 - 13:09:51

Le Calvados où j'habite est l'un des départements les moins boisés de France. Les quelques bois (je ne dis pas forêts, tant les surfaces sont minuscules) qui survivent au milieu d'un océan désertique et empoisonné de plaines occupées sur des millions d'hectares par les monocultures agricoles industrielles ("plaine de Caen"), ces quelques touffes de bois survivantes sont néanmoins surexploitées : en forêt domaniale de Cinglais, incessantes coupes à blanc, parcelles partout plumées, on peut y marcher en pleine nuit et y voir encore clair tant le couvert forestier est inexistant ou clairsemé... En forêt de Grimbosq, pareil : l'hiver, ce sont des allers et retours permanents d'énormes machines, coupes à blanc également, ballet incessant des voitures de particuliers qui viennent chercher leurs stères de bois... Sur de grandes surfaces, on voit d'ailleurs plus de bois coupé en stères que de bois en arbre debout... On vient ici pour respirer, dans les seuls lieux un peu boisés du Calvados et dès l'automne, retentit sans discontinuer le bruit des tronçonneuses, le fracas des arbres qui tombent et on respire le pot d'échappement des quidams qui viennent chercher en voiture leurs stères dans les bois... Allées défoncées, ornières profondes, purée de bouillasse... Ces malheureux bosquets, seuls poumons verts du département, sont devenus des usines à bois à l'évidence surexploitées si l'on observe le couvert qui recule et surtout le caractère de plus en plus clairsemé des parcelles. On pourrait ajouter la chasse où tous les week-ends dès octobre, les viandards sont lâchés dans ces bosquets et en veulent pour leur argent car comme me le hurlait un jour un représentant très évolué de cette caste de nuisibles : "On a payé hein, on a payé !" Sous-entendu, on a payé, on veut de la bidoche pour notre pognon ! L'Etat est criminel : dans un pays "évolué" comme le nôtre, cette politique insensée alimente l'écocide en cours. On serait en droit d'attendre de la France un peu plus d'élévation que de se vautrer comme elle le fait dans la plus crasse cupidité.

ISA
08/10/2018 - 13:08:50

vous remplacerez ONF par EDF et forêt par énergie ... et vous comprendrez pourquoi je ne signerai pas la pétition.
l'ONF n'a pas attendu les affreux propriétaires privés et les marchands de bois pour faire de la monoculture sylvicole et dézinguer de magnifiques espaces forestiers.
Je laisserai donc les pompiers pyromanes gérer leurs problèmes légitimes de salarié.e.s avec leurs organisations syndicales.

pebre nere
08/10/2018 - 12:52:35

Bonjour ,

Cette action est indispensable et devrait alerter tous les citoyens pour leur survie et je pèse mes "maux". Nous avons tous besoin de la forêt pour notre santé. Je vous remercie de faire cette pétition qui se heurtera aux lobbies de tous poils ne visant que le profit .Corollaire il faut que les forestiers soient payés sans avoir à vivre en coupe réglée...
Jean

un anonyme
08/10/2018 - 12:37:45

J'aimerais que les femmes soient perçues comme ayant droit au respect autant que "les hommes". C'est pourquoi, je modifie : …une action respectueuse des humain.e.s et des écosystèmes.

un anonyme
08/10/2018 - 11:55:13

Protégeons nos forêts peuplées d'arbres, ces êtres magnifiques, indispensables, aux multiples qualités, généreux, pacifiques, protecteurs, nourriciers...
Je soutiens cette marche

un anonyme
08/10/2018 - 11:42:44

Je soutiens pleinement cette pétition car j'ai vu la forêt de Retz se dégrader au fil des ans. Les effets de cette gestion productiviste ne se voit pas forcément depuis les axes routiers mais lorsque l'on s'enfonce dans la forêt, on découvre de grandes zones défrichées, de larges allées pour que circulent les engins de déforestations sans parler des énormes ornières provoquées par le débardage et la faune de moins en moins visible et soumise à la chasse, notamment à courre, qui rapporte des subsides à l'ONF. Ce patrimoine public dont tous les citoyens peuvent bénéficier ne devrait pas être la proie d'une gestion privée mais faire l'objet de toutes les attentions pour les générations futures.

chaize
08/10/2018 - 11:28:40

La forêt publique n'est pas la seule à être surexploitée les propriétaires de forêts font aussi de nombreuses coupes rases dans le but de revendre leur bois . Quel gachis!!! la faune et la flore en souffrent. Les collines sont dévastées dans le Limousin (la Creuse en particulier). TRISTE

Selma
08/10/2018 - 11:27:38

Bonjour,
Idem chez nous dans l'Allier, la Forêt de Moladier ressemble de plus en plus à un gruyère... C'est insoutenable lorsque l'on a conscience des bienfaits de nos amis les arbres.
Qui peut encore l'ignorer? seulement nos élus?
Bien cordialement

bellokan
08/10/2018 - 10:59:38

Ils vont dégager quand , ceux qui détruisent la France et la vendent au plus offrant ?!!!

padupe
08/10/2018 - 10:38:34

Depuis des générations, le renouvellement de la forêt était respecté (à ma connaissance au moins depuis le XVIIe): ne pas utiliser plus que ce qui était replanté (cahier des comptes domaniaux tenu scrupuleusement). Pourtant le bois était nécessaire au chauffage, à la construction de bateaux, d'habitat,...
Au XXIe nous deviendrions moins bien gestionnaires de ces "poumons terrestres" que nos prédécesseurs malgré les énormes progrès techniques! C'est incompréhensible, sauf avec l'éclairage pillage et profit de notre époque, sans aucun respect des générations futures.

un anonyme
08/10/2018 - 10:31:52

La forêt, les océans, les sols en "bonne santé", c'est ce qui nous permet de respirer (pour combien de temps?...) si les "paradigmes (comme disent les spécialistes) ne sont par gravement remis en cause, c'est ce que nous disent ce matin les scientifiques du GIEC, alors on rentre en décroissance, ou si l'on veut en 'sobriété heureuse'?....

Cactus
08/10/2018 - 10:01:44

Je soutiens pleinement cette pétition car j'ai vu la forêt de Retz se dégrader au fil des ans. Les effets de cette gestion productiviste ne se voit pas forcément depuis les axes routiers mais lorsque l'on s'enfonce dans la forêt, on découvre de grandes zones défrichées, de larges allées pour que circulent les engins de déforestations sans parler des énormes ornières provoquées par le débardage et la faune de moins en moins visible et soumise à la chasse, notamment à courre, qui rapporte des subsides à l'ONF. Ce patrimoine public dont tous les citoyens peuvent bénéficier ne devrait pas être la proie d'une gestion privée mais faire l'objet de toutes les attentions pour les générations futures.

Diloro
08/10/2018 - 08:57:30

Stop au pillage des forets domaniales,nous voulons conserver nos forets poumons de la nature !

Bernard MAILHAC
08/10/2018 - 08:31:27

j'ai un peu (carrément) pompé Philippe il m'en excusera,mais il est vrai que la bande a micron continue le pillage de la france instaurée surtout depuis 1999,par l'oligarchie mondiale.
La forêt publique, notre bien commun, est menacée.
Malgré son rôle protecteur essentiel pour la qualité de l'eau, des sols, la régulation du climat, la préservation de la biodiversité, elle est de plus en plus considérée comme une unité de production de bois soumise aux appétits de l'industrie et des lobbies financiers. De plus, cela revient à considérer les arbres non comme des êtres vivants et sensibles (oui, la science le prouve) mais comme de vulgaires sources de matières premières, comme on fait déjà dans l'industrie alimentaire avec les animaux.
C'est pourquoi, je me joins aux participants de la Marche pour la Forêt pour dénoncer cette dérive et réclamer une réflexion en commun sur ce bien commun que sont les forêts, et une action respectueuse des hommes et des écosystèmes.
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de mes salutations citoyennes.

dudu
08/10/2018 - 07:49:00

Laisser le choix des arbres à couper aux acheteurs des parcelles et aux forestiers, sans interventions sur le terrain de l'agent patrimonial ONF cantonné à des tâches plus administratives, pourrait conduire à de nombreux abus.
Par exemple, l’abattage d’arbres intéressants pour la biodiversité, porteurs
de nids d’espèces protégées ou présentant des cavités ; ces arbres que les agents patrimoniaux excluent de la coupe en y
dessinant un triangle inversé !
Il est vrai aussi qu'il s'agit d'exploitation du vivant. Toutes les personnes qui ont lu "La vie secrète des arbres" de Peter Wohlleben en ont conscience.
Donc modération et respect devraient être de mise. Ce respect de la forêt, des arbres, je pense qu'il est partagé par les marcheurs pour la Forêt.
Mais nous savons tou(te)s qu'il est loin d'entrer dans l'optique des spéculateurs.
C'est pourquoi il faut soutenir celles et ceux qui font rempart à la surexploitation, qui s'opposent à une prédation excessive exercée sur nos forêts !

Frawald
05/10/2018 - 18:24:22

Comme je ne partageais pas entièrement le texte de la pétition, je l'ai amendé ainsi:
*****
La forêt publique, notre bien commun, est menacée.
Malgré son rôle protecteur essentiel pour la qualité de l'eau, des sols, la régulation du climat, la préservation de la biodiversité, elle est de plus en plus considérée comme une unité de production de bois soumise aux appétits de l'industrie et des lobbies financiers. De plus, cela revient à considérer les arbres non comme des êtres vivants et sensibles (oui, la science le prouve) mais comme de vulgaires sources de matières premières, comme on fait déjà dans l'industrie alimentaire avec les animaux.
C'est pourquoi, je me joins aux participants de la Marche pour la Forêt pour dénoncer cette dérive et réclamer une réflexion en commun sur ce bien commun que sont les forêts, et une action respectueuse des hommes et des écosystèmes.
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de mes salutations citoyennes.
*****
Si d'autres se sentent de faire de même... je n'ai pas mis de "copyright".

Philippe LEBOURG
05/10/2018 - 15:24:31

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !