actualité écologie

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Journal des Bonnes Nouvelles

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Les 10 jours verts Transacteurs

Annoncez la couleur !

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction N° 1213: Emprisonné pour avoir averti sur le COVID-19 au Niger !

Depuis le 5 mars, le journaliste nigérien Mamane Kaka Touda est détenu à la prison civile de Niamey. Il a été arrêté à son domicile pour avoir alerté les réseaux sociaux sur un possible cas de COVID-19 au Niger.

[ 3 317 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 20 mars 2020

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président du Niger
En soutien à Amnesty International Belgique Francophone


Elle prendra fin le : 20 juin 2020

Plus d'infos

Mamane Kaka ToudaInculpé de "diffusion de données tendant à troubler l’ordre public", son procès prévu à la base lundi dernier, a été reporté au 23 mars pour absence de partie civile.

Les journalistes et médecins deviennent la cible du gouvernement nigérien dans le cadre de la lutte contre la pandémie du COVID-19. Le droit à l’information, de même que la liberté d’expression sont des droits fondamentaux et nécessaires dans la prévention et la lutte du virus, et ce dernier ne doit pas servir de prétexte pour les réprimer.

Faites pression sur le gouvernement nigérien pour exiger la libération immédiate et sans conditions du journaliste Mamane Kaka Touda.
https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2020/03/niger-journaliste-facebook-coronavirus/  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à pneniger@gmail.com | consulat@ambassadeniger-fr.org
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Iibération de Mamane Kaka Touda
  • Message : Monsieur le Président

    Le droit à l’information et la liberté d’expression sont des droits fondamentaux
    J'exige la libération immédiate et sans conditions du journaliste Mamane Kaka Touda.
    Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma haute considération,

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

30 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Ce qu'a dit Mireille le 23/03 est très important.

Jean Marie Bernier
27/03/2020 - 15:49:40

Nous ne pouvons que soutenir avec nos petits moyens tous ces défenseurs des droits humains et courageux et courageuses journalistes, lanceurs d'alerte, qui risquent leur liberté et même leur vie pour nous apporter l'information ou dénoncer des corruptions et maltraitances.
De tout coeur avec elles et eux et leur famille.
Cordialement

Michèle ROUBINET-LOUP
25/03/2020 - 21:43:00

merci et bravo à Mr Mamane Kaka Touda pour son courage étant conscient certainement de la répression qui allait suivre son avertissement

béatrice
25/03/2020 - 21:07:18

il faut faire cesser cette situation intolérable et revendiquer le droit d'informer les citoyens de la situation
stop à la répression

pierrot
25/03/2020 - 17:09:47

Inadmissible ...

Marcel Caucheteux
25/03/2020 - 16:04:27

pourquoi de l aprison pour cela qui est URGENT de faire connaître

MONNERET
25/03/2020 - 10:17:37

mettre en prison les courageux qui alertent ne retirent jamais le danger. Libérez Mamane Kaba Touba

Monique Deslandres
24/03/2020 - 18:15:38

Niger. Des organisations de la société civile demandent aux autorités de mettre un terme au harcèlement des défenseurs des droits humains
https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2020/03/niger-societe-civile-demandent-un-terme/  

Alain UGUEN
24/03/2020 - 17:47:02

Merci Tiphaine !!!

Frawald
24/03/2020 - 11:06:01

un lien serait-il imaginable entre SDHI et Covid 19 ? juste pour lacher ma parano perso .

sbirros
24/03/2020 - 10:07:06

il vaudrait mieux que le gouvernement du Niger prenne les mesures sanitaires avant que le virus prenne tout le monde de court au lieu d'emprisonner les personnes qui tirent la sonnette d'alarme.
Mais la liberté d'expression au Niger,dans n'importe quel domaine, est-elle garantie?Je ne crois pas.

Nicole Dupouy
24/03/2020 - 09:28:24

SI cal fini un jour il faudra une commission d'enquête MONDIALE D'EXPERTS INDEPENDANT DES POUVOIRS maffieux qui existe à travers le monde et mettre tous ceux qui on laissé faire, laisser diffuser le virus, non pris que tardivement les mesures d'arrêter les transports aériens bien trop tard, etc etc, et comme à NUREMBERG les mettre en prison mais pas les relâcher avant que leur peine soit REELEMENT EFFECTUEE sous de fallacieux prétextes

ALAIN MAURICE DROUVILLE
24/03/2020 - 07:09:11

Cet homme a fait çà pour sauver votre famille, et pour le remercier, vous l'emprisonnez !!!

Brian GALLAY
23/03/2020 - 22:59:31

Je découvre cet article un peu tard, il est profitable à tous :

http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/03/18/covid-19-fin-de-partie-305096.html  

"Le virus n'est évidemment pas différent d'un pays à l'autre ! Ce sont bien les caractéristiques de la réponse sanitaire qui font la différence entre des milliers de morts et quelques-uns. On comprend qu'il soit tentant ou plus facile de jouer sur les métaphores guerrières que de reconnaître notre tragique impréparation…"

Tiphaine
23/03/2020 - 22:51:41

Aberrant ! M le président du Niger ce n'est pas en enfermant un lanceur d'alerte sanitaire que vous allez stopper la propagation du virus mais au contraire il faut prévenir la population si vous aimez votre peuple pour que comme partout dans le monde elle reste chez elle pour éviter la propagation.
M le président du Niger le monde vous regarde!!

Michèle Goossens
23/03/2020 - 16:17:12

Comme le dit Elodie Kerkaert, le texte d'Amnesty me semble meilleur.Je l'ai d'ailleus signé mais recevant des pétitions sur les droits de l'Homme d'un peu partout, ce ne sera pas le seul doublon.
Les dernières attaques de notre Gouvernement contre les libertés publiques font craindre le pire en France. Il est constant que les crises sanitaires amènent un renforcement des pouvoirs de l'exécutif et de ceux de la police. Malheureusement, l'Histoire nous apprend que ces entraves aux libertés, ces destructions de nos droits -celle du droit du travail est consommée dans la loi sur la crise sanitaire- perdurent et deviennent la norme sans induire de grandes révoltes ou même une révolution. Ce que La Boëtie a nommé "La servitude volontaire".

Mireille
23/03/2020 - 15:29:18

Emprisonner une personne qui a simplement voulu alerter ses compatriotes d'un danger grave, est ignoble et relève de pratiques de MINABLES.

Yves Talarmin
23/03/2020 - 14:34:17

C'est leur façon de faire face à la pandémie ?

Toute la planète va être touchée, c'est un problème à l'échelle mondiale, mais ils pensent faire croire que le Niger est un sanctuaire de pureté miraculeusement épargné par la maladie...

Au Niger comme en Occident, il est temps (utopie... mais ce serait le moment) que les peuples se reprennent en main et exigent à la tête des États des individus compétents, conscients de leur tâches et responsabilités, soucieux du bien public et placés là pour ça et rien d'autre.
Et non plus comme c'est le cas partout des dirigeants voyous bons à enfermer, entièrement vendus au plus offrant, rétribués chers à hauteur de leur capacité de nuisance, qui ne voient rien d'autre que cette équation : pouvoir = puissance = domination = argent = privilèges, etc.

Tiphaine
23/03/2020 - 14:26:01

pourquoi ne pas proposer le texte d'Amnesty International, beaucoup moins lapidaire et plus argumenté ?

Je le reproduis ci-après

Monsieur le Président,

Je vous écris afin de vous faire part de mon inquiétude au sujet du journaliste Mamane Kaka Touda, détenu depuis le 5 mars à la prison civile de Niamey, pour avoir publié un post sur les réseaux sociaux concernant un cas suspecté de COVID-19 à l'hôpital général de référence de Niamey. Arrêté chez lui le
5 mars, il a été inculpé de « diffusion de données tendant à troubler l'ordre public ».

Depuis le 9 mars, les gardiens de la prison refusent de prendre la nourriture que la tante de Mamane Kaka Touda lui apporte et de lui donner, au motif que sa tante n'a pas de permis de communication. Ce permis n'est accordé qu'aux membres de la famille proche, c'est-à-dire aux époux, aux parents et aux frères et sœurs.

Je suis vivement préoccupé·e par le fait que les droits de Mamane Kaka Touda sont bafoués. Les autorités doivent protéger les journalistes, les lanceuses et lanceurs d'alerte, et toutes les personnes qui mènent des activités militantes et défendent les droits humains, conformément aux obligations internationales qui incombent au Niger en matière de droits humains.

À la lumière de ce qui précède, je vous invite à veiller :

? à ce que les charges retenues contre Mamane Kaka Touda soient abandonnées et à ce qu’il soit
libéré immédiatement et sans condition ;
? dans l'attente de sa libération, à ce que Mamane Kaka Touda puisse sans délai consulter
régulièrement et sans restriction l'avocat de son choix et puisse communiquer sans délai avec
sa famille ;
? à ce que le droit à la liberté d’expression soit pleinement respecté, protégé et promu.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma haute considération

elodie kerkaert
23/03/2020 - 12:42:53

une pensée fraternelle pour cet homme de bonne volonté...
des pensées de Lumière pour l'humanité ..

marie-line Marsaux
23/03/2020 - 12:40:20

quelle chance nous avons de pouvoir parler de tout et de rien mais attention de ne pas nous comporter comme les médiat qui ne parlent plus que du covid et oublient tout le reste

michel armagnat
23/03/2020 - 12:23:08

A croire que le gouvernement veut imiter la Chine.

Stéphoto
23/03/2020 - 11:22:24

Décidément, les lanceurs d'alerte n'ont pas bonne presse, nulle part!!! même quand ils révèlent des vérités d'un grand intérêt général (Chine ou Niger!...) mais pas que.

cactus
23/03/2020 - 10:36:28

c'est vraiment du n'importe quoi...on verra ce qu'il fera quand son pays sera atteint de par ce c..de virus! Il ferait mieux de prendre les devants pour protéger les Nigérians!

Audoire
23/03/2020 - 10:35:21

Ce sont les autorités qu'il faudrait mettre hors d'état de nuire !!

jp
23/03/2020 - 10:21:40

L'Afrique se prépare un désastre que les dirigeants nient et ne veulent surtout pas voir. Ils sont loin d'être armés pour affronter une telle épidémie.
C'est là-bas que l'hécatombe sera la plus importante.

Bruno Cappelle
23/03/2020 - 10:20:20

Emprisonner un lanceur d'alerte ne supprimera pas le virus. Ce pays risque d'être décimé par le virus qui ne se contentera pas de tuer 10% de la population, y compris parmi les dirigeants.

sylvère labis
23/03/2020 - 09:08:46

Les lanceurs d'alerte sont là pour aider l'humanité, les faire taire de quelle que façon que ce soit et dans n'importe quel pays est preuve d'incivisme de
la part des dirigeants et, pire : d'incompétence à diriger !





!

Marie CLAUX
23/03/2020 - 08:27:48

Monsieur le Président, vous porterez une responsabilité dans la propagation de la maladie si vous ne changez pas d'avis, et les morts de votre pays seront votre faute. il est temps de revenir sur la question et liberer le journaliste..

catherine haye
23/03/2020 - 08:23:20

la signature ne fonctionne pas !!

chaize
20/03/2020 - 22:21:17

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !