actualité écologie

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

Les 10 jours verts Transacteurs

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Journal des Bonnes Nouvelles

Samedi 3 octobre: marchons sur les aéroports!

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Annoncez la couleur !

image vide cyberacteurs
image vide

  #Tartufferie   #nucléaire



Cyberaction N° 1191: Couvrez cet uranium, que je ne saurais voir

ANALYSE. Alors que l’uranium est la matière première source de 70 % de la production d’électricité en France, comment se fait-il que cet élément n’est pas cité dans le bilan énergétique officiel français ? Cette dissimulation étonnante permet de ne pas dire que l’uranium est totalement importé et d’affirmer que la production d’électricité d’origine nucléaire est « nationale », ce qui conforte l’idée d’un « taux d’indépendance énergétique » élevé, notion par ailleurs largement discutable.

[ 3 125 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 30 janvier 2020

Proposée par Cyberacteurs
En partenariat avec Global Chance

Elle sera envoyée à Commissaire général au développement durable, Présidente de Commission du développement durable de l’Assemblée Nationale | à votre député

Plus d'infos

Magie uranium« Couvrez cet uranium, que je ne saurais voir », d’après « Tartuffe ou l’Imposteur » de Molière

Le Commissariat général au développement durable (CGDD) a publié en février 2019 le Bilan énergétique de la France pour 2017[1]. Ce document de 176 pages constitue la référence officielle la plus complète sur le sujet et présente à la fois les données physiques et monétaires des sources et produits énergétiques produits, importés et consommés en France pour l’année 2017, ainsi que leur bilan monétaire. Rien de plus normal par conséquent pour un lecteur intéressé par ces questions de consulter ce document réalisé par le Service de la donnée et des études statistiques (SDES). Le lecteur dont il s’agit ici a lu avec attention l’ensemble du rapport et s’est particulièrement intéressé à la façon dont y est traitée la production d’électricité d’origine nucléaire. Celle-ci fait donc le principal objet des commentaires (dont nous reproduisons ici les têtes de chapitres) qui figure dans l'article du Journal de l'Energie que vous trouverez in-extenso avec des graphiques.
https://journaldelenergie.com/nucleaire/couvrez-uranium/  

Bernard Laponche préside l’association Global Chance.
http://www.global-chance.org  

« Pas un mot du prix de l’uranium ».../ ...

Pour gonfler le taux d’indépendance énergétique de la France, le rapport officiel prend en compte la chaleur produite par la fission de l’uranium et non l’uranium lui-même, importé à 100 %
.../ ...

Pourquoi en France la valeur primaire de l’électricité d’origine nucléaire n’est pas comptée dans les importations d’énergie ? Parce que cela ferait chuter le taux d’indépendance énergétique
.../ ...

« Lorsqu’une quantité d’électricité d’origine renouvelable remplace la même quantité d’électricité d’origine nucléaire, la valeur primaire de cette électricité est trois fois moindre : le taux d’indépendance diminue considérablement ! »
.../ ...

Le CO2 est ici le seul critère environnemental choisi, cela évite de parler des rejets et déchets radioactifs et du risque d’accident nucléaire

Pour soutenir cette analyse, nous vous invitons à interpeller le Commissaire général au développement durable, la Présidente de Commission du développement durable de l’Assemblée Nationale et votre député

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à mcst.sr.dri.cgdd@developpement-durable.gouv.fr | barbara.pompili@assemblee-nationale.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Tartufferie nucléaire française
  • Message : Monsieur le Commissaire général,
    Madame, Monsieur
    Alors que l’uranium est la matière première source de 70 % de la production d’électricité en France, comment se fait-il que cet élément ne soit pas présenté et traité au même titre que les combustibles fossiles dans le bilan énergétique officiel français ?
    La « transparence » si vantée de nos jours, exige que le CGDD présente le système de production de l’électricité d’origine nucléaire dans son ensemble, au même titre que les énergies fossiles et les énergies renouvelables.
    Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre député.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

26 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

on parle de la traçabilité de notre alimentation, du bilan carbone des matériaux de construction ou de nos voyages, mais rien sur la production française d'électricité qui est entièrement dépendante de l'uranium extrait loin de chez nous. Tout doit être dit clairement pour que les choix énergétiques puissent être comparés et que les Français sachent enfin dans quelles conditions est produite l'électricité qu'ils consomment

Ariane BERLAND
22/04/2020 - 00:46:29

Le pire ( ou presque) c'est qu'en poussant les citoyens à acheter une voiture électrique, c'est forcément avec du carburant "nucléaire" à la clé !!!!

Christiane Beley
20/04/2020 - 16:24:16

pour une transparence de la situation écologique

Dominique Morin
20/04/2020 - 13:47:09

En effet c'est un sujet que nous évoquons aussi régulièrement lorsque les fournisseurs d'électricité d'origine nucléaire parle d'indépendance en matière de fourniture d'énergie, minimise les graves pollutions générées dans les mines et les sites pollués (Malvési) en France pour traiter le minerai d'uranium !

Anita VILLERS
20/04/2020 - 10:42:14

16 avril 2020 - 17h11 / Incendies à Tchernobyl : point vidéo sur les retombées en France / Une tempête pourrait activer de nouveaux ncendies

Point sur les retombées des incendies en France en vidéo

Une tempête pourrait activer de nouveaux incendies


16 avril 2020 - 17h11

Dans le but d'apporter des réponses aux inquiétudes de nombreux citoyens qui ont contacté la CRIIRAD, notamment à la suite de la publication par l’IRSN d’un nouveau communiqué le 15/04/2020, Bruno Chareyron fait le point sur les retombées en France des incendies dans des territoires très contaminés de la région de Tchernobyl.

Lire ici la vidéo
https://www.youtube.com/watch?v=hVi2DhNGD6I&utm_source=sendinblue&utm_campaign=16_avril_-_17h11_-_Incendies_dans_les_zones_contamines__-_Envoi_Adhrents&utm_medium=email  

Attention : à l'heure où est mise en ligne cette vidéo (16 avril 2020 17H11), une forte tempête sévit dans le nord de l'Ukraine. Elle pourrait activer 2 nouveaux incendies: l’un à moins de 2 km au sud du sarcophage de Tchernobyl ; l'autre à un peu plus de 3 km au sud-ouest (cf. images satellite FIRMS/NASA)



Contact: Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire,
directeur du laboratoire de la CRIIRAD.

E-mail : bruno.chareyron@criirad.org.  


[1] Site CRIIRAD : http://www.criirad.org   (y compris nos pétitions)
[2] Site des balises : balises.criirad.org


CRIIRAD - 29, cours Manuel de Falla
26000 Valence © Copyright 2020

Alain UGUEN
20/04/2020 - 09:32:12

Bonjour,

Voici un lien d'une vidéo plutot longue (1h30) mais que j'ai regardé jusqu'au bout en raison du sujet :

Marc Eichinger - Les révélations d'un agent secret qui en sait beaucoup trop (dont Areva, Uramin, Lauvergeon, Ausra...)
https://www.youtube.com/watch?v=iLMs_EqUICs  

Elle est sortie le 13 avril et a déjà beaucoup de vues : plus de 400 000 affichées.
Il n'y a pas vraiment d'éléments qu'on ne connaît pas mais elle est intéressante à regarder car cela relie les différentes affaires de corruption ou nous les rappelle.

Nous avions visé juste en 2013 avec cette banderole que nous avions faite pour soutenir Stéphane devant la préfecture de Quimper dans le procès fait par AREVA pour accusation de corruption.

Marc Eichinger est sorti de l'ombre car Anne Lauvergeon l'a accusé de complot pour sa destitution car il avait rédigé un rapport en 2010 à la demande de l'amiral Thierry d'Arbonneau (il s'occupait de la sécurité chez Areva après avoir dirigé la force nucléaire sous-marine). Dans ce rapport, il concluait que l'affaire Uramin était une escroquerie monumentale montée pour pouvoir placer 12 EPR à l'Afrique du Sud par des pots de vin. Il a saisi des organismes aux Etats Unis et en Angleterre concernés par les affaires pour mettre fin à cette corruption.

Marc Eichinger travaille avec le journaliste Thierry Gadault , auteur du livre "Nucléaire danger immédiat".

Chantal

Alain UGUEN
20/04/2020 - 09:30:30

le CGDD se contrefiche des effets sanitaires de l'industrie nucléaire, il invente des coûts/bénéfices en CO2...
la belle affaire!
Cacher les déchets nucléaires d'exploitation minière avec des parcs photovoltaïque et planter des éoliennes dans las chemins contaminés, voilà leur solution pour supprimer la radioactivité....
Et encore un grand pas dans l'amnésie!

chris
09/03/2020 - 11:08:02

Merçi à roland guétat

Edmond Dobryk
19/02/2020 - 09:46:20

Le nucléaire lave plus blanc... En 2016 j'ai chanté 2 chansons anti-nucléaires à la fête des 30 ans de la CRIIRAD : https://www.youtube.com/watch?v=YGVnZ-du_14&t=137s  

roland guétat
16/02/2020 - 05:30:29

Lorsque j'étais membre du Comité Economique Social et Environnemental de l'Union européenne, j'ai demandé en tant que Membre de la Section Transports, Energy & Networks, qu'une mission soit organisée pour évaluer les impacts de l'extraction des minerais servant à la fabrication des combustibles uranium.
J'y suis resté 5 ans sans parvenir à obtenir qu'une mission soit organisée. J'étais volontaire pour aller au Niger oui ailleurs...
Je ne sais toujours pas, par exemple, combien d'énergie est dépensée pour produire un kilo d'uranium ! J'ignore toujours les impacts sanitaires pour les mineurs....

Georges CINGAL
10/02/2020 - 14:22:01

Pour développer les Énergies renouvelables avec un niveau d'investissement suffisant comme le fond depuis déjà un certain temps nos voisins Européens , je ne vois pas d'autre solutions que d'arrêter de financer le nucléaire qui produit d'enormes déchets que l'on ne sait pas traiter et donc en particulier ne pas prolonger la durée de vie des reacteurss qui ont plus de 40 ans qui seront plus de 14 en 2025 mais plutôt de 29 reacteurs Il faut aussi ARRETER l'EPR qui est un Fiasco technique et financier et bien sur ne pas construire de nouveaux EPR!!.
La France n'est pas indépendante avec l'uranium (non renouvelable!)qui est extrait au Niger et elle doit depuis plus de 5 ANS protéger les mines des terroristes Ce qui non seulement entraine des pertes humaines mais elle doit consacrer des investissements énormes pour l'armée Montants qui ne sont pas pris en compte pour le bilan énergetique, et financier de même pour celui du stockage des déchets, et du démantelement
Ce qui conduit à un bilan énergétique de l'électricité nucléaire qui est veritablement CATASTROPHIQUE et qui est donc une véritable ABERRATION IRRESPONSABLE

Alain Begon
04/02/2020 - 17:42:17

La lutte contre les énergies émettant des gaz à effet de serre est bien une priorité. Des pays européens ont fait des avancées importantes dans ce sens (Angleterre et l'Allemagne avec une sortie programmée du charbon, le Portugal qui devient exemplaire ...).
Mais la France a un double défi à vaincre : il faut aussi sortir du nucléaire. C'est une énergie polluante (radioactivité), extrêmement dangereuse (elle peut conduire à une stérilisation complète de vastes territoires), elle capte des capitaux colossaux et plus grave sa gouvernance passe forcement par des impasses démocratiques et des mensonges. En effet la filière nucléaire et les choix ne passent pas par le peuple, les décisions sont noyautés dans un cercle de convaincu dépendant du nucléaire. Des mensonges aussi en faisant s'arrêter les nuages radioactifs à la frontière ou en omettant de dire que 100% de l'énergie nucléaire est importé. La France ne produit plus de minerai d'uranium !

Christophe
04/02/2020 - 09:44:20

Mr REILLON, vous affirmez que "le nucléaire est 1000 fois moins dangereux que la route".
Alors passons gentiment sur les pb de santé des travailleurs du nucléaire (par ex: sante.lefigaro.fr/actualite/2015/11/06/24290-faibles-radiations-induisent-cancers) et plus généralement sur l'augmentation des cancers (leucémies en particulier) à proximité des centrales, chez les enfants notamment (par ex, étude allemande de 2007 et française de 2012 : https://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Documents/IRSN-Note-Publication-Leucemies-120112.pdf,   en rappelant que les différentes études se focalisent sur les rejets de gaz radioactifs alors que les centrales rejettent bien d'autres choses, dont de grandes quantités de liquides notamment, pas spécialement neutres pour l'homme et l'environnement), mais est-ce que vous tiendrez le même discours en cas d'accident ??????
Quand aux déchets produits, ils sont parfaitement inoffensifs bien sûr. (au passage : http://burestop.free.fr/spip/spip.php?article964,   sur l'étude récente d'une université américaine sur le conditionnement des déchets nucléaires)

Mais si vous estimez sincèrement que le nucléaire peut nous affranchir des pb dus aux changements climatiques, alors vous vous mettez le doigt dans l'oeil sacrément profond. Le nucléaire représentant à l'heure actuelle moins de 4,5% de l'énergie commercialisée dans le monde, vous imaginez vraiment qu'il serait possible (et surtout raisonnable !!) de multiplier cette production par 20, ou même par 15 si on prend l'hypothèse d'une multiplication par 3 de la production actuelle d'ENR (plus de 11% de l'énergie aujourd'hui commercialisée) - car je n'ose pas imaginer que vous ne souhaitiez pas a minima une telle augmentation des renouvelables.
Multiplier ainsi la production de nucléaire, à compter que ce soit techniquement possible et sans considérer la raréfaction du minerai, impliquerait bien sûr de mettre en service des centrales - elles-même (faut-il le rappeler ??) sensibles aux changements climatiques (inondations et autres intempéries exceptionnelles + raréfaction de la ressource en eau nécessaire au refroidissement) - dans peu ou prou toutes les régions peuplées du monde, y compris de très nombreuses régions aux moyens financiers bien moindre que les nôtres, et surtout avec des niveaux de sécurité (techniques ET géopolitiques) bien plus... discutables que les nôtres, déjà loin d'être si brillants, quel que soit le travail de tous vos chers neurones, ajoutés à tous les autres disponibles.

Quant à votre énumération d'arguments en réponse à thierry portier, ils sont d'une telle mauvaise foie que ça en devient méprisable.

Désolé si vous trouvez mes propos véhéments, mais il y a des discours qui ne peuvent laisser de bois.
B. Decourt.

Benjamin DECOURT
03/02/2020 - 21:55:25

@ thierry portier
comme je le met dans ma réaction, il faut savoir faire travailler ses neurones et ainsi se renseigner avant de contredire quelqu'un.
1- la France ne produit absolument pas 1200 tonnes d'uranium par an puisque la dernière mine a fermée en 2001, et en 1984 pour ce qui est du Morbihan.
2- l'uranium est présent partout dans le sol, dans le granit, le grès, l'ardoise, etc, mais également dans les eaux minérales ( Badoit,Vichy ... )et tant d'autres consommables. pourtant, à ce qu'il me semble, vous paraissez bien vivant et non atteint par ce fléau.
3- sachez que 1 gramme d'uranium à 1 mètre ne vous provoquera aucun cancer comme vous l'affirmez, il vous tuera tout simplement.
4- comment avez vous calculé les 48000 ans de longévité de l'uranium alors que celle-ci est perpétuelle, sinon la terre étant beaucoup plus âgée, il y a longtemps que l'on aurait plus de cet uranium qui vous fait si peur.
5- le vrai danger de l'uranium vient de ce qu'en fait l'homme et des faux écolos qui violent la sécurité des centrales mettant ainsi en danger la vie des riverains.
alors si vous avez de l'empathie pour les générations futures comme vous le prétendez, arrêtez de leurs bourrer le crâne avec vos contre vérités, pour ne pas dire mensonges.
renseignez-vous donc sur le programme ( MIMAUSA )

Jean-Pierre Reillon
03/02/2020 - 11:28:11

Pour la France les choses devraient s'améliorer avec la diminution de la part de nucléaire au profit d'énergies renouvelable et plus propres.
Pour le Niger cela ne s'arrangera pas avec l'augmentation mondiale de la demande d'énergie et le développement de la population de ce pays où le taux de fécondité est le plus élevé du monde. Voir: https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_du_Niger  
L'avenir est sombre comme lors des tempêtes de sable

Le Vérinois
02/02/2020 - 21:46:59

Cette omission, c'est pour cacher toute la politique de la Françafrique d'AREVA au Niger.
Tout laisse à croire que le sous-sol de l'Afrique appartient encore à la France comme au bon vieux temps de la colonisation.Et pour maintenir tout cela, on fomente des rebellions, arme tel ou tel groupe pour maintenir une instabilité dans le pays pour pouvoir continuer à piller l'Afrique!
Regarder le site du collectif "Areva ne fera pas la loi au Niger

Nicole DUHAMEL
01/02/2020 - 03:01:51

Aïe, je commence à lire quelques commentaires dont celui de M Jean-Pierre REILLON qui dit " Le nucléaire est 1000 fois moins dangereux que la route !" Comment peux-t'on affirmer de telles bêtises et rester insensible à autant d'ignorance et d'aveuglement ? Ce monsieur sait il que 1 gramme d'uranium à 1m d'un individu suffit à développer un cancer et que ce ne sont pas moins de 1200 tonnes qui sont produites par an uniquement en France. Sait il aussi que cet uranium va rester radioactif pendant 48 000 ans ?
Alors si M REILLON se moque de la dangerosité de la radioactivité d'aujourd'hui il pourrait au moins se poser les vraies questions et avoir un peu d'empathie pour les générations futures qui ne saurons que faire de tous ces déchets éparpillés et enfouis aux quatre coins de la terre ! Nous sommes là face à une véritable catastrophe écologique sans précédents dont tant de gens comme M REILLON en ignorent les conséquences. Il est temps que l'ensemble de la population soit informée et que le gouvernement ainsi que les exploitants arrêtent de minimiser et de nous mentir !

thierry portier
31/01/2020 - 11:56:14

Avec ce "bilan", si vous vous chauffez directement au fioul vous importerez 100% de votre consommation pour la chauffage.

Si par contre vous utilisez du fioul pour produire de l'électricité, comptablement vous utiliserez de l'électricité d'origine "nationale". Et comptablement vous serez donc indépendants énergétiquement.
Par contre pour fabriquer l'électricité vous consommerez 3 fois plus de fioul.

Donc pratiquement triplement des importations, comptablement indépendance énergétique.

Tartuferie, vous avez dit tartufferie ?

Bibi
31/01/2020 - 10:31:12

Que dire ? C'est effarant ...

Pascale
31/01/2020 - 10:19:24

il serait intéressant d'arrêter de semer la panique dans la population.
en Morbihan, nous avons eu 22 sites d'exploitation et nous n'en souffrons aucunement.
le nucléaire est 1000 fois moins dangereux que la route, alors faisons travailler nos méninges SVP.

Jean-Pierre Reillon
31/01/2020 - 09:45:26

Il faut sortir du nucléaire trop dangereux.
Soutenez,aidez, adhérez à Sortir du nucléaire national et dans votre région.
je ne pas signer, ça ne fonctionne toujours pas.

Françoise
31/01/2020 - 08:47:06

Merci d'avoir permis de revoir ces documents édifiants.
L'indépendance énergétique de la France est un vaste bluff, terrifiant.
Cordialement à vous m

Nino-Anne Dupieux
30/01/2020 - 23:21:20

Le courage des idées a ses limites. Faire des pages de pub dans la presse quotidienne sur les énergies vertes c'est mieux pour son image.

Claude Fustier
30/01/2020 - 23:10:49

C'est plus grave que cela.

1 Macron pro nucléaire
2 il souhaite sa relance mais ce n'est pas dans son programme
3 manipulations technique pour mal calculer le bilan carbone de l'electricité 'nucléaire' : https://www.negawatt.org/RE-2020-une-croix-sur-les-batiments-neufs-performants  

Bref le nucléaire est encore et toujours un scandale national en cours.

jean
30/01/2020 - 19:56:47

Le temps où cogema extrayait de l'uranium en limousin ou à Lodève est largement révolu.
C'est se cacher derrière son petit doigt de parler d'indépendance énergétique! Le Niger, mais aussi l'Australie (je crois bien?...) sont des fournisseurs importants de le filière nucléaire française.
D'où une indépendance plus que relative!!!!

Le fiasco du nucléaire n'est jamais évoqué, mais on peut redouter le pire en matière économique et financière (sans parler d'accidents nucléaires majeurs toujours possibles!!!!)

cactus
30/01/2020 - 17:56:51

EDF pourrai aussi nous ÉCLAIRER sur cet aspect non négligeable de la production électrique ,mais non, chacun sait que le nucléaire est PROPRE et SANS DANGER!!!!

michel armagnat
30/01/2020 - 17:18:01

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !