actualité écologie

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

AG Cyberacteurs

SPAM etc...

Les amis des 150

22 V'là les acteurs des transitions

Ne laissez pas vos appareils en veille

météo

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Journal des Bonnes Nouvelles

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide

  #Terra   #Livre



Cyberaction : contre le projet de loi (PL) 191/2020 au Brésil

« Fora Bolsonaro ! » (« Dehors, Bolsonaro ! ») : le sous-titre implicite de la 18ème édition du Campement Terre Libre, « Retomando o Brasil: demarcar territórios e aldear a política » (« Reprendre le Brésil: démarquer les territoires et indigéniser la politique »). Ce cri du cœur s’est fait entendre avec force lors du deuxième et troisième jour de l’événement, soulignant la politisation des populations indigènes ainsi que leur mobilisation infatigable pour lutter contre le projet de loi 191/2020 en cours d’élaboration par le gouvernement brésilien.

[ 2 419 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 25 avril 2022

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Ambassade du Brésil
En soutien à populations indigènes

Plus d'infos

Terra LivreLa 18ème édition du Campement Terre Libre a eu lieu en avril 2022 à Brasilia. Organisée par Articulação dos Povos Indígenas do Brasil (APIB), il s’agit de la plus grande manifestation de peuples indigènes au Brésil. L’objectif de ce rassemblement, mené annuellement depuis 2004, est de mettre en lumière la lutte des populations indigènes et de mobiliser les différentes communautés et organisations indigènes du pays contre les menaces et atteintes à leurs droits fondamentaux. 
 
Au 3ème jour du Campement Terre Libre,  les représentants indigènes ont adressé une lettre ouverte au gouvernement contre le projet de loi 191/2020 qui pourrait, à terme, autoriser l’exploration et l’exploitation minière et pétrolière, la production d’énergie hydroélectrique, et l’agriculture intensive, sur les terres indigènes jusqu’ici protégées par la Constitution de 1988. 

La mobilisation prévient que ce projet de loi consiste à “ouvrir la porte au passage du troupeau”. Le gouvernement actuel veut favoriser la spéculation immobilière sur les territoires indigènes, encourager l’invasion de l’agro-industrie avec ses pesticides et transgéniques et le défrichement des forêts pour l’élevage du bétail. En cœur, les nombreux indigènes présents à ce campement scandent alors “Dehors Bolsonaro” comme on le voit dans la vidéo ci-dessous partagée par la Cimi.
La Lettre ouverte contre la PL 191/2020 vise à mobiliser les signatures de parlementaires, personnalités, institutions, organisations et mouvements sociaux au Brésil et à l’étranger. Le document est également ouvert pour recevoir des signatures de particuliers. 

 La forêt est vivante. Elle ne mourra que si les blancs continuent à la détruire. S’ils réussissent, les rivières disparaîtront sous terre, le sol s’effondrera, les arbres se dessècheront et les rochers se fissureront sous la chaleur.»
– Davi Kopenawa, dans « La chute du ciel : paroles d’un chaman Yanomami »

Le peuple brésilien doit connaître les graves impacts économiques, sociaux et environnementaux qui pourraient résulter de l’approbation du Projet de Loi (PL) n° 191/2020, non seulement pour les peuples autochtones, mais pour nous tous.

Le projet autorise l’exploitation minière sur les terres indigènes et fait partie du Programme de Destruction du gouvernement Bolsonaro. Ce projet piétine la Constitution Fédérale et attaque, une fois de plus, les droits des peuples indigènes du Brésil. Pour cette raison, nous, parlementaires et institutions partenaires du Front Parlementaire Conjoint de Défense des Droits des Peuples Autochtones (FPMDDPI), nous prenons position contre son approbation.

Nous rappelons que le 11 février 2020, une commission formée de représentants du Congrès, de la société civile et de leaders autochtones a soumis une demande au président de la Chambre des députés de l’époque afin que le projet soit renvoyé au pouvoir exécutif. Le PL 191/2020 comporte des problèmes juridiques et d’inconstitutionnalité évidents, il ne tient pas compte des traités internationaux dont le Brésil est signataire et il enfreint le Règlement Intérieur de la Chambre des Députés.

La justification du gouvernement Bolsonaro pour activer le régime d’urgence du projet n’est pas valable : la guerre en Ukraine menacerait l’agriculture brésilienne car la Russie est l’un des principaux fournisseurs d’engrais au Brésil. Selon une étude du Laboratoire de Gestion des Services Environnementaux de l’Université Fédérale du Minas Gerais (UFMG), environ 2/3 des réserves nationales de potassium, principal matériau dans la production d’engrais, se trouvent en dehors de l’Amazonie légale qui concentre 98% des terres autochtones démarquées dans le pays.

De plus, aucun des grands gisements de potassium de la région ne se trouve dans ces territoires ancestraux, considérés comme sacrés par les peuples autochtones et protégés par la Constitution. Selon les recherches de l’UFMG, les gisements déjà disponibles et situés en dehors des terres indigènes pourraient répondre à notre demande de minerai pendant plus de 80 ans.

La législature actuelle ne peut pas entrer dans l’histoire comme soutien de la destruction des peuples et des terres autochtones. Écoutons le cri de la forêt. Nous tous, députés, députées, sénateurs et sénatrices, quelles que soient nos positions politiques et idéologiques, devons nous battre pour ne pas porter cette tache indélébile. Et, pour cela, nous comptons sur le soutien de la population brésilienne !

Brasilia/DF, le 22 mars 2022.
https://planeteamazone.org/actualites/campement-terre-libre-une-lettre-ouverte-contre-le-projet-de-loi-pl-191-2020/?  

À Brasilia, les peuples autochtones campent pour défendre leur terres
https://reporterre.net/A-Brasilia-les-peuples-autochtones-campent-pour-defendre-leur-terres  


Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à brasemb.paris@itamaraty.gov.br
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Projet de Loi n° 191/2020
  • Message : Monsieur le Président
    La législature actuelle ne peut pas entrer dans l’histoire comme soutien de la destruction des peuples et des terres autochtones. Écoutons le cri de la forêt.
    Je soutiens la lutte du peuple brésilien qui doit connaître les graves impacts économiques, sociaux et environnementaux qui pourraient résulter de l’approbation du Projet de Loi (PL) n° 191/2020, non seulement pour les peuples autochtones, mais pour nous tous.
    Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

10 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Brésil : nouveau record de déforestation en Amazonie pour le mois d’avril
La déforestation de l’Amazonie continue à un rythme effréné au Brésil, malgré les alertes répétées des associations de défense de l’environnement.
https://www.bfmtv.com/environnement/climat/bresil-nouveau-record-de-deforestation-en-amazonie-pour-le-mois-d-avril_AD-202205060635.html  

Alain UGUEN
13/05/2022 - 08:44:52

protégeons les tribus indigènes

serge
03/05/2022 - 09:46:27

Bolsonaro versus les Indiens du Brésil
Sorti de l'hôpital, le président, tendance trumpiste, nostalgique de l'uniforme et des épaulettes n'a aucun goût pour les tribus autochtones, leurs rituels, leurs contestations, leurs entêtements et revendications mais un appétit féroce pour leurs forêts, leurs terres, leur eau, leurs animaux.
Avec cette loi qui autorise les exploitations forestières, minières, hydroliques, les déversements de pesticides, les plantations d'OGM, les atteintes aux cours des fleuves, la déforestation pour le bétail et le potassium engraisseur, les Indiens n'ont plus leur place dans cet enfer.
Le rescapé de la tentative d'assassinat s'en est sorti, les tribus qui admirent l'oiseau lyre et la canopée risqent d'y rester eux.
Bolsonaro verse des larmes de crocodile parce qu'il n'aura pas son engrais sous embargo. Peste de cette guerre!
Cette loi scélérate entachée foireusement ne doit pas passer.
Le candidat du Parti Travailleur, perdant aux élections, pourra peut-être, si le fatum est favorable, remplacer Jair B.
Aïchat Nussy

colette Nusbaum Vallet
02/05/2022 - 13:27:45

STOP prédateurs !!
STOP bolsanero !
STOP !!

Christian CHAVALARIAS
30/04/2022 - 07:32:06

Le "Fora Bolsonaro" ne peut être prononcé par des Français : ingérence dans la vie politique brésilienne.

Mais demander le respect des terres indigènes, c'est autre chose. C'est protéger les équilibres écologiques pour le Brésil et pour au moins l'ensemble du continent sud- américain.

buriti
29/04/2022 - 11:32:28

Bolsonaro devrait être accusé de crime contre le vivant, il s'acharne contre les indiens ce qui confine à un génocide organisé et il détruit la forêt amazonienne ce qui a un impact sur le climat de la planète entière : c'est donc bien un dangereux destructeur

maripachats
27/04/2022 - 20:12:11

Oui, amplifions ce cri, "Fora Bolsonaro", Il est tout aussi dangereux que Poutine !

Jonquille
27/04/2022 - 11:44:55

il faut préserver ces peuples, c'est leur liberté qui est en jeu et protéger leurs territoires

DOMINIQUE LEPRETRE
27/04/2022 - 09:04:47

Merci Alain et Cyberacteurs de mettre en lumière ce combat ! Le grand rassemblement, qui s'est achevé le 14 avril dernier, est passé complètement inaperçu tant les médias avaient les yeux et les oreilles tournés vers la guerre en Ukraine et les élections. Par conséquent, votre/notre aide sera très appréciable. Soyons comme les chamans, ces guerriers pacifiques, pour reprendre le "Fora Bolsonaro" scandé par les manifestants.

Frawald
27/04/2022 - 07:30:26

On prend des sanctions contre Poutine, pourquoi n'en prenons nous pas contre Bolsonaro qui met, lui, la planète en danger ?

Lionel Bécus
26/04/2022 - 14:54:22

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !