actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

AG Cyberacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les amis des 150

Ne laissez pas vos appareils en veille

météo

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

image vide cyberacteurs
image vide

cyberaction : Bassin Versant du Tescou : Sivens, 5 ans après, bis repetita ?

Les 2 à 3 semaine à venir, seront déterminantes pour la vallée du Tescou. Le retour vers le conflit ou l'engagement dans une voie exemplaire et novatrice sur les plans environnemental, économique et social ?

[ Participer à la cyberaction ]

44 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Décision de justice désolante. Une mise en cause de la responsabilté des forces de l'ordre aurait pourtant pu amener celles-ci à plus de retenue dans la répression de plus en plus violente des manifestations. Mais j'espère que la justice européenne sera sollicitée et mettra l'Etat français devant ses responsabilités !

Lionel Forment
29/03/2021 - 23:02:15

Je souscrit au texte ci-dessous signé Alain Uguen

Catherine de Trégomain
29/03/2021 - 15:11:35

Rejet du pourvoi en cassation de la famille de Rémi Fraisse

Comme il fallait s’y attendre le non-lieu en faveur du gendarme a été confirmé par la cour de cassation. Il fallait passer par cette étape pour se tourner vers la cour européenne des droits de l’Homme.



Si la famille de Rémi Fraisse le veut, nous soutiendrons cette démarche, parce qu’il est important de mettre en lumière, à travers un procès, les responsabilités de chacun des acteurs de la chaîne de commandement, du niveau local au niveau national, qui ont amené à ce drame.

Mais au-delà de cette journée tragique, il faut souligner l’incapacité des représentants de l’Etat de l’époque à ouvrir un dialogue sur un projet, dont ils connaissaient l’illégalité, notamment à travers la procédure d’infraction engagée par la commission européenne (connue dès le mois de juillet 2014) contre la France. De nombreux citoyens, personnalités et élus avaient appelé à l’arrêt des violences policières très sévères qui s’exerçaient sur le terrain et alerté sur les risques qu’un drame survienne. Ils n’ont pas été écoutés.

Rappelons que le 8 décembre de l’an dernier, la justice a condamné l’Etat pour ses « illégalités fautives" concernant ce projet, lui-même déclaré illégal en juin 2016.

Alain UGUEN
29/03/2021 - 09:21:18

Pour une agriculture paysanne sobre et adaptée au terroir.
Pour une prise en compte lucide et courageuse des changements climatiques présents et à venir et une adaptation cohérente pour une agriculture familiale et nourricière.

armand guerin
25/01/2021 - 12:05:25

Pourquoi nous n'avons pas consenti ?
Nous nous devons de vous faire connaître les arguments
qui fondent le non consentement de ces 8 organisations à ce texte.
https://www.collectif-testet.org/uploaded/Projet-territoire/Texte_décembre_2020/argumentaire-non-consentement-texte-decembre-2020.pdf  

Alain UGUEN
25/01/2021 - 08:14:26

soutien absolu

odile rey
10/01/2021 - 15:58:39

Ne lÄcher rien ;;; cOURAGE !!!

Marcel Caucheteux
06/01/2021 - 16:40:59

Espérons qu'aucun responsable, syndical ou local, ne fera barrage à une solution de sens par inertie idéologique ou politicienne. Espérons surtout que les paysans concernés sauront faire preuve de raison, et pourquoi pas, d'un peu d'audace et d'ambition en faveur d'une agriculture plus soutenable et d'une société plus conviviale. La seule voie à même d'assurer une agriculture biologiquement pérenne, capable d'enrayer la perte d'emplois agricoles de qualité, et de servir une ruralité refondée.
cg, cofondateur de FNE et de Nature Midi-Pyrénées, ingénieur-urbaniste,… élevé à la ferme!

Christian GARNIER
06/01/2021 - 13:10:25

Communiqué de presse du lundi 4 janvier 2021
Démenti : ll n'y a pas encore de consensus pour le projet de territoire de la vallée du Tescou

Nous, organisations signataires du présent communiqué de presse, qui participons depuis le début à la construction du projet de territoire du Tescou, démentons formellement l‘information publiée dans le journal le Paysan Tarnais du 24 décembre 2020, annonçant qu’un consensus aurait été trouvé samedi 19 décembre entre les acteurs du projet de territoire.

Nous ne reconnaissons pas comme instance décisionnaire cette réunion, convoquée la veille au soir, hors respect du règlement intérieur, comme nous l’avons clairement et fermement signalé par courrier électronique avant la réunion et en début de réunion.

Nous aurons à nous positionner sur un texte qui, en l’état actuel, présente des avancées et nous sommes persuadés qu'un accord gagnant/gagnant est possible.

Toutefois, nous avons besoin de garanties concernant la préservation de l’intégralité de la zone humide dans ses limites définies en 2012 qui doit être préservée de tout ouvrage.

Les solutions pour assurer les besoins supplémentaires en eau sans aucun impact sur cette zone humide existent. Elles seront multiples et réparties sur le territoire au plus près des besoins.

Nos organisations ont proposé, le 2 septembre 2020, un scénario de projet de territoire du Tescou « Agroécologie et ressources en Eau » portant sur tous les aspects susceptibles de renforcer le dynamisme d'une agriculture "durable et résiliente" en lien avec la demande sociétale. Ce scénario assurerait un revenu satisfaisant pour les agriculteurs de cette vallée. Il intègre d’éventuelles retenues supplémentaires réparties au plus près des besoins et préservant l’environnement (dont la zone humide du Testet), comme c’est l’ambition du projet de territoire.

Communiqué des organisations signataires suivantes : Confédération Paysanne Tarn, Confédération Paysanne Tarn et Garonne, Nature & Progrès Tarn, Adear Tarn et Garonne, FNE 82, UPNET, Collectif Testet, Lisle Environnement

Alain UGUEN
04/01/2021 - 07:55:08

Courage les résistants du Sivens !

Lionel Forment
25/10/2020 - 18:42:53

Soutien absolu pour un projet d'avenir environnemental .
avec soutien.
Brigitte

Brigitte Brulois
19/10/2020 - 10:58:36

Maison de la forêt de Sivens : Dimanche 25 octobre Journée de commémoration et de lutte
https://www.collectif-testet.org/actualite-419-maison-de-la-foret-de-sivens-dimanche-25-octobre-journee-de-commemoration-et-de-lutte.html  

Alain UGUEN
19/10/2020 - 07:28:21

Proposition de scénario agroécologie et ressources en eau
dans le cadre du Projet de Territoire pour la Gestion de l’Eau pour le bassin versant du Tescou
https://www.collectif-testet.org/uploaded/Scénario_agroécologie_et_ressources_en_eau/sca-nario-ptge-31082020-valide-corrige.pdf  

Alain UGUEN
05/10/2020 - 08:16:51

Sivens : manifestations à Lisle-sur-Tarn
https://www.collectif-testet.org/actualite-417-sivens-manifestations-a-lisle-sur-tarn.html  

Alain UGUEN
05/10/2020 - 08:15:48

Le Projet de Territoire bassin du Tescou doit se poursuivre.
Depuis le début du Projet de Territoire sur le Bassin Versant du Tescou, nous, les organisations signataires * et des personnes en leur nom propre, y participons, de façon coordonnée et proactive, avec pour objectif d'arriver à un accord gagnant/gagnant.
Nous avons élaboré un scénario « agroécologie et ressource en eau » basé sur le travail mené au sein du projet de territoire du Tescou, en cohérence avec sa charte. Ce travail s'appuie sur les fiches actions et les études déjà réalisées.
Le scénario, proposé aux partenaires au début du mois de septembre, est disponible sur le site Internet du Collectif Testet.
Il est articulé autour de 4 axes :
1) Une orientation affirmée vers l'agroécologie
L'agroécologie, qui permet de diminuer fortement le besoin d’irrigation, répond également à l’enjeu majeur d'atténuation du réchauffement climatique en stockant du carbone dans le sol.
2) La préservation et le suivi écologique de la zone humide du Testet, ainsi que des autres zones humides du bassin versant.
3) L'amélioration de l'accès à la ressource en eau, pour l'environnement et l'agriculture, sur l'ensemble du territoire (pas seulement le long du Tescou en aval de Sivens !)
4) Le soutien au développement et à la structuration des circuits courts et de proximité, pour une alimentation locale de qualité à destination des restaurations collectives et des circuits de vente locaux.
Quelle ne fut pas notre surprise d'apprendre dans la presse, le 17 septembre, que la co-présidente du projet de territoire du Tescou, Mme LHERM, avait déclaré ce scénario irrecevable, au mépris du travail accompli, au prétexte d'un « hors délai » alors que le délai n'a jamais été défini, et sans qu’aucun autre scénario n’ait été proposé !
Considérer le scénario proposé comme « hors délais », alors même qu'il n'y en a aucun autre, c'est vouloir que les choix essentiels soient faits en dehors du Projet de Territoire pour la Gestion de l’Eau (PTGE), c’est vouloir le retour aux pratiques qui ont conduit à la crise.
La coprésidente du projet de territoire du Tescou affirme, à en croire cet article, que l’étude sur les besoins en eau est terminée, alors que l’étude sur les besoins nets et territorialisés n’est ni achevée, ni, encore moins, validée. De plus ces besoins n’ont pas été rapprochés des solutions envisageables pour la ressource en eau.
Les prélèvements destinés à l'irrigation sont en forte baisse (de 30 à 50%) depuis le début des années 2000, que ce soit dans la vallée du Tescou ou dans tout le bassin Adour Garonne, y compris quand la ressource en eau est suffisante, comme sur le Tescou réalimenté. Nous demandons que les raisons de cette baisse soient recherchées de façon à apporter des réponses adaptées au contexte actuel local. On n’anticipe pas des besoins futurs sans prendre en compte l’évolution des besoins passés !
Nous rappelons que, conformément aux directives gouvernementales, les études économiques et financières permettant d'évaluer la rentabilité économique et la capacité des usagers à participer au recouvrement des coûts doivent être réalisées à partir de scénarii présélectionnés, comme aide à la décision. A ce jour seul notre scénario a été proposé.
Dans un souci de responsabilité, nous avons consenti à ce que le renforcement de l'accès à l'eau comporte un ouvrage sur le haut bassin, pas de revenir à un projet équivalent à celui du projet de barrage de Sivens initial !
Le scénario que nous proposons ouvre la voie à des solutions évitant la destruction de la zone humide du Testet et des espèces protégées qui y sont inféodées, comme l’exige la règlementation. Il doit être étudié et évalué conformément aux instructions ministérielles concernant les PTGE.
Nous n'accepterons aucune tentative de passage en force pour retourner à un projet de barrage à Sivens.
* Confédération Paysanne 81 et 82, ADEAR 82, Nature et Progrès Tarn, FNE 82, UPNET, Collectif Testet, Lisle Environnement.

Alain UGUEN
02/10/2020 - 08:51:48

Les intérêts de quelques-uns pré vaudraient-ils sur l'intérêt gé
néral...?

stoppeur
11/03/2020 - 18:46:39

rien n'est jamais acquis !
la lutte doit continuer.

JEANNINE RETAIL MONNIER
09/03/2020 - 14:39:39

Sivens : projet de territoire du Tescou – l’électeur de Lisle-sur-Tarn a le droit de savoir
https://www.collectif-testet.org/actualite-412-sivens-projet-de-territoire-du-tescou-l-electeur-de-lisle-sur-tarn-a-le-droit-de-savoir.html  

Alain UGUEN
09/03/2020 - 07:55:45

Sivens : projet de territoire du Tescou – l’électeur de Lisle-sur-Tarn a le droit de savoir
https://www.collectif-testet.org/actualite-412-sivens-projet-de-territoire-du-tescou-l-electeur-de-lisle-sur-tarn-a-le-droit-de-savoir.html  

Alain UGUEN
09/03/2020 - 07:54:14


Courage les Sivens, on est avec vous! Danièle

Danièle Hennebert
02/03/2020 - 15:54:06

Vigilance!

Hélène Flament
02/03/2020 - 14:40:39

Projet de Territoire du Tescou : 9 organisations demandent à l'Etat que soit mise en œuvre une étude économique et financière en utilisant le guide qu'il préconise.
https://www.collectif-testet.org/actualite-411-9-organisations-font-appel-a-letat.html  

Alain UGUEN
02/03/2020 - 07:54:04

Nous avons tord de penser que les agriculteurs du monde nourrissent la totalité de la population mondiale.
Apprendre à la population mondiale à se rapprocher de la Nature et montrer qu'elle est pas là seulement pour nous nourrir, mais aussi pour nous protéger des erreurs que nous faisons.

pensée agricole
30/01/2020 - 20:33:05

Quand l'imbécile fait le roi
L'animal devient roi

Patou
27/01/2020 - 15:22:55

Dimanche 9 février 2020, à partir de 14H h 00
RdV maison de la forêt de Sivens,

12 organisations citoyennes, Occitanes, Tarnaises et locales environnementales et/ou agricoles, vous proposent, dans le cadre des journées mondiales de la convention RAMSAR sur les zones humides :

une balade - découverte de la zone humide du Testet.
https://www.collectif-testet.org/actualite-409-balade-decouverte-de-la-zone-humide-du-testet.html  

Alain UGUEN
27/01/2020 - 08:07:35

une autre agriculture est possible et moins gourmande en eau nous le savons tous. avec le modèle intensif c'est la fuite en avant, le troupeau de 250 vaches aujourd'hui, sera de 500 demain.
ce système ne peut plus durer. nous ne voulons pas de futur barrage réserve, et pour Rémi nous reviendrons .

geronimo
14/01/2020 - 12:47:46

Etude des besoins en eau sur le Tescou. Où en est-on ?
https://www.collectif-testet.org/actualite-408-etude-des-besoins-en-eau-sur-le-tescou-ou-en-est-on.html  

Alain UGUEN
13/01/2020 - 09:56:09

Reprenons la contestation!
Ce qui ne surprend pas, comme la récidive du Pouvoir!

Bannery
03/01/2020 - 22:27:18

Force est de constater qu'il faut trop souvent remettre la pression et rester d'une extrême vigilance car rien n'est jamais vraiment acquis !
Il y a toujours un petit interstice qui permet aux décideurs ou organismes devant renoncer à un projet donné de revenir à la charge lorsque l'attention s'est un peu estompée !

Anita VILLERS
03/01/2020 - 11:22:55

Une déclaration commune à l'issue de l'Instance de co-construction du 20 décembre 2019
Le collectif Testet assume ce consentement mais déclare solennellement que c’est la dernière fois qu’il consentira à quelque résolution que ce soit dans de telles conditions. Un courrier en ce sens sera envoyé à l’Instance de Responsabilité, avec copie au préfet du Tarn, référent du projet de territoire
https://www.collectif-testet.org/actualite-407-une-declaration-commune-a-lissue-de-linstance-de-co-construction-du-20-decembre-2019.html  

Alain UGUEN
31/12/2019 - 11:39:29

le 26 octobre aura lieu une journée contre la répression des mouvements sociaux et des classes populaires à Gaillac et Sivens. Car le projet de barrage n'est pas abandonné, il est encore question de faire un
"ouvrage" de 1 million de m3 en amont du premier projet!!! Face à l'acharnement des autorités (désireuses de prendre leur revanche et sourdes à la nécessité écologique de changer de modèle économique et
agricole), il est important, 5 ans après la mort de Rémi Fraysse à Sivens et pour l'acte 50 des Gilets Jaunes, de rappeler notre opposition à ce projet. Soyons nombreux et nombreuses! D'autant plus que la famille de Rémi Fraysse vient de faire appel du non-lieu que la "justice" a émis pour son meurtre il y a 5 ans.

A 10h à Sivens, ballade contée dans la forêt de Sivens
A 12h, pique nique place de la libération à Gaillac
à 14h, prise de parole, puis déambulation dans gaillac, puis discussion sur la répression à 19h, sur le rond point des GJ, repas festif partagé.

De nombreuses affiches ont été préparées pour l'évènement. Un grand merci à tou-te-s celleux qui y ont travaillé! Toutes les affiches comportent une erreur concernant la balade du matin. Il s'agit en fait d'une:

Ballade contée

Rendez-vous à 9h45 sur le parking de la maison de la forêt pour un départ à 10h précises

Alain UGUEN
25/10/2019 - 08:52:22

voir C dans l'air du 19/09
Villages, fôrets, nucléaire... la crise de l'eau
https://www.france.tv/france-5/c-dans-l-air/1063247-c-dans-l-air.html  

Alain Uguen
20/09/2019 - 10:03:10

Daniel LAMBEAUX nous met un reportage sur une retetenue ILLEGALE poussée par la Ch d'Agriculture hors la loi ! tout le monde DOIT respecter la loi ! Techniquement, avec la dérive climatique, des retenues colinaires à sec ne seront d'aucun recours ! Merci à Paco, qui nous dit qu'en Andalousie la permaculture fait reculer le désert :-))

Jean-Marc CONVERS
20/09/2019 - 09:53:32

Un mort n'a-t-il pas suffi ? Faudra-t-il reprendre le combat ?!

Voltaire
17/09/2019 - 22:00:44

Sivens : falk news dans les médias

Nous voyons fleurir dans les médias des falk news et des Trumperies sur un prétendu consensus sur la construction d'un barrage à Sivens.

Tout d'abord, il n'y a pas eu consensus (qui signifie approbation) mais consentement (qui signifie "pas d'opposition").

Ni ceux qui sont pour un barrage à Sivens, ni ceux qui pensent que lorsqu'on aura évalué et localisé les besoins en on trouvera une solution consensuelle n'ont approuvé ce texte, chacun y a émis des réticences. Mais personne ne s'y est opposé et il a donc été adopté sans vote au consentement.

Rétablissons la réalité. Que dit le texte qui a été adopté ?

"Dans l'attente de la prise de décision quant aux volumes répondant aux besoins sur le bassin versant du Tescou et aux enjeux d’avenir soulevés dans la charte devant donner lieu au lancement d’une étude spécifique (dans un délai d'un à deux mois) qui s'appuiera sur les contributions existantes des différents acteurs du projet de territoire (Agence de l'eau, chambre d'Agriculture, propositions des APNE et services de l'État).

Demandant que cette étude soit menée par l'Agence de l'eau et puisse bénéficier d'une participation financière des Départements du Tarn et de Tarn-et-Garonne et la Région Occitanie, l'Instance de Co-Construction du projet de territoire du bassin versant du Tescou décide :

D'approuver un schéma de principe d'organisation de la ressource en eau s’appuyant sur les trois axes suivants : Axe 1 : Une optimisation de la retenue du Thérondel associée à l'utilisation du réseau du Syndicat d’Irrigation de Reynies,

Axe 2 : la valorisation et la mutualisation des retenues collinaires individuelles pour le soutien des écoulements naturels du Tescou et l’alimentation des coteaux,

Axe 3 : La création d’un ouvrage sur le haut bassin du Tescou limité à une faisabilité technique et constructible allant jusqu’à 1.000.000 m3 disponible»"

Si on sait lire, il est écrit à l'axe 3 : "la création d'un ouvrage sur le haut bassin du Tescou". Un ouvrage n'est pas forcément un barrage même s'il peut l'être.

Tout dépendra donc des résultats de l'étude sur les besoins supplémentaires pour l'irrigation. Au jour où nous parlons les seuls besoins sont de 420.000 m3 (200.000 pour le milieu aquatique et 220.000 pour les substitutions des prélèvements existants) et tous sont situés à 13 km en aval de Sivens !

Les besoins nouveaux sont des besoins privés qui ne relèvent pas de l'intérêt général. Ceux qui veulent développer des cultures irrigués devront participer à l'investissement et au fonctionnement. Pour nous le coût de l'eau est clairement trop cher pour assurer une rentabilité des cultures irriguées. C'est d'ailleurs pour cela que l'irrigation a fortement diminué ces 15 dernières années, depuis que les subventions europpéennes à l'irrigation ont été supprimées.



LIre :

le communiqué de presse des acteurs pour une solution consensuelle préservant la zone humide du Testet.
https://www.collectif-testet.org/uploaded/communiqués/20190909-communique-de-presse-adopte.pdf  


et également le communiqué de presse de FNE Midi-Pyrénées que nous approuvons
https://fne-midipyrenees.fr/2019/09/10/barrage-de-sivens-dementi-pas-de-consensus-pour-une-retenue/  

Pour contrecarrer ces flak News diffusez largement cette lettre d'information.

Alain Uguen
11/09/2019 - 10:46:27

Vallée de Tescou : des besoins en eau oui. Mais pour quels usages, pour quels volumes et où ?
https://www.collectif-testet.org/actualite-399-vallee-de-tescou-des-besoins-en-eau-oui-mais-pour-quels-usages-pour-quels-volumes-et-ou.html  

Barrage de Sivens : consensus de l'ensemble des acteurs pour évaluer les besoins en eau dans la...
https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/barrage-de-sivens/barrage-de-sivens-consensus-de-l-ensemble-des-acteurs-pour-evaluer-les-besoins-en-eau-dans-la-vallee-du-tescou_3609595.html  

Barrage de Sivens « Consensus » pour une retenue d'eau et études sur les besoins
https://www.terre-net.fr/actualite-agricole/economie-social/article/consensus-pour-une-retenue-d-eau-et-etudes-sur-les-besoins-202-151884.html  

Alain Uguen
10/09/2019 - 16:32:59

arrêtons avec ces absurdités ! cet été j'ai encore vu les arrosages dans les champs de maïs !! faudra trouver d'autres cultures moins gourmandes d'eau !
Et Rémi ? Ni oubli Ni pardon

ANNIE CHALMETON
05/09/2019 - 21:53:52

D'accord pour que l'irrigation réponde à l'urgence climatique actuelle ; pas d'accord pour aider des cultures non adaptées au territoire !

Daniel FORMENTIN
05/09/2019 - 11:56:24

Baser un futur agricole sur l'irrigation, alors que l'on se dirige vers un stress hydrique chronique, est une absurdité sans nom.

Les cultivateurs tarnais feraient mieux de prendre exemple sur leurs confrères d'Andalousie qui se tournent résolument vers la permaculture et font reculer le désert.

Paco
30/08/2019 - 15:55:18

Comme Claude.
Je pense que l'agriculture intensive doit revoir sa copie (ses copies) à tous les niveaux, gestion de l'eau, mais aussi des intrants et pesticides, des variétés plantées, et de la qualité des produits. En fait, un abandon de la productivité à tout prix, avec comme corollaire un changement d'habitudes du consommateur. Moins de viande consommée mais de meilleure qualité. Je pense que ce ne sera pas un recul vers d'anciennes techniques, si les agriculteurs, chercheurs, consommateurs et l'état ont la volonté de ce changement.

Christian Perez-Gil
27/08/2019 - 11:19:42

L'eau est un bien précieux, à préserver d'autant qu'on va vers une raréfaction de la ressource et une augmentation de la demande.Alors, partout où l'agriculture intensive fait le forcing pour les barrages et autres bassines (Poitou-Charentes...)il est nécessaire de calmer les ardeurs des irrigants pour passer à une autre agriculture plus respectueuse des ressources et de la biodiversité.Obliger les gens à changer de méthodes et s'impliquer dans la protection environnementale :autres cultures, agroforesterie, élevage à taille réduite ( diminution de l'élevage drastique nécessaire). Bien sûr que ce sont des remises en question et des changements de paradigme, mais notre avenir est à ce prix. Il faut préserver la ressource en eau, l'améliorer, pour les humains d'abord, si on ne veut pas se retrouver en pénurie ou avec des rivières complètement asséchées...nous y sommes déjà! un peu de bon sens ne nuirait pas. Certains ont opté pour des pratiques vertueuses et s'en portent bien...Marre d'entendre toujours les mêmes discours de gens qui se posent en victimes sans réfléchir à des solutions-qui existent!

claude
27/08/2019 - 03:34:12

Je crois avoir oublié de vous mettre le lien vers la vidéo du lac de Caussade dans le Lot et Garonne :
https://youtu.be/PBaqZ-rD94E  

LAMBEAUX Daniel
26/08/2019 - 20:57:37

Bonjour.
dans une perspective de réchauffement climatique, je crois qu'il faut restaurer, ou même développer des zones retenues collinaires, qui serviront d'eau vivrière, ou de ressources énergétiques de type STEP.
Je vous recommande cette vidéo, sur le lac de Caussade en Lot et Garonne, sous laquelle figure un courrier au premier Ministre, argumentant en faveur des retenues d'eau.
Si l'on raisonne Environnemental et Ethique, je crois que ces aménagements sont une bonne chose, pour préserver la vie en aval.

LAMBEAUX Daniel
26/08/2019 - 20:55:22

Chez nous et autre part les agriculteurs arrosent en plein midi où les pertes son très importantes et après les chemins sont boueux.
IL faudrait qu'ils soient un peu responsables et solidaires.
En espérant que dans cette vallée ils le sont

Jean-Jacques RISS
26/08/2019 - 20:23:49

[ Participer à la cyberaction ]

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !