actualité écologie

Journal des Bonnes Nouvelles

Annoncez la couleur !

Samedi 3 octobre: marchons sur les aéroports!

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

AG Cyberacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Les 10 jours verts Transacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

cyberaction : Alerte aux OGM cachés

Rassemblement contre les VRTH vendredi 8 août à la Rochelle
Il s'agit de montrer notre désaccord face aux Variétés Rendues Tolérantes aux Herbicides, qui, sous ce patronyme, sont en fait d'authentiques OGM (organismes génétiquement modifiés).

[ Participer à la cyberaction ]

29 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Ne pas jouer sur les mots.
OGM ou VRTH,même combat!

Nicole dupouy
02/03/2020 - 17:04:13

Les VTRH sont des OGM.
Les OGM accroissent la pollution par les pesticides et herbicides. Ils sont l'enjeu d"une agriculture mortifère qui doit disparaitre au profit d'une agriculture qui n'empoisonne pas l'humain !

Lionel
27/02/2020 - 17:53:43

ogm et vrth même combat contre la malbouf, l'agroalimentaire, les gros semenciers qui veulent diriger notre alimentation

sylvie Bornet
27/02/2020 - 08:45:57

Marre des ogm

cd
27/02/2020 - 08:42:58

La France doit retirer du catalogue les OGM réglementés non évalués

Depuis deux ans, la Commission et les États membres se renvoient la balle concernant les mesures concrètes à prendre pour appliquer l’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne sur les nouvelles techniques de mutagénèse. En France, le Conseil d’État vient de mettre le gouvernement au pied du mur [1] : la transposition faite en 2008 de la législation européenne sur les OGM n’est pas conforme et doit être revue. Cette révision doit être effective au plus tard dans six mois et doit s’appliquer aux variétés illégitimement inscrites au catalogue au plus tard dans neuf mois. Le Conseil somme également le gouvernement de respecter le principe de précaution en réalisant une évaluation des variétés rendues tolérantes aux herbicides (VrTH) et de prescrire des conditions de culture appropriées.

Lire la suite sur :
https://www.infogm.org/6967-la-france-doit-retirer-du-catalogue-les-ogm-reglementes-non-evalues  

Alain UGUEN
26/02/2020 - 17:46:18

Marc Caribent
Pépinière rue de l’enclos
prés du pont suspendu
a st bauzille de putois
plants de fleurs et de légumes
maraîchage légumes naturels




a l’attention de tous ceux qui me connaissent et des autre qui me connaîtrons par ce message ou en venant nous voir. Le département de l’Hérault a lancé une bourse aux idées concernant tout individus de plus de onze ans qui seront examinées et celles qui seront retenus une (trentaine) seront soumises a un vote démocratique par l'ensemble des habitants de l’Hérault
Mon IDÉE ne concerne pas que moi mais tous ceux qui espère un jour manger propre et local et pas trimbalé !

Depuis 2002 j'ai employé dans mes sols maraîcher des petits morceaux de bois appelais BRF (bois de rameaux fragmentés) et miracle la nature a commencé a travailler comme seule elle sait le faire (cette personne si jolie a regarder peut si nous le voulons nous entourer d'une tendresse plus grande que celle d'une mère)

Je fais donc la promotion de mon IDÉE au cas ou elle serais retenue et pour cela je vais vous la dévoiler
Un processus vieux comme la planète un univers caché aux yeux des hommes et pourtant si visible
Apprenons donc a découvrir cette merveille pleine de ressources nécessaire pour la santés car naturelle et propre pour les enfants et toute la famille

Cette technique de préparation naturelle des sols a cultiver s’inspire de la formation des sols des forêts, car toutes les terres arables ont été prisent a la forêt

Cette technique développe les mycéliums de champignons qui sont naturellement collé sur le bois ou présents dans le sol mais endormis et enclenche directement la bio-transformation ver l'humus et multiplie les vers de terre, insectes et micro-organismes du sol selon un vaste réseau de << chaînes alimentaires >>

qui travaille le sol a votre place ,la capacité de ces sol couverts annule l'érosion garde une micro humidité, facilite le drainage ver la phréatique et limite les arrosage.

Le sol deviens noir c'est l’humus pas du compost le compost c'est une action humaine <> l'humus est si riche et si durable qu'il nourris le sol qui nourris les plantes elle n'ont plus besoin d'engrais ,les plantations sont facilitées par la souplesse du sol donc inutile de sortir la pioche ou le motoculteur ce qui serais néfaste et bouleverserais la vie du sol pour cette raison il mes venue une idée ,il y a dans beaucoup de villes et de villages des dépôts de déchets vert ,ces déchets sont en réalité une ressource non ce n'est pas du bois sale mis a part les résineux et encore si le mélange n’en contient que 25% il n’y a aucune nuisance .

C'est du bois frais mais mort et fragmenté en copeaux de 4cm au plus une ressource extraordinaire pour l'agriculture aujourd'hui.
Mais il se trouve que les instances qui dirigent ces dépôts sont soit mal équipées ou par fois ignorantes ou peu crédules par rapport au texte ci dessus.
Ainsi sur le territoire de Ganges <>
Nous souhaitons voir s'améliorer la valorisation des déchets vert
Et que les espace de stockage soit d'un accès facile pour toute sorte de véhicules.

Et gratuit pour ceux qui viendrons en chercher car il a été dit <>

Et d'un prix abordable vis a vis d'une fumure biologique pour les agriculteurs L'agriculture dans ce milieux est d'une propretés exemplaire <> donc inestimable pour la santé aucun pesticide, une barrière totale pour le mildiou, peu d'arrosage car plus on mais de l'eau dans son vin moins cela a de goût.

Bien sur il y a des broyeurs des ouvriers capables mais le broyat obtenu est un véritable casse gueules et les gens un peu intéressé a la vue de ce produit peu engagent ne s'engagent pas a s'en servir évidemment.
Non on n'a pas le droit de taire cette fatalités
Et bien c'est manqué pourtant l'avantage de ce produit s'il étais acceptable pourrais bénéficier a tous les jardiniers amateurs ,aux maraîchers, vignerons, et même aux céréaliers .

Il y a un potentiel énorme dans la ressource, les dépôts de déchets vert ,les élagages de bord de route , l’extraction forestière ,la liste n'est pas entière

Il existe un type de broyeur approvisionné par une petite grue a pinces type broyeur déchiqueteur super PAIN 900 il en existe un a st Maurice de navacelles chez la société BUCSOR. Soit un autre a condition que les copeaux ne mesurent pas plus de 4cm. Ils seront étendus sur le sol non incorporés car un sol couvert vie et un sol découvert meurs, la meilleure période pour commencer les couvertures est l'automne 10 centimètres suffisent a réveiller tout une légion d'individus qui préparent le printemps ,au mois de mars déjà la couche est brune et on peut planter Outre les bénéfices que j'ai constaté ce projet pourrait avoir une portée éducative auprès de la population et des écoles dans une démarche écho citoyenne de préservation de l’environnement ce a quoi je veut bien apporter mon humble savoir.

Et en plus cela aboutit a 35 a 40 % de stockage de carbone pas de
dégazage de méthane qui est plus polluant que le CO2 bon pour la planète économie de (GES) gaz a effet de serre

En considérant les masses de déchets vert annuels déposés ce serais un énorme progrès a l'heure du changement climatique

Depuis mars 2002 je cultive sur ce milieux un peu de maraîchage estival en circuit court évidemment directement du champs au sac du client et selon le légume on le coupe a la demande.
Le ou la client,e est invité a assister a la cueillette ce qui permet des discutions très intéressantes et d’ailleurs comme nous aimons les contacts les relations humaines vous êtes invité a venir nous voir.
Pour cela téléphonez nous au 0467733516 venez seul ou en groupe découvrir ce milieux en accord avec la nature car en fait c'est elle qui gère tout sur la planète,la végétation,arbres et forées,nous aussi nous y sommes assujettis, et elle a décidé de nous nourrir proprement alors ne la méprisons pas

Mon but le plus ultime serait qu'il pousse dans le département une flopée de jardiniers amateurs et professionnels afin que la nutrition de tous soit plus propre et plus savoureuse

marc BRF







MARC BRF
13/02/2020 - 18:44:55

les grands groupes criminels qui ont bureau à l'Elysée et dans les ministères ne renoncent toujours pas. Et nos avatars de gouvernants leurs sont plus que jamais vendus!

Humus
10/02/2020 - 11:35:54

toujours lutter

fabre
10/02/2020 - 09:06:48

OGM : le Conseil d’État suit les organisations contre le gouvernement


Le 7 février 2020, le Conseil d’État met un point final à plus de cinq ans d’une procédure qui a opposé neuf associations au gouvernement sur certaines techniques de modification génétique. Le Conseil d’État impose au gouvernement, avec l’aide du Haut conseil des biotechnologies (HCB), d’établir la liste des techniques de modification génétique ayant été traditionnellement utilisées sans risque. Pour un gouvernement n’ayant jamais demandé ou suivi les techniques utilisées pour les variétés inscrites au catalogue, cela annonce un gros travail.
https://www.infogm.org/ogm-le-conseil-d-etat-suit-les-organisations-contre-le-gouvernement  

Alain UGUEN
07/02/2020 - 16:53:54

Stop à cette agriculture !Si on peut appeler cela de l'agriculture. La "cantine" des députés et Ministres comporte des plats préparés à base de produits issus de l'agriculture biologique … Ce qui bon pour eux est bon pour nous !

Mario Mulé
29/01/2020 - 15:20:33

Stop aux avancées masquées. Ce n'est plus une ficelle, c'est une corde... à noeuds

anne
24/01/2020 - 18:28:03

NON AUX OGM

Jean luc VIDEUX
24/01/2020 - 17:00:27

Pourquoi jouer à l'apprenti sorcier, en modifiant notre environnement, en dépit des dangers encourus

Claudine Houzé
24/01/2020 - 13:37:06

évidemment

Hendrik Stal
23/01/2020 - 17:53:03

Contre nature, plus de nature

heinrich gernat
23/01/2020 - 16:10:33

VRTH ou OGM on n'en veut pas !

Loup Mireille
23/01/2020 - 15:37:25

OGM : les préconisations du rapporteur du Conseil d’État

Après cinq ans de procédure, l’affaire qui oppose plusieurs associations françaises au Premier ministre, sur le statut des variétés rendues tolérantes à des herbicides (VrTH) en France, est-elle enfin sur le point d’être tranchée ? Lors de l’audience du lundi 20 janvier 2020, le rapporteur du Conseil d’État propose d’annuler le refus du Premier ministre d’établir un moratoire sur les VrTH. Il rappelle par ailleurs l’obligation d’appliquer la réglementation OGM aux variétés obtenues par de nouvelles techniques de mutagénèse et recommande dès lors la mise en conformité rapide du droit français avec la réglementation européenne et la « requalification » en tant qu’OGM des variétés concernées. Ainsi que d’autres préconisations…

Lire la suite >> https://www.infogm.org/6948  

Alain UGUEN
23/01/2020 - 09:51:16

Les OGM , vrais ou cachés sont une pure vacherie, mais je ne souhaite pas insulter les vaches

Francois
19/12/2019 - 18:36:53

L’Anses rend un nouvel avis relatif à l'utilisation des variétés rendues tolérantes aux herbicides (VRTH) cultivées en France. L’agence sanitaire préconise la mise en place d’un dispositif de suivi et une meilleure traçabilité.
https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/des-tournesols-et-colza-tolerants-aux-herbicides-a-surveiller-73656/  

Alain UGUEN
18/12/2019 - 14:08:55

J'étais en formation de jardinier fin des années
60 quand on m'a "présenté" l'intérêt incontournable
du Round-Up...

stoppeur
09/10/2019 - 18:47:00

les gouvernement savent bien l'épouvantable nocivité de ces produits, leur synisme est monstrueux !
les "citoyens" ils s'en foutent, y compris leurs enfants
Gouvernements qui ne soutienent que la notion FRIC !
Qui plus est les terres perdent ici et là leur valeur écologique,ce sont des terres que l'on tue peu à peu
et l'avenir est sombre !

deanna martin
06/10/2019 - 09:32:22

Refus absolu des semences empoisonnées et OGM.
Le monde de l'agriculture intensive va nous intoxiquer sévèrement.

Tempier Jean-Claude
03/10/2019 - 16:08:53

« OGM cachés », le gouvernement nous prend pour les cobayes des firmes agrochimiques
https://reporterre.net/OGM-caches-le-gouvernement-nous-prend-pour-les-cobayes-des-firmes-agrochimiques  


Durée de lecture : 6 minutes
1er octobre 2019 / Une vingtaine d’ONG environnementales

Les ONG auteures de cette tribune déplorent « l’inertie des pouvoirs publics » qui ont permis aux cultures d’« OGM cachés » de se poursuivre en France. Ces « éponges à pesticides » mettent pourtant en danger consommateurs et agriculteurs.

Il y a un an, le 25 juillet 2018, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu un arrêt historique concernant les biotechnologies végétales.

Elle répondait à plusieurs questions posées par le Conseil d’État, à la suite d’un recours juridique de neuf organisations [1] paysannes et de la société civile françaises. Il s’agissait pour elles d’obtenir un moratoire sur la vente et la culture des variétés rendues tolérantes à des herbicides (VrTH).
L’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne permet de lutter contre les « OGM cachés »

Les VrTH obtenues par transgenèse — on insère dans les cellules une séquence génétique extérieure — sont interdites de culture en Europe. Mais elles peuvent aussi être obtenues par mutagenèse, technique qui consiste à modifier les gènes par irradiation ou aspersion chimique de la plante entière. D’autres techniques consistent soit à appliquer les mêmes agents mutagènes sur des cellules végétales cultivées au laboratoire soit à insérer dans ces cellules des constructions génétiques préparées à l’extérieur (CRISPR, TALEN…) puis à les régénérer en de nouvelles plantes avec d’autres techniques. Certaines de ces VrTH peuvent échapper au champ d’application de la directive européenne 2001/18 qui réglemente les OGM, mais l’absence de clarté juridique interdit de savoir lesquelles. On parle d’« OGM cachés ». L’arrêt de la CJUE permet au Conseil d’État de clarifier cette confusion. Il constitue une victoire pour celles et ceux qui défendent la liberté de refuser de cultiver ou de consommer des OGM.

S’appuyant sur ladite directive, la CJUE a en effet confirmé que :

- tous les organismes obtenus par des techniques traditionnelles ou nouvelles de mutagenèse sont des OGM ;

- les États sont libres de légiférer sur les OGM obtenus par des techniques de mutagenèse traditionnelles qui sont exclues de l’application de la réglementation européenne qui considère que leur « sécurité est avérée depuis longtemps », dès lors que sont respectées les autres règles européennes, notamment celles relatives à la libre circulation des marchandises ;

- les OGM obtenus par des nouvelles techniques de mutagenèse qui, en 2001, n’étaient pas traditionnellement utilisées pour diverses applications et dont la sécurité n’est pas avérée depuis longtemps (nouvelles techniques) sont soumis aux mêmes règles que celles appliquées aux OGM transgéniques : évaluation sur la santé et l’environnement avant leur mise sur le marché, obligations d’étiquetage, de traçabilité, de suivi et d’information des utilisateurs et des consommateurs. On les appelle des nouveaux OGM.

La CJUE a arrêté que ces nouveaux OGM doivent être réglementés, considérant que « les risques pour l’environnement ou la santé humaine liés à l’emploi de techniques / méthodes nouvelles de mutagenèse (...) pourraient s’avérer similaires à ceux résultant de la production et de la diffusion d’OGM par voie de transgenèse ».
L’inertie des pouvoirs publics permet aux cultures d’« OGM cachés » de se poursuivre en France

Depuis un an, cet arrêt s’impose donc à toutes les juridictions des États membres. Cependant, à ce jour, nous déplorons l’inertie des pouvoirs publics qui n’ont toujours pas légiféré, ce qui a permis aux cultures d’« OGM cachés » de se poursuivre en France, et cela à l’insu des citoyens. Il s’agit principalement de variétés de colzas et de tournesols dont le génome a été modifié pour les rendre tolérants à certains herbicides.

Ces VrTH sont de véritables éponges à pesticides, à l’instar de la plupart des OGM transgéniques. Elles sont fabriquées de manière non naturelle pour survivre aux pulvérisations d’herbicides qu’elles absorbent et stockent. Ceux-ci, contenant des substances classés cancérogènes et génotoxiques [2], portent atteinte à la santé des agriculteurs, de leurs voisins et des consommateurs ainsi qu’à l’environnement, tout comme le glyphosate associé aux OGM transgéniques de Monsanto.

Depuis la promulgation de cet arrêt il y a un an, les lobbies des semences le dénoncent avec force et exercent une pression au niveau européen pour modifier la directive 2001/18. Ils mènent campagne pour la remplacer par une réglementation laxiste exonérant ces nouveaux OGM des obligations d’évaluation, d’étiquetage, de traçabilité et de suivi. Répondant à ce lobbying, le Commissaire européen à la santé et à la sécurité sanitaire, Vytenis Andriukaitis, a déclaré récemment, qu’« un nouveau cadre réglementaire pour les nouvelles techniques [de modification génétique] » serait à mettre en place après les élections européennes de mai 2019.

Quelles que soient ces man½uvres de moins en moins cachées, le gouvernement français doit appliquer strictement la décision de la Cour de justice, et notamment :

suspendre immédiatement la culture des variétés rendues tolérantes aux herbicides par diverses techniques, variétés qui se sont propagées, pour la plupart illégalement, dans nos champs et nos assiettes depuis une quinzaine d’années.
appliquer la réglementation OGM à tous les OGM non déclarés actuellement cultivés ou importés en France ;
exiger que les obtenteurs rendent publique l’intégralité des techniques d’obtention et de multiplication utilisées lors de toute inscription d’une nouvelle variété au catalogue ;
financer des programmes de recherche publique afin d’identifier les nouveaux OGM non déclarés ;

La décision à venir du Conseil d’État français devrait imposer l’application de l’arrêt de la CJUE.

Les signataires de la tribune sont :

Agir pour l’Environnement
Collectif de l’Appel de Poitiers
Les Amis de la Terre
ASPRO-PNPP (ASsociation pour la PROmotion des Préparations Naturelles Peu Préoccupantes)
CRIIGEN (Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le génie Génétique)
Combat Monsanto
Confédération Paysanne
CSFV 49 (Comité de Soutien aux Faucheurs Volontaires 49)
FNAB (Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique)
Générations Futures
GIET (Groupe International d’Études Transdisciplinaires)
MABD (Mouvement de l’Agriculture Biodynamique)
Nature et Progrès
OGM dangers
Réseau Semences Paysannes
Sciences Citoyennes
Syndicat des simples
Vigilance OG2M
Vigilance OGM 33



[1] Amis de la Terre France, Collectif vigilance OGM et Pesticides 16, Confédération paysanne, CSFV 49, Fédération Nature et Progrès, OGM Dangers, Réseau Semences Paysannes, Vigilance OG2M, Vigilance OGM 33

[2] Ces herbicides contiennent du formaldéhyde classé C1 (cancérogène pour l’homme) et génotoxique probable et/ou du metazachlore classé C2 (effets cancérogènes possibles pour l’homme).

Alain UGUEN
01/10/2019 - 17:07:04

Malbouffe = cancer, Alzheimer, AVC, etc...

Mangez bio et soyez autonome !!!

david barrillon
06/08/2019 - 11:10:15

Heureusement j'ai un potager !

PREISS
05/08/2019 - 15:32:47

La BIO existe depuis + de 60 ans ! Merci aux agriculteurs pas encore Bio, aux chambres agri et aux coopératives / ou grands groupes de quitter la chimiculture qui nous empoisonne tous et de se former à la Bio !

Jean-Marc CONVERS
05/08/2019 - 13:52:25

Bon aux OGM CACHÉS

Robert BORDIN
05/08/2019 - 12:55:35

Nous ne voulons plus de poison dans nos cultures ni d'OGM qui s'en accommoderaient (mais pas nous)
Il faut rechercher des plantes et céréales plus riches et stopper la course au rendement qui donne l'illusion de la réussite
Tout un programme

Le Vérinois
05/08/2019 - 11:37:35

Pour redorer son image une entreprise change de nom : GDF-SUEZ => ENGIE ; BAYER-MONSANTO fait la même chose : OGM => VRTH ... et le poisson est noyé !!!

Bruno Cappelle
05/08/2019 - 10:56:24

[ Participer à la cyberaction ]

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !