actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

OPÉRATION

Ne laissez pas vos appareils en veille

victoire pour Gabriel Dufils

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Les 10 jours verts Transacteurs

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

La Terre vue depuis l’espace

Journal des Bonnes Nouvelles

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

image vide cyberacteurs
image vide

cyberaction N° 1116 : Sauvons nos sites classés

Par décision du premier ministre et projet de décret, le régime d’autorisation spéciale assurant la protection des sites classés ne relèverait plus du niveau ministériel mais du préfet de département.

[ Participer à la cyberaction ]

20 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Visitez aussi/
https://www.facebook.com/petitionsbretagne/  

Frédéric FAOU
15/07/2019 - 21:38:46

Les sites ont été classés par la volonté du Peuple après un long processus de consultation et de concertation, conformément à la Constitution. Ils appartiennent à la Nation et à tous ceux qui y vivent, qui les protègent et qui les entretiennent. Ils participent grandement à l'économie globale de la France qui est la première destination touristiques mondiales grâce à ses sites remarquables.
La gestion de tous les sites est indissociable de la gestion globale de la France.

Patrick MENON
10/06/2019 - 16:58:30

Non au béton

Jj
26/05/2019 - 08:18:30

Merci Jean-Jacques Baudoin, j'aurais écrit la même chose mais en moins bien ! :-)

Ils ont fait fort à LREM : un grand bond en avant vers une France plus moche ! Est-ce pour nous rappeler que le nom de leur leader a une rime de tête avec MAFIA (mafia du béton, en l'occurrence) ?

Frawald
18/05/2019 - 09:31:13

Les préfets sont aux ordres puisse qu’ils représentent l’état. Mais ils subissent de lourdes pressions au niveau local. Certains semblent même être le jouet d’intérêts exclusivement locaux. Pas tous, évidemment, mais il suffit de voir le nombre d'arrêtés préfectoraux qui sont annulés d'année en année par le Conseil Constitutionnel (CC), en particulier concernant la protection de la biodiversité, pour constater que la préfectorale n'est pas une institution fiable dans la défense du bien commun.

Appliquée à un site classé, la technique de l'arrêté préfectoral anticonstitutionnel annulé plus tard par le CC, alors qu’il a déjà fait effet, aura sur le bien commun des conséquences irrécupérables, hors de proportion avec les dégâts causé dès a-présent par ce système.

Signez et faites signer : il faut un raz de marée de signatures au delà de toute les divergences politiciennes pour la défense de tous ces sites qui font de la France un territoire unique au monde.

Laurence Didion
17/05/2019 - 10:24:20

Vivant en bordure d'un site classé, j'ai pu constater l'efficacité de sa protection par le système actuel. Il faut garder les autorisations finales au niveau national, c'est le rempart auquel s'adossent les CDNPS (Commission Départementale Nature Paysages et Sites).
Les aménageurs peu scrupuleux ne manquant pas de moyens de pression sur les préfets, le décret conduirait à la multiplication de dérives locales telles que j'ai pu en constater dans une zone agricole protégée.
Pas de sites classés livrés à l'encan !

dominno
15/05/2019 - 14:31:51

Je signe, bien sûr, même si le Ministre n'est pas une garantie totale, mais c'est tout de même mieux que les préfets ! Quelle horreur que ce décret !! Foutu gouvernement... sourd et aveugle !!

Jonquille
15/05/2019 - 11:16:07

Signer en pensant que je n'ai foi ni en nos préfets, ni en nos sinistres ministres, relève du conflit intérieur pour tenter de limiter ceux environnementaux.

RASLEBOL
15/05/2019 - 08:08:59

Les sites classés, ce ne sont pas uniquement et toujours des bâtiments remarquables ou de "beaux paysages"qu'il faut préserver, ce sont aussi des espaces de biodiversité qu'il est urgent de protéger.
Transférer la compétence de validation des projets aux préfets n'est en rien une décentralisation, c'est ouvrir la porte aux investisseurs qui entendent bien profiter de la protection (même peu parfaite et discutable) dont ont bénéficié ces sites jusqu'ici. Certains ont déjà déposé leur projet en toute connaissance de ce changement, avant même qu'il ne soit posé.

Jean-Jacques Baudouin
14/05/2019 - 23:33:59

Inquiétant, sachant que les préfets changent souvent...
Sont ils influençables selon les enjeux locaux menés par les élus en place ?

SHM
14/05/2019 - 23:22:08

Je signe, je signe, je signe, et la merde au gouvernement est sourde, sourde et aveugle

Tad Coz
14/05/2019 - 19:36:31

Avec toutes les canailles de promoteurs qui arrosent les dirigeants départementaux ...

Jean-Michel Sampay
14/05/2019 - 19:11:13

Je pense qu'une 'politique' nationale dans le domaine de sauvegarde est un plus. Au vu des lobbying présent partout, loin des yeux. Soyons vigilants.

Michel BRUNETON
14/05/2019 - 18:46:24

Lorsque je lis que pour les travaux de restauration de ND de Paris, Macron annonce l'exonération des protections liées à l'environnement du site, je tremble si ce sont les préfets qui ont la haute main sur les décisions concernant les sites et les monuments historiques. Tous les permis accordés malgré la loi littoral ou montagne, l'interdiction de zones constructibles (inondables, par exemple, ou en risque de glissement de terrain), le massacre environnemental devenu systématique, fait vraiment craindre le pire si tout est décidé au niveau local. Et, ça nous promet des procès à l'infini, des occupations de lieux, etc, etc... Nos dirigeants actuels s'imaginent qu'ils peuvent "manager" la France comme une entreprise,en laissant "les services" s'organiser. En bref, ils "dirigent" mais ne gouvernent pas.

Mireille
14/05/2019 - 17:11:04

J' hésite à signer: les citoyens les plus vindicatifs exigent toujours plus de pouvoir pour leur région , plus de maîtrise sur leurs territoires et quand on leur en donne ça ne va pas non plus?
Franchement c' est usant ces gens jamais contents ...

sophie
14/05/2019 - 16:03:47

Memebre titulaire de la CDNPS en Ariège nous avons eu à traiter le projet d'un bâtiment d’accueil monstrueux sur le lieu probable du bucher qui a exterminé les derniers cathares en Ariège dans le site classé du château de Montségur. Presque tout le monde (administration, politiques) étaient d'accord.
Un adhérent du Comité Écologique Ariégeois a fait remonter tout ça aux ministères de l'environnement et de la culture. Deux inspecteurs sont venu voir et ont pondu un rapport accablant sur l’ineptie de ce projet.
Finalement il y aura juste un petit bâtiment avec toilettes et billetterie enterré dans le talus de la route, quasi invisible qui sera fait.
Avec ce décret il y aurait eu probablement juste ma voix contre en CDNPS et le projet initial se serait imposé.

Strub
14/05/2019 - 15:12:36

tout cela pour favoriser l'implantation de l'éolien industriel partout, du photovoltaïque et bien d'autres constructions bétonnées. Il faudrait que ceux (les décideurs) qui permettent ce genre de choses soient entièrement responsables de leurs actes à vie! Peut-être réfléchiraient-ils davantage!

Denis Bitschene
14/05/2019 - 14:34:55

merci

Françoise CANTE
14/05/2019 - 14:22:43

Les préfets ne semblent pas avoir de sens éthique en ce domaine. Enfin, certains, trop nombreux.
Les ministres non plus, vu ce qui se passe continuellement mais c'est peut-être une plus grande garantie et nous avons peut-être plus de moyens de protester... Alors je signe!

Chanteux
14/05/2019 - 12:31:33

Localement, certaines autorités auraient volontiers sacrifié aux sirènes du fracking si les populations ne s'étaient pas soulevées avec toute l'énergie qui a permis d'éloigner ces esperpentos (sorte de monstre ordinaire et ravageur qui n'existe pas en français, donc en espagnol dans le texte)... qui pourraient bien revenir par cet brèche nouvelle, ouverte sur les sites classés. Vraiment, ce gouvernement est miraculeux pour ceux qui ont déjà les fouilles débordantes!

Odile Bouchet
13/05/2019 - 10:19:51

[ Participer à la cyberaction ]

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !