actualité écologie

AG Cyberacteurs

OPÉRATION

Soutien permanent aux paysans de NDDL

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

cyberaction N° 919 : Qu'ont-ils fait de nos grèves !

La Grandville à Hillion, en Bretagne. Plage interdite, plage proscrite, marquée du sceau de l'infamie, comme trois autres plages sur la commune. L'hydrogène sulfuré rode au coin d'un rocher, sous une couche épaisse d'algues échouées là depuis des jours. La pestilence
mortelle balance son air putride au gré des vents. Sable noirci, sable sali, sable meurtri, sable
sans vie.

[ Participer à la cyberaction ]

33 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Les éleveurs de porc industriels sur caillebotis sont responsables de ces algues vertes.
Qu'ils changent leur mode d'élevage et les algues vertes disparaîtront.

Marie-Paule Fratani
13/10/2017 - 12:14:54

voilà le résultat d'un déni des acteurs politiques depuis plus de 40 ans!!
C'est l'environnement qui souffre, qui meurt et avec lui nous nous détruisons aussi!!

corinne GRAVIGNY COMONT
28/09/2017 - 21:58:02

Revue Dessinée dans laquelle notre excellente journaliste de France Inter, Inès Léraud a produit une remarquable bande dessinée sur les marées vertes. Certes, elle n'est pas complète, mais elle explique bien toute la genèse des marées vertes, clairement, méthodiquement.
La Revue Dessinée #17
https://blogs.mediapart.fr/la-revue-dessinee/blog/080917/lactu-dessinee-enfouir-les-algues-vertes-speculer-sur-les-ouragans  

Alain UGUEN
21/09/2017 - 14:15:46

Merci pour ce texte vibrant et pour votre action.

Janaïna Lamiraud
20/09/2017 - 17:43:01

Bonjour,

Pour info, voici la réponse reçue suite à ma participation à cette cyberaction :

"Madame, Monsieur,

La Région Bretagne accuse réception de votre signature à la pétition « Que sont nos grèves devenues » et souhaite vous répondre en apportant quelques précisions utiles pour qu’un débat s’installe sans caricature sur un tel sujet.

Ainsi, sachez que la Région se mobilise politiquement et financièrement depuis plusieurs années contre ce fléau des algues vertes : fléau pour les littoraux, ses habitants, et pour l’image même de la Bretagne.

Les huit baies touchées, qui concernent 5% des côtes bretonnes, font l’objet d’un accompagnement technique et d’un financement spécifiques. Cet accompagnement vient d’être renouvelé par l’Etat, la Région et leurs nombreux partenaires pour les 5 prochaines années à partir d’un bilan des actions passées.

La majorité des fonds est ciblée vers le changement de pratiques agricoles. Les agriculteurs sont accompagnés pour réduire les flux d’azote, qui nourrissent les algues lorsqu’ils arrivent dans les baies. Grâce à leurs actions, les résultats sont visibles dans les cours d’eau : les taux de nitrate y baissent de manière continue. L’effort sera poursuivi jusqu’à atteindre les taux qui nous permettront d’affamer les algues et de supprimer ces marées vertes.

L’autre volet de ce plan d’action est dédié à la sécurité des plages et au ramassage des algues échouées. C’est dans ce cadre qu'une plage a été fermée cet été à Hillion, dans un objectif de protection des personnes le temps que le ramassage soit fait.

Chaque fermeture de plage nous rappelle que l’effort ne doit pas être relâché pour permettre la conciliation entre les activités économiques, touristiques et le respect de notre environnement. La pire des solutions aurait été de ne rien faire. La Région Bretagne n’est pas dans le déni, ni dans l’incantation mais bien dans l’action.

En espérant avoir répondu à quelques-unes de vos interrogations sur les décisions du Conseil régional (qui sont publiques, tout comme le bilan des actions déjà mises en œuvre).

Bien cordialement,


Région Bretagne - I Rannvro Breizh
283 avenue du général Patton - CS 21101 I 283 bali ar Jeneral Patton - CS 21101
35711 Rennes Cedex 7 I 35711 Roazhon Cedex 7"

Caro
23/08/2017 - 12:05:19

que l'hommme arrete de massacrer la nature non à l'élevage intensif

un anonyme
10/08/2017 - 15:14:49

Il y a une vingtaine d'années, on ne savait pas ce qu'on sait maintenant à propos de ces algues. J'avais eu l'occasion de séjournée dans une île que je ne nommerai pas (pas en Bretagne) et où lesdites algues se prélassaient sur le littoral (je n'ai jamais sû pourquoi) et je peux vous dire que quand on a fréquenté ce genre de phénomène, on sait ce que ça sent... A l'époque, on ignorait la dangerosité de ce phénomène.
Aussi ai-je ajouté dans le texte de la cyberaction un petit mot à l'attention du président de région, où je lui demande s'il apprécierait en ouvrant sa fenêtre, de sentir une odeur de m*** :-)
Si ça peut l'aider à avoir un peu d'imagination...:-D

Ani Boquillon
07/08/2017 - 18:57:44

Il faut une politique publique digne de ce nom pour protéger l'intéret général. Si seulement c'était le seul cas où ce dernier est sacrifié! Il faut également une volonté de changement des citoyens.L'Etat ne peut pas toujours servir de paravent à nos responsabilités de citoyens et de consommateurs.

un anonyme
05/08/2017 - 12:20:44

À propos d'eau pure, je ne peux que rappeler le bon mot d'un certain Alain Uguen lors du vote du programme régional Eau Pure II : "et le premier, c'était Eau Purin" ?

Jean-Yvon Landrac
05/08/2017 - 09:23:20

la consequence directe de l elevage intensif et indigne des porcs

marie florence dispa
04/08/2017 - 19:05:18

Arrêtez de massacrer la Nature!!Un jour tout cela se retournera contre les humains!!

un anonyme
04/08/2017 - 00:03:39

Vous pouvez consulter la rubrique "Algues vertes" de mon site https://dakerscocode.blogspot.com  

C'est édifiant.

Ce site est consulté dans 86 pays avec plus de 130 000 "pages vues"

Jean Kersco
02/08/2017 - 21:33:21

Béatrice Lambert, vous avez raison. Il faut commencer par limiter sa consommation de viande et préférer la meilleure qualité. Si on en consomme moins, les élevages intensifs ne seront plus utiles. Il ne restera que le élevages bio ou familiaux.
Je ne veux pas entendre dire que le bio c'est cher. Une viande bio 2 fois par semaine sera toujours moins chère qu'une viande d'élevage intensif tous les jours.
Je consomme des produits bio depuis 30 ans. La viande c'est 2 fois par semaine au maximum.
Il faut boycotter tout ce qui vient de l'agriculture intensive ou de l'élevage intensif. Il vaut mieux se rapprocher des producteurs et éleveurs qui utilisent les circuits courts.

vivi
02/08/2017 - 17:42:31

que le budget de la PAC aille avant tout aux agriculteurs bios, à ceux qui respectent notre nature. Honte à M Travers!

un anonyme
02/08/2017 - 15:37:56

Qui a autorisé tous ces élevages concentrationnaires, producteurs de lisier et de souffrance en abondance?
Qui a fermé les yeux et s'est bouché le nez avec complaisance?
Ce sont les préfets qui autorisent les créations et agrandissements de porcheries, et c'est à eux de répondre des conséquences de leurs décisions; c'est eux qui devraient être jugés et condannés, ce qui les inciteraient à réfléchir davantage pour leurs petits "arrangements" complices. Curieusement, la justice s’intéresse peu au cas de ces donneurs de leçons de morale, comme si seul le citoyen de base devait répondre des conséquences de ses actes...

marc
02/08/2017 - 14:12:37

Pollueurs / payeurs ?
Pas les gros éleveurs porcins en tous cas.
Au contraire, ils touchent des subventions publiques!

l coad
02/08/2017 - 13:49:35

"Nous demandons aux autorités de la République, en Bretagne et à Paris, de prendre urgemment les mesures qui s'imposent." Comme si les décisions françaises existaient encore. Les soi-disant élus de la "République" ne font qu'appliquer les décisions prises à Bruxelles (les GOPés). Il faut toujours plus de productivité. Quand les français se réveilleront-ils ? Il faut partir en courant, quitter cette UE dictatoriale qui introduit les OGM, les farines animales, les poulets chlorés, les gaz de schiste etc. comme impératifs dans toutes les nations du vieux continent. FREXIT sans tarder!!!

roland guétat
02/08/2017 - 12:24:37

Je trouve les bretons trop laxistes.ils ne battent pas pour les bonnes causes

monique
02/08/2017 - 11:16:28

Continuez de vous battre les Bretons, vous l'avez toujours fait, même si cette fois-ci c'est contre vos paysans (pas tous, ça se trouve ils ne sont même pas bretons ceux qui font ça). Allumez le feu ; )

Christian Perez-Gil
02/08/2017 - 10:28:10

Cette région ( bretagne) va droit dans le mur

un anonyme
02/08/2017 - 10:26:49

Boycot total du porc breton, en tant que viande,ET de tout produit transformé susceptible d'en contenir.

francine pluot maertens
02/08/2017 - 09:37:36

Limitons le plus possible notre consommation de porc (comme de viande en général), même issu d'élevages biologiques. La viande devrait être réservée aux repas de fête, ou tout au plus une à deux fois par semaine. Les contingences liées à la consommation de viande sont bien connues depuis des décennies. Nous sommes maintenant devant l'alternative suivante : être carnivore et mourir, ou vivre en bonne intelligence des Lois de la Vie et de la Nature.

Béatrice Lambert
01/08/2017 - 23:29:01

SCANDALEUX !!!
Tous çà pour que quelques uns se remplissent les poches en faisant de l'élevage industriel de cochons...
Les dirigeants de Bretagne doivent interdirent
ces élevages qui ne respectent rien !

Jean-François BOGAERS
01/08/2017 - 20:57:15

Très beau texte. Vibrant.
Malheureusement je ne suis pas fichue de participer financièrement à toutes les luttes. Retraite infâme et infamante, largement insuffisante ? Je m'en veux tous les jours, parfois j'aimerais mettre un terme à cette fin.
Cependant, il me reste beaucoup d'amis, un ordi, un cœur, un cerveau et une grande capacité d'indignation. Alors je signe, je partage.
Hélas, ce que le grand capital nous a concocté ne pue pas que sur vos grèves...
Merci de vous battre, merci de tenir le coup.

Dominique corti-bâ
01/08/2017 - 17:29:40

Bonjour à tous,
Comme vous le dites si bien, la seule solution efficace serait de respecter la nature, et de s'en faire une alliée. Mais bien sûr au lieu de cela les prochaines assises de l'alimentation et donc de la production agricole son axées sur le profit et dominées par la FNSEA, le but de ces gens étant de s'accaparer de la plus grande part de la production agricole pour profiter des années a venir qui s'annoncent difficiles. Notre gouvernement n’étant ici que pour entériner les decisions des grands groupes, il semblerait que la Bretagne soit condamnée à puer...

Christian Perez-Gil
01/08/2017 - 16:59:05

les éleveurs bretons ont le culot de réclamer des aides publiques...
Les aides financières ne devraient être attribuées qu'aux producteurs Bio !!

Martine MASQUEREL
01/08/2017 - 16:58:23

pourrait on interpeller Marc Le Fur , qui semble s' être converti récemment à l'écologie , par son soutien aux actions STOP MINES , et lui demander d'opérer la même volte face au sujet des élevages porcins ?
Vous , les cyberacteurs , Nous tous les citoyens , :
CESSONS DE CONSOMMER DU PORC , surtout s'il n'est pas 100% bio , élevé en plein air et sur paille !
c'est le moins que nous puissions faire ....

jean jordan
01/08/2017 - 15:36:28

Stop aux algues

Marcel MAUREL
01/08/2017 - 15:32:12

La seule solution efficace à mon avis, serait d'interdire l'agriculture intensive et l'élevage intensif des porcs. Le lisier est une catastrophe pour la nature. La seule solution c'est le bio. Revenir à une agriculture et un élevage normal, naturel, qui respecte la nature et les hommes, et pas seulement pour l'argent. Il n'y a que comme ça que vous éradiquerez ces algues et que vous retrouverez une eau pure.

SYLVIE DELAITRE-JARCZYK
01/08/2017 - 14:00:51

L'élevage intensif des porcs sur caillebotis (d'où lisier) est une cause réelle du phénomène actuel, l'élevage sur litière améliorerait un peu la situation. La concentration
des élevages en Bretagne est un autre facteur de cet état de chose!!!

cactus
01/08/2017 - 13:41:23

Aucune personne censée ne peux dire que c'est une surprise, encore moins les politiques que les autres, alors il ne reste qu'à constater le résultat de la Cupidité.

un anonyme
01/08/2017 - 12:52:11

J'ai 85 ans,il y a 50ans, en couple nous randonnions à vélo et camping nomade en Bretagne. Nous avions été très choqués par ces plages (St michel en grève dont je me souviens) puantes et vertes et désertes après le 15 août, et ces belles demeures de côte. A l'époque , nous avions pensé:comment peut-on vivre ici et y passer ses vacances?

Thézie VANPOULLE
01/08/2017 - 11:20:40

Il faut que les algues vertes ça cesse!

Eric Burkel
01/08/2017 - 10:56:03

[ Participer à la cyberaction ]

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !