actualité écologie

Soutien permanent aux paysans de NDDL

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

OPÉRATION

AG Cyberacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

cyberaction N° 077L : Les prairies du Vern doivent conserver leur ferme bio

La Ville de Brest a décidé de s'attaquer plus tôt que prévu à la zone du Vern. Nous allons perdre plusieurs hectares et par là même mettre en danger toute la biodiversité que nous avons recréée sur site grâce au bio (1er Prix de la Prairie Fleurie en départemental).

[ Participer à la cyberaction ]

63 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 



Nouvelle mobilisation contre les travaux de démantèlement des terres bio de la ferme de Traon Bihan le 22 juin!

Pour installer quelques maisons et une zone artisanale, Brest Métropole a lancé le démantèlement de 7 ha de terres agricoles bio exploitées par la ferme de Traon Bihan, mettant ainsi en cause son existence..
Ce sont en tout 20 ha qui seront retirés à la ferme dans les prochaines années.
Les travaux ont démarré le 6 juin.
Le Collectif s’est mobilisé rapidement et a bloqué pacifiquement les travaux le 6 juin après-midi (reportage de FR3 et articles du Télégramme et d’Ouest-France).
La prairie primée au Salon de l’Agriculture est à présent elle-même attaquée, nous avons donc décidé de nous mobiliser nombreux le jeudi 22 juin.
Nous vous donnons rendez-vous jeudi 22 juin à partir de 12h30, ZA du Vern, à proximité du Centre funéraire.
Au cours de ce rassemblement pacifique, nous réaffirmerons notre volonté d’arrêter la destruction de ces 7 ha de terres et notre demande d’une vraie négociation pour préserver la viabilité de la ferme de Traon Bihan.

Soyons nombreux le 22!

Le Collectif Citoyens pour le maintien de la ferme de Traon Bihan

Collectif Citoyens pour le maintien de la ferme de Trao
19/06/2017 - 11:36:23

SURTOUT...Continuez vos imbécilités...contre l'imperméabilisation des sols, contre la disparition de terres agricoles et les zones humides (Sivens, Notre Dame des Landes, le Vern, ...)Etc....!

helenageorgia
17/04/2017 - 08:32:22

La “lettre au maire” de Brest fait le buzz sur internet
http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/finistere/brest/lettre-au-maire-brest-fait-buzz-internet-1220225.html  

Alain UGUEN
26/03/2017 - 09:23:13

Garder nos exploitations agricoles respectueuses de l'environnement et proches des villes, c'est primordial.

Yahelle
21/03/2017 - 10:27:14

Lamentable , aucune conscience , aucun courage politique chez la plupart de nos élus, responsables politiques, et autres détenteurs de pouvoirs, de cette destruction qu'ils nous programment méthodiquement, uniquement obnubilés par des considérations économiques et des conflits d'intérêt, aucun sens de leurs responsabilités pour le futur, mais aussi le présent.
Tout simplement bête et lamentable .

mm82
20/03/2017 - 18:13:27

Il n'est peut-être pas encore trop tard pour que les décideurs décident... de faire "un pas de côté", et surtout un grand pas en avant, en reconsidérant à tête reposée les questions de voirie : bitumage excessif de chemins qui devraient rester protégés en tant que patrimoine naturel, et traversées de zones naturelles sensibles par des tranchées pour divers câbles et canalisations...
Je n'ai pas encore étudié les plans en mairie, mais le quartier à construire, en soi, n'est pas vraiment énorme, enfin, je crois...
Ce sont aussi et surtout, les infrastructures prévues autour qui sont phénoménales et inacceptables.
Un hectare de moins pour l'agriculture d'une petite ferme, c'est pénalisant, évidemment !
(Un hectare, c'est en gros la surface nécessaire à une vache en élevage extensif bio de plein champ, sans devoir acheter de la nourriture ailleurs, si tant est qu'on trouve ailleurs de la nourriture conforme et saine. ce n'est pas que l'herbe que broute la vache au champ, c'est aussi les céréales, les betteraves, le foin, et une eau de bonne qualité...
(J'ai beau ne pas être experte en élevage, je connais quand même un peu tout ça ! d'expérience (12 ha d'un seul tenant = 12 vaches. Plus, c'est quasi de l'élevage industriel.)

Mais il n'y aura pas que l'hectare de constructions neuves qui sera touché et détruit !

La réflexion globale, utile pour l'avenir, peine encore à se faire...

Et je remercie Pat, que je ne sais pas si je connais, mais peu importe, pour son intervention !!

A
20/03/2017 - 17:32:34

Stop a ces Folies contre l'interêt des consommateurs ! Gardons le bio !

un anonyme
20/03/2017 - 14:47:45

La prairie du Vern s'invite au salon de l'Agriculture !
http://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/la-prairie-du-vern-s-invite-au-salon-de-l-agriculture-4823577  

Alain UGUEN
20/03/2017 - 09:08:16

Nos dirigeants sont d'une incapacité de classe mondiale, c'est désolant.
Pas étonnant la monté du fascisme.
Continuez comme ça il vont bien finir, par vos conneries de gagner.

Christian MOSER
12/01/2017 - 16:15:16

contre l'imperméabilisation des sols, contre la disparition de terres agricoles et les zones humides (Sivens, Notre Dame des Landes, le Vern, ...)

JEAN BARDOU
14/12/2016 - 13:21:51

Pour répondre au commentaire sur le chemin du Vern qui serait dénaturé par une voirie « bling-bling », ayant un conjoint travaillant dans une autre métropole, je peux vous dire que oui, c’est pour dépenser les budgets alloués pour l’année, car l’an prochain ils ne seront peut-être plus disponibles, ou les décideurs ne seront plus les mêmes et auront changé de bord, faire fonctionner les entreprises (cela s’entend un peu), honorer des marchés passés, même si les études sont bâclées ou pas terminées ou ont prouvé l’impact négatif du projet, les petits et gros arrangements avec les entrepreneurs, quoi qu’on en dise, à coup d’invitations au resto, petits et gros cadeaux, etc…
C’est aussi ma famille, ces routes, ces talus, ces ribin, ont non seulement leur utilité certaine sur le terrain (écosystème, faune, flore, rôle d’éponge, tout ce que Philippe et Valérie ont du mal a expliquer et développer sur la vidéo que j’ai vue, parce que se défendre en public ce n’est pas facile, ni donné à tout le monde, mais c’est bien réel), mais en plus c’est le plus beau et le plus authentique ! Mais famille ou pas, cela ne change rien, on ne détruit pas ÇA ! Quand ce sera détruit, le ruissellement des eaux inondera la petite vallée, et le laboratoire, comme ça a déjà eu lieu. La fin d’une activité assurée :-(

Pat
09/12/2016 - 10:23:12

Voilà encore un exemple du décalage entre paroles et actes. COP21 à l'international, ou "écovillage" en local... un peu de peinture verte en surface, et hop on emballe les projets déments... mais qui rapportent ou font "mousser" l'ego de certains !

Michel A.
09/12/2016 - 08:48:43

En plus de la Ferme que je soutiens de tout cœur (c'est ma famille, l'engagement de plusieurs générations de paysans, et ma culture, mon lieu de vie, et c'est quand même aussi notre futur..., ne serait-ce qu'en tant qu'humains !), il y a aussi des tas de questions à se poser sur l'urbanisme, les surfaces bétonnées ou bitumées, électrisées, illuminées ou pas...

Les études ne sont pas encore terminées, il reste encore pas mal de boulot à faire avant les permis et les travaux, me semble-t-il, même si la précipitation à l'aveugle montre tout soudain son gros nez fouisseur !

Un truc, parmi d'autres, que je ne comprends absolument pas, c'est l'idée stupide et saugrenue et destructrice, de créer une nouvelle voirie qui détruirait le chemin arboré du Vern...
Le cheminement du rond-point du Croaz-Hent-Menguen à celui de Coat-Tan, un peu entretenu et rénové, suffirait, non ?
Mais c'est pas assez bling-bling, c'est ça ?

De plus, ensuite, en débouchant sur la rocade Keressis-Plymouth, c'est un peu la jungle et le cauchemar, à pied ou à vélo, de jour ou de nuit,essayez si vous ne me croyez pas... mais soyez très-très prudents, surtout !

Si j'ai bien compris, il y a aussi une question de pognon à investir rapidement... :)8

"Rapidement", ça n'exclut pas "raisonnablement"...

Les personnes intéressées par l'éco-quartier, avec qui j'ai discuté samedi, ne cherchaient pas des avenues, ni non plus un quartier de luxe, mais juste un habitat plutôt communautaire, où les habitants prendraient soin les uns des autres, un habitat de partisans du "vivre ensemble".
Ce n'est pas une question de mètres-cubes de bitume, ça...

Il y a encore tant de choses à réfléchir avant de commettre des conneries irrémédiables...

A
09/12/2016 - 00:58:42

Nous avons besoin de cette ferme bio avec ses bon produits une richesse pour Brest laissez là nous !!!

rosedorven
08/12/2016 - 23:23:32

Pour la préservation d'une terre nourricière intacte. Cet endroit ne peut pas à la fois produire de quoi nourrir la population et la loger. Cette activité était déjà là avant, qu'elle y reste et qu'elle continue, toujours avec les mêmes valeurs, qui ne sont certainement pas celles des promoteurs et qui devraient être développées et non détruites.

Pat
08/12/2016 - 23:07:08

nos dirigeants sont d'une incapacité crasse, c'est désolant
le bétonnage et le bitumage sont devenus les deux mamelles de la France;
courage, ne nous laissons pas faire

Marie-Pascale LEGELEUX née PAQUET
08/12/2016 - 08:17:37

Non à la destruction de la nature!! Assez de bitume et de béton!! Il faut protéger cette ferme de l'appétit des promoteurs!! qui vont finir par dévorer la planète!! Il faut laisser des espaces pour que la biodiversité puisse s'épanouir

un anonyme
07/12/2016 - 22:30:41

Non à la destruction des prairies du Vern.

Ca suffit.

AGNES AGARLA
07/12/2016 - 10:30:46

Il faut voter aux prochaines élections (Président et Députés) contre ceux qui soutiennent les promoteurs et leur argent contre le bien des populations qu'ils sont sensé défendre !
Corruption ? idiotie des élus ? A vous de choisir.
Nous avons le même problème ici où la mairie soutient la construction d'un immeuble dans un lieu magnifique protégé par 2 Monuments Historiques en bordure de Seine !
Michel Durand Rueil Malmaison

Michel DURAND
06/12/2016 - 11:27:11

Encore une fois BMO nous montre à quel point ils sont respectueux de leurs engagements et surtout de leurs citoyens. La ferme de Traon bian existe depuis plusieurs générations, il faut savoir ce que l'on veut! Philippe et Valérie ont fait beaucoup maintenant on voudrait les empêcher de vivre !! Je suis scandalisée et dégoutée, au moins eux travaillent ce n'est pas comme les véhicules de l'administration que l'on voit de temps en temps attendre l'heure de midi dans les chemins près de la ferme!! Je sais c'est primaire mais ça fait du bien de le dire.

nigluc
05/12/2016 - 20:17:02

Une ferme bio près de la ville est une grande richesse. Elle aide à ce que la population se rende compte qu'elle est mieux nourrie par une alimentation sans pesticides, herbicides et fongicides, par un sol vivant, qui laisse passer l'eau et ne participe pas au changement climatique. C'est une école du respect de la nature (végétale, animale et humaine), de la biodiversité et du mieux vivre ensemble qui ne coûte rien à la ville et qui a tellement plus d'intérêts qu'un parc par exemple..

Marie-Claude Couty
05/12/2016 - 16:28:52

Oui, bien d'accord avec Marie-Paule et Brigitte, on est dans l'absurde le plus lourd. Alors que la demande se fait plus forte chaque jour pour une agriculture bio respectueuse de l'environnement, de la biodiversité, et d'une production proche des grandes villes, ici on fait tout pour détruire une exploitation agricole qui marche, qui est reconnue pour son travail, et dans un circuit court car proche de la ville ! C'est la plus grosse c.... que l'on puisse faire !

jonquille
04/12/2016 - 18:37:51

vive la VIE

sylvie deflou
03/12/2016 - 20:09:41

encore un pan de nature menacé çà suffit

michel armagnat
03/12/2016 - 19:49:25

Laisser comme c'est actuellement. C'est est tout

un anonyme
03/12/2016 - 19:12:08

La ferme pédagogique de Traon-Bihan doit être placée sous la protection de l'Etat qui a ratifié le protocole de la COP21 et celui de la COP22.
Quelle ignominie que d'abandonner à des promoteurs mercantiles des régions vitales pour l'avenir de la Planète!

MICHARD Pierre
03/12/2016 - 19:04:21

Les prairies du Vern Notre dame des Landes ; même combat ...non aux bétonneurs...

Jacky Perrier
03/12/2016 - 18:46:27

Je souhaite que la ferme Bio de Traon Bihan continue d'entretenir les prairies du Vern pour que la zone mérite son nom. Une ferme en ville est une richesse, vous les politques devriez soutenir et non devenir complices de tant de destructions vitales, que vivent tous ces beaux espaces dans le monde, stop au tout béton

un anonyme
03/12/2016 - 16:06:25

Paradoxal :détruire une ferme bio pour créer un espace de loisir vert...
Parallèlement, dans la Nièvre, des projets d'élevage industriel (porc à Sichamp, poulets à Lucenay-les-aix ou à Fleury-la-tour) menacent eux aussi la biodiversité, le paysage et feront souffrir les animaux pour un grand gaspillage. Vous pouvez signer la pétition au
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/levage-industriel-poulets-fleury-tour-vre/25782  

merci

Chalten
03/12/2016 - 15:02:57

Nous n'en pouvons plus des destructions en tous genres. Disons NON à toute nouvelle agression à l'environnement.

Roland COMTE
03/12/2016 - 12:36:37

Pollution , pollution ...;sans parler des chemtrails qui pulvérisent en permanence sous prétexte d'empêcher l'effet de serres . Peut-on empe^cher le soi-disant réchauffement climatique en polluant ? Toutes nos cultures et nos animaux sont en danger .

Joêlle Bourez
03/12/2016 - 11:39:06

La COP 22 cela est-il simplement cosmétique?

Christiane POULLELAOUEN
03/12/2016 - 10:52:39

Brest doit mettre en œuvre son renouvellement urbain et culturel !

Feros 1
03/12/2016 - 09:42:59

A quand une vrai politique publique en faveur du bio?

anouk broustal
03/12/2016 - 06:47:20

Il faut voter et faire voter en masse pour les candidats écologistes quels qu'ils soient; que tous les gens qui sont à juste titre déçus des politiques votent écologiste, on n'a rien à perdre que de les essayer ! Un président écologiste, ce n'est pas une ministrette , il aurait du poids, votons tous écologiste !

mancat
03/12/2016 - 05:28:06

Incompréhension du message politique!
Double discours, fournir les collectivités avec des produits bio de qualité et en même temps détruire cette même terre nourricière!
Message d'un paysan de la métropole rennaise ; où là aussi des fermes en agriculture biologique sont menacées dans leur existence.

un anonyme
02/12/2016 - 22:59:57

je suis consternée que sur un tel sujet des élus du peuple ne se sentent pas obligés de dialoguer mais passent en force ...et pour quel résultat !! aucune reconnaissance du travail déjà accompli, aucun compromis pour préserver l'environnement et le caractère bio de cet espace. Ils confondent prise de pouvoir et responsabilité déléguée. lamentable ...mais tellement fréquent...il faudrait prendre garde à cet aspect de la personnalité de nos élus...avant de les élire !!

Marie
02/12/2016 - 22:54:07

Bon courage

audrey grassone
02/12/2016 - 22:16:38

Cette ferme, c'est du rêve ! Et c'est justement ce qui fait peur à nos élus et à ceux qui les téléguident ...
Vous avez tout mon soutien.

jj
02/12/2016 - 21:56:25

Pour contribuer à la lutte contre la bêtise municipale.
JYB

Jean Yvon Birrien
02/12/2016 - 21:55:27

Il est inacceptable de transformer des terres agricoles , surtout aussi bien tenues, aussi riches,en terrains à bâtir. Qu'en sera-t-il de l'autonomie alimentaire des villes une fois qu'elles auront gaspillé tout le patrimoine agricole cultivé depuis des siècles autour d'elles.Les urbanistes ont complétement oublié cet aspect des choses et ne sont donc pas plus crédibles dans leurs aménagements que les économistes dans leurs prédictions. Stéphane

Stéphane WAROT
02/12/2016 - 21:42:59

Il y a dans ma région de très bonnes terres pour cultures maraichères qui sont prises pour des constructions, alors, celles qui existent doivent plus que tout perdurer

daniele auscaler
02/12/2016 - 21:09:32

Pour la conservation de cette ferme bio aux activités diversifiées et pédagogiques. Une belle initiative qu'il ne faut pas gâcher !

frawald
02/12/2016 - 20:52:37

A la longue de voir et subir ça ne donne pas envie de continuer de vivre sur cette planète envahie de destructeurs !

Chris
02/12/2016 - 20:51:28

C'est bien beau de "pondre" des transports en commun (tramway...téléphérique urbain...réseau d'autobus) pour préserver l'environnement SI "par derrière" ces chers élu-e-s fichent tout par terre !!!
La honte.
Gégé78, accro au Finistère et Brest

un anonyme
02/12/2016 - 20:42:07

Bon courage.

Christine JODET
02/12/2016 - 19:39:26

Maintenir et promouvoir l'agriculture bio et durable et la biodiversité partout où ça se présente, notamment à proximité des villes est la condition nécessaire aux circuits courts et à la baisse de la pression prédatrice de nos activités. Sachons répondre à ce défi pour le futur. Je soutiens ceux qui sont engagés dans ce combat de la conscience...

un anonyme
02/12/2016 - 19:20:45

Les promoteurs forment une race que j'exècre! Seul le profit compte pour eux.Et, comme ils en ont les "moyens", ils s'attirent bien sûr les bonnes grâces des décideurs locaux. C'est si facile!!!

Gérard Dilasseur
02/12/2016 - 19:14:20

Il y a tellement de surfaces "inexploitées" en France... Tenez:savez-vous quel est le pays d'Europe champion de la production en herbes aromatiques...? Pas la France,évidemment,ni l'Italie ou la Grèce,pas même l'Espagne... La Pologne,bien sûr...! Dans ce charmant pays,il y a de gigantesques fermes, complexes agro-alimentaires qui se consacrent à ce genre de production... et qui-plus est-les conditionnent pour les écouler dans le reste de l'Europe... En période de forte sécheresse, ils irriguent leurs champs par un système de goutte-à-goutte scientifique qui peut leur garantir une belle pousse en mai-juin ;puis les laissent végéter à un point tel que la souffrance endurée par les plantes les obligent à produire autant d'huiles essentielles que possible, mais qui n'équivaut pas le taux maximal des plantes poussant en Provence ou en zone méditerranéenne.
Pendant ce temps, il y a des zones naturelles vierges de toute "exploitation" humaine, qui retournent en guarrigue, objet de la convoitise de spéculateurs fonciers ou immobiliers... Ce qui se passe en Provence, se passe aussi en Bretagne...
Et il en va de même en Camargue,où la production de riz recule tant que plus pour laisser place à l'extrême salinisation des terres,reprises en certains endroits pour la culture du maïs,par exemple... la culture du riz sauvage exigeant tellement de main-d'oeuvre à la mise en culture,l'entretien,la récolte,le conditionnement à la vente.

stoppeur
02/12/2016 - 18:16:00

De tout coeur avec vous : un bel exemple de "vraie vis" pour donner un modèle à nos chers enfants !!

un anonyme
02/12/2016 - 18:15:13

Décidemment les élus locaux ou nationaux ne comprennent pas les enjeux et la nécessité de protéger le milieu, NDDL, ferme bio et j'en passe!.... Un tas de projets inutiles!

colibris
02/12/2016 - 18:13:18

Que certains de ceux, particulièrement nuisibles,qui gouvernent y compris les villes, régions et départements continuent comme ça et il n'y aura plus que du béton, du bitume et des personnes géniales du côté de la vie, la vraie, totalement découragées voir désespérées..
Après on les verra à la télé en train de se plaindre que le peuple se désocialise, réclame assistance et tire la gueule.
PITOYABLE !!
Henri Texier.

Henri Texier
02/12/2016 - 17:49:49

Y en a marre de ces destructeurs, ils font tout pour anéantir la vie sur cette terre, et cela uniquement à des fins financières.
La vie de l'espèce humaine et toutes autres vies les importent peu, c'est le dernier de leurs soucis. Honte à eux

Bolimous
02/12/2016 - 17:37:40

Il est toujours temps de faire quelque chose....

Marc GUILLEUX
02/12/2016 - 17:29:38

La planète n'en peut plus de tous vos engrais chimiques et pesticides. Merci de respecter ceux qui travaillent en bio et les consommateurs qui ont opté pour le bio !

Raphaele
02/12/2016 - 17:17:28

Je vous souhaite beaucoup de courage.
Surtout en Bretagne ou l'agriculture conventionnelle fait déjà tellement de dégâts.
Mais les élus s'en fichent complètement.

Marsupilami
02/12/2016 - 17:17:10

Faire la COP21 et une loi pour la transition énergétique pour arriver à détruire des fermes biologiques ! Cherchez l'erreur...

Marie-Paule Fratani
02/12/2016 - 16:53:09

SI je comprends bien, on veut prendre des terres agricoles bio pour en faire des espaces verts de loisir ?!!! C'est absurde !

Brigitte Vercez
02/12/2016 - 16:52:51

Pétition signée et partagée sur la page FB Des Campagnes Vivantes :-) Site : http://www.descampagnesvivantes.fr/  

Jean-François Rivière
02/12/2016 - 16:13:45

Bon courage !
Ça (me) fait du bien de constater qu'il existe encore des gens respectueux du Monde animal et de la Nature. J'ai même l'impression qu'avec un peu d'effort de communication, on est de plus en plus nombreux et c'est à des gens comme vous qu'on le doit.
Au plaisir de vous rencontrer si je passe un jour par la Bretagne.
Richard

Denis Richard BLACKBOURN
02/12/2016 - 15:49:36

bravo pour votre engagement en faveur de la planète (ce qui ne semble pas préoccuper vos élus) et bon courage

Dominique Devaux
02/12/2016 - 15:42:47

Avoir un pays très en retard sur les surfaces agricoles biologiques semble ne pas suffire. En sus, il faut détruire celles qui existent. Les politiques français agissent contre l'intérêt des agriculteurs bio,celui des consommateurs et la santé publique de leurs concitoyens: ils marchent sur la tête.

Mireille
02/12/2016 - 15:28:47

[ Participer à la cyberaction ]

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !