actualité écologie

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

AG Cyberacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

météo

Metz Film Festival de la Transition Ecologique

Ne laissez pas vos appareils en veille

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

image vide cyberacteurs
image vide

  #élevage   #intensif



Cyberaction : Cantines : l’élevage intensif s’invite en catimini au menu !

Des organisations environnementales, de protection animale et des représentants d’éleveurs dénoncent le scandale de l’introduction discrète courant janvier de la volaille industrielle dans les produits “durables” des cantines scolaires.

[ 3 516 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 09 mars 2021

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président de l'Assemblée Nationale | à votre député
En soutien à CIWF France, Greenpeace France, Welfarm, Réseau Action Climat, Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique (FNAB), Miramap,


Elle prendra fin le : 09 juin 2021

Plus d'infos

En cause : un arrêté du Ministère de l’agriculture qui vient d’autoriser la volaille standard française à obtenir la certification environnementale de niveau 2, une certification permettant à ces productions d’entrer dans les 50 % d’alimentation durable pour la restauration collective de la loi Egalim. Pour nos organisations, c’est un nouvel écart du gouvernement qui, pour protéger à court terme l’industrie de la viande, détricote la « montée en gamme » promise par le Président de la République.

La volaille intensive dans les 50 % de produits “durables”, l’exemple flagrant d’une aberration

La loi “Egalim” du 1er novembre 2018 prévoit, à compter de 2022, que 50 % des produits servis dans la restauration collective soient bio ou « durables ». C’était l’une des ambitions phares des Etats Généraux de l’Alimentation et une promesse du Président de la République : améliorer la qualité et la durabilité des repas proposés en restauration collective. La loi prévoit que les produits bénéficiant de la certification environnementale de niveau 2 puissent être intégrés jusqu’en 2030 dans les 50 %. Or cette certification est très faible au niveau environnemental, ne prévoit aucun critère sur les conditions d’élevage des animaux et facilite les équivalences avec des démarches privées.

Et ce qui devait arriver arriva : depuis un arrêté du 25 janvier 2021, la charte EVA1 a obtenu la certification environnementale de niveau 2 par le Ministère de l’agriculture2. Or cette charte qui sert de “socle minimum” selon les termes de la filière elle-même, comporte de nombreuses limites : aucun critère environnemental, rien sur la provenance des aliments, et aucun critère de bien-être animal.

Tous les élevages intensifs de poulets peuvent donc désormais bénéficier d’un accès protégé au marché de la restauration collective “de qualité” en se targuant d’être “durables” et notamment ceux qui entassent les animaux à 22 par m2, alors même que certains pays d’Europe ont interdit le recours à cette dérogation sur les densités, la jugeant contraire au bien-être animal3.

A quand plus d’agroécologie au menu ?

Lors du récent débat public sur la PAC, les citoyens ont placé les préoccupations climatiques, environnementales et de bien-être animal au cœur des attentes4. De même, la Convention Citoyenne pour le Climat préconise la reconversion de l’élevage vers l’agroécologie et la restructuration des cheptels pour améliorer la qualité de production5. Un sondage de février 2021 montre que les Français souhaitent manger une viande de meilleure qualité en moins grande quantité et que le gouvernement adopte des mesures visant à limiter les élevages industriels6. Cette décision d’intégrer l’élevage intensif dans la part “durable” des assiettes de la restauration collective est donc en totale contradiction avec les attentes des français. C’est une supercherie qui décrédibilise les faibles avancées de la loi Egalim en matière de “durabilité” ou de bien-être animal.

Le projet de loi Climat et Résilience arrivé en débat à l’Assemblée nationale le 8 mars est une opportunité d’exclure définitivement toute production intensive ainsi que la certification environnementale de niveau 2 des 50 % de produits dits de qualité. Plusieurs députés ont d’ores et déjà déposé des amendements en ce sens en Commission.

https://www.fnab.org/images/CP_commun_Cantine_lélevage_intensif_au_menu_03_mars_2021.pdf  

1 La charte interprofessionnelle EVA a été conçue comme un socle minimum d’exigences dans les élevages avicoles standards français. C’est une initiative nationale de l’interprofession de la dinde (Cidef), des comités interprofessionnels du poulet de chair (CIPC) et du canard (Cicar). La charte permet de valoriser l’origine France auprès d’acheteurs français ou étrangers. Cette charte recouvre l'ensemble de l'élevage conventionnel français

2 https://agriculture.gouv.fr/niveau-2-de-la-certification-environnementale-chiffres-cles-et-liste-des-demarches-reconnues  

3 https://ec.europa.eu/transparency/regdoc/rep/1/2018/FR/COM-2018-181-F1-FR-MAIN-PART-1.PDF  

4 https://impactons.debatpublic.fr/je-m-informe/compte-rendu-final-et-bilan-du-debat/  

5 Se nourrir - Objectif 2.1 - développer les pratiques agroécologiques – pages 335 et suivantes
https://propositions.conventioncitoyennepourleclimat.fr/pdf/ccc-rapport-final.pdf  

6 Sondage de Harris Interactive pour le Réseau Action Climat,
https://reseauactionclimat.org/la-baisse-de-la-consommation-de-   viande/

En soutien à ces ONG nous vous proposons d'interpeller vos députés

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à richard.ferrand@assemblee-nationale.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : A quand plus d’agroécologie au menu ?
  • Message : Madame, Monsieur,

    La décision d’intégrer l’élevage intensif dans la part “durable” des assiettes de la restauration collective, en totale contradiction avec les attentes des français est une supercherie qui décrédibilise les faibles avancées de la loi Egalim en matière de “durabilité” ou de bien-être animal.
    Je vous demande donc d'exclure définitivement toute production intensive ainsi que la certification environnementale de niveau 2 des 50 % de produits dits de qualité.
    Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre député.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

23 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Mercredi 31 Mars 2021, à 18h30,
L’ADDA, Association pour le Développement du Droit Animalier, vous propose notre invitée en visio-conférence avec Zoom :

Mme Camille Berthet,
Doctorante en droit des affaires,
Doctorante en droit animalier,
Juriste contentieux dans un grand groupe bancaire.

Le thème abordé :
"L’animal dans le droit des affaires »


Le lien pour nous rejoindre : https://sciencespo.zoom.us/j/9816413849  

Pensez à Inviter vos ami e s, ayant de l’empathie avec les animaux, et les membres de vos propres réseaux.
A bientôt,
Le bureau
asso-adda.org

Alain UGUEN
22/03/2021 - 08:41:29

Lancement de Petrevolution TV, une plateforme Vod dédiée aux amoureux des animaux
https://www.goodplanet.info/2021/03/21/lancement-de-petrevolution-tv-une-plateforme-vod-dediee-aux-amoureux-des-animaux/  

Alain UGUEN
22/03/2021 - 08:41:06

Malhonnêteté et cynisme intellectuel perdure

Jean Paul ROBERT
21/03/2021 - 07:10:08

Comment dire ? Pourquoi ne suis-je pas étonnée ? C'est l'incohérence complète avec un gouvernement dépassé par les évènements et visiblement incapable de discernement. Nous sommes des otages privés de vie sociale et culturelle, et dans tout ce merdier les lobbies des pesticides et compagnie, et les industriels de l'alimentation en profite pour récidiver sans cesse, en nous refourguant leurs poisons, sans essayé de changer de cap, et ce en espérant que nous nous lasserons. Mais ils se gourent et il va leur en cuire (vielle expression française que j'aime bien)!

Annick G
14/03/2021 - 01:52:34

HONTE à cette mafia agro alimentaire qui favorise la cruauté animale et la malbouffe via ses élevages intensifs cruels et polluants et contraires aux accords sur le climat; honte aux cantines qui s'alimentent avec de la viande gavée de souffrance et de médocs

jacqueline jacqueline PELERINS
11/03/2021 - 18:45:17

Si l'on montrait aux enfants des vidéos sur les conditions d'élevage des poulets qu'on leur sert, comment réagiraient-ils ? A mon avis, il y aurait des assiettes volantes et des murs re-crépis à la cantoche !

Frawald
11/03/2021 - 08:25:29

Bonjour,
Du poulet de batterie recasé en alimentation durable, il fallait vraiment oser.
Donc d'un côté "la com" avec le greenwashing du comité citoyen et de l'autre la réalité avec les lobbies et leur ministère de l'agriculture.
Ça m'étonne pas.
C'est à gerber.

Hervé
10/03/2021 - 20:48:14

C'esi vraiment une honte que nos élus laissent passer des fautes pareilles. Mais aussi quand cessera-t-on de les élire sur leur campagne électorales payées par les lobbies, ou sur leur belle gueule. Avant de mettre le billet dans l'urne, renseignons-nous sur la façon qui leur a permis de gagner leurs lauriers !!!

Marie CLAUX
10/03/2021 - 20:07:42

Comment penser qu'avec ce gouvernement et Mr macron, président de la République, il y ait de vraies avancées en matière d'écologie, que ce soit l'agriculture et l'alimentation qui en découle, les économies d'énergie....

La liste pourrait être encore longue!....

Entre les intentions manifestées et la réalité il y a comme un grand vide!

L'exemple en est la "fameuse convention citoyenne" où le acteurs se sont faits rouler dans la farine! Beaucoup d'énergie et de compétences "gaspillées", avec l'amertume d'avoir été abusés.

Nous sommes devenus un "petit pays" pesant relativement peu dans le désastre écologique actuel, mais comme le colibris nous pourrions faire notre part.

Ce n'est même pas le cas, tant la puissance des lobbies est forte et domine le monde actuel!!! Jusqu'à quand?



cactus
10/03/2021 - 17:57:15

Bonjour les petits enfants, je suis le clown de Normandie,
Je viens vous faire jouer, regardez bien mon nez rouge et oubliez que vous allez un jour manger de bons légumes bio et moins de viande pleine de soja d'outre Atlantique. Regardez les z'enfants, je vais vous faire manger des volailles, oui celles qu'on trouve presque mortes au sortir de leur élevage sous néon.
Bons ces poulets? HA HA HA, vous rêvez! Vous avez perdu du temps dans votre apprentissage, mais c'est pas les protéines qu'on va vous faire avaler qui vont vous doper le cortex.
La vie est dure, les 'tits nenfants, mais pas autant que celles des animaux traités par les agroindustriels! Quand ils ne meurent pas dans le hangar, ils meurent euthanasiés à cause d'un virus. Tous les ans c'est la même chose, PAN sur les volatiles et HOP LA ils en rachètent pour faire revivre le même cauchemar à leurs oiseaux de basse cour. Eh oui, les petits écoliers, vous mangerez mal à moins que vos parents s'en mêlent.
Aïchat Nussy

colette Nusbaum Vallet
10/03/2021 - 17:42:38

Oui...il faut "profiter" de la cacophonie à Droite pour faire
vivre l'écologie et que vive la Nature...La politique actuel le...c'est 3 pas en avant;2 pas en arrière...Il ne faut pas
"bassotter" en allant glisser le bulletin dans l'urne...A
défaut de quoi...on avancera jamais...Ca ne me gêne pas que
2/3 des électeurs s'abstienne au 2è tour des élections prési
dentielles...

stoppeur
10/03/2021 - 17:15:23

J'espère que les gens qui ont voté pour cette mesure ont aussi prévu la livraison d'eau de javel avec les poulets !!!!!!!

Une ineptie de plus dans la gouvernance de ce pays!!!

michel armagnat
10/03/2021 - 16:18:31

Ce gouvernement, comme TOUS les précédents nous mentent sans vergogne.
je ne sais plus où est la vérité ! A qui se fier ?
Après 40 ans de vote PS, J'ai voté pour Monsieur Macron, parce qu'il m'avait convaincu de nous sortir de 40 ans (au moins) de mauvaises gestions de notre si belle France. Et bien non, il est comme les autres. Parlant des pauvres alors qu'il n'en a JAMAIS vu (si peut être à la tv), ni écouté avec attention et empathie.
Je suis outrée des agissements, outrée que la convention des 150 citoyennes et citoyens ait été autant piétiné par des détricotages à la faveur des -chasseurs -des constructeurs de grosses bagnoles polluantes (demande moins de pubs célébrant ces suv entre autre -des gros propriétaires, des riches s'engouffrant dans de belles niches les exonérant ... Mentir lors des élections municipales pour dispatcher des maires larem dans toute la France. Je me suis fait rouler dans la farine avec ce principe par de menteurs à la solde du Président, et un an de mensonges, beurkkkk. Bref je pourrai continuer comme cela très très longtemps. Je ne re voterai pas pour eux (ou lui). Et contourner la loi pour avantager les actionnaires. Cela me fait gerber !!!

Yamina frecaut-martin
10/03/2021 - 15:48:59

La France est championne du monde du mensonge et des traficotages !

Madeleine PREISS
10/03/2021 - 13:55:27

C'est scandaleux !!! Grrrrrrr...

Martine Rouch
10/03/2021 - 13:03:04

Cessons de nourrir ce système et de manger tous ces poisons. Notre pouvoir, le Boycott.

Marie-Laure PROVOST
10/03/2021 - 11:46:19

J'ai signé, car dans mon enfance, mes parents mon inculquaient le respect, la valeur et la considération des humains en général. Ils m'ont aussi appris et donné des conseils pour une alimentation saine et équilibrée; chose qui n'était pas à la mode à cette époque.
Maintenant, la société semble se réveillée!...

Dany Berthiot
10/03/2021 - 11:03:44

En 1800, le Français consommait en moyenne 20 kg de viande par an. En 1900, 40 kg, et en 2020 près de 90 kg, alors que beaucoup se mettent à l'alimentation végétale.
En 2015, nous avons acté la preuve anthropique du réchauffement climatique. Le 5ème rapport du GIEC avait évalué l'élevage intensif, donc à des fins alimentaires, plus climaticide que le transport mondial. Le méthane ayant un PRG de 120 à to, 104 à 10 ans, ce gaz a un grand pouvoir d'accélération du réchauffement. Les scénarios de réchauffement sont catastrophiques. Il faut évoluer plus vite que le réchauffement, et sortir des dogmes carnistes du néolithique.
La sortie des énergies fossiles et nucléaires, nous contraint à reconsidérer notre relation au vivant, à la Nature.
Sortir de l'alimentation carnée est accessible à chacun. Le monde de la spéculation ayant introduit la notion d'agilité dans les marchés, et dans l'emploi, c'est au politique à l'appliquer à la réorganisation socioéconomique du Monde.

Daniel LAMBEAUX
10/03/2021 - 10:49:51

Pour des produits de qualité dans les cantines scolaires

françoise Banes
10/03/2021 - 10:41:52

Pourquoi cette focalisation sur la consommation de mets carnés? L'élevage intensif est de la maltraitance animale qui produit une viande de très mauvaise qualité nutritionnelle. Mais au-delà de la défense animale, il faut avoir conscience que cette consommation, intensive elle aussi, induit ce que l'on nomme des pathologies pudiquement nommées "maladies de civilisation". Or, pendant des millénaires et, pour les quelques populations de chasseurs-cueilleurs encore existantes, l'alimentation principale de base -entre 70 et +95%- est d'origine végétale (céréales, tubercules, racines, noix et amandes, écorces, herbacées, légumes, fruits). On peut y ajouter éventuellement poissons, escargots, insectes, etc. La viande devrait rester ce qu'elle a toujours été; un plat réservé aux fêtes et événements exceptionnels. Et, s'agissant de gibier, la qualité de cette viande est d'une haute qualité nutritionnelle. Ce goût immodéré pour la viande avec toutes les conséquences désastreuses pour l'animal et l'environnement sans omettre les maladies induites chez l'Homme, est une caractéristique des pays industrialisés et m'apparaît comme une sorte de revanche de classe des "sans grade", la chasse y étant pendant longtemps réservée aux puissants. Mais ce n'est qu'une opinion personnelle.

Mireille
10/03/2021 - 10:07:36

Il faudrait appeler au boycott de toutes ces industries lobbyistes pourvoyeuses de mort.
BOYCOTTEZ la grande distribution bordel!

Robert BOIS
10/03/2021 - 09:12:34

ça me fais penser au menu végétarien d'élèves lyonnais ! Et à la connerie de ceux qui y ont vu une volonté de nuire à la production et consommation de viande ! Si la viande dans nos assiettes est issue d'élevage intensif, de magouilles agro-alimentaires, ne vaut il pas mieux s'en passer ?

Christian Rozé
10/03/2021 - 08:59:46

À Lyon, une polémique démesurée sur le menu unique dans les cantines scolaires
https://www.la-croix.com/Famille/A-Lyon-polemique-demesuree-menu-unique-cantines-scolaires-2021-02-22-1201142121  

Alain UGUEN
09/03/2021 - 17:15:44

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !