actualité écologie

météo

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Les amis des 150

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction N° 1362: Birmanie : Total doit cesser de financer la junte

Depuis le coup d’État en Birmanie du 1er février, Total est redevenu l’un des plus importants contributeurs financiers de la junte militaire, qui a repris les pleins pouvoirs par la force et réprime le mouvement de protestation de la population dans le sang.

[ 3 200 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 22 mars 2021

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président de la République, Groupe Total
En soutien à Greenpeace France, Les Amis de la Terre France, la Ligue des droits de l’Homme, Info Birmanie, Notre Affaire à Tous, Sherpa et 350.org

Plus d'infos

Birmanie TotalPlus de 200 morts, des centaines de blessés et plus de 2 000 personnes interpellées. Meurtres, torture, persécutions, exécutions extra-judiciaires, arrestations arbitraires… : le Rapporteur spécial de l’Onu sur la Birmanie évoque de probables crimes contre l’Humanité [1].

Aujourd’hui, nous – Greenpeace France, Les Amis de la Terre France, la Ligue des droits de l’Homme, Info Birmanie, Notre Affaire à Tous, Sherpa et 350.org – exhortons Total à suspendre tout paiement à la junte en plaçant les millions d’euros en jeu sur un compte bloqué[2].

Selon Justice for Myanmar, Total a notamment versé plus de 229 millions de dollars à l’Etat birman en 2019 en taxes et en parts du gouvernement dans la production de gaz[3]. Le Monde rapporte qu’en août 2020, sa filiale Moattama Gas Transportation Co, enregistrée aux Bermudes, a reçu le « prix du plus gros contribuable » dans la catégorie « entreprises étrangères » pour l’année fiscale 2018-2019[4]. Cet argent transite principalement par l’entreprise publique Myanmar Oil and Gas Enterprise (MOGE), dont les liens avec les milieux d’affaires militaires sont pointés du doigt par la société civile[5]. Mise en cause pour son opacité[6], cette entreprise représente la source de revenus la plus importante de l’Etat birman et se trouve désormais placée sous le contrôle direct de la junte. Le Rapporteur spécial de l’Onu sur la Birmanie demande d’ailleurs que des sanctions internationales soient prises à l’encontre de la MOGE[7].
Pendant que la junte tue, Total “évalue la situation”, se dit “préoccupée”[8], mais maintient le statu quo. Pourtant, d’autres entreprises ont réagi à la situation sur place : l’entreprise singapourienne Puma Energy a suspendu ses activités et l’australienne Woodside annonce qu’elle va démobiliser ses opérations offshore.
Interpellée par des citoyens birmans, Total met en avant la fourniture d’électricité qu’elle apporte à une partie de la population, des arguments repris par l’Ambassade de France[9]. Mais la multinationale n’apporte pas de réponse face à l’enjeu central des paiements versés à la junte, et s’en remet aux sanctions décidées par les Etats[10]. Cette posture revient à alimenter un régime militaire brutal et illégitime.

Pourtant, des Birmans ont manifesté à Kanbauk le 12 février 2021 pour demander à Total et aux autres compagnies gazières de ne pas financer la junte[11]. Des employés de Total en Birmanie ont également rejoint le mouvement de désobéissance civile[12]. Et MATA (Myanmar Alliance for Transparency and Accountability), qui regroupe 445 organisations de la société civile birmane, appelle les compagnies pétrolières et gazières à cesser immédiatement tout paiement à la junte, seule mesure à même de garantir le respect des Principes directeurs de l’Onu sur les entreprises et les droits humains, ainsi que de la loi française sur le devoir de vigilance de mars 2017. Nous rappelons d’ailleurs que le plan de vigilance de Total est largement insuffisant, tant dans son contenu que sa mise en œuvre, et que l’entreprise fait l’objet de deux actions en justice en France sur le fondement de cette loi[13].
Le message de la société civile birmane est clair : “Si vous continuez le “business as usual”, nous vous tiendrons pour responsables de la violence infligée par la junte au peuple birman.” A son tour, le Ministre de la planification, des finances et de l’industrie nommé par le CRPH (Committee Representing Pyidaungsu Hluttaw) – le parlement en résistance – demande à Total de ne plus collaborer avec le régime de la junte[14].
Le gouvernement français doit quant à lui agir pour que des sanctions soient adoptées contre les dirigeants de la junte et contre les entreprises, notamment la MOGE, dont les revenus financent la répression. Ne pas agir en ce sens revient à renforcer la junte dans sa volonté de se maintenir au pouvoir par la force des armes et au prix d’une répression sanglante.
Signataires :
Greenpeace France
Les Amis de la Terre France
Ligue des droits de l’Homme
350.org
Notre Affaire à Tous
Info Birmanie
Sherpa

Notes
[1] https://www.ohchr.org/EN/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=26885&LangID=E  

[2] Total doit utiliser ses participations et son rôle d’opérateur dans des coentreprises pour suspendre les paiements effectués à la MOGE

[3] PWYP affirme que Total a versé, dans le cadre du bloc Yadana (M5/M6), 768 millions USD en 10 paiements aux entités gouvernementales depuis 2015 : https://static1.squarespace.com/static/5dfc4510ad88600d53f93358/t/603dadae66cb1e4dc2cea3c4/1614654897372/Final+Brief_PWYP_Offshore+Gas.pdf   ; voir aussi le document d’enregistrement universel 2019, publié en mars 2020, p. 422, dans lequel figure le chiffre de 229 597 000 USD, dont 51 millions d’impôts et taxes, et 178,597 millions de droits à la production, https://www.total.com/sites/g/files/nytnzq111/files/atoms/files/total_document_enregistrement_universel_2019.pdf  

[4]https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/03/03/accor-total-ces-entreprises-francaises-liees-a-la-junte-militaire-birmane_6071825_3234.html  

[5] Justice for Myanmar https://www.justiceformyanmar.org/stories/how-oil-and-gas-majors-bankroll-the-myanmar-military-regime
  /> PWYP :
https://static1.squarespace.com/static/5dfc4510ad88600d53f93358/t/603dadae66cb1e4dc2cea3c4/1614654897372/Final+Brief_PWYP_Offshore+Gas.pdf  

[6] Rapport de la Mission d’établissement des faits de l’Onu, “The economic interests of the Myanmar military” page 27 : https://www.ohchr.org/EN/HRBodies/HRC/MyanmarFFM/Pages/EconomicInterestsMyanmarMilitary.aspx  

[7]https://www.ohchr.org/EN/HRBodies/HRC/RegularSessions/Session46/Documents/A_HRC_46_56.pdf  

[8] Voir notamment https://www.myanmar-responsiblebusiness.org/news/statement-concerned-businesses.html  

[9] reportage France Info TV : https://twitter.com/JulienPain/status/1371447008578396165?s=20  

[10] reportage France Info TV : https://twitter.com/JulienPain/status/1371447008578396165   et réponse de Total : https://twitter.com/TotalPress/status/1371469500260945933  
[11] https://www.facebook.com/DaweiWatch/posts/3428861180575369  
[12] https://www.facebook.com/Myanmar-Alliance-for-Transparency-and-Accountability-MATA-672103292860036/photos/pcb.5056835061053482/5057177711019217  
[13] Les Amis de la Terre France, Survie et al. contre Total SE (Total Ouganda), https://www.amisdelaterre.org/campagne/total-rendez-vous-au-tribunal/   ; Notre Affaire à tous, Sherpa et al. contre Total SE (Total Climat), https://notreaffaireatous.org/actions/les-territoires-qui-se-defendent-et-si-nous-mettions-enfin-les-entreprises-face-a-leurs-responsabilites/   ; sur le plan de vigilance de Total SE voir aussi le radar du devoir de vigilance, https://plan-vigilance.org/company/total-sa/   .
[14] https://twitter.com/JusticeMyanmar/status/1371800326270033922/photo/1  


Électricité de France (EDF) décide de suspendre son projet de méga-barrage Shweli-3 en Birmanie
http://europe-solidaire.org/spip.php?article57272  


Le groupe français de l’énergie Total SE (« Total ») a renforcé la transparence autour de ses projets pétroliers en Ouganda et en Tanzanie, mais Oxfam et la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) soulignent que ceux-ci posent toujours des risques majeurs en matière de droits humains.
https://www.afrik.com/oxfam-et-la-fidh-reagissent-a-la-publication-par-total-de-nouvelles-etudes-sur-ses-projets-en-afrique-de-l-est-et-appellent-a-la-prudence  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à contact@total.com | petitions@elyseee.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Total doit cesser de financer la junte
  • Message : Monsieur le Président,
    Madame, Monsieur
    J'exhorte Total à suspendre tout paiement à la junte en plaçant les millions d’euros en jeu sur un compte bloqué.
    Le gouvernement français doit quant à lui agir pour que des sanctions soient adoptées contre les dirigeants de la junte et contre les entreprises, notamment la MOGE, dont les revenus financent la répression.
    Veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

27 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Assemblée générale de l'ONU : Birmanie et Afghanistan retirés de la liste des discours
https://www.france24.com/fr/asie-pacifique/20210927-assemblée-générale-de-l-onu-birmanie-et-afghanistan-retirés-de-la-liste-des-discours  

Alain UGUEN
28/09/2021 - 14:05:15

Birmanie manifestation le 8 août 2021 trocadéro avec la Communauté Birmane de France

Invitation à manifester le 8 8 2021 avec la Communauté Birmane de France
Nous avons le plaisir de vous convier à la prochaine manifestation organisée par la Communauté Birmane de France, qui aura lieu le dimanche 08 août prochain, place du Trocadéro et du 11 Novembre, à Paris 16e, à partir de 14 heures.

Au regard de la situation dramatique de la Birmanie, subissant la double peine de la pandémie et de la dictature militaire, cette date sera l'occasion pour nous d'appeler une fois de plus à la reconnaissance internationale de notre Gouvernement d'Unité Nationale, en même temps que de célébrer le 33e anniversaire du soulèvement populaire birman du 08 août 1988.

Espérant vous voir nombreux,

Bien cordialement.

Le secrétariat de la CBF

Alain UGUEN
01/08/2021 - 08:17:24

Myanmar : attaques contre les journalistes qui couvrent le coup d'État
https://fr.globalvoices.org/2021/07/04/266368/  

Alain UGUEN
06/07/2021 - 10:23:24

La honte absolue sur Total et TOUS SES ACTIONNAIRES qui osent faire passer en premier leurs dividendes au détriment de la sauvegarde des forêts, de la vie sauvage et de la survie de notre planète !
HONTE à TOUS !

Fabienne tanon
31/05/2021 - 19:36:43

Halte au soutien aux dictateurs

Jean Dupuis
31/05/2021 - 17:44:12

Les actionnaires de Total choisissent les dividendes plutôt que le climat
https://reporterre.net/Les-actionnaires-de-Total-choisissent-les-dividendes-plutot-que-le-climat  

Alain UGUEN
31/05/2021 - 09:21:59

Birmanie : vers des sanctions énergiques contre les généraux ? – L’influence de Total en France, Anticor et l’association La Sphinx ont lancé une offensive judiciaire
Les Occidentaux le savent. Le talon d’Achille des généraux putschistes en Birmanie est énergétique. Ils sont sous perfusion financière d’un montage complexe autour de l’exploitation d’un immense champ gazier. Le tout conçu et mis en œuvre par Total en partenariat avec Chevron. La France et les États-Unis ont donc une arme décisive entre leurs mains. Si Paris ne semble toujours pas vouloir actionner ce levier, un groupe bipartisan au Sénat à Washington a demandé à Joe Biden des sanctions là où ça fait mal pour la junte birmane.
http://europe-solidaire.org/spip.php?article58069  

Alain UGUEN
21/05/2021 - 08:17:54

stop aux financements anti humains !
Total ne financez pas la dictature, comment pouvez vous garder la tête haute face à vos consciences ?

Dominique Morin
30/04/2021 - 11:50:27

Birmanie : les opposants demandent à Total de ne pas financer la dictature
https://www.bastamag.net/Total-en-Birmanie-financement-de-la-dictature-militaire-lettre-ouverte-societe-civile-Yadana-champs-gazier  

Alain UGUEN
30/04/2021 - 07:53:26

Les entreprises françaises se doivent de respecter les droits de l'HOMME et cesser de soutenir des dictatures.

Christian WOGENSTAHL
19/04/2021 - 09:38:58

Total, s'il vous plait, conservez la dignité de votre entreprise, en préservant la dignité humaine !

Claudine LEROY
18/04/2021 - 11:45:01

Birmanie : après le coup d'Etat, EDF se retire, Total reste
https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/birmanie-apres-le-coup-detat-edf-se-retire-total-reste-1303119  

Alain UGUEN
02/04/2021 - 10:26:00

voila TOTAL et notre bon gouvernement et ses promesses

Stop bankrolling oil and gas drilling in the Arctic (sumofus.org)

ALAIN MAURICE DROUVILLE
01/04/2021 - 14:01:31

TOTALinhumain
Total doit cesser de financer les dictatures : là ou sont les indusstries petrolieres et gazieres, la sont la misere, la corruption, les persécutions, le chaos.

al spen
01/04/2021 - 10:01:45

TOTAL, Allez-vous continuer de verser 250 millions de dollards a la junte Birmane pour qu'elle ai les moyens de tuer et torturer sa population et principalement les jeunes ? honte a vous qui êtes complices de ces crimes contre l'humanité et de ces 500 morts innocentes, Vous dormez bien la nuit quand on torture les birmans dans les cellules de l'armée ? BOYCOTT Total !

albert spenlehauer
31/03/2021 - 22:24:45

Arrêtez le carnage !

bernadette SANTIANO
30/03/2021 - 19:33:40

Birmanie : Plus de 500 civils ont été tués depuis le coup d’Etat, selon une ONG
https://www.20minutes.fr/monde/3010027-20210330-birmanie-plus-500-civils-tues-depuis-coup-etat-selon-ong  

Alain UGUEN
30/03/2021 - 09:31:08

Birmanie: Biden et l'UE haussent le ton après un week-end sanglant
https://www.parismatch.com/Actu/International/Birmanie-Biden-et-l-UE-haussent-le-ton-apres-un-week-end-sanglant-1731155  

Alain UGUEN
29/03/2021 - 09:26:49

Électricité de France (EDF) décide de suspendre son projet de méga-barrage Shweli-3 en Birmanie

Info Birmanie et Justice For Myanmar saluent la décision d’Électricité de France (EDF) de suspendre son projet de méga-barrage Shweli-3 en Birmanie en raison de la situation des droits humains à la suite du coup d’État militaire du 1er février.
http://europe-solidaire.org/spip.php?article57272  

Alain UGUEN
28/03/2021 - 09:43:38

Je suis scandalisé que de très grandes entreprises de pays démocratiques soutiennent d'une manière ou d'une autre des régimes particulièrement autoritaires.

Bernard Amiel
24/03/2021 - 06:55:56

La démocratie à l'interdiction, au non, du libéralisme, de laisser financer des dictatures sans lequel, celle-ci, tomberait d'elle-même

Roland HERPIN-GIRET
24/03/2021 - 01:41:01

Total préfère les dictatures à la démocratie puisqu'ils peuvent faire leurs profits sans entraves et sans le frein du droit des citoyens. en Birmanie et ailleurs.
Cette multinationale est mortifère pour le climat et l'environnement (humains compris) polluant l'air les sols et l'eau. Je pense que Total aura un jour à rendre des comptes en justice.

Michèle Goossens
23/03/2021 - 10:23:47

Il est impossible pour une entreprise internationale comme Total de "fermer les yeux" sur ce qui se déroule dans les pays où elle intervient, sur les agissements de ses partenaires et sur les atteintes aux principes démocratiques et aux droits humains. Ces principes sont universels et la responsabilité d'une grande entreprise comme Total est de les respecter.

Joseph MOUGEL
23/03/2021 - 08:35:31

Total ainsi que les grands groupes industriels se moquent bien de la liberté des peuples, seul compte l'enrichissement, peu importe de souiller et saccager la terre, peu importe d'opprimer les peuples pourvu que l'argent coule à flot au bénéfice d'une poignée d'individus. Qu'est ce qui est le plus dommageable : l'avilissement de notre terre ou le nôtre ? (vu que nous participons au 1er, je m'interroge .....)

maripachats
23/03/2021 - 07:49:54

Ca fait longtemps que Total sevit en Birmanie. Deja dans les annees 90 la companie fermait les yeux sur les exactions de la junte dans les villages Karens et Mons lors de la constructions du gazoduc. Total est une companie Francaise sans aucune Ethique. Pour ma part depuis le naufrage de l'Erika je la boycotte autant que possible. On me repond, les autres companies ne sont pas mieux...C'est possible, mais elle ne sont pas Francaises.

Stephane Proux
23/03/2021 - 03:48:41

les beaux discours ne servent à rien face aux armes des dictatures
halte à toutes formes de commerce avec les dictatures et pour nous (simple citoyen)faisons de même avec tous ceux qui pratique ces commerces

michel armagnat
22/03/2021 - 18:18:49

Total bousille le sang de la Terre et soutient les dicatures qui lui permettent de profiter du non droit pour ses profits.Nationalisation sanction !

philippe lyonnet
22/03/2021 - 10:48:58

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !