image vide cyberacteurs
image vide

  #Belo   #Sun   #Nao



Cyberaction : Belo Sun Nao

“Volta Grande Project”, le projet d’un billion de dollars de Belo Sun, serait la mine aurifère la plus grande du Brésil. De plus, elle serait adjacente au barrage controversé de Belo Monte, sur le fleuve Xingu, menaçant l’environnement et les communautés voisines. Cette région a déjà été gravement affectée par la construction du troisième barrage le plus grand du monde.

[ 3 143 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 05 avril 2018

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Service Communication d'Agnico Eagle
En soutien à Populations autochtones


Elle prendra fin le : 05 juillet 2018

Plus d'infos

Belo SunEn 2013 Le ministère public se déclare contre la licence d’une compagnie minière canadienne d’extraction d’or. Altamira, Brésil- Le Ministère Public Fédéral du Brésil (MPF) a pris de court la compagnie minière canadienne Belo Sun, la semaine dernière, lors de recommandations faites contre des procurations de licences d’environnement pour une mine aurifère dans l’Amazonie brésilienne.
http://raoni.com/actualites-585.php  

“Volta Grande Project”, le projet d’un billion de dollars de Belo Sun, serait la mine aurifère la plus grande du Brésil. De plus, elle serait adjacente au barrage controversé de Belo Monte, sur le fleuve Xingu, menaçant l’environnement et les communautés voisines. Cette région a déjà été gravement affectée par la construction du troisième barrage le plus grand du monde.

Les recommandations de l’MPF reflètent celles de l’Institut Socio-Environnemental brésilien (ISA), qui a envoyé à SEMA une opinion technique en janvier 2013 déclarant la mine de Belo Sun « irréalisable. »
« Les populations de la grande boucle du Xingu vivent déjà dans l’incertitude due au flux réduit de la rivière, suite à la construction de Belo Monte. Elles ne devraient pas avoir à subir l’installation d’une grande mine ainsi que les risques d’accidents imminents qui polluent à nouveau un environnement déjà affaibli » déclare Biviany Rojas, avocat à ISA.  « Quels types de situations extrêmes l’état brésilien est-il prêt à imposer aux populations indigènes et riveraines du Xingu en échange d’énergie et d’or pour des compagnies privées ? »

En 2016 Agnico Eagle annonce un investissement supplémentaire dans Belo Sun
https://www.newswire.ca/fr/news-releases/agnico-eagle-annonce-un-investissement-supplementaire-dans-belo-sun-571754971.html  

Selon le quotidien La Croix Parfois, l’action de citoyens, notamment des peuples autochtones, réussit à bloquer le chantier d’un barrage voire à l’annuler. « Le projet d’un ouvrage sur le Tapajos, un affluent de l’Amazone, a été abandonné, tandis que le chantier de Belo Monte, sur le fleuve Xingu, autre affluent, impliquant de déplacer 16 000 personnes, a été suspendu par décision de justice », rappelle Leandro Varison.


Pas de consultation des populations indigènes
 
Les communautés indigènes directement affectées par le projet n'ont pas été consultées, comme l'exige la Convention 69 de l'Organisation Internationale du Travail (OIT), ratifiée par le Brésil.
 
A peine six jours après l'émission du permis environnemental d'installation, début février, la multinationale minière a dévoilé sur son site internet, uniquement en anglais, le programme détaillé des activités, qui s'étendent sur 120 kilomètres le long du Rio Xingu. S'il se réalise, le projet aura un impact certain sur au moins quatre Terres Indigènes : la TI Paquiçamba, des Indiens Juruna, la TI Ituna/Itata, des Indiens isolés, la TI Arara da Volta Grande, des Indiens Arara, et la TI Trincheira Bacajá, des Indiens Xicrin. La législation prévoit que les autorisations sur cette partie soient octroyées au niveau fédéral, par l'Ibama, puisqu'elles concernent directement les terres indigènes.
 
Jusqu'à présent, les villages qui pourraient subir les impacts de ce projet s'il se réalise n'ont toujours pas été consultés. “Quand on regarde cette carte, on a l'impression qu'il n'y a pas d'indigènes ici. Pour Belo Sun, ils n'existent pas”, dénonce Mukuka Xicrin, président de l'Association Instituto Bepotire (Ibkrin).
 
La délivrance du permis environnemental d'installation a aussi choqué la Fondation nationale de l'Indien (FUNAI), qui exige le réexamen des études sur la composante indigène, car elle estime que le programme présenté par la Belo Sun est incomplet.

Nous vous proposons d'interpeller l'entreprise sur son point sensible sa réputation qui met en avant le développement durable.

Agnico Eagle est déterminée à apporter une contribution importante et positive dans les communautés où elle exerce ses activités et dans la vie de ses employés.
https://www.agnicoeagle.com/French/developpement-durable/default.aspx  


Environnement : Une entreprise canadienne veut construire la plus grande mine d'or du Brésil-au cœur de l'Amazonie
http://www.infosplusgabon.com/index.php/actualites/submenu-1/12701-environnement-une-entreprise-canadienne-veut-construire-la-plus-grande-mine-dor-du-bresil-au-cur-de-lamazonie  


Pour ceux qui n'ont pas tout suivi et veulent en savoir plus, nous avons mené plusieurs actions contre le projet de barrage de Belo Monte dont la dernière est en archives ici
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1042  

Celle d'avant
http://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=454    

et la précédente 2 ans avant
http://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=265  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à media@agnicoeagle.com
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Belo Sun Nao
  • Message : Madame,Monsieur,
    Votre projet de mine d'or au cœur de l'Amazonie est en contradiction avec la réputation de champion du développement durable que vous voulez mettre en avant.
    Solidaire des autochtones qui se battent sur place, je vous demande d'abandonner le projet de mine Volta Grande de Belo Sun qui pourrait causer des dégâts irrémédiables à l'environnement comme aux communautés indigènes locales.
    Attentif à vos décisions.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

13 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

La destruction de la plamète est en phase terminale.
Une vie simple est bien plus importante que les métaux dit précieux, le temps, l'économie de bazar sur ce grand terrain de nul part.

Edmond Dobryk
18/04/2018 - 12:37:56

Faite tourner cette pétition svp et signer nous sommes tous responsable surtout de savoir et ne rien faire merci

Rimbaud Ponto
15/04/2018 - 07:40:50

Il n'y a qu'un moyen d'en finir avec la dévastation
de la planète d'une manière radicale:que des volc
ans crachent tout ce qu'ils ont dans le ventre pour
revenir à une nouvelle glaciation jusqu'aux tropi ques...(au moins)

stoppeur
10/04/2018 - 11:03:35

Je me joins à Sébastien Meyer pour dire :
Avec les résistants d'Amazonie !
Que vive l'Alliance des Gardiens de Mère Nature !

Frawald
10/04/2018 - 07:05:14

Sauvons ce qui reste de nature et de beauté sur cette planète... STOP grands et petits projets d'exploitation, CAPITATISTES DEHORS. Si vous avez trop d'argent, redistribuez...

Bernard Pothier
09/04/2018 - 14:09:33

Les expulsions ont commencé il y a déjà 5 ans, quand j'étais sur place. L'assèchement de la boucle du Xingu, en plus de permettre de diminuer superficie du réservoir, a ouvert la voie à cette compagnie sans scrupule. Avec les résistants d'Amazonie!

Sébastien Meyer
07/04/2018 - 00:51:26

C'est l'or qui déjà avait provoqué le génocide des amérindiens… et ce n'est pas fini 500 ans plus tard ! L'humanité ne retient rien des leçons de l'histoire ! que c'est triste !

KLEFIZE Jean-Lois
06/04/2018 - 19:41:13

Je signe en sachant pertinemment que ces chercheurs d'or, comme toujours, n'en ont rien à faire de l'environnement, de la faune et des indiens. C'est un leurre que de penser qu'une gentille pétition pourrait suffire à les faire renoncer à leur projet. Surtout dans un pays qui sombre, dans l'indiférence générale, dans une dictature plus que jamais propice à la corruption.

Patrick AUDOUX
06/04/2018 - 18:36:39

Et toujours il creusait, fouissait, retournait les entrailles de son Monde,
Quêtant sans cesse plus large et plus profond,
Les trésors enfouis au cœur de Gaïa,
Non pour en contempler la beauté,
En louer la richesse et la diversité admirables,
Glorifier la prodigalité de la Planète Mère,
Mais pour les dilapider en mille babioles futiles,
En assouvir encore son besoin d’ostentation et de puissance.

un anonyme
06/04/2018 - 17:59:44

toujours plus,
toujours plus,
toujours plus,
dit le squelette dans son cercueil

dole
06/04/2018 - 17:23:57

@cheap06: Non la terre ne disparaîtra pas par l'effet de la sottise humaine. Cette "disparition" n'interviendra qu'après l'extinction de notre étoile, le soleil. Par contre,notre espèce qui épuise et détruit son environnement, est menacée de disparition. Est-ce un mal? D'autres espèces humaines qui ont vécu beaucoup plus longtemps que nous ont disparu avant l'apparition de la nôtre. Mais savoir que notre prédation est en train de signer notre perte n'impressionne pas ceux qui veulent tout tout de suite et ne mesurent le temps et ses suites qu'à l'aune de leur propre existence.

Mireille
06/04/2018 - 15:48:40

ET ça continue le grand délire de la croissance infinie!!!!; il n'y a que l'univers qui est infini (et encore?...), mais la Terre est et reste un tout petit objet céleste qui lui est bien fini....; qu'on se le dise et que l'on en soit convaincu.

cactus
06/04/2018 - 13:57:50

Toujours l'appât de l'argent sous toutes ses formes,sans respect pour l'environnement et les populations. Continuons à bousiller la terre, nos enfants n'auront plus rien et la terre disparaitra...

cheap 06
06/04/2018 - 09:55:01

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !